Partagez
Aller en bas
avatar
Rang Rabbit

✮ MESSAGES : 156
✮ DATE D'INSCRIPTION : 05/10/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 01/09/1989
✮ AGE : 29
Voir le profil de l'utilisateur
http://seoulmates.forumactif.com/t1305-bad-rabbit

Rang Rabbit

✮ MESSAGES : 156
✮ DATE D'INSCRIPTION : 05/10/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 01/09/1989
✮ AGE : 29


Im Uj Syan
Rang Rabbit

✮ MESSAGES : 156
✮ DATE D'INSCRIPTION : 05/10/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 01/09/1989
✮ AGE : 29
Lun 29 Oct - 22:34
anonymous


Six jours. Six jours sans avoir eu le temps de quoi que ce soit et ça continuait. Même tirer son coup devenait compliqué. Pour une raison inconnue, la pression de celui auprès  duquel son père s'était endetté augmentait. Ujsyan n'aime pas cette histoire et il craint de plus en plus pour les siens. Ses journées et nuits étaient déjà bien stressantes et remplies, mais là... Ses blessures ont disparu pour certaines. Ne reste plus que la plaie de sa jambe et celle de son bras qui, elle, ne risque plus rien. Mais il n'a toujours pas pu recombattre, ce qui réduit drastiquement ses sources d'argent pour payer la part de sa dette ce mois-ci et leurs créanciers le savent. Comment, aucune idée, mais ils le savent. Allongé dans son pieu... à quatre heures du matin, à quelques minutes près... le coach pense, pense et pense encore. Toutes ses pensées s'étalent, se mélangent, se violentent et s'évaporent. Tourné sur le coté, un bras sous le coussin, il tente de retrouver le sommeil, réveillé par un rêve un peu morbide... chose qu'il digère au réveil mais sa sortie de sommeil est toujours violente. Plus bas, contre son ventre, trois petits corps poilus sont roulés en boule et dorment, appuyant leurs pattes contre son ventre dont les bleus ont peu à peu disparus sous la teinte mâte de sa peau. Ses petits cons arrivent à le calmer... c'est tellement paradoxal. Si fragile et pourtant si irréductiblement efficaces... Ses yeux s'ouvrent lentement, pensant soudainement à une chose qu'il avait peu à peu oublié, faute de nouvelles au club. Jaemin. Il n'est pas venu. Il n'est pas venu...il aurait du s'en douter... Il ne bouge pas pendant un long moment jusqu'à se décider à prendre son téléphone, mais... ne l'allume pas encore. Est-ce qu'il doit? On ne lui a jamais dit non... pas après une telle approche et ... puis l'autre semblait réceptif. Il ne comprend pas... il baisse les yeux sur les chatons qui ronronnent d'un coup sans raison. Pourquoi ils font ça eux? Un peu comme Jaemin en fait. Ce mec n'avait aucune logique. Est-ce que c'était ça qui le rendait... le rendait quoi au juste...

Perplexe. Aucune réponse ne lui vient. Il n'aime pas ne pas avoir de réponse. C'est autre chose. Mais quoi. Il finit par allumer son téléphone... le fixant sans réagir vraiment... puis... d'un coup, le déverrouille, cherche le numéro et ouvre un message...

[Tu dors...?] Bateau. Mais ça marche toujours. Jaemin ne sait pas qui il est et c'est encore plus intéressant d'attendre la réaction. De toute façon, il n'arrive pas à dormir, alors autant partager son insomnie. Et il n'avait qu'à se pointer au club aussi. Est-ce qu'il est vexé? Non, mais c'est bizarre... ça... lui... nostalgique de ce moment? Pensées désordonnées. Il secoue doucement la tête contre l'oreiller et éteint le téléphone pour le reposer. Des conneries, n'importe quoi. Pourquoi il a envoyé ce message. Il n'aura qu'à pas y répondre et basta. Bonne nuit.




avatar
Rang Unicorn

✮ MESSAGES : 214
✮ DATE D'INSCRIPTION : 14/09/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 09/09/1998
✮ AGE : 20 ans.
Voir le profil de l'utilisateur
http://seoulmates.forumactif.com/t1172-yoon-jae-min-avancer-dans-ce-monde-est-devenu-irrespirable

Rang Unicorn

✮ MESSAGES : 214
✮ DATE D'INSCRIPTION : 14/09/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 09/09/1998
✮ AGE : 20 ans.


Yoon Jae Min
Rang Unicorn

✮ MESSAGES : 214
✮ DATE D'INSCRIPTION : 14/09/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 09/09/1998
✮ AGE : 20 ans.
Lun 29 Oct - 23:40

Collé à la fenêtre, Jae Min ne cessait d'espérer. Le ciel était sombre, et la petite lumière qui brillait derrière se reflétait tristement dans la vitre près de sa tête, lui offrant son seul point brillant de la soirée. Sa respiration était un peu affolée, un peu perdue, une petite buée se créant sur la fenêtre pour disparaître dans les secondes suivantes. Ses doigts pianotaient contre le rebord, ses jambes s'agitaient pour s'immobiliser, pour finalement recommencer leurs petits mouvements. Aucune étoile. Il n'y avait aucune étoile de visible ce soir. Et Jae Min était juste paumé. Comme un gamin qui avait perdu sa mère dans un grand supermarché. Comme un môme qui lâchait la main de son père au parc d'attractions. Il ne savait pas quoi faire, ni quoi dire. Il ne savait pas à qui parler, à qui s'adresser. Il ne savait pas à qui raconter sa journée, à qui décrire ses peurs. Il ne savait pas à qui se confier, sur ce que sa mère lui avait à nouveau reproché. Il ne savait pas à qui susurrer ces sons qui avaient coulé sur les lèvres de sa génitrice. Il ne savait pas à qui dire que c'était fatiguant d'entendre tout ça, mais qu'en même temps, c'était tellement normal. Il ne savait pas à qui raconter à quel point il avait tout raté, encore. Il n'avait pas pris le bon shampoing au salon. C'était tout aussi idiot que ça. Et ce petit truc suffisait amplement à sa mère pour le rabaisser. Devant les clients. C'était humiliant.

Un petit son attristé, nuancé dans un bruit apeuré, roula dans sa gorge alors que ses prunelles cherchaient désespérément une étoile. Juste une. Pour qu'elle puisse lui conter une douce histoire. Pour qu'il puisse se coucher, et dormir. Pour qu'elle puisse le bercer. Il voulait les entendre chanter... Ce qu'il entendit chanter, en revanche, ce fut son téléphone. Il sursauta au bruit, clignant vivement des paupières avant de chercher l'objet du regard. Il jeta un regard vers l'heure et attrapa son téléphone. Qui pouvait bien lui écrire à cette heure-ci ? … Et après avoir lu le message, effectivement, qui lui écrivait ? Parce qu'il ne connaissait pas son correspondant.
[Je ne dors pas encore non], qu'il répondit bêtement, relevant un instant le regard vers sa fenêtre, [Par contre, je crois que vous vous êtes trompé de numéro. Je suis désolé], et ses épaules s'affaissèrent finement. Encore une fois, il était désolé de ne pas être celui qu'on aurait voulu qu'il soit. Il était désolé d'être lui. [Vous ne pouvez pas dormir ?], et il n'y avait que Jae Min pour s'inquiéter pour un ou une inconnu.e à cette heure-ci de la nuit... Désespérant.
AVENGEDINCHAINS


Souviens-toi de moi
La froideur de cette solitude se propage indéfiniment rappelant la chaleur de ces souvenirs me traversant. Paralysant, me pétrifiant, en apathie, en léthargie... Je ne suis que prisonnier ici
avatar
Rang Rabbit

✮ MESSAGES : 156
✮ DATE D'INSCRIPTION : 05/10/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 01/09/1989
✮ AGE : 29
Voir le profil de l'utilisateur
http://seoulmates.forumactif.com/t1305-bad-rabbit

Rang Rabbit

✮ MESSAGES : 156
✮ DATE D'INSCRIPTION : 05/10/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 01/09/1989
✮ AGE : 29


Im Uj Syan
Rang Rabbit

✮ MESSAGES : 156
✮ DATE D'INSCRIPTION : 05/10/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 01/09/1989
✮ AGE : 29
Mar 30 Oct - 0:08
anonymous


Il a posé le téléphone, dans l'optique de retenter de dormir, mais quand il remonte sa couette sombre, il sent un truc roulé. Il a oublié. Les chatons sont dessus, et son mouvement brutal les a à peine réveillé, mais les a fait roulé. Un Poum. Alors que les deux autres ont eu la lucidité hasardeuse de planter leurs petites griffes dans la couverture pour ne pas chuter. Oh putain. Pensée soudaine. Réalisation de l'acte. Ujsyan se redresse sur un bras et rattrape les deux rescapés d'une main et se penche pour cherche le troisième, occupé à chercher qui est l'abruti qui l'a foutu par terre après une chute de bien cinquante centimètres. Ah s'il était grand et musclé, il lui aurait cassé la gueule à cet humain! Mais il ne l'est pas. Il est juste tout petit, doux et complètement sonné, à plus savoir s'il a une , deux ou trois pattes à l'avant et combien d'yeux encore en bon état. C'est dur quand on a peine les yeux ouverts et qu'on est gauche comme un mancho , mais qu'on est mignon. Cruel destin que d'avoir pour maitre le pire des "Im" de Séoul. Il attrape la petite créature entre ses doigts et le soulève pour le regarder. Rien de cassé, mais le voilà qui fait un "miiii" anormalement mignon. Ujsyan le mignon il n'aime pas! Fais toi une raison, chaton, deviens grand, canon et agressif! Comme lui. Tu le dois, sinon il te reniera. Mais pour le moment t'as une excuse, ton cerveau doit être trop petit pour comprendre.

Ujsyan soupire et repose les chatons dans un creux de la couette avant de chercher un truc pour les empêcher de refaire un coup de freestyle comme ça, sans prévenir personne. Les gosses pf. Il se recule un peu et cale un traversin derrière. Il n'est pas sur que ça va marcher. Un des trois est plus débile que les autres et va probablement aller se foutre la tête dessus, ramper pour se suicider derrière et lui refaire un miii qui lui donnera juste envie de râler. Pire s'il le réveille. Et ses sœurs qui n'arrêtent pas de l'emmerder avec ça... ok. Tout est bon, il peut dormir donc. Ou pas. Son téléphone vibre. Un coup , deux coups... il l'ignore. Trois coups, et se casse la gueule, pendouillant au chargeur. La nuit va être longue. Demain, il ne bosse pas. Une semaine, jour pour jour et ... il ne peut de nouveau pas dormir? Il l'a cherché, il n'avait qu'à pas envoyé ce message et quand il attrape le téléphone pour lire, c'est avec surprise qu'il découvre les réponses restant scotché. Non mais... ce mec se comporte vraiment comme ça avec tous les inconnus? Il s'est jamais fait agressé, ou pire encore, avec son manque de bon sens et d'auto-protection? A moins qu'il n'ait volontairement peur de rien, dans quel cas, il serait balaise en quelque chose qui le rende quasiment intouchable, et ... dans ce cas, il cacherait vraiment bien son jeu... ou alors... le cas échéant , il est vraiment.... vraiment... ingénu...

[Toujours en train de t'excuser Jaemin...] Il envoie , hésite, se frotte la gorge , quelque chose le démange. Mais au lieu de se frotter la gorge c'est ... un chaton? Mais il fout quoi ici lui? Pourquoi il est monté sur haut. Pouf. Il se couche, laissant Ujsyan pantois devant la petite chose qui est venu chercher la chaleur de son cou. Elle est pas bien la couette ? C'est celui la même qui s'est cassé la gueule. Un maso celui là. Il en redemande. Il se reconcentre sur le téléphone et envoie un autre message tout aussi court. [Insomnie... pourquoi tu ne dors pas?]




avatar
Rang Unicorn

✮ MESSAGES : 214
✮ DATE D'INSCRIPTION : 14/09/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 09/09/1998
✮ AGE : 20 ans.
Voir le profil de l'utilisateur
http://seoulmates.forumactif.com/t1172-yoon-jae-min-avancer-dans-ce-monde-est-devenu-irrespirable

Rang Unicorn

✮ MESSAGES : 214
✮ DATE D'INSCRIPTION : 14/09/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 09/09/1998
✮ AGE : 20 ans.


