CalendrierCalendrier  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Partagez | .
 

 You’re my man now [Eiden x Ryouta][nct -17 hot]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Dim 29 Avr - 14:15
Voir le profil de l'utilisateur
You’re my man now x Eiden x Ryouta ♡   Tenue x Séoul et sa ville. Il ne la connaissait pas vraiment avec tous ces gorilles qui lui servaient de gardes du corps dont un servait aussi de chauffeur. Il avait 20 ans, ce n’était plus le petit bambin qui ne souhaitait pas partir de Séoul. Cette époque là, elle est révolue. Enfin, il s’était inscrit dans une université publique et de bonne réputation, mais c’était surtout pour tuait l’ennuie. Entre ses journées à l’école ou dans la demeure principale ? Le choix était rapidement fait. Tian Wei, n’était toujours pas revenu de Chine.. Faut dire qu’il avait reprit le clan. Il était déjà chef de Triade. Le temps passait vite. En même temps, 32 ans.. Il était temps que son grand-père lui passe le flambeau. Quant à lui, bah, il profitait encore de sa jeunesse.. Enfin, du moins, commençait à prendre ses marques. Il ne connaît toujours pas la raison que son père a décidé de les appeler tous les deux à revenir à Séoul. M’enfin, pour le coup, il serait bien resté au Japon. Il avait eu le droit de ramener ses hommes de mains à qui il faisait une confiance complètement aveugle. En réalité, cela aurait été vraiment trop difficile d’être entouré seulement des hommes de main de son paternel. Tous de la mauvaise herbe, des mauvaises langues, qui n’ont jamais fait que cracher dans son dos. Le Japon ? Il était sûrement celui qui avait reçu son tatouage le plus tôt du trio des frères et pas avec une aiguille contrairement à ces derniers. A l’ancienne.. Autant vous dire, que ce fut sûrement l’une des pires tortures, qui est désormais, l’une de ses plus grandes fiertés.

Sauf, que ce n’est pas quelque chose qu’il doit montrer aux yeux de tous à son plus grand désarroi. M’enfin, il n’était pas idiot. On ne devait le relier à aucun clan. Enfin, ce n’est pas en Corée qu’on le reliera à quoi que ce soit. Pour ce que les coréens connaissaient des mœurs japonaises et puis, s’il devait être honnête, il ne connaissait pas du tout ce pays et ce soir, il avait envie de découvrir la ville de nuit. L’une des choses qui n’a jamais changé, c’est qu’il profite toujours que ses gorilles ont le dos tourné pour se faufiler en douce. Il ne remerciera jamais assez les cours de gymnastique qu’il a prit. Au moins cela lui permet de sauter un mur avec une aisance digne d’un félin et de passer un peu partout. Il était là, avec sa sucette dans la bouche à fouler les rues de cette grande ville sous la coupe du Clan Choi, principalement. Si ce n’était pas beau tout cela. Sauf que cette, ville, ce petit Empereur n’en voulait pas. Et d’un côté, on ne peut pas dire qu’il soit assez proche de son aîné Tian Wei, pour vouloir la lui laisser complètement. Le clan Natsume espérait aussi qu’il hérite au moins d’un ou deux quartiers.. Cela ne devrait pas être difficile. Tout n’était que question de pouvoir dans ce monde et lui, avec son sourire candide et cette expression enfantine.. Personne ne pouvait se douter du véritable visage qui se cachait derrière. C’était assez drôle de porter un masque. Il aimait surprendre et puis, cela brouiller aussi les pistes. Ses pas s’arrêtèrent devant un bar. Curieux de voir ce qui se faisait en ville, il y pénétra et s’affala sur une canapé après avoir montré sa carte d’identité. De là, il s’assit sur une banquette et assista à une représentation d’un groupe. Pas mal.. Même si, ce n’est pas vraiment sur ça.. Qu’il risquait de danser.. Au moins, cela mettait de l’ambiance, de son œil de lynx, il avait déjà remarqué quelques physiques avantageux. Peut-être qu’il pourrait s’approchait de l’un d’eux ? Lui, qui avait demandé un Dirty martini, il prit la pique pour décoincer à l’aide de ses dents, les olives..

Quelques proies intéressantes, surtout sur scène. De l’argent, ce n’est pas ce qui lui manquait.. Bien qu’il avait juste un chèque et sa carte bancaire. C’était beaucoup plus simple et le minimum syndical niveau liquide. Le groupe actuel semblait avoir terminé.. Il ne bouge pas, mais, les observe de loin. L’un d’eux semble rester. C’était bien sa veine, c’était le plus mignon du lot. Il le perdit de vue pendant un moment, puis le vit une demi heure plus tard en compagnie de deux mecs.. Ces derniers passèrent à côté de lui pour sortir.. Intéressé et curieux. Il sortit aussi, pour voir le jeune musicien poussait contre le mur, pendant qu’un des hommes s’approchaient de lui avec juste un billet en main.. Les bras croisés, l’épaule adossée contre le mur, il croise aussi les jambes pour finir par dire :

« Il y a de meilleurs endroits pour cela les gars. »

Tout guilleret les mains dans les poches, il finit par dire avec un petit sourire :

« Je peux m’amuser moi aussi? Dis dis.. Ils ne t’ont pas encore payés hein ? Tu as donc encore le droit de refuser non ? Je suis bien plus beau qu’eux non ? Cela ne te dit pas de vouloir passer la soirée avec moi ? »

Demande t’il en pointant de son index son visage enjoué, illuminé comme un gamin. Les hommes s’approchèrent de lui, d’un air menaçant, mais il finit par dire en sortant toute sa monnaie, soit 78 000 won qui en euros, est égale à 60, 49 euros.

« De beaux petits billets qu’il agita sous leur nez. »

« N’est-ce pas plus que ce vous comptiez lui donner. Ainsi, vous pouvez avoir deux trois tournées. Alors, vous me le laissez ? »

Autant ne pas faire trop de frasques. Les frasques et lui cela le connaît tellement. Finalement ils acceptèrent. Après tout, ce n’était pas tout le monde qui pouvait gagner cette petite somme de rien du tout. Ah vraiment, si son grand-père apprenait, comment il utilisait son argent, il passerait sûrement l’arme à gauche et encore, il lui tirerait certainement les oreilles. De là, tout content il fit :

« Tu dois vraiment être désespéré pour branler, ou être prêt à te faire passer dessus par deux camions comme ça. »
© CRIMSOM DAY


piss me and my men off,
you don’t want that boy !
©crack in time
avatar
Rang Snake

✮ MESSAGES : 61
✮ DATE D'INSCRIPTION : 23/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 17/10/1997
✮ AGE : 20 bougies
Natsume Choi Ryouta
ϟ Game over : Thank you for playing ϟϟ Game over : Thank you for playing ϟ
Rang Snake

✮ MESSAGES : 61
✮ DATE D'INSCRIPTION : 23/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 17/10/1997
✮ AGE : 20 bougies

Revenir en haut Aller en bas
Dim 29 Avr - 20:53
Voir le profil de l'utilisateur
>
Your my man now
feat. Ryouta & Eiden.
Une soirée banale, après avoir terminé mon service au Resto’sushi, j’ai couru jusqu’au bar. Je ne travaille pas ce soir, du moins, pas au restaurant. Les quelques soirées que j’ai de libre, il m’arrive d’aller chanter avec mon groupe dans un bar de Hongdae. On est payé aussi, mais je ne considère pas vraiment cela comme un travail. Le chant et la musique, c’est plus mon échappatoire, ma bouffée d’air frais, même si cela signifie aussi que je dois voir mon copain. On ne peut pas dire que notre relation aille de mieux en mieux, c’est même le contraire, mais à croire que nous sommes deux idiots qui se voilent la face. Ou plutôt, on a comprit tous les deux, mais on ne cherche pas à changer les choses. Comme on ne s’est pas vu de la journée, il vient m’accueillir avec un léger baiser, alors que je rejoins le reste du groupe pour les aider à tout installer. Ça ne prend pas longtemps puisque nous avons l’habitude maintenant et la représentation peut commencer. Nous enchaînons quelques chansons, des reprises, des compositions qui nous sont propres, un peu de tout … Je n’ai jamais utilisé mes compositions pour le groupe, je les garde bien cachées, elles sont trop personnelles, je n’ai pas envie de les dévoiler devant tout le monde pour le moment. Bien souvent aux yeux de tous je suis juste la belle voix et la belle gueule du groupe, mais je suis aussi musicien, je ne joue juste pas pour le groupe, ce n’est pas mon rôle.

