CalendrierCalendrier  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Partagez | .
 

 You're late ! [Kim Jun Ho & Na Alyss]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Dim 15 Avr - 0:27
Voir le profil de l'utilisateur


You're Late
Kim Jun Ho & Na Alyss


Le regard perdu dans le vide, son esprit semblait tout aussi absent. Aucune réaction, elle était comme un corps sans âme. Seuls les horribles battements incessants résonnaient dans sa tête et arrivaient à la maintenir un minimum réactive. C’était insupportable.

« Boom boom » « Boom boom » « Boom boom »

Lorsqu’elle était arrivée chez son amie, la veille, il n’avait jamais été question qu’elle finisse dans un tel état. Elles avaient organisé une sortie, aussi simple soit elle, dans un bar. Un simple bar. Mais rien ne se passe jamais comme prévu, n’est-ce pas ?  Un, puis deux, puis trois verres pour commencer, pour ensuite arrêter de compter, et finir le lendemain par le regretter.

« Boom boom » « Boom boom » « Boom boom »

Et voilà où elle en était. Assise, depuis une bonne dizaine de minutes, à attendre qu’il daigne pointer le bout de son nez. L’heure qu’on lui avait annoncé quant à son arrivée était largement dépassée et elle en venait même à demander s’il viendrait, aujourd’hui. Peut-être était-il malade ? Peut-être n’avait-il tout simplement pas l’intention de se rendre à l’agence aujourd’hui et avait d’autres obligations ? Hmm. Devait-elle l’appeler pour lui faire part de sa présence ? Non. Elle allait encore attendre un peu, elle n’avait rien d’autre à faire de tout façon. Eventuellement, elle pouvait envisager de prendre une bonne aspirine pour soulager son mal de crâne atroce, mais elle n’avait pas envie de se lever.

Au départ, elle s’était installée dans l’entrée qu’elle connaissait pour régulièrement fréquenter les lieux. Mais le bruit environnant avait été trop désagréable, alors elle avait décidé de se déplacer, de se rendre au sein même du bureau de Jun Ho où elle s’était mise à se morfondre sur son propre sort. Elle l’avait mérité cette gueule de bois, pour ne pas avoir fait attention principalement à ses consommations. Mais qu’est-ce que ça avait tendance à la mettre non seulement de mauvaise humeur, mais surtout complètement inapte à réfléchir, ou à faire quoi que ce soit d’autre.

Lorsqu’elle s’était réveillée de sa courte nuit, le bon point avait été qu’elle n’avait pas finit dans le lit d’un inconnu, mais bel et bien chez son amie. Ça lui était arrivée, une ou deux fois, et même si l’on disait bien souvent jamais deux sans trois, elle préférait que cela ne se reproduise plus. C’est beaucoup trop déstabilisant, comme réveil. La douche qu’elle avait prise avant de partir n’avait pas grandement aidé, ça l’avait peut-être réveillé, mais seulement le temps de sortir et de prendre la direction de son appartement. Elle s’était néanmoins rendu compte en chemin qu’elle n’avait pas envie d’y aller. Nymphea n’allait pas être là, et elle avait tout sauf l’intention de se retrouver toute seule. Ses pas l’avaient alors guidée sans réfléchir jusqu’ici. Ce lieu de travail qu’elle fréquentait de temps à autre, mais où elle n’était pas censée se rendre aujourd’hui. Ce lieu là même où elle comptait trouver compagnie.

Des pas se rapprochent de plus en plus, mais seul le bruit de la poignée qui tourne et de la porte qui s’ouvre fit relever la tête à la demoiselle. Durant les premières secondes, son regard avait dévié sur ses vêtements, avant de rapidement finir sa course sur son visage, et de croiser – enfin - son regard. Elle ne se redresse pas pour autant, ne bouge pas de sa place. Elle est bien ici. Et puis, elle ne se serait jamais installée à sa place s’il connaissait la définition du mot « ponctualité ». Les joues gonflées, elle avait observé le jeune homme avant de le pointer du doigt. « Tu es en retard. » Ces quelques mots avaient tourné en boucle dans l’esprit d’Alyss de nombreuses fois, et sortait enfin à l’attention du retardataire qui affichait un air surpris face à elle. La porte se referma derrière lui, et la blonde lâcha un long soupir, reposant sa tête sur son bras, à moitié allongée sur le bureau.








avatar
Rang Rabbit

✮ MESSAGES : 431
✮ DATE D'INSCRIPTION : 06/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 19/01/1997
✮ AGE : 21 ans
Rang Rabbit

✮ MESSAGES : 431
✮ DATE D'INSCRIPTION : 06/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 19/01/1997
✮ AGE : 21 ans

