CalendrierCalendrier  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Partagez | .
 

 Breaking down the walls ( Cassandre & Minki )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Lun 23 Avr - 11:40
Voir le profil de l'utilisateur
Il n'arrêtait pas de penser à sa dernière rencontre avec Cassandrre. Leur dispute, si c'en était réellement une mais surtout les dernières paroles du blond. Qu'il ne flirtait qu'avec lui et ne voulait pas de relations d'un soir, qu'il avait envie de l'embrasser aussi... Les mots tourbillonaient dans sa tête depuis 48 heures, à le rendre fou. Sa mère avait bien remarqué qu'il ne se comportait pas comme d'habitude, qu'il avait l'esprit ailleurs lui qui d'ordinaire lui porte toute son attention... Alors ils ont un peu parlé. Après tout s'il avait rencontré le jeune homme c'était grâce à elle. Le dealeur était toujours fâché qu'elle se permette une telle chose sans lui demander son avis, mais étrangement il l'était moins malgré tout. Il n'était pas rentré dans les détails, ce n'est pas son genre du tout, mais ce qu'il avait accepté de partager avec sa mère rendait cette dernière très heureuse. "Ne tourne pas le dos à ce jeune homme." C'est ce qu'elle avait dit, faisant sourire tristement son fils. C'est rarement moi qui tourne le dos aux gens que je connais. Il avait envie de répondre ça mais s'était retenu, laissant la soirée suivre son cours.

A présent il était assis sur son lit, torse nu mais vêtu de son jeans bleu que le blond avait déjà vu. Le temps s'était réchauffé rapidement, il ne pouvait ni porter de sweatshirt ni de pull s'il ne voulait pas avoir trop chaud. Maintenant restait à savoir quoi. Il n'avait pas une seule chemise dans sa garde robe, là dessus il etait fixé. Mais des Tshirts il en avait une bonne dizaine. Il soupire et glisse une main dans ses cheveux par frustration. Pourquoi est-ce qu'il se donnait autant de mal? Pourquoi.... Voulait il être le plus attirant possible? Cette simple pensée l'agaçait. Et puis une phrase lui revient en tête. J'ai craqué pour toi. Minki se sent bizarre soudainement, plus encore en se remémorant le baiser que Cassandre lui avait fait sur la joue. Ce n'était pas grand chose en soi, loin d'un baiser fougueux... Mais le brun avait senti comme une sorte de promesse s'en échapper. Quelque chose de doux mais puissant à la fois. Quelque chose que personne n'avait fait auparavant excepté sa mère. Mais même dans ce cas là le geste était différent.
Il grogne légèrement et se relève, enfile un Tshirt blanc des plus simples pour ne plus se compliquer les chose et par se coiffer dans la salle de bain. Quelques minutes plus tard il arrive dans son salon où plusieurs bouteilles de soju traînent sur la table basse, vestige de la veille passé à se rappeler encore en encore ce dîner... Il attache sa muselière à Casper, avant de s'arrêter devant la porte pour le regarder. " Je m'avance un peu plus à chaque fois vers l'inconnu n'est-ce pas?" Le pitbull le fixe et le dealer à l'impression d'y lire de la compassion. Étrange. Il secoue la tête et se dirige finalement vers le métro le plus proche pour rejoindre Cassandre à la sortie de son travail. Les battements de son coeur s'accélèrent lorsqu'il arrive à destination. Il est le premier. Il n'aime pas ça, une certaine anxiété s'empare de lui alors qu'il attend le blond.


He's turning my worldupside down


avatar
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 377
✮ DATE D'INSCRIPTION : 02/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 13/12/1994
✮ AGE : 24 ans
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 377
✮ DATE D'INSCRIPTION : 02/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 13/12/1994
✮ AGE : 24 ans

Revenir en haut Aller en bas
Lun 23 Avr - 19:44
Voir le profil de l'utilisateur
TENUE X Ça ne faisait que deux jours, mais Cassandre avait l’impression qu’il ne l’avait pas vu depuis des semaines. Minki commençait à lui manquer constamment et il avait de plus en plus de mal à se concentrer et ce n’était pas bon pour son boulot. Il devait avoir son attention portée sur les enfants uniquement, ils le méritaient. Non, il n’avait pas le droit de s’éparpiller. Mais il n’aimait pas la façon dont ils s’étaient quittés. Il avait essayé d’arranger les choses. Il n’aimait pas les disputes et il avait surtout eu peur que le brun ne veuille plus le voir. Il avait accepté de venir le chercher après son boulot et il était content d’être derrière un écran pour ne pas qu’il remarque à quel point il était content. Il n’avait pas arrêté de regarder l’heure, pressé de pouvoir se changer. Il avait choisi un jean noir, un t-shirt noir et une veste de la même couleur, avec une paire de basket. Il ne voulait pas trop en faire, il voulait que Minki ne regarde que lui. C’était la première fois qu’il faisait autant d’effort pour un homme. Cassandre avait eu cette facilité à flirter avec lui, mais c’était la première fois depuis longtemps qu’il osait le faire. Il n’avait pas parlé de son passé amoureux, mais depuis qu’Alex était parti, il n’avait eu personne dans sa vie. Ils se découvraient petit à petit et ce sujet n’avait pas encore été abordé. Le brun avait bien fait comprendre que les relations sérieuses ne l’avaient jamais intéressé. Jusqu’à aujourd’hui. Il se recoiffait, sa collègue lui demandant pourquoi est-ce qu’il se faisait aussi beau. Il avait simplement souri sans répondre. C’était son petit secret pour le moment.

Le blondinet se mordillait la lèvre en repensant au baiser qu’il avait déposé sur sa joue. Ce n’était pas grand-chose, et pourtant ça voulait dire beaucoup. Il avait envie de recommencer mais il savait qu’il ne devait pas être impatient. Cassandre était tout excité à l’idée de le voir avec Casper et il avait simplement l’air d’un idiot heureux. Il le repérait immédiatement, même de loin. Il soupirait un grand coup avant de s’approcher en essayant de ne pas se mettre à courir. C’était la première fois que Minki arrivait en premier.  « Salut ! J’espère que je ne t’ai pas trop fait attendre. Salut Casper ! » Il se baissait pour caresser la tête du chien. Il n’aimait pas les muselières mais il savait qu’il n’avait pas le choix. Il se redressait en souriant avant de commencer à marcher. Il prenait la direction du parc en restant le plus proche possible du brun.  « Alors comme ça t’as parlé de moi à ta mère ? » Cette fois, ce n’était vraiment pas pour le mettre mal à l’aise mais par curiosité. Il semblait très proche de celle-ci et il serait flatté qu’elle connaisse son existence. Le blondinet regardait autour de lui pour être sûr qu’il n’y ait pas trop de monde et il glissait sa main dans celle de Minki. Il tournait la tête pour ne pas le regarder, un peu inquiet de sa réaction. Il prenait des initiatives, mais il n’était pas certain que ce soient les bonnes. Il se raclait la gorge et essayait de passer à autre chose.  « Tu voudras manger quoi ? Ca serait bien qu’on mange dans le parc, en face du lac, je connais un endroit où on sera tranquille et on pourra lui retirer sa muselière…. » Il hochait la tête pour confirmer ses paroles. Il faisait beau, il était avec le garçon qui lui plaisait. Ça ne pouvait pas être mieux. Enfin si. Mais il y avait le temps pour ça. Pour un baiser. Cassandre ne voulait rien brusquer et il était prêt à attendre.



Ses yeux c'était comme tomber malade à nouveau. Tomber tellement malade... Mais de lui. De sa présence qui m'étouffait.
avatar
Rang Unicorn

