CalendrierCalendrier  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Partagez | .
 

 Fluffy Ft. Jin ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Lun 2 Avr - 17:29
Voir le profil de l'utilisateur
“A friend is someone who knows all about you and still loves you.”
Elle avait beau être seule dans sa petite chambre étudiante, Eun Sil avait tout de même gardé cette habitude d’utiliser des écouteurs lorsqu’elle souhaitait se concentrer sur une tâche qui lui semblait importante. C’était actuellement le cas alors qu’elle enchainait de rapides coups de crayon sur une feuille blanche qui se remplissait à vue d’œil. La musique avait beau l’accompagner, c’était rapidement devenu un simple bruit de fond alors que son imagination s’était intensifiée au fur et à mesure que son dessin prenait forme. Elle ne pensait à rien d’autre que la silhouette qu’elle était en train de tracer sur cette énième feuille. Au sol se trouvaient par ailleurs quelques boulettes de papiers, signe qu’elle avait connu quelques moments de frustration en arrivant à un résultat qu’elle considérait médiocre. Sur son bureau se trouvait également d’autres supports, notamment des notes de cours et quelques croquis qu’elle aurait déjà dû terminer.  Toutefois, elle n’était pas parvenue à continuer à bosser sur ses devoirs, bien plus intéressée par toutes les idées qui lui passaient par la tête. Il y avait des moments comme celui-ci où les idées se mélangeaient et où son imagination la travaillait, résultant en un besoin de se mettre à dessiner toutes les images qui lui venaient. Ce n’était pas toujours une réussite mais à en voir son petit sourire, ce n’était pas le cas de ce nouvel essai. Elle se mordillait la lèvre inférieure alors qu’elle se concentrait sur un élément important, les yeux de la personne qu’elle était en train de dessiner. C’était une étape qui lui demandait toujours plus de temps, voulant atteindre la perfection qu’elle s’était fixé. Malheureusement, sa concentration fut coupée alors qu’elle entendit son réveil sonner. Sursautant, elle se rendit compte de l’heure qu’il était. En se coupant ainsi du monde en dessinant, elle n’avait pas vu l’heure passer. La surprise put se lire dans son regard alors qu’elle réalisait qu’il ne lui restait que peu de temps pour se préparer avant de se rendre à son unique cours de l’après-midi.

Elève studieuse, il était hors de question qu’elle se présent en retard à un cours. Et ce, même si elle était souvent hésitante quant à son choix de cursus. Elle faisait quelque chose qu’elle aimait mais elle se demandait régulièrement si elle se voyait évoluer dans les potentiels carrières auxquelles elle pourrait prétendre. Elle soupira en voyant son reflet dans le miroir. Elle n’avait pas bien dormi et au lieu de faire une sieste, elle avait préféré dessiner... Elle se passa un rapide coup d’eau sur le visage avant de s’occuper de son maquillage. Elle opta également pour une tenue moins confortable mais beaucoup plus coquète, ce qui était le rendu qu’elle souhaitait. Habituée à cette routine, elle ne mit pas bien longtemps avant d’être prête et très vite, elle se retrouva en face de son bureau, les yeux posés pour ce dessin inachevé. Il manquait encore quelques traits pour que le visage soit terminé et vraiment expressif mais une chose était certaine… ce visage lui semblait étrangement familier. C’était comme si elle avait pensé à quelqu’un en particulier en s’occupant des différents détails de ce portrait et cette réalisation l’intriguait. Elle décida de ne pas y penser pour le moment et attrapa son téléphone et son portable pour se diriger vers l’université.

Ce fut pendant le cours alors qu’elle essayait tant bien que mal d’écouter, qu’elle reçut un message. Rien qu’en lisant le nom du destinataire, elle eut un grand sourire qui vint éclaire son visage endormi. C’était Jin, sa peluche humaine comme elle aimait l’appeler. Sans plus attendre, bien qu’essayant d’être discrète par respect pour l’enseignant, elle lut le contenu de son message. Visiblement, Jin avait quelque chose à lui dire et à cette annonce, la curiosité de la jeune femme fut éveillée. « Rdv à notre café habituel. Dans 1h30 ? » Elle répondit immédiatement, se demandant déjà ce qu’il avait à partager. Elle aussi avait certainement quelques potins à lui raconter … Autant dire qu’elle n’avait plus qu’une hâte, celle de terminer son cours pour se diriger au point de rendez-vous. Elle n’avait pas eu l’opportunité de voir le jeune homme cette semaine et elle était enchantée de le revoir et de pouvoir profiter de sa présence. Jin était une personne qu’elle adorait énormément et qui avait été présent dans les bons et les mauvais moments, tout comme elle avait pu se montrer présente à son tour. Et surtout, ils étaient proches et pouvaient tout se dire. Eun Sil n’avait pas peur d’être jugée par le jeune homme, elle savait qu’après tout ce temps, ils n’avaient plus besoin de filtre.

Elle ne perdit pas de temps à ranger ses affaires, lorsque son cours se termina enfin. Elle salua sa camarade de classe qui n’eut pas eu le temps de lui demander quoi que ce soit puisque Eun Sil avait déjà disparu de son champ de vision. La jeune femme ne voulait pas faire attendre son ami alors elle se dirigea immédiatement vers la sortie pour prendre rapidement les transports en commun. Elle pouvait se rendre jusqu'au café où ils s'étaient donné rendez-bous les yeux fermés, ayant l'habitude de faire ce trajet et de retrouver le jeune homme directement la-bas. Il y avait plus près, au niveau du campus mais il y avait plus de choix intéressants sur Hongdae, et ils avaient leurs habitudes après toutes ses années d'amitié. La jeune étudiante arriva bien vite au lieu convenu et dès son entrée à l’intérieur, elle repéra l’adorable bouille de son ami. Elle se précipita vers lui, un grand sourire aux lèvres : « Honey ! Je ne t’ai pas fait trop attendre ? » Elle prit place en face du jeune homme, posa son sac sur ses genoux avant de reprendre la parole : « Comment tu vas ? » Elle ne voulait pas lui sauter dessus directement mais finalement, la tentation était trop forte. « Alors… Tu voulais me parler de quelque chose ? » Elle n’avait aucune idée de ce qu’il allait lui dire, mais ce qui était sûre c’est qu’il ne pouvait plus reculer.  