Revenir en haut Aller en bas
Dim 15 Avr - 21:58
Voir le profil de l'utilisateur


You're Late
Kim Jun Ho & Na Alyss


Jun Ho n’avait pas la grande réputation d’être une personne très ponctuelle. Il n’y avait pas un matin sans qu’il n’arrive au travail en retard… C’était assez pour lui coller un avertissement cependant, étrangement, si son chef lui avait souvent fait des réflexions sur le sujet au début, il ne l’avait jamais puni pour ce détail. Peut-être parce que parallèlement, tout le travail que donnait le jeune homme était irréprochable et qu’il était quelqu’un d’indispensable pour le bon fonctionnement de l’entreprise. On était habitué à ses retards, on s’amusait à le taquiner parfois mais on ne disait rien de plus, respectant sincèrement l’homme qu’il était. Probablement que si on avait su, on l’aurait réprimandé plus tôt, on aurait essayé de le secouer, de le ramener à la réalité et de le sortir de cette obscurité dans laquelle il s’était enfermé pendant des années. Personne n’avait conscience que chaque sourire que l’ancien policier arborait était factice, qu’au plus profond de lui, son âme était brisée et qu’il n’avait le goût de rien. Chacune de ses nuits était hantée par des maux qu’il n’était pas en mesure d’éteindre et qui se faisaient de plus en plus lourds au fil des jours qui s’évanouissaient. Il ne dormait jamais énormément, incapable de surmonter ses cauchemars qui l’accaparaient et à la fin, il finissait toujours par sombrer, buvant encore et encore jusqu’à ce que son corps ne parvienne plus à résister. Son état au matin était pitoyable et il lui fallait énormément de temps pour émerger, pour accepter la dure réalité puis trouver la motivation afin de se lever puis se rendre au travail. Il traînait, passant plus d’une heure à se prélasser sous la douche et se préparer. On pourrait presque dire qu’il était pire qu’une femme au vu du nombre de crème qu’il appliquait sur son visage, simplement pour cacher les imperfections qui pourraient trahir sa fatigue évidente.

Personne ne pouvait deviner ce qui se cacher en vérité derrière cette expression souriante et chaleureuse. Tout le monde l’enviait, tout le monde croyait que sa vie était heureuse, qu’il avait tout pour lui mais c’était faux. Personne ne savait que son monde s’était arrêté cette nuit-là et qu’il n’avait pas été en mesure de trouver le courage pour se relever. Il n’était pas seul, on avait tenté de l’aider, de lui tendre la main néanmoins Jun Ho n’avait pas accepté, il s’était enfermé volontairement dans une solitude pareille et avec le temps qui s’écoulait, ça lui était de plus en plus difficile de trouver comment s’en sortir. Fallait-il encore qu’il en ressente la moindre envie ? Et ce n’était pas le cas. Peut-être qu’un jour tout ceci changerait, qu’il parviendrait à se redresser, quitter cette obscurité dans laquelle il était tombé hors, pour cela, il fallait sûrement qu’il fasse son deuil, qu’il efface ce sentiment de culpabilité qui le rongeait puis qu’il aille enfin de l’avant. Pour l’instant, ce n’était pas possible… Alors, il luttait comme il l’avait toujours si bien fait. Il n’avait pas d’autres choix que de vivre. Son meilleur ami était mort par sa faute, de quel droit pourrait-il se permettre d’être si lâche ? C’était sa punition pour l’avoir perdu, pour l’avoir entraîné dans un monde dangereux et sans merci…

Un faible soupir s’enfuît de ses lèvres avant que, sa veste confortablement posée sur ses épaules, il ne franchisse la porte de son appartement, son expression se transformant automatiquement en un éclat plus chaleureux.
Lorsqu’il arriva au travail, c’était avec le sourire qu’il salua ses collègues, trouvant une énième excuse bateau pour la raison de son retard avant de se diriger dans son bureau. Quelle ne fut pas surprise à la vue d’une personne qu’il connaissait plutôt bien, assise à l’intérieur, et qui semblait l’attendre.   « On me le dit souvent. » Ce n’était pas une nouveauté… Sa surprise s’effaça peu à peu, laissant place à une lueur plus inquiète. Alyss ne paraissait pas en forme, son teint était plus pâle que d’habitude et l’idée que quelque chose ait pu lui arriver alerta aussitôt l’ancien policier qui s’avérait être plus protecteur que ce qui n’oserait l’avouer. « Ça va ? » L’interrogea-t-il machinalement tandis qu’il s’avançait à ses côtés, s’accroupissant légèrement afin de la contempler plus distinctement. « Tu n’as pas l’air en forme… » Ses doigts se posèrent avec douceur sur l’une des jambes, l’incitant à le regarder alors qu’il l’observait avec tendresse. « Tu as bu ? » Il n’était pas la meilleure personne placée pour faire une leçon morale toutefois il reconnaîtrait l’odeur de l’alcool à des kilomètres et si lui se le permettait, il n’aimait pas se dire que ses proches étaient en train de se bousiller leur santé d’une telle manière.







