CalendrierCalendrier  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Partagez | .
 

 Let smiles overshadow sadness • | Ft. Aoki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Dim 8 Avr - 13:49
Voir le profil de l'utilisateur

"Let smiles overshadow sadness"
ft. Aoki


Des années avaient beau s’être écoulées, rien ne semblait avoir changé. Plus le temps s’évanouissait, plus le manque se faisait ressentir et la douleur n’en était que plus forte. Chaque jour Jun Ho souriait, plaisantait mais dans le fond, que restait-il de lui si ce n’était ce cœur brisé et cette abominable culpabilité qui le rongeait de plus en plus au fil du temps. Il n’y avait pas eu un seul moment sans que le jeune homme n’éprouve le moindre regret… Chaque soir, c’était le même manège, les mêmes réflexions alors que les images défilaient devant ses yeux sans qu’il ne daigne les fermer. Jamais il ne serait en mesure d’oublier ce jour noir de son existence où tout son monde s’était écroulé et qu’il n’avait rien pu faire pour le sauver. Comment pourrait-il ? C’était impossible. Il avait tout vu et avait été complètement inutile. Les derniers mots de son meilleur ami résonnaient sans arrêt dans le creux de ses oreilles et à chaque fois Jun Ho priait à ce qu’on le ramène à cette époque où tout allait bien pour pouvoir corriger ses fautes, pour convaincre Min Soo de ne pas le suivre dans sa folie, pour le protéger réellement comme il l’avait toujours promis… On pouvait lui dire que ce qui était arrivé n’était pas de sa faute, que ça avait été son coéquipier comme ça aurait pu être n’importe qui d’autre, qu’être officier de police c’était prendre de gros risques et que personne ne savait s’il sortirait vivant d’une mission ou non… Tout ça ne changeait rien au fait qu’on lui avait arraché sa seule famille et si violemment. Cela ne changeait pas le fait que s’il n’avait pas choisi de rentrer dans la police, son camarade ne l’aurait pas fait non plus… C’était malheureux, on pouvait créer un monde avec des « peut-être » et des « si » cependant lui aurait tout donné pour le récupérer, pour s’excuser de ne pas avoir su lui apporter le soutien adéquat et de l’avoir laissé mourir aussi lamentablement. Sa vie s’était éteinte au même moment où l’âme de son meilleur ami s’était envolée vers le ciel. Lui qui était habituellement si chaleureux et souriant n’était devenu que l’ombre de lui-même, qu’une loque humaine misérable qui se forçait à lutter et à se battre afin de ne pas s’effondrer. Il avait tout abandonné, ses amis, ses amours, tous ceux à qui il tenait… Il leur avait tourné le dos sans jamais leur donné de nouvelles. Personne ne savait ce qu’il était devenu, s’il avait sincèrement oublié ce passé ou si au contraire, il en était affreusement marqué. Après tout, on ne l’avait pas vu à l’enterrement, lui qui plus que les autres aurait dû être présent hors il n’était pas venu. Et lorsqu’il s’était enfin motivé à aller au cimetière pour prier en la mémoire de son ami perdu, Jun Ho s’était arrangé d’y aller tôt, ne souhaitant croiser personne. Une attitude qu’il adoptait encore à l’heure actuelle à chaque fois qu’il s’y rendait, donc oui, tous ignoraient ce qu’il en était de ce garçon, ce qu’il pensait et s’il avait été ne serait-ce qu’un petit peu affecté par la mort de Min Soo.

Principalement quand on l’observait aujourd’hui, il y avait de quoi en douter. Sa vie représentait tout ce que n’importe qui envierait, il avait l’air heureux, paraissait prendre soin de lui et se permettait de plaisanter n’importe où il allait. Pourtant, en vérité, le jeune homme était simplement doué pour masquer les apparences. Il ne vivait même plus, il survivait. Dès qu’il était seul, son temps il le passait à boire, encore et encore, espérant éteindre toutes ces horribles images qui hantaient son esprit. C’était la même routine chaque jour… Un sourire ornait ses lèvres à peine mettait-il un pied à l’extérieur et ce même sourire s’effaçait aussitôt qu’il rentrait le soir. Pourquoi ne pas avoir abandonné depuis ? Pourquoi ne pas avoir mis un terme à cette souffrance qui le tiraillait un peu plus au fil du temps ? Parce qu’il n’estimait pas en avoir le droit, parce que c’était trop facile et que pour ne pas avoir été en mesure de protéger son meilleur ami, il n’avait pas d’autres choix que de vivre.