Codage par Libella sur Graphiorum



 
avatar
Rang Unicorn

✮ MESSAGES : 147
✮ DATE D'INSCRIPTION : 08/02/2018
✮ AGE : 19 ans
Rang Unicorn

✮ MESSAGES : 147
✮ DATE D'INSCRIPTION : 08/02/2018
✮ AGE : 19 ans

Revenir en haut Aller en bas
Lun 2 Avr - 20:15
Voir le profil de l'utilisateur
“A friend is someone who knows all about you and still loves you.”
Ces derniers temps j’avais été envahi par bien trop d’émotion. Depuis que Katsuki était entré dans ma vie, tout était en train de partir en vrille. Il avait balayé toutes mes certitudes et toutes mes croyances. Moi qui croyait que je ne pourrais plus jamais tomber amoureux, mon cœur s’emballait à chaque fois que je sentais son regard sur moi. J’avais perdu la personne que j’avais aimé le plus au monde et j’avais cru que je n’avais plus le droit au bonheur. J’avais rencontré mon âme sœur, j’avais eu cette chance. Ça n’arrivait qu’une seule fois dans une vie non ? Je m’étais peut-être trompé. Ce que je ressentais pour lui était récent, mais je ne pouvais pas contrôler mes sentiments. Et le problème était bien là. J’avais tendance à me renfermer sur moi-même quand j’avais des soucis. C’était ce que j’avais fait après avoir perdu Minho.  Notre relation était fusionnelle, un peu trop, presque malsaine. Je n’avais vécu que pour lui toutes ces années. Aujourd’hui je réapprenais à vivre, mais pour moi. Je me demandais si j’en avais le droit.

Je n’arrivais pas à réviser, mes notes avaient baissé. Je ne faisais que penser à Katsuki et à ce qui s’était passé entre nous. Je ne l’avais pas revu depuis. Il était au Japon. Je balançais mes feuilles par terre en gémissant doucement. Il fallait que je sorte, que je me change les idées. Je n’avais pas beaucoup d’amis. Mais il y en avait une. Une qui était au-dessus de tous les autres. Celle qui m’avait donné envie de me battre. Eun Sil, la lumière dans mes ténèbres. Elle m’avait empêché de me noyer et sans elle je ne serais sûrement plus là aujourd’hui. Je ne lui avais pas encore parlé de ce garçon, parce que je n’étais pas certain de notre relation. Je n’avais d’ailleurs toujours pas de mot pour la définir. Et c’était pour cette raison que je devais tout lui avouer. Elle savait toujours comment me remonter le moral et je n’étais pas contre un conseil ou deux. Un avis objectif. Je lui avais envoyé un message en espérant qu’elle serait libre.

J’attachais mes cheveux en queue de cheval prenant le temps de me préparer. Ce café était notre petit sanctuaire, notre base pas très secrète. Je ne tenais plus en place. Je devais lui avouer tout ce que j’avais fait même si j’avais un peu honte. Je m’y rendais à pied, parce que j’avais le temps et m’asseyais à notre table habituelle. J’étais toujours en avance. A cause de ma mère. Elle avait toujours peur d’être en retard et elle m’avait transmis sa crainte. Je jouais avec mon téléphone pour faire passer le temps et relevais la tête en entendant cette voix que je connaissais par cœur. Je souriais immédiatement. Eun Sil avait cet effet là sur moi.  « Non ne t’inquiète pas. J’avais pas cours alors je suis arrivé un peu tôt !» Je laissais échapper un rire suite à ses questions. Elles étaient légitimes. Je n’avais rien précisé dans mon message.

Je me massais la nuque un peu mal à l’aise. Je savais très bien qu’elle ne me jugerait pas.  « J’ai rencontré un garçon …. » Et ce n’était pas ça le problème. C’était une bonne chose. Mais le garçon en question était assez particulier.  « C’est un champion de patinage artistique et … on a du mal à se comprendre. On… On s’est vu plusieurs fois et à chaque fois… il est dur, maladroit, il manque de tact…» Mais j’étais complètement tombé sous son charme. Dès que je n’étais pas avec lui, il me manquait. Il avait un emploi du temps vraiment chargé. Je ne savais pas comment agir avec lui.  « Il… Il n’est jamais sorti avec personne… Je lui ai demandé de sortir avec moi je me suis fait rembarré. Il n’a pas compris pourquoi je lui demandais ça…» Je posais mon front contre la table. Ce type allait finir par me tuer.  « Et puis après il débarque chez moi et …» Et j’avais du mal à avouer.
 

Codage par Libella sur Graphiorum


Too good at goodbyes
Je connaissais l'exagération humaine concernant le regret - avoir le cœur brisé. Mais j'avais toujours cru qu'il s'agissait d'une métaphore, d'une image qui n'avait aucun lien physiologique. Je ne m'attendais donc pas à ressentir cette douleur dans la poitrine. La nausée, oui, la boule dans la gorge, oui, les larmes brûlantes dans les yeux, oui. Mais pas cette sensation que quelque chose se déchirait dans ma cage thoracique.
avatar
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 141
✮ DATE D'INSCRIPTION : 01/01/2018


✮ AGE : 21 ans
Bae Jin
Membre du Mois
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 141
✮ DATE D'INSCRIPTION : 01/01/2018