Night falls once again. Will sun rise again ? Stone chain rising me down, Fall to heaven forever.†††
En ligne
avatar
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 339
✮ DATE D'INSCRIPTION : 05/04/2018
✮ AGE : 29 ans
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 339
✮ DATE D'INSCRIPTION : 05/04/2018
✮ AGE : 29 ans

Revenir en haut Aller en bas
Lun 16 Avr - 0:38
Voir le profil de l'utilisateur

You're Late
Kim Jun Ho & Na Alyss


Avait-elle vraiment réfléchi avant d’arriver ici ? Pas vraiment. A vrai dire, Alyss avait simplement souhaité ne pas se retrouver seule, et ses pieds l’avaient inconsciemment amené jusqu’ici. Jusque-là où elle trouverait Jun Ho. C’était la première personne qui lui était venu en tête et qu’elle souhaitait voir sur le moment, alors que sa tête lui lançait de manière continue. Des pulsations qui résonnaient dans son esprit et qui l’empêchaient de penser convenablement. C’était ce qu’il lui arrivait quand elle revenait de soirée trop arrosée, comme celle qu’elle avait connue la veille. Dès son réveil, elle avait quitté l’appartement de son amie pour l’agence de pub où elle travaillait, et où elle était certaine de le trouver. Enfin, certaine, c’était ce qu’elle se disait avant d’arriver sur place et de se mettre à l’attendre quelques minutes, qui devenaient bien vite interminables tant celui qu’elle souhaitait voir savait se faire attendre. C’est ainsi qu’elle avait finie sa route dans le bureau du coréen, assise sur ce siège qu’il occupait à presque chaque fois qu’elle venait lui rendre visite les autres jours. Elle s’y était étendue, déposant sa tête sur son bras, cherchant un peu de calme pour se reposer un minimum, le temps qu’il daigne enfin faire une apparition.

Alyss avait presque perdu espoir avant de voir la porte du bureau s’ouvrir sur un visage qu’elle ne connaissait que trop bien. Elle ne put d’ailleurs s’empêcher de retenir un sourire en coin alors qu’elle le suivait du regard se rapprocher d’elle. On lui faisait souvent la remarque quant à son retard ? Eh bien. Ce n’était pas très très professionnel tout ça ~ Mais au moins, elle le saurait pour la prochaine fois si elle comptait l’attendre de nouveau comme ça. Elle s’arrangerait pour faire un détour avant d’arriver sur les lieux, peut-être même qu’elle passerait par un café afin de ne pas venir les mains vides. La question qu’il lui posa par la suite lui fit perdre son sourire. Est-ce qu’elle allait bien ? La réponse était assez relative. Tout dépendait de ce qu’il considérait comme aller bien. Si l’on omettait le mal de crâne qu’elle avait, ces nausées qui arrivaient de temps à autre, cette envie de ne rien faire, de ne plus penser … Alors, oui, on pouvait dire à ce moment-là qu’elle allait bien. La blonde lâcha un soupir. Non, elle n’était pas en forme du tout, et elle n’était pas ici pour le cacher. « Est-ce que j’ai bu ? » Ses yeux se posent sur la main de Jun Ho désormais posée sur sa jambe, elle n’était plus vraiment habituée à ce genre de contact chaleureux. « Non. » Elle détourne le regard sur le porte d’entrée pour éviter le sien. Mais Alyss n’était pas une menteuse, alors elle attend un court instant avant de se corriger. « Oui. Un peu. » Elle se redresse, soudainement. « Mais pas beaucoup hein ! » Après tout, elle n’avait pas envie qu’il se fasse de mauvaises idées sur sa personne. Ce n’était pas l’image qu’elle souhaitait lui montrer. Elle avait juste bu, un peu plus que d’habitude, et n’était pas au meilleur de sa forme. « Juste un peu … Je suis sortie avec une amie, c’est tout. » Et c’était vrai, pour le coup. Une simple sortie où elle avait profité de sa jeunesse pour boire sans trop réfléchir, elle ne se souvenait même pas avoir une raison pour justifier ses actes.
Refoulant son mal être, Alyss s’efforça de faire comme si de rien n’était, un sourire étirant timidement ses lèvres. En soit, elle ne souhaitait pas que l’on s’éternise sur elle, et c’est pourquoi elle tenta de changer de sujet. « Et toi, tu vas bien ? D’ailleurs, monsieur je suis en retard a-t-il une raison particulière pour ne pas être arrivé à l’heure ? T’as rencontré une charmante demoiselle en chemin à qui tu as offert un café ou quoi ? » Elle rigole doucement avant de grimacer. Ce n’était pas compatible, le rire et son mal de tête. Elle aurait bien envie de se la cogner contre le bureau de Jun Ho, et se demandait sérieusement ce qui la retenait encore. « Je t’ai vraiment attendue longtemps, j’ai cru que tu ne viendrais jamais. » Et voilà qu’une nouvelle fois, une moue se dessinait sur son visage alors que son regard se plantait dans le sien. Elle était sérieuse, Alyss. Elle s'était même inquiétée de savoir si lui aussi allait bien tant son retard avait été long à ses yeux.








