CalendrierCalendrier  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Partagez | .
 

 [JinSoo] ϟ Memories Of You.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Mer 11 Avr - 21:24
Voir le profil de l'utilisateur


Memories Of You
featuring. Woo Jin + Hyun Soo


Mes pas étaient lourds, mes chaussures raclaient le sol poussiéreux alors que j'ouvrais péniblement la porte de la salle de bain. L'ampoule au plafond grésilla quelques instants lorsque j'eus appuyé sur l'interrupteur et une lumière blafarde éclaira faiblement la pièce dépourvue de toute fenêtre. Je détestais cet endroit, il était sale, sombre, il me filait le bourdon mais je devais me contenter de ça pour le moment. Même s'il présentait de nombreux défauts, l'endroit était tout de même une planque idéale pour moi qui essayais de me cacher et de rester discret, à l'abri des regards. J'étais exténué et cela se voyait en un simple coup d’œil dans le miroir : j'avais des poches sous les yeux, les paupières à moitié fermées. Je n'avais pas dormi depuis si longtemps.... Mais je craignais tellement de rejoindre mes draps parce que je savais qu'une nuit de cauchemars me tendait à nouveau les bras. J'avais passé ces quarante-huit dernières heures en dehors de Séoul, dans un endroit que je ne connaissais que trop bien pour y avoir passé plusieurs années de ma vie. Ça m'avait fait un choc de retourner là-bas, même si j'étais resté à distance. Je déposais l'étui de mes jumelles sur le bord du lavabo et enserrais les bords de ce dernier avec mes mains. Je faisais face à mon reflet et ce n'était vraiment pas beau à voir. J'étais triste. J'avais fondé tellement d'espoir sur cette "visite" que je ne m'en trouvais que plus malheureux. J'avais scruté désespérément chaque visage qui s'était retrouvé dans le viseur de mes jumelles... Mais rien, désespérément rien. J'avais aperçu des visages que je connaissais.
Mais pas le sien. 
Je soupirais. Tellement de mois s'étaient passés depuis ce qui m'était arrivé, je ne savais pas ce qu'il était devenu lui depuis. Est-ce qu'il faisait encore partie du régiment ? Est-ce qu'il avait muté ailleurs ? Etait parti en mission ? Je ne l'avais pas vu et j'étais revenu sur Séoul avec encore plus de questions en tête que lorsque je l'avais quittée. 
‒ « Où est-ce que t'es passé, Woo Jin...? » murmurais-je en me fixant dans la glace. Ce n'était pas bien ce que je faisais. Je m'étais donné comme objectif prioritaire de retrouver ceux qui étaient responsables de cette calomnie qui me touchait. Woo Jin... Je voulais le retrouver dans des conditions sereines, lorsque tout serait résolu mais je n'avais pas pu aller contre ce que me dictait mon cœur. J'avais tenu un mois et demi avant de craquer et de me rendre au camp militaire où on s’était connu et bien plus encore…
Ce reflet que me renvoyait la glace me choquait presque. J’avais pris un sacré coup de vieux à force de ne plus dormir depuis deux ans et ses questions qui me rongeaient la tête y étaient pour beaucoup aussi. Il était loin le temps où j’avais encore ce visage de gamin innocent, celui que j’avais quand j’étais entré pour la toute première fois dans la base militaire. Je me souvenais des traits de Woo Jin, si fins eux aussi. Nous étions si jeunes…
Notre première journée à la base restait gravé dans ma mémoire… On nous avait demandé de nous mettre en rang par deux et le hasard avait fait que je m’étais retrouvé à côté de lui, mon nouveau pote de chambrée… Les officiers voulaient tester tout de suite notre capacité à opérer en équipe. On avait devant nos yeux le début d'un parcours qui allait se continuer dans les profondeurs de la forêt alentour… Ils nous avaient mis un paquetage de 30kgs sur le dos (« Et ne vous plaignez pas, vous aurez bien plus lourd par la suite ! »), notre but : être le binôme à arriver le plus vite sur la ligne d’arrivée. Ça commençait fort, j’étais si frêle à l’époque… On m’aurait poussé en cet instant que je serais tombé direct. Il ne fallait pas que je perde Woo Jin de vue. Je ne savais pas s’il était sportif et bon coureur mais j’allais vite le savoir. Lorsque le sergent siffla le début de l’épreuve, ce fut une guerre au coude à coude avec les autres participants. On se démerdait pas trop mal, Woo Jin et moi étions arrivés en deuxièmes au premier obstacle. Il fallait passer un mur grâce à une corde et atterrir de l’autre côté. Ce qui se serait avéré facile en temps normal se montrait extrêmement compliqué avec tout ce qu’on avait sur le dos. Je laissais Woo Jin passait devant mais nos rangers étaient déjà glissantes avec la boue. Les autres binômes luttaient aussi et j’eus tout à coup une idée lumineuse. Je tapais sur les fesses de mon coéquipier pour qu’il me regarde.

— « Descends, j’ai une idée ! » Je me mettais à genou et joignais mes deux mains pour lui faire la courte échelle. Woo Jin s’appuya sur mes épaules et je me relevais pour lui donner de l’impulsion et qu’il puisse arriver sans problème tout en haut du mur, ce qu’il fit avec succès. Accroché là haut, il me tendit sa main et me tracta. Je le rejoignis quelques secondes plus tard malgré mes rangers qui glissaient sur la paroi. On atterrit tous les deux de l’autre côté dans une énorme flaque qui nous trempa jusqu’aux os. Mais j’étais heureux… Nous étions le tout premier binôme à passer l’obstacle… Je savais, après un regard vers lui et le sourire qu’il m’offrit, que je venais de trouver le meilleur coéquipier que je pouvais espérer.

Et les jours, mois, semaines et années suivantes n’avaient fait que confirmer tout cela.
gabi le loup



I don't know how my world still turned around without you in it.
avatar
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 22
✮ DATE D'INSCRIPTION : 07/04/2018
✮ AGE : 24 ans.
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 22
✮ DATE D'INSCRIPTION : 07/04/2018
✮ AGE : 24 ans.

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 12 Avr - 21:00
Voir le profil de l'utilisateur


