CalendrierCalendrier  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Partagez | .
 

 Fly on ~ (Jin & Kikuyuki)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Ven 27 Avr - 19:55
Voir le profil de l'utilisateur



Fly on ...




Encore une après-midi passée à la patinoire. Aujourd’hui elle n’est pas ouverte au public, seulement pour ceux qui veulent s’entraîner, alors il n’y a pas grand monde et ce n’est pas plus mal. La soirée approche de plus en plus et je me retrouve finalement seul. J’aime bien ces moments où je peux patiner librement. Dans ces moments-là, j’aime bien mettre de la musique pour m’accompagner. Je répète certaines figures, je m’entraîne à faire certains sauts. Katsuki m’a donné certains points à travailler, je sais que la prochaine fois il voudra que je lui montre et surtout que j’ai progressé. Il m’a donné des conseils pour mes sauts, pour m’exercer à sauter plus haut et donc avoir plus de temps pour enchaîner sur les rotations, puis anticiper la réception. En ce moment, je m’entraîne surtout sur les saut quadruple. Les plus difficiles, mais ceux qui peuvent rapporter beaucoup de points techniques en compétition. Surtout que ces dernières années, elle prime pas mal sur l’artistique. C’est dommage, mais c’est comme ça, alors il faut travailler. Bien que je n’abandonne pas l’artistique pour autant, c’est ce qui rend la performance belle et poignante. Tout miser sur la technique, ce n’est pas une bonne idée non plus.

Quand je me retrouve seul, je quitte le cercle de glace pour aller mettre un peu de musique en fond. Je vais m’entraîner encore un peu de toute façon. Jusqu’à ce que Jin arrive du moins, il doit venir me rejoindre après ses cours. La première fois que l’ai rencontré, je lui ai promis qu’on irait patiner ensemble. Ça me fait plaisir de partager cette passion et s’il le souhaite, je pourrais lui donner quelques conseils, comme il me l’avait demandé la dernière fois. Je ne prétends pas tout savoir, loin de là, mais si je peux l’aider un peu, pourquoi pas. Je n’ai aucun programme prédéfinit sur les musique qui défilent, je me laisse simplement porter par ce que la musique m’inspire. J’en profite pour varier les figures et les sauts histoires de m’entraîner sur un peu tout. La prochaine saison n’est pas pour tout de suite, alors pour le moment je n’ai aucun nouveau programme à définir ou assimiler. Katsuki m’a dit qu’on s’y mettrait bientôt. On va d’abord en discuter ensemble pour voir quel genre de programme je pourrais faire, sur quel style musical. Puis je travaillerai avec le chorégraphe pour apprendre les différents enchaînements. Ensuite, je n’aurais plus qu’à les assimiler et à essayer de les maîtriser le mieux possible. Katsuki sera-là pour me prêter main forte.

La prochain musique qui raisonne dans la patinoire est une de mes préférés, Fly on de Coldplay. J’aimerais bien faire un programme dessus un jour, comme un de mes collègues patineur l’a déjà fait. Il était magnifique d’ailleurs … Cette chanson inspire plutôt un programme, lent, léger, gracieux … Elle est triste, mais pleine d’espoir. Je n’ai jamais été un grand mélomane. Enfin, j’écoute régulièrement de la musique et vous pourrez parfois m’entendre chantonner quand je suis occupé à faire quelque chose, comme la cuisine ou le ménage par exemple, mais bien souvent, il n’y a que sur la glace que je ressens complètement un morceau. J’exécute les figures qui me passent par la tête. Je commence par un biellmann spin, une de mes figure préférée, je devrais faire attention à cause des douleurs qui me prennent parfois dans le dos, mais je la trouve tellement belle … Puis un triple salchow. Je patine sur quelques mètres avant de me lancer sur autre chose, quand je remarque la présence de Jin. Je lui adresse un sourire. Je me demande s’il est là depuis longtemps. Je me rapproche de lui, un peu essoufflé, mais je suis content de le voir.

- Salut !

Je sors de la glace, essayant de ne pas m’écrouler avec mes patins aux pieds. Ce ne serait pas la première fois que je suis très adroit sur la glace, mais que je peine à garder mon équilibre sur la terre ferme.

- Tu vas bien ? On va être tranquille, on a la patinoire rien que pour nous.

Évidemment puisqu’elle n’est pas ouverte au public et que les autres personnes qui s’entraînaient sont parties. J’avais prévenu le gardien de la patinoire que j’attendais quelqu’un pour qu’il ne soit pas étonné et je suis ravi de voir que Jin n’a pas eu de problème pour entrer.

panic!attack


Fly on ...
A Flock of birds, hovering above. That's how you think of love and I always look up to the sky, pray before the dawn. 'Cause they fly away. Sometimes they arrive. Sometimes they're gone. Fly on, maybe one day I'll fly next to you ...
avatar
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 209
✮ DATE D'INSCRIPTION : 11/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 08/04/1999
✮ AGE : 19 ans.
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 209
✮ DATE D'INSCRIPTION : 11/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 08/04/1999
✮ AGE : 19 ans.