✮ AGE : 21 ans

Revenir en haut Aller en bas
Dim 8 Avr - 21:14
Voir le profil de l'utilisateur
“A friend is someone who knows all about you and still loves you.”
Certaines personnes ont un pouvoir bien spécial, celui d’apaiser autrui par un simple échange ; la possibilité de décrocher un sourire par leur présence et la capacité de déverrouiller le verrou bloquant les pensées les plus intimes. Pour Eun Sil, Jin était exactement ce genre de personne puisqu’elle pouvait être elle-même avec lui et tout lui dire, y compris ses doutes les plus inavoués. Après les épreuves qu’ils avaient dû surmonter, ils savaient qu’ils pouvaient compter l’un sur l’autre. Sans aucun filtre, ils pouvaient ainsi dire ce qu’ils avaient sur le cœur et pouvaient échanger sans craindre le moindre jugement. Bien au contraire, ils pouvaient être sincères et ce, même sur des sujets délicats. Si Eun Sil agissait mal, elle savait que Jin était là pour le lui dire et si c’était lui, elle était capable de se remettre en question. D’un autre côté, ils se comprenaient et c’était rassurant d’avoir une telle personne à ses côtés. Surtout que depuis quelques mois, Eun Sil avait perdu une relation qui comptait beaucoup pour elle… Lorsqu’elle avait accepté de sortir avec son petit-ami actuel, elle savait qu’elle avait en effet fait un trait sur la relation spéciale qu’ils avaient jusque-là entretenu. Malgré elle, elle avait déjà commencé à prendre distances sur cette relation qui ne lui semblait pas si bien fonctionner, et ce malgré son affection profonde pour le jeune homme en question. Elle espérait y voir plus clair mais malheureusement, elle avait tendance à se voiler la face plutôt que d’affronter une réalité qui lui était déplaisante.

« Je suis rassurée dans ce cas ! J’ai filé aussi vite que possible après mon cours. C’était d’un ennui d’ailleurs… » Se plaignit la jeune femme avant de poser la question qui l’intriguait tant. Jin avait quelque chose à lui avouer et il était hors de question de laisser le suspense s’installer davantage : elle voulait tout savoir et elle le fit vite comprendre. Après tout, il ne lui avait rien fait savoir, laissant planer le mystère et lui laissant ainsi l’occasion d’imaginer différents scénarios. Elle n’avait cependant pas envisagé celui que le jeune homme lui avoua. Dès la première phrase, l’étonnement put se lire dans le regard de la jeune femme, ses lèvres s’entrouvrant légèrement alors qu’elle continuait d’écouter, bien que pleine de questions. Ce fut extrêmement difficile pour elle de rester silencieuse alors que cette nouvelle lui faisait l’effet d’une bombe. Cet effet de surprise était également accompagné de joie et un petit sourire prit place sur son visage alors qu’elle continuait d’écouter son ami. Il avait rencontré quelqu’un et c’était bien sûr une bonne nouvelle. Pleine d’espoir, Eun Sil espérait des informations croustillantes mais surtout positives. Elle était tellement heureuse de savoir que Jin avait enfin rencontrer quelqu’un et qu’il était capable de s’ouvrir et de laisser une nouvelle chance à l’amour malgré l’épreuve qu’il avait traversé par le passé. Pour autant, cette relation qu’il semblait avoir avec le mystérieux individu semblait assez délicate. Le visage animé de Eun Sil se montra plus inquiet alors qu’elle essayait elle aussi de comprendre ce que tout cela signifiait. Jin semblait être tombé sur une personnalité complexe et pleine de contradiction d’après ses derniers propos. Un petit sourire taquin remplaça sa moue inquiète alors qu’elle reprit la parole avec un ton qui en disait suffisamment sur ce qu’elle insinuait « Et~ ? » Jin avait des réactions adorables, son désarroi montrant qu’il tenait vraiment à cette personne, une personne qui lui menait visiblement la vie dure.

« Tu lui as demandé de sortir avec toi ? Quand ? » Eun Sil souhaitait que Jin lui parle naturellement du jeune homme et de leur histoire afin qu’elle puisse se faire une idée plus précise de la personne qui semblait lui avoir volé le cœur. Jin n’avait pas été capable de fréquenter qui que ce soit depuis ce qu’il lui était arrivé et le fait qu’il propose une relation était une étape significative. Au fond d’elle, Eun Sil était soulagée et heureuse de ce pas en avant mais elle était également morte d’inquiétude car elle ne voulait pas qu’il se retrouve dans une relation destructive. C’était certainement à cause de toute l’affection qu’elle éprouvait pour le jeune homme qu’elle avait cette approche protectrice envers lui. « Il n’a aucune expérience en amour, c’est bien ça ?  » Elle demanda, avec douceur. « Mais il semble partager tes sentiments ? » Si elle comprenait bien, quelque chose avait dû se produire lorsque le mystérieux patineur artiste l’avait rejoint chez lui. Eun Sil avait envie d’en savoir plus à ce sujet, que ce soit pour taquiner son ami mais aussi pour comprendre cette relation. « Il se comporte comment avec toi ? » Jin lui en avait dévoilé beaucoup mais pas suffisamment et elle avait mille questions à lui poser. Pour autant, elle tentait de rester calme, ne souhaitant pas le brusquer avec toutes ses interrogations.


Codage par Libella sur Graphiorum



 
avatar
Rang Unicorn

✮ MESSAGES : 147
✮ DATE D'INSCRIPTION : 08/02/2018
✮ AGE : 19 ans
Rang Unicorn

✮ MESSAGES : 147
✮ DATE D'INSCRIPTION : 08/02/2018
✮ AGE : 19 ans

Revenir en haut Aller en bas
Lun 9 Avr - 22:06
Voir le profil de l'utilisateur
“A friend is someone who knows all about you and still loves you.”
Je n’avais pas l’habitude de parler de mes histoires de cœur parce que je n’en n’avais eu qu’une seule et elle la connaissait par cœur. Eun Si m’avait aidé à me relever quand j’étais tombé à genoux, asservi par ma douleur. Elle avait été mon point d’ancrage, celle sans qui je n’aurais pas pu m’en sortir. Je ne lui avais jamais dit mais j’étais persuadé qu’elle le savait. On pouvait lire en moi comme dans un livre ouvert, difficile de lui cacher quoi que ce soit. Elle le remarquait à chaque fois. Alors j’avais pris l’habitude de l’appeler et de les raconter ce qui me tracassait. Il n’y avait jamais grand-chose. Sauf qu’aujourd’hui, tout était différent. Katsuki était entré dans ma vie et y avait foutu un sacré bordel. C’était sûrement la première fois que j’avais autant de chose à dire. Tellement de choses que tout se mélangeait dans mon esprit et que je ne savais pas par où commencer. Son sourire arrivait pourtant à me détendre. Je balançais tout ce que j’avais sur le cœur, sans vraiment essayer de faire le lien. J’avais juste besoin de me soulager de ce poids. J’avais besoin que quelqu’un entende mon histoire, aussi décousue soit-elle. Je n’avais eu qu’une seule relation, alors j’étais loin d’être un expert, mais Katsuki était pire que moi. Notre communication était assez compliquée.