Memories Of You
featuring. Woo Jin + Hyun Soo


On pouvait entendre le son des touches du clavier remplir la salle.. La seul lumière éclairant quelque peu cette obscurité dans laquelle il s’était plongé. Tous ses collègues étaient déjà rentrés, il se faisait tard, mais lui, avait décidé de rester, prétendant qu’il voulait finir de remplir son dernier rapport. Sauf que tout cela, n’était que des excuses.. En réalité, ce qu’il souhaitait, c’était essayer de pirater l’ordinateur de son « chef » pour essayer d’accéder à des dossiers militaires, mais il ne s’y connaissait pas vraiment en piratage, que les bases, ce n’était pas son domaine et si quelqu’un devinait ses intentions, il était cuit. Une chose était sûre, même en ayant accès à son dosser personnel, où il avait eu des mentions, bien qu’il fut marqué qu’à la fin était devenu un élément instable.. Il se rappelle encore l’interrogatoire qu’on lui a fait vivre, car il a été son meilleur ami, celui en qui le « déserteur » était le plus proche.. Quelque part, il avait soupçonné dans leur façon de parler, qu’ils le soupçonnaient aussi. Son dossier était irréprochable, si ce n’est que quelques cicatrices au poignet, camouflées derrière de l’encre noire, au niveau de ses deux lettres initiales.. J et S. Il devrait abandonner ou alors, se rendre directement à la base avec une clé Usb. C’était un gros risque, sauf que contrairement à tous, il ne pouvait pas se résoudre à l’idée que « lui » parmi tous, a pu travailler pour l’ennemi. C’était impossible. Se mordillant la pulpe de son pouce, des poches noires étaient visibles sous ses yeux. Il ne dormait plus vraiment, avec le temps il s’était marié à son travail. Il n’avait pas choisi le métier le plus simple, quand il était aux Etats-Unis, il se déplaçait souvent pour élucider les pires affaires, témoins et en première ligne que des être humains sans formation de l’armée étaient capables de faire. Quelques unes, lui avaient retournée l’estomac au début. Jusqu’où l’être humain était capable d’aller ? Il ne le sait pas. Il commence à voir les tréfonds sombres de l’âme humaine. Désormais, il a du mal à voir, faire confiance. Il est obligé de détailles chaque réactions corporelles pour se rendre compte qu’un tel ou une telle, est en colère, qu’il ou elle ment.. Peu de personnes disaient souvent la vérité.. Les médias, ce pouvoir qu’ils avaient, étaient terrifiants. Comment retourner le cerveau d’honnête gens. Est-ce que c’était pareil pour eux ? Si encore, Hyun Soo lui avait laissé un indice sur cette mission. Cette mission où tout n’est que confidentiel, malgré son code pour accéder sur le site du gouvernement afin de pouvoir voir ses propres missions, ses propres comptes rendus aussi..

Cette dernière mission.. Cela avait un rapport avec leurs frères ennemis, c’est la seule chose dont il était certain. Il soupire, prend sa tête entre ses mains, il ne doit pas être beau à voir.. Il a la naissance d’une légère barbe qui apparaît, preuve à l’appui qu’il n’est pas rentré chez lui pour se raser. Les criminels ne le laisseront jamais en paix et même sans ça.. Obnubilé par ce qui s’est passé dans le passé, il est persuadé que l’âme de Hyun Soo hante ces rues, cherchant vengeance.. Il s’enfonce dans son siège et balance sa tête en arrière regardant le plafond… Il finit par fermer l’ordinateur, la page où il était et tout le reste. Il était peut-être temps qu’il rentre, mais l’envie n’y était pas.. Pour se retrouver dans un appartement vide ? La solitude était devenue sa meilleure amie. S’approchant d’une fenêtre, pour sortir de l’ombre, les rayons de la lune traversant les vitres pour éclairer son visage, les bras ballants.. Cette expression si sérieuse et perdue sur le visage il..

«Abruti.. Pourquoi es tu partit sans rien me dire.. Sans rien me laisser derrière ? S’il te plait… Fais moi un signe.. »

Implore t’il silencieusement en regardant ce ciel étoilé… Ce ciel, qu’il aimait tant regarder à ses côtés, quand ils étaient de garde ou non.. Lors de leur première nuit dehors aussi, leur chemin avait été éclairé par la douce lumière de toutes ces constellations, les plus grands témoins de la naissance de leur amitié et bien plus encore…

* * * * *

Il était, en rang, le dos bien droit, malgré le sac de 30kg sur le dos. Il était encore tôt. Comparé aux autres qui semblaient beaucoup plus imposants que lui, on pouvait déjà dire dès les premières minutes, qu’il s’était fait chambré pour avoir des traits féminins et d’être aussi frêle qu’une nana. Il n’avait pas répliqué, il était beaucoup plus subtile que cela, même si, ses épaules souffraient déjà au bout de quelques minutes de ses lanières trop serrées et de ce poids qui se faisait ressentir toujours un peu plus. Pour le moment, il ne connaissait personne, si ce n’est son partenaire de chambré, mais encore, il ne connaissait que son prénom. Soit « rien ». L’équipe de brindilles.. C’était le surnom qu’on leur avait attribué dès qu’ils se mirent duo. Sa façon à lui de se « venger » pour les petits surnoms qui n’avaient rien de très complaisants, c’était de les battre sur le terrain. Il était hors de question de leur laisser la victoire, mais est-ce que son binôme aurait les nerfs et la force pour cela. Il est vrai qu’ils formaient un duo qui n’envoyait pas du lourd. Au contraire.. Toutefois, ses pensées furent interrompues par la voix grave et puissante de leur chef de brigade, eux qui venaient tout juste d’arriver.

Malgré la difficulté, comme ramper au sol sous des fils de fer c’était vraiment difficile et leur parcours, ne s’arrêtait pas seulement à un obstacle. A croire que d’emblée, ils souhaitaient faire le tri. Ce qui était véridique. Leur second obstacle, ce fut de monter sur mur à l’aide d’une corde. Il commença à monter, se brûlant les paumes des mains à cause de la corde, mais il se retient de gémir. Il allait envoyer bouler son binôme en sentant ses mains sur ses fesses, mais, décida de lui faire confiance. Il relâcha la corde. Quelque chose dans son regard, le poussa à lui faire confiance, ce même regard et sourire enfantin qui l’ont tout de suite attiré.. Cette lueur brillante dans le regard.. Impossible de l’oublier. En effet, surtout lorsqu’ils furent les premier à terminer cet obstacle. Il était heureux et leva sa main en l’air pour que son colocataire de chambre, claque dans sa main. Il avait serré cette main forte, quand ce bruit de « pacte » résonna :

«On y est arrivé grâce à toi !»

Ils reçurent un sifflement pour leur rappeler de qu’il était temps qu’ils s’écartent. La ligne d’arrivée n’était pas encore là. Pour cela, il se mirent à courir en zigzag en entrant dans une sorte de petit labyrinthe fait en buisson, même si au final pour aller plus vite il tapota son partenaire sur l’épaule :

«Arrête toi et fois moi monter sur tes épaules.»

En effet, à ce rythme, ils allaient se fatiguer. Woo Jin avait une idée. Il ôta son sac et attendit que Hyun Soo fasse de même, de là, il monta sur ses épaules quand il s’accroupit. Maintenant qu’il était au-dessus des buissons, il chercha rapidement la sortie. Il la trouva. C’est donc avec un sourire. Il redescendit rapidement, reprit son package, et lui agrippa le poignet.

«J’espère que tu n’as pas peur d’avoir de petits bobos.»

De là, il se mit à courir non pas en suivant le chemin comme le faisait les autres, sans avoir peur de se prendre des branches, feuillages ou autres dans la tronche. Contraire, à Woo Jin et Hyun soo qui lui, coupa directement en passant par les buissons. Ils avaient été dépassés, mais malgré qu’il sente quelques écorchures sur ses mains et visage, cela paya puisque, quand ils sortirent de ce labyrinthe, surprenant d’autres binômes en surgissant de nulle part, ils furent les premiers, personne devant eux. Là, il se permit d’éclater de rire, devant l’expression de son aîné, même s'il se tût vite, pour ne pas gaspiller sa salive. Tout en continuant de courir comme un dératé, maintenant que les deux étaient côte à côte.. Il voyait déjà une fosse dans laquelle ils allaient devoir sauter. Ils étaient beau avec des feuilles et de la boue sur tous leurs corps entre les éclaboussures du mur, le feuillage des buissons.. Ils allaient apparemment être encore trempés. Mais, il ne réfléchit pas et sauta après avoir balancé son sac de l’autre côté de la fosse sauter dedans et attendre Hyun Soo pour refaire la courte échelle et le tracter à nouveau après avoir pris son sac pour qu’il ait plus de facilité à grimper, car dans leurs états, difficile que leurs chaussures accrochent bien le mur de terre humide. Quand ce fut fait, ils fixèrent à nouveau leurs sac.. Les joues complètement rouges, la respiration difficile, ils virent enfin la ligne d’arrivée.