avatar
Rang Rabbit

✮ MESSAGES : 431
✮ DATE D'INSCRIPTION : 06/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 19/01/1997
✮ AGE : 21 ans
Rang Rabbit

✮ MESSAGES : 431
✮ DATE D'INSCRIPTION : 06/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 19/01/1997
✮ AGE : 21 ans

Revenir en haut Aller en bas
Lun 16 Avr - 8:53
Voir le profil de l'utilisateur


You're Late
Kim Jun Ho & Na Alyss


Malheureusement, la vie n’était pas aussi simple que ce qu’on aimerait qu’elle soit et non, celle du jeune homme n’était pas si joyeuse que ce qu’elle paraissait. Et, c’était quelque peu exagéré de sa part de s’inquiéter pour cette demoiselle alors qu’il était le premier à être dépendant de l’alcool ainsi que de la cigarette. Hors, ce n’était pas parce que lui le faisait que les autres devaient le faire n’est-ce pas ? Auparavant, Jun Ho était quelqu’un de plus insouciant, qui prenait la vie telle qu’elle venait sans réellement se tracasser du lendemain mais cette façon de penser lui avait retiré violemment son meilleur ami. Lui-même se croyait invincible et que rien ni personne ne pourrait les toucher. Pourtant il connaissait les dangers du métier toutefois malgré tout, naïf, il avait cru que parce que c’était eux, il ne leur arriverait rien… Il s’était merveilleusement trompé. Aujourd’hui, l’idée de perdre à nouveau quelqu’un à qui il tenait l’effrayait plus que jamais, plus que ce qu’il ne l’exprimait extérieurement et c’était assurément la raison pour laquelle, il s’inquiétait beaucoup plus facilement. Peut-être qu’Alyss allait bien, qu’elle avait simplement fait la fête avec des copines et qu’elle s’amusait tellement qu’elle n’avait pas pris conscience du nombre de verres qu’elle avalait. Néanmoins, peut-être que comme lui, elle avait été seule la nuit dernière, et que pour noyer sa tristesse, c’était l’alcool qui l’avait accompagné… Cette idée-là ne lui plaisait pas et ça l’angoissait de songer que sa camarade pouvait être malheureuse et que lui ne puisse rien faire pour la consoler.

Il n’était pas spécialement un garçon tactile non plus cependant il l’était beaucoup plus facilement avec ses proches et ceux qu’il appréciait énormément. C’était sa manière de transmettre sa compassion, de montrer qu’il était là et qu’il n’avait aucunement l’intention de s’en aller. Son amie n’était pas bien, il le voyait et quelle affreuse personne serait-il s’il l’abandonnait dans un tel état ! Ce serait mal connaître ce jeune homme… Il pourrait prendre sa journée rien que pour le passer à ses côtés si ça pouvait la soulager, la rassurer. Il avait déjà tant perdu par le passé… Il ne voulait pas éprouver plus de regrets qu’il n’en avait déjà, même s’il savait que des regrets, il en aurait pour le reste de sa vie.

Accroupi, sa main sur sa jambe, l’ancien policier ne faisait que la contempler avec cette lueur mélangée d’inquiétude et de tendresse dans ses pupilles. Elle mentait, et l’expression que lui-même lui adressait montrait clairement qu’il ne la croyait pas… Ses sourcils s’étaient froncés dans un air plus sévère, l’incitant ainsi à lui révéler la vérité. « Un peu ? » Etrangement, il en doutait. Toutefois, il n’avait nullement l’intention de lui faire la leçon sur le sujet, ce serait extrêmement mal placé de sa part. « Promis ? » Son regard s’était plongé dans le sien à ses dires lorsque sa vis-à-vis lui expliqua les raisons de sa condition. Il espérait réellement qu’il s’agissait juste d’une soirée arrosée entre amies, ni plus ni moins… Un doux rire s’échappa de ses lèvres ensuite à la question de la jeune femme avant qu’une expression plus taquine prenne place sur son visage. « Pourquoi ? Tu es jalouse ? » Il lui sourit, amusé, avant de l’observer de plus bel. « Je ne suis simplement pas du matin, j’ai toujours du mal à me réveiller. » Ses phalanges vinrent secouer nerveusement ses cheveux bruns, signe de l’embêtement qu’il ressentait à cause de ce défaut propre à sa personnalité. « Mais, je vais très bien. » Une autre esquisse étira chaleureusement ses lèvres avant qu’il ne se redresse et ne lui ébouriffe délicatement sa chevelure à sa dernière remarque. « Pardon. Je ne savais pas que tu étais ici. » Est-ce que s’il l’avait su, Jun Ho aurait été plus rapide ? Il l’ignorait… Tout dépendait s’il avait été mis au courant de sa condition ou non. « Je reviens. » Un sourire et sans attendre, il quitta la pièce afin de se rendre à la salle de repos de l’agence. Ce n’était que quelques minutes plus tard qu’il revint avec un verre d’eau où à l’intérieur fondait un cachet d’aspirine. « Tiens, bois ça. » Lui donna-t-il gentiment « Ça te fera du bien. »