✮ MESSAGES : 211
✮ DATE D'INSCRIPTION : 04/04/2018


✮ AGE : 24 ans
Lee Cassandre
Membre du Mois
Rang Unicorn

✮ MESSAGES : 211
✮ DATE D'INSCRIPTION : 04/04/2018


✮ AGE : 24 ans

Revenir en haut Aller en bas
Ven 27 Avr - 11:52
Voir le profil de l'utilisateur
Contrairement à Casper qui patiente tranquillement, assis à ses côtés tout en observant les passants, Minki lui est nerveux, incapable de rester immobile. Il se balance doucement sur ses talons, et au bout de quelques minutes attrape son téléphone pour s'occuper et arrêter de trop réfléchir. Voir Cassandre ne le dérangeait pas en soit, mais après leur conversation de la dernière fois, c'était un peu délicat. Et il avait beau se dire que connaissant le blond, ce dernier viendrait lui parler comme si rien n'était arrivé, il ne pouvait pas s'empêcher de ressentir une certaine appréhension. Il n'attend pas très longtemps. Après une partie seulement d'un jeu pour mobile plutôt en vogue, il l'aperçoit un peu plus loin en relevant la tête. Il range son mobile, inspire un grand coup et le salue à son tour. « Non ne t'inquiète pas, on est arrivé il y a quelques minutes seulement. » Même s'il avait adopté son chien il y a deux ans de cela maintenant, le pitbull restait parfois instable. Il devenait agressif face à de gros chiens et sur la défensive quand on faisait des geste trop brusques près de lui, signe qu'il avait été battu par le passé. Mais Cassandre était délicat, et le chien semblait l'apprécier sa queue fouettant l'air lorsqu'il le caressa.
Il suit le blond, ne sachant pas exactement où se situait l'entrée du parc dont il avait parlé, absolument pas gêné par leur proximité pour le moment. Il affiche une petite grimace à sa question cependant, refusant de le regarder pour le moment, fixant un point droit devant lui. « Je te rappelle que c'est elle qui m'a inscrit sur cette application et a accepté ta demande à mon insu. Elle connaissait ton existence avant moi. » Il sourit un peu malicieusement, fier de sa répartie, ayant finalement le courage de croiser son regard. Sa nervosité avait rapidement disparu, Cassandre avait ce pouvoir là, quand il ne le poussait pas à bout, de détendre l'atmosphère avec l'aide de quelques mots et d'un sourire. « Mais oui, on a parlé de toi si tu veux savoir. » Inutile de prétendre le contraire, ce serait idiot. En revanche, Minki n'était pas certain de vouloir lui dire en détails ce que sa mère avait pu raconté, ni lui même d'ailleurs.

Le geste du blond le surprend, au point qu'il sursaute légèrement au contact de sa main contre la sienne. Il ne pense même pas à se dégager de son emprise et paillonne quelques fois des paupières en regardant autour d'eux. Il n'y avait pas grand monde, c'était plutôt rassurant. Lui aussi s'éclaircit la gorge avant de prétendre comme si de rien n'était. Mais cette fois il ose encore moins tourner la tête pour croiser son regard. Casper lui, inconscient de ce qui se passait marchait joyeusement, heureux de pouvoir se promener ailleurs que dans ce quartier qu'il connaissait déjà par cœur lui aussi. « Je ne suis pas vraiment difficile. N'importe quoi me convient. Mais si tu veux manger dans le parc, le plus simple serait le mieux je pense, comme des sandwichs. » Il s'imaginait mal devoir manger assis en tailleur ou bien sur un banc, des couverts à la main pour couper il ne sait quelle nourriture. Peut être que Cassandre n'était pas fan de ce qu'on appelle la malbouffe, mais lui ne se gênait pas pour en acheter, le soir surtout.
« Tu es sûr de toi? Casper est agressif avec les gros chiens et peut mordre s'il se sent menacé. Un geste brusque et ce serait l'accident... Je n'ai pas spécialement envie de ça arrive. » Il fronce un peu les sourcils, inquiet à cette perspective. Il préférait être trop prudent que pas assez. Ils passent près d'un magasin de cosmétiques et de parfums ce qui le fait éternuer discrètement. Il avait toujours eu du mal à supporter les odeurs fortes.


He's turning my worldupside down


avatar
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 377
✮ DATE D'INSCRIPTION : 02/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 13/12/1994
✮ AGE : 24 ans
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 377
✮ DATE D'INSCRIPTION : 02/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 13/12/1994
✮ AGE : 24 ans

Revenir en haut Aller en bas
Ven 27 Avr - 17:23
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre avait toujours été proche de sa famille et pourtant après sa rémission, il avait ressenti le besoin de s’en éloigner. De laisser les mauvais souvenirs derrière eux. Il les appelait souvent. En disant que tout allait bien. Il ne voulait pas les inquiéter. Ils avaient vécu trop de choses, et sa mère le couvait trop. Il ne supportait plus son regard. Les angoisses de ses parents l’étouffaient. Il avait eu besoin de changer d’air. Rapidement. Il voulait vivre comme un garçon de son âge maintenant. Il était toujours effrayé à l’idée de tomber malade, mais depuis qu’il avait rencontré Minki, il allait mieux. C’était peut-être un garçon difficile, un peu distant, mais il se sentait en sécurité avec lui. Comme si plus rien de mal ne pouvait lui arriver. Lui aussi semblait proche de sa mère. Il ne devait lui rester qu’elle puisqu’il n’avait jamais abordé le sujet de son père. Et le blond ne voulait pas lui forcer la main, alors comme il le lui avait dit, il attendait. « Elle a juste accetpé ma demande d’ami, rien d’autre, alors je ne crois pas qu’elle me connaisse vraiment. Je sais que ça ne te plais pas, mais je suis biien content qu’elle l’ait fait… » Peut-être que sans ce petit coup de pouce, ils ne se seraient jamais rencontré. Cassandre avait bien remarqué qu’il était content de le taquiner. Pour une fois les rôles étaient inversés. Lui aussi souriait comme un idiot en apprenant qu’il avait parlé de lui. Il se mordillait la lèvre pour essayer de ne pas trop rayonner. « Et je peux savoir ce que vous avez dit ? Ça me concerne un peu quand même !» Il riait de bon cœur. Mais il se demandait vraiment ce qu’il avait pu dire à propos de lui. Minki savait comment éveiller sa curiosité.

Il le sentait sursauter alors qu’il attrapait sa main, et il s’était prépaé à ce qu’il l’oblige à le lâcher. Mais non. Et le blondinet poussait un soupir de soulagement. Il avait toujours peur d’être trop pressant, ou de faire un geste déplacé. C’était juste tenir sa main, mais ils savaient tous les deux que ce n’était pas rien, pas anodin, et pas si facile que ça en avait l’air. Cassandre avait dû batailler pour en arriver là. Et il était vraiment heureux que Minki commence à lui faire réellement confiance. Il n’avait pas le droit à l’erreur. Il hochait la tête pour lui confirmer que des sandwiches feraient largement l’affaire. Alors il le trainait jusqu’au Wallmart. . « Attends-moi, je fais vite !!» Il entrait dans le petit magasin et attrapait quelques assortiments de sandwich, une bouteille d’eau et bien évidemment du Coca cola. C’était une nouvelle, et celle-ci ne faisait pas partie de sa collection. Il ressortait pour le retrouver, toujours avec le même sourire.Il reprenait discrètement sa main pour l’emmener jusqu’au parc qui n’était plus très loin. . « Tu pourras lui laisser et si tu sens que ça ne craint rien on pourra lui retirer. Je n’ai jamais eu de chien, alors je n’ai pas vraiment l’habitude…» Il serrait sa main un peu plus fort. Il ne voulait pas faire de bêtise, alors il laisserait Minki choisir.

Il prenait l’entrée du parc, regardant Casper, il semblait aussi excité que lui. Cassandre aimait cet endroit parce qu’il était un peu plus en retrait et il y avait toujours moins de monde. Il accélérait légèrement le pas, un peu pressé d’arriver à destination. C’était un de ses endroits favoris.Il poussait une branche pour se faufiler en dessous et enfin arriver au lac. . « Tadaaaaa, c’est un peu mon coin secret… Alors n’en parle à personne !» Il riait, lâchant sa main à contrecœur pour s’assoir. . « Je déteste être enfermé à l’intérieur…» Et pour cause, il l’avait été durant des années. Il caressait l’herbe du bout des doigts. . « J’espère que ça te vas…» Cassandre le regardait, un peu inquiet d’avoir fait un mauvais choix. Mais ici, ils étaient tranquilles. . « J’ai cru que t’allais pas accepter… J’avais peur que tu restes fâché.» Il se mordillait la lèvre en l’observant. . «Merci d’être venu…» Il posait le sac devant eux et sortait la bouteille de Coca pour mieux la regarder. « Tu vas peut-être te moquer de moi mais.. Je collectionne les bouteilles de Coca. T’aurais vu, y’en avait plein ma chambre d’hôpital !» Il avait tendance à oublier qu’il ne lui avait pas encore réellement parlé de son passé.