Yoon Jae Min
Rang Unicorn

✮ MESSAGES : 214
✮ DATE D'INSCRIPTION : 14/09/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 09/09/1998
✮ AGE : 20 ans.
Mar 30 Oct - 20:58

Il suffisait d'un rien à sa mère qu'elle utilise des mots peu glorieux pour décrire « celui qui lui servait de fils ». Il respirait de travers, et sa génitrice s'en donnait à cœur joie pour le rabaisser. Enfin... Il n'avait même pas besoin de respirer de travers. Il avait juste besoin d'être là. Même s'il ne faisait rien, elle trouverait quelque chose à redire. Elle trouverait quelque chose à lui reprocher. Elle trouverait une insulte à lui lancer. Et si elle était bien énervée, bien agacée et frustrée par la vie et tout le reste, elle relevait la main. Mais c'était moins fréquent ça maintenant. 
Et à chaque fois Jae Min ne disait rien. Cet après-midi au salon par exemple, il n'avait rien dit. Il avait baissé les yeux, il avait tenté de se faire plus petit. Il avait écouté chaque mot, chaque reproche, chaque insulte sans répondre. Il avait tout encaissé sans oser ouvrir la bouche. Il n'avait même pas osé lever le retard vers elle... Il n'avait déçue. Encore. Il avait fait n'importe quoi. Encore. Il ne savait rien faire. Jamais. Il n'était qu'un bon à rien, totalement inutile. Toujours. Il en était presque persuadé de tout ça.

Et ce qui l'aidait, le soir, à trouver le repos, c'était de pouvoir compter sur les étoiles. Ce soir, les n'étaient pas là. Ça le paniquait plus que de raison. Ça lui faisait peur. Il était seul. Enfin il avait un correspondant avec qui parlait. Correspondant qui semblait le connaître, d'où sa miné confuse en lisant le message. Il ne répondit rien, se sentant idiot de ne pas avoir enregistré le numéro mais surtout d'avoir cru que la personne s'était trompée. [Je suis désolé], et voilà qu'il s'excusait de s'excuser. On aura tout vu. [Les insomnies sont dures à combattre. Parfois écouter de la musique douce ça aide. Comme le son de la pluie aussi. Ou des chansons relaxantes], parfois seulement. Et tout dépendait des personnes. [Je n'arrive pas à voir les étoiles ce soir. Je pensais que le ciel serait dégagé mais il ne l'est pas], et il s'approcha de sa fenêtre, un souffle désespéré accroché à ses lèvres. Il observa son téléphone et plissa le nez. Il nota un message. Pour l'effacer. Pour réécrire. Pour tout supprimer. Pour retenter. Pour abandonner. Pour finalement réussir. [Tu veux que je te tienne compagnie le temps que tu arrives à dormir ?], il voulait savoir à qui il s'adressait cependant, [Tu peux me redonner ton nom ? Je n'ai enregistré ton numéro... désolé, j'ai du oublié de le faire].
AVENGEDINCHAINS


Souviens-toi de moi
La froideur de cette solitude se propage indéfiniment rappelant la chaleur de ces souvenirs me traversant. Paralysant, me pétrifiant, en apathie, en léthargie... Je ne suis que prisonnier ici
avatar
Rang Rabbit

✮ MESSAGES : 156
✮ DATE D'INSCRIPTION : 05/10/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 01/09/1989
✮ AGE : 29
Voir le profil de l'utilisateur
http://seoulmates.forumactif.com/t1305-bad-rabbit

Rang Rabbit

✮ MESSAGES : 156
✮ DATE D'INSCRIPTION : 05/10/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 01/09/1989
✮ AGE : 29


Im Uj Syan
Rang Rabbit

✮ MESSAGES : 156
✮ DATE D'INSCRIPTION : 05/10/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 01/09/1989
✮ AGE : 29
Mer 31 Oct - 16:34
anonymous


Il a posé le téléphone sur le lit alors qu'un des chatons essaient de lui grimper sur le coté de l'oreille et il en sent les griffes. Qu'est-ce qu'il fout... S'il essaie d'explorer son tympan et possiblement son cerveau, il va être déçu. Ya plus intellectuel que lui. Bizarrement, il ne touche pas à la petite créature, pensif, le laisse squatter son cou sur le coté. Le chaton s'il affale entièrement, la moitié contre sa gorge, la moitié contre sa nuque. Il lui tient chaud ce petit con... et il repense à ce que lui a dit jaemin à son réveil après s'être levé, la nuit où il a dormi chez lui par la force des choses. Qu'il n'avait pas eu froid, sans avouer le "grace à lui", vu qu'il avait dormi dans ses bras, presque de force aussi. A bien y repenser, il n'y serait pas venu seul, alors est-ce qu'il avait eu envie d'y rester, ou bien avait-il simplement obéi? Depuis quand se posait-il ce genre de questions? Et depuis quand ... s'inquiétait-il de ce genre de choses. D'ordinaire, il se passait bien plus de choses quand il s'agissait de finir sous les draps de quelqu'un et il s'en foutait. Et là, il ne s'était strictement rien passé, ils avaient juste été sous la même couette, ne se touchant pas... et il en était perturbé? Ce n'était pas cette histoire qui le perturbait , mais plutôt la logique de cette fameuse nuit et du dimanche qui avait suivi. Aucune logique. Il y en avait toujours une. Mais pas avec lui. Le merdier.

Le téléphone vibre de nouveau. Il le prend. Encore un désolé. Il semblerait que ça ne serve à rien qu'il lui dise, ce type serait toujours désolé, même de respirer ou de mourir un jour. C'est quoi son problème... qui lui a foutu la pression au moins que tout ce qu'il fasse lui donne l'impression que c'est un problème? Question confiance en soi, il y a tout à refaire... Visage impassible, il continue de lire, puisque les messages arrivent au compte goutte pendant qu'il se demande ce qu'il peut répondre à ça. Le son de la pluie? Ouais mais c'est mieux quand on est pas seul, sinon on passe l’apaisant à la morosité. La musique? Non il n'est jamais arrivé à dormir avec.
[Amène moi la pluie alors?] On va voir ce qu'il va pouvoir répondre à ça. Ujsyan se prend doucement au jeu. Le sms n'était pas si mauvais comme idée finalement.

Les étoiles? Pourquoi les étoiles... Il aime ça? Pourquoi ça ne le surprend pas... Il devait être dans la lune la moitié du temps, et même venir d'une autre planète, tant il n'y comprenait rien. A moins que ce soit lui, qui vienne d'ailleurs, ce qui était aussi tout à fait crédible. Un sourire en coin. [Je pense que c'est mort pour ce soir si t'espères voir même l'étoile polaire. Ils ont prévu de la pluie jusqu'à mardi.] Il lui casse le moral? Il dit juste la vérité, autant penser à autre chose, ça ne sert à rien de se complaire dans ses déceptions si c'est pour se faire mal inutilement.

Son nom... Il hésite... [ Im ] Son nom de famille, qui est aussi un prénom ici bas. Il ne mentait pas. Il esquivait juste la vraie réponse. Il y croirait ou pas. [pas sur que tu te souviennes de moi. Fais gaffe, tu vas avoir un gage à chaque fois que tu t'excuseras. ]




avatar
Rang Unicorn

✮ MESSAGES : 214
✮ DATE D'INSCRIPTION : 14/09/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 09/09/1998
✮ AGE : 20 ans.
Voir le profil de l'utilisateur
http://seoulmates.forumactif.com/t1172-yoon-jae-min-avancer-dans-ce-monde-est-devenu-irrespirable

Rang Unicorn

✮ MESSAGES : 214
✮ DATE D'INSCRIPTION : 14/09/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 09/09/1998
✮ AGE : 20 ans.


Yoon Jae Min
Rang Unicorn

✮ MESSAGES : 214
✮ DATE D'INSCRIPTION : 14/09/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 09/09/1998
✮ AGE : 20 ans.
Mer 31 Oct - 22:00

Les seules fois où il avait ouvert la bouche, où il avait tenté de le faire, où un simple chuchotement s'était emparé de sa bouche, c'était pour s'excuser. Pour demander pardon. Pour cette erreur. Et pour le reste. Et elle lui avait dit, qu'il demandait toujours à se faire pardonner, mais qu'elle ne pourrait jamais le faire. Elle lui en voudrait. Pour la disparition de sa sœur, et pour tout. Elle lui en voudrait pour être là, pour respirer, pour vivre. Alors que son petit soleil ne pouvait plus. Elle le tenait pour responsable, et c'était à croire qu'elle prenait un malin plaisir à le voir baisser la tête et les épaules et accepter tout ce qu'elle pouvait lui dire et lui faire. C'était sa punition. C'était sa peine. Il n'avait pas le choix.

[Si je pouvais, je le ferai mais je ne sais pas amener la pluie, désolé. On peut pas l'amener cela dit. Ce serait chouette de pouvoir], un message, trois versions différentes de Jae Min. La plus triste. La neutre, réaliste. Et l'optimiste... voire totalement niaise. Ceci mis à part, si Jae Min en avait le pouvoir, bien souvent il ferait tout pour permettre aux autres d'être heureux. Ses prunelles fixèrent le message suivant, ses lèvres se pinçant, l'étincelle dans ses iris diminuant pour laisser place à une fine couche d'inquiétude, pour laisser place à un voile perturbé. Comment allait-il pouvoir dormir alors ? Comment allait-il pouvoir être rassuré ? Il était seul... Il jeta un bref regard vers la petite lampe qui brillait un peu plus loin, avant de retenter et d'observer le ciel, la vue un brin brouillée. Il ne répondit rien, d'abord. Puis envoya un simple [Tant pis. Je vais rester encore un peu debout alors]. Cela résumait parfaitement sa déception.

[Je n'arrive pas à me souvenir désolé], il relut les messages de son correspondant et un petit « Ah » lui échappa. Un gage à chaque fois qu'il s'excusait. Il venait de le faire. Il eut une petite grimace, les joues à peine gonflées. [Et ton prénom ? Tu peux me le dire ?], peut-être qu'il ne voulait pas... Pourquoi il ne voudrait pas, cela dit. [J'aimerais vraiment réussir à me rappeler qui tu es]. Cette personne semblait connaître Jae Min. [Ca te dérange si on parle encore un peu ?], qu'il tapa après de longues secondes d'hésitation. [Tu fais quoi d'habitude quand tu n'arrives pas à dormir ?], et il s'installa sous sa couette, non sans un dernier regard vers le ciel.
AVENGEDINCHAINS


Souviens-toi de moi
La froideur de cette solitude se propage indéfiniment rappelant la chaleur de ces souvenirs me traversant. Paralysant, me pétrifiant, en apathie, en léthargie... Je ne suis que prisonnier ici
avatar
Rang Rabbit

✮ MESSAGES : 156
✮ DATE D'INSCRIPTION : 05/10/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 01/09/1989
✮ AGE : 29
Voir le profil de l'utilisateur
http://seoulmates.forumactif.com/t1305-bad-rabbit

Rang Rabbit

✮ MESSAGES : 156
✮ DATE D'INSCRIPTION : 05/10/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 01/09/1989
✮ AGE : 29


Im Uj Syan
Rang Rabbit

✮ MESSAGES : 156
✮ DATE D'INSCRIPTION : 05/10/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 01/09/1989
✮ AGE : 29
Mer 31 Oct - 22:45
anonymous


Il se mit sur le dos, le cou calé, le corps HS, après une trop longue journée. Il aurait pu sortir, mais il n'en avait simplement plus envie là avec ces messages. Depuis quand un message l'empêche de sortir... il ne se pose pas la question en fait. Quand jaemin est dans l'équation, mieux vaut éviter de chercher à comprendre. Le chaton a glissé de son cou au drap housse, et essaie de remonter sur sa gorge, pour s'y remettre en mode pendouille. Il le laisse faire, trop occupé à lire le sms. Une petite expiration amusée.
Une idée, une requête, amène moi la pluie, et trois réponses différentes. [amene-moi un truc qui m'appaise alors...?] Pour le défi. Encore une fois pour voir sa réponse. [j't'amenerai la pluie un de ces quatre t'inquiète.] Un peu chaman le Ujsyan , et surtout diablement inovateur quand il s'agit de faire rêver ses petites soeurs alors ce mec, il n'était plus à ça prêt.