Revenir en haut Aller en bas
Mar 1 Mai - 21:45
Voir le profil de l'utilisateur



Fly on ...




Les choses avaient mal tourné. Katsuki avait mal pris ma reflexion sur sa cohabitation avec Kikuyuki. Je pensais qu’on en discuterait simplement, qu’il m’expliquerait plus en détail la situation, et qu’il essaierait de me rassurer, mais la seule chose qu’il avait réussi à faire était de rompre avec moi. Par texto. J’avais encore du mal à m’en remettre. Il n’avait même pas essayé d’arranger les choses. On ne s’était même pas dit en revoir. J’avais le cœur en miette et je ne faisais que m’enfoncer plus profondément dans ma dépression naissante. Je ne pouvais pas me retrouver dans le même état que quelques années auparavant.  J’avais eu trop de mal à m’en sortir. J’avais fait énormément d’effort pour sortir et sourire à nouveau. Je ne pouvais pas le laisser me briser. Et pourtant. Je n’avais fait que pleurer depuis des jours sans quitter ma chambre en espérant qu’il m’appelle. Je me faisais vraiment pitié.

Je lui avais rendu ses affaires que j’avais déposé devant la porte. Je n’avais pas eu le courage de sonner. Et puis j’avais coupé mes cheveux et j’avais du mal à me reconnaître. Je me détestais comme ça. On disait que le changement ne faisait pas de mal, mais en tout cas, il ne m’aidait absolument pas. Je les avais faits coupé parce que j’étais en colère et que je savais que Katsuki les adorait. Mais c’était douloureux de me souvenir de cette façon qu’il avait de jouer avec, de les caresser. Je savais qu’il fallait que je me reprenne, que je me force à sortir, à aller en cours. Même si je ne suivais rien, ce serait juste histoire de prendre l’air, et d’essayer de penser à autre chose. Heureusement il y avait Kikuyuki. Je m’étais disputé à cause de sa présence, mais il n’y était pour rien. Il ne savait même pas le genre de relation que j’entretenais avec Katsuki. Il m’avait proposé de le rejoindre à la patinoire et j’avais accepté.

J’avais rendu les patins que j’avais reçu à Noël alors j’avais ressorti ma vieille paire. Elle ferait largement l’affaire. Je m’étais regardé dans le miroir avant de partir. J’étais pâle, et j’avais l’air fatigué. Je ne mangeais plus depuis quelques jours et je dormais vraiment mal. Il allait sûrement imaginer que j’étais malade. J’avais prévenue à l’entrée de la patinoire que je venais retrouver Kikuyuki et on ne m’avait pas posé de question. Je le voyais sur la glace et je restais en retrait le temps qu’il termine sa prestation. Il était beau et gracieux, je comprenais pourquoi Katsuki voyait en lui un futur champion olympique. Il avait tout ce qu’il fallait pour réussir. Je m’approchais du bord et essayais de lui sourire.

 « Salut. Merci pour l’invitation ! »

Je m’asseyais pour enfiler mes patins. J’avais un peu peur de le rejoindre et de passer pour un nul. Je n’avais pas pratiqué depuis ma dernière compétition.

 « Oui ça va merci... C’est la première fois que je viens quand il n’y a personne. C’est vraiment génial !»

Je retrouvais un peu d’enthousiasme alors que je le rejoignais, je m’échauffais en faisant quelques tours. Le crissement de la glace sous mes lames me réchauffait le cœur et me le brisait en même temps. Difficile de ne pas penser à lui alors que j’étais sur son terrain de prédilection.

 « Tes entrainements se passent bien ? »

Je me doutais que oui. Je n’osais pas demander des nouvelles de Katsuki. Dans le fond je n’avais pas envie de savoir pour ne pas être encore plus blessé.

 « Je me disais que tu pourrais me montrer quelques trucs ? J’ai envie de m’améliorer ! »

J’étais à l’aise sur la glace, comme au sol. Mais mes sauts étaient loin d’être parfaits et je ne pouvais pas en effectuer beaucoup.


panic!attack


Too good at goodbyes
Je connaissais l'exagération humaine concernant le regret - avoir le cœur brisé. Mais j'avais toujours cru qu'il s'agissait d'une métaphore, d'une image qui n'avait aucun lien physiologique. Je ne m'attendais donc pas à ressentir cette douleur dans la poitrine. La nausée, oui, la boule dans la gorge, oui, les larmes brûlantes dans les yeux, oui. Mais pas cette sensation que quelque chose se déchirait dans ma cage thoracique.
avatar
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 163
✮ DATE D'INSCRIPTION : 01/01/2018


✮ AGE : 21 ans
Bae Jin
Membre du Mois
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 163
✮ DATE D'INSCRIPTION : 01/01/2018


✮ AGE : 21 ans

Revenir en haut Aller en bas
Mer 2 Mai - 21:33
Voir le profil de l'utilisateur



Fly on ...