La soirée avance et notre performance touche à sa fin. Il est déjà tard et même si le bar ne ferme pas tout de suite, il est tant pour nous de remballer. J’aide les autres membres du groupe, qui finisse par s’en aller. Mon copain me propose de rentrer avec lui, enfin surtout d’aller chez lui. Monsieur en a marre d’aller voir ailleurs ? Il a envie de moi maintenant ? Je me retiens de lui rire au nez. Ça m’arrive d’accepter assez souvent. Même si je sais très bien que je ne l’aime plus, rien ne m’empêche encore de le faire et puis … Je ne sais pas si c’est parce qu’il est mon premier copain et aussi, la première personne sur laquelle j’ai pu compter en arrivant en Corée, mais par moment … Je crois que je suis toujours attaché à lui, bien que cette relation soit complètement malsaine désormais. Je trouve une excuse bidon. Mes insomnies qui me gâchent encore la vie et je suis fatigué. Il ajoute que justement il pourra occuper ma nuit si je ne dors pas, mais je refuse encore et il n’insiste pas. Je passe rapidement par les toilettes et je m’apprête à partir moi aussi. Cependant, deux hommes m’abordent. Ils commencent à me faire du rentre dedans, m’adressant quelques belles paroles et se montrant bien trop tactiles, mais je me laisse faire. Apparemment, ils ont entendu parler de ce que je faisais pour arrondir mes fins de mois. Je ne le crie pas sur tous les toits, mais à force avec le bouche à oreille, certains hommes viennent me trouver. Ils m’attirent à l’extérieur et sortent quelques billets. Ils veulent en profiter tous les deux et bien sûr, je leurs dis qu’il faudra payer le double, quitte à accepter, autant me faire plus d’argent. Je relève la tête lorsque quelqu’un s’adresse à nous. C’est un jeune homme aux traits très enfantins, est-ce qu’il a même l’âge légal pour être ici ? Je ne le lâche pas des yeux. Passer la nuit avec un gamin ? Je ne veux pas avoir de problème avec la justice moi …

Pourtant il sort un peu de liquide et je remets en question mon jugement. Je n’ai pas de tarifs fixent, je vois en fonction du client et ce que je peux leur soutirer. Quand quelqu’un me plaît bien, je suis moins regardant. Quand je suis dans mes mauvais jours, je fais tout pour qu’ils m’en donnent le plus possible. Je regarde les deux autres hommes.

- Si vous n’avez pas plus à proposer je crois que je vais devoir vous laisser.

Ils n’ont pas l’air ravis, mais ils abdiquent. En espérant que ça ne me retombe pas dessus. Je fronce à nouveau les sourcils.

- Tu es là pour me juger ou pour prendre ton pieds ? Si tu es prêts à payer ça ne doit pas beaucoup te déranger ? Tu veux me passer dessus toi aussi, non, sinon tu ne serais pas là ? Dis-je en reprenant ses mots.

Je le détaille à nouveau du regard. On fait à peu de chose près la même taille, mais il a un visage très poupin. Ce qui me pousse à lui poser une certaine question.

- Tu es majeur au moins ? Je ne veux pas de problème. Et je veux être payé avant, c’est ma seule condition et que tu te protèges aussi, mais on verra ça après.

Je ne le lâche pas des yeux, attendant sa réaction. Au moins, il est mignon, ce n’est pas un vieux en quête de piment dans sa vie sexuelle parce sa femme ne l’excite plus. Même si eux, au moins ils paient très bien. Quand il me répond enfin, nous prenons la direction d’un petit motel en bas de la rue. J’ai l’habitude venir ici pour ce genre de choses, je sais que le propriétaire ne dira rien.
☾ anesidora


One more light
Who cares if one more light goes out ? In a sky of a million stars. It flickers, flickers. Who cares when someone's time runs out ? If a moment is all we are. We're quicker, quicker. Who cares if one more light goes out ? Well I do. Likin Park - One more light.
avatar
Rang Rabbit

✮ MESSAGES : 138
✮ DATE D'INSCRIPTION : 24/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 20/02/1992
✮ AGE : 24 ans.
Rang Rabbit

✮ MESSAGES : 138
✮ DATE D'INSCRIPTION : 24/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 20/02/1992
✮ AGE : 24 ans.

Revenir en haut Aller en bas
Mer 2 Mai - 13:13
Voir le profil de l'utilisateur
You’re my man now x Eiden x Ryouta ♡   Tenue x Pourquoi est-ce qu’il faisait ça ? Tout simplement pour commencer à prendre du bon temps afin de fêter son retour en Corée du Sud. Tian Wei n’avait toujours pas débarqué et il ne pensait même pas à son autre frère qui avait disparu de leur vie depuis 8 ans. Il était majeur, vacciné et plus dangereux qu’il ne le laissait le penser. Ce garçon possédait un visage d’ange, mais au fond, il était pire que le diable en personne. Il penche la tête sur le côté et observe l’échange entre les deux hommes d’un âge un peu trop murs et surtout au physique des moins glorieux. Sérieusement, il aurait été touché par ce genre d’hommes, il aurait passé son chemin. Il était hors de question qu’il se laisse toucher par un garçon aussi beau soit il qui est passé sous deux camions. Il manquerait plus que cela tenez. Il avait quand même des critères bien précis pour que les gars aient l’honneur de partager sa couche. Prendre un peu de plaisir.. C’était bon pour la santé, mais il se protégeait toujours.. Hors de question que la marchandise soit ternie par des « déchets ». Elle était loin l’époque où, il était innocent. De toute façon, ce n’est pas comme s’il avait eu le choix.. On a toujours le « choix ». Pas réellement. Enfin, ce soir il avait envie de s’amuser, et son jouet de ce soir, il était hors de question qu’on le lui brise ou le salisse. Finalement, il donna quand même tout son liquide à ceux deux « machins », pour qu’il n’ait pas vraiment de problèmes pour la suite, comme quoi Ryouta était gentil et réfléchi quand il le voulait afin.. C’était aussi pour sauver ses affaires comme on dit. A la question de son « jouet » de ce soir, il lui offre un sourire tout guilleret et excité comme une puce. Un sourire assez enfantin, alors qu’au fond, ce n’était qu’une ordure de la pire espèce.

« Pourquoi me demandes-tu ça ? N’est-ce pas évident ? Est-ce mal que je veuille te payer pour te faire mien ? Ou alors, tu es en train de me faire comprendre que tu préfères passer un petit moment avec ces deux ivrognes que moi ? Je ne suis pas à ton goût ? »

Et voilà qu’il était prêt à sortir les grosses larmes de crocodile. C’était un joueur, un menteur et un tricheur. Des trois « clients », il était sûrement le plus sale. Pas pour des raisons d’hygiène auxquelles, il tenait fermement, mais sur un autre plan. Sauf que ça, si tout se passerait bien, il n’y avait pas de raisons pour que sa couverture tombe à l’eau comme on dit. Il n’est qu’un petit étudiant qui veut satisfaire ses propres besoins. Quand sa « proie » reprend la parole pour lui donner ses conditions, il ne voit rien à redire si ce n’est que :


« Ne t’inquiètes pas, j’ai la majorité dans ce pays. Par contre, je viens de donner tout mon liquide à ces deux pouilleux ! Tu prends les chèques ? Et puisque je paie, j’ajoute aussi ma condition : Tu prends une douche avant. »


Il était hors de question qu’ils fassent quoi que ce soit, si cette condition n’était pas remplie. Au pire, il le planterait.. Mais, qu’il soit touché par des mains humant la transpiration, la poussière et autres odeurs de ce bar ou microbes parce qu’il a touché des gens. Qui ne lui dit pas qu’il a fait quelque chose avec un autre client entre deux pauses ? De plus, les chiottes de ce bar ne doivent pas être ce qu’il y a de plus propre. Ce n’était même pas une étoile au niveau sanitaire.. Il en mettait sa main à couper. Raison, pour laquelle, il emmenait toujours un produit de désinfectant pour mains et qu’il ne rendait jamais dans les wc publiques. Son rang ne lui permettait pas d’utiliser ces derniers. Il manquerait plus que cela. Maintenant, qu’ils étaient d’accord, il le suivit dans un petit motel de passe. Il en était persuadé. Au moins ici, personne ne posait de questions. Il avait décidé de payer la chambre avec sa carte de crédit. Il voulait le grand confort du moins de ce que ce motel pouvait leur offrir. Il était au courant qu’il y avait des limites, et puis bon payer une chambre, ce n’était pas un crime, plus encore d’avoir un amant. Finalement, la chambre était moins pire que ce qu’il avait imaginé. Toutefois, il releva quand même le matelas pour y découvrir un peu de poussière :

« Il faudrait vraiment qu’ils revoient leurs services.. Mais, cela est moins pire que ce à quoi je m’imaginais. Je pensais que tu allais m’emmener dans un coupe gorge !!! Dis, les repas et les boissons ici ? Sont bien ? On pourra peut-être essayer de manger ou de boire quelque chose avant ? Je pourrais commander pendant que tu prends ta douche  ? Manger mcdo ça te va ? »

Il ne lui demandait pas réellement son avis. Ils avaient toute la nuit et puis, ce n’est pas comme si c’était pas lui le client. Le client est « roi » comme on dit. Il était quand même curieux de savoir pourquoi il faisait cela. Le fric et toujours le fric sûrement. Lui, n’avait pas ce problème, il est né avec de l’argent sale qu’on fait passer pour du fric beau. Dans le fric, il n’y a rien de beau, c’est un mensonge. Mouais, bon, ce monde était pourris, il était le mieux placé pour le savoir. Mais, qu’importe qu’il soit pourris ou non, là ce soir, sa préoccupation première, c’était de remplir son estomac et puis au moins, il pourra apprendre à connaître ce joli petit agneau.
© CRIMSOM DAY


piss me and my men off,
you don’t want that boy !
©crack in time
avatar
Rang Snake

✮ MESSAGES : 61
✮ DATE D'INSCRIPTION : 23/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 17/10/1997
✮ AGE : 20 bougies
Natsume Choi Ryouta
ϟ Game over : Thank you for playing ϟϟ Game over : Thank you for playing ϟ
Rang Snake

✮ MESSAGES : 61
✮ DATE D'INSCRIPTION : 23/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 17/10/1997
✮ AGE : 20 bougies

Revenir en haut Aller en bas
Mer 2 Mai - 22:40
Voir le profil de l'utilisateur
>
Your my man now
feat. Ryouta & Eiden.
Si cet homme aux airs poupins n’était pas intervenu, j’aurais probablement suivis ces deux hommes. Ils me payaient moins que d’autres de mes clients, mais j’allais négocier pour qu’ils me paient le double puisqu’ils étaient deux et quelque chose me dit qu’ils n’allait pas dire non. De toute façon, c’était ça ou ils pouvaient repartir la queue entre les jambes, si je puis dire. Vu son allure, l’autre type a l’air plutôt riche. Il va même jusqu’à donner deux l’argent aux deux idiots pour qu’ils abandonnent l’idée de passer la nuit avec moi. Je lui fais envie à ce point ? Je ne sais pas si c’est flatteur ou bizarre.