Night falls once again. Will sun rise again ? Stone chain rising me down, Fall to heaven forever.†††
En ligne
avatar
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 339
✮ DATE D'INSCRIPTION : 05/04/2018
✮ AGE : 29 ans
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 339
✮ DATE D'INSCRIPTION : 05/04/2018
✮ AGE : 29 ans

Revenir en haut Aller en bas
Ven 20 Avr - 7:23
Voir le profil de l'utilisateur

You're Late
Kim Jun Ho & Na Alyss


Elle ne pouvait décidément pas se battre plus longtemps avec un tel regard posé sur elle. Bizarrement, elle n’aimait pas l’idée qu’il puisse être fâché contre elle, et encore moins celle de lui mentir. Qu’elle le dise ou non, de toute façon, ça ne changeait rien au fait que cela se voyait clairement qu’elle avait dû boire la veille. « Jalouse, moi ?! » Il venait de la prendre de court, autant dire qu’elle ne s’était pas du tout attendue à ce genre de réponse de sa part. Pourtant, elle n’avait pas posé sa question par jalousie, elle l’avait juste fait pour rigoler un peu. La blonde n’était même pas capable de dire si elle l’était ou non. « P-pas du tout ! » Après tout, pourquoi le serait-elle ? Des rougeurs qu’elle n’aurait soupçonnées vinrent colorer ses joues alors qu’elle se laissait attendrir par le sourire qu’il lui adressait et que son regard ne se détachait pas du sien. Soulagée de savoir qu’il ne lui était rien arrivé en chemin, et qu’une fille n’était pas non plus la cause de son retard, elle l’avait observé se secouer les cheveux. C’était mignon comme réaction.

Alyss cacha sa déception lorsque Jun Ho se releva et lui annonça revenir. Il avait ébouriffé ses cheveux, et elle n’avait pu se retenir de poser sa main sur le haut de sa tête, là où précédemment se trouvait celle de son ainé qui avait désormais quitté la pièce. Les couleurs de ses joues s’étaient à ce moment-là intensifiée et l’excuse qu’elle se donnait n’était autre que l’alcool toujours présent dans son sang, (même si l’on savait tous très bien que ce n’était pas du tout le cas). Elle n’avait strictement aucune idée de ce qu’il allait bien pouvoir faire, ni combien de temps cela lui prendrait. Allait-elle encore attendre longtemps ? Elle espérait de tout cœur que non, elle ne voulait pas être seule. Être seule dans ce genre de moment l’incitait à tourner ses réflexions sur des choses dont elle ne voulait pas - ou du moins, plus - entendre parler. Par exemple, il lui en fallait très peu pour qu’elle se mette à repenser à son meilleur ami, pour que leurs meilleurs souvenirs lui remontent en tête et que son cœur se serre à lui en faire mal. Elle pensait avoir passé outre tout ça, et peut-être était-ce bien le cas. Mais quand elle n’était pas bien de base, ce n’était pas aussi facile d’éviter que ses pensées ne se tournent vers ce sujet. Elle avait quelques fois parlé de lui à Jun Ho, tout comme elle avait de nombreuses fois évoqué d’autres éléments de sa vie. Elle se demandait bien, au passage, ce qu’il ne savait pas d’elle. De base, elle n’appréciait pas trop qu’on s’intéresse à elle, ni même étaler sa vie à tout va, mais avec le coréen elle ne s’était jamais vraiment posé de question quand il avait été question de discuter. Elle ne le regrettait pas forcément non plus, d’ailleurs. La seule chose qu’elle pouvait bien se reprocher, c’était d’être la seule à toujours parler, enfin, disons plutôt qu’elle en avait l’impression. Ou bien était-ce justement parce que Jun Ho ne parlait, au final, que très peu de lui. Elle était curieuse, Alyss. Elle l’a toujours été. Mais il lui était difficile de s’attarder sur un sujet dont les gens en face ne souhaitaient pas parler. Elle estimait que s’il ne parlait pas plus de lui, c’est parce qu’en soit, il ne voulait pas le faire. Alors pourquoi est-ce que plus elle y pensait, plus l’idée qu’il ne s’ouvre pas plus à elle, lui faisait avoir un pincement au cœur ?