«On y est presque !! »



gabi le loup




The Most painful Goodbyes, are the ones that are never said and never explained
.
avatar
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 85
✮ DATE D'INSCRIPTION : 08/04/2018


✮ AGE : 23 ans
Nam Woo Jin
In a broken wolrd without you, I lost the lightIn a broken wolrd without you, I lost the light
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 85
✮ DATE D'INSCRIPTION : 08/04/2018


✮ AGE : 23 ans

Revenir en haut Aller en bas
Mar 17 Avr - 22:20
Voir le profil de l'utilisateur


Memories Of You
featuring. Woo Jin + Hyun Soo


Mon père m'avait toujours rabâché que l'armée était difficile, qu'elle ne faisait aucun cadeau, encore moins avec ceux qui se portaient volontaires et qui voulaient y faire carrière. Mais ça ne m'avait pas empêché de vouloir l'intégrer dès que j'avais eu l'âge requis et de suivre les pas de mon paternel. Pour tout avouer, je ne me voyais pas faire autre chose de ma vie, le lycée était un fardeau que je souhaitais quitter le plus vite possible. J'avais envie d'être utile pour mon pays, j'avais besoin d'action, de bouger, d'entrer dans la vie active le plus vite possible. Ma mère n'avait trop rien dit quand je lui avais tendu ma lettre d'enrôlement volontaire, elle n'était pas fâchée contre moi d'avoir eu cette idée mais plutôt fâchée contre mon père parce que c'était lui qui, indirectement, m'avait donné l'idée.

J'avais quitté ma famille non sans une certaine appréhension. J'étais encore un gamin qui ne connaissait pas grand chose de la vie , qui avait été couvé et choyé par ses parents dans une ville tranquille de l'île de Jeju. J'aimais le sport et c'était à peu près tout ce que je savais faire, courir, courir et encore courir. Je savais que ça allait m'aider à l'armée, j'avais obtenu quelques médailles avec mon club d'athlétisme, mais je savais que ça ne ferait pas tout, que j'aurais besoin de plus que ça pour réussir. J'étais un garçon chétif, comme tout membre de l'équipe de course du club d'athlé, il me manquait les muscles et c'était ça qui me faisait peur. Je craignais d'être face à des golgoths à la musculature imposante qui allaient me coucher en un direct du droit lors des entrainements à la boxe ou bien d'être incapable de pouvoir faire les randonnées en forêt avec un paquetage trop lourd pour moi sur le dos.

Mais cette première journée à l'armée m'avait rassuré sur bien des points. La course à pied, même les rangers plongées dans l'eau et la boue, ça ne me faisait pas peur. Et puis le paquetage avait été beaucoup plus facile à gérer que je l'aurais pensé, mais c'était peut-être à cause de l'adrénaline qui avait pulsé dans mes veines. Le point le plus positif de ce premier exercice avait un prénom : Woo Jin. On avait à peu près le même gabarit et nous étions tous les deux très agiles. On avait passé les premiers obstacles sans souci, distançant nos camarades de plusieurs dizaines de mètres. Mais notre rapidité à la course n'avait pas tout fait, tous les deux, nous savions utiliser aussi notre tête pour passer les obstacles. Woo Jin avait eu une idée de génie lorsque nous étions entrés dans le labyrinthe, je l'avais porté sur mes épaules pour qu'il puisse repérer le chemin le plus court pour accéder à la sortie. Au final, on était quand même passé à travers quelques buissons pour s'en sortir mais le résultat était là : nous avions une sacrée avance, une avance tellement importante qu'on s'était même permis de se taper dans les mains tout sourire en sortant de cet obstacle là.

Il ne restait plus qu'un obstacle, celui de la fosse, une simple formalité par rapport à tout ce qu'on avait eu à faire jusqu'à présent. On fixait pour la dernière fois notre sac sur nos épaules, il ne nous restait plus qu'une longue ligne droite pour atteindre la ligne d'arrivée. Celle-ci à peine franchie, je n'avais même pas pris la peine de poser mon paquetage par terre, j'avais amené Woo Jin contre moi pour le serrer dans mes bras. « J'veux pas d'un autre coéquipier que toi. » lui avais-je alors dit, tout sourire, en le congratulant pour la superbe course qu'on venait de faire.

Je souris à mon reflet dans le miroir. Penser à Woo Jin m'était difficile maintenant mais j'aimais me rappeler ces beaux souvenirs. Je n'avais pas voulu d'un autre coéquipier et je crois qu'il en était de même pour lui, il n'aurait jamais voulu quelqu'un d'autre que moi. On formait une belle paire, une équipe qui se complétait. Sa présence avait rendu ces premiers jours à l'armée beaucoup plus faciles. Ce nigaud me manquait tellement... Tellement au point que j'en avais un point au coeur... Où est-ce qu'il était désormais ? J'en crevais de le savoir, j'avais tant envie de le revoir... Est-ce qu'il avait cru ces conneries que l'armée avait mis sur mon dos ? Est-ce qu'il pensait que... j'étais mort ?

Je voulais faire passer ma vengeance avant tout mais mon besoin de revoir Woo Jin était de plus en plus important. Comment allais-je pouvoir bien faire pour le retrouver ? J'avais bien quelques idées mais toutes plus risquées les unes que les autres. Je soupirais alors que je me laissais glisser vers le sol, mon dos appuyé contre le carrelage de la baignoire. Chaque sortie à l'extérieur était risquée pour moi... On me croyait peut-être mort mais si jamais la police ou l'armée mettait la main sur moi avant que je ne puisse détenir les documents confirmant mon innocence... J'étais un homme mort... J'avais peut-être échappé à la peine de mort en Corée du Nord, mais je la risquais tout autant en Corée du Sud...
gabi le loup



I don't know how my world still turned around without you in it.
avatar
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 22
✮ DATE D'INSCRIPTION : 07/04/2018
✮ AGE : 24 ans.
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 22
✮ DATE D'INSCRIPTION : 07/04/2018
✮ AGE : 24 ans.