Je suis toujours ravi de rencontrer quelqu’un qui partage ma passion pour le patin. Je ne juge pas sur le niveau. Je sais qu’au fil des années, j’ai acquis un niveau très respectable, mais j’ai encore beaucoup de choses à apprendre aussi. Je suis plus du genre à encourager les autres, qu’à me placer supérieur à eux en les dénigrants. Je peux comprendre que ce soit intimidant de patiner devant quelqu’un qui a plus d’expérience, je suis passé par-là aussi et ça m’arrive toujours quand je rencontre un patineurs célèbre, alors je peux comprendre le ressentis de Jin, mais je lui ai tout de même proposé qu’on aille à la patinoire ensemble un de ces jours. Il a accepté et normalement il doit me rejoindre ce soir. Je suis arrivé bien plus tôt pour m’entraîner. Katsuki n’est pas censé venir aujourd’hui, il était occupé et de toute façon, je peux me débrouiller seul par moment. Quand on commencera à travailler sur un nouveau programme j’aurais d’avantage besoin de ses conseils. Je ne connais pas Jin depuis très longtemps, mais il a l’air sympathique et je ne suis pas contre faire de nouvelles connaissances en Corée, au contraire. Je suis plutôt du genre sociable, alors même si j’aime bien rester à la maison en compagnie d’un bon livre par moment, sortir et voir des amis, j’en ai tout autant besoin.

Je n’avais pas entendu Jin entrer dans la patinoire, je lui souris en constatant sa présence et je vais le rejoindre. Je remarque de suite qu’il a coupé ses cheveux. Ça lui va bien, même si les cheveux longs lui donnait un certain charme également.

-    De rien, ça me fait plaisir que tu sois venu.

Je le laisse enfiler ses patins. Il me dit aller bien, mais je le trouve assez pâle et j’ai l’impression qu’il a les yeux rouges. J’imagine que nous ne sommes pas assez proches pour que je m’impose dans sa vie privée, alors je ne dis rien. J’espère que patiner un peu lui fera du bien. Je lui adresse un sourire.

-    Mes entraînements me donnent certains avantages c’est vrai.

J’ai la possibilité de venir m’entraîner un peu comme je veux. Du moins, plus librement qu’en respectant les heures d’ouvertures au public. Pour répéter certains programmes et certains figures, c’est mieux qu’il n’y ait personne ou seulement quelques personnes. Quand la patinoire est bondée, ça devient vite dangereux. Jin vient me rejoindre sur la glace et je le laisse s’échauffer. C’est une étape qu’il ne faut pas négliger. Je patine depuis plusieurs heures maintenant, mon corps est pleinement conditionné. Même si Katsuki me dirait probablement de prendre une pause et de ne pas trop pousser mes limites.

-    Oui, ça se passe bien. C’est très enrichissant de m’entraîner avec Katsuki, il est très doué et j’ai beaucoup de choses à apprendre de lui.

Je suis vraiment ravi de pouvoir m’entraîner avec Katsuki. Je l’admire depuis tellement longtemps. Je n’aurais jamais imaginé en arriver là un jour. Ça me fait mal au coeur de le voir se retirer si tôt, mais il doit se reposer s’il ne veut pas aggraver les choses. Je ferais tout mon possible pour le rendre fier et faire en sorte qu’il ne m’ait pas choisit pour rien.

- Bien sûr ! Qu’est-ce que tu voudrais faire ?

Je ne sais pas si je pourrais être très doué pour aider quelqu’un en patin, mais je veux bien essayer. Puis Jin a déjà quelques bases, ce n’est pas comme si je devais tout lui apprendre de A à Z.

- Ce que je préfère c’est le biellman spin, ce n’est pas le plus difficile, enfin il faut juste pas mal de souplesse …

S’il ne le maîtrise pas encore très bien je pourrais l’aider ou sur autre chose s’il préfère. C’est ma figure préférée, même si je sais que je devrais éviter de la faire par moment à cause de mon dos. J’adore les sauts aussi, c’est fun et amusant à faire, même si pour le coup c’est beaucoup moins facile. Du moins pour faire des sauts corrects et assez hauts, mais ça se travaille.

panic!attack


Fly on ...
A Flock of birds, hovering above. That's how you think of love and I always look up to the sky, pray before the dawn. 'Cause they fly away. Sometimes they arrive. Sometimes they're gone. Fly on, maybe one day I'll fly next to you ...
avatar
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 209
✮ DATE D'INSCRIPTION : 11/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 08/04/1999
✮ AGE : 19 ans.
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 209
✮ DATE D'INSCRIPTION : 11/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 08/04/1999
✮ AGE : 19 ans.

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 3 Mai - 21:31
Voir le profil de l'utilisateur



Fly on ...




J’essayais de mettre ma peine de côté pour être de bonne compagnie. Il m’avait invité et je ne pouvais pas me morfondre. Ça ne me ferait pas de mal de prendre sur moi, et de ne plus me laisser abattre. Il n’y avait quele patin à glace pour me remonter le moral, encore fallait-il que je n’ai pas trop perdu de mon adresse. J’étais tout de même un peu excité à l’idée d’avoir la patinoire rien que pour nous. Grâce à lui, je me sentais un peu privilégié. Ça avait des avantages d’être célèbre. C’était un futur champion olympique, alors il fallait le traiter correctement et lui permettre de s’épanouir. C’était un sport qui prenait de plus en plus d’ampleur et ça me faisait plaisir qu’on accorde un peu plus de crédit à cette discipline qui m’avait toujours passionné.

