CalendrierCalendrier  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Partagez | .
 

 This isn't happiness [Haruto & Jin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Mer 18 Avr - 22:14
Voir le profil de l'utilisateur



This isn't happiness


Cette fois ci, je n’étais pas resté cloitré dans ma chambre. Mes yeux étaient toujours rouges, mais je m’étais rendu à l’université en essayant de faire bonne figure. Je n’arrivais pas à suivre les cours, mais au moins je prenais un peu l’air. Je n’arrivais pas à manger sans avoir la nausée. Ce n’était pas la même sensation que lorsque j’avais perdu Minho. Ce n’était qu’une rupture. Tout le monde en vivait non ? Alors pourquoi est-ce que je n’arrivais pas à m’en remettre. On était ensemble depuis quelques semaines. A peine. Est-ce qu’on avait vraiment été ensemble ? Je l’avais cru. Mais ça n’avait été rien de plus qu’une histoire de sexe au final.  J’avais toujours l’impression que Katsuki avait joué avec mes sentiments. Que je n’avais été qu’une expérience, qu’il était resté avec moi par curiosité. Il n’avait jamais dit qu’il tenait à moi. J’avais été le seul à m’ouvrir, à lui offrir mon âme. Quel idiot. Je m’étais bien fait avoir. Je n’étais pas prêt de me relancer dans une relation. Il avait réussi à me faire oublier mon premier et mon plus grand amour. Il avait réussi à me donner envie d’aimer à nouveau. Aujourd’hui, il m’avait juste brisé le cœur. J’avais été naïf. Je m’en voulais tellement.

J’essayais de ne pas penser en lui. Mais je savais. Oui je savais qu’il passait tout son temps avec ce garçon qu’il appelait son bijou. Et à chaque fois que cette idée me traversait l’esprit, mon estomac se tordait au point de me mettre à genoux. C’était une douleur incessante. Il me manquait. Tout le temps. C’était constant. Sans répit. Je m’étais rendu très tôt ce matin devant cette grande maison. J’y avais déposé un paquet. Je ne pouvais pas garder sa médaille d’or. Je ne pouvais rien garder de lui, parce que j’allais finir par en crever. Je devais passer à autre chose. Il y avait également les patins et tout ce qu’il m’avait offert. La glace. Je n’avais plus aucune envie de m’en approcher. C’était terminé. J’étais resté figé devant la porte, en me demandant s’il était là, où s’il était encore en train de travailler. Et puis j’avais fait de mi tour en essayant de me dire que je ne le reverrais plus. Cette douleur devenait invivable. Il m’avait arraché une partie de moi, cette petite part de bonheur dont je pensais ne plus avoir droit. Il m’avait tout donné pour mieux le reprendre.

Sur un coup de tête je m’étais rendu chez le coiffeur. Et j’avais demandé à ce qu’on me coupe les cheveux. La coiffeuse m’avait demandé si j’étais sûr, parce qu’ils étaient vraiment beaux. Non je n’étais pas sûr. Mais Katsuki les adorait et je ne supportais plus cette idée. Je ne me reconnaissais pas dans le miroir. A cet instant, il ne me restait plus rien. J’avais perdu tout ce à quoi je tenais. Ces derniers jours avaient été un véritable enfer dont je n’arrivais plus à me sortir. Je sentais mes larmes arriver alors que je sortais de l’établissement. Je ne pouvais pas me mettre à pleurer au milieu de la rue. Et pourtant, les larmes roulaient le long de mes joues sans que je puisse les arrêter, alors je baissais la tête pour ne pas qu’on le remarque. Il fallait que je rentre. Vite.

Je me dépêchais sans regarder où j’allais et je rentrais de plein fouet dans un garçon. Je me sentais encore plus idiot. Il ne m’avait pas vu ? Je ne l’avais pas vu non plus. Je passais mes mains sur mon visage pour essayer de reprendre un peu de contenance, mais ma voix tremblait, brisée par ma peine.

 « P…pardon. Je… Je ne regardais p…pas où j’allais…»

Je ne savais plus comment faire pour soulager mon cœur. A cet instant, j’aurais aimé m’endormir et ne jamais me réveiller. Peut-être retrouver Minho ?

panic!attack


Too good at goodbyes
Je connaissais l'exagération humaine concernant le regret - avoir le cœur brisé. Mais j'avais toujours cru qu'il s'agissait d'une métaphore, d'une image qui n'avait aucun lien physiologique. Je ne m'attendais donc pas à ressentir cette douleur dans la poitrine. La nausée, oui, la boule dans la gorge, oui, les larmes brûlantes dans les yeux, oui. Mais pas cette sensation que quelque chose se déchirait dans ma cage thoracique.
avatar
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 163
✮ DATE D'INSCRIPTION : 01/01/2018


✮ AGE : 21 ans
Bae Jin
Membre du Mois
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 163
✮ DATE D'INSCRIPTION : 01/01/2018


✮ AGE : 21 ans

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 19 Avr - 16:40
Voir le profil de l'utilisateur



This isn't happiness


Il avait décidé d’accompagner sa tante à faire les magasins dans Hongdae pour le restaurant de son père. Il manquait plusieurs choses, à cause du retard des fournisseurs. Ceci dit, il s’en voulait de ne pas être capable d’être une grande aide. Il ne voyait pas ses vêtements.. Il était incapable de dire quels genre de vêtements il portait sur le dos. Il lui avait parlé de sa rencontre avec Kikuyuki et comment il avait tout fait pour dissimuler son handicap. Cela fut sa plus belle rencontre depuis son arrivée ici, mais quelque part.. Il sait qu’il ne pourra jamais l’intéressé. Il était un infirme, Kikuyuki n’avait pas à endosser cette responsabilité même en tant qu’ami et puis.. Déjà, ils devaient être amis et ce n’était pas le cas. Le jeune adolescent n’était pas certain qu’il le revoit et peut-être, que c’était mieux ainsi. Au moins, il ne souffrait pas d’être incapable de le voir, mais d’entendre qu’il rigole ou alors qu’il a un petit ami comme ce fut à Toronto. Le voir avec son petit ami passé… Lui a fait mal, mais quelque part, il était aussi heureux pour lui.. Kikuyuki était inaccessible et sur bien des plans. Sa tante avait bien essayé de lui remonter le moral, mais cela n’avait pas marché. Il comptait finir sa vie seul, parce qu’au fond, il ne voyait pas qui serait prêt à s’occuper de lui, même s’il essayait d’être le plus indépendant possible… C’était difficile, il y avait des choses qu’il arrivait à accomplir seul, mais des tâches « simples » qui lui étaient impossible d’achever. Sa tante qui avait finalement d’autre magasins et boutiques à faire, s’excuse auprès de lui, mais le jeune homme ne lui en veut pas. En fait, il lui révèle même qu’il va sortir et qu’il a son portable avec lui. Avec les odeurs et le son.. Il arriverait bien à trouver un petit café.. Le temps de l’attendre. Aidé de sa cane, il sortit sous le regard inquiet de sa tante, mais lui, au contraire, était confiant, n’était-ce pas étrange ? Il se le demandait sincèrement…

Sûrement, car il voulait « explorer » de lui même un quartier qui lui était impossible de voir.. Peut-être pour se prouver à lui-même, mais aussi à sa tante, qu’il pouvait circuler comme un piéton normal, mais il ne l’était pas. Il était devenu différent, mais sa soif de vouloir « visiter » était plus forte que tout. Avec sa tante, il parlait en japonais, mais il savait que maintenant qu’il était seul, il allait devoir parler coréen avec son accent « canadien » qu’il avait prit en vivant là-bas. Puis soudainement.. Lors d’un croisement.. Il se fit frapper sur le côté par un inconnu qui lui fit lâcher sa cane et le fit tomber les quatre fers en l’air avec rudesse. Il lâche un petit gémissement et, c’est timidement et apeuré qu’il s’apprête à s’excuser, mais il fut devancé par une voix faible.. Comme si celui-ci pleurait. Il ne savait pas où ce jeune homme se trouvait.. Enfin, c’était peut-être un homme… Paniqué tout en tâtant le sol pour retrouver sa cane.

« Je… Je… Sui...suis.. Dés… Désolé.. Si… Je vous.. ai… Bl.. Blessé… Je.. Dd.. dois.. Avoir.. Un mou.. Mouchoir.. »

Haruto fouille dans une de ses poches pour sortir un paquet de mouchoir et le tendre vers l’inconnu, là où il sentait qu’il était. Tout n’était qu’un mur noir, des lumières par-ci par-là, et pourtant, il agissait comme un voyant.

« Pr… Pre… Nez… Le… Je.. M’exc.. Cuse.. Vo.. Vous saignez… Nulle.. part… J’es.. espère…  »


panic!attack


You're my Dream !
Look at Me please !
Cause' I just wanna dance with you.
©crack in time
avatar
Rang Puppy

✮ MESSAGES : 96
✮ DATE D'INSCRIPTION : 17/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 16/04/2002
✮ AGE : 16 bougies
Kurogane Haruto
★ Believe in your Dream ★★ Believe in your Dream ★
Rang Puppy

✮ MESSAGES : 96
✮ DATE D'INSCRIPTION : 17/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 16/04/2002
✮ AGE : 16 bougies

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 19 Avr - 18:18
Voir le profil de l'utilisateur



This isn't happiness


Ce n’était pas mon genre de craquer de cette façon en pleine rue. En général j’arrivais à me contenir. J’avais coupé mes cheveux sur un coup de tête. Alors que je les avais toujours adoré. Juste parce que lui aussi les aimais et que je voulais lui faire du mal comme il m’en avait fait. Il m’avait juste largué par sms. Et je n’avais rien dit. J’avais cru… j’avais cru qu’il reviendrait vers moi. Je m’étais vraiment trompé sur lui. Katsuki se fichait complètement de moi et c’était difficile à encaisser. Je n’avais pas essayé de le contacter. J’avais bien compris que cette fois-ci je n’avais plus rien à faire dans sa vie. Il n’y avait plus de place pour moi. Non, il n’y en avait que pour son travail et Kikuyuki. J’essayais de ne pas y penser, mais il n’y avait que lui dans ma tête. Lui et son stupide sourire. Je me doutais que les choses seraient difficiles entre nous, mais je n’imaginais pas qu’il me laisserait tomber face à la première difficulté. C’était fini maintenant et je devais faire avec. Je me demandais toujours ce qu’il était en train de faire. Sûrement continuer sa vie comme si je n’avais jamais existé, alors que pour le moment la mienne s’était arrêté. Elle était là, la différence entre nous. Je l’aimais.

Je me frottais les yeux pour voir le jeune garçon que je venais de bousculer. Je n’avais pas beaucoup de force mais j’avais tout de même réussi à le faire tomber. Je repérais sa canne et soupirait doucement. Je me sentais vraiment coupable. Je me baissais pour ramasser sa canne et attrapait délicatement son poignet pour l’aider à se relever. Il semblait bien plus jeune que moi et encore plus paniqué. Je vérifiais qu’il n’avait rien, enlevant rapidement la poussière sur ses vêtements. Il y avait bien longtemps que je n’avais pas été aussi maladroit.

« Non, tout est de ma faute. Je … Je suis vraiment désolé, je ne faisais pas attention où j’allais. Vous allez bien ? »

Je glissais doucement sa canne entre ses doigts. Je reniflais pour essayer de me calmer et restait figé quand il me tendait un mouchoir. Je l’acceptais parce que j’en avais besoin. Même sans me voir, il avait compris que j’étais en train de pleurer. J’avais vraiment honte. Je ne pouvais pas continuer à sombrer comme ça. Je devais absolument me reprendre.