Ujsyan fixe l’écran... les messages défilent, il n'a pas le temps de répondre mais ... il comprend une chose à travers ses mots... jaemin ne va pas bien. Bravo, ta franchise c'est de la merde... un chef, encore une fois. Oui mais là, ça le fait un peu chier. Il ôte le chaton de son cou et le pose avec les deux autres, s’assoit et regarde le téléphone. Il attrape un jean, un débardeur noir, un sweet à capuche noir, enfile des baskets et sort , clés en main. Il prend son casque de moto. Le téléphone dans la poche, il ne mettra que dix minutes pour atteindre la rue où vit Jaemin. Il ralentit au point mort, et garde l'engin en retrait de toute vision de l'immeuble. Il croise le concierge qui le reconnait, s'excuse et lui dit qu'il vient voir Jaemin, pour le remercier. Le concierge l'a bien reconnu cette tête de blessé, qui ne l'est plus vraiment, et qui marche bien, même si la blessure est encore fragile. Il lui ouvre le hall et Ujsyan prend l'ascenseur jusqu'à l'ascenseur en question. Il se fout dans les marches de secours au cas où , et après avoir laisser Jaemin dans le silence, lui envoie. [ j'sais qu'ça va pas. Je suis là, dans le couloir. Mais tu n'as pas le droit d'ouvrir. Appelle moi juste Im pour le moment... tu te rappelleras en temps voulu. On se sent seuls tous les deux... je peux te tenir compagnie. A deux conditions. Tu te bandes les yeux, tu laisses ta porte ouverte et je ne parlerai pas. J'suis pas les étoiles, et t'es pas la pluie, mais ça peut le faire. Deal?]
C'est quitte ou double... étrangement, il ressent un léger spasme lui prendre l'arrière de la nuque, assis ici dans le noir. Il veut savoir s'il a eu raison de venir et il attendra le temps qu'il faudra sa réponse.




avatar
Rang Unicorn

✮ MESSAGES : 214
✮ DATE D'INSCRIPTION : 14/09/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 09/09/1998
✮ AGE : 20 ans.
Voir le profil de l'utilisateur
http://seoulmates.forumactif.com/t1172-yoon-jae-min-avancer-dans-ce-monde-est-devenu-irrespirable

Rang Unicorn

✮ MESSAGES : 214
✮ DATE D'INSCRIPTION : 14/09/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 09/09/1998
✮ AGE : 20 ans.


Yoon Jae Min
Rang Unicorn

✮ MESSAGES : 214
✮ DATE D'INSCRIPTION : 14/09/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 09/09/1998
✮ AGE : 20 ans.
Jeu 1 Nov - 0:00

Dans toute sa docilité et son idiotie, Jae Min acceptait toujours sans broncher. Sans oser répondre. Sans même penser à dire quoi que ce soit. C'était ainsi. C'était sa faute. Il n'essayait pas de se dédommager de tout ça. Il acceptait tout ce qu'elle disait. Il avait appris à vivre avec. Non. Il avait appris à tout accepter. A tout prendre comme si c'était une vérité unique. Il avait appris à tenir compte des critiques, et surtout, à ne retenir que ça. Quand sa génitrice l'insultait, il ne se disait pas que c'était faux. Il ne se répétait pas qu'il était inutile. Il hochait la tête. Il approuvait silencieusement ce qu'on lui reprochait. Il n'était jamais en désaccord. Si on lui disait que c'était de sa faute, cela voulait dire que c'était de sa faute. Même s'il était absent ce jour-là. Même s'il n'avait rien à avoir avec l'histoire. Si on lui reprochait, il prenait pour lui. Et il ne disait rien, à part murmurer à quel point il était désolé. [Qu'est-ce que je peux t'amener ?], et oui il demandait sérieusement. Si on lui disait d'amener un repas, il le ferait. Même s'il ne savait absolument pas à qui il parlait. [Comment tu pourrais faire ça ?], qu'il écrit lentement, un léger rire résonnant dans sa gorge. Comment pouvait-on amener la pluie ? Dans certaines tribus ils pratiquaient une danse, mais il doutait que cela fonctionne vraiment. Quoi que...

Puis plus rien. Jae Min resta installé sous sa couette, le téléphone entre ses doigts, fixant l'écran. Noir à présent. Il se pinça les lèvres, et déverrouilla son écran, vérifiant qu'il n'avait rien reçu. Et effectivement, il n'avait rien reçu. Peut-être que la personne avait fini par s'endormir ? Cela aurait été rapide, mais pas impossible. Dans une légère esquisse, il posa l'appareil un peu plus loin, et remonta la couette sur son corps. Il cala sa tête contre l'oreiller, et son regard se tourna automatiquement vers la fenêtre. Il écrirait un nouveau message demain, pour prendre des nouvelles. Il ne voulait pas risquer de le réveiller s'il avait réussi à s'endormir.
Quelques minutes plus tard, il sursauta en entendant son portable sonner. Doucement, il le récupéra, et se mit à lire le message. Il cligna des yeux plusieurs fois, son visage allant de l'interrogation à la confusion à la vitesse de la lumière. Il n'avait pas le droit d'ouvrir ? Ou alors il pouvait, mais les yeux bandés. Il réfléchit de longues secondes. [D'accord], répondit-il simplement. Il posa son téléphone et quitta son lit, allant directement vers sa porte d'entrée. Il ouvrit la porte, fermant les yeux dès que le morceau de bois fut totalement ouvert. « Pourquoi je dois fermer les yeux ? », qu'il ne put s'empêcher de demander, ne sachant même pas si quelqu'un était réellement là. On pourrait se moquer de lui qu'il n'aurait même pas conscience. « Ah oui tu veux pas parler », qu'il chuchota, « Pourquoi ? », il se pinça brièvement la lèvre, se doutant que l'autre ne répondrait pas. « Pardon », articula-t-il dans des sons fins, presque imperceptibles.
AVENGEDINCHAINS


Souviens-toi de moi
La froideur de cette solitude se propage indéfiniment rappelant la chaleur de ces souvenirs me traversant. Paralysant, me pétrifiant, en apathie, en léthargie... Je ne suis que prisonnier ici
avatar
Rang Rabbit

✮ MESSAGES : 156
✮ DATE D'INSCRIPTION : 05/10/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 01/09/1989
✮ AGE : 29
Voir le profil de l'utilisateur
http://seoulmates.forumactif.com/t1305-bad-rabbit

Rang Rabbit

✮ MESSAGES : 156
✮ DATE D'INSCRIPTION : 05/10/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 01/09/1989
✮ AGE : 29


Im Uj Syan
Rang Rabbit

✮ MESSAGES : 156
✮ DATE D'INSCRIPTION : 05/10/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 01/09/1989
✮ AGE : 29
Jeu 1 Nov - 1:06
anonymous


Il les avait bien vu ses messages d'avant. Ce qu'il pouvait lui amener? Non mais faut qu'il arrête de vouloir donner la veive à l'orphelin aux blaireaux hein. Les blaireaux ce sont ceux qui abuseraient des pauvres créatures innocentes. Peut-on vraiment donner la veuve et l'orphelin? Il fout tous les proverbes en l'air ce soir le coach. Peu importe. Non, il ne voulait pas qu'il lui apporte quoi que ce soit en réalité. Il avait parlé comme quelqu'un qu'il pourrait potentiellement connaitre mais avec le recul, Jaemin venait de dire ça à un parfait inconnu. Inconscience pure. Il peut pas laisser faire ça. La c'est lui, mais il fait à d'autres personnes aussi? Combien viennent taper à sa porte comme ça? Combien squattent son lit. A combien de gens il fait prendre une douche? Ah putain, ça va pas du tout. Minute. Il s'arrête de penser, et au passage de passer sa main sur sa tête, fixant les marches plus bas... du moins l'obscurité... pourquoi il réagit comme ça. Depuis quand il protège une personne qu'il ne connait pas, ou presque pas. C'est pire que de la protection. En général, il s'envoie en l'air avec quelqu'un, il en a fait le tour et s'en débarrasse, mais là, il n'a pas fait le tour de Jaemin. Tant qu'il n'a pas fini, il ne supporte pas qu'on marche sur son territoire. Oui parce qu'il a décrété que ça l'était. La raison? Aucune idée. Il bat rapidement des paupières en expirant, dépassé par lui-même. Il a fait fort.

Son téléphone vibre rapidement, il lit, s'attendant à un non apeuré, près à lui dire de repartir, mais la réponse le scotche. D'accord? Quoi c'est tout? Une autre idée lui vient en tête. C'est peut-être un faux chaste, qui fait gigolo à ses heures perdues...? Pour avoir une facilité à la réception des étrangers. Il doit en avoir le cœur net , il va se rendre malade, il range son téléphone, met son casque de moto au cas où l'autre n'ait pas vraiment fermé les yeux et sort dans le couloir, pour voir Jaemin les yeux fermés, qui lui pose une question. Il l'a fait, il a ouvert. Il a rien compris au message par contre, à moins que... ok non il est pas gigolo, il est juste... irrécupérable. Ujsyan échappe un léger rire, a peine audible. Pourquoi il chuchote, il est con ou quoi? Un léger soupir et un sourire en coin, il défait son foulard de cou qu'il met pour faire de la moto et lui approche des yeux. Il devait se bander les yeux, pas les fermer. La triche est trop facile sinon. Ses mains qu'il a soigné, sont encore un peu râpeuse mais pas mal d'hommes les ont aussi donc , ce n'est pas ce qui va le trahir. Le tissu touche doucement le visage de Jaemin. Il s'approche un peu et noue le foulard derrière sans lui faire mal. Bizarre cette précaution qu'il a depuis qu'il l'a rencontré. Il a juste l'impression qu'il va le briser en deux s'il merde. D'ordinaire, il déteste ça, mais ...

Il vire le casque de sa tête, et approche deux doigts de la bouche du cadet qui s'apprête à rechuchoter... le silence vaut parfois mieux que mille mots. Il réfléchit un instant , à comment faire pour la suite... il n'a jamais testé ce genre de ... soir... il ne sait pas du tout non plus dans quoi il s'embarque, mais l'inconnu le rend encore plus curieux et lui qui se lassait de toujours la même chose... il avale sa salive, le fixant. Merde. Ça lui fait plaisir de le revoir. Pourquoi... Chaque détail de son visage. sa pâleur. Son coté perdu. Cette sensation que le temps s'arrête en sa présence. Comment fait-il ça...

Ujsyan approche le revers de son index... et le laisse glisser le long de sa mâchoire à la courbe douce... Il se pince les lèvres un court instant. Putain ce qu'il a envie de l'embrasser cet idiot... mais il se retient, quitte ses lèvres des yeux. Il le dépasse par la gauche, glisse ses doigts détendus sur son poignet, alors que la lumière s'éteint et qu'il éteint aussi les lumières dans l'appart quand il entre dedans, avec le jeune aveugle derrière lui, sans le brusquer. Il ferme la porte silencieusement, ne lâchant pas son poignet et se retourne vers lui... se rapprochant lentement. Comment va-t-il réagir. S'il essaie de virer le bandeau , il l'en empêchera au douceur, ça c'est certain. Il ne l’empêchera pas non plus de le toucher... d'ailleurs... il prend sa main, et la monte vers lui pour la poser sur son torse en face de son visage... S'il se fait trahir par sa musculature, alors c'est que le blond l'aura trop regardé... chose qui le surprendrait on ne peut plus. Il reste attentif à ses réactions. Finalement.. cette nuit sera moins chiante que prévu...





avatar
Rang Unicorn

✮ MESSAGES : 214
✮ DATE D'INSCRIPTION : 14/09/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 09/09/1998
✮ AGE : 20 ans.
Voir le profil de l'utilisateur
http://seoulmates.forumactif.com/t1172-yoon-jae-min-avancer-dans-ce-monde-est-devenu-irrespirable

Rang Unicorn

✮ MESSAGES : 214
✮ DATE D'INSCRIPTION : 14/09/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 09/09/1998
✮ AGE : 20 ans.