« C’est vraiment trop bien quand c’est vide… Je me sens moins oppressé et moins jugé aussi…»

Même si on ne me regardait pas forcément, j’avais toujours peur que l’on se moque de moi. Je manquais de tomber à l’entente du nom de Katsuki. Je ne pouvais pas l’oublier. C’était trop difficile. Il avait réussi à me rendre heureux, moi qui pensais que je n’avais plus le droit au bonheur. J’enviais Kikuyuki. Il passait beaucoup de temps avec lui, et maintenant que je n’étais plus dansa vie, il devait en profiter. Est-ce qu’il se sentait soulagé de ne plus avoir à m’accorder de l’attention ? Il avait dit que j’en demandais trop. Je n’avais pas compris pourquoi. Lui demander de passer une nuit chez moi semblait être trop. Il ne m’avait même pas laissé une chance. Je lui en voulais tellement. J’essayais de me reprendre en m’approchant de lui.

« Oui… C’est le meilleur. Ses conseils sont précieux…»

Il avait toujours été un peu rude avec moi, mais je m’étais amélioré grâce à lui. J’avais fini deuxième à ma compétition parce qu’il m’avait aidé. J’aurais aimé suivre la carrière de Kikuyuki, mais pour l’instant, je n’en n’avais pas la force. Peut-être plus tard, quand je me sentirais mieux et que le nom de Katsuki ne me ferait plus mal. Il fallait du temps. Juste du temps. Et je devais me concentrer sur mes patins pour ne pas faire de bêtises.

« Tu penses que je peux y arriver ? Je ne sais pas si je suis assez souple…»

Je l’étais. Avant. On m’avait d’ailleurs souvent pris pour une fille avec mes cheveux longs. J’avais tellement peur de ne pas réussir, de me rendre compte que je n’avais pas de talent et qu’il fallait que je fasse autre chose .Il fallait bien que j’essaye pour m’en rendre compte. Je prenais un peu d’élan, attendant le bon moment, celui où je serais sûr de moi. Je prenais une grande inspiration avant de commencer quelques tours sur moi-même prenant un peu plus de vitesse, j’essayais d’attraper ma lame, mais je sentais ma main trembler. Je m’arrêtais en grimaçant. Il ne fallait pas rester sur un echec. Alors je recommençais. J’attrapais mon patin cette fois ci et je levais doucement ma jambe, mais je n’arrivais pas à la tendre entièrement.

« Ah ça se voit que je manque d’entrainement et que je n’ai pas fait mes étirements…»

J’avais un peu honte. Il le faisait avec tellement d’aisance. Je me disais que si je finissais par y arriver, je pourrais montrer à Katsuki mes progrès. Quel idiot. Il e me reverrait pas sûrement sur la glace. Il n’avait pas le temps pour ça. Pas le temps pour un amateur alors qu’il avait un autre patineur bien plus doué à s’occuper.


panic!attack


Too good at goodbyes
Je connaissais l'exagération humaine concernant le regret - avoir le cœur brisé. Mais j'avais toujours cru qu'il s'agissait d'une métaphore, d'une image qui n'avait aucun lien physiologique. Je ne m'attendais donc pas à ressentir cette douleur dans la poitrine. La nausée, oui, la boule dans la gorge, oui, les larmes brûlantes dans les yeux, oui. Mais pas cette sensation que quelque chose se déchirait dans ma cage thoracique.
avatar
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 163
✮ DATE D'INSCRIPTION : 01/01/2018


✮ AGE : 21 ans
Bae Jin
Membre du Mois
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 163
✮ DATE D'INSCRIPTION : 01/01/2018


✮ AGE : 21 ans

Revenir en haut Aller en bas
Ven 4 Mai - 20:31
Voir le profil de l'utilisateur



Fly on ...





Je ne sais pas si je me fais des films, mais Jin n’a pas l’air très en forme. Il semble pâle et fatigué. Je ne lui pose pas de question. Patiner semble le ravir, alors peut-être qu’il veut se changer les idées ? Je pourrais le comprendre. Puis, ce n’est que la deuxième fois que l’on se voit, on s’est un peu parlé par message, mais nous ne sommes clairement pas assez proches pour que je m’impose dans sa vie privée. S’entraîner en tant que professionnel et avoir Katsuki comme entraîneur, ça peut ouvrir quelques portes et j’ai souvent le droit de rester le soir après la fermeture de la patinoire au public. Je ne suis pas le seul, parfois il y a d’autres personnes, mais ce soir visiblement il n’y aura que Jin et moi.

- Tu n’as pas à te sentir juger, on a tous un niveau différent et l’important c’est surtout de prendre du plaisir à patiner.