« Merci c’est gentil… Je… Je vais bien. »

Physiquement oui. J’allais bien. Même si je ne mangeais plus beaucoup. Je n’étais pas gros mais j’avais encore perdu plus de poids. JE l’avais remarqué en me regardant le miroir. Mes vêtements devenaient un peu trop grands. J’essuyais mes yeux avec son mouchoir que je glissais dans ma poche. Dans le fond, heureusement qu’il ne pouvait pas me voir. Je devais avoir le nez rouge et les yeux gonflés. Rien de très glamour.

« Vous allez quelque part ? Je peux vous y emmener pour me faire pardonner ? Je… Je m’appelle Jin. »

Ce n’était pas très prudent pour lui de se retrouver au milieu de la rue tout seul. Je me doutais qu’il était capable de se débrouiller, mais il m’avait fallu de longues secondes pour remarquer qu’il était malvoyant. Je me sentais vraiment mal de lui avoir fait peur, mais avec toute cette histoire, je laissais un peu de côté ma rupture. J’avais l’impression de pouvoir respirer. Il avait l’air d’un gamin un peu perdu, je me voyais un peu en lui. Aussi timide, avec cette peur de toujours déranger, ce besoin de s’excuser sans arrêt.


panic!attack


Too good at goodbyes
Je connaissais l'exagération humaine concernant le regret - avoir le cœur brisé. Mais j'avais toujours cru qu'il s'agissait d'une métaphore, d'une image qui n'avait aucun lien physiologique. Je ne m'attendais donc pas à ressentir cette douleur dans la poitrine. La nausée, oui, la boule dans la gorge, oui, les larmes brûlantes dans les yeux, oui. Mais pas cette sensation que quelque chose se déchirait dans ma cage thoracique.
avatar
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 163
✮ DATE D'INSCRIPTION : 01/01/2018


✮ AGE : 21 ans
Bae Jin
Membre du Mois
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 163
✮ DATE D'INSCRIPTION : 01/01/2018


✮ AGE : 21 ans

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 19 Avr - 22:53
Voir le profil de l'utilisateur



This isn't happiness


Haruto était paniqué au fait que le jeune inconnu qu’il ne voit pas se soit gravement blessé par sa faute. Il se traite mentalement d’imbécile. Il aurait vraiment dû essayer de faire plus attention. Finalement, sa tante avait raison, il ne pouvait pas se déplacer comme un idiot n’est-ce pas ? Il ne pouvait pas continuer ainsi, c’était impossible. Il aurait mieux fait de rester chez lui, ou alors de se rendre à la patinoire, sauf qu’à ces heures-ci, il y avait du monde, il ne pouvait pas faire n’importe quoi. Il se fige et se crispe quand il sent l’inconnu le relever. Il essaie de relever la tête, même s’il ne voit rien et se sent rassuré quand il sent sa cane à nouveau dans sa main. Toutefois, il se mit à rougir légèrement gêné.

« J… Je… Suis… M… Mer.. Ci.. Ma.. Mais.. Vo.. Vous êtes.. Sûr que cela va pour vous ? »

En effet, il était hors de question qu’il laisse ce dernier s’excuser. Il se sent gêné quand celui-ci balaie ses affaires, pour ôter la poussière qui avait dû s’y accrocher. Le jeune adolescent, ne supporte pas d’entendre quelqu’un de triste. Finalement, cette personne gentille, était blessée, pas physiquement, enfin.. Il devrait peut-être faire quelque chose, même si, il ne le connaissait pas du tout. Cependant, celui-ci lui propose gentiment s’il souhaite aller quelque part et cela le fait rougir. Il offre un petit sourire timide, il ne devrait pas accepter de suivre un inconnu, mais il ne semblait pas méchant. « Jin »…

« C’est… Très… Jo… Joli.. Com.. Comme.. Pré… Nom..  »

Il se tamponne doucement la bajoue avec sa main libre. Il ne souhaitait pas que cet inconnu pense qu’il lui faisait des avances ou non. Il y avait déjà quelqu’un dans sa vie, même si, ce n’était qu’un rêve, un rêve qui ne se réalisera jamais. Parce qu’au fond, jusqu’à aujourd’hui, son idole, ne savait même pas qu’il existait ou bien rapidement. Le jeune homme ne savait pas du tout qu’ils avaient plusieurs points en commun et, soudainement, il se rendit compte qu’il était malpoli, alors avec son accent qu’il essayait tant bien que mal de faire disparaître.

« J… Jin. Je… Suis… Ha… Haruto.. Et… Comme vous.. poupouvez. le voir.. Je… Ne.. Connais.. r..rien… Alors… Je… vouvous laisse… Choisir.. Un coin.. Tranquille et… Comme.. Un ca..Fé.. Vous avez besoin.. D’un bon… Cho.. Colat.. Po.. Pour.. vous remonter… Un.. Peu.. moral.. »

Peut-être qu’il avait un peu trop parlé ? Il ne sait pas, mais il se sent coupable soudainement, de souligner qu’il semblait être triste et en train de pleurer. C’était mal.. Il aurait mieux fait de se taire, raison pour laquelle, il finit par reprendre :

« So… Rry. Ce… Cela.. Ne.. Me.. Re..garde.. Pas.. »

Cela ne se faisait pas. Le jeune homme aurait mieux faire de se taire, seulement, il finit quand même par se rapprocher un peu de lui. Il fouille à nouveau dans sa poche pour en sortir une sucette ou un bonbon. Il tâtonne pour aller chercher son poignet afin de lui passer sa « friandise » entre les doigts. Avec un petit sourire, le jeune homme finit par lui dire :

« Qu.. Quand… Je… Déprime.. Un peu.. J’ai.. J’aime en.. Manger.. »

Il ne veut vraiment pas le faire pleurer… Il commence à trembler en essayant de s’excuser encore et encore, mais il a l’impression qu’il va commettre encore plus de bêtises en s’enfonçant. Seulement, il essaie tant bien que mal de vouloir soulager un peu le jeune homme. Peut-être, qu’il devrait juste se taire, ce serait peut-être bien.

panic!attack


You're my Dream !
Look at Me please !
Cause' I just wanna dance with you.
©crack in time
avatar
Rang Puppy

✮ MESSAGES : 96
✮ DATE D'INSCRIPTION : 17/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 16/04/2002
✮ AGE : 16 bougies
Kurogane Haruto
★ Believe in your Dream ★★ Believe in your Dream ★
Rang Puppy

✮ MESSAGES : 96
✮ DATE D'INSCRIPTION : 17/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 16/04/2002
✮ AGE : 16 bougies

Revenir en haut Aller en bas
Sam 21 Avr - 21:09
Voir le profil de l'utilisateur



This isn't happiness


Je le voyais bégayer et je me sentais encore plus coupable. Tout était de ma faute et en plus j’étais en train de le mettre mal à l’aise. Je ne savais pas comment faire pour m’excuser. Il semblait bien plus jeune que moi. J’espérais vraiment que je ne lui avais pas fait mal. Non je n’allais pas bien, mais je n’allais pas m’épancher sur mes problèmes avec un inconnu. Je devais prendre sur moi. J’avais besoin de temps pour aller mieux. Beaucoup de temps. Je ne savais plus quoi faire pour aller mieux. Je n’y arrivais pas. J’avais l’impression de mourir à chaque fois que je pensais à Katsuki. Il m’avait brisé le cœur. Je lui avais tout donné, et maintenant je le regrettais.

 « Oui je… je vais bien. Ne vous inquiétez pas… »

Je rougissais légèrement. Heureusement il ne pouvait pas me voir. C’était la première fois qu’on me disait que j’avais un joli nom. C’était agréable. Ça me faisait chaud au cœur de tomber sur quelqu’un d’aussi gentil. J’avais toujours aimé passer du temps avec Katsuki mais ce n’était pas toujours facile émotionnellement. Il était dur sans s’en rendre compte. C’était ce dont j’avais besoin. Un peu de gentillesse et d’innocence.

 « M…merci ! »

Je me sentais complètement gêné. Moi aussi j’étais assez timide. Je savais que j’étais sûrement plus âgé et c’était à moi d’être sûr de moi. Et pourtant. Je reconnaissais son accent japonais et son nom me confirmait ses origines. Il essayait de faire des efforts, mais je ne voulais pas l’obliger à s’embêter avec cette langue. Je restais surpris face à sa demande. Il voulait se rendre dans un café pour moi. Pour que je puisse boire quelque chose de chaud. Je me sentais nauséeux sans arrêt, et je n’avais vraiment pas faim, mais je ne pouvais pas lui refuser. Alors je lui répondais en japonais pour qu’il se sente plus à l’aise avec moi.

 « D’accord… Je… Y’a un café Hello Kitty pas loin … Je… j’aime bien cet endroit. »

Je sentais mes larmes revenir face à sa préoccupation pour moi. Il ne me connaissait pas et pourtant il voulait me remonter le moral. Je me disais que je pouvais prendre quelque chose à boire et que si je n’y touchais pas, il ne pourrait pas le voir. Je me plaçais à côté de lui, passant mon bras sous le sien pour le guider.

 Ce n’est rien, je pense que ça pourra me faire du bien … »

Il avait bien compris que je pleurais, ça je ne pouvais pas le cacher. Je le sentais trembler et il me faisait de la peine. Je voulais le rassurer, mais je ne savais pas comment faire. De mon côté, quand j’allais mal, j’arrêtais de manger. On avait tous une façon différente de réagir face à la douleur. J’avançais doucement, pour ne pas le presser.

 « On… On peut se tutoyer peut-être ? Je… Si… ça vous va ? »

Je voulais m’occuper de lui comme il s’était occupé de moi. C’était rare de rencontré une personne aussi sincère, qui n’attendait rien en retour. Je regardais bien autour de moi pour être sûr qu’il n’y ait pas d’obstacle. Il avait sa canne, mais tout pouvait aller très vite. Je cherchais le café du regard et poussait la porte une fois dedans pour le faire rentrer. Je nous installais à une table.

 « Tu… Tu veux que je te lise la carte ? »

Je fouillais dans ma poche pour être certain d’avoir un peu d’argent. Avec cette rupture, j’avais toujours la tête ailleurs. Mais il était hors de question que je me fasse inviter alors que j’étais celui qui l’avait bousculé.



panic!attack


Too good at goodbyes
Je connaissais l'exagération humaine concernant le regret - avoir le cœur brisé. Mais j'avais toujours cru qu'il s'agissait d'une métaphore, d'une image qui n'avait aucun lien physiologique. Je ne m'attendais donc pas à ressentir cette douleur dans la poitrine. La nausée, oui, la boule dans la gorge, oui, les larmes brûlantes dans les yeux, oui. Mais pas cette sensation que quelque chose se déchirait dans ma cage thoracique.
avatar
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 163
✮ DATE D'INSCRIPTION : 01/01/2018


✮ AGE : 21 ans
Bae Jin
Membre du Mois
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 163
✮ DATE D'INSCRIPTION : 01/01/2018


✮ AGE : 21 ans

Revenir en haut Aller en bas
Lun 23 Avr - 10:25
Voir le profil de l'utilisateur



This isn't happiness


« He… llo.. Kit.. Ty ? Cela … Doit êt.. être… Mi.. Gnon.. »

Il parlait de l’intérieur, au moins, il pouvait ainsi plus ou moins mettre une fourchette sur l’âge de l’inconnu. Il ne pensait pas qu’un homme de 30 ans voir plus, trainait dans ce genre de café. Après, il pouvait se tromper, mais vu ce corps frêle et cette voix.. Il se disait qu’il devait avoir dans la vingtaine. Toutefois, il avait l’impression d’avoir commis une erreur… Il n’aurait sans doute pas dû mettre en avant son mal être et dire qu’il avait envie de boire une boisson ou de manger quelque chose. Il commençait à regrettait son choix de proposition, mais il semblait si vulnérable même si, il ne le connaissait pas. Il sentait sa détresse. Les blessures du coeur étaient souvent les plus difficiles à soigner et calmer. Il sursaute quand il sent doucement son bras sous le sien, avant de se mettre à rougir soudainement à cause de cette prosmicuité.