Revenir en haut Aller en bas
Mer 18 Avr - 10:50
Voir le profil de l'utilisateur


Memories Of You
featuring. Woo Jin + Hyun Soo


Cette course hein ? Son paquetage était encore plus lourd qu’il ne l’aurait cru et ce n’est pas mentir de dire, qu’il se doute que la difficulté n’allait faire qu’augmenter. Seulement, il souhaitait que son frère disparu soit fier de lui, alors que sa mère, ne se rappelait plus vraiment de lui. Il avait beau lui répéter qui il était, dans sa tête, elle le voyait toujours comme un petit garçon et puis, le lendemain, elle avait effacé de sa mémoire qu’il était venu la veille. C’était difficile à vivre au quotidien, mais avec son jeune âge, il ne pouvait pas s’occuper d’elle comme il le voulait. S’il s’était engagé, c’était pour lui faire honneur, à elle, mais aussi à son frère et brillait même plus qu’eux. Quant à son paternel, autant qu’il oublie ce dernier, c’était de loin la personne dont il avait besoin de penser. Tout ce à quoi il pensait à cet instant c’était de vaincre leurs binômes rivaux. Hyun Soo semblait être quelqu’un de très dynamique, tout le contraire de lui, plus extraverti aussi, mais au moins, grâce à éclair de génie pour le second obstacle, ils avaient pu prendre de l’avance et surmonter l’épreuve en se fatiguant le moins possible. Quand ils franchirent la ligne d’arrivée, le jeune homme était complètement essoufflé et c’est peu de le dire même. Toutefois, ses lippes s’étaient étirées brièvement, heureux d’avoir été victorieux pour cette première partie de l’entraînement. Il allait se retourner et ôter son énorme bagage, avant qu’il ne sente un autre poids qui le fit presque s’étaler au sol tant cette pression soudaine rajoutait une charge et surtout, qu’il n’était pas habitué à recevoir ce genre d’étreinte. Ceci dit, il se détend rapidement et d’asséner une tape maladroite dans son dos. Lui non plus, ne souhaitait pas faire équipe avec quelqu’un d’autre. Mais, étant plus timide, introverti sur ses sentiments, il avait juste offert cette frappe forte en guise de réponse.

* * * * *
«Tu n’en voulais pas d’autres, mais tu ne m’as pas emmené avec toi hein ? Tu m’as menti Hyun Soo..»

Un murmure, mais cette douleur était aussi vivace que le premier jour. Il avait beau regardé le ciel, comme si son ancien partenaire allait lui envoyer un signe, mais il semblerait malheureusement que cela soit impossible pour le moment. Il soupire, inspire et expire. Au fond, se souvenir de cette fameuse journée, le torture comme Tantale. Il aurait pu continuer à être un soldat gravissant les échelons. Il aurait pu sûrement avoir un grade haut placé, mais continuer sans « lui » ? Impossible. Il y avait trop de « lui » partout, dans la base, sur les lieux d’entraînements.. Même dans des endroits plus marécageux qu’on ne pourrait le penser. Ils étaient vraiment jeunes et stupides hein ? Ils pensaient pouvoir changer le monde, amener protection au pays, du moins, c’est ce qu’il pensait, mais qu’est-ce qu’ils avaient gagnés au final ? S’il était envie, est-ce qu’il regardait les étoiles, le ciel comme ce soir.. Cela le ramène, à un souvenir particulier.. Avant qu’ils ne fussent choisis pour rejoindre cette escouade spéciale.. Ils avaient eu cette mission qui était d’aller libérer dans un pays reculé d’Afrique, un journaliste coréen ainsi que des touristes. Ils étaient une dizaine dans l’équipe, aucun d’eux n’était chef, pourtant, ils étaient de garde, la veille de leur opération : Rescousse.

* * * * *

La nuit était humide, et fraiche, mais dans ces dunes de sable, alors qu’il était de garde, avec son  Heckler & Koch G28, un semi automatique, plus léger et permettant des tirs aussi plus rapides et efficaces où c’était difficile de viser. Il était en train de nettoyer l’intérieur du canon avec différentes brosses, avant de terminer par le chiffon pour ôter tous résidus qui pourraient rester bloqués. Il allait aussi devoir, démonter toutes ses autres armes de petits calibres et aussi ceux des autres, dont son meilleur coéquipier et aussi meilleur ami. Cela faisait deux ans qu’ils se connaissaient, cette mission, c’était aussi la chance de leur vie de montrer de quoi ils étaient capables en essayant de ne pas faire de zèle. Le plan était simple, mais Woo Jin préférait préparait plusieurs plans de secours, car rares étaient les plans qui se déroulaient sans aucun accroc. Il était là tout seul, sur ses gardes, pendant que les autres dormaient dans leurs tentes ou sacs de couchages. Il entendit des pas et un coup d’oeil en biais, pour se rendre compte qu’il s’agissait de Hyun Soo qui le dépassait désormais de quelques centimètres et qui plus est, n’avait plus rien avoir avec la brindille qu’il était lors de leur première journée. Sans quitter son bébé qu’il astiquait avec « amour », il finit par lui demander :

«Tu n’arrives pas à dormir ? Impatient pour demain hein ?»

Il le sait, il pouvait le sentir de par son expression faciale, mais il était pareil, l’adrénaline remplissait chaque cellules de son corps. C’était peut-être dangereux et il ne souhaitait pas manquer de respect à leur chef d’équipe, mais mieux valait prévenir que guérir. De plus, il allait quand même se retrouver de nouveau seul enfin, au vu de leurs spécificités, leurs partenaires de promiscuité a changé avec le temps. Il allait faire équipe avec le second tireur de l’équipe, mais malgré que celui-ci soit plus âgé que lui, Woo Jin était beaucoup plus doué et puis, ils devaient partir en premier en tant qu’éclaireur alors bon.. Toutefois, il n’était pas vraiment inquiet.

«Que penses tu du plan pour demain ?»

Remettre la parole d’un supérieur en cause était mal vu, ou pourrait être considéré comme de l’arrogance. Le plan était bien, seulement, c’était si, il n’y avait pas d’imprévus, si les informations qu’on leur avait donné étaient justes aussi. Et ne parlons pas du temps aussi qui pouvait soit être leur meilleur allié, comme leur pire ennemi. Ce qui inquiétait Woo Jin en vérité, c’est qu’en cas, que l’ennemi se retrouvait avec plus d’hommes ou bien, que les otages étaient déjà plus de ce monde, il n’y avait pas de plan de secours..

«En tout cas, il fait une belle nuit. On peut voir très distinctement les étoiles d’ici.»


gabi le loup




The Most painful Goodbyes, are the ones that are never said and never explained
.
avatar
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 85
✮ DATE D'INSCRIPTION : 08/04/2018


✮ AGE : 23 ans
Nam Woo Jin
In a broken wolrd without you, I lost the lightIn a broken wolrd without you, I lost the light
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 85
✮ DATE D'INSCRIPTION : 08/04/2018


✮ AGE : 23 ans

Revenir en haut Aller en bas
Ven 20 Avr - 18:05
Voir le profil de l'utilisateur


Memories Of You
featuring. Woo Jin + Hyun Soo


Je me relevais péniblement du sol crasseux de la salle de bain et quittais la pièce pour me rendre dans ce qui me servait de chambre. Je plongeais tout habillé sur le lit que je n'avais même pas refait ce matin, complètement exténué de mes deux jours passés sans dormir. Malgré ma fatigue extrême, je savais que je n'allais pas fermer l’œil tout de suite. Je pensais trop à Woo Jin et ce que j'allais bien pouvoir faire pour réussir à le retrouver...

-------------------------------

J'avais toujours du mal à m'endormir les veilles de mission, je cogitais trop, je me faisais différents scénarios avec les issues les plus terribles possibles. Ça faisait une heure que je me tournais et retournais dans mon sac de couchage et je savais que je n'arriverais pas à fermer l'oeil de la nuit. Allongé sur le côté, la tête calée sur mon bras, je regardais la couchette vide à côté de la mienne. Dix secondes plus tard, j'étais debout et je passais ma tête dans l'ouverture de notre tente de fortune. Un sourire espiègle étira mes lèvres lorsque j'aperçus Woo Jin en train de s'adonner à l'une de ses activités favorites, le nettoyage des armes. Il fallait bien s'occuper après tout pendant les nuits de garde. Je m'avançais vers lui puis le contournais afin de ne pas rester dans l'angle de tir. Même si l'arme était démontée, on la considérait toujours comme armée et dangereuse. Je me plaçais derrière lui, regardant par dessus son épaule ce qu'il faisait. 