Yoon Jae Min
Rang Unicorn

✮ MESSAGES : 214
✮ DATE D'INSCRIPTION : 14/09/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 09/09/1998
✮ AGE : 20 ans.
Jeu 1 Nov - 1:53

Dès qu'on l'écoutait, Jae Min était désolé. C'en était désolant. Pour lui, comme pour les autres. Parce qu'il s'excusait de tout et de rien. Comme ce soir. Il s'excusait même de s'excuser. Totalement illogique. S'il le pouvait Jae Min s'excuserait auprès de toutes les personnes qu'il croisait. De quoi ? D'un peu rien, d'un peu tout. Il s'excuserait d'être là, surtout. Il s'excuserait de vivre. C'était un peu comme s'il demandait pardon à qui voulait bien l'entendre. C'était un peu comme s'il demandait à se faire pardonner de toutes les erreurs qu'il a pu faire. C'était un peu comme si, indirectement, il voulait que quelqu'un lui dise qu'il n'avait pas à s'excuser de vivre. Qu'il avait une raison d'être là, de respirer, de rire. Qu'il avait le droit d'être là, comme n'importe qui. Et que, surtout, personne n'avait le droit ni l'autorité de lui reprocher de respirer.

On pouvait juste se demander pourquoi Jae Min croyait autant en la bonté des gens. Pourquoi il était autant dans la confiance quand on s'adressait à lui. On pouvait lui mentir, lui raconter n'importe quoi, qu'il ne le saurait pas. Inconscience. Illogisme. Stupidité. Naïveté. Et les gens en profitaient sans aucune honte. S'il lui arrivait quelque chose ce soir, et qu'il expliquait, on lui dirait que c'était sa faute. Il venait d'ouvrir la porte à un inconnu. Il venait de lui donner accès à son appartement sans aucune résistance, et en plus de ça, il l'écoutait. Comme entraîné. Comme un chien obéissait à son maître. Il avait fermé les yeux – il ne les avait pas bandés, certes. Il n'aurait pas su avec quoi de toute façon. Un léger sursaut fit faiblement rebondir son corps quand le tissu frôla son visage. Il eut un minime mouvement de recul avant de ne plus bouger, laissant son camarade lui bander les yeux. Il eut un moment de panique, la moue faiblement effrayée. On pourrait penser que c'était parce qu'un inconnu venait tranquillement de lui bander les yeux. Mais non. Il faisait trop noir d'un coup. Il déglutit faiblement, ses doigts jouant avec le bout de ses manches. Et quand deux doigts se posèrent sur ses lèvres, il bougea faiblement le visage, comme pour dire qu'il avait compris, qu'il ne dirait rien. Il ne bougea pas quand on lui frôla la mâchoire et il suivit, retournant dans son appartement. Il tenta de percevoir ce que l'autre faisait. Et il patienta.. le temps semblait affreusement long. Il ouvrit la bouche pour parler, se retenant quand sa main fut posée sur un torse. Immédiatement le rouge lui vint aux joues, et il osa à peine bouger ses doigts. Ses phalanges se pressèrent finalement contre ce torse, se reculant à peine, le bout de ses doigts frôlant les vêtements. « Est-ce que... », il se pinça les lèvres dans une petite grimace. « C'est juste... », il hésita, ses doigts s'agrippant au premier bout de tissu qu'ils trouvèrent, s'y accrochant immédiatement. « Il fait trop noir avec le bandeau », expliqua doucement, la mine concernée, déroutée. « Vraiment trop noir... », qu'il ajouta dans une voix beaucoup plus faible, un peu chancelante, clairement perturbée. Sa main libre remonta vers son propre visage, et ses doigts se posèrent sur le bandeau. Il voulait juste l'enlever. Garder les yeux fermés ne le dérangeait pas, ce n'était pas effrayant – il n'avait pas le choix de le faire pour dormir. Mais dès qu'il ouvrait les yeux, il voyait sa petite lumière briller. Là, même s'il ouvrait les yeux, ses prunelles ne distinguaient absolument rien. « Pourquoi tu ne veux pas que je te vois ? Je dois deviner ? Je peux deviner les yeux fermés », proposa-t-il rapidement, totalement embarrassé par sa propre peur, se sentant totalement ridicule.
AVENGEDINCHAINS


Souviens-toi de moi
La froideur de cette solitude se propage indéfiniment rappelant la chaleur de ces souvenirs me traversant. Paralysant, me pétrifiant, en apathie, en léthargie... Je ne suis que prisonnier ici
avatar
Rang Rabbit

✮ MESSAGES : 156
✮ DATE D'INSCRIPTION : 05/10/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 01/09/1989
✮ AGE : 29
Voir le profil de l'utilisateur
http://seoulmates.forumactif.com/t1305-bad-rabbit

Rang Rabbit

✮ MESSAGES : 156
✮ DATE D'INSCRIPTION : 05/10/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 01/09/1989
✮ AGE : 29


Im Uj Syan
Rang Rabbit

✮ MESSAGES : 156
✮ DATE D'INSCRIPTION : 05/10/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 01/09/1989
✮ AGE : 29
Jeu 1 Nov - 13:51
anonymous


Il n'a pas changé. Toujours à se déconfir au moindre truc inhabituel. Pourquoi dit-il oui à tout. Pourquoi se met-il en danger comme ça? Se fout-il de crever? De se faire tabasser? De disparaître? De n'être plus rien? Il l'a entraîné à l’intérieur et pourtant il n'a rien dit. C'en est presque flippant. Comme un pantin , pourtant il ne l'est pas. Il veut même viré son bandeau. Mais Ujsyan posa ses doigts sur les siens, et les baisse, alors qu'il parle, pose des questions. Il ne peut pas répondre et c'est une torture. Il aimerait lui dire pas mal de choses, et pas que des sages, mais il se tait, se mord violemment le coin de la lèvre inférieurement, son torse se tordant doucement de l’intérieur sous la main du plus jeune. Puis il quitte sa main d'un coup, s'esquivant vers les fenêtres qui donnent sur la rue. Il tire d'un coup tous les rideaux coupant toute lumière dans l'appart, à part de faibles filets juste assez présents pour distinguer la limite de certains meubles, et encore. On n'y voit quasiment rien. Un coup d'oeil autour de lui, pour être sûr que rien ne va le trahir. Ce n'est pas qu'il ne lui fait pas confiance pour ne pas ouvrir les yeux mais il préfère qu'il ne le voit pas. C'est plus excitant et c'est d'autant plus intéressant pour voir le Jaemin qu'il connait peu. Le découvrir. Et s'il merde, il ne le saura pas, ne pourra pas lui reprocher et il aura peut-être une possible deuxième approche comme si de rien n'était. Im , et non Ujsyan.

Il revient lentement vers lui, ne le touchant pas. Il passe derrière lui, son sweet lourd et épais frôlant le haut de son pyjama. Ses doigts dénouent le foulard noir et blanc qu'il se repasse autour du coup pour ne pas l'oublier plus tard. Silencieux, juste trahi par le son lent de son souffle, il touche ses épaules de son torse, ses doigts frôlant les siens plus bas... en caresses presqu'inexistantes. Il se fout des frissons tout seul, n'ayant pas l'habitude de devoir faire ce genre de choses. Se surprendre à aimer une chose qui ne colle pas à soi. Est-ce évoluer? L'odeur de ses cheveux ou de sa peau , la même qu'il y a une semaine... Lui, il sent différemment. Pour une fois. Il ne sent pas le sang, la sueur et la terre... plus un teinte boisé, musc amer et franc... Il baisse le visage, son nez frôlant l'oreille gauche du blond... son torse se gonflant lentement contre les épaules du plus jeune. Pourvu qu'il ne s'enfuit pas. Il n'a rien répondu à ses mots, il ne peut pas, mais ce n'est pas l'envie qui l'en manque. Il se frustre. De toute façon, avec ce mec, il se frustre depuis le début, même quand il était en train. Un léger sourire lui force le coin des lèvres quand il repense à leur gamelle mémorable dans un buisson.



avatar
Rang Unicorn

✮ MESSAGES : 214
✮ DATE D'INSCRIPTION : 14/09/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 09/09/1998
✮ AGE : 20 ans.
Voir le profil de l'utilisateur
http://seoulmates.forumactif.com/t1172-yoon-jae-min-avancer-dans-ce-monde-est-devenu-irrespirable

Rang Unicorn

✮ MESSAGES : 214
✮ DATE D'INSCRIPTION : 14/09/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 09/09/1998
✮ AGE : 20 ans.


Yoon Jae Min
Rang Unicorn

✮ MESSAGES : 214
✮ DATE D'INSCRIPTION : 14/09/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 09/09/1998
✮ AGE : 20 ans.
Jeu 1 Nov - 16:49

Savoir si Jae Min prendrait en compte ces mots-là ou non était une autre histoire. Jae Min n'était pas quelqu'un de négatif ou de pessimiste. Il ne voyait pas tout en noir. Lui, il se tournait plutôt vers le blanc. Il avait trop l'ouverture d'esprit et vers les autres. Il avait trop cette main tendue. Il avait trop le regard levé vers le ciel plutôt que sur le sol. Il espérait un peu trop. Son optimisme se gravait dans ses mots quand il s'exprimait. Surtout quand ce n'était pas pour lui. Il voulait toujours que les autres aillent mieux, se sentent bien et puissent croire en quelque chose. Il voulait toujours leur apporter quelques mots réconfortants même s'il n'était pas le plus doué pour ça. Il voulait leur montrer qu'il y avait des tas de possibilités et que rien ne s'arrêtait à cause de ci ou de ça. Quand ça le concernait, il se répétait le même discours. Avec moins de convictions parfois.

Un souffle coupé lui brûla les lèvres quand des doigts se posèrent sur les siens, et il comprit qu'il ne devait pas l'enlever, le bandeau. Mais il faisait trop sombre pour lui... Il se mordit la lèvre, gardant silencieux ce léger son paniqué qui menaçait de rouler le long de sa gorge, à cause du noir mais aussi parce qu'il était soudainement seul et ne comprenait pas pourquoi. Quand il sentit à nouveau une présence près de lui, ses paupières se mirent à cligner rapidement quand le bandeau fut retiré et un sourire vint directement voir le jour sur ses lèvres. Il observa les alentours, fronçant un peu les sourcils pour tenter de s'habituer. Il n'était pas spécialement adepte de toute cette noirceur... mais il pouvait faire avec. Il arrivait à apercevoir de la lumière ici et là. On effleura ses doigts, et il pouvait sentir une présence dans son dos. Il resta immobile, baissant le visage quand il supposa que ses phalanges frôlèrent les siennes. Un léger sursaut le fit involontairement se mouvoir, avant qu'un rire léger ne vienne exploser dans sa gorge. « Ca chatouille », qu'il dit simplement, en relevant un peu les épaules, son rire continuant de faire trembler sa gorge. Il secoua légèrement son visage, restant à nouveau silencieux. Il tourna quelque peu son visage, le regard remontant, tentant de discerner quelque chose. Mais rien. « Pourquoi tu parles pas ? », ça le perturbait qu'on ne lui réponde pas, surtout qu'il voudrait bien savoir qui était là. « Ce serait plus sympa si on pouvait parler un peu... non ? », sa voix devint de plus en plus discrète au fur et à mesure qu'il parlait. Peut-être qu'il ne voulait juste pas lui parler, en fait. Pourquoi était-il venu, alors ? « Tu veux toujours pas me dire ton prénom ? », le questionna-t-il délicatement, la voix de plus en plus hésitante au fur et à mesure que les mots sortaient. Peut-être qu'on lui faisait juste une blague ? Peut-être qu'on voulait juste se moquer de lui ?
Un seul Jae Min, et à nouveau, plusieurs transitions. La douceur et l'amusement. Le questionnement. Le doute, et un brin de déception.
AVENGEDINCHAINS