« Su… Sûre ? A… Alors… Me… Merci… Et.. Pa.. Pas.. De… So.. Soucis… Pou.. Pour.. le… Tut.. Toiement… J’ai… 16 ans… Et… Et toi ?  »

En effet, 16 ans.. Quand il y pense, il a du mal à croire que cela fait presque deux ans, qu’il nage dans le noir plus ou moins.. Il force parfois sur ses yeux, pour voir la lumière même si c’est difficile pour s’assurer de ne pas marcher sur un objet, mais, ce n’est pas facile. Il ne peut pas éviter les obstacles. C’est pour cela, que généralement, il ne sort pas tout seul tout le temps, même si, comme Ray Charles, il essaie d’être indépendant. S’il arrive à se balader dans la rue, c’est en utilisant le même système que lui. Il ne peut pas à chaque fois, compter sur les autres pour se déplacer. Il veut aussi montrer, que si on ne changer pas un meuble ou autre.. Il peut se déplacer librement dans une maison, même si, pour cela, cela oblige les autres occupants à garder la maison rangée.

Il entendit le petit son de la sonnette résonnait, quand le jeune homme ouvrit la porte. Il se laissa guider, il sentait malgré sa visibilité quasi nulle, des regards curieux sur lui. Il y était habitué, même si, au fond, cela le rend mal à l’aise, il fait comme s’il ne souffrait pas d’un handicap.. Haruto avait levé la tête pour faire face au monde même si, c’était effrayant. Avec sa cane, il pu s’assoir sans problème et avec un petit sourire, tout timidement, il pianote doucement sur la petite table :

« Je… Je… Ve… Veux.. Bien… S’il… Te plait…  »

Il essaie de se concentrer sur les odeurs qui chatouillent ses narines.. Le confort aussi des petits fauteuils.. Et puis, il peut « voir » que tout est lumineux. Avec un grand sourire il..

« Tu… Tu… as… Bo… Bon… Go goût.. L’en… Endr… roit.. Est chachaleuleureux.. »

Il n’arrive pas à se départir de sa timidité et encore moins à vouloir affronter son aîné dans les yeux, non pas parce qu’il ne le voit pas, mais en guise de respect. Il essaie de parler le plus possible, pour essayer de faire partir la peine de cet homme, mais cela semble un peu compromis.

« J .. Po.. Pour.. M’ex.. Excu… Ser… De.. T’a.. avoir… Fait… Tom.. Ber.. et.. pleu.. Rer.. un pe.. peu… Je… Je t’inv… Vite… J’y ti.. tiens… Je.. Po.. Pour… é.. vi.. Ter de.. pleu.. rez.. je.. tu.. devr...vrais.. tirer tes… Joues pour sou.. sourire.. Ou.. bien.. trouv.. trouver… un coin dés.. Désert.. Et te for.. Cer.. à.. Rire… O.. On.. Pou… rra.. le fai.. faire.. Ensem..ble.. si.. Si.. tu veux.. »

Il avait finit par dire ce qu’il voulait lui dire, mais il se sentait un peu idiot de lui proposer de telles techniques un peu niaises. Seulement, parfois, c’est dans les solutions les plus idiotes, qu’on trouvait vraiment du réconfort. Le rire était un moyen aussi de se défouler, de décompresser tout en laissant les véritables blessures de l’âme se cicatrisaient en surface du moins.

panic!attack


You're my Dream !
Look at Me please !
Cause' I just wanna dance with you.
©crack in time
avatar
Rang Puppy

✮ MESSAGES : 96
✮ DATE D'INSCRIPTION : 17/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 16/04/2002
✮ AGE : 16 bougies
Kurogane Haruto
★ Believe in your Dream ★★ Believe in your Dream ★
Rang Puppy

✮ MESSAGES : 96
✮ DATE D'INSCRIPTION : 17/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 16/04/2002
✮ AGE : 16 bougies

Revenir en haut Aller en bas
Lun 23 Avr - 20:19
Voir le profil de l'utilisateur



This isn't happiness



Est-ce qu’il allait me prendre pour un gamin ? Hello Kitty. J’aimais cet endroit, j’y retrouvais souvent Eun Sil. C’était assez féminin, enfantin, mais c’était chaleureux. Je me sentais un peu idiot. Je voulais me montrer mature, et je passais pour une petite fille de dix ans qui aimait le rose et les paillettes. Mais maintenant je ne ressemblais plus à une fille, mes cheveux étaient courts. Et j’avais l’impression qu’il me manquait quelque chose. J’avais l’habitude de jouer avec quand je me sentais mal à l’aise. Il n’y avait plus rien maintenant. Je regrettais de l’avoir fait. Seize ans ? C’était encore un adolescent et je devais absolument me montrer responsable.

 « Seize ans ? T’es tout jeune ! Je viens d’en avoir vingt et un. Je suis majeur dans le monde entier !»

J’essayais de plaisanter pour qu’il se sente plus à l’aise même si je n’étais pas en état pour ça. Je n’avais pas envie de rire, j’avais surtout du mal à retenir mes larmes. Je faisais vraiment attention à lui, et me concentrer sur autre chose que ma peine me faisait du bien. C’était à moi de jouer les adultes et j’avais l’impression qu’il avait eu ce rôle depuis que je l’avais bousculé. Même s’il ne semblait pas m’en vouloir, j’avais besoin de me faire pardonner. Je l’installais sur la banquette pour que ce soit plus confortable, remarquant le regard des autres sur nous. La différence n’avait jamais été une bonne chose dans ce pays. Mais on s’en fichait. Je prenais la carte pour lui énuméré les différentes boissons. Entre les cafés, les chocolats et les thés. Il y avait aussi des gaufres, des crêpes et plein de gâteaux ç grignoter qui m’avaient toujours fait envie jusqu’à aujourd’hui.

 « Je te conseille le chocolat chaud, c’est ce que je vais prendre je pense. Et les gaufres sont en forme de chat ! même si tu ne peux pas les voirs ça reste agréable à manger !»

Je rougissais suite à son commentaire. Je ne pensais pas avoir bon goût. Il le disait parce qu’il ne me voyait pas. Mais je me sentais un peu gêné, face à ce compliment.

 « Je suis content que ça te plaise… »

Je remarquais qu’il continuait à bégayer et je n’arrivais pas à le détendre. Après tout j’étais aussi timide que lui à son âge. J’avais appris à m’ouvrir grâce à Minho qui m’avait donné confiance en moi. Katsuki aussi l’avait fait et puis, il avait tout détruit. Je secouais la tête oubliant qu’il ne voyait pas.

 « Hors de question. Je t’ai bousculé. C’est de ma faute et ce n’est pas toi qui m’a fait pleurer. Ne t’inquiète pas pour ça. J’ai quelques soucis, mais ça va mieux grâce à toi. C’est moi le plus âgé, c’est à moi de payer. »

Il voulait que je sourie. Depuis quand est-ce que je ne l’avais pas fait ? Sûrement depuis ce texto. Katsuki m’avait fait pleurer jusqu’à l’épuisement et je n’avais plus aucune force. Je devais me reprendre pour passer un bon moment.

 « Tu peux te détendre avec moi tu sais…. Tu viens du Japon ? Ma mère est japonaise. J’aime beaucoup ce pays ! Mais je n’y suis allé qu’en vacances…»

Honnêtement, je n’avais pas envie d’y aller. Tout me rappelait mon ex petit ami. C’était étouffant. J’essayais de faire la conversation pour penser à autre chose. Je n’avais pas le droit de déprimer face à quelqu’un comme Haruto qui avait bien plus de problème que moi. Je n’avais pas le droit de me plaindre.




panic!attack


Too good at goodbyes
Je connaissais l'exagération humaine concernant le regret - avoir le cœur brisé. Mais j'avais toujours cru qu'il s'agissait d'une métaphore, d'une image qui n'avait aucun lien physiologique. Je ne m'attendais donc pas à ressentir cette douleur dans la poitrine. La nausée, oui, la boule dans la gorge, oui, les larmes brûlantes dans les yeux, oui. Mais pas cette sensation que quelque chose se déchirait dans ma cage thoracique.
avatar
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 163
✮ DATE D'INSCRIPTION : 01/01/2018


✮ AGE : 21 ans
Bae Jin
Membre du Mois
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 163
✮ DATE D'INSCRIPTION : 01/01/2018


✮ AGE : 21 ans

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 26 Avr - 11:32
Voir le profil de l'utilisateur



This isn't happiness




Il se mit à rougir de plus belle sous le commentaire de Jin. 21 ans ? 5 ans de différence ? Ce n’était pas si énorme que cela, même si, le fait qu’il soit un adolescent et lui un jeune adulte donne une pression supplémentaire d’être pris pour un enfant.

« Ooh.. Ma.. Mais.. 21.. C’est.. Je..Jeune .. Au.. Ssi. »

Peut-être qu’il avait dit quelque chose de mauvais, il espérait vraiment ne pas le mettre plus mal à l’aise qu’il ne semblait l’être. Il ne visualisait rien à proprement « parlé », mais il voyait autrement. Que cela soit par l’écoute, ou bien par le toucher.. Disons que ses autres sens étaient en alerte et, il avait essayé de décoder à plusieurs reprises des scènes qu’il ne comprenait pas. Parfois, des silences en disaient plus long que de simple mots. Il n’est pas très à l’aise avec le contact des inconnus.. Il espérait juste que sa tante ne se fasse pas trop de soucis. Son portable était entièrement concentré sur la vocalisation. Il n’avait qu’à parler avec sa reconnaissance vocale pour pouvoir prendre l’appel. Cela en était de même pour les sms. On arrêtait plus la technologie. C’était effrayant, mais en même temps rassurant de se dire que des personnes comme lui, pouvaient aussi avoir droit à une vie plus ou moins sociable grâce à des téléphones portables. Il sent directement les regards posés sur lui, une fois à l’intérieur de l’établissement, mais ce n’est pas si grave. Il semblerait que Jin fasse vraiment très attention à lui et, cela le touche d’autant plus, de savoir qu’il fait attention à lui, en le mettant sur une banquette, mais..

« Tu.. Tu.. Es.. Assis.. Su.Sur.. Ban.. Que.. tte toi aussi ??… Je.. su.. Suis tou.. Ché.. Ma.. Mais.. Tu.. Sem.. Bles.. Av.. Avoir bes.. Besoin.. De.. pl.. plus.. De.. Con.. Fort.. Que .. Mo.. Moi.. »

En fait, il l’avait trouvé vraiment fin, il ne souhaitait pas le mettre mal à l’aise, mais le chouchouter, ce n’était pas non plus lui rendre service dans un sens.. Haruto voulait être considéré comme quelqu’un de normal, pas comme un pauvre infirme dont on a besoin de s’occuper malgré le fait qu’il ait beaucoup de mal dans pas mal de tâches à la maison. Qu’il sera incapable de faire la cuisine seul, excepté réchauffer, préchauffer. Ceci dit, il peut s’occuper du jardin.. Même s’il n’a pas réellement la main verte. Son sourire s’élargit devant l’énonciation de ce qu’il y avait sur le menu et..