— « Tu n'arrives pas à dormir ? » me demanda-t-il et mon sourire espiègle de tout à l'heure s'étira encore plus sur mes lippes. Je passais mes bras tout à coup autour de son torse, le serrant fort contre moi, et frottais ma tête comme un gosse contre son dos. « Tu sais bien que je peux pas dormir quand mon doudou est pas lààààà ! » Je pouffais de rire alors que je passais mes jambes de l'autre côté du banc pour m'asseoir à côté de lui. Il faisait une de ces têtes ! Encore plus que tous les autres, Woo Jin était la personne que j'aimais le plus taquiner. Il était si timide et si gêné dès qu'il y avait un peu de skinship, je trouvais ça trop adorable sa façon de réagir et je l'embêtais dès que l'occasion se présentait. « Relax, WooWoo, tout le monde dort, personne n'a rien vu » Ça me faisait du bien de plaisanter car effectivement, j'avais la mission de demain en tête et je n'aimais pas comment les choses se présentaient. « Tu veux mon avis ? Ils nous envoient au casse-pipe. Ils n'ont aucune info, on ne sait pas combien sont exactement les ravisseurs ni les moyens qu'ils ont... On part complètement à l'aveugle et j'aime pas ça. » J'avais retrouvé mon sérieux et je sentais dans le comportement de Woo Jin qu'il pensait tout comme moi. On ne s'étala pas pour autant sur le sujet, que pouvait-on faire d'autre de toute façon à part imaginer tous les scénarios possibles ? Je venais de le faire pendant une heure dans ma tête et j'avais besoin de penser à autre chose, de me vider l'esprit. 

— « En tout cas, il fait une belle nuit. On peut voir très distinctement les étoiles d'ici. » Je me mettais tout à coup sur le côté, allongeant mes jambes sur le banc en bois. Je venais caler ma tête sur les cuisses de Woo Jin, croisant les bras sur mon torse. « Vas-y, raconte-moi encore tous tes trucs de savant. » Je pouvais l'écouter parler d'astronomie pendant des heures, il s'y connaissait vraiment dans ce domaine et sa voix arrivait toujours à m'apaiser. C'est vrai que le ciel était sans nuage cette nuit, on pouvait distinguer plein de constellations. A force, je commençais à en connaître quelques unes. Mais ce soir là, mon regard ne s'était pas porté longtemps vers le ciel, mes yeux avaient regardé encore un peu plus haut, jusqu'à apercevoir les traits du visage de Woo Jin et ses yeux qui étaient autant illuminés que les astres qu'il regardait. Parfois je me posais la question de savoir pourquoi je me sentais aussi bien avec lui. Et ce soir là... Mon cerveau avait commencé à formuler un début de réponse qui aurait pu me faire peur. Je le trouvais beau, sous tous les aspects possibles. J'aimais son intelligence, son sérieux, son côté timide, j'aimais voir son visage, ses yeux noisettes, la délicatesse de ses traits. Il était tellement absorbé par ce qu’il me racontait qu’il ne voyait même pas que j’étais plus intéressé à la regarder lui que le ciel. Parfois il me posait une question, me demandant si je voyais telle ou telle étoile et je répondais simplement un « hmm hmm » pour lui dire que oui. Alors qu’en fait je ne regardais plus le voile noir au dessus de nos têtes depuis longtemps. Durant ces moments où nous n’étions que tous les deux, où l’on ne partageait des choses qu’à deux, je me faisais peur. Woo Jin était mon meilleur ami, je ne pouvais pas me permettre d’avoir des pensées bizarres le concernant. L’armée pouvait rendre les soldats en manque complètement dingues. Ici, notre meilleure amie, disait-on toujours en plaisantant, c’était notre main droite. Mais ça n’empêchait pas certains de craquer, j’avais assisté sans le vouloir à quelques ébats passionnés sous les douches. Les pulsions étaient parfois trop fortes, surtout quand les permissions étaient annulées à cause d’une énième mission et qu’on devait se coltiner d’autres semaines à vivre ensemble. Bien heureusement, je n’en étais pas encore arrivé à ce stade, bien que j’étais conscient de rechercher de plus en plus le contact avec Woo Jin. Si j’avais eu de la glu, je me serais collé à lui. Je pouvais être extra pot-de-colle comme en cet instant avec lui. J’essayais de me dire que c’était naturel, qu’être si loin de l’amour de sa famille et de ses amis, ça résultait forcément sur ce genre de choses… mais ce que je faisais surtout, c’était mettre en sourdine ce que commençait à me crier mon coeur.
Je me relevais doucement, reprenant une position assise normale à côté de lui. Je l’imitais et penchais la tête vers le ciel.

— « Et elle se trouve où notre bonne étoile ? J’espère qu’elle est là, on va en avoir besoin demain… » La mission s’annonçait difficile alors si les cieux pouvaient nous filer un petit coup de main, ce ne serait pas de refus…
gabi le loup



I don't know how my world still turned around without you in it.
avatar
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 22
✮ DATE D'INSCRIPTION : 07/04/2018
✮ AGE : 24 ans.
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 22
✮ DATE D'INSCRIPTION : 07/04/2018
✮ AGE : 24 ans.

Revenir en haut Aller en bas
Dim 22 Avr - 21:49
Voir le profil de l'utilisateur


Memories Of You
featuring. Woo Jin + Hyun Soo


Quand il sentit ses bras autour de son cou et son visage se mouvoir contre son épaule, on serait dans un manhwa, on pourrait y voir une grosse veine, voir plusieurs qui tressautent contre ses tempes, son front. Sous cette réponse enfantine il laisse échapper un « tch » et claque sa langue contre son palais, montrant ainsi son léger agacement devant une telle démonstration. Il était pudique, très sur ses sentiments et les manifestations de « bromances » encore plus. En toute honnêteté, c’est parce qu’il détestait ce coeur qui venait de rater encore une fois un battement de son coeur.. Cela arrivait bien trop souvent, comme le fait, qu’il ne peut s’empêcher de sentir une légère chaleur au niveau de ses bas reins se répandre quand ce grand enfant qui lui sert de partenaire agit comme tel. Il ne comprend pas pourquoi cela lui arrive même si, il n’est pas idiot au fond.. Il ne veut juste pas l’admettre. Il est hors de question qu’il tombe si bas dans la « dépravation ». Combien de fois a t’il entendu leurs confrères gémir ou autres, ou même les surprendre au milieu d’un ébat.. Autant vous dire.. Qu’il y a de ces images, qu’il voudrait oublier.. Comme quoi, se tenir éloigner de sa famille, de ses proches, copines, femmes, ou même des femmes en général, cela pousse les autres à avoir recours à plus que leurs mains droites. Disons, qu’ils se tenaient très souvent loin de toute civilisations et, ce serait mentir de dire que parfois, cela ne lui manquait pas, même s’il n’avait pas envie de passer à l’acte.. Sûrement, parce qu’il trouvait que se laisser aller à cette soif de chaire ou d’envie de sexe, ce n’était pas une bonne idée. Il fusille un peu du regard, son compatriote qui en signe de défense avoue qu’il n’y a personne pour les voir. Il y ajoute une pointe assassine en lui faisant passer le message qu’il devrait changer de sujet, s’il ne souhaitait pas qu’il lui tire une balle. C’était aussi devenu un « jeu » entre-eux, sachant parfaitement qu’il était incapable d’appuyer sur la gâchette sur cet imbécile, ainsi que sur leurs frères d’armes qui roupillaient. Il ne comprenait pas comment ils faisaient, sûrement parce qu’ils avaient plus de facilité à faire confiance aux ordres ? D’ailleurs, plus sérieusement, il lui demande ce qu’il pense sincèrement de la mission de demain.. Comme « lui »… Il sent que cela va être tendu. Woo Jin se demandait sérieusement s’il devait être rassuré qu’il pense comme lui ou non.