- Je n’ai pas dis que c’était mal, j’aimerais juste que tu ne me juges pas ou alors que tu le gardes pour toi.

Après tout, il peut me traiter de ce qu’il veut, je suis peut-être celui qui vend son corps, il n’empêche qu’il est prêt à payer pour me passer dessus.

- Je ne te fais rien comprendre du tout.

Je ne dis rien sur le fait qu’il soit à mon goût ou non. Sans doute un peu trop jeune et pas assez musclé, mais dans ces cas-là, mon affecte personnelle n’a pas s’en mêler. Qu’il soit à mon goût ou non, s’il aligne suffisamment de billet, ce n’est plus un problème. D’ailleurs, avant qu’on aille plus loin, je lui appose mes quelques conditions. Elles ne sont pas nombreuses, mais tout de même. Un chèque ? Je sais que je prends un risque si j’accepte, il pourrait être en bois et sans provision. Je me retrouverais bien embêté et bien entendu, je ne pourrais pas aller porter plainte. Mes activités ne sont pas très légales.

- Si le montant est assez important, je peux faire une exception, répondis-je malgré tout.

S’il me fait un chèque d’une somme conséquente je pourrais me passer de vendre mon corps pendant quelques temps et ça c’est plutôt plaisant. Par contre, si je me fais avoir et qu’il se moque de moi, il faudra que je baisse encore plus mes standards pour trouver des clients pendant un moment. C’est jouer à quitte ou double, mais je prends le risque. Au moins il est majeur c’est déjà cela. Je fronce les sourcils. Prendre une douche ? Super, je suis tombée sur un clean freak.

- Comme tu voudras, soupirais-je.

Je le conduis dans un motel pas très loin. C’est minimaliste, mais ce n’est pas sale, juste modeste j’imagine. C’est un hôtel de passe, assez discret, personne ne demande de compte à personne. Parfois certains clients préfèrent me conduire dans un hôtel de luxe, même si ça ne me met pas à l’aise, je ne dis rien. S’ils préfèrent, soit. Je ne fais jamais rien dans le bar. Il y a beaucoup trop de risques pour que quelqu’un que je connais me voit. Certains hommes me tournent parfois autour là-bas, mais de toute façon, ce n’est pas nouveau que mon physique attire. Ce n’est pas pour me vanter. C’est juste un fait. C’est comme ça depuis la fin de mon adolescence. Je sais que j’ai un physique qui plaît et ça m’est utile quand je dois prendre quelques clients. Avec un physique désavantageux, j’imagine que je ne pourrais pas obtenir des sommes parfois très alléchantes. L’appât du gain ? Oui sans doute, mais il faut surtout que je subvienne à mes besoins à ma tendance à vivre légèrement au-dessus de mes moyens par moment. Je le laisse payer la chambre la plus chère que cet hôtel propose. Une fois les clés récupérées je le suis à l’étage.

À peine arrivé je le vois déjà soulever le matelas pour voir s’il y a de la poussière. Sérieusement ? Monsieur quitte son petit confort ça lui donne de l’urticaire. Je lève les yeux au ciel.

- Quel intérêt j’aurais d’emmener mes clients au casse-pipe ?

Je pourrais très bien les emmener dans un endroit où ils se feraient dépouiller de leurs biens et je pourrais me faire un peu d’argent sans écarter les cuisses, mais c’est trop risqué. Surtout que mes clients sont parfois assez fortunés.

- J’en sais rien, je viens pas vraiment pour manger habituellement, tu vois ? Tu veux quoi au juste ? Tirer un coup ou faire la conversation ?

J’avoue ne plus comprendre. C’est bien l’une des rares fois où je ne me fais pas sauter dessus à peine la porte de la chambre fermée. Surtout qu’ils savent très bien que plus ils passent du temps avec moi, plus ce sera cher. Alors par radinerie ou manque de moyen, certains veulent juste tirer leur coup rapidement.

- Va pour un macdo, si ça peut te faire plaisir. Tu n’auras qu’à me prendre la même chose que toi.

Je ne suis pas du genre très regardant sur mon alimentation et j’ai une morphologie plutôt avantageuse alors ça passera pour une fois. Puis il est le client, si je veux qu’il me paie, j’ai plutôt intérêt à me plier à ses envies. Même si je me fixe des limites pour les clients les plus violents ou étranges. Manger un macdo ne va pas me tuer j’imagine. Je le laisse commander et je vais prendre une douche.

Je ressors simplement avec mon boxer et ma chemise que je n’ai pas pris le temps de fermer. Je balance le reste sur une chaise. Quoi ? Je peux bien lui donner un aperçut de la marchandise et la pudeur ça fait bien longtemps que je ne sais plus ce que c’est. Je sais que je finirai nu tôt ou tard, alors maintenant ou tout à l’heure …

- Tu as commandé ? Demandais-je en m’asseyant au bord du lit.
☾ anesidora


One more light
Who cares if one more light goes out ? In a sky of a million stars. It flickers, flickers. Who cares when someone's time runs out ? If a moment is all we are. We're quicker, quicker. Who cares if one more light goes out ? Well I do. Likin Park - One more light.
avatar
Rang Rabbit

✮ MESSAGES : 138
✮ DATE D'INSCRIPTION : 24/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 20/02/1992
✮ AGE : 24 ans.
Rang Rabbit

✮ MESSAGES : 138
✮ DATE D'INSCRIPTION : 24/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 20/02/1992
✮ AGE : 24 ans.

Revenir en haut Aller en bas
Ven 4 Mai - 20:32
Voir le profil de l'utilisateur
You’re my man now x Eiden x Ryouta ♡   Tenue x « T’es pas très bavard dis moi ≈ M’enfin bon, l’appât du gain est ce qui fait fonctionner le monde quoi qu’on en dise pas vrai ? »

Fit-il avec ironie et et sérieusement. Le monde ne fonctionne que lorsqu’on tend la carotte qui se nomme : Billet verts. Enfin, là son jouet de ce soir aura un joli chèque. Il espérait que cela ne le dérange pas enfin, comme il s’y attendait, si la somme est conséquente, il n’a pas le choix que d’approuver. Enfin, il aurait pu refuser, mais bon il semblerait qu’il ait besoin d’argent. La nature était injuste. Elle permettait à certains de gagner 60000 dollars ou euros par mois juste pour monter leurs fesses ou parce qu’ils étaient juste beaux physiquement sans avoir un neurone. Bon au moins, il n’aurait pas un moulin à paroles qui voudrait savoir d’où il vient, ce qu’il fait de sa vie. Faut dire aussi que c’était gonflant. Lui par contre, aimait bien emm*rder les autres. Enfin, heureusement qu’il était de bonne humeur, il aurait pu s’offusquer qu’il ne lui donne pas une réponse plus nette que cela. Savoir qu’il puisse moins donner envie que ces deux « minables » qui étaient tellement moches qu’il en avait mal aux yeux.. C’était vexant. Comme quoi avec de l’argent en jeu, il ne semblait pas être du genre très regardant. Bonté divine, même s’il n’y avait rien de divin. Malgré son visage de poupon.. C’était un « monstre » lui-même et ce, depuis un moment maintenant.. Quoi que bon, il pourrait tenter de le piéger pour lui voler son argent, il avait intérêt à courir vite à moins de vouloir avoir moins de doigts sur ses mains. Il se ferait un plaisir de les lui couper. Il n’oublie jamais un visage.. Donc, quand on veut s’en prendre à sa petite personne, mieux valait ne pas louper son coup. Le tuer était la seule solution possible. Pour cela, qu’il ne craignait pas de le suivre tout en sortant une autre sucette de sa poche. Qui pourrait croire avec ce physique gracile et cette attitude bon enfant, se cache un « assassin » ? Personne, cela faisait son « charme » et faisait baisser la garde de ses ennemis. Un atout dont il savait utiliser à bon escient. Si avant, il regrettait de ne pas être une « armoire » physiquement, maintenant, il possédait son propre charme à lui. Il fredonne même un générique d’anime qu’il avait entendu un peu plus tôt :