« Tu.. Tu… Es.. Mon.. Aîné.. Je.. Je.. Vais.. Pre.. Prendre.. Un.. Cho.. Colat.. Et… Une.. Gau.. Ffre et.. Mer.. Merci.. Vrai.. Vraiment… Ma.. Mais.. Je.. Veu.. Veux.. vrai.. Vraiment te.. Payer.. Quel.. Que.. Chose… Fau.. Faut.. Que.. Tu.. Ma.. Manges..  »

Il tente de faire une moue convaincante, mais, il est sûr qu’il échoue lamentablement. Pourtant, ce n’est pas faute d’essayer d’être menaçant. Mais, tout ce qu’il fit c’est ressembler à un hamster. Il remercie malgré tout encore une fois son aîné pour la commande prise. L’endroit était vraiment joli. Restant fixé.. Sur un point lumineux flou qu’il voit, sans être capable de voir sa propre main.. C’était vraiment bizarre. Il sourit à nouveau de façon simple et naturelle et à la fois heureuse :

« C’est… Vrai ? Le Japon est magnifique ! Du moins, de ce que je m’en souviens. Je n’y ai mis les pieds que récemment.. Sinon, j’ai vécu à Toronto, près d’un lac depuis mes 7 ans.. C’est aussi magnifique.. De la neige de partout.. Des paysages magnifiques aussi ! Oh.. Je.. Me.. Su.. Suis.. Em.. ba.. llé.. Dé.. solé.. »

Il se mit soudainement à rougir.. Quand il parlait d’un sujet qui le passionnait, il bégayait moins. Cependant, avec les inconnus et la personne qui fait battre son coeur.. C’était autre chose.. Il était pire que maintenant.. Haruto était heureux de voir un semi compatriote japonais.

« Eu.. Euh.. Tu… Tu.. Es étudiant ?.. Tu.. N’.. es.. Pas.. Obli.. gé.. De.. me.. Rép.. Poindre.. Tu.. Viens.. Sou.. souvent ici ?  »

Après tout, il voulait aussi connaître le jeune homme en face de lui et surtout, tenter de lui changer les idées. S’il arrive à le faire rire ou bien.. Ne serait qu’à occuper ses pensées.. Car, il ne sait pas si il lui a dit la vérité en disant que grâce à lui cela allait « mieux », ou si c’était tout simplement, parce qu’il était trop gentil..


panic!attack



You're my Dream !
Look at Me please !
Cause' I just wanna dance with you.
©crack in time
avatar
Rang Puppy

✮ MESSAGES : 96
✮ DATE D'INSCRIPTION : 17/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 16/04/2002
✮ AGE : 16 bougies
Kurogane Haruto
★ Believe in your Dream ★★ Believe in your Dream ★
Rang Puppy

✮ MESSAGES : 96
✮ DATE D'INSCRIPTION : 17/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 16/04/2002
✮ AGE : 16 bougies

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 26 Avr - 18:23
Voir le profil de l'utilisateur



This isn't happiness




Oui vingt et un ans c’était jeune, mais je devais être un adulte et pas un gamin pleurnichard. J’avais honte de ma réaction face à un si jeune garçon. Je devais montrer l’exemple et surtout psa m’apitoyer sur mon sort. J’essayais de prendre les choses en main, mais je n’avais pas l’habitude. Je voulais essayer de montrer que j’étais responsable. Difficile qu’il me prenne au sérieux maintenant qu’il m’avait entendu pleurer. Je voyais bien qu’il essayait de me rassurer et je me sentais encore plus mal à l’aise. L’emmener dans un café me semblait être une bonne idée. Je pourrais me calmer et on serait assis. Je ne pourrais plus bousculer personne et ce serait sûrement mieux pour lui de s’éloigner de cette rue un peu trop bondée. Les gens étaient souvent pressés, alors il ne faisait pas attention aux autres. Je n’étais pas ce genre de personne et pourtant, aujourd’hui, j’avais agi comme tel et je m’en voulais vraiment. Il semblait m’avoir déjà pardonné, mais pour moi ce n’était pas suffisant. Je devais faire plus que m’excuser.

Ma rupture m’avait vraiment chamboulé et je ne me reconnaissais plus. J’avais perdu ma joie de vivre et je ne savais pas comment la récupérer. J’avais sûrement besoin de temps pour me faire à son absence. Mais combien de temps ? Si je continuais comme ça, j’allais vraiment finir ma mettre ma santé en jeu et je n’avais aucune envie de traverser une nouvelle dépression. J’avais déjà eu assez de mal à me sortir de la première. Je souriais suite à ses mots. C’était un garçon attendrissant. Et je me retrouvais vraiment en lui. Moi aussi je bégayais à son âge. Je pensais que j’étais juste un gosse timide qui n’en valait pas la peine. Mon petit ami avait changé cette vision que j’avais de moi. Et même si je n’étais pas très confiant aujourd’hui, j’avais quand même réussi à avouer mes sentiments à Katsuki.

« Ne t’inquiète pas, ma chaise est très confortable, et je n’ai pas besoin de plus, mais merci… C’est vraiment gentil de ta part. J’ai même un coussin en forme de Hello Kitty. C’est largement suffisant.»

J’étais sincère. On ne se connaissait pas et il voulait prendre soin de moi. J’avais eu la chance de tomber sur lui. Au sens propre comme au figuré. Je lui confiance que j’aimais prendre en général, mais rien ne l’obligeais à suivre mes conseils. Il fallait qu’il prenne ce qui lui faisait envie.

« Je n’ai pas faim, ne t’inquiète pas, au pire je piquerais un bout de la tienne ! .»

J’essayais de rire, mais c’était difficile. Je savais qu’il fallait que je mange. J’avais l’impression qu’il essayait de mon gronder. C’était adorable. Je savais que je devais manger, c’était pour mon bien, et pourtant je n’y arrivais pas, alors je préférais changer de sujet. J’étais d’ailleurs surpris par son enthousiasme. Le Japon avait l’air de le mettre dans tous ses états et je me surprenais à sourire face à cette réaction. Il n’avait plus du tout aucun mal à parler. Comme quoi c’était dans la t^te cette histoire de bégaiement. C’était agréable de le voir s’emballer de cette façon. Toronto. Je n’y étais jamais allé, mais j’avais toujours rêvé d’aller patiner au Canada.

« Ah Toronto… Le Canada, ça doit vraiment être génial pour le patin à glace. J’espère que je pourrais y aller un jour. Ne t’excuse pas. J’aime bien t’écouter parler, ça me fait du bien..»

Je soupirais doucement en faisant signe à un serveur pour qu’il vienne prendre notre commande. J’avais l’impression de le connaître, mais ça devait être sûrement dans ma tête. J’attendais qu’il s’éloigne pour répondre à ses questions.

« Oui j’étudie le droit à l’université mais… je pense que je vais arrêter, je n’arrive plus à suivre. J’ai juste besoin de trouver autre chose, mais je ne sais pas encore quoi. Et oui je viens souvent ici avec une amie. C’est un peu notre base secrète..»

Et avec ma séparation, j’avais pris encore plus de retard. Il fallait que je me rende à l’évidence, je n’étais pas fait pour ce métier. Je pourrais peut-être trouver un poste dans une association. Histoire d’avoir l’impression d’être un peu utile.

« Qu’est-ce que tu viens faire en Corée si ce n’est pas trop indiscret ?»

Je ne voulais pas être trop curieux ou paraître impoli. Je souriais un peu en voyant nos boissons arrivier. Ça sentait vraiment bon, mais ça me donnait des hauts le cœur. J’en avais assez de cette situation.

« Tu sais, j’étais aussi timide que toi à ton âge. Il faut que tu arrives à prendre un peu plus confiance en toi… Je pense qu’on te l’as déjà dit. Excuses moi.»

Dans le fond ça ne me regardait pas.




panic!attack


Too good at goodbyes
Je connaissais l'exagération humaine concernant le regret - avoir le cœur brisé. Mais j'avais toujours cru qu'il s'agissait d'une métaphore, d'une image qui n'avait aucun lien physiologique. Je ne m'attendais donc pas à ressentir cette douleur dans la poitrine. La nausée, oui, la boule dans la gorge, oui, les larmes brûlantes dans les yeux, oui. Mais pas cette sensation que quelque chose se déchirait dans ma cage thoracique.
avatar
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 163
✮ DATE D'INSCRIPTION : 01/01/2018


✮ AGE : 21 ans
Bae Jin
Membre du Mois
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 163
✮ DATE D'INSCRIPTION : 01/01/2018


✮ AGE : 21 ans

Revenir en haut Aller en bas
Sam 28 Avr - 11:20
Voir le profil de l'utilisateur



This isn't happiness




« Vrai ? Tu tu sais… Tu n’as.. Pas.. Beso.. Besoin d’être.. Si.. pru.. prudent. Je.. Veveux.. Dire.. Je ne vois… Pas… Mais.. Je.. Je ne suis pas.. En sucre.. Mais.. Je suis rassuré.. Si si tu es bien.. Ins.. Installé. »

Il se trouvait vraiment idiot. Il se mordit la lèvre inférieure, se sentait vraiment nul. Toutefois, il ne souhaitait pas qu’on le prenne pour une petite chose fragile. C’était stupide, il l’admettait sincèrement, car il y avait beaucoup de choses qu’il était incapable de faire désormais. Déjà pour les sorties, il se rendait compte qu’il pouvait être un poids. Un poids vraiment énorme, car évidemment beaucoup remettaient en question leur idée pour lui alors, qu’il ne fallait pas. C’était le meilleur moyen pour lui de le faire se sentir mal à l’aise. Quant au fait que sa nouvelle rencontre refuse de manger, il se sent mal quelque part. Pourquoi, est-ce qu’il refuse ? Si c’était comme ça, autant qu’il lui donne la plus grosse moitié. Lui, il avait du poids à perdre. Toutefois, lui faire remarquer qu’il était si menu, n’était peut-être pas la meilleure manière d’essayer de lui remonter le moral, alors tout ce qu’il trouva à dire ce fut :

« Je.. Je.. N’ai… Pas.. Trop.. Fai..Faim.. Alors.. Fai.. Sons.. Moitié… Com.. Comme.. ça.. Je.. Goûte et puis… C’est.. mei.. lleur.. Quand on.. Par.. Partage. »

Il lui offrit un petit sourire, afin de tenter de le convaincre de se forcer à manger sans pour autant mettre les pieds dans les grands plats comme on dit. Il ne souhaitait pas le rendre mal à l’aise, ni même lui poser des questions sur la raison de multiples perles salées. Il était blessé, mais quand on pleure, ce n’est pas pour une petite blessure.. Peut-être qu’elle n’était pas physique ou plutôt, qu’elle ne se voyait pas, mais Ruto, était persuadé, qu’elle n’était pas moins importante et douloureuse qu’une autre blessure. Peut-être pire, même. Seulement, il ne le connaissait pas et dans sa culture, ce genre de question étaient intrusives. Il avait beau avoir vécu dans un pays sociable plus qu’au Japon, son père et sa tante avaient bien insisté pour qu’il reste pareil.. Par contre, s’il bafouillait souvent avec les étrangers ou face au garçon qui fait battre son coeur, un peu trop rapidement, c’était une autre histoire quand il s’agissait de parler de sujets qu’il aimait vraiment. Dans ces cas, il s’emportait.. Disons, qu’il faisait surtout un blocage avec les étrangers et le garçon qu’il aimait.. Parce qu’il perdait tous ses moyens et.. Là, il s’excuse de parler trop. Toutefois, il apprend une information intéressante. Oh ? Alors comme ça, Jin aimait aussi le patinage ? Cela lui faisait vraiment plaisir de rencontrer quelqu’un d’autre qui, partageait sa passion.

« C’est très joli !! Mais, je préférais l’hiver pour les lacs gelés en particulier afin de faire du patin. Tu aimes aussi le patin à glace ? Tu en fais donc ? »

Il était arrivé à parler sans « bavure ». Toutefois, sa timidité reprit le dessus, même s’il était content de savoir que son bavardage lui fasse du bien. Au moins, l’adolescent se disait qu’il faisait quelque chose de bien.