En attendant, il fit allusion à la belle nuit que le ciel leur offrait. Il regarde un moment, Hyun Soo poser sa tête sur ses cuisses après avoir sursauté. Il soupire doucement, arquant un sourcil. Avant de finalement lui dire, les lèvres légèrement retroussées :

«Dis plutôt que tu veux que je te chante une berceuse petit bébé.»

Il se moquait un peu de lui, mais il ne se fit pas prier pour parler pendant un moment des constellations, des légendes aussi qui les entourait, en essayant de rester impassible devant le regard que son meilleur ami posait sur lui. Il était hors de question, qu’il lui montre, que le fait qu’il le regarde de cette façon, le rendait faible et hésitant.. Il devait se concentrer sur ce magnifique ciel. Ce qui le poussait à le faire, c’est qu’il avait peur de rencontrer son regard chocolat. Depuis quelques temps, il le sentait constamment. Cela lui donne la chaire de poule, mais lui-même, se surprend à vouloir l’avoir toujours dans son viseur. A détailler chacune de ses expressions. Il commençait à reconnaître quelques signes, mais pour lui, c’était inconcevable.. Il ne pouvait pas être amoureux de cet imbécile ou même être attiré par lui.. De plus, c’était interdit.. Il sait que si on découvre ses sentiments de plus en plus grandissants.. L’un d’entre-eux, pourrait être muté dans une autre équipe. Plus que le fait d’être des hommes, c’est le fait que c’était mal vu, considéré comme dangereux pour les missions.. Au fond, il ne pouvait pas en vouloir aux grands pontes de penser ainsi.. Il savait qu’il était plus effrayé de perdre Hyun Soo que les autres, mais il préfère continuer à se voiler la face et se dire, que c’est tout simplement parce que c’était son meilleur ami. Conscient qu’il n’écoutait pas un traitre mot de ce qu’il lui disait, il continua jusqu’à sa question après l’avoir sentit se relever. Il lui jette un regard discret et finit par fermer un moment les paupières avant de les ouvrir :

 « Tu es vraiment aveugle pour ne pas la voir. Elle se tient juste à côté de toi.»

Il baisse sa tête pour le regarder. Son coeur rate un battement. Il était sérieux. Il ne comptait pas laisser Hyun Soo mourir comme un idiot, ni lui, ni les autres membres de cette équipe, mais à choisir pour qui donner sa vie, le choix était aisé pour lui. Se sentant rougir légèrement par cet aveu, heureux que la pénombre camoufle cette légère chaleur installée sur ses bajoues, il détourne le regard, pour le poser devant lui et..

«Et si on changeait les codes de nos messages.. ? Du genre Jacadi fais l’avion.. Ce qui veut dire ralentir même t’arrêter de marcher. Ou genre si un de nous est capturé et qu’on entre en contact.. Soleil.. veut dire sous terre.. Parler d’un chapitre de livre, annonce le nombre d’otage ou bien le nombre d’ennemi.. Enfin, tu vois un truc comme ça.. On peut aussi utiliser les étoiles pour simplifier encore plus le code. Si c’est une femme qui dirige tout : L’hydre ! Si on se retrouve au grade le plus élevé de l’armée, ou du moins un chef.. Disons Jupiter ? Qui est la superposition de zeus ? De là, on peut descendre pour reconnaître les rangs..»

Dit-il avec un sourire. D’un côté, c’était mieux de cette façon.. Il adorait les étoiles, mais est-ce que Hyun Soo retiendrait quelque chose ? Il ne sait pas ? Il pourrait aussi mettre dans la confidence leur chef, les autres.. Mais, quelque part.. S’il devait confier sa vie à quelqu’un c’était seulement à « lui » et personne d’autres. Raison pour laquelle, il préférait qu’ils utilisent un code dont seuls eux deux pourraient comprendre. Qui sait, peut-être que dans un avenir proche ou non, cela pourrait leur servir ? Il ne sait pas, mais il valait mieux qu’une seule poignée de personnes connaissent la signification de ses noms sans en comprendre la signification réelle. Parfois, c’était bien d’utiliser les planètes et les constellations pour donner des informations sans que l’ennemi ne découvre quoi que ce soit.


gabi le loup




The Most painful Goodbyes, are the ones that are never said and never explained
.
avatar
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 85
✮ DATE D'INSCRIPTION : 08/04/2018


✮ AGE : 23 ans
Nam Woo Jin
In a broken wolrd without you, I lost the lightIn a broken wolrd without you, I lost the light
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 85
✮ DATE D'INSCRIPTION : 08/04/2018


✮ AGE : 23 ans

Revenir en haut Aller en bas
Lun 23 Avr - 21:03
Voir le profil de l'utilisateur


Memories Of You
featuring. Woo Jin + Hyun Soo


Heureusement que ses yeux n’étaient pas une arme parce que je crois que Woo Jin m’aurait fusillé sur place. Comme à chaque fois qu’il tentait de me gronder avec ses yeux, moi je me mettais automatiquement à sourire parce que je savais qu’il râlait pour la forme. J’étais persuadé que si on était devenu meilleurs amis tous les deux, c’était un peu grâce à mon côté extraverti. Beaucoup m’avaient demandé pourquoi il était mon meilleur ami à la caserne. Je leur répondais tout le temps avec un sourire jusqu’aux oreilles qu’il était tout simplement parfait. Parfait même dans ses défauts. Et il en avait, croyez-moi. Une tripotée. Mais je savais que j’en avais une liste longue comme le bras aussi. Si on s’entendait aussi bien lui et moi, c’est parce qu’on se complétait, il était la tête et moi les muscles, il était le gars sérieux quand moi je rigolais de tout. Le mix de nous deux donnait un résultat… tout bonnement parfait. Ça se sentait durant les entraînements comme durant les missions. Il suffisait qu'on se regarde pour savoir ce que l'autre pensait. En un regard, je savais ce qu'il me demandait silencieusement de faire, si je devais partir à gauche ou à droite, s'il me demandait de faire attention ou de sortir mon arme. On était en symbiose totale… jusqu’au jour où les instructeurs lui avaient trouvé un don pour le tir au fusil sniper. Il avait bluffé tout le monde, moi y compris. On avait tous galéré avec la précision mais lui avait mis toutes ses balles dans la cible dans un parfait one-hole-shot. Depuis ce jour là, on m'avait réquisitionnait un peu trop souvent Woo Jin, il avait des exercices à part pour se perfectionner en tir. Et puis là haut, ils avaient décidé d'en faire leur nouveau tireur d'élite. Heureusement pour moi, il restait affecté à notre équipe.... Mais c'était différent, il n'était plus à côté de moi, j'avais perdu mon point de repère….. Demain, ça allait être la troisième mission pour laquelle il serait l’un de nos deux tireurs d’élite… Et pour la première fois, il allait partir en éclaireur. Et ça ne me plaisait pas. Mais je gardais tout ça pour moi. Ce n’était malheureusement pas moi qui décidais de comment allait se dérouler la mission… Mais s’il n’en avait tenu qu’à moi, jamais je n’aurais fait partir les deux tireurs d’élite tout seuls… J’y serais allé avec eux… Pour le protéger lui.