Je m’étais arrêté avant d’arriver au moment critique que j’avais encore du mal à assumer. Je la regardais et posais ma main sur le coin de ma bouche pour que personne ne puisse m’entendre, je me penchais vers elle pour chuchoter, rougissant légèrement. « J’ai couché avec lui… ». Il n’y avait rien de honteux, mais ce n’était pas du tout mon genre de m’envoyer en l’air avec un garçon qui n’était pas officiellement mon petit ami. Je savais qu’Eun Sil ne me jugerait pas et qu’elle aimait ce genre de détail croustillant. J’attendais sûrement d’être rassuré, de me dire que je n’avais pas fait une grosse bêtise. Je ne me sentais plus coupable et c’était ce qui me dérangeait le plus. Avant, je n’aurais pas pu m’offrir à un autre homme que mon premier amour. Tout était en train de changer et je me sentais perdu. « Je l’ai invité à la maison pour les fêtes de Noël comme il était seul et… je lui ai demandé s’il voulait sortir avec moi, comme un couple…. Il m’a répondu qu’il ne comprenait pas le principe…  » Je posais mes mains sur mon visage en soupirant. Comment est-ce qu’il pouvait autant manquer de tact ?

« Je l’ai rencontré sur une application, on a fait du patin à glace ensemble… On est juste trop différent et pourtant… Aucune expérience en amour et en relation sociale je dirais. A chaque fois qu’il pense me faire un compliment, ça sonne surtout comme une critique. » Je le regardais en haussant les épaules. S’il partageait mes sentiments ? Il n’arrivait même pas à les comprendre, alors de là à tomber amoureux de moi, ce n’était pas gagné. « J’en sais rien. Il ne sait pas non plus. Je sais qu’il ne joue pas avec moi, mais j’espère quelque chose. Et je ne devrais pas. Je vais finir par être déçu. C’est bête.» L’amour l’était non ? Je posais mon index sur mes lèvre le temps de réfléchir. « Mh… Déjà il a beaucoup d’argent, alors on ne vit pas du tout dans le même monde et… il est toujours très franc, souvent blessant, mais il ne s’en rend pas compte. Et puis il veut jamais rester dormir chez moi. Mais la dernière fois je lui ai demandé s’il…. S’il avait envie de coucher avec quelqu’un d’autre que moi et il m’a plus ou moins fait comprendre que j’étais débile de poser cette question. Je pense qu’il tient à moi mais qu’il ne sait pas comment s’y prendre… pourquoi j’ai encore choisi un gars complètement à l’ouest… » J’étais maudit. Je ne faisais jamais les bons choix. C’était l’histoire de toute ma vie. « Je devrais faire quoi à ton avis ? »

 

Codage par Libella sur Graphiorum


Too good at goodbyes
Je connaissais l'exagération humaine concernant le regret - avoir le cœur brisé. Mais j'avais toujours cru qu'il s'agissait d'une métaphore, d'une image qui n'avait aucun lien physiologique. Je ne m'attendais donc pas à ressentir cette douleur dans la poitrine. La nausée, oui, la boule dans la gorge, oui, les larmes brûlantes dans les yeux, oui. Mais pas cette sensation que quelque chose se déchirait dans ma cage thoracique.
avatar
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 141
✮ DATE D'INSCRIPTION : 01/01/2018


✮ AGE : 21 ans
Bae Jin
Membre du Mois
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 141
✮ DATE D'INSCRIPTION : 01/01/2018


✮ AGE : 21 ans

Revenir en haut Aller en bas
Sam 14 Avr - 22:09
Voir le profil de l'utilisateur
“A friend is someone who knows all about you and still loves you.”
Elle avait très bien compris ce que Jin avait insinué mais elle n’avait pas pu s’empêcher de l’amener à continuer sa phrase et, ainsi dévoiler ce qu’il s’était passé entre lui et ce fameux jeune homme. C’était un moyen de vérifier mais aussi de réaliser le pas de géant que son vis-à-vis avait été capable d’accomplir. Eun Sil fut émue de l’entendre lui dévoiler la vérité de vive voix et un petit sourire prit place au coin de ses lèvres, son regard s’attendrissant également. Cela lui faisait plaisir que son ami soit capable de se montrer intime avec quelqu’un. Elle savait qu’il n’était pas du genre à s’abandonner dans les bras de n’importe qui, surtout après la difficile épreuve qu’il avait connu par le passé. Pour autant, il était hors de question que Jin comprenne pourquoi elle était aussi touchée par ses aveux au lieu d’être en train de le taquiner, comme elle avait tendance à le faire. Pour autant, sa première émotion fut d’être rassuré de le voir aller de l’avant car auparavant, il ne lui aurait jamais dit une chose pareille, son premier amour le hantant toujours. « Oh ben dis donc. Tu m’annonces une nouvelle qui me donne des frissons. Je me demande qui a été capable de se glisser sous tes draps ? » Elle préférait miser sur la taquinerie tout en étant réellement curieuse sur l’identité de cette personne. Cette curiosité était aussi accompagnée d’inquiétude. « Oh, alors vous avez passé les fêtes de Noël ensemble ? » Eun Sil était plus romantique qu’elle ne souhaitait le montrer et ce même si elle n’avait pas eu un bel exemple avec sa famille puisque ses parents ne s’étaient pas mariés par amour et avaient fini par se détruite dans une relation qui était vouée à l’échec depuis le début. Pour sa part, Eun Sil n’avait pas vraiment de chance non plus, préférant le confort d’une amitié stable plutôt qu’une relation à base d’amour. Elle savait qu’elle avait fait une erreur en s’embarquant dans une relation amoureuse avec un ami qui avait été présent pour elle et qui avait toujours été capable de la rassurer. Doucement, elle commençait à perdre le confort de cette relation en ajoutant les problèmes de couple. Elle ne savait pas gérer et elle était rassurée d’avoir Jin à ses côtés. Avec lui, elle n’avait aucun souci à se faire car elle savait que leur amitié était forte et qu’elle ne serait pas détruite par des sentiments ambigus. Ils étaient transparents et ils n’avaient jamais envisagé ce genre de relation. De toute manière, Eun Sil savait qu’elle ne pourrait jamais l’avoir alors elle ne se faisait pas le moindre espoir, appréciant ce qu’ils avaient depuis tout ce temps.