Seulement, comment pouvait-il quand le destin semblait s’acharner contre lui ? Il s’était toujours bien débrouillé jusqu’à présent mais, voilà qu’on l’oblige à travailler avec le frère de Min Soo. Bien sûr que non, Jun Ho n’avait rien contre ce garçon mis à part les douloureux souvenirs que ce dernier lui rappelait… Faire comme si ça ne le touchait pas avait été difficile toutefois il s’y était attelé parce qu’il refusait de parler du passé, parce qu’il refusait de parler d’une mort qu’il n’avait jamais accepté et qu’il se détestait assez pour recevoir en plus les foudres d’un individu qui ne le portait vraisemblablement pas, ou plus, dans son cœur. Lorsqu’ils conversaient, c’était toujours uniquement pour le travail, pas plus, pas moins. Et ce n’était pas plus mal ainsi… Seulement, les voilà désormais contraint de partager une chambre d’hôtel. Aoki était son assistant, c’était donc tout à fait légitime que celui-ci l’accompagne pendant un voyage d’affaires… On n’aurait pu leur donner une chambre différente, malheureusement l’entreprise n’en avait réservé qu’une, et c’était la dernière. Puis de toute façon au vue du prix exorbitant, le plus âgé ne se serait pas permis de s’en louer une pour lui seul.

Un faible soupir traversa ses lèvres tandis qu’il déposait son sac dans un coin de la pièce. « Tu peux dormir sur le lit si tu veux » Un sourire chaleureux étira ses lèvres à cette déclaration avant qu’il ne s’assoit sur le divan. « Je dormirais sur le canapé. » Pour le peu qu’il fermerait l’œil de toute manière, ce n’était pas très dérangeant. Un livre en main, il l’ouvrit tandis qu’il se calait plus confortablement contre le dossier. « Repose-toi, on va avoir une grosse journée demain. » Ils devaient rencontrer un client important qui n’était, d’ailleurs, pas des plus agréables et avec qui il fallait se montrer plus qu’aimable. Et ensuite, ils allaient devoir visiter différents lieu pour en choisir un qui correspondrait le mieux dans la publicité. Ce n’était pas quelque chose de compliqué toutefois la journée se promettait d’être chargée et au bout du compte, ce n’était pas plus mal, ça lui permettait d’avoir l’esprit occupé.  





Night falls once again. Will sun rise again ? Stone chain rising me down, Fall to heaven forever.†††
avatar
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 339
✮ DATE D'INSCRIPTION : 05/04/2018
✮ AGE : 29 ans
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 339
✮ DATE D'INSCRIPTION : 05/04/2018
✮ AGE : 29 ans