Et voilà, comme elle l’avait prédit, une fois seule, elle se mettait automatiquement à penser à des choses auxquelles elle n’aurait pas forcément pensé autrement. Ce genre de choses qui fâchent ou rendent triste. Dans ce cas-là, c’était plutôt la deuxième option. Devait-elle lui en parler ? Allait-il mal le prendre si elle venait à évoquer le fait qu’elle souhaiterait qu’il se confie plus à elle, comme elle pouvait le faire avec lui ? Elle ne savait pas, et n’avait pas envie que cela brise cette sorte d’amitié qu’il y avait entre les deux à cause d’une mauvaise dispute. S’il venait à mal le prendre, cela pouvait très bien mal finir aussi. C’est sur cette dernière remarque que Jun ho fit de nouveau son entrée, un verra à la main qu’il lui tendit. Alyss n’avait pas besoin de beaucoup d’explication pour comprendre ce que cela pouvait être et l’attrapa sans broncher, lâchant un remerciement presque inaudible. Son regard se posa sur le contenu encore effervescent. Elle n’aimait pas du tout ça, et ne devait pas être la seule. Malgré ça, elle devait se rendre à l’évidence, ça ne pouvait que faire disparaître son mal de tête et soulager sa douleur. Elle se sentirait toujours mieux après l’avoir bu. « Dis, Jun Ho, tu avais beaucoup de travail pour aujourd’hui ? Je ne te dérange pas trop j’espère ? » S’il était trop chargé, elle n’allait quand même pas s’imposer trop longtemps. D’ordinaire, ça ne l’aurait pas dérangé, mais aujourd’hui, elle serait surement plus un poids qu’autre chose. C’est juste que je ne voulais pas trop être seule, et que je me suis dit que je pouvais peut-être passer pour te tenir compagnie ? Ou bien, plutôt l’inverse en fait. » Finit-elle par dire, ponctuant sa phrase d’un léger rire. C’était vrai, c’était elle qui était à la recherche de compagnie, et non lui..








avatar
Rang Rabbit

✮ MESSAGES : 431
✮ DATE D'INSCRIPTION : 06/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 19/01/1997
✮ AGE : 21 ans
Rang Rabbit

✮ MESSAGES : 431
✮ DATE D'INSCRIPTION : 06/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 19/01/1997
✮ AGE : 21 ans

Revenir en haut Aller en bas
Ven 20 Avr - 15:06
Voir le profil de l'utilisateur


You're Late
Kim Jun Ho & Na Alyss


Lui demander si elle était jalouse n’avait été qu’une simple taquinerie de sa part puisque en réalité, Jun Ho lui-même n’était pas capable de penser que cela puisse être le cas. Il fallait dire que de vraies relations amoureuses, cela faisait longtemps qu’il n’en avait eu… La plupart des femmes qu’il côtoyait ou croisait n’étaient là que le temps d’un soir et finissaient par s’en aller le jour suivant, non pas parce qu’elles ne s’attachaient pas à lui mais parce que lui ne s’attachait pas à elle. Peut-être que s’il leur accordait une chance, il finirait par découvrir de nouveaux sentiments, par les aimer sincèrement néanmoins il n’en avait que faire… Elles ne feraient que s’enticher d’un homme qui n’était pas vraiment lui, elles tomberaient amoureuses du personnage qu’il s’était créé et non de ce garçon que la vie avait entaché misérablement. Puis, lorsqu’il y songeait, c’était déjà arrivé. Plusieurs fois on lui avait reproché d’être trop discret, qu’on croyait le connaître mais qu’au bout du compte, on ne savait rien de lui, qu’il était un véritable mystère et qu’on ne souhaitait pas continuer d’être avec un homme qui n’était pas en mesure de compter sur nous. Est-ce que ça l’avait attristé ? Non. Cela lui avait fait ni chaud ni froid, à chaque fois… Parce que sa peine qui attaquait son âme était tellement plus profonde que ces remarques grotesques qu’on avait déjà pu lui élancer en plein visage. Evidemment, il y avait des personnes pour qui Jun Ho s’était attaché et dont il ne supporterait pas l’idée à ce qui leur arrive quoi que ce soit cependant ce n’était pas comparable à ses vulgaires relations qu’il avait eu dans son existence… Il n’avait jamais eu la tête à sortir avec quelqu’un pour de bon, à se marier et fonder une famille comme c’était le cas pour la grande majorité de ses collègues. Et c’était justement parce qu’il ne l’était pas encore que ces derniers s’amusaient à le charrier sur le sujet, qu’on l’avait harcelé pour qu’il s’inscrive sur Seoulmates et rencontre la femme de sa vie. Hors, comment était-il censé leur dire que ça ne l’intéressait pas ? On lui avait même déjà fait la réflexion pour savoir s’il n’était pas gay tant son taux de fréquentation était faible cependant ça n’avait rien à voir… Que cela soit avec un homme ou avec une femme, il n’en avait pas envie. La vie lui avait joué tellement de tour par le passé que plutôt que se relever et d’avancer, lui était resté écrasé à terre sans le moindre désir de s’en sortir. Peut-être que tomber amoureux, avoir une épaule sur qui s’appuyer, une oreille capable de l’écouter, et des bras pour le consoler était ce qu’il aurait besoin pour oublier, pour surpasser cette souffrance qui avait toujours refusé de disparaître cependant le garçon n’y songeait pas. Certainement qu’une partie de lui ne souhaitait pas s’en sortir et affronter la réalité.