« Il ne comprend pas le principe… ? » Cette remarqua lui rappelait un peu son ex-petit-ami qui avait décidé de rompre parce qu’il ne voyait pas le but de continuer puisqu’ils n’étaient apparemment pas « compatibles ». Elle lui en voulait encore de ne pas leur avoir laissé plus de temps même si au fond, elle savait qu’il avait bien fait… mais elle ne pouvait l’accepter aussi facilement. Elle espérait que le garçon que Jin avait rencontré allait être capable de se battre parce que Jin valait vraiment le coût de se donner à fond pour être à ses côtés. « I l ne s’est jamais intéressé à amour, pas vrai ? » S’il ne comprenait pas le principe, c’était qu’il n’avait jamais de se poser de question sur les relations amoureuses et qu’il n’avait donc pas connaissance des effets positifs que cela avait. « Une critique ? Qu’est-ce qu’il te dit par exemple ? » C’était difficile d’essayer de percer quelqu’un qu’on n’avait pas en face de soi mais Eun Sil voulait avoir le plus d’informations possibles pour se faire une idée plus précise de celui qui avait volé le cœur de son meilleur ami. Elle se sentait peinée de le savoir si défaitiste même si d’après ce qu’il lui racontait, ça semblait mal parti. Pour autant, même s’il ne voulait pas s’engager dans une relation, ils semblaient quand même tous deux passer du temps ensemble, signe qu’il devait certainement l’apprécier. L’étendue de ses sentiments restaient toutefois à prouver et cela risquait de lui prendre du temps.

« Tu veux dire que… Il part à chaque fois qu’il vient chez toi, il ne reste jamais ?  »  Cela ne ressemblait pas à une relation très saine, Jin espérant beaucoup plus que ce que l’individu semblait pouvoir lui offrir. Pour autant, ce dernier semblait tenir à Jin puisqu’il éprouvait visiblement du désir uniquement pour lui : « Il a peut-être besoin d’un peu plus de temps pour comprendre ce qu’il ressent ? S’il n’a pas d’expérience, il doit tout découvrir … à son rythme ? » L’étudiante était heureuse de voir Jin se préoccuper pour une personne mais en même temps, elle voulait que tout soit plus facile pour le jeune homme et elle souhaitait l’aider à trouver une solution, histoire d’y voir plus clair dans cette histoire bien floue. « Um… » Elle se mit à réfléchir, se demandant ce qu’elle ferait dans sa situation et finalement, une question lui vint en tête : « Dis, vous faites quoi tous les deux ? Je veux dire, vous patinez régulièrement et um, vous couchez ensemble, pas vrai ? Mais est-ce que vous faites d’autres activités ? Comme boire un café ou manger ensemble, par exemple ?  » La relation physique semblait au point d’après ce qu’elle comprenait mais il manquait la partie relationnelle, les émotions n’étant pas encore bien définie du côté du prétendant. « Peut-être que tu pourrais essayer de le voir plus souvent et passer du temps avec lui à l’extérieur comme si vous étiez en date… ? Sans le lui dire directement et tu pourrais voir comment ça se passe et l’habituer à passer du temps de cette façon avec toi ? Ça te permettrait peut-être de savoir ce qu’il ressent en voyant comment il se comporte ? Et ça pourrait l’habituer à ta présence et à vouloir plus ? » C’était une supposition et elle ignorait si s’accrocher était une bonne idée mais elle avait envie que Jin se batte avant de baisser les bras, parce que cela valait peut-être le coup de voir plus loin et au moins, il n’aurait aucun regret.



Codage par Libella sur Graphiorum



 
avatar
Rang Unicorn

✮ MESSAGES : 147
✮ DATE D'INSCRIPTION : 08/02/2018
✮ AGE : 19 ans
Rang Unicorn

✮ MESSAGES : 147
✮ DATE D'INSCRIPTION : 08/02/2018
✮ AGE : 19 ans

Revenir en haut Aller en bas
Dim 15 Avr - 21:16
Voir le profil de l'utilisateur
“A friend is someone who knows all about you and still loves you.”
C’était rassurant de pouvoir parler de mes problèmes en toute transparence. Eun Sil était la seule avec qui je me sentais aussi à l’aise pour me dévoiler en toute honnête. Sans aucune honte.  C’était plus facile avec quelqu’un qui connaissait mon histoire, mon passé difficile. Elle savait mieux que n’importe qui à quel point m’ouvrir à un autre homme était un exploit. Je n’avais plus confiance, j’avais peur de me faire briser le cœur, mais Katsuki avait réussi à faire tomber toutes les barrières. Je rougissais suite à ses mots. Qui avait bien pu se glisser sous mes draps hein ? Je sortais mon téléphone de ma poche pour lui montrer une photo.  « Il s’appelle Katsuki. Je l’ai pris en photo après une compétition.»

Téléphone:
 

Je me demandais ce qu’elle penserait de lui. Je l’avais toujours trouvé extrêmement beau, mais nous n’avions sûrement pas les même goûts en termes d’homme. Je hochais la tête pour lui confirmer qu’il était venu à la maison durant les fêtes. Il avait apporté des cadeaux bien trop luxueux. Ma mère l’avait adoré. Il avait été parfait, comme toujours.  « Oui, juste avec maman et moi. Mon père était de garde à l’hôpital.» Son métier de chirurgien n’ était pas facile tous les jours. Il me manquait parfois, mais je savais qu’il faisait de son mieux.   « Ma mère avait mis du gui sous le porche… C’est là que je l’ai embrassé la première fois...» Je souriais sans m’en rendre compte à se souvenir. Il s’était laissé faire et il m’avait embrassé à son tour. Il avait dit qu’il l’avait parce que c’était la tradition, mais j’avais envie de croire que c’était parce qu’il en avait eu envie aussi. Je soupirais doucement.  « Non il ne voit pas l’intérêt d’être en couple. Il a dit qu’on était déjà sorti plusieurs fois… Il n’a rien compris. Pourtant c’est pas un idiot… Je crois. Parfois je me demande. » Je secouais doucement la tête. Eun Sil avait raison. Il ne s’était jamais intéressé à ce sentiment, alors que j’avais grandi avec.  « Il passe tout son temps à s’entrainer alors... Je ne crois pas qu’il ait déjà pensé avoir un petit ami. Ou une petite amie. J’ai envie qu’il fasse l’effort pour moi.» Je rougissais parce que je me rendais compte que j’étais un peu égoïste. Je savais que je ne devais pas le forcer.