Ses yeux c'était comme tomber malade à nouveau. Tomber tellement malade... Mais de lui. De sa présence qui m'étouffait.
avatar
Rang Unicorn

✮ MESSAGES : 211
✮ DATE D'INSCRIPTION : 04/04/2018


✮ AGE : 24 ans
Lee Cassandre
Membre du Mois
Rang Unicorn

✮ MESSAGES : 211
✮ DATE D'INSCRIPTION : 04/04/2018


✮ AGE : 24 ans

Revenir en haut Aller en bas
Dim 29 Avr - 10:18
Voir le profil de l'utilisateur
Il se mordille la lèvre inférieure tout en réfléchissant aux paroles du blond. Est-ce qu'il était toujours agacé? Est-ce qu'il souhaiterait qu'ils ne se soient jamais rencontrés? Plus maintenant, non. C'était le cas au début, quand cet étranger le collait un peu trop, parlait un peu trop et l'observait un peu trop. Mais l'étranger n'en était plus un à présent. Pour autant, il ne considérait pas Cassandre comme un ami proche. Un entre deux peut être, il ne savait pas trop. « Je dirais pas que ça me plaît pas. » Il ne cherche pas à développer, laisse l'imagination et l'esprit du blond s'en charger pour lui même. Il n'allait pas avouer qu'il était content, parce que lui même n'en était pas certain. Cassandre l'emportait dans un monde dont il ne connaissait rien et ça le perturbait un peu, mais il ne le détestait plus maintenant, loin de là. « Rien de spécial, elle m'a fait un véritable interrogatoire et j'ai répondu aux questions dont je connaissais les réponses, c'est tout. » C'était plus ou moins la vérité, une grande partie de la soirée s'était déroulée de cette façon. Ce qu'il omet de dire, ce sont toutes les allusions qu'elle a pu faire à l'idée que 'ce charmant jeune homme' puisse devenir plus qu'un ami. Minki n'avait jamais cherché à cacher sa bisexualité à sa mère, elle était la seule personne au monde à tout savoir de lui. Oui, elle savait aussi à propose de son activité illégale, et elle cherchait toujours à le faire arrêter. Au début elle était déstabilisée bien sûr, mais s'y était rapidement faite, ne jugeant pas les préférences de son fils.

Il sentait le corps de Cassandre se détendre à ses côtés quand il ne fit rien au moment où il lui avait prit la main. Il retenait un petit sourire et ne faisait aucun commentaire. Non ce n'était pas rien, il le reconnaissait. Minki n'est pas le genre de personne à faire ça, pas même avec Mia, dieu non ce serait trop bizarre. Mais avec le blond... c'était différent. Plus facile. Minki s'inquiétait un peu qu'il ne veuille pas manger de sandwich. Tout le monde s'accorderait à dire qu'il y avait plus raffiné et des plats de meilleure qualité. Mais pour une promenade dans un parc, cela semblait idéal à ses yeux. Heureusement, il semble d'accord et l’entraîne vers un magasin, le laissant à l'entrée, sans lui laisser le choix. Avec Casper il valait mieux pas, mais du coup Cassandre allait devoir tout payé.. et bien sûr il ne le laisserait pas lui rembourser ce qu'il lui doit, il le savait déjà. Alors il attend, pas très longtemps et soupire devant les regards inquiets que lui jettent les passants. Enfin, les regards sont surtout pour son chien, mais ça reste agaçant. « Ça me paraît être une meilleure idée oui. On fera comme ça. » Il hoche doucement la tête et se remet à le suivre, n'osant pas trop le regarder lorsqu'il serre sa main un peu plus fermement.
Il se demandait où le blond l’entraînait tandis qu'ils se faufilaient sous une branche, pour en quelques pas, arriver devant un lac. « A qui voudrais tu que je le dise ? » Il sourit légèrement et secoue la tête. Minki n'avait pas une foule de meilleurs amis avec qui partager cette information. Il détache la laisse de Casper avant de s'asseoir à son tour et le pitbull ne perd pas une seconde pour se mettre à courir un peu partout, malgré sa muselière qu'il portait toujours. La remarque de Cassandre lui fait lever les yeux vers lui, un peu surpris. « Bien sûr, pourquoi ça n'irait pas? » Minki est un mec simple, l'idée que le blond puisse s'inquiéter un peu pour ce genre de détail ne lui vient pas à l'esprit.

« Non. Je m'emporte vite mais si j'étais vraiment furieux.. tu aurais sans doute fini avec un œil amoché. Alors me remercie pas. » Il grimace un peu et détourne le regard, observant Casper jouer au bord de l'eau, essayer de boire sans y arriver vraiment. Il a un peu mal au cœur en le voyant mais il sait que son chien est déjà très heureux de se balader ailleurs que dans les rues de son quartier. Il sait qu'il est violent, que c'est la seule façon qui lui permette de gérer ses émotions. C'est malsain, il le sait ça aussi, mais ne peut pas changer, n'a jamais cherché à le faire aussi. Il n'en est pas très fier.
« Je vais pas me moquer. Clairement c'est pas le genre de truc que je collectionnerai mais chacun ses goûts. » Il hausse les épaules. Voir son chien peiner à boire l'attriste alors il l'appelle et attrape la bouteille d'eau, puis il lui enlève sa muselière et verse un peu de liquide au creux de sa main pour le faire boire. « C'était ça alors.. » il parle à voix haute, mais ces mots sont surtout pour lui, il formule ses pensées. « Tu as eu un accident ou quelque chose comme ça? Tu n'es pas obligé d'en parler si tu ne veux pas, je comprendrais. Je suis le premier à ne pas aimer parler de mon passé. »



He's turning my worldupside down


avatar
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 377
✮ DATE D'INSCRIPTION : 02/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 13/12/1994
✮ AGE : 24 ans
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 377
✮ DATE D'INSCRIPTION : 02/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 13/12/1994
✮ AGE : 24 ans

Revenir en haut Aller en bas
Dim 29 Avr - 16:38
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre attendait la suite de sa phrase mais il ne semblait pas vouloir continuer. Est-ce qu’il avait à demi-mot qu’il était content lui aussi de l’avoir rencontré ? Et que c’était grâce à sa mère et à cette application ? Il n’insistait pas, ça lui suffisait. Il savait bien que Minki n’était pas du genre à dire les choses directement. Pas en ce qui concernait ses sentiments et leur relation. Il ne savait pas s’ils étaient devenus amis ? Peut-être pas encore, mais ils étaient un peu plus proches qu’avant et c’était vraiment agréable. Il ne laissait filtrer aucune information croustillante, mais il comptait bien parler à sa mère un jour.  « Tu peux lui donner mon numéro si elle a des questions ! Je serais ravi de discuter avec elle, elle a l’air charmante !» Il riait doucement mais il savait que si l’occasion se présentait et qu’il la rencontrait. Il la remercierait. Il la remercierait pour avoir mis son fils sur sa route.

Ce n’était pas grand-chose de se tenir la main, mais c’était la preuve qu’il était en train de lui faire une petite place à ses côtés et Cassandre ne demandait rien de plus. Il avait juste hâte de lui montrer son petit coin de paradis. Cet endroit où il se rendait pour réfléchir, ou quand il avait un petit coup de blues. Aujourd’hui il voulait le partager avec lui. En l’entendant il se retournait en souriant.  « Je plaisantais Minki...»Il pouvait en parler à qui il voulait. C’était juste un autre moyen de le taquiner. Il le trouvait vraiment attendrissant, lui et sa façon de presque tout prendre au sérieux. Il regardait le chien explorer les alentours, ravi qu’il se sente bien aussi.  « Je... je sais pas, je te ne connais pas tant que ça, alors peut-être que la nature c’est pas ton truc, et je voudrais qu’on passe un bon moment ... » Il baissait le regard, jouant avec l’herbe. Il essayait de faire des efforts pour être moins agaçant. Il voulait juste lui faire plaisir.

Cassandre touchait son œil suite à la remarque du brun. Il n’avait aucune envie de prendre son poing dans la figure.  « Alors merci de ne pas avoir abimé mon si joli visage. Les enfants s’en chargent à ta place. » Il riait doucement avant de poser son regard sur Minki, l’observant s’occuper du pitbull avec beaucoup de douceur. Il le trouvait encore plus beau et il se demandait comment s’était possible.  « Parfois quand je te regarde j’arrête des respirer sans m’en rendre compte... » Il avait toujours du mal à garder pour lui ce qu’il pensait. Il était toujours trop sincère et trop spontané. Il lui souriait pour le remercier de ne pas se moquer. Le blondinet haussait un sourcil sans réellement comprendre de quoi il parlait. C’était donc quoi ? Cassandre gardait la bouche légèrement ouverte en se rendant compte de qu’il avait dit.  « Euh non pas vraiment... juste un petit soucis de santé, rien de grave. Mais oui je préfère qu’on parle d’autre chose ! » Un petit soucis de santé qui lui avait pris plus de dix ans de sa vie. Il le regardait et levait doucement sa main pour la passer dans ses cheveux, plusieurs fois. Il adorait le toucher.  « Ah ! C’est vraiment pas juste d’être aussi beau !! » Il soupirait doucement avant d’ouvrir la petit boite contenant les sandwich et de lui en mettre un dans la bouche sans lui demander son avis.  « T’es allergique à quelque chose ? » C’était un peu tard pour se poser la question.  « Parles moi un peu de toi... Vraiment cette fois... »



Ses yeux c'était comme tomber malade à nouveau. Tomber tellement malade... Mais de lui. De sa présence qui m'étouffait.
avatar
Rang Unicorn