Un sourire amusé s’était formé sur ses lèvres à la réaction de la demoiselle sans qu’il ne cherche à relever. Elle était adorable, même mignonne avec cette couche rosée qui se dessinait sur ses joues.
Ce n’était qu’ensuite que le jeune homme avait quitté la pièce, sans se douter de l’inquiétude qu’il laissait sur le cœur de son amie tandis qu’il s’absentait. Heureusement, il n’était pas partie longtemps, se contentant juste de lui préparer un verre d’eau avec de l’aspirine avant de revenir aussitôt. Son tendre sourire ne s’effaçait pas de son visage alors qu’il restait auprès d’elle, son dos de nouveau appuyé contre le rebord de son bureau. « Non, tu ne me déranges pas, ne t’inquiète pas. J’ai du temps. » En soit, qu’il en ait ou pas, il s’en fichait. On pouvait également le renvoyer que ça ne l’affecterait pas. Ce n’était pas un travail qu’il se serait imaginé faire et qu’il avait choisi plus par dépit que par véritables envies. Il aimait travailler dans la police, il aimait l’action et les enquêtes qui ne s’arrêtaient jamais toutefois cette époque était révolu et malheureusement, il ne se voyait pas capable de se pardonner un jour ce qu’il s’était passé cette nuit-là. « Je peux te tenir compagnie. » Qu’il acquiesça dans un doux rire qui accompagnait le sien. « Est-ce que je dois faire quelque chose ? » Malgré tout, son état le tracassait et il ne savait pas comment réagir pour l’aider à se sentir mieux. « Tu as faim ? Cela te ferait peut-être du bien de manger un morceau. » Si elle était venue sans rien avoir avalé, ce n’était pas forcément bon non plus… Toutefois si elle était encore nauséeuse, manger n’était alors pas la meilleure idée.








Night falls once again. Will sun rise again ? Stone chain rising me down, Fall to heaven forever.†††
En ligne
avatar
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 339
✮ DATE D'INSCRIPTION : 05/04/2018
✮ AGE : 29 ans
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 339
✮ DATE D'INSCRIPTION : 05/04/2018
✮ AGE : 29 ans