Revenir en haut Aller en bas
Mar 10 Avr - 22:48
Voir le profil de l'utilisateur

"Let smiles overshadow sadness"
ft. Jun Ho


On ne nous apprenait pas à vivre sans quelqu'un. On ne nous apprenait pas à supporter la douleur, le chagrin, le manque. On ne nous apprenait rien et on nous laissait nous débrouiller. Aoki aurait voulu qu'on lui enseigne tout ceci. Peut-être que cela n'aurait rien changé, ou peut-être qu'au contraire cela aurait tout inversé. Mais comment était-il supposé vivre sans son frère ? Comment était-il supposé vivre sans lui, avancer, marcher, rire, courir, profiter ? Comment, alors qu'il était le seul à lui maintenir la tête hors de l'eau ? Comment, alors qu'il était le seul qui avait rendu son existence plus agréable ? Il n'était pas idiot au point de croire que son frère aurait été éternel. Il avait su, qu'un jour ou l'autre, son aîné s'éteindrait. Il avait su qu'un moment ou un autre il serait seul. Hors c'était arrivé trop tôt et trop soudainement. Min Soo était encore si jeune et pourtant on lui avait ôté la chance de pouvoir mener une vie tranquille. C'était injuste. C'était cruel, et totalement inhumain. Il n'avait même pas eu la chance de réellement s'épanouir. Il n'avait même pas eu l'occasion de réellement grandir, de réellement savoir, de réellement faire. Son existence s'était finie plus rapidement qu'elle avait commencé et dans un fracas silencieux beaucoup plus lourd à porter et à supporter. Elle s'était finie dans un souffle, élevant son âme parmi celles déjà perdues. Elle s'était finie en un claquement de doigt, en une fraction de seconde. Il était redevenu poussière. Et pourtant le monde continuait de tourner. Comment ? Pourquoi ? Rien n'avait changé et pourtant tout était différent. Son monde à lui s'était totalement effondré et il ne restait plus rien, à part des ruines et des vestiges de ce qu'il était autrefois. Il ne restait plus rien à part des souvenirs, des images, des sons, des regrets, des questions. Il ne restait rien, à part des larmes et des battements de cœur déchirés. Il ne restait rien et Aoki n'avait pas la force de reconstruire. Il n'en avait pas envie, non plus. Il avait bâti tout son univers autour de son aîné, il avait vu le monde à travers le regard de ce dernier plutôt que de le regarder de ses propres yeux. Et maintenant qu'il le faisait, maintenant qu'il détaillait le tout avec ses propres pupilles, tout lui semblait fade, triste et effrayant. Il s'était construit en fonction de son aîné, en fonction de ce qu'il faisait, de ce qu'il aimait, de l'endroit où il allait. Il avait grandi en copiant ses moindres mouvements, ses moindres mots. Il mimait les mêmes expressions, les mêmes actions, comme un reflet dans un miroir. Il s'était appuyé sur lui pour grandir et rester debout, et maintenant que Min Soo n'était plus là, c'était comme si le sol tremblait à chacun de ses pas. Il ne savait plus où aller ni pourquoi il devait y aller. Il était perdu dans un monde qui n'était pas le sien, et qui ne l'avait jamais été. Tout se mélangeait et tout se séparait. L'absence de son frère se faisait de plus en plus ressentir. Elle se faisait de plus en plus lourde.
Il étouffait dans cet univers. Il ne trouvait pas sa place dans ce plan cosmique – à condition qu'il en ait une. Il ne savait pas où aller. Il faisait trop sombre tout autour. Son cœur lui faisait trop mal. Et plus d'une fois il avait souhaité le revoir. Plus d'une fois il avait souhaité qu'il ait pu être sauvé. Plus d'une fois il avait souhaité qu'il soit encore là, tout simplement. Il ne demandait même pas à ce qu'il soit auprès de lui tout le temps, mais il demandait simplement à ce qu'il soit encore vivant. A ce qu'il puisse encore respirer et sourire. Parce qu'il savait que ce n'était pas avec lui qu'il passerait ses journées s'il était encore là. Hors cela aurait un côté rassurant de se dire que son aîné était « là ».
Et il y avait des fois où il se disait juste que cela aurait été mieux si les rôles avaient été inversés.

Parce que Min Soo s'en serait sorti sans lui n'est-ce pas ? Il aurait réussi à surmonter cette épreuve, il aurait réussi à passer outre. Il aurait réussi à continuer d'avancer et il aurait réussi à profiter de la vie. Parce qu'Aoki ne représentait pas autant. Parce qu'il n'était pas celui dont il avait besoin pour vivre. Il n'était pas un pilier fondamental. L'avait-il été un jour ? Probablement que non. Min Soo n'avait jamais dû le voir ainsi. Il n'était pas plus important qu'un autre après tout. Il n'était pas plus important que Jun Ho.
Et si Aoki se comparait à ce dernier, il ne devait sans doute rien représenter pour son frère à côté. Alors oui, cela aurait été mieux si les rôles avaient été inversés. Si lui était ailleurs, et Min Soo ici.