« Oooh.. !? Je.. Je.. Me.. Sens idiot.. De.. T’avoir « forcé ».. à m’em.. mmener.. Dans.. Ta.. Baba..se secrète… J’espère.. Que.. Tu.. N’au.. auras pas d’ennuies avec ton amie.. Et.. C’est.. Dom.. Dommage.. Si.. C’était ton.. Rêve.. »

D’abandonner à cause de sa baisse de moral ou non. Il n’arrivait pas à comprendre. Heureusement que ses oreilles étaient devenues plus sensibles, au moins, il n’avait pas sursauté quand le serveur était arrivé. Il chercha malgré tout un peu sa tasse, après avoir incliné un peu la tête et souffler un « merci ». De là, quand ses mains trouvèrent la tasse, avec un petit sourire il..

« Me.. Merci.. Pour l’invitation.. Et.. Je.. Je.. Suis.. Là, car mon père.. A ouvert une boulangerie restaurant français. Mon papa est vraiment génial. Je ne suis peut-être pas objectif.. Mais, il est vraiment très doué !! »

De là, il emmena prudemment la tasse près de ses lèvres, pour boire une gorgée de son chocolat chaud. Un grand sourire orne son visage.

« C’est.. C’est.. Vrai.. Vraiment.. Bon.. Sunbaenim av.. a vrai.. Vraiment bon goût ! »

Il chercha la gaufre et de là, la prit pour la couper en deux.. Toutefois, il n’avait pas coupé équitablement, mais c’était le but. Il rougit face à la remarque de son aîné.. Il sait qu’il devrait y travailler.. Mais..

« Si.. Tu.. Veux.. T’ex..Cuser.. Manges… Toute.. Cette.. Partie.. Et.. Touches.. A.. Ton chocolat… Je.. suis malvoyant.. Mais.. Pas.. Sourd.. Je.. Vois.. autre.. Autrement… Et.. Ne t’en fais pas… C’est.. Juste.. Face aux.. Personnes.. Que je rencontre po.. Pour.. La.. Première fois.. Et.. Devant.. La.. Personne que j’ai.. Me.. Mais, alors.. Face.. à elle.. Je.. Perds.. Tous.. Mes.. Moy.. moyens.. Je.. n’ai… Jama.. jamais.. Fait que chuter.. Devant.. elle. Sauf.. Que.. avec.. Mon handicap.. s’est encore plus.. Com.. Compliqué.. Pour.. cela.. Que.. Je le cache. »

panic!attack


You're my Dream !
Look at Me please !
Cause' I just wanna dance with you.
©crack in time
avatar
Rang Puppy

✮ MESSAGES : 96
✮ DATE D'INSCRIPTION : 17/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 16/04/2002
✮ AGE : 16 bougies
Kurogane Haruto
★ Believe in your Dream ★★ Believe in your Dream ★
Rang Puppy

✮ MESSAGES : 96
✮ DATE D'INSCRIPTION : 17/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 16/04/2002
✮ AGE : 16 bougies

Revenir en haut Aller en bas
Dim 29 Avr - 12:42
Voir le profil de l'utilisateur



This isn't happiness




 « Je... je sais que tu n’es pas en sucre et ce n’est pas parce que tu ne vois pas bien que je suis comme ça. C’est juste parce que tu es plus jeune et que je t’ai fait tombé...»

Je m’en voulais encore. Je me doutais bien qu’il ne voulait pas que j’accorde trop d’importance à son handicap. Il pouvait sûrement se débrouiller seul, mais sa timidité et sa gentillesse me donnait envie de prendre soin de lui. On se ressemblait dans le fond. Il avait l’air de toujours faire passer les autres avant lui et il méritait que quelqu’un s’occupe enfin de lui. Et c’était mon rôle aujourd’hui et je ne le laisserais pas me contredire. Je soupirais doucement. C’était gentil de vouloir partager avec moi, mais je n’allais pas y toucher et ce serait vraiment dommage de gâcher de la nourriture. Je me mordillais la lèvre., Je ne voulais pas l’embêter avec mes problèmes, mais je ne voulais pas le vexer oui lui faire de la peine en refusant.

 « Je n’ai pas très faim non plus et puis j’ai déjà mangé tout à l’heure. Je l’ai commandé pour toi, alors fais-moi plaisir et mange la. »

Je préférais changer de sujet. Celui-ci me mettait mal à l’aise. Je savais que j’avais perdu trop de poids. Mais je n’arrivais pas à reprendre le dessus. C’était idiot de me laisser bouffer par ma peine mais c’était encore trop tôt pour passer à autre chose, pour réussir à l’oublier. Est-ce que je le pourrais un jour ? Katsuki avait toujours fait partie de ma vie, même quand je ne le connaissais pas. Je l’avais vu grandir en même temps que moi, je l’avais vu évoluer et j’avais fini par le rencontrer Et voilà comment les choses s’étaient terminées. J’avais le cœur brisé. Encore une fois. Je lui avais fait confiance. J’avais eu tort.

 « Oui j’en fais depuis que je suis petit, mais je n’ai pas un très grand niveau. Ça fait un petit moment que je n’en n’ai pas fait, je dois avoir perdu un peu... »

Ma passion. Je commençais à la détester. Je n’avais plus envie de me retrouver sur la glace. Parce que je pensais trop à lui et qu’il me mettait à genoux. Cette souffrance était de plus en plus difficilement supportable. C’était un manque. Un manque terrible. Même si je ne le voyais pas souvent, je pouvais lui envoyer des messages ou lui téléphoner. Mais depuis ce texto, c’était silence radio. Je le trouvais attendrissant. Il s’inquiétait pour le moindre détail.

 « Non je ne vais pas avoir de problème avec elle. C’est juste un endroit où je me sens bien alors je me suis dit que ça pourrait te détendre aussi. »

Une boulangerie française ? J’adorais ça. En temps normal je pouvais me goinfrer de gâteaux sans aucun problème. Et même si ça me faisait envie, dès que j’approchais quelque chose de ma bouche, j’avais des haut le cœur. Honnêtement, je ne savais plus comment m’en sortir. Mais je ne voulais pas demander d’aide. Parce que j’avais peur.

 « C’est super ! Il faudra que tu me dises où ça se trouvé ! J’irais forcément ! »

Je souriais légèrement en le voyant boire son chocolat, ravi qu’il apprécie. Il insistait pour que je mange, mais je n’en n’étais pas capable. J’étais encore trop secoué, peut-être un peu plus tard.

 « Je... je n’ai vraiment pas faim et je n’ai pas envie de gâcher de la nourriture. Ne t’inquiète pas pour moi ! »

Alors comme ça Haruto était amoureux ? Je pouvais comprendre qu’il se sente timide face à l’être aimé. J’avais agi de la même manière.

 « On se ressemble vraiment tu sais ? Moi aussi je suis tombé quand j’ai rencontré la personne que j’aime... »

Ce souvenir me tordait l’estomac. La première fois que j’avais rencontré Kastuki à la patinoire.

 « Prends un peu confiance en toi... je sais que c’est difficile à faire... mais je suis sûr qu’il te remarquera encore plus comme ça ! »


panic!attack


Too good at goodbyes
Je connaissais l'exagération humaine concernant le regret - avoir le cœur brisé. Mais j'avais toujours cru qu'il s'agissait d'une métaphore, d'une image qui n'avait aucun lien physiologique. Je ne m'attendais donc pas à ressentir cette douleur dans la poitrine. La nausée, oui, la boule dans la gorge, oui, les larmes brûlantes dans les yeux, oui. Mais pas cette sensation que quelque chose se déchirait dans ma cage thoracique.
avatar
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 163
✮ DATE D'INSCRIPTION : 01/01/2018


✮ AGE : 21 ans
Bae Jin
Membre du Mois
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 163
✮ DATE D'INSCRIPTION : 01/01/2018


✮ AGE : 21 ans

Revenir en haut Aller en bas
Mer 2 Mai - 11:23
Voir le profil de l'utilisateur



This isn't happiness




 « Je… Je.. T’ai.. Fait.. To.. Tomber aussi… Les.. To.. tords.. sont.. Par.. tagés. »

En effet, pour sa part, ils étaient tous deux coupables de cette bousculade. S’il avait tendu l’oreille un peu plus alors l’accident aurait pu être évité ou pas. Mais, c’était aussi sa faute de se fier qu’à sa canne et non pas à un chien. Seulement, il voulait être le plus indépendant possible. Il y avait déjà beaucoup d’activités qu’il ne pouvait plus faire alors, c’est la raison pour laquelle, pour se promener, il compte que sur lui-même et les chiffres. Il a apprit à vivre avec cet handicap qui n’est pas le simple, mais ce n’est pas non plus le plus compliqué enfin… Cela dépendait surtout de comment chacun ressentait cette différence. Quant à la question concernant la nourriture, il fallait qu’il arrive à forcer Jin à manger. Ce n’était pas juste.. Vraiment pas, parce qu’ils étaient là plus pour son aîné que lui, même s’il était reconnaissant à ce dernier de lui faire connaître cet endroit. Au fur et à mesure de la conversation, il apprend que celui-ci aime et pratique le patinage. Sauf qu’il abandonne un peu trop facilement à son goût. Il avait un petit niveau et après ?

« Po.. Pourquoi.. Tu.. Te.. Des.. descends.. Comm.. Comme ça ? C’est.. Pa.. Pas.. Le niv.. Niveau.. Qui.. Qui.. Com.. Compte.. C’est.. Juste.. Le fait.. De sa.. savoir.. Que.. Que.. Tu.. Aimes.. ça.. C’est.. Pa.. Reil… po.. Pour.. Le.. Les étu.. des.. Si.. Tu.. aba.. Abandonnes.. A chaque fois.. Qu’il.. Y.. a une.. Diffi.. Culté.. Tu… Ne.. Pour.. Pourras.. Jamais ava.. Avancé.. Oups.. Déso.. Lé.. Vraiment.. Désolé.  »

Il s’inclina même plusieurs fois pour s’excuser de ses paroles envers lui, mais il n’avait pas le droit de se critiquer ou d’abandonner quelque chose, parce qu’il y avait un obstacle. Il devait juste reprendre à zéro.. Tout comme lui. Il ne pouvait plus patiner comme il aimait tant le faire enfin.. Si.. Même si, devant Kikuyuki, il était et serait sûrement encore pendant un moment de lui montrer ses réelles capacités. Il allait vraiment besoin de plusieurs chorégraphies et les apprendre par coeur. Il allait devoir participer à une compétition amateur au moins. Il espérait juste, cacher cette différence, mais il y arrivait bien avec Kiku alors, cela ne devrait pas être trop difficile avec d’autres étrangers. Enfin, il espérait juste ne pas l’avoir blessé, car n’était pas du tout son attention. En plus, il avait fait l’effort de l’emmener jusqu’ici alors que c’était un peu sa base secrète avec son amie et.. Ruto s’excusa pour cela aussi. Il fut rassuré par les paroles de son interlocuteur.

« To.. Ton.. A.. mie.. Do.. Doit être.. Au.. ssi gentille.. Que.. To.. toi. Et th.. Thanks. »

Il n’arrivait pas à croire que le jeune homme en face de lui ait des amis vraiment malintentionnés. Ou alors, il était aussi en train de le duper, mais il faisait confiance en son instinct. Il lui avoua la raison de sa venue à Séoul, et une large esquisse se répand sur son facies.

« Ce.. Serait.. Vraime.. Vraiment.. Su.. Super.. Tu.. Peux.. Même.. Inviter.. Des.. A.. amis… Restaurant boulagerie.. Je ne suis pas objectif, mais mon père est vraiment très doué ! »

Sa mère aussi adorait la cuisine de son père. Il se rappelle aussi qu’il allait avec elle en cuisine pour grignoter en avant-première, les premières bouchées. C’était de bons souvenirs et c’est aussi ce qui faisait sa force. Il souhaitait vraiment être « comme » elle qui était malade et pourtant, devant lui, elle était toujours souriante. Une véritable force de la nature.