Revenir en haut Aller en bas
Hier à 21:00
Voir le profil de l'utilisateur

You're Late
Kim Jun Ho & Na Alyss


Quand Jun Ho annonça revenir, Alyss ne savait pas trop quoi faire si ce n’est que le suivre des yeux et attendre qu’il ne revienne. Elle espérait sincèrement que ce ne soit pas trop long, pour la simple et bonne raison que, seule, il lui était difficile de ne pas laisser ses pensées dériver. Comme bon nombre d’humain, d’ailleurs. Être seul impliquait souvent une remise en question de la part de l’être humain. Ce moment où l’on finit par faire le point sur plusieurs choses de sa vie, sans forcément le vouloir. Silencieuse, Alyss ne s’était pas trompée. Mais cette fois-ci, ce n’était pas à son meilleur ami qu’elle pensait, mais plutôt à celui qui venait justement de quitter la pièce. Jun Ho. Elle l’avait remarqué au fur et à mesure qu’ils se croisaient, qu’ils discutaient. Qu’elle parlait, et qu’il l’écoutait. Jour après jour, elle feignait ne pas le remarquer, et continuait comme si de rien n’était. Lui, il ne parlait presque jamais de sa vie, de lui-même. Ça la rendait curieuse, Alyss, mais elle savait qu’elle n’arriverait pas à lui soutirer une quelconque information s’il ne souhaitait pas en parler. Elle ne pouvait le forcer à rien. Et c’est bien ça qui lui faisait un peu mal au cœur. L’idée même qu’il ne voulait pas se confier sur tout et n’importe quoi. Elle n’avait pas la moindre information sur lui, si ce n’est que les générales qu’il donnait l’occasion de connaître aux gens autour de lui. Elle ne pouvait même pas forcément lister les choses qu’il aimait ou non, trop peu sûre d’elle-même, pour le coup. Jun Ho ne fut pas très long, au plus grand bonheur de la jeune femme, il était simplement allé lui chercher une aspirine, et elle ne pouvait que le remercier pour cela. Inquiète quand même de sa présence ici, et sans vouloir lui faire perdre plus de temps qu’autre chose, elle lui avait demandé si elle ne le dérangeait pas trop, s’il avait du temps, lui expliquant par la suite pourquoi elle s’était rendue ici, alors qu’elle aurait très bien pu rentrer chez elle pour se reposer, rigolant même de ses explications plus ou moins plausible. Au moins, il lui assurait qu’elle ne le dérangeait pas, et ça la soulageait d’un poids, et elle ne put retenir son sourire qui s’était agrandi lorsqu’il annonça pouvoir lui tenir compagnie. « Hormis le fait de me laisser t'appeler oppa, je ne vois pas trop ce que tu devrais faire. » Elle rigole de nouveau Alyss, parce qu'elle essaie, malgré tout, de ne pas plomber l'ambiance, elle n'aime pas quand c'est le cas. Alyss, c'était un peu le genre de fille à respirer la joie de vivre, quand elle le peut. Alors bien évidemment qu'elle ne supportait pas s'afficher dans un tel état, et essayait au maximum de passer outre sa condition. Elle n’était pas sérieuse en sortant quelque chose de ce genre. Elle n’avait jamais imaginé appeler Jun Ho « Oppa » auparavant, et l’idée même de le faire dans le futur lui était assez étrange. Elle trouverait ça trop … bizarre. Peut-être qu’elle s’y habituerait, et pourrait l’appeler ainsi. Mais une part d’elle lui faisait clairement comprendre que ce ne serait absolument pas envisageable. « Ne prends pas ça au sérieux, je disais ça pour rire. » Se justifia-t-elle tout en avalant d'une traite le verre où l'aspirine avait enfin fini de fondre. Une grimace plus tard, la blonde reposa le verre sur le bureau, réfléchissant au passage à la proposition de son ami. « Ce n'est pas contre toi, mais refaire la décoration de ton bureau ou même de l'agence n'est pas trop dans mes projets. Je ne pense pas être capable d'avaler quoi que soit actuellement, peut-être plus tard … ? » Son estomac était loin de crier famine pour l’instant, mais cela ne signifiait pas que ce ne serait pas le cas un peu plus tard dans la matinée. A ce moment-là, elle n’hésiterait surement pas à lui faire comprendre qu’il était temps pour elle d’aller se rassasier. La blonde sourit et se laisse aller contre le dossier de la chaise. « Mais discutons un peu, non ? Ce n’est pas trop difficile, ça, pas vrai ~ ?» Et ça ne lui demanderait surtout pas un effort surhumain. Elle aurait certes besoin de suivre la conversation, mais son cerveau ne lui ferait pas de trop mauvais tours, surtout que le médicament qu’elle venait de prendre allait dans peu de temps faire effet. « Tu m'intrigues toujours, quand même. » Et par là, elle essayait de lui faire comprendre qu'elle ne connaissait que trop peu de chose à son sujet, comme elle y pensait encore quelques minutes plus tôt. « Tu ne veux pas lâcher deux ou trois infos croustillantes à ton propos ? » Elle n'était pas du genre à garder ses inquiétudes pour elle, et en s'embarquant sur ce sujet, elle était déjà déterminée à lui dire ce qu'elle pensait de tout cela. Elle ne voulait certes pas que cela finisse mal, mais elle serait encore plus mal à tout garder pour elle. Et puis, de toute façon, même si elle tenait à lui, le problème ne venait certainement pas d'elle, et elle n'aurait aucune raison de se blâmer.








avatar
Rang Rabbit

✮ MESSAGES : 431
✮ DATE D'INSCRIPTION : 06/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 19/01/1997
✮ AGE : 21 ans
Rang Rabbit

✮ MESSAGES : 431
✮ DATE D'INSCRIPTION : 06/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 19/01/1997
✮ AGE : 21 ans

Revenir en haut Aller en bas
 

You're late ! [Kim Jun Ho & Na Alyss]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Help seems to always come late when it comes at all. We are in deep trouble
» is it too late now to say sorry ?
» You're late, Petrova. { Russie }
» Lily & Kenneth - it's much too late now
» Kitty A. Pryde ▬ "Too late, assholes !"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seoulmates :: Les quartiers de Séoul :: Gangnam (강남) :: Quartiers des affaires-