✮ MESSAGES : 211
✮ DATE D'INSCRIPTION : 04/04/2018


✮ AGE : 24 ans
Lee Cassandre
Membre du Mois
Rang Unicorn

✮ MESSAGES : 211
✮ DATE D'INSCRIPTION : 04/04/2018


✮ AGE : 24 ans

Revenir en haut Aller en bas
Mar 1 Mai - 12:20
Voir le profil de l'utilisateur
« Hors de question. Dieu sait ce que vous pourriez dire derrière mon dos. Et puis je n'ai pas ton numéro. » Il dit ces mots de façon détachée, presque amusée. Il n'a aucun doute sur le fait que le blond s'entendra très bien avec sa mère. Cette dernière était peut être moins positive et enjouée, mais leur caractères étaient similaires. Et tous deux prenaient un malin plaisir à le taquiner. Il se rend compte aussi qu'avec ses paroles Cassandre allait prendre ça comme une invitation à s'échanger leurs numéros... Ce n'est pas grave, au point où ils en sont, cela ne changera pas grand chose. « Ah... j'avais pas comprit. Désolé. » Il fronce un peu les sourcils et garde son regard rivé sur son chien, se sentant soudainement un peu idiot. Minki avait tendance a tout prendre au premier degré, il le savait. A moins que les plaisanteries soient évidentes, il prenait les mots qu'on lui disait tels quels, sans réfléchir. Lui même n'était pas un grand féru de second degré, c'était certainement pour cette raison. Peut être qu'avec le blond il arriverait à mieux appréhender cette forme d'humour, ce ne serait pas plus mal.
Il faisait énormément d'efforts et le brun le voyait bien. Ca le rendait un peu triste en un sens de voir Cassandre se donner autant de mal et être inquiet de ce qu'il pourrait penser. Il se sentait un peu coupable aussi parce que c'est avant tout à cause de son propre comportement. Mais il ne pouvait pas renier ce qu'il était. Il pince les lèvres et lève la main avant de la poser un peu maladroitement sur son épaule. Réconforter les gens peut être rajouté à l'interminable liste des choses pour lesquelles il n'est pas doué. « Tu ne devrais pas te faire autant de soucis pour des choses comme ça. Si l'idée de venir au parc ne m'avait pas plu je te l'aurais dit de suite. Je pense que toi comme moi on est assez francs pour se dire ce qui nous déplaît ou non. » Il retirait doucement sa main et venait la poser sur le sol, tandis qu'il continuait à l'observer quelques instants.

Il avait honte d'avouer les excès de colère dont il était capable. Même avant de le rencontrer Minki n'aimait pas particulièrement avouer ça. Et Cassandre lui... il répondait et agissait de façon légère, comme si ce n'était pas grave, comme si... Comme s'il lui faisait confiance. « Tu vas vraiment finir par m'inquiéter à dire ça. Je fais t'acheter un casque de football américain, tu ne risqueras plus rien. » Il plaisantait. A moitié. Même en sachant qu'il s'occupait d'enfant handicapés, qu'ils n'avaient donc pas la force d'un adulte, se dire que le blond risquait de nombreuses fois de finir avec des coupures ou des bleus au visage ne lui plaisait pas.
Il écarquille les yeux et le fixe sans quoi savoir répondre à cet aveux un peu trop spontané. Il se sent rougir et détourne le regard rapidement pour s'occuper de Casper et lui donner à boire, silencieux. Que pouvait il bien répondre à cela? Arrête de dire des idioties. Mais il connaissait déjà la réponse de Cassandre à cela, il lui dirait que c'est vrai, qu'il est sérieux. Et à nouveau il n'aurait rien à dire. Il a tellement de mal à croire qu'il peut avoir cet effet sur quelqu'un.. La conversation dévie, pour un court instant. De toute évidence il ne veut pas en parler et Minki ne sera pas celui qui l'y forcera. C'est une chose qu'il déteste et il respecte ses envies. Alors il acquiesce lentement tout en le laissant caresser ses cheveux. Mais cette fois il ne peut pas rester muet. « Mais arrête de dire tout ça. » Il ne hausse pas le ton, c'est presque un murmure même alors qu'il continue de s'occuper du pitbull. La seconde suivante, il se retrouve avec un sandwich entre les lèvres, et sans réfléchir il en donner un morceau à son chien qui ne se fait pas prier pour le dévorer. « Non pas que je sache. »

Parler de lui? Pour dire quoi? Cassandre connaissait déjà quasiment tout sur sa vie. Enfin presque, hormis l'histoire concernant son père et ses activités illégales. Il soupire doucement et secoue la tête en regardant Casper qui attendait autre chose à manger, lui ordonnant d'aller s'amuser d'un geste de la main après lui avoir remis sa muselière. « Je sais vraiment pas quoi te dire, ma vie est pas intéressante. Et puis tu sais déjà tout. Si tu veux savoir quelque chose, le mieux c'est que tu me pause la question directement, ce sera plus simple. »


He's turning my worldupside down


avatar
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 377
✮ DATE D'INSCRIPTION : 02/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 13/12/1994
✮ AGE : 24 ans
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 377
✮ DATE D'INSCRIPTION : 02/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 13/12/1994
✮ AGE : 24 ans

Revenir en haut Aller en bas
Mer 2 Mai - 11:04
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre riait de bon cœur. Il n’était pas encore prêt à rencontrer sa mère alors qu’il ne savait pas réellement ce qu’il représentait pour lui. C’était encore une façon de le taquiner.  « Tu ne me l’as pas demandé mon numéro, mais je vais être patient. » Ils commençaient à se voir de plus en plus souvent et c’était un peu étrange de continuer à communiquer via cette application, mais ça lui suffisait pour le moment. Il espérait juste que Minki n’allait pas disparaître du jour au lendemain. Il voulait bien faire, mais il commençait à se poser beaucoup de questions. Il avait compris qu’il devait être un peu plus calme, et que certaines de ses réflexions ne plaisaient pas au brun. Il faisait vraiment de gros efforts pour ne pas le mettre mal à l’aise, mais c’était difficile pour lui de se contenir. Il avait vraiment envie de lui plaire et c’était la première fois depuis longtemps qu’il n’avait pas ressenti ça .Il initiait beaucoup de sorties, mais dans le fond, il ne lui avait jamais demandé son avis. Il se sentait un peu coupable maintenant qu’il y pensait.Il se mordillait la lèvre en l’écoutant. Il n’avait pas tort. Ils avaient toujours été franc l’un envers l’autre, parfois même un peu trop, mais c’était ce qui lui plaisait. Il n’avait pas peur du mensonge avec lui.  « Je... J’ai peur que ça te saoul et que t’ai plus envie de me voir après…. » Il soupirait doucement. Cassandre n’aimait pas se montrer aussi sensible face à quelqu’un. Il était surpris de sentir sa main sur son épaule, c’était sa façon à lui de le réconforter et il ne pouvait s’empêcher de craquer encore plus devant sa maladresse. Il le trouvait parfait. Il commençait à apprécier  chacun de ses défauts, et pour une fois, il se retenait de lui dire.

C’était tellement agréable de profiter du beau temps et de n’avoir personne autour.  Il pouvait profiter de sa présence et le blondinet ne demandait que ça. Il riait encore en l’entendant. Un casque de football américain ? Il ne s’était jamais intéressé à se sport. Il préférait le basket.  « Tu crois que je le porterais bien ? Ça serait sûrement trop lourd pour moi !. » Dans le fond, il se rendait compte que Minki s’inquiétait pour lui et il sentait une forte chaleur au creux de son estomac à cette idée.  « Mais le truc c’est que j’aime bien que tu prennes soin de moi alors… Je vais continuer à prendre des risques !. » Il souriait gentiment. Il n’avait pas oublié cette fois où Minki lui avait attrapé le visage pour observer sa légère blessure. Son cœur avait failli arrêter de battre.  Il avait pu sentir son parfum, son souffle brûlant. Il secouait la tête pour reprendre ses esprits. C’était dingue ce besoin de le toucher sans arrêt et il adorait la douceur de ses cheveux.  « Excuses moi, je dis ce que je pense à voix haute… tout le temps. Et… je ne fais pas exprès.» Il récupérait sa main, un peu gêné. Cassandre parlait toujours sans vraiment réfléchir. Son honnêteté prenait toujours le dessus. Il grignotait un sandwich regardant Casper avec tendresse. Il n’avait pas pensé à lui prendre quelque chose à manger, mais il ne savait pas ce à quoi il avait droit.