Souviens-toi de moi
La froideur de cette solitude se propage indéfiniment rappelant la chaleur de ces souvenirs me traversant. Paralysant, me pétrifiant, en apathie, en léthargie... Je ne suis que prisonnier ici
avatar
Rang Rabbit

✮ MESSAGES : 156
✮ DATE D'INSCRIPTION : 05/10/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 01/09/1989
✮ AGE : 29
Voir le profil de l'utilisateur
http://seoulmates.forumactif.com/t1305-bad-rabbit

Rang Rabbit

✮ MESSAGES : 156
✮ DATE D'INSCRIPTION : 05/10/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 01/09/1989
✮ AGE : 29


Im Uj Syan
Rang Rabbit

✮ MESSAGES : 156
✮ DATE D'INSCRIPTION : 05/10/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 01/09/1989
✮ AGE : 29
Sam 3 Nov - 0:16
anonymous


Son rire, même infime, le fit sourire en coin. Il aurait pu être angoissé, mais lieu de ça, il lui sort que ça chatouille. Un adulte avec une petit coin de son cerveau bloqué à dix ans faut croire. Heureusement que ce n'est que peu à coté de ce que dégage de la totalité de son étrange essence, parce que Ujsyan se serait senti un peu emmerdé , ne serait-ce que pour le principe. Il préfère lui voir plus proche de la nana que de l'enfant finalement. Il quitte un peu son oreille quand il se retourne vers lui. Ah il ne respecte décidément pas les règles, c'est pas bien, il va devoir se fâcher. Lui donner un gage. D'une main prise par le casque de moto, il le pose sur le meuble. Il a encore la sensation de ses mèches blond le long de sa joue rugueuse. Ujsyan réfléchit un peu , à toutes ses questions. Il ne se tairait pas. Il ne pourrait pas non plus garder l'anonymat? Alors l'anonymat visuel et auditif suffirait. Non il ne parlerait pas. En revanche... Il lui prend la main et le fait reculer avec lui, finissant par s’asseoir à moitié, contre ce qui semble être une table. Il ne va pas appuyé pour voir, ce serait tout gâché. Il a peut être une autre idée. Il écarte les jambes pour l'attirer un peu plus plus, juste en appui contre la table, pour faire finir Jaemin presque contre lui.

Il sait que son jean est déchiré à plusieurs endroits sur ses jambes, y compris sur sa cuisses, où ... Il reprend doucement les doigts du blondinet, tout en observant les bribes de courbes de visage que ses yeux se sont habitués à un peu distingués. Et doucement, de sa main rêche, il glisse les doigts fins et doux de Jaemin sous le tissu de jean, l'endroit déchiré... le long de la plaie dont les points de suture faits par Jaemin sont encore présents et le resteront encore un moment. Va-t-il comprendre? En tout cas, difficile de pas comprendre qu'il s'agit de sa cuisse qu'il est en train de tripoter sous son jean en plus. Bravo Jaemin, petit pervers! A peine guidé voyons, c'est pas son genre à Ujsyan.

Pendant que le blond est occupé, il relève une manche de son sweet à capuche lourd, après avoir rabattu sa capuche sur sa tête, des fois que Jaemin aurait l'idée d'allumer la lumière. Il prend l'autre main du cadet et vient passer le bout de ses doigts sur la plaie de son bras, qu'il a gentiment créé en le laissant tomber comme un roi dans un buisson. En réalité, Ujsyan s'y est vautré comme un gros lourdaud mais on peut rêver. Jaemin était bien le dernier mec à qui on veut infliger quelconque allégation, donc l'ainé ne le fera pas. Enfin pas sur lui tout du moins. Il attend de voir sa réaction mais ne peut s'empêcher de se pencher vers lui pour pose son front sur la silhouette du blond qui n'est plus si petit , vu qu'il est en parti assis contre cette table... il sent bon putain, c'est un sacrilège... il a envie d'y mordre, mais sa peur de vraiment lui enlever un morceau l'en empêche. C'est un peu comme quand on rend dans une église en étant un démon... on se crame les sens avec la sacralité de la chose... bah voilà... jaemin pour ujsyan c'est de la putain d'eau bénite... et il veut s'y baigner.







avatar
Rang Unicorn

✮ MESSAGES : 214
✮ DATE D'INSCRIPTION : 14/09/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 09/09/1998
✮ AGE : 20 ans.
Voir le profil de l'utilisateur
http://seoulmates.forumactif.com/t1172-yoon-jae-min-avancer-dans-ce-monde-est-devenu-irrespirable

Rang Unicorn

✮ MESSAGES : 214
✮ DATE D'INSCRIPTION : 14/09/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 09/09/1998
✮ AGE : 20 ans.


Yoon Jae Min
Rang Unicorn

✮ MESSAGES : 214
✮ DATE D'INSCRIPTION : 14/09/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 09/09/1998
✮ AGE : 20 ans.
Sam 3 Nov - 20:23

Pour lui, il était coupable. De tellement de choses qu'il n'arriverait pas à toutes les citer. Il était coupable de vivre, alors que sa petite sœur ne respirait plus. D'après sa mère, tout était de sa faute. Et Jae Min avait pris ce « tout » trop à cœur. Il se l'était attaché autour du coup et s'excusait systématiquement quand quelque chose autour de lui n'allait pas. Comme si son existence tirait les ficelles de tout. Comme si le fait qu'il respirait, bougeait, déterminant un autre événement totalement indépendant de lui. Il s'excusait, continuellement.
Pour lui, il était coupable. Et il n'y aurait jamais de fin à sa sentence. Il avait vécu, vivait et vivrait avec. Il n'aurait pas dû être là, pour commencer. Sa mère n'avait jamais voulu de lui, du moins. Et si sa propre génitrice le rejetait... cela voulait dire que les autres aussi. Probablement. La seule personne qu'il lui avait toujours murmuré à quel point elle l'adorait, c'était sa sœur. Mais elle n'était plus là, aujourd'hui, pour le lui répéter. Pour lui dire qu'il comptait. Elle n'était plus là, à cause de lui.

Un petit son interrogateur frappa sa bouche alors qu'il reculait, suivant sagement, bêtement, naïvement. Il tentait de savoir ce qu'il se passait. De comprendre ce que l'autre faisait. Il essayait de réfléchir. Pourquoi ne parlait-il pas ? Peut-être qu'il était malade. Peut-être qu'il ne voulait juste pas lui parler, aussi. Pourquoi était-là, alors ? Peut-être qu'il n'avait rien d'autre à faire. Peut-être qu'il voulait juste s'amuser, jouer et se moquer de lui. Parce qu'il suivait sans réfléchir, docile. Il haussa les sourcils dans une moue perplexe, laissant l'autre le guider, n'arrivant vraiment pas à comprendre ce qu'il comptait faire. Ses yeux s'écartèrent presque comiquement en sentant sa peau sous ses doigts, sa bouche s'ouvrant dans un air gêné et offusqué, ses joues chauffant activement. Un bruit embarrassé lui échappa alors qu'il bougeait quelque peu son bras, puis réalisant qu'ainsi il frôlait plus sa peau qu'autre chose, il se figea, arrêtant même de respirer pendant plusieurs secondes. Il décala sa main quand l'inconnu attrapa l'autre. Les pommettes en feu, totalement perturbé, il le laissa le guider une nouvelle fois, fermant les yeux par réflexe. Ses phalanges touchèrent à nouveau sa peau et il balbutia des « Qu'est-ce que... ? » et « Pourquoi ? » totalement perdus et honteux.

Un ronronnement de confusion vibra dans sa gorge et son visage se pencha alors qu'il ouvrait les yeux. Sa seconde main alla rejoindre l'autre sur son bras, et il palpa délicatement la peau, les sourcils froncés, effleurant la plaie encore et encore. Jusqu'à ce qu'un petit « Oh » ne lui échappe, la frimousse illuminée. Ses paumes se posèrent sur ses avant-bras dans un mouvement précipité mais doux. Un nouveau « Oh », et bien que ses joues étaient enflammées, il se mit à sourire. « Je me souviens », dit-il, ses doigts tapotant ses avant-bras comme un gamin qui venait de trouver la réponse à une question posée par la professeur, « Uj Syan c'est ça ? », il garda son sourire, avant de le faire disparaître. « Tu es blessé ? », demanda-t-il lentement, « Tu t'es battu ? », il se pinça les lèvres, songeant déjà à chercher le désinfectant, les pansements, des serviettes propres et humides... « Je suis désolé de pas être passé. Je voulais je t'assure mais j'ai pas eu le temps et... », il se mordit la lèvre de culpabilité. « Enfin bouge pas, je vais chercher ce qu'il faut », prononça-t-il dans un ton soucieux, la mine inquiète. Il regarda à gauche et à droite. A force de suivre sans réfléchir il ne savait plus trop où il était.
AVENGEDINCHAINS


Souviens-toi de moi
La froideur de cette solitude se propage indéfiniment rappelant la chaleur de ces souvenirs me traversant. Paralysant, me pétrifiant, en apathie, en léthargie... Je ne suis que prisonnier ici
avatar
Rang Rabbit

✮ MESSAGES : 156
✮ DATE D'INSCRIPTION : 05/10/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 01/09/1989
✮ AGE : 29
Voir le profil de l'utilisateur
http://seoulmates.forumactif.com/t1305-bad-rabbit

Rang Rabbit

✮ MESSAGES : 156
✮ DATE D'INSCRIPTION : 05/10/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 01/09/1989
✮ AGE : 29


Im Uj Syan
Rang Rabbit

✮ MESSAGES : 156
✮ DATE D'INSCRIPTION : 05/10/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 01/09/1989
✮ AGE : 29
Sam 3 Nov - 22:59
anonymous


Il sait qu'il rougit. Il sait qu'il est gêné. Qu'il aimerait virer sa main. Il le sent. Pourtant il a touché aussi. Il l'a laissé rentré. S'est laissé manipuler. Se laisse guider. Ferait-il ça avec n'importe qui? Il n'aime pas ça notre bastonneur, il ne veut pas qu'il le fasse pour n'importe qui. Une pointe de jalousie? Ça ne lui ressemble pas. C'est aussi bizarre pour lui que de sentir ses doigts fins sur lui. Ça lui aurait presque manquer. Cette douceur alien , cette chose qui vient d'ailleurs, ce mec qui ne semble même pas humain. Un autre univers quand il a passé cette porte. Quand il a osé s'y enfermer. Dehors, il redevient Ujsyan la brute, le grand frère radical, le connard, le macho, celui qui tend la main que si tu te sors les doigts du cul. Il redevient celui qu'il a de plus en plus de mal à supporter, parce que même lui s'étouffe, se détruit et flambe à petit feu. Braise après braise, il s'éteint mais ici, les tas de braises qu'il est et dont les flammes jaillissent parfois trop violemment pour ne blesser personne... ici, il est calme. Il est ... ... ...
Il a laissé les flammes dehors, elles attendent dehors, jalousent Jaemin, aimeraient le tuer pour mieux récupérer leur propriétaire. Il s'en fout, il apprécie ce jeune feu follet qu'est le blond... ce genre de feu follet qui trottine à coté des tombes pour arroser les fleurs et souhaiter à ceux qui partent ou qui sont partis, le meilleur dans le pire, ceux qui soulagent juste à la vue de par la couleur de cette flamme bleuté qui sort d'eux... douce, à peine brûlante et même s'il s'y brûlait, Ujsyan aimerait. Il veut bien finir dans une tombe si c'est pour avoir ce petit feu follet en animal de compagnie. En compagnie tout court. Un peu étrange comme vision mais l'image est forte... il est entré, et le monde a changé comme la dernière fois. Tout s'est arrêté. Le temps, son air, son esprit. Il ne pense plus à rien.