Il fallait bien s’occuper comme on pouvait dans ce monde de brutes. Il n’y a pas à dire cela contrastait carrément avec son attitude réellement, mais allait tellement bien avec son physique apparent. Qu’importe qu’il chante mal ou non. Il fredonnait cela tout doucement et puis, bon cela montre bien qu’il ne comptait pas faire du mal à son jouet. Bon dans les draps cela restait autre chose. Il était gourmand. Il espérait pouvoir goûter rapidement à son dessert. Disons que ce soir il avait une faim de loup dans tous les sens du terme. Cela faisait un petit moment qu’il n’avait pas pu satisfaire ses besoins, faut dire qu’avec la surveillance quasi constante des employés de son grand-père, difficile de passer entre les mailles du filet. Il ne pouvait même toucher la marchandise de son propre clan. Cela signifiait que les filles et garçons de joie, la drogue et tout cela, autant abandonner sinon, petit fils ou pas, il aurait dû perdre un de ses doigts voir pire. C’est qu’il y tenait à ses doigts. Sans eux, il aurait fait comment pour continuer à taper les touches d’un clavier hein ? Du coup, ils étaient là dans ce motel de passe. Il semblerait que cela soit le lieu de prédilection de son festin. Bah, il n’allait pas être trop regardant, enfin, il était un minimum maniaque. Donc, c’est normal qu’il vérifie que la chambre soit potable un minimum pour le prix qu’il a payé. Il ferait une réclamatation demain, pour tenter de reprendre un peu son argent. Disons, qu’il avait les moyens de faire de pression. Sans utiliser son nom ou bien son clan.. Les rumeurs.. Cela court vite.. Puis, quelques pièces, c’était quelques pièces même si son compte en baque était garnis de jolies pièces et billets.

« Tu marques un point ! Ce serait prendre un risque pour faire sauter ton petit manège. Mais, tu pourrais être de ceux qui, pendant que j’ai le dos tourné, que je prenne la douche me dépouille. Mais, tu as l’air plus fûté que la majorité de ce que j’ai rencontré ≈ »

Futé dans le sens, qu’il ne se risquait pas à faire des sales coups à ses « proies ». Qui était la vérité proie au final ? Donner et vendre son corps.. En lui même, c’était un acte sale, mais de l’autre.. Au moins, cela servait à des personnes comme lui, qui souhaitent s’amuser. En tout cas, il avait faim et puis, il voulait en savoir un peu sur ce garçon. Il était bien jeune pour faire ce métier. Raison pour laquelle, il propose de manger de la malbouffe avant de commencer les choses sérieuses et qu’il prenne une douche. Au moins, il n’aurait pas l’odeur répugnante de tous ceux qui l’ont touché avant, quand sa langue goûtera le sel de cette derrière. Il n’avait pas répondu à sa question première.. Pendant qu’il commandait deux menus identiques. Ce qu’il voulait faire hein ?

« Puisque, c’est moi qui paie tout.. Tu n’as pas à poser de questions. Ce boulot c’est de ne pas obéir et satisfaire les envies de tes clients sans poser de questions ? Il y a pire comme programme non ? Mais, si tu ne veux pas, je suis certain de trouver quelqu’un d’autre dont le programme plait et puis, si j’aime bien ta compagnie tu auras un petit bonus ~~ »

Affirme t’il tout guilleret avec un grand sourire placardé sur le visage. Ryouta était de ceux, dont il était difficile de se défaire vraiment.. Une fois qu’il vous a dans collimateur dans le bon sens comme le mauvais, c’était terminé. Il prit un granc chicago classic, le 280 classic, un grand coca et une grande frite, ainsi qu’un sunday et un brownie. Il prit un triple cheeseburger et le reste comme lui. S’il n’avait plus d’appétit, il finirait pour lui. De là, il donna l’adresse du motel et aussi le numéro de chambre pour qu’on vienne lui apporter. De là, il regarde par la fenêtre avant que son regard ne soit attiré par « lui » quand il apparaît à nouveau.



© CRIMSOM DAY


piss me and my men off,
you don’t want that boy !
©crack in time
avatar
Rang Snake

✮ MESSAGES : 61
✮ DATE D'INSCRIPTION : 23/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 17/10/1997
✮ AGE : 20 bougies
Natsume Choi Ryouta
ϟ Game over : Thank you for playing ϟϟ Game over : Thank you for playing ϟ
Rang Snake

✮ MESSAGES : 61
✮ DATE D'INSCRIPTION : 23/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 17/10/1997
✮ AGE : 20 bougies

Revenir en haut Aller en bas
Sam 5 Mai - 23:06
Voir le profil de l'utilisateur
>
Your my man now
feat. Ryouta & Eiden.
Pas très bavard ? Pourquoi je le serais ? On ne me paie pas pour faire la conversation la plus part du temps. C’est rarement arrivé qu’un homme préfère se confier à moi, plutôt que s’envoyer en l’air, mais ça arrive toujours d’être surpris. Comme ma rencontre avec Mia par exemple … Au départ, je pensais qu’il allait comme les autres qu’il aurait juste envie de me passer dessus, mais la soirée a été toute autre. Il m’a entraîné dans une ruelle sombre de la ville et il a tagué un mur. Je me souviens très bien de l’oiseau qu’il a peint, une mésange charbonnière. Un bel oiseau et son dessin était très coloré. C’est bien il comprend vite. Il croit que je fais ça pour le plaisir peut-être ? Je n’ai pas l’intention de lui poser trop de questions personnelles, je ne suis pas là pour faire ami-ami avec mes clients. Je veux juste savoir s’il est majeur. Il a un physique bien juvénile, je ne veux pas avoir de problème avec la justice, ce n’est déjà pas très légal ce que je fais. Je le regarde vérifier la chambre quand nous arrivons au motel. Je lève les yeux au ciel. On dirait que je suis tombé sur un sacré phénomène ce soir …

- Ne t’en fais pas ton porte-feuille est en sécurité. De toute façon tu as dis toi même que tu n’avais plus de monnaie et je ne vois pas ce que je ferais d’un chèque que tu n’as pas signé.

Je pourrais lui prendre sa carte bancaire, je n’ai pas besoin de son code pour faire des achats sur internet par exemple, mais c’est trop risqué et il ferait probablement opposition dès qu’il remarquerait qu’il l’a « perdu ». Il a raison, il me paie pour faire ce qu’il veut de moi et je dois m’y plier. Enfin jusqu’à une certaine limite, mais il me propose juste de manger un macdo, rien de bien méchant et je ne vais pas refuser un repas tous frais payés.

- Tout dépend de quelles envies, mais j’imagine que ça je peux le faire.

Un bonus ? Il a l’air d’avoir de l’argent, j’espère me faire une petite somme rien qu’avec cette soirée. Je laisse commander notre repas et je vais prendre une douche rapide, avant de retourner dans la chambre vêtu seulement de mon boxer et de ma chemise encore ouverte. Je vois bien son regard sur moi quand je sors de la salle de bain. J’ai l’habitude que mes clients me regardent comme un morceau de viande. Pour la plus part je ne suis qu’une façon de se soulager, rien d’autre. Je ne sais pas de sport et ça se voit puisque je ne suis pas énormément musclé, mais j’ai la chance d’avoir un métabolisme avantageux. Je ne prends pas beaucoup de poids, j’ai un corps frêle, mais bien dessiné et comme la grande majorité de mes clients préfèrent dominer ça leur plaît ce genre de physique. Je pense. Et pour ceux qui se demandent, oui mes clients sont exclusivement masculins. Je suis homosexuel, ce serait idiot d’aller voir des femmes. Enfin, il y en a peut-être qui le feraient, mais personnellement, je sais que je ne pourrais pas. Bref, on n’est pas là pour parler de mes préférences sexuelles.

Je me laisse faire lorsqu’il vient m’embrasser et caresser mon corps. Je ne fais pas ça pour le plaisir, mais je sais que je dois me forcer et au moins donner l’illusion que ça me plaît. Je soupire lorsqu’il vient taquiner mon membre. Au moins mon corps réagit naturellement aux stimulations, ça aide un peu à jouer le jeu. Je suis le baiser, soupirant parfois contre ses lèvres alors qu’il maltraite mes boutons de chairs. Je lui adresse un léger sourire.

- Si tu réussi à être assez patient, répondis-je pour le taquiner.

Je me redresse quand il se recule pour aller ouvrir la porte. L’odeur de la malbouffe s’échappe des sacs en papier et je dois dire que ça me donne un peu faim. Je suis assis en tailleur sur le lit lorsqu’il revient. Ce n’est pas une chambre luxueuse, il n’y a pas de table, juste un bureau, un lit, une petite salle de bain, une armoire minuscule … On devra se contenter de ça. Je le laisse me donner ce qu’il a prit pour moi, je ne suis pas bien difficile.

- Merci. Bon appétit.