 « Alors je sais que : tu n’aimes pas trop les gens et tu préfères les animaux. Je connais ton plat préféré, ta couleur préférée et ta taille de vêtement. Je sais aussi que tu aimes un peu trop l’alcool et que tu vends de la drogue. Tu sembles proche de ta mère et derrière tes airs ronchons t’es quelqu’un de protecteur… .J’ai bien compris que tu ne veux pas parler de ton passé. Tu ne parles jamais de ton père et je ne poserais pas de question. Alors à part trainer dans les rues, t’aimerais faire quoi de ta vie ? T’avais pas des rêves quand t’étais gosse ?  Ou à quel âge et avec qui c’était ton premier baiser ? Ta première fois ? Est-ce que  tu préfères le coca, le light, le cherry ?  Pardon… je m’enflamme…» Il s’arrêtait en se rendant compte qu’il parlait sûrement un peu trop. Cassandre baissait légèrement la tête. Des questions à lui poser. Il en avait des tonnes. Chaque petit détail comptait à ses yeux.




Ses yeux c'était comme tomber malade à nouveau. Tomber tellement malade... Mais de lui. De sa présence qui m'étouffait.
avatar
Rang Unicorn

✮ MESSAGES : 211
✮ DATE D'INSCRIPTION : 04/04/2018


✮ AGE : 24 ans
Lee Cassandre
Membre du Mois
Rang Unicorn

✮ MESSAGES : 211
✮ DATE D'INSCRIPTION : 04/04/2018


✮ AGE : 24 ans

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 3 Mai - 11:31
Voir le profil de l'utilisateur
Il n'avait pas besoin de lui donner son numéro, l'application leur servait déjà à communiquer et c'était suffisant non? Mais il savait d'avance qu'en disant ces mots Cassandre serait un peu blessé, voir vexé également. Il n'avait aucune envie de recommencer, que l'histoire du restaurant se répète. Alors il reste silencieux et hoche la tête lentement. Il ne pouvait pas dire jamais, peut être qu'un jour ils finiraient pas les échanger qui sait. Minki réfléchit souvent à des choses inutiles, il se complique la vie pour des futilités lui qui depuis des années vivait de la même façon. Il avait sa routine que le blond avait chamboulé. Et le moindre changement apportait son lot de questions. Mais Cassandre.. Lui aussi s'inquiétait alors qu'il ne devrait pas autant réfléchir. C'est vrai qu'il était celui qui initiait tout dans cette relation, quelle qu'elle soit. Mais si l'idée de se promener n'avait pas plu au brun il n'aurait pas hésité à le lui dire. S'il n'y avait pas grand chose qu'il aimait il n'y en avait pas non plus beaucoup qu'il détestait. « N'importe quoi... si j'ai plus envie de te voir un jour ce sera certainement pas pour une sortie qui ne m'emballe pas. Ce serait con non? … Ouais enfin, je sais que je le suis mais pas à ce point. J'espère. » Il grimace un peu. Il est buté, pas très ouvert aux autres et caractériel mais tourner le dos à quelqu'un pour une différence de goûts.. c'est bas. « Non ce serait plutôt parce que tu m'énerves. Mais je vois bien que tu fais des efforts. T'es beaucoup moins chiant qu'avant. » Ce ne sont sans doute pas les mots qu'il voudrait entendre mais le brun est maladroit, et cela ne changera sans doute jamais. Preuve en est cette main qu'il pose sur son épaule et retire bien vite maladroitement n'ayant pas la moindre idée de ce qu'il faisait.

Il sourit faiblement et secoue la tête tandis que Casper repartait gambader, habitué à ce morceau de cuir qui couvrait sa tête. C'est vrai qu'il n'y avait pas grand monde mais pour l'instant Minki préférait s'assurer qu'ils ne risquaient rien. « Non, personne ne porte bien ce genre de chose, pas même le plus beau des mannequins. » Une grosse masse informe et un grillage? Il y avait plus attrayant. Et étant la personne qu'il est le dealer n'allait pas mentir à Cassandre et prétendre qu'il serait magnifique. « Je prends pas soin de toi... Enfin du moment que tu te blesses pas trop ça me va. » Il devenait incohérent dans ses propres propos et ne s'en rendait même pas compte, borné et ne désirant pas admettre cet attachement qu'il éprouvait pour lui. Être proche de quelqu'un c'est comme en devenir dépendant. Nos humeurs sont plus facilement perturbées en fonction de l'état de nos relations, si on se dispute, que l'on passe de bon moments ou qu'on se sente trahis. Un sentiment qu'il connaît trop bien. S'il devenait dépendant de Cassandre... Ce serait difficile, de s'en remettre surtout s'il finissait par l'abandonner. « Je sais que tu fais pas exprès, c'est pour ça que je suis pas fâché. Mais.. ça me gêne d'entendre autant de compliments. Même si c'est simplement sur mon physique. » Au final ce n'était peut être pas plus mal que le blond le complimente surtout sur son apparence et pas sa personne, il serait alors encore plus intimidé. Et puis sa personnalité n'est pas non plus parfaite, loin de là d'ailleurs. Il n'y avait pas grand chose de positif à dire dessus, alors il comprenait.
Il l'écoute silencieusement. Quand il aborde l'alcool il ne réagit pas. C'est vrai il boit tous les soirs, il n'a pas cherché à le lui cacher. Peut être qu'il était déjà alcoolique.. ou qu'il s'en rapprochait dangereusement. En revanche quand il parle de drogue son corps se fige. Il avait comprit. Bien sûr, Cassandre n'est pas idiot. Sa réaction l'autre fois dans le café était une preuve suffisante. Mais même en sachant cela il voulait continuer de le voir? Incompréhensible... Il soupire, se détend et reste encore un peu silencieux. Inutile de nier, tant pis. « Ce que je voudrais faire de ma vie... j'en sais rien. J'ai pas de but précis sinon j'en serai pas là aujourd'hui. Et puis c'est quoi un but? Avoir un emploi stable et bien payé pour pas avoir l'image d'un perdant devant les gens? Se marier et avoir des gosses et trimer jusqu'à la fin de sa vie? C'est pas pour moi. » La société coréenne l’écœurait. La société en général d'ailleurs parce que cette façon de voir la vie devait être la même dans tous les pays. Il fait l'impasse sur son passé, sur son père.. Il n'a pas envie d'en parler, pas maintenant. Il lui a déjà avoué être sourd d'une oreille, même ça il ne le dit pas à grand monde. « Mon seul rêve c'est d'aller au Canada. A part ça, j'en ai pas. Et mon premier baiser, ma première fois... je m'en rappelle pas vraiment. Je devais avoir 18 ans. Peut être 19. C'était avec la même personne, une inconnue croisée en boîte de nuit. Rien de romantique là dedans.» Il hausse les épaules. Cassandre savait qu'il n'était jamais tombé amoureux et n'avait jamais eu de relation sérieuse, il ne pouvait pas s'attendre à autre chose comme réponse. Et puis il sourit, lève les yeux et regarde enfin le blond. Lui aura au moins apprit la passion qu'éprouve le blond pour le coca cola. « C'est pas vraiment ce que je bois le plus, du coup.. j'ai pas de préférence. »  Il attrape la bouteille d'eau, en avale quelques gorgées et après l'avoir reposée s'allonge sur le dos. « Et toi, c'est quoi ton rêve ? »



He's turning my worldupside down


avatar
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 377
✮ DATE D'INSCRIPTION : 02/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 13/12/1994
✮ AGE : 24 ans
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 377
✮ DATE D'INSCRIPTION : 02/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 13/12/1994
✮ AGE : 24 ans

Revenir en haut Aller en bas
Ven 4 Mai - 16:37
Voir le profil de l'utilisateur
Il se rendait compte que leur relation avait évolué. Que Minlki se laissait plus facilement approcher et qu’il commençait à s’habituer à passer du temps avec lui. Jusqu’ici, il ne s’était pas posé beaucoup de questions, mais maintenant qu’il prenait conscience de ses sentiments, il commençait à avoir peur. Oui, Cassandre avait peur d’en faire trop et de finir par le faire fuir. Les mots du brun étaient maladroits et pourtant il se sentait rassuré. « Oui ça serait con…comme tu dis… » Il n’insinuait pas que lui l’était. Il était certains qu’il avait des capacités, il ne voulait simplement pas les utiliser. Il avait peut-être choisi la facilité mais il avait ses raisons. « Ravi de savoir que tu me trouves moins chiant… Si ça permet de te garder près de moi, je vais continuer mes efforts alors !» Il soupirait doucement, il aurait aimé qu’il garde sa main sur son épaule un peu plus longtemps. Mais c’était déjà un sacré pas en avant, qu’il essaye de le réconforter. Il se surprenait à sourire comme un idiot, alors il baissait légèrement la tête pour se cacher.