Ici, avec Jun Ho, dans cette chambre d'hôtel. C'était à se demander comment il en était arrivé là... Cela dit, ce n'était pas comme s'il l'avait voulu, au contraire, il ferait actuellement tout pour être ailleurs. Etant son assistant, il n'avait – malheureusement – pas le choix. Qui disait que la vie était bien faite hein ?
Les lèvres scellées il se contenta de se jeter un bref regard vers le plus âgé, observant avec attention le lit dont il parlait. « Merci », articula-t-il, plus pour la forme que pour la réelle intention de le remercier – on ne pourra au moins pas lui reprocher son impolitesse pas vrai ? Il déposa son sac sur le matelas, avant de relever le visage et de détailler la pièce dans laquelle il se trouvait, évitant avec acharnement la silhouette de Jun Ho un peu plus loin. « D'accord », dit-il simplement alors qu'il prenait place sur le lit, testant discrètement le matelas sur lequel il allait devoir dormir. Ses doigts tapèrent silencieusement ses cuisses, son visage quelque peu tourné vers Jun Ho. « Je suis pas fatigué pour le moment », répliqua-t-il lentement. Il n'arriverait probablement pas à dormir de toute façon. Il s'empara de son téléphone, mais ne sachant finalement pas ce qu'il ferait avec, il laissa l'objet reposé près de lui sur le matelas. Il n'avait pas vraiment envie de jouer ou de consulter ses réseaux sociaux. D'un air innocent, il fit tournoyer son regard dans la pièce, et s'arrêta sur Jun Ho quelques instants, avant de repartir dans son exploration. Il revint cependant vers lui, ses sourcils se fronçant légèrement alors que ses prunelles détaillaient avec attention le livre qu'il tenait. Un livre sur les animaux ? Il plissa doucement les yeux, tentant de lire ce qui était noté sur la couverture, son corps se penchant naturellement dans l'idée que cela changerait quelque chose – sauf que non, ça ne changeait rien. Il garda cette position quelques secondes, et se redressa, le dos bien droit, quand Jun Ho bougea. Puis il se pencha à nouveau pour finalement se redresser quand le plus âgé faisait un mouvement – oui, il avait 24 ans. Encore une fois, il se pencha, sa curiosité le piquait un peu trop, « Ca parle de quoi ? », demanda-t-il finalement en pointant le livre du doigt, « C'est intéressant ? »  


† The loneliest moment in someone’s life is when they are watching their whole world fall apart, and all they can do is stare blankly.
avatar
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 24
✮ DATE D'INSCRIPTION : 07/04/2018


✮ AGE : 24 ans
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 24
✮ DATE D'INSCRIPTION : 07/04/2018


✮ AGE : 24 ans

Revenir en haut Aller en bas
Dim 15 Avr - 21:11
Voir le profil de l'utilisateur

"Let smiles overshadow sadness"
ft. Aoki


Il y avait des tas de choses qu’Aoki ignorait concernant son frère et la place qu’il occupait dans le cœur de ce dernier. Evidemment qu’il était inutile de comparer leur relation avec Min Soo puisque ce n’était tout bonnement pas comparable et le plus jeune n’avait pas idée ô combien, en réalité, il était important pour son aîné. Jun Ho ne comptait plus le nombre de fois où son meilleur ami lui avait répété à quel point son frère était adorable, qu’il l’aimait énormément et qu’il souhaiterait arriver à la hauteur de l’admiration de celui-ci. Des choses que Min Soo n’avouait pas souvent ou ne le montrait pas autant que ce qu’il montrait à l’ancien policier. Peut-être parce que les liens qui les unissaient étaient totalement différents l’un de l’autre… Leur amitié était profonde, exceptionnelle, unique et si complice. Ils avaient toujours eu besoin de l’autre pour avancer, pour se sentir eux-mêmes à cent pourcents et pour avoir l’impression d’être véritablement quelqu’un. Ils se faisaient confiance comme personne, ils n’avaient rien à prouver et tout ce qu’ils avaient besoin étaient d’être ensemble, de rire, s’amuser, profiter de cette vie folle qu’on leur avait offerte. Il n’y avait rien de plus qui comptait et aujourd’hui encore Jun Ho ne saurait pas comment décrire ce lien si fort qui les liait tous les deux… Tout ce qu’il savait était que ce n’était pas comparable à ce lien fraternel qui rattachait Aoki à son aîné. Min Soo ne pouvait pas être aussi complice avec son cadet comme il l’était avec lui… Parce qu’il y avait des choses qu’il ne souhaitait pas que son frère sache, parce qu’il était beaucoup plus jeune et que lui voulait le préserver. Il ne voulait pas le décevoir et tout ce qu’il désirait était d’être à jamais ce héros, ce modèle qui se reflétait dans les pupilles de son frère quand celui-ci l’observait. Il voulait le protéger et pour cette raison, il ne pouvait pas tout lui confier… Il voulait que Aoki réussisse dans la vie, qu’il avance de lui-même puis se trouve un rêve à réaliser, qu’il devienne quelqu’un de bien et jusqu’au bout, bien que Min Soo n’avait sûrement pas eu le temps de le lui montrer assez, il avait l’intention de l’encourager. Tout ce qu’il souhaitait au plus profond de son âme était que son cadet soit heureux, avec ou sans lui. C’était vrai qu’il ne restait pas souvent à ses côtés, que la grande majorité de son temps, c’était auprès de Jun Ho qu’il le passait… Cela ne signifiait pas qu’il ne pensait pas à son cadet, simplement que celui-ci n’était pas le seul à avoir une place importante dans le cœur du jeune homme. Et l’ancien policier pouvait comprendre que ça avait dû être difficile pour Aoki de supporter cela, que ça n’avait pas dû être simple d’accepter de voir son frère s’éloigner de la sorte… Il ne l’avait jamais vraiment porté dans son cœur, un détail que le plus vieux ne lui avait pas reproché et il avait plusieurs fois essayé de se montrer sympathique avec le garçon, sans pour autant réussir… Hors à présent, comment pourrait-il espérer obtenir un pardon de sa part alors que par sa faute, Min Soo ne serait plus jamais de ce monde ?