Même si je peux comprendre. Avant je réagissais de la même manière. Maintenant, j’ai suffisamment confiance en mon niveau pour moins me laisser impressionner. Quand il me demande comment se passent mes entraînements, je parle évidemment de Katsuki. Après tout, il est mon entraîneur, je passe pas mal de temps avec lui. J’apprends beaucoup de ses conseils. Il a une autre façon d’enseigner que mes précédents coachs. Tout se passait très bien avec eux aussi, mais avec Katsuki c’est différent. Il est parfois un peu sévère, mais ce n’est pas le premier, je m’y suis fais avec le temps. Puis vu le niveau que j’ai en compétition et celui que je convoite, il ne faut pas que je me relâche. Katsuki veut simplement que je m’améliore. À côté de cela, il fait aussi très attention à ma santé. Il me conseille toujours de bien me reposer et d’écouter mon corps pour ne pas me blesser ou trop en faire. Il ne veut sans doute pas que j’arrête ma carrière prématurément moi aussi. Je ferais en sorte de ne pas décevoir ses efforts.

- Il est un peu sévère, mais très attentionné aussi.

Je hausse légèrement les épaules. J’ai sans doute des facilités avec cette figure, car je suis naturellement souple et que je fais tout pour entretenir cet atout. Je fais des exercices quotidiennement et c’est très rare que je remette ça à demain.

- Essais, il n’y a que comme ça que tu pourras le savoir.

Je me place sur le côté, lui laissant de la place pour prendre son élan et commencer sa pirouette. Jin n’y arrive pas du premier coup et je souris en le voyant recommencer. L’une des premières choses que j’ai apprise, c’est de ne surtout pas rester sur un échec. Il ne faut pas non plus se forcer pour se blesser, mais essayer tous les jours, petit à petit, c’est la clé de la réussite. Il réussit finalement, même si niveau souplesse, ce n’est pas complètement ça. La souplesse, ça se travaille, c’est ce qu’il faut se dire.

- C’est pas mal, la souplesse ça peut s’arranger avec un peu de rigueur, je ne te dirais pas de suivre mon exemple, je fais des exercices d’assouplissement tous les jours, mais régulièrement ça ne peut que t’aider, surtout pour ce genre de figure.

Cependant, je ne veux pas qu’il se rabaisse ou qu’il doute de son niveau. Alors je reprends :

- Il y a une figure ou un saut que tu réussi particulièrement bien ? J’aimerais bien voir.

J’essaie de l’encourager. Je ne sais pas si je serais très doué en tant que coach, mais on va dire que c’est juste des conseils que je donne à un ami.

panic!attack


Fly on ...
A Flock of birds, hovering above. That's how you think of love and I always look up to the sky, pray before the dawn. 'Cause they fly away. Sometimes they arrive. Sometimes they're gone. Fly on, maybe one day I'll fly next to you ...
avatar
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 209
✮ DATE D'INSCRIPTION : 11/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 08/04/1999
✮ AGE : 19 ans.
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 209
✮ DATE D'INSCRIPTION : 11/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 08/04/1999
✮ AGE : 19 ans.

Revenir en haut Aller en bas
Ven 11 Mai - 22:46
Voir le profil de l'utilisateur



Fly on ...




Est-ce que je prenais encore du plaisir à patiner, j’avais envie de croire que oui. Je savais qu’on avait tous des niveaux différents, mais je me sentais tout petit face à lui. Il n’était pas là pour s’amuser à me critiquer. Non, il n’avait pas l’air d’être ce genre d’homme. Il n’avait pas un mauvais fond, et je me disais que si c’était quelqu’un de malveillant, Katsuki ne l’aurait pas entrainé. Il était peut-être à côté de la plaque, mais il ne s’amuserait pas à trainer avec quelqu’un de vraiment méchant. A moins que je me trompe. Je croyais le connaître et finalement, j’avais découvert une autre facette de sa personnalité. Je me faisais du mal en pensant à lui, encore plus en en parlant. Mais j’avais besoin de savoir s’il allait bien. Je me mordillais la lèvre en l’entendant. Très attentionné ? Décidemment, je ne devais pas représenter grand-chose pour lui.

 « At..Attentionné ? D... dans quel sens ? Pa... pardon, je suis un peu trop curieux... »

Est-ce que je le supporterais ? Si j’apprenais qu’ils étaient ensembles ? S’il m’avait quitté pour ce garçon ? Je pourrais le comprendre, mais l’accepter ? C’était une toute autre histoire. Je préférais me concentrer sur cette figure qu’il aimait. Moi aussi je elle me plaisait, mais je devais avouer que je ne l’avais jamais tenté. Je ne pensais pas en avoir les capacités, mais je m’étais toujours sous-estimé. Ce n’était pas nouveau. Alors je me lançais en espérant qu’il me dise ce que je devais améliorer pour m’en sortir. Je ne comptais pas participer à d’autres compétitions, mais je voulais le faire pour moi-même. Ma fierté. Je n’avais pas l’esprit de compétition. Je n’étais pas assez féroce pour ça. Je me faisais plus souvent marcher sur les pieds et je ne disais jamais rien. Je me disais que je ne m’en étais pas trop mal sorti, mais j’avais bien remarqué que je manquais complètement de souplesse, mais aussi de grâce. Mes cheveux longs me manquaient.

 « Je pense que je vais m’y remettre alors, je vais essayer d’en faire tous les jours, et je te montrerais la prochaine fois ! »

Je comptais bien progresser un peu et ne plus rester à la ramasse. Je réfléchissais à ce que je savais le mieux faire.