« D’acc.. accord. Je.. Laisse… Quand..même cette.. Par.. Partie. »

Il croqua sa moitié, et c’était vraiment bon. Son sourire ne fit que s’élargir un peu plus. Il était vraiment très heureux. Il en profita pour lui donner l’adresse tout en faisant part qu’il avait raison pour le fait que la gaufre était délicieuse. Quant à la confiance, c’était difficile.. Il était de nature timide, pourtant sur la glace, il avait confiance.. Sûrement un peu trop même. Il papillonne plusieurs fois des yeux devant l’aveu de son aîné. Haruto était sans voix et l’écouta attentivement.

« Vr.. Vrai ? Ell.. Elle.. T’a.. Remar.. Qué ? Ce.. La.. Ne.. Peut.. Pas.. être.. pipire que.. moi..  »

Il ne savait pas qu’il mettait les pieds dans le plat avec sa question. « Le voir hein ? » Impossible qu’il le voit. Il savait déjà son nom, mais il ne ferait pas du patinage, il ne s’intéresserait même pas à lui en tant qu’ami. Ce n’est pas si grave, puisqu’il connaissait déjà son nom, et puis le patinage, il aimait vraiment ça, même si à la base, c’était juste une grande passion qu’il laissait libre court quand il se retrouvait tout seul sur ce lac gelé au Japon, devant les yeux de sa mère.

« Non, il ne me remarquera pas.. Il ne me voyait pas quand j’étais voyant.. Qu’on a pu se croiser pendant deux ans.. Il sait.. Déjà mon prénom.. Mais, je fais pâle figure quand on voit ses goûts et son ex.. Et puis.. Il a un rêve. Je ne veux pas le distraire.. Cela me suffit amplement de pouvoir juste lui parler un peu. Je demande pas plus. Il bosse dur et savoir qu’il se porte bien ou qu’il soit heureux, c’est tout ce qui m’importe. »

Et puis s’embarrasser d’une personne telle que lui ? Impossible. Parler de lui, n’avait fait que le faire sourire. Kikuyuki était hors de sa portée, mais ce n’était pas grave. Il ne se fermait pas à l’amour. Sauf que quelque part, il sait qu’il ne pourra sans doute pas aimer une autre personne ou peut-être que si, mais jusqu’à présent personne n’était arrivé à lui dérober son coeur. Quelque part, il ne souhaitait pas finir seul et espérait quelqu’un pour lui ôter Kikuyuki de son esprit, de son âme et autre. Il n’était pas triste, il s’était fait une raison. Il se rappelle un peu ce que sa mère lui avait dit un jour…



panic!attack


You're my Dream !
Look at Me please !
Cause' I just wanna dance with you.
©crack in time
avatar
Rang Puppy

✮ MESSAGES : 96
✮ DATE D'INSCRIPTION : 17/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 16/04/2002
✮ AGE : 16 bougies
Kurogane Haruto
★ Believe in your Dream ★★ Believe in your Dream ★
Rang Puppy

✮ MESSAGES : 96
✮ DATE D'INSCRIPTION : 17/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 16/04/2002
✮ AGE : 16 bougies

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 3 Mai - 21:31
Voir le profil de l'utilisateur



This isn't happiness




On disait que la vérité sortait de la bouche des enfants, et même s’il n’n n’était plus un, je le voyais comme tel. Il avait seize ans, c’était un adolescent, mais sa timidité le rendait fragile, bien plus que son handicap. Je savais qu’il voulait être traité comme les autres, comme les voyants, mais j’avais du mal à ne pas avoir ce petit côté protecteur. Ce n’était pas de la pitié, juste de la gentillesse. Il ne fallait pas repousser l’aide des autres, par fierté ou pour paraître plus fort.
C’était toujours agréable de pouvoir parler de patin à glace, même avec un quasi inconnu. C’était une passion qui m’avait permis de faire plusieurs rencontres. Dont une qui avait chamboulé ma vie. D’abord dans le bon sens et puis dans le mauvais. Je n’avais pas confiance en moi et j’avais tendance à me comparer aux autres. Je me trouvais toujours nul, je ne remarquais que mes défauts. Ce n’était pas bien, et je baissais la tête alors qu’un gamin était en train de me faire la morale. Les rôles étaient inversés et ça n’allait pas du tout. Je me sentais vraiment gêné de me montrer aussi faible face à lui.

« Je sais, je devrais voir les points positifs… mais il y a tellement de gens plus doués et j’ai l’impression que tous mes entrainements ne servent à rien. Et je ne baisse pas les bras devant la moindre difficultés, c’est juste… compliqué en ce moment.»

Ce n’était pas juste une petite difficulté. J’avais du faire face au suicide de mon petit ami, sortir de ma dépression et maintenant je devais faire face à une nouvelle rupture qui m’avais mis à genoux, sachant que je n’arrivais plus du tout à suivre à l’université. Je manquais de courage sûrement. Certains se seraient relevés en peu de temps. Mais j’avais toujours été un garçon sensible qui prenait les choses trop à cœur.

« Ne t’excuses pas, tu as bien raison de dire ce que tu penses. Il faut que je me bouge de toute façon…»

Je souriais même s’il ne pouvait pas le voir. Il n’avait pas idée. Eun Sil était un véritable cadeau du ciel pour moi. Mais je ne faisais aucun commentaire l’écoutant parler du restaurant de son père.

« J’y emmènerais mon amis alors. Je te fais confiance si tu dis que c’est très bon.»

Haruto était têtu derrière ses airs timides et je ne lui en voulais pas. Il voulait juste me faire manger et ça partait d’un bon sentiment. Alors je ne le contredisais pas et puis au pire je pourrais toujours la ramener chez moi et la donner à ma mère. Je n’avais pas non plus touché à mon chocolat chaud. J’avais vraiment honte. C’était douloureux de me remémorer ma première rencontre avec Katsuki. Mais je voulais lui montrer qu’il ne fallait pas perdre espoir.

« O…oui il m’a remarqué, mais c’était un peu compliqué. ... Lui aussi n’a d’yeux que pour sa passion et son rêve. Difficile d’être à la hauteur…»

Je sentais ma gorge se nouer. Je pouvais parfaitement comprendre ses souffrances. Bien plus qu’il ne pouvait l’imaginer. Je n’avais pas vraiment de conseil à donner vu comment s’était terminé ma relation.

« Il faut lui laisser un peu de temps… Je suis sûr qu’il finira par te voir vraiment. Les gens trop passionné sont souvent aveugles et ils ont besoin d’un petit coup de pouce…. J’ai l’impression qu’on est tombé amoureux de la même personne quand je t’entends !»

Je riais tristement et jouais avec ma tasse.

« Dis-moi son nom, je pourrais peut-être t’aider ?.»

J’en doutais, mais j’avais vraiment envie de faire quelque chose pour l’aider. Ce n’était pas juste que quelqu’un d’aussi gentil et attentionné soit mis de côté.


panic!attack


Too good at goodbyes
Je connaissais l'exagération humaine concernant le regret - avoir le cœur brisé. Mais j'avais toujours cru qu'il s'agissait d'une métaphore, d'une image qui n'avait aucun lien physiologique. Je ne m'attendais donc pas à ressentir cette douleur dans la poitrine. La nausée, oui, la boule dans la gorge, oui, les larmes brûlantes dans les yeux, oui. Mais pas cette sensation que quelque chose se déchirait dans ma cage thoracique.
avatar
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 163
✮ DATE D'INSCRIPTION : 01/01/2018


✮ AGE : 21 ans
Bae Jin
Membre du Mois
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 163
✮ DATE D'INSCRIPTION : 01/01/2018


✮ AGE : 21 ans

Revenir en haut Aller en bas
Sam 5 Mai - 18:07
Voir le profil de l'utilisateur



This isn't happiness




« Co..Compl.. Compliqué… C’es.. est une.. Excuse… Ri.. Rien.. N’est insurmontable..  »

Haruto ne comprenait pas. D’accord, on pouvait souffrir, mais quelque part.. Les peines de coeur ? Il connaissait cela aussi, mais l’amour cela devait se partager à deux. Il ne pouvait pas obliger le garçon qu’il l’aime à l’aimer en retour. Se contenter d’être son ami lui suffisait amplement. Il n’y avait pas besoin que ce dernier se retourne sur lui. S’il pouvait aider l’être qu’il aime à réaliser son rêve et surtout à veiller sur lui, alors ce serait suffisant, même s’il aimerait que ses sentiments soient retournés, cela passait en second plan quand l’homme qu’il aimait était heureux. En tout cas, il était heureux de ne pas avoir vexé Jin. Ce n’était pas son but de le blesser, mais même si cela fait mal d’entendre certaines paroles, parfois c’était nécessaires. Comme son père, l’avait secoué comme un prunier et c’était peu de le dire. Autre chose aussi qui le rassure, c’est le fait que son amie ne serait pas vexée parce qu’il l’avait emmené ici. Elle semblait être aussi adorable qu’il semble l’être. Il ne ressentait vraiment aucune méchanceté envers « lui ». C’était quelque part rassurant de se dire, qu’il y avait des personnes prêtes encore à aider son prochain, même si, il est conscient que sa gentillesse peut-être considérée comme une faiblesse ou bien comme un trait ennuyant. Toutefois, on ne pouvait pas changer du jour au lendemain et le monde était bien assez sombre. On avait tous besoin de personnes avec le coeur sur la main. Haruto ne s’inclue pas spécialement, parce que ses propos de plus tôt, n’étaient pas si tendres… Il sourit à la réponse de son jeune interlocuteur, il se languissait de pouvoir le « revoir ».

« Vr.. Vrai ? Tu.. Vien.. Viendras ? Je.. peux.. Avoir.. Ton.. Numé.. Ro ? Je.. Te.. Pass.. sse le mien.. Je.. Dema.. Derais.. à tata.. De.. Me l’enregistrer.. Il … S’uti.. lise voca.. Lement.. »

Au moins, ils pourront toujours se contacter de cette façon. Ce n’est pas comme s’ils étaient encore amis si ? Seulement, si il pouvait se faire des amis dans cette nouvelle ville, malgré son handicap.. Alors, il aurait l’impression de se sentir un peu moins perdu. Déjà cette rencontre « fortuite », était une chance. Même si, c’est la dernière fois qu’il lui parle, il sera déjà heureux d’avoir pu passer un peu de temps à échanger avec un total inconnu. Il trouve cela vraiment excitant même si, il sait que c’est dangereux ! Finalement, ils parlent de confiance mais, aussi du « garçon » qui lui plaisait. Haruto pensait qu’il n’avait aucune chance et ce, à cause de son handicap. Et parce que, l’ex de Kikuyuki était vraiment beau.. Il avait quitté une personne comme son ex alors lui ? Il avait quoi ? Il fut surpris que Jin soit dans le même cas que lui, bien que cela le rassure un peu.. Il arque un sourcil. Il ne voit pas, mais.. Les aveugles et malvoyants font vraiment attentions aux odeurs et aux tonalités de la voix.. Et..

« C’e.. Est.. à cau.. Cause de.. Cet.. Cette.. Per.. Sonne.. Que.. Tu.. Sou.. ffres ?  »

Il ne s’attarda pas spécialement sur le fait qu’il voulait l’aider. En réalité, quand il y pense, il n’en avait pas besoin et ne voulait pas précipiter les choses alors, que pour une fois.. Il.. Il pouvait un peu passer de temps auprès de son idole et..