Je commence à manger mon hamburger, je dois avouer que ça fait du bien de manger. Comme j’ai travaillé aujourd’hui et que je suis directement allé au bar après, j’ai juste eu le temps de grignoter et pas de vraiment manger. Il s’est assit à côté de moi et je ne peux pas m’empêcher de laisser traîner ma main sur sa cuisse. Je ne fais que mon « travail » ou plutôt ce qu’on attend de moi. J’ai bien compris qu’il voulait s’amuser, si je puis dire, après avoir mangé, alors autant lui en donner un petit aperçut. Je vois bien son regard qui traîne sur mon corps et un léger sourire flotte sur mes lèvres. Je remonte légèrement ma main, continuant de manger comme si de rien était.
☾ anesidora


One more light
Who cares if one more light goes out ? In a sky of a million stars. It flickers, flickers. Who cares when someone's time runs out ? If a moment is all we are. We're quicker, quicker. Who cares if one more light goes out ? Well I do. Likin Park - One more light.
avatar
Rang Rabbit

✮ MESSAGES : 138
✮ DATE D'INSCRIPTION : 24/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 20/02/1992
✮ AGE : 24 ans.
Rang Rabbit

✮ MESSAGES : 138
✮ DATE D'INSCRIPTION : 24/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 20/02/1992
✮ AGE : 24 ans.

Revenir en haut Aller en bas
Dim 6 Mai - 21:57
Voir le profil de l'utilisateur
You’re my man now x Eiden x Ryouta ♡   Tenue x « Il reste toujours la carte, mon téléphone, mes fringues aussi que tu peux revendre ~~ »

Fit-il comme si c’était une évidence même. D’un côté, cela l’était. Pas que ses affaires valaient non plus des mille et des cent, mais ce n’était pas de la sous marque non plus et puis maintenant, tout était bon à prendre pour se faire un peu de blé non ? Les jeunes de maintenant, on ne pouvait plus leur faire confiance. Bon lui, encore moins si on connaît tout son historique, mais ce n’était pas le but ce soir. En réalité, ce qu’il voulait c’était de la détente, fêter comme il se doit, son débarquement à Séoul malgré qu’il en soit originaire, il se considère désormais, plus comme japonais que Sud-coréen. D’un côté, c’était compréhensible, il avait passé la majorité de sa vie dans ce pays du soleil levant au lieu de ce pays du matin calme. En tout cas, il se contentera pour ce soir de cette chambre. Il avait faim, on ne peut pas dire qu’il avait mangé énormément avant de s’évader de la maison. Pour sûr qu’il allait sûrement se prendre un énorme sermon, mais il n’était plus ça cela prêt et puis, il n’était plus ce môme innocent qu’il était quand son propre père l’a laissé à la famille Natsume. En tout cas, il comptait manger avant de faire quoi que ce soit. Un petit sourire satisfait naquit sur ses lèvres.

« Qui peut résister à de la bouffe de toute façon hein ? »

Demande t’il candidement. Il lui plaisait physiquement comme psychiquement même si, il n’allait pas se cacher sur le fait, qu’il était quand même curieux de savoir ce qui le poussait à vendre son corps comme il le faisait. Chacun faisait de ce qu’il souhaitait de ses fesses, cela ne le regardait absolument pas. Sauf que Ryouta était curieux de nature, un défaut professionnel ou non. D’un autre côté, pour lui, cela allait être simplement une nuit sans sentiments.. Juste satisfaire ses besoins et ses envies. L’amour hein ? Son coeur était déjà pris par quelqu’un d’autre.. Une personne qu’il ne devrait pas aimer.. De toute façon, c’était un traitre aux yeux de tous.. Il lui en voulait d’être partit, mais un lion possédait le coeur pur.. Pas étonnant qu’il se soit dirigé vers l’ennemi. Il était bien trop pur pour ce monde ensanglanté et corrompu. Ce monde qui lui a ôté toute l’innocence qui l’habitait il y a une époque, qu’il a même du mal à se dire qu’il fut innocent un jour.

Quand il rentre à nouveau dans la pièce, il ne peut ôter son regard sur le corps et puis, ils avaient encore une peu de temps alors, autant goûter la « marchandise » comme on dit. Il préférait avoir un avant-goût de ce qu’il pourrait avoir. Il n’allait pas s’en plaindre, bien au contraire. Alors, il commença à le taquiner au niveau de ses boutons de chaire, pendant que sa langue vint découvrir chaque recoin de sa bouche. Quant à son genoux, il appuyait doucement sur cette virilité à travers les vêtements. Le corps au moins réagissait.. Il allait se régaler, il en était certain. Seulement, on toque à la porte et son appétit de son nouveau jouet comme de sa faim, n’a fait qu’accroître. Allez savoir qui allait l’emporter. Il sourit malicieusement aux paroles de son coup d’un soir avant de payer de sa carte bancaire leurs repas de ce soir dont l’odeur chatouillant ses narines, lui donnait déjà faim. Autant être honnête, il avait réellement un gros appétit. Une fois la porte refermée sur eux deux, il s’approche de son « invité » afin de lui donner sa nourriture pendant que lui, prend place à ses côtés sur le matelas et commence à manger avec un autre grand sourire candide. Au bon appétit il :

« Kerki ! Chom képi ! »

Difficile de comprendre avec de la nourriture dans la bouche, mais bon les bonnes manières, pour ce soir, Ryouta les a enfermé au placard. Qu’importe si il postillonne. Ce n’était pas le plus important. De toute façon, il était trop affamé et gourmand qu’il était plus concentré par sa nourriture que cette main qui serpente doucement sur sa cuisse. Il frissonne un peu.. Puis, finit par s’esclaffer. Avalant doucement, il emprisonna cette main qu’il apporta à ses doigts pour les sucer sensuellement et en mordiller doucement le bout :

« Un peu de patience.. Profitons… Je déteste le gaspillage.. »

Fit-il suavement, pendant qu’il mouilla chacun des doigts de cet inconnu, sûrement aîné et puis, finalement, il reposa doucement cette main qu’il libéra pour manger ce qui était vraiment comestible. D’ailleurs, en prenant une gorgée de son coca il lui demanda cash :

« Tu fais cela depuis combien de temps ? Je veux dire.. Tu fais ce que tu veux de tes fesses, je ne vais pas m’en plaindre, mais je suis curieux. Tu as tant de besoin de fric que ça ? »

Ben quoi autant faire la conversation, Ryouta était bon pour discuter et faire autre chose. En même temps, ce gamin était un joueur sur beaucoup de choses. Et puis bon, si cela devenait un particulier qui sait ? Il aimerait en avoir un peu l’exclusivité en quelque sorte et autant, qu’il en sache un minimum sur lui. De toute façon, il était le genre à ne pas coucher à droite à gauche avec n’importe qui. Il choisissait les personnes qui méritaient de toucher son corps et encore… S’il permettait qu’on le touche.. En effet, Ryouta était une personne qui aimait « dominer », mais c’est à cause d’un traumatisme enfantin… De rester « vierge » de ce côté là, malgré son côté poupon.
© CRIMSOM DAY


piss me and my men off,
you don’t want that boy !
©crack in time
avatar
Rang Snake

✮ MESSAGES : 61
✮ DATE D'INSCRIPTION : 23/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 17/10/1997
✮ AGE : 20 bougies
Natsume Choi Ryouta
ϟ Game over : Thank you for playing ϟϟ Game over : Thank you for playing ϟ
Rang Snake

✮ MESSAGES : 61
✮ DATE D'INSCRIPTION : 23/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 17/10/1997
✮ AGE : 20 bougies

Revenir en haut Aller en bas
Lun 7 Mai - 23:09
Voir le profil de l'utilisateur
>
Your my man now
feat. Ryouta & Eiden.
Je lève les yeux au ciel. Pourquoi est-ce qu’il veut à tout prix que j’essaie de le dépouiller ? Je n’ai pas beaucoup d’intérêt à faire ça. Croyez-moi, un homme peut être beaucoup plus généreux quand on accepte de réaliser ses fantasmes les plus inavouables. C’est fou comme l’homme est manipulable quand on le prend par son instinct le plus primaire. La plus part de mes clients pensent me dominer, mais dans le fond, je sais très bien ce que je fais et c’est un peu moi qui ai le réal contrôle.

- Si j’étais toi j’éviterais de me donner de mauvaises idées,
conclus-je avant de m’éclipser dans la petite salle de bain attenante à la chambre pour prendre une douche comme il l’a exigé.

J’ai moi-même des demandes auxquelles je ne déroge pas, alors je peux bien faire ça pour lui. Dans le fond, je pense qu’une douche ne pourra pas me faire de mal de toute façon. Même si je ne tarde pas trop sous l’eau chaude, aussi agréable soit-elle. Je ne voudrais pas qu’il s’endorme si je prends trop de temps, même s’il m’a dit qu’il commanderait à manger. Je ferais en sorte qu’il soit très généreux ce soir. J’en ai besoin, ne serait-ce que pour m’éloigner de tout ça quelques semaines, selon ce qu’il accepte de me donner. Je retourne dans la chambre, très peu vêtu, mais le but est bien d’attirer son attention, non ? Je sais que mon corps est atout et qu’en général, il plaît et je sais en jouer.