 « Mh… Je ne sais pas trop comment t’expliquer. C’est sa façon de dire les choses. Il est vraiment sans filtre. Il m’a demandé si je serais content qu’il m’embrasse ? S’il veut me dire que je suis beau, il va dire que je ressemble à une fille. Et je sais que ce n’est absolument pas méchant, qu’il ne sait pas faire autrement. Mais parfois je ne sais vraiment pas comment prendre ses mots. » Cette relation n’était pas simple et je ne pouvais pas tout garder pour moi. En lui parlant, je me rendais compte de l’ampleur de la situation. J’avais des sentiments pour ce garçon et je ne pouvais pas les ignorer. Je voulais vraiment m’accrocher, mais j’avais peur de tout donner pour ne rien recevoir au final. Je rougissais un peu plus à sa question.  « C’est pas… C’est pas ce que tu crois ! Quand je dis qu’il ne reste pas, c’est quand je lui propose de rester dormir, même quand il ne se passe rien. Il ne veut juste pas rester. Oui je pense qu’il a besoin de temps… Je ne devrais pas être aussi pressé. » Il y avait bien longtemps que je ne m’étais pas attaché à quelqu’un de cette façon.  « On fait du patin, on va manger au restaurant, et la dernière fois il m’a emmené à la fête foraine. On a juste couché une fois ensemble. C’est tout..»

J’aurais aimé le voir plus souvent, mais son emploi du temps le tenait éloigné de moi. Il me manquait. Enormément, mais même ce sentiment, il ne le comprenait pas. Il me regardait toujours un peu de travers quand je lui disais que j’avais juste hâte de le voir et de passer du temps avec lui.  « J’arrive pas à le voir très souvent. Il est assez occupé... On ne vit vraiment pas dans le même monde. Est-ce que je devrais continuer ? A m’impliquer dans cette relation ? Le truc… c’est que je crois que je suis déjà amoureux. C’est trop tard pour me poser des questions. » Je jouais avec mes doigts en lui souriant tristement. J’étais vraiment perdu, mais je me sentais un peu mieux. Katsuki tenit à moi et je n’avais qu’à lui ouvrir les yeux.  « Merci d’écouter mes problèmes… Et toi alors ? T’as rien de croustillant à me raconter ? .»
 

Codage par Libella sur Graphiorum


Too good at goodbyes
Je connaissais l'exagération humaine concernant le regret - avoir le cœur brisé. Mais j'avais toujours cru qu'il s'agissait d'une métaphore, d'une image qui n'avait aucun lien physiologique. Je ne m'attendais donc pas à ressentir cette douleur dans la poitrine. La nausée, oui, la boule dans la gorge, oui, les larmes brûlantes dans les yeux, oui. Mais pas cette sensation que quelque chose se déchirait dans ma cage thoracique.
avatar
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 141
✮ DATE D'INSCRIPTION : 01/01/2018


✮ AGE : 21 ans
Bae Jin
Membre du Mois
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 141
✮ DATE D'INSCRIPTION : 01/01/2018


✮ AGE : 21 ans

Revenir en haut Aller en bas
Lun 16 Avr - 22:17
Voir le profil de l'utilisateur
“A friend is someone who knows all about you and still loves you.”
La jeune femme avait les yeux rivés sur son meilleur ami, observant attentivement ses adorables réactions. Elle profitait des occasions qui se présentaient à elle pour le taquiner mais malgré son côté taquin, elle se montrait également sérieuse et essayait au mieux de l’accompagnait dans sa réflexion. Lui-même se rendait compte que c’était une relation compliquée et Eun Sil était désolée de ne pas avoir les mots magiques pour le guider sur la bonne voie, en direction de l’happy end qu’il méritait plus que n’importe qui.  Le sourire de la jeune femme s’agrandit alors que Jin lui montrait une photo de celui qui semblait avoir une place prépondérante dans ses pensées. Elle observa les traits du jeune homme, s’approchant du cellulaire pour y voir encore mieux. Elle devait avoir l’air étrange à le détailler de cette façon mais elle voulait imprégner ce visage au plus vite, comme-ci avoir un visuel allait lui permettre de mieux aider son ami. « Katsuki tu dis ? Il est d’origine japonaise ? » Elle se recula, reposant son dos contre le dossier de sa chaise, un sourire plein espiègle : « Il est plutôt charmant en tout cas ! J’approuve ! » » Elle lui tira doucement la langue, l’embêtant avec sa petite remarque. Pour autant, elle était honnête, il était tout à fait charmant et elle comprenait que son ami ne soit pas insensible même si le physique ne faisait pas tout. C’était peut-être ce qui sautait aux yeux mais une personne avait bien plus à proposer que son enveloppe corporelle. Eun Sil savait très bien que Jin n’était pas uniquement sous le charme d’une belle apparence car il semblait réellement attaché à ce garçon et ce malgré, la peine que ça risquait de lui causer si cette relation restait identique à ce qu’elle était actuellement.