 « C’est pas grand-chose, mais je maitrise le double axel... Enfin je le maitrisais quand je m’entrainais plus souvent ... »

Je n’étais pas certain de le réussir, mais je voulais quand même le tenter. Je reprenais mon élan, faisant un tour avant de réaliser mon saut, ma réception n’était pas parfaite, mais je n’étais pas tombé, et j’étais assez fier. Je souriais, ravi de me rendre compte que j’étais un peu moins nul que je le pensais. Je retournais vers Kikuyuki.

 « Je me dis qu’en continuait je pourrais peut-être en réussir un triple ! J’ai besoin de me changer les idées, ça me fera du bien de me concentrer la dessus... »

Ce n’était pas simple de s’entrainer quand il y avait du monde mais si je venais avant la fermeture je pourrais peut-être avoir de l’espace pour une heure.

 « Dis... Comment est-ce que tu as commencé à patiner ? »

Je soufflais sur mes mains pour les réchauffer. Comme un idiot je n’avais pas pris mes gants. Je posais beaucoup de questions, mais je ne savais pas si c’était trop intime ou non.



panic!attack


Too good at goodbyes
Je connaissais l'exagération humaine concernant le regret - avoir le cœur brisé. Mais j'avais toujours cru qu'il s'agissait d'une métaphore, d'une image qui n'avait aucun lien physiologique. Je ne m'attendais donc pas à ressentir cette douleur dans la poitrine. La nausée, oui, la boule dans la gorge, oui, les larmes brûlantes dans les yeux, oui. Mais pas cette sensation que quelque chose se déchirait dans ma cage thoracique.
avatar
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 163
✮ DATE D'INSCRIPTION : 01/01/2018


✮ AGE : 21 ans
Bae Jin
Membre du Mois
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 163
✮ DATE D'INSCRIPTION : 01/01/2018


✮ AGE : 21 ans

Revenir en haut Aller en bas
Sam 12 Mai - 23:08
Voir le profil de l'utilisateur



Fly on ...





À mes yeux, l’important est de prendre du plaisir dans ce que l’on fait, peu importe notre niveau. Certes, ça peut toujours être un peu frustrant de ne pas faire de progrès par moment ou de se retrouver face à quelqu’un de plus doué que nous. Je suis passé par-là aussi et je me sis dis, qu’un jour, je pourrais égaler ou du moins approcher le niveau des patineurs que j’admire. Je me l’étais promis, c’était mon objectif et regardez où j’en suis maintenant. Je suis arrivé second à mes premiers Jeux-Olympiques et Katsuki, l’un des plus grands patineurs de l’histoire est devenu mon entraîneur. Je ne pouvais pas espérer mieux. Mon prochain but est de remporter la médaille d’or dans quatre ans et de continuer à prouver de quoi je suis capable dans toutes les compétitions auxquelles je participerai d’ici-là. Je sais que je dois me ménager, c’est important si je veux que mon corps suive, Katsuki me le répète souvent, mais c’est plus fort que moi de sans cesse repousser mes limites ou saisir le premier challenge qui s’offre à moi. J’aimerais devenir le premier patineur masculin à réussir un quadruple axel en compétition … C’est un de mes objectifs aussi.

- Hm … Disons qu’il vieille sur moi et sur mon état de santé. Il me dit toujours de ne pas trop en faire et de me ménager, quand j’ai trop tendance à repousser mes limites aux entraînements.

C’est bien de se dépasser, mais il faut écouter son corps, je l’ai bien compris à force, le problème c’est de le mettre en pratique. Je ne remarque pas le trouble de Jin quand je lui dis que Katsuki est attentionné envers moi. Je ne pensais pas à mal du tout et je suis à mille lieux de m’imaginer ce qu’il se passe entre eux. Jin me montre la figure dont je lui ai parlé et je lui conseille de travailler sa souplesse. Je souris à sa réponse.

- J’ai hâte de voir ça, je suis certain que tu vas t’améliorer ! Au fait, je ne t’ai jamais demandé, mais tu as fais de la compétition ?

Je ne me souviens pas l’avoir déjà croisé lors d’une compétition … Cela dit c’est peut-être ma mémoire qui me fait défaut ou alors il a simplement fait des compétitions amateurs. Ce qui n’est pas un mal, mais qui expliquerait pourquoi je ne l’ai jamais croisé. Il me parle du double axel et je le regarde faire avec attention.

- Bravo ! Ta posture pendant le saut est vraiment pas mal, le complimentais-je.

Puis je lui donne un simple petit conseil pour mieux se réceptionner. Pour qu’il s’améliore certes, mais aussi pour éviter une blessure. Une mauvaise réception pendant un saut, ça peut parfois être fatal …

- Et tu as raison, il faut avoir des objectifs pour s’améliorer, par exemple, un de mes prochains objectifs c’est de réussir le quadruple axel, même si certainement un peu ambitieux … Tu vas finir par réussir le triple axel si tu continues de t’entraîner. On pourra le faire ensemble parfois si ça te dis.