Je me laisse faire lorsqu’il vient m’embrasser, taquinant mes bouton de chair et ma virilité qui commence à s’éveiller. Je le laisse me dominer complètement, je sais qu’en général les hommes aiment ça, sauf s’il me font comprendre le contraire, je m’y plie sans problème. Je peux aussi être beaucoup moins passif. Avec le temps j’ai appris à m’adapter. À écarter les cuisses docilement ou à me montrer plus sauvage, selon ce que l’on attend de moi. Il se recule lorsqu’on toque à la porte. C’est le livreur qui apporte notre repas de ce soir. Assis sur le lit, je laisse mon client du soir aller ouvrir et payer la commande. Au moins je pourrais manger gratuitement, je suis loin de m’en plaindre. Je ne suis pas difficile et je prends ce qu’il a bien voulu commander pour moi, lui souhaitant bon appétit au passage. Pourtant, je ne peux pas m’empêcher de me montrer taquin. Je mange comme si de rien était, mais je commence aussi à caresser sa cuisse, remontant de plus en plus, lentement … Mon regard cherchant à capter le sien. Je le suis des yeux lorsqu’il porte mes doigts à ses lèvres, lui adressant un sourire aguicheur.

- Je suis sûr que je ne suis pas le plus impatient, susurrais-je simplement.

Il repose ma main sur ma cuisse et je continue de manger comme si de rien était. Il est probablement plus jeune que moi, mais il m’a dit être majeur, je lui fais confiance. Je ne vais pas non plus commencer à lui demander ses papiers. J’espère simplement qu’il ne m’a pas mentis et que je n’aurais pas de problème plus tard. Je sirote silencieusement ma boisson, pas très bavard et c’est lui qui prend la parole en premier. Je ne connais toujours pas son prénom d’ailleurs. Je ne le demande jamais à mes clients, même si certains me le donnent quand même et je ne dévoile jamais le miens. Je prends un pseudonyme quand je fais ce genre de chose. Il m’a l’air bien curieux … C’est bien la première fois. En général les hommes que je vois sont juste ravis de pouvoir tirer un coup facilement et ils ne se soucient pas trop de moi.

- Je ne sais plus exactement, un an, un et demi sans doute.

Quand les choses ont commencé à partir en vrille entre moi et mon copain. J’avais besoin d’argent aussi, dans l’optique de reprendre mes études, ce que je n’ai finalement jamais fais, ça coûte cher et je n’ai jamais pu économiser suffisamment, mais j’ai continué, car cela m’apporte un confort non négligeable. La première fois, j’étais un peu trop ivre, un homme m’a abordé, c’était la première fois que je trompais mon petit-ami. Je ne sais pas pourquoi, mais l’homme avec qui j’ai couché a certainement cru que je faisais le trottoir et avant de partir dans la nuit il m’a laissé une généreuse somme. J’ai su que je pourrais me faire de l’argent facilement et je n’ai pas réfléchis. Il me faut aussi de l’argent si je veux retourner en Australie par moment. Je sais que mes parents pourraient m’aider, mais je veux pouvoir me débrouiller seul, surtout à presque 25 ans.

- Oui, j’ai besoin de fric. Qui n’en a pas besoin de nos jours ? Répondis-je comme pour couper court à la conversation, cela dit, sa curiosité, me rend aussi … Curieux. Pourquoi tu t’y intéresse ? Je veux dire … La plus part des hommes que je vois veulent simplement me sauter, ils me paient et il s’en vont sans vraiment s’en soucier, c’est ainsi que ça devrait se passer, non ?

Mon ton n’est pas méchant, je lui parle calmement et je cherche simplement à comprendre.

- Je vends mon corps en échange de quelques billets, rarement pour faire la conversation, tu sais …

Cela dit, ce n’est pas désagréable, de ne pas avoir l’air d’un simple bout de viande pour une fois. Je sais que ça finira de la même façon qu’avec les autres, mais … Pourtant, ça semble un peu différent. C’est idiot. C’est un client comme un autre, il me paie juste à manger, ça arrive parfois qu’on me paie un repas ou un verre, pour ensuite passer à autre chose et prendre son pied. Je soupire. Je ne suis pas toujours fier de ce que je fais, mais c’est comme ça. Je n’ai pas de diplôme, j’ai juste un petit job qui ne me suffit pas vraiment, il faut bien que je joigne les deux bouts.
☾ anesidora


One more light
Who cares if one more light goes out ? In a sky of a million stars. It flickers, flickers. Who cares when someone's time runs out ? If a moment is all we are. We're quicker, quicker. Who cares if one more light goes out ? Well I do. Likin Park - One more light.
avatar
Rang Rabbit

✮ MESSAGES : 138
✮ DATE D'INSCRIPTION : 24/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 20/02/1992
✮ AGE : 24 ans.
Rang Rabbit

✮ MESSAGES : 138
✮ DATE D'INSCRIPTION : 24/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 20/02/1992
✮ AGE : 24 ans.

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 10 Mai - 9:25
Voir le profil de l'utilisateur
You’re my man now x Eiden x Ryouta ♡   Tenue x Un an et demi ? C’est long et plus court que la majorité qui se mettent dans ce « circuit ». Il ne fallait pas être idiot.. Ce métier, pouvait rapporter énormément. Même être hôte ou hôtesse qui étaient des métiers un peu plus classe, car la clientèle était normalement beaucoup plus riches et surtout plus éduqués.. Cependant on pouvait trouver de drôles de spécimens.. Des demandes vraiment étranges et bizarres voir effrayantes. Seulement, en travaillant pour ce genre de boites soit on était protégé, soit on recevait des coups si, le client venait à se plaindre. C’est la raison pour laquelle, il ne se permettait pas d’aller voir des garçons de joie qui appartenaient à des maisons closes ou autre établissements appartenant à ses deux clans. De toute façon, il était un jeune homme qui ne devait pas trop se faire remarquer. Raison pour laquelle, il allait dans les bars, et puis si un poisson lui plaisait alors, il allait à la pêche comme on dit.. Sauf, si il sentait les problèmes à l’horizon. Enfin bon, au moins il avait rencontré un curieux spécimen. Cela se tenait pour le fric même s’il se demande s’il n’avait pas des parents.. Une famille aimante.. Ou tout autres..

« Tu as pas une famille pour te soutenir ? Disons que qu’un an et demi.. Tu sembles assez âgé, c’est que tu t’en passais très bien avant non ? Et ton copain ? Est au courant ? »

Après, il pouvait s’emporter et ne pas répondre à sa question, mais pendant qu’ils mangent au moins qu’ils fassent la conversation. Ils pouvaient parler de tout et de rien. Quant au fait qu’il a relevé pour son copain.. C’est surtout parce qu’il avait bien remarqué ce type qui l’avait regardé avec un regard qui en disait long sur ses intentions. D’ailleurs, il semblait même un peu mécontent, voir vexé quand ce bellâtre avait refusé de le suivre pour aller à ses petites activités. Il ne comptait pas aller voir ce dernier pour aller lui dire. Il pourrait, mais il connaissait aussi le risque de perdre un bon coup. Mordant un bon coup de dent sur son premier sandwich. Il leva un sourcil et finit par dire :

« Je suis curieux de par nature et puis.. Je n’ai pas l’occasion de parler à des inconnus. Après peut-être que cela se passe comme ça, mais c’est intéressant de savoir quand même un minimum sur un coup qui pourrait devenir régulier par exemple. »

D’un côté, parler de tout et de rien devant un bon repas de malbouffe autant vous dire que c’était rare. Son repas, il le mangeait généralement devant ses bébés d’ordinateurs. On n'allait pas se leurrer, il n’était pas n’importe qui. Autant avant il s’en serait foutu, maintenant il en jouait. C’était un Gangster et il était fier de cela. Son kidnapping quand il était encore un enfant, un « bébé » a changé énormément sa vision des choses. Donc pouvoir avoir une conversation même sans ni queue ni tête, c’était toujours beaucoup plus intéressant qu’on ne pourrait le croire. Toutefois, il est surpris par les propos tenus de son coup d’un soir. Oh il sait qu’il ne doit pas souvent faire la conversation. Cependant, il faudrait peut-être qu’il comprenne quelque chose :

« Tu sais.. Me mettre dans le même panier que les deux dindons de tout à l’heure.. Je vais vraiment finir par me fâcher ≈ Héhéhé fais pas cette tête je déconnais. Tu as bien un petit surnom non ? Parce que je vais pas à chaque fois te surnommer XXX »

Malgré son humour pourris et c’est un peu le cas de le dire, Ryou était quand même sérieux dans le fond. Bon, pour son futur amant il valait mieux qu’il lui donne un petit surnom pour l’appeler, parce que sinon, il allait avoir droit à plusieurs surnoms complètement déplacés et c’est peu de le dire. Il prit sa boisson pour aspirer le coca via la paille qu’importe le bruit. De là, il reprit après voir bu sa gorgée :

« Dis toi que je ne suis pas Mr Tout le Monde. Discuter et être occupé sont deux choses que je peux faire en même temps et j’aime aussi.. Au moins, je sais qui j’ai en face de moi. »