L’avoir comme assistant le mettait particulièrement mal à l’aise, plus que ce qu’il n’exprimait et il hésitait encore aujourd’hui à demander à son patron si ce n’était pas possible de mettre le jeune homme avec quelqu’un d’autre. A chaque fois que son regard se posait sur lui, il pouvait clairement sentir son cœur se déchirait de plus en plus… Parce que Aoki était le souvenir d’un passé que Jun Ho n’était jamais parvenu à oublier. Parce qu’il lui rappelait violemment ce qu’il avait et ce qu’il avait perdu. L’avoir auprès de lui était la plus grande sentence qu’on aurait pu lui donner… C’était comme le forcer à ne jamais effacer ce tragique incident de sa mémoire et se rappeler, encore et encore, ô combien il avait tout gâché…

Enfermé dans cette chambre d’hôtel, il ne savait pas réellement comment il était censé réagir. Il était aimable, chaleureux cependant il n’était pas certain que cela soit l’attitude adéquat à adopter avec la personne qui a vu son existence entièrement basculer à cause de lui. « D’accord. » Ce fut sa seule réponse avant qu’il n’aille s’installer sur le canapé de la pièce, un livre entre les mains. Ce n’était pas qu’il s’y intéressait réellement mais ce n’était pas comme s’il y avait énormément de choses pour s’occuper ici… Et même si l’envie de boire l’accaparait grandement, Jun Ho essayait de ne pas trop y songer.
Perdu dans ses réflexions, il n’avait pas vu le manège effectué par son assistant. Son sourcil s’arqua seulement sous la surprise lorsque le jeune homme l’interrogea sur sa lecture. Pour le coup, le plus âgé se retrouvait quelque peu penaud et décontenancé. « Ça va, c’est pas mal. » Il sourit gentiment sur ses dires alors qu’il abaissait le bouquin. « Et ça parle de… » Maintenant qu’on lui posait la question, c’était vrai ça, de quoi est-ce que ça parlait ? Avec toujours cette expression légèrement hébétée, il observa la couverture comme si cette dernière lui donnerait la réponse. « D’animaux ? » Et de plus bel, il regarda son vis-à-vis avec des pupilles écarquillées, lui-même étant étonné de la rétorque idiote qu’il venait de lui offrir. Pouvait-on faire plus idiot que ça ? « Ceux de la mer, tout ça, tout ça… C’est intéressant. » Ça en avait l’air, en effet. Vraiment.




Night falls once again. Will sun rise again ? Stone chain rising me down, Fall to heaven forever.†††
avatar
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 339
✮ DATE D'INSCRIPTION : 05/04/2018
✮ AGE : 29 ans
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 339
✮ DATE D'INSCRIPTION : 05/04/2018
✮ AGE : 29 ans

Revenir en haut Aller en bas
 

Let smiles overshadow sadness • | Ft. Aoki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» summertime sadness, le 01/JUILLET à 05h20
» Aoki G. Ishii : un pirate libre ! [En cours]
» Tutoriel : Comment mettre une image dans ma signature ??
» you can get addicted to a certain kind of sadness, like resignation to the end, 07.04 - 02:30.
» Aoki D. Ishii [En cours]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seoulmates :: Hors Séoul :: Les Alentours :: Busan-