Je voulais mettre de côté tout ce qui concernait la mission de demain et profiter seulement de l’instant présent. Un ciel sans nuage était la meilleure des opportunités pour caler ma tête sur les jambes de Woo Jin et l’écouter me raconter toutes ces histoires de dieux et de constellations. J’avais toujours été nul à l’école mais je crois que ma vieille prof de latin et de grec serait fière de moi si elle savait que maintenant je connaissais qui étaient Zeus et Poséïdon.
Je souris à la remarque de Woo Jin. Me chanter une berceuse, il n’en avait pas besoin. Rien que de l’entendre parler, savoir qu’il était là près de moi, ça me donnait envie de dormir. Je ne disais pas ça de façon négative, bien au contraire. Sa présence me rassurait… Je n’arrivais plus à dormir quand je savais qu’il n’était pas dans la même pièce que moi. Encore ce soir, j’avais essayé mais voir sa couchette vide et le savoir de garde m’avaient maintenu complètement éveillé.
Maintenant que j’étais là, allongé, la tête contre lui, j’aurais pu m’endormir tout de suite… Peut-être que je ne lui avais pas menti en lui disant que je ne pouvais pas fermer l’œil quand mon doudou n’était pas là. Il me frapperait s’il savait ce que j’étais en train de penser là, il n’aimerait sûrement pas ça que je le considère comme ma peluche. (même s’il était vraiment confortable) Il ne fallait tout de même pas que j’abuse, je savais qu’à un moment il me dégagerait de là, prétextant sûrement qu’il avait le nettoyage des armes à terminer et qu’il ne pouvait pas continuer si je restais là collé contre lui. Alors je m’étais relevé doucement, mettant fin par moi-même, à ce moment que j’aurais aimé voir durer plus longtemps.
J’attendais qu’il me montre du doigt l’une des étoiles qui scintillaient dans le ciel. Je ne me souvenais pas de tout ce que Woo Jin me disait concernant les étoiles mais là, je voulais faire un effort pour retenir. Il allait me montrer notre bonne étoile et je voulais être certain de pouvoir la repérer une prochaine fois s’il me le demandait. Ou si jamais il n’étais pas là avec moi, regarder « notre » étoile allait me permettre de penser lui.

— « Tu es vraiment aveugle pour ne pas la voir. Elle se tient juste à côté de toi. »  Mon regard s’était abaissé et ma tête s’était légèrement détournée pour le regarder. Ils étaient rares ces moments où Woo Jin arrivait à me couper la chique.
Mon arme préférée, c’était la mitrailleuse, shooter dans le tas, c’était vraiment mon truc à moi et ce qui me correspondait le mieux. Lui c’était le fusil de précision et il n’était pas un sniper pour rien. Avec une phrase, il venait de me scier.
Je croise son regard et je suis surpris de le voir me regarder lui aussi droit dans les yeux… aussi intensément. J’avais tout à coup la chair de poule et ce n’était pas dû à la fraîcheur de la nuit dans le désert.

— « Et qui c’est ta bonne étoile à toi ?… Est-ce que… c’est moi ? » J’avais murmuré ces mots. Cette discussion, elle était seulement entre Woo Jin et moi, je n’avais pas envie que quelqu’un d’autre l’entende. « Je sais que tu veilles sur moi… C’est con à dire mais je sens ton regard dans le viseur et que t’es prêt à me sauver au cas où… Moi, je ne peux plus faire ça pour toi… » Il était si loin, hors de la réelle zone de combat. C’était là sa place désormais. Je serrais les bords du banc en bois jusqu’à me faire mal aux jointures. « Si tu savais à quel point… » Je m’arrêtais en pleine phrase et avalais difficilement ma salive. « Je flippe à chaque seconde parce que t’es plus là, à côté de moi… » Je me sentais démuni parce que je savais que s’il lui arrivait la moindre chose, je ne serai pas là pour lui sauver les fesses. Je fis basculer ma tête en avant. « Je déteste ça… Te savoir loin de moi… » J’allais le faire flipper à dire des choses comme ça, il allait croire que j’étais tombé amoureux de lui si je continuais ainsi.
Bien heureusement, on fit dévier la conversation sur autre chose. Changer nos codes ? Avoir des codes, rien qu’à nous ? Je regardais Woo Jin et j’essayais de le suivre dans son long monologue. Lorsqu’il eut finit je lui offris un sourire et lui tapota le crâne avec mon index. « T’as oublié que j’étais nul à l’école et que celui qui a 187 de QI ici, c’est toi ? » Je pouffais de rire. « Tu m’as complètement perdu, tu sais…! » Je bougeais légèrement afin de passer l’un de mes jambes de l’autre côté du banc, j’avais une vue magnifique sur le profil de Woo Jin. « Ok, apprends-moi tes trucs. J’veux trop qu’on ait nos propres codes !! » J’en avais vraiment envie. C’était encore une chose qui allait se rajouter à la longue liste de choses qu’on ne partageait qu’à deux.

Lorsqu’il en aurait terminé. Je savais que j’allais lui faire rajouter un code à notre liste.

« Doudou » Le code pour qu’il vienne rapidement se coucher et que moi, je puisse enfin m’endormir…

————————————————

Je me tournais et retournais dans mon lit, les yeux complètement ouverts. Ça faisait deux ans que je ne dormais plus. Ça faisait deux ans maintenant que mon doudou, je l’avais perdu…
gabi le loup



I don't know how my world still turned around without you in it.
avatar
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 22
✮ DATE D'INSCRIPTION : 07/04/2018
✮ AGE : 24 ans.
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 22
✮ DATE D'INSCRIPTION : 07/04/2018
✮ AGE : 24 ans.

Revenir en haut Aller en bas
Aujourd'hui à 11:38
Voir le profil de l'utilisateur


Memories Of You
featuring. Woo Jin + Hyun Soo


Parfois, il se demandait vraiment ce qui lui prenait de déballer des choses comme ça ! Toutefois, sur le coup, pour lui c’était une évidence. Hyun Soo n’avait pas besoin de compter sur une étoile dans le ciel. Puisque, comme il venait de le lui dire, il était là. Il ne le laisserait pas mourir. En aucune façon. Son rôle était multiple en tant que tireur d’élites. Il voulait se démarquer de son grand-frère.. Certes, elle était loin l’époque où, tous les deux marchaient côtes à côtes sur le même chemin. Ils marchaient toujours sur le même chemin, mais de façon bien différente. Il était souvent celui qui partait en éclaireur pour diverses raisons. Toutefois, par gêne, par fierté peut-être, quand Hyun Soo lui demanda qui était sa bonne étoile, de façon si doucement.. Ce moment, où le temps semble comme suspendu.. Un léger flottement, il sent son coeur ratait un battement, mais finalement, il approcha sa main de ce visage pour..

TOC

Une pichenette sur le bout de son nez. Le plus jeune finit par lui dire :

«Impossible que tu sois ma bonne étoile, puisque je suis la tienne. Mais, t’inquiètes pas, j’en ai une bonne et elle est dans le ciel.»