Je lui souris amicalement quand il me dit avoir besoin de se changer les idées. C’est vrai, j’ai remarque qu’il avait l’air fatigué, mais je ne considère pas que nous sommes assez proches pour que je le questionne à ce sujet.

- La première fois que je suis allé à la patinoire je devais avoir … Quatre ans. C’est ma mère qui m’a emmené et j’ai tout de suite adoré ça. J’ai commencé à prendre des cours et avec le temps, j’ai découvert certains patineurs qui m’ont donné envie de continuer. Et toi ?

Cette histoire n’est pas très personnelle, on me l’a souvent demandé pendant des interview après tout. 

panic!attack


Fly on ...
A Flock of birds, hovering above. That's how you think of love and I always look up to the sky, pray before the dawn. 'Cause they fly away. Sometimes they arrive. Sometimes they're gone. Fly on, maybe one day I'll fly next to you ...
avatar
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 209
✮ DATE D'INSCRIPTION : 11/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 08/04/1999
✮ AGE : 19 ans.
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 209
✮ DATE D'INSCRIPTION : 11/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 08/04/1999
✮ AGE : 19 ans.

Revenir en haut Aller en bas
Mar 15 Mai - 22:21
Voir le profil de l'utilisateur



Fly on ...




J’essayais de me renseigner sur sa relation avec Katsuki, sans demander directement, parce que j’avais peur qu’il me prenne pour un dingue. Mais j’étais un peu rassuré par sa réponse. C’était surtout professionnel. D’un côté, il n’avait peut-être pas envie de parler de sa vie privée s’ils étaient ensemble. Il m’avait déjà engueulé parce que je ne prenais pas assez soin de moi. Est-ce qu’il me voyait alors comme un ami ? Comme Kikuyuki ?

 « Il a raison je pense, tu dois faire attention à toi, sinon tu risques de faire un malaise ou de te blesser à vouloir trop en faire...»

C’était plus facile à dire qu’à faire. J’avais moi-même tendance à repousser mes limites et j’en avais payé le prix. Alors j’avais ralenti le rythme et je le sentais bien alors que j’essayais de tendre ma jambe. C’était dingue à quelle vitesse j’avais perdu ma souplesse. Je m’étais laissé aller. J’avais étudié et j’étais sorti avec Katsuki. Il m’avait fait mettre ma passion de côté et ça ne m’avait pas dérangé. Pourtant, à cet instant, je regrettais de ne pas avoir continuer à m’entrainer. Je ne voulais pas être ridicule face à lui.

 « J’ai fait quelques compétitions mais j’ai arrêté. Je n’avais plus vraiment le temps, et j’ai poussé un peu trop la dernière fois. Je préfère les regarder maintenant plutôt que d’y participer.»

Je souriais gentiment. C’était suffisant pour moi, je n’avais plus le rêve de devenir célèbre, je ne l’avais jamais vraiment eu. Mais je voulais tout de même lui montrer que j’avais un petit niveau et que j’avais vraiment travaillé dur pour en arriver là. Ce n’était qu’un double axel mais j’avais dû recommencer des centaines de fois avant d’y arriver. Je ne comptais même plus les chutes et le nombre de bleus que j’avais eu. Ma mère s’inquiétait toujours, mais elle ne disait rien. Elle était assez fier de ce que je pouvais accomplir quand j’étais vraiment déterminé. J’étais assez content du résultat même si ma réception n’était pas parfaite. J’étais un peu gêné par son compliment et je me sentais rougir.

 « M...Merci ! »

J’écoutais son conseil avec attention. C’était toujours bon à prendre. Je restais figé suite à sa proposition. Il devait le faire tellement facilement. Je me demandais si je ne serais pas trop impressionné pour réussir devant lui. Mais ça me donnait de la motivation et j’avais enfin un but.

 « Je suis sûr que tu vas y arriver rapidement... T’es vraiment fait pour ça. On verra si un jour je peux le faire... j’ai vraiment envie d’essayer !»

Je préférais lui poser des questions pour ne pas trop me mettre la pression. Je ne pouvais pas mettre à nouveau ma santé en jeu pour le patin à glace. Me mère ne me le pardonnerait jamais. J’avais suivi le même chemin que lui, sauf que je n’avais pas autant de talent. J’étais vraiment jeune quand j’avais commencé.

 « J’avais le même âge aussi... Et puis j’ai vu Kastuki au Japon et il m’a donné envie de continuer. J’ai un peu grandi avec lui. C’est bizarre je sais. Il ne savait même pas que j’existais et pourtant il tenait une grande place dans ma vie...»

J’avais un peu honte de l’avouer. Je n’étais pas un stalker ou un pervers. Je n’avais même jamais imaginé pouvoir le rencontrer. Je m’appuyais contre la rambarde pour reprendre un peu mon souffle.

 « Désolé si c’est un peu trop personnel mais ... T’as quelqu’un dans ta vie ?