Le petit blond, parle, parle, parle encore. Percutant qui se trouve en face de lui. Il sourit en coin, secouant doucement la tete de gauche à droite. Non il ne s'est pas battu depuis une semaine il va devoir recommencer malheureusement. Et ce, avant que les points ne se referment totalement, il le sait. Il s'est souvenu de son nom... Et le voilà qui s'excuse encore. Il voulait passer le voir, c'est vrai ce mensonge? Il n'y pensait plus. Pourquoi ne dit-il pas la vérité? A moins que ce soit vrai et qu'il soit vraiment trés occupé? Ce qui en fait ne l'étonnait pas s'il aidait toujours tout le monde sur un coup de tête. Quoi que ce soit, c'était lui qui était venu le voir sur un coup de tête comme ça... il avait ouvert. Ça, il ne le digérait pas trop, il lui dirait plus tard. Quelque part , ça lui faisait un plaisir fou et d'un autre, il aurait ouvert à n'importe qui. Ce n'importe qui là ne lui plaisait pas, mais il passait outre, pensant à autre chose à cette instant précis.

Il baisse les yeux sur son avant bras, que Jaemin touchait en douceur avec les deux mains, et se mord la lèvre inférieure, fermant les yeux. Remonte tes mains ste plait... là où elle était tout à l'heure. Son torse. Pire ... sur sa cuisse non...? Dieu qu'il aimerait sentir son attention encore comme le jour où il l'a soigné. Qu'il l'a dessapé. Il se dit qu'il va se reblesser exprès pour qu'il lui témoigne de l'attention. Il va chercher ce qu'il faut? De quoi parle-t-il, il n'en a pas besoin. Avant qu'il ne pense à s'éloigner, Ujsyan passe son bras solide, autour de sa taille et le rapproche de lui, sans lui demander son avis. "Calme toi... j'vais bien..." Sa voix est chuchotée, rauque.

Son autre bras vient l'entourer à son tour, le capturer avec une douceur inhabituel, le collant à lui, contre son torse, son ventre, son pull noir et lourd, sa capuche toujours sur sa tête s'abattant sur la moitié de son visage. Sa joue mal rasée frôle la sienne et il l'embrasse sur la joue, puis le serre contre lui. Silencieux, il laisse son visage glisse contre la tempe du plus jeune, et perd de nouveau son nez dans ses mèches clairs dont il voit quelques bribes dans les ray rares des lampadaires dehors, en dépit des nuages qui se font lourds à présent. Et le clapotis doux de la pluie se fait entendre, progressif contre les fenêtres, derrière les rideaux. Ujsyan sourit doucement en se disant que ça tombe à pic. " j'ai amené la pluie... comme promis..." La vérité c'est qu'il a senti quelques gouttes en arrivant. Ses phalanges s'écartent et il remonte sa main le long du dos du blond. Cette odeur... "Si t'as besoin d'un animal de compagnie supplémentaire, j'suis pas contre..." qu'il dit doucement , pour voir sa réaction... un chien, c'est ça dont il est le plus proche. Le genre de combat, avec des balafres de partout, qui boufferait même des racines et qui est enchaîné au pire piquet. Il a besoin d'affection... de calme. De lui.




avatar
Rang Unicorn

✮ MESSAGES : 214
✮ DATE D'INSCRIPTION : 14/09/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 09/09/1998
✮ AGE : 20 ans.
Voir le profil de l'utilisateur
http://seoulmates.forumactif.com/t1172-yoon-jae-min-avancer-dans-ce-monde-est-devenu-irrespirable

Rang Unicorn

✮ MESSAGES : 214
✮ DATE D'INSCRIPTION : 14/09/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 09/09/1998
✮ AGE : 20 ans.


Yoon Jae Min
Rang Unicorn

✮ MESSAGES : 214
✮ DATE D'INSCRIPTION : 14/09/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 09/09/1998
✮ AGE : 20 ans.
Dim 4 Nov - 13:59

Dans sa vision des choses, Jae Min était la cause de tous les maux de sa mère. Il était la cause de son malheur, de sa souffrance, de ses larmes, de sa solitude. C'était à cause de lui que tout ça arrivait. C'était parce qu'il avait détourné le regard une seconde de trop. C'était parce qu'il n'avait pas fait attention. Il aurait dû faire plus ce jour-là. Et il devait faire plus tous les jours. Pour permettre aux autres de vivre mieux, quitte à vivre moins bien lui-même. Ce n'était pas important de toute façon, ce n'était pas comme s'il comptait, comme s'il avait une réelle importance dans cette vie ou une autre. Il était là que parce qu'on le voulait bien, parce qu'on lui avait accordé ce droit. Droit que l'on avait brutalement refusé à sa sœur. Droit qu'il lui aurait volontairement céder. Elle lui manquait, et il ne se passait pas un jour sans qu'il ne pense à elle. Quand il regardait les étoiles, c'était pour la revoir. Il la revoyait là, assise sur le canapé, un livre entre les mains. Il la revoyait lui sourire, assise sur son lit, sage, à attendre qu'il finisse ses devoirs pour pouvoir parler avec lui. Il la revoyait un peu partout, et il l'entendait. Elle lui parlait. Elle lui chantait combien elle l'adorait, combien il était important, combien elle était fière qu'il soit son frère. Et avec elle, d'autres murmures s'élevaient, les astres se mêlant à ce chant muet que lui seul pouvait entendre. On pourrait dire qu'il était fou, mais ce n'était pas le cas. Il se souvenait juste des moments qu'il avait passé avec sa cadette. Il se rappelait juste de sa voix. Et il la collait aux étoiles. Parce que ça lui allait bien, les étoiles. Elles brillaient, comme elle. Elles étaient rares, douces, scintillantes, parfaites... comme elle. Tout ce qu'il n'était pas et tout ce qu'il ne pourrait jamais être. Les regarder le détendait pour cette raison, mais pour bien d'autres encore.

Il n'aurait pas cru revoir Uj Syan ce soir. Il n'aurait pas cru qu'il viendrait jusque chez lui. Et Jae Min se disait que s'il était là, c'était parce qu'il était blessé et qu'il devait le soigner une nouvelle fois. Il était prêt à retourner son appartement pour trouver tout le matériel dont il aurait besoin pour panser ses plaies. Comme la dernière fois. Il s'en voulait tellement, d'ailleurs, de ne pas être passé le voir depuis. Il y avait pensé plus d'une fois. Pour prendre de ses nouvelles, pour s'assurer qu'il allait bien, mais aussi pour s'excuser de ne pas être un génie des points de suture et pour tout, en fait. Il avait été occupé par les cours, par le travail mais aussi par sa mère. Tout ça lui avait pris énormément de temps sur ses journées. Mais il avait bien conscience que ce n'était pas une excuse, et qu'il aurait dû se donner les moyens d'aller le voir. Le plus important pour le moment était de le soigner.

Ou pas. Un petit « Hein ? » quitta ses lèvres alors que le bras d'Uj Syan le retenait. « Vraiment ? », qu'il demanda pour s'en assurer. Il baissa un instant le regard, oubliant qu'il faisait sombre et qu'il ne voyait rien, ses paumes retrouvant un appui sur ses bras. Ses joues, qui avaient gardé leur couleur rose, s'empourprèrent un peu plus à nouveau, ses phalanges serrant finement son pull. Il eut un léger sourire, fin et doux, même si Uj Syan ne pouvait pas le voir. Il resta contre lui sans bouger durant de longues secondes, avant d'enrouler timidement ses bras autour de lui. Il cligna quelque peu des paupières et se mit à rire légèrement à ses mots. « T'es un magicien ? », et il rit finement une nouvelle fois. Ses sourcils se froncèrent quelque peu, son visage basculant sur le côté dans la confusion. « Tu as amené un animal avec toi ? », qu'il lui demanda. « J'ai un lapin. Il s'appelle Hope. Mais tu as dû le voir la dernière fois », il sourit joyeusement en pensant à sa petite boule de poils. « Je sais pas si j'ai le droit d'avoir un autre animal par contre, désolé », il se pinça les lèvres. Sa mère n'accepterait pas. « Tu peux pas le garder chez toi ? T'as pas le droit ? », il serra un peu son emprise, ne refusant jamais ce genre de contacts, recherchant toujours l'affection. « Tu veux boire un truc ? »
AVENGEDINCHAINS


Souviens-toi de moi
La froideur de cette solitude se propage indéfiniment rappelant la chaleur de ces souvenirs me traversant. Paralysant, me pétrifiant, en apathie, en léthargie... Je ne suis que prisonnier ici
avatar
Rang Rabbit

✮ MESSAGES : 156
✮ DATE D'INSCRIPTION : 05/10/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 01/09/1989
✮ AGE : 29
Voir le profil de l'utilisateur
http://seoulmates.forumactif.com/t1305-bad-rabbit

Rang Rabbit

✮ MESSAGES : 156
✮ DATE D'INSCRIPTION : 05/10/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 01/09/1989
✮ AGE : 29


Im Uj Syan
Rang Rabbit

✮ MESSAGES : 156
✮ DATE D'INSCRIPTION : 05/10/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 01/09/1989
✮ AGE : 29
Lun 5 Nov - 23:36
anonymous


Vraiment oui. Il n'était pas venu pour recevoir des soins, bien qu'il trouve ça touchant quelque part... il l'aurait encore soigné. Sans demander son reste. Il s'en voulait de lui avoir imposer tout ça, ne sachant même pas d'où cette culpabilité sortait. Jaemin entrouvrait une soupape qui ne devrait jamais l'avoir été. La soupape de sa stabilité, de sa froideur, toute cette pression accumulée depuis des années qui le tenait debout. Si tout s'échappait, comment finirait-il? Il ne voulait pas y penser ici, où tout s'est arrêté. Son temps, son esprit... son souffle.. tout a ralenti. Pas son cœur. Quelle merde. Lui qui a un sang froid à toute épreuve n'a jamais eu un sentiment plus fort qu'aujourd'hui de jouer à la roulette russe. Et si ça échouait, il allait fracasser un paquet de gueules c'était sûr et certain. Il sent ses doigts sur lui à traverser le tissu épais ses fringues. Ses cicatrices sont moches, mais sensibles, c'est un avantage. Il s'enrobe de son odeur douce, ses manches lourdes avalant presque la silhouette du blond, plus faiblement habillé. Ujsyan était chaud et confortable dans sa masse, on ne pouvait pas lui reprocher ça, alors qu'on sent les os sur d'autres et qu'ils sont frileux. Il entrouvre les yeux quand il sent les bras passer autour de lui et un léger sourire en coin lui fissure sa joue de casseur de gueule. Son étreinte se serre doucement un peu plus, en réaction à cette attention. Il baisse un peu plus le visage, pour enfouir son visage abîmé dans le cou pur du cadet, ne faisant rien de spécial. Il a besoin de ça, c'est tout. Hope... le lapin. Ouais, il en ferait bien un civet de cette bestiole, il a déjà essayé de le mordre la fois où il était venu. Hope... et pour moi t'en as de l'hope, il lui demanderait bien. "Juste pour cette nuit..." qu'il murmure dans son cou. Il n'a rien compris, il n'en croit pas ses oreilles. Il croit franchement qu'il s'est pointé ici avec un chien, un chat ou même une souris qui pue pour lui demander d'être dogsitter ou d'adopter un bestiau idiot... quoi que le bestio idiot ... il a bien adopté trois chatons... alors ça, aussi... sans commentaire...

Il décolle son visage de son cou, desserre un peu son étreinte, pour monter une main à l'aveugle sur la joue de Jaemin, la touchant lentement, prenant ses repères sans laisser paraître, pas difficile avec le blond, il ne capte pas grand chose. Sur une autre planète. Boire un truc ? On verra dans quelques secondes. Il hésite, et puis fuck , il doit lui faire comprendre... "t'as rien compris..." qu'il dit tout bas, son timbre grave roulant le long de la peau de jaemin, tout près. Il aurait même pu sentir son souffle. Ses lèvres gercées s'approchent tout près, sa main toujours sur sa joue, avalant cette dernière rien qu'avec la paume. La capuche lourde touche les mèches blondes plus en avant, et bientôt ce sont les lèvres du grand brun qui frôlent leurs jumelles douces, les happant juste une fois, à peine, en silence, smack maîtrisé et lent... doux. Écorché de ces lèvres abîmées, mais... bien là. "C'est moi l'animal de compagnie..."