Il était déçu que Minki pense qu’il ne porterait pas bien ce genre de casque. Il en essaierait un, juste pour lui prouver le contraire. Cassandre fronçait un peu les sourcils. Il n’arrivait pas à comprendre le sens de sa phrase. Est-ce qu’au moins, elle en avait un ? Il ne prenait pas soin de lui et en même temps il ne voulait pas qu’il lui arrive quelque chose Le brun semblait un peu perdu au milieu de ses sentiments. « Tu prends déjà bien soin de moi, juste que tu ne t’en rends pas compte… » Il lui avait redonné goût à la vie. Avec son air grognon, ses mots durs et ses beaux yeux. C’était contre toute logique et pourtant, il était en train de tomber amoureux. Lui qui s’était promis de ne jamais se relancer dans une relation, il se jetait en plein dedans et les yeux fermés. C’était dangereux pour son cœur abimé. Il avait réussi à s’en remettre, mais il n’en restait pas moins rafistolé. Il se grattait la tête, un peu mal à l’aise. Les compliments sortaient tous seuls de sa bouche et même s’il faisait des efforts, il ne pouvait pas toujours se contrôler. « Je sais, je dis trop ce que je pense mais… je peux pas le garder pour moi… J’ai besoin d’extérioriser et tu me plais tellement que ça me rend bête. » Il pourrait aussi en faire des remarques sur sa personnalité, mais il savait qu’il ne ferait qu’empirer sa gêne. Alors il faisait de son mieux. « Ton caractère je l’aime, tout autant que ton physique si tu veux vraiment savoir… » Il n’en dirait pas plus. Mais il ne voulait pas que Minki s’imagine qu’il l’appréciait juste pour son physique avantageux.

Cassandre parlait beaucoup, souvent trop, mais s’il voulait en apprendre plus sur le plus jeune, il n’avait pas le choix. Il l’écoutait en se mordillant la lèvre. « Rien de t’empêche de te trouver un but plus tard et puis j’ai jamais dit que ça voulait dire suivre un mode de vie considéré comme normal…Avoir des gosses, se marier ? Je pourrais jamais le faire ici. Alors non, c’est pas que j’avais en tête quand je t’ai posé cette question. Tu pourrais très bien décider de te laisser pousser la barbe et d’aller dans un cirque. C’était pas pour te juger. » Il haussait les épaules en lui souriant. Son futur, il ne le voyait pas ici. Pas dans ce pays à l’esprit trop fermé. Il n’avait pas envie de se cacher son homosexualité. Son sourire s’agrandissait légèrement. Aller au Canada ? Ce n’était pas impossible, même facile, et peut-être qu’il pourrait l’y emmener. Ce n’était pas très loin de chez lui après tout. « Oh ? tu ne te souviens pas de ton premier baiser ? C’est dommage…» Cassandre s’en souvenait très bien. On lui avait annoncé sa rémission et Alex avait acheté des milkshakes. Il avait quatorze ans. Il l’avait embrassé dans sa chambre. Timidement. C’était un souvenir douloureux, mais il ne voulait pas l’oublier. Parce que pour lui, c’était important. « J’espère que tu t’en souviendras. Quand moi je t’embrasserais. » Parce qu’il comptait bien le faire. Plus tard.

Le blondinet était déçu de ne pas savoir quel coca il préférait le plus, mais il lui en ferait goûter plusieurs. Il ne baissait pas les bras. Il se retrouvait un peu pris au dépourvu suite à sa question. Son rêve à lui ? Cassandre en avait eu des rêves et ils s’étaient tous brisés avec sa maladie. Aujourd’hui, il n’avait plus la force de rêver, d’espérer. Il vivait chaque jour comme si c’était le dernier. « J’ai plus de rêve. Mais j’aimerais juste vivre vieux, juste être heureux et … je sais pas, pourquoi pas adopter des enfants, avoir un jardin avec une balançoire. Un rêve un peu cliché. Mais je m’y accroche.» Parce qu’il ne lui restait que ça. Je sais pas si… si je peux me permettre de voir sur le long terme, alors va dire que je veux juste passer un bon moment avec toi … » L’espoir, c’était beaucoup trop douloureux. Il restait assis, le regardant allongé et caressait sa main du bout des doigts. « Je crois que je me suis trouvé un nouveau rêve pour te dire la vérité… mais il me terrifie… » Et ce rêve s’appelait Minki.





Ses yeux c'était comme tomber malade à nouveau. Tomber tellement malade... Mais de lui. De sa présence qui m'étouffait.
avatar
Rang Unicorn

✮ MESSAGES : 211
✮ DATE D'INSCRIPTION : 04/04/2018


✮ AGE : 24 ans
Lee Cassandre
Membre du Mois
Rang Unicorn

✮ MESSAGES : 211
✮ DATE D'INSCRIPTION : 04/04/2018


✮ AGE : 24 ans

Revenir en haut Aller en bas
Dim 6 Mai - 21:04
Voir le profil de l'utilisateur
Il le regardait, ne sachant quoi dire. C'était un peu frustrant d'être aussi mauvais avec les mots, mais cette fois ce n'était pas dû à un trouble certain ou une gêne. Il se disait simplement que ça ne le dérangerait pas de revoir Cassandre si leurs prochains rendez vous se passaient comme celui ci. C'était difficile de l'admettre, mais il se sentait bien là, dans l'herbe avec son chien qui jouait et le blond qui lui parlait de tout et de rien ou le noyait de questions plus ou moins farfelue. Il relève la tête à sa réflexion. Il prenait soin de lui... pas exactement de son point de vue. Il ne le couvrait pas de cadeaux, ne se montrait pas des plus tendres non plus... Mais n'est-ce pas les couples qui agissent ainsi? Ils n'étaient qu'amis, en encore mettre un mot sur leur relation était pour le moins compliqué, plus qu'avec Mia par exemple.. Il se retient de soupirer. Pourquoi ça ne pouvait pas être simple avec Cassandre aussi.
Un petit sourire étire ses lèvres. Il devait bien admettre que ça lui faisait plaisir d'entendre ça. Il ne sait pas pourquoi mais son cœur bat un peu plus vite soudainement et instinctivement il porte une main jusqu'à son torse. Les sourcils un peu froncés il se concentre sur les battements, il les compte et s'inquiète un peu, sans plus. C'est étrange comme sensation. « C'est pas... c'est pas grave. Mais c'est juste.. bizarre? Que tu le fasses aussi souvent.» Sa main se lève alors pour glisser dans sa chevelure brune tandis qu'il regarde ailleurs. Heureusement, car la seconde d'après il se fige, les yeux écarquillés l'espace d'une demi seconde avant qu'il ne les ferme. « T'as des goûts vraiment hors du commun. Tu dois aimer les gars un peu torturés je me trompe? » Qu'est-ce qui pouvait bien lui plaire.. lui qui est froid, trop franc et borné. Un peu violent aussi... Ses quelques bons côtés Cassandre ne les voyait pas depuis longtemps, lors de leur première rencontre il avait été odieux.

« Me trouver un but... Je sais pas. Des fois je me dis que j'aimerai bien ouvrir des refuges pour animaux abandonnés. Mais pour ça faut de l'argent. » Il soupire. Il y avait déjà réfléchi à sa vie et les possibilités qui s'offraient à lui s'il revenait dans le droit chemin. Mais il n'y en avait pas tant que ça. S'il le pouvait il aimerait être entouré d'animaux. Mais il n'avait pas les capacités ou l'envie de reprendre des études. Des années assis sur une chaise dans l'espoir de devenir vétérinaire lui paraissait impossible. « Je sais que tu ne me juges pas, t'inquiète. Tu serais pas là sinon. Mais.. j'sais pas. Pour les gens avoir un but dans la vie se résume à ça. » Dans un pays où être célibataire est considéré comme mauvais il ne fallait pas chercher bien loin. Il soupire et ferme les yeux. S'il arrivait à se trouver un 'but', est-ce qu'il serait plus heureux?
« Pas tant que ça quand on y porte pas grand intérêt. Je sais que la première fois c'est toujours important pour les gens, ou romantique... C'était pas mon cas voilà tout. Et je suis loin d'être le seul. » Il hausse les épaules. L'amour était un mot en partie abstrait pour lui. Il en connaissait et ressentait certains sens, avec sa mère ou même Casper par exemple. Il les aimait. Mais dans le sens romantique du terme.. jamais. Et il n'était pas certain que ça arrive un jour. Bien que si c'était le cas, il serait bien capable de ne pas s'en rendre compte. « De quoi? » Allongé dans l'herbe il ouvre ses yeux en grand et le fixe, immobile et silencieux pendant quelques secondes. Pourquoi les mots du blond l'ébranlaient si facilement. « On verra. Si ça arrive un jour. » Il ne dit rien de plus que ces mots sur un ton légèrement hésitant.