Il était vraiment gêné.. Il ne comprenait pas du tout ce qui lui avait prit.. Toutefois, il redevint sérieux, fronce les sourcils quand, son meilleur ami commence à dramatiser la situation. Ce n’est pas comme si demain, serait la première mission où ils remettaient entre les mains de Bouddha ou d’un autre dieu céleste leurs vies. Pas qu’il était religieux ou quelque chose dans le genre, mais quand il était comme ça.. Qu’il te ce genre de discours, sa voix se bloque tout comme sa respiration. Heureusement que la pénombre camoufle son visage, parce que la douce chaleur qui s’était emparée doucement de ses bajoues serait visible. Toutefois, il ne supportait pas de le voir ainsi.. De le voir si sombre et effrayé par ce qu’il pourrait lui arrivait. Cette vision, lui faisait mal au coeur. Raison, pour laquelle, il leva son poing en l’air pour l’abattre doucement contre l’arrière de la tête du plus âgé.

BIM

«Idiot.. A force de penser ainsi.. Tu vas finir par nous porter la poisse pour demain. Ecoutes, Hyun Soo.. Un rôle d’un sniper est de te protéger toi, les otages et les autres gars. Ton rôle à toi est de sauver les victimes ou de faire échouer les plans de l’ennemi. »

Le fait qu’il s’inquiétait pour lui, qu’il flippait pour sa sécurité, malgré qu’il ne le montre pas, agit son coeur, ses pensées, mais, il faut qu’il arrête de penser à « lui ». De cette façon, il allait prendre des risques inconsidérés. Au fond, Woo Jin était aussi effrayé que lui de ne pas assurer ses arrières. De ne pas le protéger, lui plus que les autres. Il n’est pas certain qu’il arriverait à supporter de le voir se faire tuer devant lui, que sa balle n’atteigne pas l’ennemi avant qu’il n’appuie sur la gâchette. C’était sa plus grosse hantise. Toutefois, si lui aussi commençait à lui révéler ses peurs, alors il ne ferait que mettre un peu plus la pression sur Hyun Soo. Son meilleur ami et partenaire n’avait pas besoin de cela. Du coup, voyant à nouveau sa tête sombre il lui assène un nouveau coup sur la tête :

«Ne fais pas cette, tête. Je ne mourrais pas avant d’être reconnu comme le meilleur sniper du pays, puis, hors de question que je me fasse tuer avant toi. Car, si je venais à mourir avant un idiot et un impulsif, je me retournerais moi-même dans ma tombe et puis, il est hors de question que je te laisse tout seul. Il n’y a que moi qui sais comment te protéger. Si je ne suis plus là, je sais qu’il n’y aura plus personne pour te protéger et, c’est ce qui m’inquiètes plus que la mort en elle-même.»

Au moins, il souhaitait le rassurer à sa façon. Il n’avait pas à s’inquiéter pour lui. Le second tireur d’élite, n’était pas à son niveau, mais il savait quand même être doué pour le repérage. De plus, en toute honnêteté, le fait de devoir protéger cet homme et ce qui lui permettait de tenir debout, de se battre pour sa survie. Car, mourir pour protéger l’autre, n’était pas le protéger. Après tout, il devait continuer à vivre afin de pouvoir le protéger. Cela dit, cela ne signifiait pas qu’il souhaitait sa mort, c’était plus pour le rassurer, lui montrer aussi qu’il ne craignait pas pour demain, ni pour les autres missions que l’avenir leur réserve. De là, il décide de changer de sujet et, pour lui faire plaisir, propose l’idée qu’ils aient un code rien que pour eux. Après tout, personne n’est à l’abri d’une trahison. Même au sein de l’armée. Finalement, ses longues explications semblaient l’avoir perdu, mais au moins il semblait motiver pour retenir.. La nuit, allait être longue, mais ils avaient de nombreuses années.. Ce serait un code qu’il lui apprendrait sur la durée et puis.. Au moins, il l’avait fait rire.. C’était le principal.

«Oui.. Raison, pour laquelle, je vais t’enseigner sur la durée pour un élève comme toi.»

Il commence à lui expliquer, et finalement, il arque un sourcil quand il rajoute un nom de code.. « Doudou ». Ce simple mot.. Valu à son aîné un autre coup de poing de l’amour sur la tête. Pour sortir de telles âneries. Toutefois, il pouffa devant la moue exprimée par Hyun Soo, alors qu’il lui offrit un sourire innocent..

* * * *

Ses pas résonnent sur le trottoir. Sa silhouette était éclairée par les néons artificiels de la nuit. Il soupire.. Il est las.. Epuisé.. Finalement, il l’avait perdu.. Pourquoi, est-ce qu’il est partit tout seul ? Il ne comprend pas.. Il lui en veut terriblement, car maintenant, il a abandonné son rêve d’être le plus grand sniper de la nation, mais pire que tout.. Il a échoué en protégeant l’homme qui l’aimait.. Au fond, il aurait peut-être mieux valu qu’il meurt à ce moment « là ».. A l’une de leurs dernières missions.. Il s’en rappelle encore parfaitement..

* * * *

Le bruit des balles sifflent et résonnent, comme le bruit des flammes des explosions.. La mission fut d’empêcher un convoi de missiles.. Sauf, qu’il y eut un traitre dans leurs rangs.. Et que la mission, s’est transformée en un bain de sang. De là, où il était, avait pu tirer pour protéger les soldats, pour le protéger lui, qui était sur la première ligne.. Mais, sa position fut aussi révélée et il avait dû partir.. Aller aussi sur le front.. Tout en protégeant les autres pour « fuir ». Ils avaient pu faire exploser deux camions après avoir désamorcé et prit les missiles.. Sauf.. Qu’ils n’ont pas eu le choix de se retirer dans la montagne.. L’équipe s’étant complètement dispersée.. Sa raison, son coeur, l’avait poussé à rejoindre Hyun Soo. Et fort heureusement.. Ce dernier, était tenu en joue.. Il n’avait pas réfléchi et tirer. Même si, à cause de cela, il n’avait pas surveillé ses arrières et qu’on lui tiré dans l’épaule. Il s’était retourné et avait tué ce criminel d’une balle dans la tête avec une grande précision.. Mais, il était touché.. Et, maintenant, avec son meilleur ami, après avoir donné leurs positions pour attendre les secours.. Ils étaient derrière des rochers.. Après avoir traversé un courant d’eau dans cette forêt, dans laquelle, ils s’étaient aventurés.

«Hyun Soo.. Tires toi.. Passe-moi une de tes armes et tes munitions.. Je les retiendrais ici. »


gabi le loup




The Most painful Goodbyes, are the ones that are never said and never explained
.
avatar
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 85
✮ DATE D'INSCRIPTION : 08/04/2018


✮ AGE : 23 ans
Nam Woo Jin
In a broken wolrd without you, I lost the lightIn a broken wolrd without you, I lost the light
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 85
✮ DATE D'INSCRIPTION : 08/04/2018


✮ AGE : 23 ans

Revenir en haut Aller en bas
 

[JinSoo] ϟ Memories Of You.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» The Best Memories With Memories
» L'esprit du vieux manoir [ Pour l'équipe Caruso, Rivière et Memories.]
» Sean - please excuse the mess, the kids are making memories
» Aquarius Memories — Licorne
» Holaaaa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seoulmates :: Les quartiers de Séoul :: Itaewon (이태원)-