Je me demandais si lui aussi était comme Katsuki.



panic!attack


Too good at goodbyes
Je connaissais l'exagération humaine concernant le regret - avoir le cœur brisé. Mais j'avais toujours cru qu'il s'agissait d'une métaphore, d'une image qui n'avait aucun lien physiologique. Je ne m'attendais donc pas à ressentir cette douleur dans la poitrine. La nausée, oui, la boule dans la gorge, oui, les larmes brûlantes dans les yeux, oui. Mais pas cette sensation que quelque chose se déchirait dans ma cage thoracique.
avatar
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 163
✮ DATE D'INSCRIPTION : 01/01/2018


✮ AGE : 21 ans
Bae Jin
Membre du Mois
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 163
✮ DATE D'INSCRIPTION : 01/01/2018


✮ AGE : 21 ans

Revenir en haut Aller en bas
Mer 16 Mai - 20:34
Voir le profil de l'utilisateur



Fly on ...





Je ne me pose pas trop de question quand il se montre curieux à propos de Katsuki. Il le connaît aussi, c’est peut-être pour ça. Je me dis qu’il veut simplement faire la conversation. De toute façon je n’ai rien à cacher. Katsuki est mon coach maintenant, mais il est avant tout un ami et je ne l’ai jamais nié. C’est normal que nous soyons plutôt proches, je l’ai toujours admiré aussi et je suis très honoré qu’il soit mon entraîneur. La réponse de Jin me tire un sourire.

- Tu as raison, mais j’ai la fâcheuse tendance à trop vouloir repousser mes limites … Si tu connais Katsuki tu seras sûrement d'accord pour dire qu'il n'est pas mieux que moi à ce sujet.

Sur ce point-là, je crois qu’on s’est bien trouvé avec Katsuki, il était pareil et il l’est toujours. Les malaises, ça m’est déjà arrivé, plusieurs fois pour être honnête. Quand les compétitions approchent j’ai un peu trop envie que tout soit parfait, alors je m’entraîne encore et encore, sans trop me préoccuper du reste. Je me suis déjà blessé aussi, heureusement ce n’était jamais très grave et je pouvais patiner malgré tout. Cette année, pour les championnats du monde je n’étais pas au meilleur de ma forme, à cause d’une blessure à la cheville survenue deux jours plus tôt lors des entraînements. J’ai tenu à patiner malgré tout …

Jin a l’air de manquer un peu de souplesse, mais ce n’est pas gênant, ça peut se travailler. Sa posture en revanche est vraiment pas mal. J’apprends qu’il a déjà fait des compétitions, mais qu’il a préféré arrêter, ce que je peux comprendre?

- Tu t’es bléssé ? demandais-je un peu curieu.

Malheureusement, ça fait partie du métier. Les chutes, les blessures, les hématomes … Aucun patineur n’y échappe. Moi-même j’ai souvent des bleus sur les jambes ou les bras à cause de chute parfois assez brusques. Quand on exécute un saut et qu’on retombe aussi sec sur la glace, ça peut faire mal. Il y a des défauts dans son saut, certes, mais je dois aussi souligner ce qui était bien, c’est important. Ensuite je le conseil et je me confie sur mon prochain objectif. C’est sans doute très ambitieux, c’est un saut qui n’a jamais été réussi en compétition …

- Merci, je suis sûr que tu y arriveras aussi, je t'encouragerai à t’entraîner jusqu’à ce que ça arrive.

Le soutien et les encouragements ça pousse toujours vers l’avant. Je souris.

- Ce n’est pas bizarre. Avant de connaître Katsuki il y avait un autre patineur que je suivais de très près, je regardais toutes ses compétitions, ses gala d'exhibition … Il ne me connaissait pas et pourtant c’est lui qui me poussait à toujours continuer. Quand j’ai connu Katsuki le schéma s’est un peu répété.

Sa question me surprend quelque peu, mais après tout je n’ai rien à cacher à ce sujet non plus. Je passe sous silence mes aventures sans lendemain, ça ne le regarde pas.

- Hm, non personne. En fait … Je me concentre beaucoup sur le patin et à cause d’une ancienne relation, je me suis dis que c’était mieux que je me focalise là-dessus jusqu’à atteindre tous mes objectifs.

Je n’entre pas dans les détails, je ne veux pas vraiment parler de mon ex et c’est ma vie privée.

- On va dire que la glace et mes patins sont les seuls grands amours de ma vie, conclus-je en riant. Et toi ? C’est pour plaire à quelqu’un que tu as décidé de te couper les cheveux ? demandais-je avec un sourire malicieux, ne me doutant pas du tout que j’aborde un sujet épineux et que j’ai probablement blessé Jin sans le vouloir.  

panic!attack


Fly on ...
A Flock of birds, hovering above. That's how you think of love and I always look up to the sky, pray before the dawn. 'Cause they fly away. Sometimes they arrive. Sometimes they're gone. Fly on, maybe one day I'll fly next to you ...
avatar
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 209
✮ DATE D'INSCRIPTION : 11/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 08/04/1999
✮ AGE : 19 ans.
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 209
✮ DATE D'INSCRIPTION : 11/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 08/04/1999
✮ AGE : 19 ans.

Revenir en haut Aller en bas
 

Fly on ~ (Jin & Kikuyuki)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seoulmates :: Les quartiers de Séoul :: Autres lieux :: Lotte World :: Patinoire-