Il préfère changer de sujet, en apprendre plus sur le blond aussi. Il l'écoute religieusement, d'abord avec le sourire. « Ton rêve c'est ce que j'entendais pas 'but' y'a quelques instants... Une jolie vie de famille en somme. Je critique pas hein? Mais pour ma part j'arrive pas à m'imaginer avoir des gosses. » Et surtout il n'arrive pas à s'imaginer en bon père. Avec l'exemple qu'il avait eu.. valait mieux pas qu'il le reproduise, même si techniquement il commence déjà avec l'alcool. Et puis surtout, pour avoir des enfants il fallait une ou un partenaire de vie déjà. Et ça c'était presque plus compliqué à ses yeux. Son sourire s'efface rapidement. Un simple soucis de santé hein? Il pince les lèvres. Il était peut être con, mais pas au point de ne pas comprendre. L’hôpital Cassandre a dû y passer beaucoup de temps, une maladie grave pour qu'il puisse penser ne pas vivre vieux.. Ça lui fait mal au ventre de savoir ça, mais il ne dit rien, respecte son désire de garder son jardin secret et hoche simplement la tête. Le toucher du blond sur sa main le chatouille mais il ne l'écarte pas, endure cette sensation qui peu à peu devient agréable et lève à nouveau le regard vers lui, incapable de comprendre le sous entendu. « Pourquoi il te fait peur? C'est dangereux? » Inconsciemment il fronce un peu les sourcils, curieux.



He's turning my worldupside down


avatar
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 377
✮ DATE D'INSCRIPTION : 02/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 13/12/1994
✮ AGE : 24 ans
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 377
✮ DATE D'INSCRIPTION : 02/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 13/12/1994
✮ AGE : 24 ans

Revenir en haut Aller en bas
Mar 8 Mai - 20:46
Voir le profil de l'utilisateur
Il avait beau savoir que ses commentaires mettaient Minki mal à l’aise, il n’arrivait pas à se contrôler. Il avait besoin de lui dire qu’il le trouvait beau et intéressant. Que ce n’était pas simplement son physique qui comptait, mais que son caractère, parfois un peu dur, le faisait complètement craqué. Parce qu’il pouvait sentir sa sensibilité derrière sa carapace. Une carapace qu’il arrivait à briser un peu plus à chaque fois qu’ils se voyaient. Mais parce que le brun le laissait faire. Il aurait pu le repousser depuis longtemps. Mettre un terme à cette relation qui n’avait pas encore de nom. Cassandre levait les yeux aux ciels pour essayer de réfléchir. Il souriait légèrement.  « J’ai l’impression qu’on ne te l’as pas dit souvent, alors je rattrape tout ce retard. Et puis à force tu finiras par me croire quand je te dis que je te trouve parfait. » Ses défauts, ses qualités. Le blondinet se rendait compte qu’ils se complétaient.  « Je peux pas vraiment parler de mes goûts. J’ai aimé qu’un seul homme dans ma vie et il ne te ressemblait pas vraiment... Je fonctionne au feeling. Tu m’as plu... Et je ne voulais pas passer à côté de toi... » Il ne regrettait pas de s’être accroché à lui de toutes ses forces. Plus il le regardait et plus il savait qu’il ne s’était pas trompé.

L’argent était à la base de tout, et il y avait toujours moyen d’en obtenir. Cassandre n’avait pas un gros salaire, mais il pouvait travailler un peu plus s’il le fallait.  « Je pourrais t’aider si tu veux... Je suis pas riche, mais ça coûte rien de se renseigner. Peut-être que tu peux trouver d’autres gens pour s’impliquer. Des bénévoles. Enfin, ça se réfléchit. » Pour le blond, rien n’était impossible si on le voulait vraiment. Il savait qu’avoir un but n’était pas si simple, mais c’était simplement quelque chose à quoi se raccrocher, quelque chose qui aidait à avancer.  « Pas besoin de faire comme les autres... Et c’est pas ton genre de toute façon. Je me disais juste que ce serait bien de trouver un truc qui te ferait arrêter ce que tu fais ... » Vendre de la drogue. C’était dangereux et même si Cassandre ne disait rien, il s’inquiétait pour lui. Ses mots le sortaient de ses pensées.  « Oui, c’est moi qui suis sûrement un peu trop romantique... J’ai pas que des qualités ! » Il riait doucement. Oui, il avait besoin d’aimer pour donner son corps. Il était peut-être un peu vieux jeu, mais il assumait entièrement qui il était.

Il se mordillait la lèvre.  « C’est pas si ça arrive un jour, mais plutôt, quand ça arrivera. » Il ne le regardait pas, un peu trop gêné, mais il se doutait qu’il le ferait sûrement rougir avec ses mots. Il s’imaginait l’embrasser. Il fallait juste un peu de temps. Cassandre souriait. Oui il avait toujours cette vision de la vie romantique.  « J’ai rien de spécial, je suis comme les autres. Je veux juste profiter de ma vie, et être heureux. Alors je ne compte pas faire ma vie ici. J’ai pas envie de me cacher. Mais j’avais besoin de m’éloigner un peu de mon pays... Et puis je t’ai rencontré, alors j’ai bien fait finalement...» C’était étrange, mais il voyait bien Minki avec des enfants. Et cette image le faisait sourire un peu plus tendrement. Il ferait un père extrêmement sexy. Mais il avait le droit de ne pas vouloir d’enfant.  « De toute façon, si tu changeais d’avis, tu pourrais en avoir avec une femme... Moi j’ai pas vraiment le choix... » C’était encore un peu tôt pour imaginer un tel avenir.

Le blondinet continuait ses caresses sur sa main et baissait la tête pour le regarder suite à sa question. Il riait doucement.  « Dangereux ? Je sais pas si on peut dire ça comme ça. Dangereux pour mon cœur oui... » Est-ce que si Minki lui brisait le cœur il pourrait s’en remettre ? Sa relation n’avait rien à voir avec celle de son premier amour mais il avait l’impression que ce serait bien plus douloureux.  « Tout dépend de toi en fait... »Il haussait les sourcils avant de détourner le regard. Il ne voulait pas lui mettre la pression, que Minki ne se sente pas obligé de rester avec lui juste pour ne pas le blesser, mais il avait envie de lui dire. Qu’il comptait pour lui.  « Tu me fais rire, sourire, sans même que je m’en rende compte et tu me retourne le cerveau... Tout ce que tu me fais ressentir...ça me fait peur... » Il lâchait sa main, par crainte que le brun le repousse après ses révélations.



Ses yeux c'était comme tomber malade à nouveau. Tomber tellement malade... Mais de lui. De sa présence qui m'étouffait.
avatar
Rang Unicorn

✮ MESSAGES : 211
✮ DATE D'INSCRIPTION : 04/04/2018


✮ AGE : 24 ans
Lee Cassandre
Membre du Mois
Rang Unicorn

✮ MESSAGES : 211
✮ DATE D'INSCRIPTION : 04/04/2018


✮ AGE : 24 ans

Revenir en haut Aller en bas
Lun 14 Mai - 21:39
Voir le profil de l'utilisateur
« Excuse moi mais ma mère m'en dit souvent. » Il détourne le regard l'air sérieux. Il n'a surtout pas envie de voir le sourire amusé ou le regard attendri que le blond est sans doute en train de lui lancer en cet instant. Depuis petit le dealer vit une relation très proche avec sa mère, elle n'a jamais cessé de lui donner son amour et de le complimenter quand il le fallait, cherchant tant bien que mal à améliorer sa confiance en lui. De nos jours encore elle le traite parfois comme un enfant et le cajole pour un rien, ce qui a aussi tendance à l'agacer quelque peu. « J'en doute de moins en moins si ça peut te rassurer. Je pense pas que quelqu'un mentirai avec autant d'acharnement. » Et ça lui faisait peur parce que c'était bien la première fois que ça lui arrivait. Avec Cassandre il ne faisait que vivre de nouvelles expériences de toute façon, ressentir de nouvelles choses. Il n'avait jamais eu peur autant de fois de sa vie avant leur rencontre. Ce blondinet était réellement en train de chambouler son monde.
Son envie bien enfouie d'ouvrir un ou plusieurs refuges était louable, bien loin du boulot qu'il faisait actuellement. Si toute fois on pouvait appeler ça un travail. Mais effectivement pour cela il fallait de l'argent. Il commençait à en accumuler pas mal, mais c'était illégal et s'il voulait faire les choses dans les règles il devrait alors dire d'où proviennent ses fonds.. Les mots de Cassandre lui font relever la tête, une expression de surprise gravant les traits de son visage. « Non, je peux pas te demander ça. De toute façon c'est qu'un rêve un peu idiot et ma vie actuelle me convient. » Il hausse les épaules. Tant pis si ça le décevait. Pour le moment vendre de la cocaïne était ce qu'il faisait de mieux, il n'allait certainement pas arrêter pour retourner dans les cuisines d'un fast food. Il soupire doucement. Évidemment que Cassandre lui préférerait qu'il arrête. N'importe quelle personne qui tient à rester du bon côté de la loi chercherai à le faire arrêter. Minki lui s'en foutait pas mal maintenant. Il n'avait pas grand chose à perdre. « Pour l'instant ce que je fais me va. C'est la première chose pour laquelle je suis doué. Pas très reluisant comme talent je sais bien, mais au moins ça me fait vivre. » Il attrape un autre sandwich qu'il avale en quelques bouchées, silencieusement, avant de répondre avec un nouveau haussement d'épaules. « Etre trop romantique c'est pas un défaut. »