« Awww ! » Cette petite anecdote avec le gui était des plus attendrissante et Eun Sil était même jalouse de ce petit moment qu’ils avaient dû connaître en partageant leur premier baiser : « C’est trop adorable, comme dans les films ! » Dommage que la suite ne soit pas exactement comme dans un film, le patineur artistique ne facilitant pas la tâche à Jin. « Il ne te ment pas au moins ? Il a l’air sincère quand il te dit qu’il n’en voit pas l’intérêt ?  » C’était peut-être réellement dû à un manque d’intérêt ou peut-être un moyen de se protéger. C’était à cette possibilité qu’elle essayait d’en venir : « Peut-être qu’il a peur de s’engager ? » La jeune femme avait-elle envie de se tirer les cheveux alors elle se demandait comment Jin pouvait supporter cette situation, elle n’aurait jamais eu la patiente… A part si vraiment, elle était amoureuse. Et c’était certainement pour cette raison que Jin s’attachait autant à cette personne, même si c’était éprouvant. « Il a l’air assez maladroit dans ses propos…  » Il restait à savoir si cette maladresse masquait de réels sentiments ou si le jeune homme ne savait tout simplement pas ce qu’il désirait… Ca semblait être le cas mais pendant combien de temps allait-il causer des soucis à Jin ? C’était l’unique question que se posait la coréenne, alors qu’elle se faisait de plus en plus de souci pour son ami. Elle ne voulait pas qu’il se lance dans une histoire pour finalement tomber au plus bas en réalisant que c’était peine perdue… Mais c’était délicat de lui dire d’abandonner alors qu’il avait enfin la force d’aller de l’avant. Qui plus est, les sentiments de ce Katsuki était inconnu, donc rien n’était impossible à 100%.  

La demoiselle s’était mépris sur la relation qu’ils entretenaient. Dans sa tête, elle pensait qu’il passait des moments intimes régulièrement mais que cela s’arrêtait à ce stade, Kastuki imposant une certaine distance en s’éloignant suite à leurs rapprochements charnels. Ce n’était visiblement le cas et cela la rassurait : « Lorsqu’il est chez toi, vous faites quoi ? Vous parlez ? » Ses lèves se soulevèrent légèrement alors qu’elle entendit son ami dire qu’il était peut-être un peu trop pressé mais elle comprenait cette envie de se lancer dans cette aventure maintenant qu’il était prêt à retrouver l’amour. Puis, ils avaient été intimes et il était évident que ça avait du rendre leur relation plus importante pour Jin, lui qui n’était pas capable de s’offrir facilement.   « Il t’a emmené à la fête foraine ? Tu as des rendez-vous encore plus romantiques que moi alors que je suis en couple !  » Elle s’exclama, légèrement jalouse même si elle s’en voulait de ses propos. Elle ne voulait pas lui rappeler qu’ils n’étaient pas en couple tous les deux même s’ils passaient du temps ensemble, et ce, dans des destinations parfaites pour un moment en tête à tête. Puis elle n’aimait pas se plaindre de sa relation alors qu’elle aurait dû se satisfaire de ce qu’elle avait. « Mais du coup… ça veut dire qu’il initie des sorties ? Ce n’est seulement toi qui lui propose de sortir ? » Le sourire peiné qui apparut sur le doux visage de son ami lui serra le cœur. Eun Sil détestait le voir aller mal, des flashbacks lui revenant ne tête. Elle ne voulait pas que le jeune homme vive un moment difficile à cause de l’amour. Il avait assez souffert… « Si tu veux mon avis, en tant qu’amie raisonnable je devrais te dire de ne pas te lancer complètement dans cette histoire car c’est dangereux de t’impliquer alors qu’il ne semble pas prêt à entamer une relation sérieuse. Et c’est ce que toi, tu souhaites... Vous avez des envies différentes et ça me semble actuellement compliqué de changer la donne… » Elle marqua une courte pause, regardant autour d’elle, pensive. Puis d’une voix plus douce, elle reprit la parole : « Mais ça me fait tellement plaisir de te savoir amoureux et de savoir que tu tiens à quelqu’un. Je pense que tu vis de beaux moments quand tu es avec lui-même si tu voudrais plus … Et j’ai l’impression qu’il est quand même attaché à toi car si ce n’était pas le cas, pourquoi passe-t-il du temps avec toi ? A cause de ça, j’aurais envie de te dire, même si je risque de le regretter, de continuer encore un peu et d’essayer de voir si ça vaut le coup de continuer. » Elle hésita avant de reprendre : « Tu as essayé de le rendre jaloux ou de le tester? » C’était peut-être idiot mais elle était jeune et elle ne voyait pas le mal de ces petits numéros. « C’est normal que je t’écoute honey. Ça me fait plaisir que tu viennes m’en parle, même si j’aurai fini par te sortir les vers du nez s’il avait fallu !  » Elle était moins confiante lorsqu’il lui demanda si elle aussi, elle n’avait pas des choses croustillantes à lui raconter. Elle aimait blaguer, elle aimait raconter des anecdotes amusantes et souvent inutiles mais ce jour-là, elle était un peu contrariée. Honteuse de ce qu’elle s’apprêtait à avouer, elle baissa la tête vers ses jambes croisées sous la table : « Tu peux m’engueuler mais ça devient un peu compliqué avec mon copain. J’ai du mal à donner autant qu’il me donne et puis… je dois t’avouer quelque chose. Il ne s’est rien passé je te jure ! Mais j’ai fait une drôle de rencontre dernièrement là où je travaille... Je ne connais rien de cette personne mais depuis cette soirée, c’est vrai qu’il m’arrive de penser à lui. Je sais que c’est mal » Elle était fautive mais ses pensées s’égaraient toujours et elle ne pouvait malheureusement pas les contrôler.


Codage par Libella sur Graphiorum


Petit mot d'amour 36 : Désolée, je crois que je me suis laissée emportée niveau longueur... 54  J'espère que ça ira malgré tout >w<



 
avatar
Rang Unicorn

✮ MESSAGES : 147
✮ DATE D'INSCRIPTION : 08/02/2018
✮ AGE : 19 ans
Rang Unicorn

✮ MESSAGES : 147
✮ DATE D'INSCRIPTION : 08/02/2018
✮ AGE : 19 ans

Revenir en haut Aller en bas
Mar 17 Avr - 11:09
Voir le profil de l'utilisateur
“A friend is someone who knows all about you and still loves you.”
Je hochais la tête pour confirmer son nom et ses origines. « Ça va te paraître bizarre, mais je l’admire depuis que je suis petit… Je pensais même pas le rencontrer un jour et là… là je me retrouver embringué dans une drôle de relation.» Katuski avait toujours été mon modèle, il était celui qui m’avait donné envie de faire du patin à glace, et de me donner à fond. Je n’avais qu’un petit niveau mais j’en étais assez fier. J’avais regardé en boucle ses prestations. On avait le même âge et lui était bien au-dessus de moi, c’était un professionnel avec énormément de talent. Et je n’étais qu’un amateur. Un monde nous séparait et pourtant, il avait quand même fait attention à moi. J’étais content qu’elle le trouve beau elle aussi, même si je pouvais accepter les critiques. Je ne précisais pas, mais sans ce costume, il était encore plus beau. Ses entrainements avait parfaitement sculpté son corps et j’en avais le souffle coupé à chaque fois. Mais c’était un détail un peu trop intime pour être partagé à cet instant.