Il lâche la joue, s'éloigne , ôtant même son bras de lui, pour voir s'il va s'évanouir, le gifler ou en redemander. Il a coupé le contact volontairement.




avatar
Rang Unicorn

✮ MESSAGES : 214
✮ DATE D'INSCRIPTION : 14/09/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 09/09/1998
✮ AGE : 20 ans.
Voir le profil de l'utilisateur
http://seoulmates.forumactif.com/t1172-yoon-jae-min-avancer-dans-ce-monde-est-devenu-irrespirable

Rang Unicorn

✮ MESSAGES : 214
✮ DATE D'INSCRIPTION : 14/09/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 09/09/1998
✮ AGE : 20 ans.


Yoon Jae Min
Rang Unicorn

✮ MESSAGES : 214
✮ DATE D'INSCRIPTION : 14/09/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 09/09/1998
✮ AGE : 20 ans.
Mar 6 Nov - 0:22

C'était sans doute idiot, et puéril pour la plupart des gens. Cet attrait qu'il avait pour les étoiles. Cette importance qu'il leur donnait. C'était sans doute incompréhensible. Tout aussi incompréhensible que lui pouvait l'être. Mais pour Jae Min les étoiles étaient importantes. Plus que ça même. Un repère. Un point sur lequel se poser. Un poids auquel s'attacher. Et ce soir, elles n'étaient pas là. Et ce soir, il ne dormirait pas.
Et ce soir, il avait de la visite de toute façon. Visite qu'il aurait dû aller voir avant, il ne niait pas. C'était de sa faute s'il n'avait pas pu et il espérait ne pas avoir vexé Uj Syan en ne se montrant pas. « Si c'est juste pour ce soir, je pense que je peux », confirma-t-il doucement en hochant légèrement son visage. Il devrait pouvoir gérer, et puis une nuit, ce n'était pas grand chose. Il pouvait bien faire ça.

En sentant les bras d'Uj Syan se relâcher un peu, il en fit de même dans une petite frimousse interrogatrice. Il sourit quelque peu se sentant sa main contre sa joue. Il resta immobile, ne sachant pas vraiment ce que l'autre essayait de faire mais il ne voulait pas le déranger. « J'ai rien compris ? Comment ça ? », le questionna-t-il, l'esquisse n'apparaissant plus, le ton perdu et inquiet. Qu'avait-il mal saisi ? Qu'avait-il dit de travers ? « Qu'est-ce que... », les mots roulèrent faiblement le long de sa gorge, hors sa phrase n'eut le temps de se finir. Sa respiration se bloqua, ses joues surchauffant violemment, ses doigts se crispant sur le pull d'Uj Syan. Son organe vital s'embrasa, pompant de plus en plus de sang, tapant de plus en plus fort. « Que... pourqu... hein ? », l'application avait totalement cessé de fonctionner, oui. Reculant faiblement à son tour, il porta ses doigts à ses lèvres, les frôlant à peine, son embarras de plus en plus présent. Sa paume se posa entièrement sur sa bouche, sa seconde la rejoignant, son regard paumé naviguant sur les fins rayons de lumières qu'il pouvait capter. Il ne comprenait pas. Pourquoi avait-il fait ça ?
Ses paupières clignèrent rapidement. Pour le remercier ? Oh. Oui. Ca devait être ça. Ses mains s'abaissèrent lentement, la gêne restant présente sur son visage alors que ses sourcils se fronçaient faiblement. De quoi ? De déception ? De soulagement ? D'interrogation ? Non. Peut-être. Il ne savait pas trop. Il ne comprenait pas. « Qu... », qu'il commença dans un ton un peu plus aiguë que d'habitude, trop perturbé par toutes les sensations qui le secouait. « Qui a dit... ça ? », demanda-t-il en se raclant finement la gorge. « Tu n'es... Tu n'es pas un animal. Tu es une personne », il cacha ses mains sous les manches de son haut, avant de finalement croiser les bras pour tenter de se réchauffer. Il avait trop froid d'un coup. « Mais... du coup... tu veux rester ici cette nuit ? C'est ça ? », l'interrogea-t-il, un peu confus. « Enfin je veux dire... tu peux. Ca me dérange pas. Je dois juste refaire le lit », parce qu'évidemment, Jae Min ne laissait pas les autres dormir sur le canapé. « Mais... du coup... euh », il était encore perturbé le Jae Min, oui. Il était encore un peu sonné, confus, déçu, apaisé, gêné, timide. « Est-ce que... », il souffla faiblement, « Tu as soif ? Faim ? Ou... », il articula dans le vide, « Tu veux peut-être te reposer ? », il désigna un coin de l'appartement sans réellement être sûr que ce soit la chambre.
Il était perdu, le Jae Min.
AVENGEDINCHAINS


Souviens-toi de moi
La froideur de cette solitude se propage indéfiniment rappelant la chaleur de ces souvenirs me traversant. Paralysant, me pétrifiant, en apathie, en léthargie... Je ne suis que prisonnier ici
avatar
Rang Rabbit

✮ MESSAGES : 156
✮ DATE D'INSCRIPTION : 05/10/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 01/09/1989
✮ AGE : 29
Voir le profil de l'utilisateur
http://seoulmates.forumactif.com/t1305-bad-rabbit

Rang Rabbit

✮ MESSAGES : 156
✮ DATE D'INSCRIPTION : 05/10/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 01/09/1989
✮ AGE : 29


Im Uj Syan
Rang Rabbit

✮ MESSAGES : 156
✮ DATE D'INSCRIPTION : 05/10/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 01/09/1989
✮ AGE : 29
Jeu 8 Nov - 1:00
anonymous


Que , pourquoi? Aucune idée, bonne question. Il ne savait pas et ne s'était pas posé la question, il en avait eu envie. Plus que pour un coup de cul du soir. Ce n'était rien, a peine effleurer et pourtant il avait réussi à se réveiller tout le ventre, rien qu'avec ça. L'interdit ce devait être ça. L'interdit. Jaemin était sacré, interdit, trop innocent. Et Ujsyan on ne peut pas lui interdire, ça le rend fou , ça le flingue, il cherche à toucher, et il ne veut pas qu'on abîme ce qui est interdit. Ça doit rester sacré, même si on y touche. Alors la raison à donner en plus, c'était impossible. Le sexe, les pulsions, les envies, toutes ces choses là rendent l'homme intéressant, unique, passionnant, bandant. Y donner une explication détruirait tout , ferait venir l'ennui, l'indifférence, et tous les hommes seraient impuissants, ce serait le gros merdier alors ne cherche pas à comprendre Jaemin, c'est mieux ainsi. Etre vivant, il vient de te montrer ce que c'est. Il aimerait lui dire, mais est-ce qu'il comprendrait? Il lui dirait qu'il ne comprend pas, qu'il est vivant, qu'il sent son coeur taper dans sa poitrine, un peu trop d'ailleurs , vu sa panique, qu'il ne voit pas mais ressent. Il n'allume pas la lumière? Ne le gifle pas? Il fait quoi, à quoi pense-t-il? Est-ce qu'il va appeler les flics? Le concierge? Non , il sortira de lui-même s'il le demande. Ujsyan reste contre la table, et attend, le regard cherchant à capter quoi que ce soit qui puisse le renseigner sur la gestuelle de son vis à vis. Il entend sa respiration et ses pas feutrés, cafouillage de secondes qui s'enfilent dans un chaos d'émotions que seul jaemin connait. Ujsyan ne sait plus foutre le bordel en lui même comme ça, il sait juste beuguer, et mélanger ses spasmes, mais pas de raz de marée émotionnel comme ça. Alors il attend. Verdict.

"Tu aurais du passer... tu aurais vu c'que j'suis... même certains chiens ont plus de classes que moi..." Ce qui n'était pas faux, surtout après les combats ou quand il était complètement bourré. Un animal, un type défoncé qui n'a aucun avenir, il ne se leurre pas, il n'y a que les ingenus pour lui trouver un possible avenir. Il est brisé de l'intérieur comme de l'extérieur et ce n'est même pas lui qui contrôle sa vie au final. Il en donne l'impression mais personne ne sait. Un pacte à vie pour des enfoirés et son souffle comme seule protection des siens. Pourquoi Jaemin comprendrait ça... Il soupire et s'apprête à se lever dans le noir, quand la suite le scotche. Hein? Est-ce qu'il veut... rester? Pardon? Il ne le fout pas dehors? Il admet que ce qu'il a osé été culotté mais... en fait non rien n'est logique. Il peut s'arracher le peu de cheveux qu'il a tout de suite? Un léger rictus en coin et il baisse les yeux. Il va le rendre dingue. Pourquoi est-il si gentil...Anormal.

Il se penche ... cherche dans le noir sa main... il glisse doucement ses doigts dans les siens, qui ne tente rien n'a rien. "Promis j'recommence pas... viens..." Il tire doucement sur sa main. "Allume pas tout de suite..." Il monte la main de Jaemin sur sa gorge, arquant la tete en arrière sous sa capuche et apose ses doigts le long du cou, penchant un peu la tête sur le coté, puis vers l'avant ... "personne n't'a jamais embrassé... j'l'ignorais... j'le ref'rai pas... tout' mes excuses..." Non seulement il s'excuse , mais en plus , il dit qu'il ne refera pas quelque chose lié au sexe, envers une personne qui l'attire? Il est fatigué, sacrément fatigué. C'est du grand n'importe quoi , il le sait. Y'a quelque chose qui le déchire de l'intérieur. Des souvenirs. Ce qu'il était avant, ce qu'il était sensé avoir laissé derrière lui. L'ombre. Celle qui le suivait pour le forcer à rester humain et qui ici, prend le dessus... c'est quoi... ça va le rendre fou... "t'aurais du m'laisser crever ce soir là..."



avatar
Rang Unicorn

✮ MESSAGES : 214
✮ DATE D'INSCRIPTION : 14/09/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 09/09/1998
✮ AGE : 20 ans.
Voir le profil de l'utilisateur
http://seoulmates.forumactif.com/t1172-yoon-jae-min-avancer-dans-ce-monde-est-devenu-irrespirable

Rang Unicorn

✮ MESSAGES : 214
✮ DATE D'INSCRIPTION : 14/09/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 09/09/1998
✮ AGE : 20 ans.


Yoon Jae Min
Rang Unicorn

✮ MESSAGES : 214
✮ DATE D'INSCRIPTION : 14/09/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 09/09/1998
✮ AGE : 20 ans.
Jeu 8 Nov - 22:49

Il avait besoin des étoiles. Pour dormir. Pour se rassurer. Pour respirer. Il avait besoin d'elles. Il avait besoin de les voir, de les entendre. Mais surtout il avait besoin de leur parler. Il avait besoin de se confier à elles, de leur raconter sa journée, ses nouvelles craintes, ses nouveaux espoirs. Il avait besoin de leur dire qu'il se sentait seul, et qu'il aurait aimé que sa sœur soit toujours à ses côtés. La seule capable de voir le bon en lui. Avait-il du bon en lui ? Etait-ce pour cela qu'il voulait aider son prochain ? Pour se prouver qu'il était quelqu'un de bien ? Non. Pas Jae Min. Il ne voulait rien se prouver du tout. Aux autres ? … Peut-être. Il avait peur qu'on le voit que comme un bon à rien, une personne inutile. Il brassait de l'air pour pas grand chose. Il épuisait une existence pour ne rien accomplir, à part des erreurs. Il avait besoin des étoiles pour se sentir rassuré. Pour calmer son esprit, ses pensées. Pour tamponner la douleur. Celle de son cœur, qui se répercutait à chaque battement sur sa peau. Il avait besoin de leur susurrer tout ce que sa mère lui avait dit, comme pour tenter de se délester de tout ça. Comme pour essayer d'éloigner ces mauvais sons. Ils restaient malgré tout, mais au moins, il se disait qu'il avait pu se confier à quelqu'un. Et puis il était sûr que Ha Sun était là-haut quelque part, et qu'elle l'écoutait. Il ne se confiait pas qu'aux étoiles, il se confiait à elle aussi. Et ça lui permettait d'entendre sa voix dans des souvenirs bien trop ancrés dans sa mémoire.