« T'as l'air bien sûr de toi. Si ça se trouve je te laisserai pas faire tu sais. » Ses mots cachaient la possibilité qu'au contraire il le laisse, d'autant plus qu'il ne le rejetait pas avec la même fougue habituelle dont il fait preuve. L'idée en soit ne lui déplaisait pas, mais il pensait sérieusement qu'elle n'était pas très bonne. Pour Cassandre en tout cas qui lui était sérieux dans ses gestes. Pour le blond ce ne serait certainement pas anodin. « Tu penses y retourner dans combien de temps aux Etats Unis? Deux ou trois ans? » C'était étrange de se dire qu'un jour sans doute ils ne se verraient plus. Que le blond retournerai dans son pays et que lui continuerait de errer dans les rues de Séoul. L'homosexualité en Corée est tellement mal perçue.. Minki lui ne s'en formalisait pas jusqu'à présent puisqu'il n'osait draguer que la nuit. Homme ou Femme peut importe. Mais pour Cassandre, il comprenait que ce dernier n'ai pas envie de se cacher jusqu'à la fin de ses jours. « Tu ne sais pas de quoi demain sera fait. Je dis pas que tu tourneras hétéro mais aux Etats Unis y'a les mères porteuses non? Ou d'autres moyens pour les couples gays notamment. »
Après avoir couru joyeusement autour d'eux pendant quelques minutes, Casper vint s'allonger à côté du blond, tandis que le brun lui gardait les yeux rivés vers le ciel. Il fronçait les sourcils en l'entendant dire que cela pouvait être dangereux pour son cœur. Il croisait son regards, et ses mots suivants le laissèrent muet quelques secondes. Il cherchait à comprendre, ou bien avait peur de le faire et sondait son regard à la recherche d'une quelconque explication. « Pourquoi ça dépendrait de moi.. j'ai rien fait de spécial je crois. » Il essayait de se défendre tant bien que mal sans pour autant comprendre la situation.. enfin pas vraiment. De ce qu'il entendait, Cassandre.. était en train de tomber amoureux de lui. Potentiellement. Il ne le repoussait pas, mais il ne savait pas comment agir, ni lui donner de faux espoirs.. Il pinçait les lèvres et rapidement une phrase absurde s'en échappa malgré tout. « Si tu veux je t'apprendrai à ressentir moins de choses. »


He's turning my worldupside down


avatar
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 377
✮ DATE D'INSCRIPTION : 02/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 13/12/1994
✮ AGE : 24 ans
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 377
✮ DATE D'INSCRIPTION : 02/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 13/12/1994
✮ AGE : 24 ans

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 17 Mai - 13:24
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre posait un regard attendri sur le brun alors qu’il continuait de sourire. Il voulait jouer les durs, mais dans le fond c’était un fils à maman. Il confirmait l’idée qu’il se faisait de leur proximité. « Adorable… » Il ne se moquait pas. Au contraire, il trouvait leur relation vraiment touchante. « J’ai encore plus hâte de la rencontrer. » Il riait, ravi d’être à ses côtés. Une maman, ça aimait son enfant sans condition, alors il était normal qu’elle agisse de cette manière avec lui. Il se disait simplement que quand les compliments venaient de sa part, c’était différent. Parce qu’il ne le regardait pas de la même manière, parce qu’il ne le connaissait pas aussi bien. Et Minki avait compris qu’il était réellement sincère. « De toute façon je ne sais pas mentir… Tu t’en rendrais forcément compte si un jour j’essaye. » Cassandre avait longtemps dissimulé ses sentiments, pour préserver son entourage. Il n’avait jamais avoué à quel point il souffrait et aujourd’hui il ne pouvait plus hurler en silence. Alors oui, peut-être qu’il parlait trop mais il n’avait plus la force ni le courage de se cacher. C’était un besoin presque vital de s’exprimer.

Le blondinet jouait avec l’herbe, alors qu’il se mordillait la lèvre. Est-ce que cette vie lui convenait vraiment ou est ce qu’il essayait de s’en convaincre ? Il avait le droit de faire ce qu’il voulait mais s’il lui arrivait quelque chose ? Il pouvait finir blessé ou il pouvait très bien se faire arrêter un jour. « Vraiment ? Si tu le dis… Et un rêve c’est jamais idiot. » C’était important pour Minki même s’il ne voulait pas l’avouer. De toute façon, il ne pourrait pas le faire changer d’avis et il ne voulait pas le braquer. « Peut-être que tu ne fais rien de mieux parce que tu n’as pas essayé autre chose ? » Il haussait les épaules. C’était une vision sûrement un peu naïve, mais qui correspondait tout à fait à Cassandre. Il ne voulait pas le faire arrêter, simplement lui faire comprendre qu’il ne devait pas laisser passer certaines opportunités par crainte de ne pas être à la hauteur. Il savait qu’il valait mieux et qu’il méritait mieux. Cassandre fronçait légèrement les sourcils. Il ne s’attendait pas à cette réflexion. « Pourtant, t’as pas l’air du genre à aimer les trucs romantiques... » Il était surpris, mais dans le bon sens. Est-ce que ça voulait dire qu’il l’acceptait comme il était ?

Il s’imaginait bien l’embrasser même s’il était encore trop intimidé pour essayer. Il savait que ce n’était pas encore le bon moment. « Et si ça se trouve peut-être que tu me laisseras faire, alors autant tenter ma chance. » Il riait encore. Il se sentait bien ici, avec lui. Le blond n’avait pas besoin de plus pour être heureux. Et puis, il y avait Casper, et il aimait le regarder gambader. Sa voix le sortait de ses pensées. « Aucune idée... Tout dépendra de ce qui va se passer. Si j’ai une raison de rester ou pas… » Si Minki lui demandait de rester, il le ferait. Il en était persuadé. Et ce n’était pas très sain, mais il ne pouvait pas faire autrement. « Je ne serais jamais avec une femme, mais si je veux vraiment des enfants, je n’aurais pas d’autres choix que de retourner là-bas. Alors que toi, tu peux faire ce que tu veux. » Il lui enviait cette liberté. Mais il aimait les hommes et il assumait sa préférence. Cassandre ne savait pas si leur relation allait évoluer, pourtant, il n’avait aucune envie de partir. Il savait qu’il y avait quelque chose entre eux. Et il n’avait pas l’intention de passer à côté de l’amour de sa vie.

Il regardait le chien s’allonger près de lui et caressait sa tête avant de lui ôter sa muselière. Il était sage et il n’y avait personne. Cassandre se sentait gêné de se livrer à lui mais il soutenait son regarde. « Tu sais très bien pourquoi… Ne joue pas les idiots, parce que tu ne l’es pas. » Il n’avait pas envie d’avouer qu’il était en train de tomber amoureux. Pas clairement. Pas tout de suite. II clignait des yeux plusieurs fois, un petit sourire au coin des lèvres. Il ne comprenait pas d’où lui venait cette idée. « Euh non, ça va aller. C’est pas parce que ça me perturbe que je n’ai pas envie de ressentir ces choses. Au contraire. Ça me fait du bien.» Il reprenait sa main dans la sienne, un peu plus confiant. « Par contre, moi je peux t’apprendre à ressentir plus de choses. » Minki devait être effrayé lui aussi. Il s’allongeait, posant sa tête contre le torse du plus jeune. « Ne dis rien. Je vais devoir rentrer bientôt, laisse-moi juste profiter encore un peu de toi » Il fermait les yeux, calant sa respiration sur les battements de son cœur, un peu rapides. C’était tout ce dont il avait besoin.





Ses yeux c'était comme tomber malade à nouveau. Tomber tellement malade... Mais de lui. De sa présence qui m'étouffait.
avatar
Rang Unicorn

✮ MESSAGES : 211
✮ DATE D'INSCRIPTION : 04/04/2018


✮ AGE : 24 ans
Lee Cassandre
Membre du Mois
Rang Unicorn

✮ MESSAGES : 211
✮ DATE D'INSCRIPTION : 04/04/2018


✮ AGE : 24 ans

Revenir en haut Aller en bas
 

Breaking down the walls ( Cassandre & Minki )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seoulmates :: Les quartiers de Séoul :: Insadong (인사동)-