Après, s’il veut être considéré comme un simple morceau de viande. La prochaine fois il se taira ou alors, il a vraiment peur qu’il ne le paie pas. Ce n’est pas comme si il allait payer une fortune. Il connaissait le marché de la prostitution et autres.. Il paierait peut-être moins, mais il paiera sûrement plus que tout ce qu’on l’a payé précédemment. Ah vraiment.. Il détestait faire quoi que ce soit, l’estomac complètement vide. C’est pour cela, qu’avant de lui sauter dessus, il préférait que sa panse soit remplie. Son frère Tian Wei ne serait sûrement pas bien content d’apprendre la vérité sur ses actions, mais tant que cela n’entache pas les affaires familiales, il n’y avait pas de problème. Il était majeur et vacciné.. Puis, le tatouage qu’il a dans son dos, montre bien qu’il est homme du clan Natsume. Enfin ça, personne n’est sensé connaître la signification.. Après tout, des tatouages de ce genre là.. On en trouve un peu partout. D’ailleurs, maintenant qu’il y pense :

« N’empêche, j’ai pensé dans un premier temps que tu faisais cela, car ton copain ne te satisfait pas sexuellement parlant ! »
© CRIMSOM DAY


piss me and my men off,
you don’t want that boy !
©crack in time
avatar
Rang Snake

✮ MESSAGES : 61
✮ DATE D'INSCRIPTION : 23/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 17/10/1997
✮ AGE : 20 bougies
Natsume Choi Ryouta
ϟ Game over : Thank you for playing ϟϟ Game over : Thank you for playing ϟ
Rang Snake

✮ MESSAGES : 61
✮ DATE D'INSCRIPTION : 23/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 17/10/1997
✮ AGE : 20 bougies

Revenir en haut Aller en bas
Ven 11 Mai - 8:55
Voir le profil de l'utilisateur
>
Your my man now
feat. Ryouta & Eiden.
Parler de moi et des raisons pour lesquelles je fais ce que je fais, ce n’est pas spécialement quelque chose que j’apprécie. Je n’ai pas l’habitude de le faire non plus. En général, les hommes que je fréquente dans ce genre de moments ne sont pas très loquaces. Ils veulent juste tirer un coup facilement et que je me plie à leurs moindres désirs. La plus part du temps je le fais, tant que ça ne va pas trop dans les extrême. J’ai encore une fierté et une estime de moi-même, malgré les apparences. Ma famille ? Je suis certain que mes parents m’auraient aidé si je leurs avais demandé, ils étaient prêts à le faire quand je suis parti pour Séoul. Cependant … J’ai comme qui dirait une fierté mal placée. Mon beau-père m’a tellement prit la tête. Je sais que ça fait de la peine à ma mère de nous voir nous disputer, alors je me tiens éloigné la plus part du temps. Je ne vais pas l’avoir pour recevoir de l’aide, sinon mon beau-père se fera une joie de laisser sa remarque cinglante. J’aurais pu aller voir mon père, sans que personne n’en sache rien, mais si on veut que je fasse mes preuves, je le ferais. Je sais que mes parents seraient probablement attristés de voir la situation dans laquelle je suis et qu’ils voudraient m’aider, alors je ne dis rien. Je dois dire que … J’ai un peu honte aussi, mais c’est un autre problème. Je fronce les sourcils alors qu’il évoque mon copain.

- Comment tu sais ? Demandais-je méfiant.

S’il a l’intention d’aller lui parler … Est-ce qu’il se doutait de quelque chose et c’est lui qui a demandé à ce que ce type vienne me voir ? Au moins ça précipiterait peut-être notre rupture … C’est un mal pour un bien. Parfois, je m’en veux de faire ça dans son dos, mais vu l’état de notre relation en ce moment … J’aurais pu rompre, c’est vrai, mais c’est compliqué et je n’ai pas de compte à lui rendre.

- Il ne sait rien et tu n’as pas intérêt à lui en parler. Quant à ma famille, j’en ai une, mais je ne veux pas être un poids pour eux, prétextais-je.

Je ne réponds pas à toutes ses questions. Je n’ai pas envie. Je n’ai pas accepté sa compagnie pour subir un interrogatoire. En fait si j’ai accepté, c’est surtout qu’il avait l’air plutôt riche et que je savais très bien qu’il allait me payer plus que les deux autres types réunis.

- Comment ça qui pourrait devenir régulier ? Demandais-je surpris.

C’est déjà arrivé que je couche plusieurs fois avec le même homme, mais en général ils n’expriment pas cette envie avant. Ils reviennent juste me voir plus tard, disant qu’ils ont apprécié et qu’ils veulent remettent ça. Certains pensent même que je leurs ferais un prix ou que ça pourrait même être gratuit. Ils rêvent. Je n’en suis pas encore arrivé au stade de faire ça sans contrepartie. Du moins pas avec mes clients. Il m’arrive de rencontrer des hommes qui me plaisent et de me laisser aller avec eux, sans rien demander en échange, mais je distingue bien les deux : mes clients et mes aventures.

- Pourtant c’est bien ce que tu es, non ? Un de mes clients. Appelle moi juste Haku.

La première fois que j’ai fais ça, c’est le premier prénom qui m’est venu en tête. Je ne sais pas pourquoi j’ai pensé à ce film Le voyage de Chihiro, il y a ce personnage, le dragon. J’ai juste sorti ce nom au hasard et depuis je l’ai gardé. Au moins il n’a rien à voir avec mon vrai prénom et c’est mieux comme ça.

- Et toi, je t’appelle comment ?

Je lui adresse un léger sourire. Au moins sa compagnie n’est pas désagréable et il n’a pas l’air de trop insister quand je ne réponds à ses questions. Je ne sais pas pourquoi il veut savoir qui il a en face de lui. Ce n’est pas dans les habitudes de mes clients en temps normal. Je continue de manger silencieusement, mais un léger rire finit par m’échapper.

- Les prouesses sexuelles de mon mec t’intéressent maintenant ? Si tu veux tout savoir, non, ça n’a rien à voir avec ça, répondis-je honnêtement.

Je n’ai jamais vraiment eu à plaindre à ce niveau, même si c’est très bizarre de parler de ça avec un de mes futurs coups d’un soir ou client.

- Tu voulais te donner le défi de faire mieux que lui ? Lançais-je comme pour le provoquer.

Je finis mon sandwich et prends quelques gorgées de boisson. Je n’ai jamais un appétit énorme en temps normal, alors je pense que je m’en contenterai.

- Et toi alors … Pourquoi tu fréquentes ce genre de milieu ? Tu n’as personne dans ta vie ?

C’est un peu indiscret comme question, mais après tout, il l’a été lui aussi. S’il a envie de me connaître un peu mieux, pourquoi je n’en ferais pas de même. Il ne pourra pas me le reprocher en tout cas.

- Merci pour le repas, aussi.

Malgré ce que je peux faire de ma vie, j’ai correctement été éduqué. Assez pour pouvoir être reconnaissant et le remercier en tout cas. C’est la moindre des choses et j’ai de plus en plus l’impression qu’il me traitera différemment que la plus part de mes clients.
☾ anesidora


One more light
Who cares if one more light goes out ? In a sky of a million stars. It flickers, flickers. Who cares when someone's time runs out ? If a moment is all we are. We're quicker, quicker. Who cares if one more light goes out ? Well I do. Likin Park - One more light.
avatar
Rang Rabbit

✮ MESSAGES : 138
✮ DATE D'INSCRIPTION : 24/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 20/02/1992
✮ AGE : 24 ans.
Rang Rabbit

✮ MESSAGES : 138
✮ DATE D'INSCRIPTION : 24/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 20/02/1992
✮ AGE : 24 ans.

Revenir en haut Aller en bas
Ven 11 Mai - 23:33
Voir le profil de l'utilisateur
You’re my man now x Eiden x Ryouta ♡   Tenue x « Comment je sais hein ? Disons que j’aime observer.. Et qu’il y a certains signes qui ne trompent pas. »

C’était simple, mais efficace. Il était sincère pour une fois. Il y avait des fois où il l’était malgré que sa vie soit un pur mensonge. Il allait en cours afin de se fondre dans la masse, et parce qu’il ne souhaitait pas rester enfermé chez lui. Il avait même pris un autre local de vieux immeubles inhabités pour y faire sa planque. D’un autre côté, il préférait ça que restez chez son père et avoir le double d’hommes qui surveillent ses moindres faits et gestes. Ryouta pouvait bouger comme bon lui semblait, mais bon ce n’est pas comme s’il était libre de ses actions. Que sa famille soit absente ou pas. Le patriarche n’est pas dans le pays, Tian Wei ne l’est pas non plus et, malgré tout.. On l’a obligé à venir ici. C’était injuste selon lui qu’il soit le seul à suivre les règles. Ce n’est pas parce que Hyun Ki a décidé de tout quitter à son âge, qu’il allait faire de même.. Vraiment… Il ne supportait pas le fait qu’on ne lui fasse pas confiance. Sûrement parce qu’il avait été « sali » quand ce n’était encore qu’un bébé ? Ouais.. Sûrement… Quant à la « menace » cachée de Eiden il lui répondit du tac au tac :

« Oh ? Et qu’est-ce que tu me feras si je le lui dis ? Mais, t’inquiètes pas.. Je ne compte pas te perdre, et puis, c’est trop galère les histoires de couples ! Quant à ta famille.. Si elle est aimante tu devrais en profiter pour qu’elle te tire de là. »

Il n’avait pas cette notion de poids ou si, mais quelque part c’est parce que le nom de sa famille faisait fuir tout le monde du moins, dans ceux qui étaient dans le milieu. Des hommes se faisaient arrêter à sa place s’il était pris bien qu’il soit très prudent de ce côté là. Faire disparaître les corps et les preuves de sa présence, il était doué pour cela et puis, il était souvent derrière un ordinateur ou plusieurs portables. On peut donc dire, qu’il agissait vraiment dans l’ombre comme la Corneille.. D’ailleurs, il avait dans l’idée de se faire tatouer cet oiseau noir annonciateur de mort qui lui correspondait tant. A sa question, un sourire narquois se glisse sur ces lèvres tout en se léchant les doigts où, de la sauce s’y trouve pour s’être un peu écoulée.