« Pardon », souffla-t-il faiblement. Oui, il aurait dû passer, il le savait. Il l'avait voulu, il y avait songé. Il aurait dû le faire. Et à part ça, il ne put répondre autre chose, ne sachant pas quoi articuler. Il était encore trop perturbé, Jae Min, pour comprendre ce qu'il se passait ou plutôt ce qu'il s'était passé. Il eut cependant la bonne idée de lui demander s'il voulait rester. C'était pour cette raison qu'il était venu ici non ? Pour rester cette nuit ? Ou avait-il mal compris, encore ? Ce ne serait pas étonnant, en soit. Sauf que pour le moment Jae Min était encore un peu trop perdu pour mettre de l'ordre dans ses pensées. Déjà qu'à la base, c'était à se demander s'il y en avait vraiment... il faisait tout à l'inverse des autres. Ses épaules bougèrent faiblement en sentant des doigts sur les siens. Il se pinça la lèvre, ses phalanges se serrant un peu alors qu'il s'approchait doucement. Il hocha la tête, oubliant totalement que l'autre ne pouvait pas le voir et le laissa guider sa main dans une moue totalement confuse. Il baissa le regard en sentant ses joues chauffer, « C'est pas grave », articula-t-il lentement. Son visage se redressa subitement à ses mots, sa main quittant sa gorge, dans une frimousse perturbée. « Pourquoi tu dis ça ? », ses doigts se posèrent sur ses avants-bras. « Faut pas dire ça », il secoua son visage, « Et j'aurai pas pu. Tu avais besoin d'aide, tu étais blessé », et Jae Min ne pouvait pas laisser quelqu'un de blessé sur le côté. Non. Il était obligé de s'arrêter. « Je suis content de t'avoir aidé », dit-il doucement, comme un chuchotement, comme un secret. Rien qu'entre eux. « Tu veux que je te prépare le lit alors ? », qu'il l'interrogea en attrapant ses mains, se mettant à jouer inconsciemment avec ses doigts. « Tu vas rester toute la nuit ? », il se pinça les lèvres, « Tu veux manger avant de dormir ? Ou peut-être que tu veux regarder la télé encore. Tu es fatigué, ou toujours pas ? »
AVENGEDINCHAINS


Souviens-toi de moi
La froideur de cette solitude se propage indéfiniment rappelant la chaleur de ces souvenirs me traversant. Paralysant, me pétrifiant, en apathie, en léthargie... Je ne suis que prisonnier ici
avatar
Rang Rabbit

✮ MESSAGES : 156
✮ DATE D'INSCRIPTION : 05/10/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 01/09/1989
✮ AGE : 29
Voir le profil de l'utilisateur
http://seoulmates.forumactif.com/t1305-bad-rabbit

Rang Rabbit

✮ MESSAGES : 156
✮ DATE D'INSCRIPTION : 05/10/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 01/09/1989
✮ AGE : 29


Im Uj Syan
Rang Rabbit

✮ MESSAGES : 156
✮ DATE D'INSCRIPTION : 05/10/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 01/09/1989
✮ AGE : 29
Dim 11 Nov - 0:10
anonymous


Sa demande de pardon le fait doucement sourire au coin des lèvres. Il l'avait perturbé à un point qu'il n'aurait imaginé et il mentirait s'il disait que ça ne l'excite pas au plus au point. Mais pour l'heure, son entrejambe est resté sage, ce qui est une prouesse. Il se refuse à l'offenser de cette manière, en perdant le contrôle. Il doit le garder, parce que le blond en face, il ne l'a pas du tout. Il ne le voit pas, mais rien qu'au son de sa voix, il sait, il sent qu'il est déstabilisé et qu'il ne... va pas bien? Non c'est autre chose et il aime bien cet autre chose. Il ne l'a pas foutu dehors? Ca aussi il aurait du. Il se laisse même reprendre sa main et la poser sur sa gorge solide, veineuse, son sang pulsant dedans au rythme d'un cœur qui est lui aussi instable de ce contact. Lui non plus au final ne gère pas tant que ça. Comment ce mec arrive à lui faire faire un bond dans le passé, à l'époque où il était encore hétéro d'ailleurs, à l'époque où il n'avait pas testé tout et n'importe quoi... a l'époque où il avait encore du respect pour lui-même et des sentiments... aujourd'hui, l'homme qui se fout de crever, a peur de vivre, et ce contact contre la peau de son cou le déchire en deux. Vivre ou mourir, mourir ou vivre pour quoi au juste? Pour cette nuit, ce sera pour lui et il veut bien crever là. Sous sa main. Serre vas y. Étouffe-le. Punis le de l'offense qu'il t'a fait... non caresse cette gorge... sens son sang qui passe. Peut-être plus pour longtemps, il ne sait plus. Pourquoi dit-il qu'il aurait du le laisser crever? Un sourire plus prononcé... court mais là. Pour un visage triste impossible à voir, triste ou trop sérieux, allez savoir. "Tu comprends pas... j'suis pas quelqu'un d'bien... toi si. J'veux pas t'mettre en danger. Et..." Il baisse les yeux en sentant ses mains sur ses bras. "J'veux pas ...t'faire de mal..." Des mots à peine audibles, car plus ou moins inavouables, lui qui ne se préoccupait pas vraiment du mal qu'il faisait aux autres par blasement et parce que ces mêmes gens se foutaient bien de son sort.

Il se stoppe dans ses explications quand il sent ses doigts qui jouent avec les siens. Le stress? En tout cas, ujsyan trouve ça... original . Figé, il le laisse faire. Scotché. On ne lui a jamais fait ce coup là. Il a tellement envie de l'embrasser de nouveau surtout avec son odeur qui lui trône dans le cerveau... ce toucher... ce timbre de voix doux... Il reste interdit, sans voix, beugué. Et la question du lit revient. Il avale sa salive. Lutter contre ses pulsions en étant à moitié mort, c'est facile, mais lutter contre ses pulsions en étant dans un état normal, c'est un défit de taille pour lui. Peut-etre devrait-il dormir sur le balcon? Ah ouais, y'en a pas. "Euh... je ... je devrais peut-être dormir dans la cage à lapin..." qu'il sort à l'attention de Hope qui le déteste depuis la première fois. "Hum... si j'dors avec toi... j'vais avoir envie de t'prendre dans mes bras." Autant être honnête hein. Au fond de lui, il priait pour que Jaemin lui sorte encore une truc what the fuck du style: ça me gene pas et puis tu m'as tenu chaud la dernière fois. Mais soyons honnête, il l'a peut être un peu trop choquée l'autre fois.
Toute la nuit? Oui il aimerait bien , mais a-t-il seulement le droit de s'imposer autant. Bordel d'habitude il ose... allez prends tes couilles c'est quoi ça! Il ajuste bien sa capuche sur sa tête des fois qu'il allumerait. "Nan... j'ai pas faim..Juste être avec toi... ça m'va..."





avatar
Rang Unicorn

✮ MESSAGES : 214
✮ DATE D'INSCRIPTION : 14/09/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 09/09/1998
✮ AGE : 20 ans.
Voir le profil de l'utilisateur
http://seoulmates.forumactif.com/t1172-yoon-jae-min-avancer-dans-ce-monde-est-devenu-irrespirable

Rang Unicorn

✮ MESSAGES : 214
✮ DATE D'INSCRIPTION : 14/09/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 09/09/1998
✮ AGE : 20 ans.


Yoon Jae Min
Rang Unicorn

✮ MESSAGES : 214
✮ DATE D'INSCRIPTION : 14/09/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 09/09/1998
✮ AGE : 20 ans.
Dim 11 Nov - 18:30

Jae Min était le criminel le plus féroce de l'histoire. A l'écouter, il avait commis des crimes plus horribles les uns que les autres, alors que c'était à peine s'il osait faire du mal à une mouche. Littéralement. Il était ce genre de gars à tenter de la faire sortir sans trop l'agiter ou l'effrayer. Il était le mec qui s'arrêterait pour s'occuper d'un chien errant, quitte à l'amener chez lui pour la nuit. Il offrirait même son appartement pour une nuit ou deux, ou même plus, à qui lui demanderait simplement. C'était idiot. C'était inconscient. Et si l'on devait compter le nombre de fois où il s'excuse en pensant être sérieusement en tort, les chiffres ne feraient que grimper. Le record exploserait. Il y avait forcément des jours où il s'excusait plus d'autres. Mais il s'excusait au moins une fois par jour. Une mauvaise habitude ? Probablement. Hors il ne voyait souvent que ça à dire. Il ne voyait que ça à faire, demander pardon. Pardon d'avoir fait ceci ou cela. Pardon de n'avoir rien fait. Pardon d'avoir été là, ou au contraire, de ne pas l'avoir été. Pardon de ne pas être passé. Cette histoire... il la ressasserait un sacré bout de temps. Comment avait-il fait pour ne pas le faire ? Il avait obligé Uj Syan à venir jusqu'ici tout de même. Il l'avait obligé à se déplacer. Alors qu'il aurait dû être celui à aller vers lui.
Ses sourcils se froncèrent finement avant qu'une mine perturbée ne vienne froisser sa frimousse. Lui ? Quelqu'un de bien ? Il disait ça parce qu'il ne savait pas. Ou il disait ça simplement par politesse ? Il ne savait pas trop, Jae Min. Mais il savait que ce n'était pas vrai. Il n'était pas « quelqu'un de bien ». Il était tout l'inverse. « Je ne suis pas quelqu'un de bien », rétorqua-t-il doucement, « Et pourquoi tu me mettrais en danger ? », il pencha le visage, paumé. Il avait pas compris, Jae Min, de quoi parlait Uj Syan. Il n'était pas en danger, là. Il ne se sentait pas en danger non plus. Il se sentait plutôt bien. Gêné, certes. Perdu, certes. Perturbé, totalement. Mais bien. Ce n'était pas négatif, en tout cas, comme sensations. C'était juste... nouveau, et un brin déstabilisant.

Il avait besoin de contacts, Jae Min. C'était pour ça qu'il tenait ses doigts. C'était pour ça qu'il jouait avec. Ca le tranquillisait. Ca le rassurait. Ca lui prouvait qu'il était bien là. Il recherchait de l'affection comme il pouvait, en tentant de déranger le moins possible. Mais Uj Syan ne dit rien, alors il se permit de continuer. Un rire léger s'empara de sa bouche, « T'es bête, tu peux pas dormir dans la cage », heureusement qu'il était là pour cette précision, hein. Un nouveau rire, plus doux encore, ronronna dans sa gorge à la suite de ses mots. « C'est pas grave », il secoua faiblement son visage, « Ca me dérange pas, j'adore les câlins », et il sourit en jouant un peu plus avec ses doigts. Parce que ça voudrait dire qu'il aurait un peu d'affection. Et puis, si c'était ce qui faisait plaisir à Uj Syan, il n'avait pas le droit de lui refuser pas vrai ? Il ferait un mauvais hôte sinon, pas vrai ? Une esquisse réjouie brilla sur sa bouche, « Ca me va aussi », confirma-t-il. Gardant l'une de ses mains dans la sienne, il la serra doucement en reculant, tirant à peine dessus pour faire comprendre au plus âgé de le suivre. Il avança jusqu'à sa chambre. « Oh mais », il s'arrêta brusquement en se tournant vers lui, « Tu veux qu'on dorme ensemble du coup ? », la question qui venait après la réponse... c'était tout Jae Min. « Ca se fait pas », il se mordilla la lèvre, « Je veux dire... je devrais dormir sur le canapé. Comme ça tu auras toute la place dans le lit non ? », il avança quelque peu à nouveau, et montra le lit. Dans le noir. Tout un concept. Il le dirigea lentement vers le matelas. « Mets-toi à l'aise », commenta-t-il dans un sourire, « Je reste encore un peu, et quand tu veux dormir, je passerai au salon... sauf si tu préfères que je reste ? », il s'assit sur le lit, invitant Uj Syan à faire de même. « Tu arriveras à dormir tu penses ? », Jae Min, inquiet ? Oui.
AVENGEDINCHAINS


Souviens-toi de moi
La froideur de cette solitude se propage indéfiniment rappelant la chaleur de ces souvenirs me traversant. Paralysant, me pétrifiant, en apathie, en léthargie... Je ne suis que prisonnier ici
Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos partenaires et amis
Rends leur une petite visite !