«  Mais.. Je.. Pen.. pense que.. que tu.. te méprends.. Sur quelque chose.. Quand.. Tu arrives.. à être.. Dans.. Son champ.. De vision.. Cela.. Veut dire.. Que.. Tu.. es déjà.. Important.. Pour.. cette personne non ?  »

A la suite de sa question, il se donna même un petit coup sur la tête pour se « punir » d’avoir trop parlé surtout de chose qu’il ne connaissait pas du tout la situation de son aîné. Mais, c’était dommage qu’il soit blessé en pensant qu’il n’est pas à la hauteur. Le monde du patinage est cruel.. Il avait été menacé d’être viré dès sa première performance. Il avait eu que la seconde place, car il avait voulu faire un quadruple qu’il n’avait pas préparé. Il était arrivé à le faire, mais correctement.. Alors que son coach avait compté tous les points dans leur chorégraphie pour tenter d’avoir la première place. Il se rappelle encore le fait d’avoir été pris à part.. Il sourit gêné et timidement face aux paroles de son aîné. Oui, « aveugle » était le terme, mais il secoue doucement la tête.

« C’est.. Gen.. Til.. Vraim.. Vraiment.. Mais. J’es.. Père pas.. Enfin.. Si.. C’est le cas.. Je te le laisserais.. Je.. Suis certain.. Que tu lui.. Apporte.. Ra plus plus.. De choses..  »

Il le pensait sincèrement, mais après tout, ce serait possible même si, les chances sont infimes qu’ils soient épris de la même personne.. Ce ne serait pas étonnant.. Kikuyuki était vraiment reconnu comme le prodige de talent et..

« Fina.. Finalement.. J’ai.. même.. Peur.. que cela soit la même personne.. Il.. Fait.. Du patinage ? Ah.. Non.. Je veux pas.. Savoir.. Et.. Ne t’en.. Fais pas.. J’irais.. Bien.. Un.. Jo.. Jour.. Je.. Lui.. Dirais.. Quand.. j’aurais.. réalisé.. Mon rêve..  »


panic!attack



You're my Dream !
Look at Me please !
Cause' I just wanna dance with you.
©crack in time
avatar
Rang Puppy

✮ MESSAGES : 96
✮ DATE D'INSCRIPTION : 17/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 16/04/2002
✮ AGE : 16 bougies
Kurogane Haruto
★ Believe in your Dream ★★ Believe in your Dream ★
Rang Puppy

✮ MESSAGES : 96
✮ DATE D'INSCRIPTION : 17/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 16/04/2002
✮ AGE : 16 bougies

Revenir en haut Aller en bas
Ven 11 Mai - 22:47
Voir le profil de l'utilisateur



This isn't happiness




Compliqué mais pas insurmontable. Et pourtant je n’avais pas l’impression de pouvoir surmonter cette rupture. C’était trop d’un seul coup. Et je n’avais pas envie d’embêter Haruto avec mes histoires de cœur. Il avait bien d’autres problèmes, pas besoin de s’encombrer avec les miens. Je me sentais déjà assez coupable. Il fallait que je me reprenne, j’en avais conscience. Et c’était un gamin de seize ans qui me donnait un coup de pied aux fesses. C’était encore plus la honte.

 « Oui je t’ai dit que je viendrais et je tiens ma parole ! »

Même si Katsuki dirait que ce n’était pas vrai. Mais c’était de sa faute si la première fois je ne lui avais pas donné l’adresse de ma compétition, et si je n’étais pas allé le voir aux Jeux Olympiques. Et il m’en voulait encore. Alors que c’était à cause de ses réactions, qu’il m’avait fait comprendre qu’il ne voulait pas de moi. Notre communication était à revoir. Et je ne savais même pas si j’aurais l’occasion de le revoir. Je sortais mon téléphone pour le poser sur la table.

 « Tu connais le tien ? Comme ça je peux t’envoyer un sms et tu pourras dire à ta tante de l’enregistrer ? »

Je pouvais aussi le faire pour lui, mais je ne savais pas vraiment comment ça fonctionnait. Je me rendrais dans ce restaurant quand j’aurais repris des forces. Je ne voulais pas gâcher et me faire encore plus de mal. Mais j’avais promis, alors je le ferais. Je prouverais à Katsuki qu’il avait tort, mais s’il ne le saurait jamais.
Son histoire me faisait penser à la mienne et j’avais envie de le soutenir. De lui montrer qu’il n’était pas seul et qu’on traversait tous des épreuves difficiles. Je pouvais comprendre plus que quiconque ce qu’il était en train de vivre. Je m’étais un peu enflammé finalement, j’avais plus ou moins parlé de ce qui m’était arrivé.

 « Oui c’est un peu de sa faute... Mais aussi la mienne sûrement... »

Il n’était pas le seul fautif dans l’histoire. Je l’avais sûrement trop poussé sans m’en rendre compte. Est-ce que j’avais été étouffant à ce point là ? Sa vision des choses était enfantine, un peu naïve. Comme la mienne. Avant que je me fasse larguer par sms.

 « Je ne suis pas certain...Ce n’est pas parce qu’il m’a vu que je compte pour lui... Sinon, il ne serait pas parti.»

Pas aussi facilement. Pas comme si notre histoire ne représentait rien de plus qu’une tâche sur son si joli tableau. Je plaisantais sur le fait qu’on puisse aimer le même homme, mais Haruto semblait presque le prendre au sérieux. Bon sang, j’avais vraiment l’impression de me voir en lui.

 « Ne dis pas de bêtises. Pourquoi est-ce que tu te dévalorise comme ça ? Je ne vois pas pourquoi je serais mieux placé que toi pour apporter du bonheur à quelqu’un. »

Il avait l’air d’être un gentil garçon, et ça me faisait de la peine de voir qu’il avait aussi peu confiance en lui. Je fronçais les sourcils suite à la question. Si j’apprenais qu’il était amoureux de Katsuki je n’avais plus qu’à rester au fond de mon lit pendant des jours.

 « Euh... Il fait du patinage oui... ça commence à me faire peur cette histoire. »

Je riais nerveusement. J’avais vraiment besoin de savoir et je n’avais aucune envie d’attendre qu’il réalise son rêve. Ce serait vraiment cruel qu’on puisse l’aimer tous les deux. Je tapotais sur la table pour essayer de me calmer.

 « Il s’appelle comment ? Ah... je... j’ai peur de lui causer des problèmes si je parle de lui... Promis faut que ça reste entre nous.. »

Je me massais la nuque. Katsuki n’avait sûrement pas envie que notre histoire, même si elle n’était plus d’actualité, s’ébruite. Pour lui et pour sa carrière. Je me penchais un peu plus sur la table pour chuchoter.

 « C’est... Sumeragi Katsuki... »

S’il venait du monde du patinage, il le connaîtrait sûrement et s’il l’aimait aussi, je n’aurais plus qu’à me demander si je n’étais pas maudit.



panic!attack


Too good at goodbyes
Je connaissais l'exagération humaine concernant le regret - avoir le cœur brisé. Mais j'avais toujours cru qu'il s'agissait d'une métaphore, d'une image qui n'avait aucun lien physiologique. Je ne m'attendais donc pas à ressentir cette douleur dans la poitrine. La nausée, oui, la boule dans la gorge, oui, les larmes brûlantes dans les yeux, oui. Mais pas cette sensation que quelque chose se déchirait dans ma cage thoracique.
avatar
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 163
✮ DATE D'INSCRIPTION : 01/01/2018


✮ AGE : 21 ans
Bae Jin
Membre du Mois
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 163
✮ DATE D'INSCRIPTION : 01/01/2018


✮ AGE : 21 ans

Revenir en haut Aller en bas
Sam 12 Mai - 19:54
Voir le profil de l'utilisateur



This isn't happiness




« Me… Merci.. Je serais… Heureux.. De.. T’accueillir… Toi.. Et.. Tes.. Amis. »

Il le pensais sincèrement. Il n’insista pas plus sur le fait que Jin devait pas se laisser aller. Il se mêlait sans doute des choses qui ne le regardaient absolument pas, il en avait pleinement confiance, sauf que il ne comprenait pas pourquoi il fallait abandonner quelque chose quand on y mettait tous ces efforts ? Qu’importe le problème, la souffrance qu’on endure, il ne fallait jamais perdre de vue ce qu’on aimait vraiment et surtout, de ce qu’on voulait faire à l’avenir. Car au fond, c’est de cette manière qu’on peut se relever et être fier de ce que l’on a accompli. Pour lui, ce n’était pas encore totalement le cas. Haruto n’arrivait pas à patiner comme il le voulait aux côtés de Kikuyuki. Il ne tentait pas de figures et puis, la preuve, il ne parlait même pas de jin que son rêve était de patiner sur la même scène que l’homme qu’il aimait ou qu’il patine malgré son handicap. C’est surprenant, mais quelque part, c’était un peu son secret avec le fait qu’il ne puisse pas voir quoi que ce soit.

« Ou.. Oui bien entendu.. »

Il avait sursauté à sa question. Ah vraiment, c’était un idiot. Voilà qu’il se perd dans ses pensées et qu’ainsi il sursaute dès qu’on le ramène à la réalité. Il s’était même cogné le genou contre la table. Il grimace légèrement et se le masse. De là, il ne se fait pas prier pour le lui donner et attendre qu’il lui envoie un sms. De là, il sortit son téléphone où une voix robotique s’élève pour lui faire signaler qu’il avait un sms d’un numéro inconnu. Vocalement, il donna l’ordre de le garder. Il demandera à sa tante de l’enregistrer. C’était la première fois qu’il possède le numéro d’une personne qu’il venait à peine de rencontrer de cette nouvelle ville. Finalement, il arrive à deviner plus ou moins facilement ce qui fait que son nouvel ami était blessé. A cause de la personne qu’il aime… Cela devait être vraiment difficile. Toutefois, Haruto n’aimait pas ce ton utilisé par son aîné. C’était trop triste et quelque part.. Qu’est-ce qu’il pouvait dire ? Il ne connaissait pas toute l’histoire sauf que… Peut-être que cette personne pourrait revenir vers Jin, mais il ne pouvait pas l’avancer. Parce que, si tel n’est pas le cas, il s’en voudrait d’avoir eu le sensation de lui « mentir ». Cependant, ce qui lui fit peur c’était la « blague » de Jin. Il lui avait aussi avoué qu’il aimait quelqu’un, mais maintenant.. S’ils étaient amoureux de la même personne.. Il ne pourrait vraiment pas lui avouer ses sentiments. Ce serait gênant ou plutôt.. Il ne pourrait pas faire cela à Jin. Même si, ils ne se connaissaient que depuis plusieurs minutes il..

« Je.. Je.. Serais.. Plus.. Un poids… Je.. Suis.. Incapable… De cuisiner.. Peut-être faire le sol.. Mais.. à côté de.. Cela.. Je ne peux pas.. Conduire… Mon.. état.. ne va pas l’aider… à… soulager.. La.. Pression… De…. Ses … épaules…. Je.. pourrais…. Presque.. L’agraver. »

Voir pire.. Lui ajouter des soucis et ça.. Il ne le souhaitait pas. Toutefois, il osa malgré tout demander à Jin si le garçon qu’il aimait faisait du patinage. Il ne le voyait pas, mais à sa réponse il commence fortement à être effrayé et plus que cela.. A suffoquer. Finalement, le fait qu’ils puissent aimer la même personne était fort possible et cela l’effraie vraiment.. Toutefois, comme il l’a dit.. Il se retirerait si c’était le cas. Il acquiesce quand il lui dit qu’il ne dira à personne le nom de cette personne.. Sans s’en rendre compte, le suspens étant trop pour lui, il retient sa respiration. Il se penche un peu.. Ses doigts se crispant un peu sur la tasse et là… Le trouble qui l’avait envahit s’envola aussitôt, mais la surprise était là… Est.. Quelque part.. Il.. En reposant la tasse de chocolat chaud.. Il tâta un peu la table pour attraper la main de Jin.