Comme dans les films ? Je riais à cette idée. « Dans les films le garçon n’embrasse pas la fille, juste parce que c’est la tradition, mais parce qu’il en a envie. Il me désespère parfois…Mais c’était un peu romantique quand même… C’était son premier baiser… J’arrive pas à y croire. » Certes, il était complètement à côté de la plaque en ce qui concernait les relations sentimentales, mais il aurait au pu avoir envie de découvrir autre chose. Mais je n’étais pas mécontent d’être son premier. Je n’avais pas imaginé une seconde que Katsuki puisse me mentir, ce n’était pas son genre, il était assez droit comme garçon, même un peu trop. « Je ne pense pas qu’il me mente. Il est très franc justement. Spontané. Il dit tout ce qui lui passe par la tête sans penser aux conséquences... Et puis il était fâché après moi quand je lui avais dit que j’irais le voir durant sa compétition et que je n’y suis pas allé. Il m’a traité de menteur, donc je ne pense pas que ce soit son genre de jouer avec moi… » Je parlais beaucoup pour une fois, mais grâce à Eun Sil j’arrivais à y voir un peu plus claire. Ça faisait du bien de tout mettre à plat. « Il est hyper maladroit ... Mais je sais qu’il ne le fait pas exprès alors je n’arrive pas à lui en vouloir..» Je haussais les épaules. J’étais trop faible face à son regard.

« Oui, on discute, on se câline… Mais ça passe toujours vite… .» Katsuki était un homme occupé et j’avais toujours peur de le déranger ou qu’il me trouve collant. Je riais doucement suite à se réflexion. « C’était pas vraiment romantique… Mais c’était un bon moment… ça va faire cliché, mais il m’a embrassé dans la grande roue !» JE rougissais légèrement, il m’avait embrassé et les choses avaient légèrement dérapés mais je gardais cette histoire pour moi également. Katsuki avait réveillé quelque chose en moi et maintenant j’avais du mal à contrôler ce que je ressentais. « Je suis sûr que toi aussi tu fais des trucs cool ! Et au moins t’es officiellement en couple.» Pas comme moi. Cette histoire était vraiment compliquée et mon amie avait un peu de mal à comprendre, mais elle n’était pas la seule, je me retrouvais dans le même cas. « Oui il initie des sorties. Et quand il m’a recalé, j’ai pensé qu’il ne voulait pas de moi alors j’ai arrêté de lui parler, c’est pour ça qu’il a débarqué chez moi après… Pour savoir pourquoi je ne donnais plus de nouvelles. Ça veut dire qu’il s’inquiétait non ?» Je n’en savais rien.Ce type me donnait la migraine.

J’écoutais ses conseils avec attention, ils étaient toujours précieux. Je savais qu’elle voulait le mieux pour moi. Je ne savais même pas si nos envies étaient différentes puisqu’il ne savait absolument pas ce qu’il voulait. J’étais amoureux. Elle l’avait dit. Et je me sentais épanoui malgré tout. Parce que qaund j’étais avec lui j’oubliais tout le reste. Je n’avais pas envie de passer à côté d’une belle histoire. Elle avait raison, je devais m’accrocher quitte à être déçu. « Au pire, si ça ne fonctionne pas tu seras la pour me ramasser à la petite cuillère.» Je soupirais doucement. Il fallait que je prenne des risques. Katsuki en valait vraiment la peine. « Le rendre jaloux ? Non… Je ne saurais même pas comment faire de toute façon….» Je n’étais pas doué pour ça, et je ne voulais pas me retrouver dans un mensonge.

Je me sentais mieux de lui avoir tout raconté, maintenant c’était à mon tour d’avoir le droit aux potins. Eun Sil n’avait pas toujours eu la vie facile elle non plus. Je fronçais les sourcils devant son air légèrement coupable. Je n’étais pas là pour la juger, mais j’étais son ami et j’avais le droit de lui dire quand j’estimais qu’elle faisait une bêtise. « Tu sais, si ça ne va plus avec lui tu devrais arrêter. Pour ne pas lui laisser plus d’espoir, pour ne pas qu’il continue à s’accrocher pour rien.» C’était assez difficile, mais il ne fallait pas jouer avec les sentiments des autres. « Tu peux pas juste me dire ça, je veux plus de détails ! Qu’est ce qui s’est passé ? Pourquoi une drôle de rencontre ? Il était beau ? JE veux tout savoir !.» J’étais curieux et je ne m’arrêtais plus. Il n’y avait pas que moi qui me retrouvait dans une situation compliquée.


Codage par Libella sur Graphiorum


C’etait parfait t’inquiete pas bbig


Too good at goodbyes
Je connaissais l'exagération humaine concernant le regret - avoir le cœur brisé. Mais j'avais toujours cru qu'il s'agissait d'une métaphore, d'une image qui n'avait aucun lien physiologique. Je ne m'attendais donc pas à ressentir cette douleur dans la poitrine. La nausée, oui, la boule dans la gorge, oui, les larmes brûlantes dans les yeux, oui. Mais pas cette sensation que quelque chose se déchirait dans ma cage thoracique.
avatar
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 141
✮ DATE D'INSCRIPTION : 01/01/2018


✮ AGE : 21 ans
Bae Jin
Membre du Mois
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 141
✮ DATE D'INSCRIPTION : 01/01/2018


✮ AGE : 21 ans

Revenir en haut Aller en bas
 

Fluffy Ft. Jin ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» fluff ?
» Irréel; fluffy; changement de monde ♥
» Chenille fluffy bonjour!
» Lucylia & Fluffy, le débarquement d'un arc-en-ciel [LIBRE]
» FLUFFY X MIORITIC NE 2013 (TAMARA) A LA RUE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seoulmates :: Les quartiers de Séoul :: Hongdae (홍대) :: Cafés à thèmes.-