« Sumeragi sempai.. ? Ou devrais-je dire hyung ? Je.. Je ne sais pas ce qui s’est passé.. Mais.. Je suis sûre qu’il y a un malentendu… Si.. Tu.. étais.. Avec sempai… C’est.. Qu’il.. T’aimait.. ou t’aime vraiment… Sempai.. M’a.. Dit une fois.. Qu’il ne connaissait rien aux sentiments.. Et qu’il ne restait proche.. Que.. Des personnes qui lui sont importantes..  »

Bon, cela ne répondait pas à la question de savoir s’il était amoureux de lui, mais il venait aussi de l’informer qu’il le connaissait et plus que bien. En même temps, pendant trois semaines, ils avaient vécu sous le même toit, Katsuki lui a permis de remonter sur la glace et ça.. Il ne le remerciera jamais assez.

« Sem.. Pai.. Est maladroit.. Mais.. Très gentil et droit. Et.. Ce n’est.. Pas.. Lui.. Que.. J’aime. »


panic!attack



You're my Dream !
Look at Me please !
Cause' I just wanna dance with you.
©crack in time
avatar
Rang Puppy

✮ MESSAGES : 96
✮ DATE D'INSCRIPTION : 17/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 16/04/2002
✮ AGE : 16 bougies
Kurogane Haruto
★ Believe in your Dream ★★ Believe in your Dream ★
Rang Puppy

✮ MESSAGES : 96
✮ DATE D'INSCRIPTION : 17/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 16/04/2002
✮ AGE : 16 bougies

Revenir en haut Aller en bas
Mar 15 Mai - 22:19
Voir le profil de l'utilisateur



This isn't happiness




J’étais certain qu’en allant mieux j’aurais hâte de goûter à toutes ces pâtisseries, mais j’avais besoin de me remettre sur pied d’abord. Et ça n’allait pas être simple mais je n’avais aucune envie de m’apitoyer sur mon sort. Pas ici, pas avec lui. On avait tous nos problèmes, mais je ne pensais pas être le plus malheureux sur terre. Ce n’était qu’une peine de cœur et même si elle était difficile à surmonter, il y avait bien pire. Je posais ma main sur la sienne en le voyant surpris et surtout, il fallait être sourd pour ne pas entendre qu’il s’était cogné le genou. J’espérais juste qu’il ne se soit pas fait trop mal. Est-ce que c’était encore de ma faute ? Est-ce que je posais des questions trop intimes ? Je devais vraiment être trop curieux.

 « Est-ce que ça va ? Je te fais tomber et maintenant tu te blesses encore à cause de moi... Je vais finir par croire que je suis dangereux. »

Je ne faisais plus attention à rien. J’étais devenu encore plus maladroit que je ne l’étais avant. Autant dans mes gestes que dans mes mots. Haruto avait vraiment une mauvaise opinion de lui et je trouvais ça triste, parce que c’était un gentil garçon qui avait sûrement beaucoup de qualités. Son handicap ne l’empêchait d’être aimé, bien au contraire. Bien sûr que ça impactait sa vie, mais on pouvait facilement passer au-dessus si on le voulait vraiment. Il se posait beaucoup de questions. Est-ce qu’il avait déjà imaginé être avec cette personne ? Il pourrait être surpris.

 « Tu te dévalorise beaucoup trop tu sais... Et c’est ça qui pourrait le faire fuir, sûrement bien plus que tes yeux. Tu ne peux pas conduire et alors ? Tu crois qu’il y a une liste que l’on coche et qu’on voudra de toi uniquement si tu remplis tous les critères ? Non, c’est pas ça l’amour. Je pense que tu devrais avoir un peu confiance... »

Je ne voulais pas lui donner de faux espoirs. Il me coupait dans ma réflexion et la peur m’avait poussé à avouer que j’étais amoureux de Katsuki. Juste pour être certain que nous n’aimions pas le même homme. Je sursautais en sentant sa main sur la mienne. Je ne m’y attendais pas mais ce contact n’était pas désagréable. Est-ce qu’il essayait de me préparer au pire ? Je ne savais pas à quoi m’attendre. Il le connaissait ? Décidément, tout le monde était proche de Katsuki sauf moi. Difficile à encaisser. Je fermais les yeux pour essayer de me calmer. Il avait dit beaucoup de choses, et ça ne l’avait pas empêché de me laisser tomber.

 « Je ne pense pas qu’il puisse y avoir un malentendu vu la clarté du message qu’il m’a envoyé... C’est qu’on n’était pas si proche que ça. »

Ce qu’il m’avait écrit ne pouvait pas prêter à confusion. Je soupirais presque de soulagement en apprenant que ce n’était pas lui qu’il aimait. Je gardais sa main dans la mienne.

 « Sûrement... Si ce n’est pas lui, c’est qui alors ? »

Il y avait beaucoup de patineurs alors peut-être que je le connaissais aussi ? Je voulais simplement essayer de l’aider. Il ne méritait pas de souffrir autant.


panic!attack


Too good at goodbyes
Je connaissais l'exagération humaine concernant le regret - avoir le cœur brisé. Mais j'avais toujours cru qu'il s'agissait d'une métaphore, d'une image qui n'avait aucun lien physiologique. Je ne m'attendais donc pas à ressentir cette douleur dans la poitrine. La nausée, oui, la boule dans la gorge, oui, les larmes brûlantes dans les yeux, oui. Mais pas cette sensation que quelque chose se déchirait dans ma cage thoracique.
avatar
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 163
✮ DATE D'INSCRIPTION : 01/01/2018


✮ AGE : 21 ans
Bae Jin
Membre du Mois
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 163
✮ DATE D'INSCRIPTION : 01/01/2018


✮ AGE : 21 ans

Revenir en haut Aller en bas
Mer 16 Mai - 20:57
Voir le profil de l'utilisateur



This isn't happiness




 «Nn.. Non ne t.. T’en.. Fa.. Fais pas… Pui..Puis.. Je.. Je.. N’ai… Pas.. Si.. Mal en.. enfin.. Je suis.. Pas.. Blessé. »

Il lui offre un petit sourire pour qu’il soit rassuré. La faute, lui incombe également de ne pas être capable de contrôler ses émotions. Il était un idiot à l’état pur et ça, cela ne risquait pas de changer du jour au lendemain. Quant au fait qu’il se dévalorise en même temps.. Il ne voyait pas ce qu’il pourrait apporter à l’homme qu’il aimait excepté un tracas quotidien. C’est pour cela que les sourds restaient entre-eux, les aveugles aussi quand on y pense.. Les gens étaient mis dans des cases. Il y avait évidemment des exceptions, mais généralement les personnes qui se retrouvaient coincées dans un fauteuil roulant, restaient aussi en grande majorité seules.. Ou alors, les relations ne résistaient pas vraiment. Peu pouvaient réellement supportés d’être vus avec un infirme quel qu’il soit. Il y avait évidemment des cas plus facile comme les muets qui ont pourtant bien leurs deux tympans intacts.

 «Sûrement… Que.. Oui.. Sauf.. Que… Le.. Regard des.. Autres… Peut être… Plus.. Des.. Destructeurs.. Tout comme… Les.. Mau.. Vaises langues.. Tu.. Pens.. Penses.. Que.. C’est pour.. Pourquoi.. Il… Y a une barrière… En.. Tre.. Les.. Sourds…nous… avec vous Par.. exemple ? Ou… même.. Une.. Personne… Sur.. un fauteu.. Fauteuil roulant… Certaines.. Personnes.. Trouvent.. L’am.. Amour avec quelqu’un .. Comme toi.. Mais… Nous ne sommes… Pas.. Nombreux à être unis ainsi… Manque.. De confiance.. Ou pas.. Mes.. Yeux… Sont.. Un.. Soucis.. Et si.. cela.. Ne pose pas.. De problèmes à lui… Cela peut.. En poser à ses proches… Je.. N’ai pas.. Envie.. D’obli.. ger.. Le garçon que j’aime… à choi.. Choisir.. Ce serait.. Tro.. Trop cruel.»

Raison, pour laquelle, il était déjà préparé à l’idée qu’il ne puisse pas être avec son sempai sentimentalement parlant. C’était dur d’en parler, mais il y avait plusieurs facteurs. Et puis encore, il faudrait que son aîné soit prêt à l’aimer et, ce n’était vraiment pas gagner. Il le voit à « peine ». Un ami.. Quelqu’un qui partage sa passion pour la glace, mais cela s’arrêtait là. Au pire, il était un puppy à ses yeux. C’était difficile, seulement, il ne voulait pas l’embêter avec des sentiments que le concerné lui-même, ne prendrait peut-être pas au sérieux. De toute façon, il n’espérait rien du garçon qu’il aime. Etre capable d’échanger quelques mots, c’était déjà plus que ce qu’il pouvait espérait. Attitude, naïve, stupide, sûrement un peu comme celle qu’on a surnommé l’infante reine. La fiancée de louis XV. Cette petite fille de 4 ans. Elle est restée forte et enjouée malgré le traitement qu’on lui a fait enduré. Il pourrait avoir plus confiance quand il voit sa mère, sourde qui est restée mariée à son père.. Mais, au final, c’est parce qu’elle est devenue sourde à cause d’une maladie.. Alors, c’était différent.. Elle avait l’ouïe à sa naissance, même si, elle commençait déjà à ne plus entendre.. Pourtant, cela ne l’empêche pas de vouloir rassurer Jin. Haruto ne voulait pas que Jin croit que Katsuki.. Qui aurait pu penser que cet inconnu était amoureux d’un de ses idoles de glace ? Toutefois, il n’aurait jamais pu le côtoyer sans son père. Alors, il essaie de le rassurer avec ses propres mots et..

 «Je.. Je… Suis… Déso.. Lé… Mai.. Mais.. Peut-être… Que.. Tu.. Devr.. Devrais.. Essayer… De.. Lui.. Par.. Ler.. Mais, si.. C’est… Trop … Douloureux.. A.. Alors… Je.. Vais.. Prier.. pour.. Que.. Tu.. Retrouves… Le bon.. Bonheur. »

Il ne le connaissait pas, mais il était vraiment gentil. Quelque part, il voulait que pour lui au moins cela marche.. Alors que de son côté, c’était difficile.. Plus que difficile même. Mais, au moins, il était rassuré de ne pas devoir se disputer avec un ami à en devenir pour l’amour d’un garçon.. Bien qu’il n’a jamais eu l’intention de se battre pour quoi que ce soit.. En fait.. Un petit sourire il :

 «Secret. Je.. Je… Te… Le… Dirais… Quand.. Je.. Serais.. Sur le point.. De.. De le lui dire.. Car… J’aur.. aurais sûrement besoin de.. Tes.. Encouragements… Et.. Plus.. Peut-être.. En.. Tout.. Cas.. Je suis.. Cont.. Content de m’être cogné.. Contre.. Toi.»


panic!attack


You're my Dream !
Look at Me please !
Cause' I just wanna dance with you.
©crack in time
avatar
Rang Puppy

✮ MESSAGES : 96
✮ DATE D'INSCRIPTION : 17/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 16/04/2002
✮ AGE : 16 bougies
Kurogane Haruto
★ Believe in your Dream ★★ Believe in your Dream ★
Rang Puppy

✮ MESSAGES : 96
✮ DATE D'INSCRIPTION : 17/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 16/04/2002
✮ AGE : 16 bougies

Revenir en haut Aller en bas
 

This isn't happiness [Haruto & Jin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seoulmates :: Les quartiers de Séoul :: Hongdae (홍대) :: Rues & Ruelles-