« Ben.. Que dirais tu que je sois ton seul client ? Après tout.. Ton tarif c’est quoi ? Je ne connais pas très bien Séoul.. Mais, deux nuits voir même une nuit par semaine devrait te faire toute la semaine sans coucher à droite à gauche qu’en dis tu ? »

Tous les hommes sont appâtés par l’argent. Eident avait besoin d’argent bien qu’il y avait aussi le fait qu’il semble aimer gagner quelques billets en donnant son coeur. Sauf que, même en se protégeant à chaque fois, il n’était pas à l’abri qu’un jour, il tombe sur un client violent qui n’obéit pas aux règles. Et dans ce cas-là, ce serait dommage qu’il doive aller voir ailleurs s’il est tout abîmé. Ne croyez pas qu’il pense sincèrement au bien de son jeune hamberger… De son dessert de ce soir.. Il pensait aussi avant tout à ses propres besoins. Ce n’était pas qu’il était obnubilé. En effet, il était un client, mais il était quand même différent dans le lot.

« Alors dis toi que je suis un client spécial Haku. »

C’était un très joli pseudonyme. Quant à lui hein ? Son surnom était déjà tout trouvé. Il n’était pas devenu un aigle à son plus grand désarroi, mais il était devenu un oiseau tout autre. Malheureusement, ce n’était pas un cygne non plus. Pourquoi, doit-il se souvenir maintenant de son départ d’il y a plusieurs années d’ici hein ? Sans se départir de son sourire enfantin il finit par dire :

« Crow. »

Il pouffe en même temps que Eiden rit quand il parle des prouesses de son mec. Disons, qu’il était vraiment curieux de savoir pourquoi quelqu’un qui a un copain fait ce boulot. Il ne devait pas être complètement heureux. Après, il lui a demandé de ne pas le lui dire, c’est qu’il est arrivé jusqu’ici à cacher ses petites affaires. Cela en disait long sur le mec.

« Tu devrais le lâcher. Je veux dire.. Sans vouloir te blesser. Mais, j’aurais remarqué depuis longtemps que mon copain donne son corps si j’y tenais vraiment. Ceci dit, tu es maître de ta vie et je ne vais pas me plaindre, puisque je vais tout faire pour te satisfaire ~~ »

Sauf que Ryouta ne tenait pas à grand monde. Ce n’est pas comme s’il avait quelqu’un dans sa vie ou si, mais il détestait aussi cette personne et il préférait se concentrer sur cela que sur les autres sentiments. Il était confiant quant au fait qu’il pourrait le satisfaire plus que son petit ami. Il ne comptait pas non plus le faire tomber amoureux de lui. Le but n’étant pas là et puis, entraîner un « faible » dans son monde noir très peu pou lui même si, sa conscience était pourrie.

Il pouffe, mais n’ajoute rien à la provocation malgré qu’il lui offre un clin d’oeil. Finissant lui aussi rapidement ses deux sandwichs il finit par dire à sa question :

« Moi ? Personne en vue et, je ne cherche pas non plus ! »

Il se complaisait ou du moins, était obligé de se complaindre dans cette situation. Une plainte et il se prenait un coup bien placé. Sa famille était loin d’être tendre. Il avait beau avoir 20 ans.. Bientôt 21 ans, cela ne change pas au fait que son père pourrait mettre un terme à sa vie, mais il était déjà préparé à tout cela. Bien qu’il avait la protection du clan Natsume. Son père ne pouvait pas le tuer sur un coup de tête.. Sinon, il sait qu’il perdrait gros. Finalement, celui-ci n’avait plus complètement la main mise sur lui. Aspirant bruyamment son coca. Il sourit et décide de poser ce qu’il y avait sur la table. Et debout devant lui il lui écarte un peu plus les cuisse, pendant qu’il tombait à genoux pour lui caresser l’intérieur…

« De rien… J’ai eu une bonne discussion aussi.. Et si maintenant… On passait à autre chose ~~ »

Il se lèche lèvres, avant de déposer ses lèvres sur son nombril pendant que la pointe de sa langue taquine, vienne s’amuser avec son nombril tout comme la pointe de ses incisives. Quant à ses mains.. Elles caressèrent sensuellement le haut de l’intérieur de ses cuisses jusqu’à ses chevilles.. Remontant et descendant.. Afin de procurer de doux frissons et tester un peu sa patience.

© CRIMSOM DAY


piss me and my men off,
you don’t want that boy !
©crack in time
avatar
Rang Snake

✮ MESSAGES : 61
✮ DATE D'INSCRIPTION : 23/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 17/10/1997
✮ AGE : 20 bougies
Natsume Choi Ryouta
ϟ Game over : Thank you for playing ϟϟ Game over : Thank you for playing ϟ
Rang Snake

✮ MESSAGES : 61
✮ DATE D'INSCRIPTION : 23/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 17/10/1997
✮ AGE : 20 bougies

Revenir en haut Aller en bas
Dim 13 Mai - 20:48
Voir le profil de l'utilisateur
>
Your my man now
feat. Ryouta & Eiden.
Ça ne me plaît pas trop qu’il soit au courant pour mon petit-ami. Je ne tiens pas vraiment à ce qu’il aille lui en parler. Ça pourrait précipiter notre rupture après tout, ce serait un mal pour un bien, mais tout de même … Je crois que malgré notre relation très délicate, le regard qu’il me porte est encore important à mes yeux. Qu’il sache que je l’ai trompé en ayant des aventures avec d’autres hommes, je m’en moque, mais qu’il sache que je vends mon corps … C’est autre chose. Seule Ha Neul est au courant dans mon entourage. Il a l’air très observateur en tout cas. Je me demande s’il a remarqué d’autres choses.

- Je ne veux juste pas qu’il le sache,
dis-je sans réellement répondre à sa question. Je ne veux pas que ma famille soit au courant non plus.

Je lui parle d’un ton ferme, comme pour lui faire comprendre que la conversation s’arrête ici, je n’ai pas envie d’aborder plus longtemps ce sujet. Je continue de manger silencieusement, fronçant les sourcils à sa proposition.

- Hm, ça dépend. Si l’homme qui me tourne autour a l’air riche je demande plus et si je peux le manipuler un peu pour en tirer le plus de bénéfices, je ne me gêne pas non plus. Mais … Je ne comprends pas bien pourquoi tu voudrais être mon seul client ? Pourquoi ça te dérangerait tant que ça que j’aille coucher à droit, à gauche ?

Je ne veux pas tomber sur un type bizarre un peu trop possessif. Je ne compte clairement pas lui jurer fidélité ou quoi que ce soit. S’il s’accroche trop à moi c’est certain que je ne vais pas traîner plus longtemps dans le coin. Il veut peut-être juste m’aider, mais je ne vois pas pourquoi. On ne se connaît pas, il ne me doit rien et s’il pense me posséder comme ça, il se trompe. Même si c’est vrai … S’il me payait assez, je pourrais me contenter d’une nuit avec lui de temps en temps.

- Un client spécial ? demandais-je intrigué.

Ça ne me fait pas étrange qu’il m’appelle par mon surnom. À chaque fois que mes clients me demande mon prénom c’est ce que je réponds. Crow ? C’est original, même si ça contraste complètement avec son visage poupin. Qui sait, niveau personnalité il n’est sans doute pas du tout comme ça. Je ne le connais pas vraiment, mais je sais déjà qu’il n’est pas aussi innocent que son visage peut le laisser croire. Je n’ai pas qu’il continue de parler de mon mec. Sexuellement parlant, il se défend, mais ça ne fait pas tout et non, je ne suis plus heureux avec lui. Seulement, je me retiens bien de le lui dire.

- Exactement, je fais ce que je veux de ma vie et je n’ai pas envie de parler de mon copain maintenant. Ça, je demande encore à voir, ajoutais-je taquin.

Je termine rapidement de manger n’ayant pas un appétit énorme. Il a l’air très confiant en tout cas. Il n’a donc personne en vue. En même temps, pourquoi est-ce qu’il aurait recourt à mes services sinon ? Sa moitié pourrait ne pas le satisfaire, mais dans ce cas, il m’aurait reproché quelque chose qu’il fait aussi et je n’aurais probablement pas apprécié. Dans le fond, je ne peux pas savoir s’il me dit la vérité, mais je m’en moque. Il termine de manger à son tour et pose tout sur la petit table de la chambre sans doute pour dégager le lit. Je ne proteste pas quand il vient écarter mes jambes et se mettre à genoux en face de moi. Après tout, je savais depuis le début pourquoi j’étais là. Habillé de seulement mon boxer et ma chemise ouverte, je suis déjà complètement offert à lui. Je soupire quand il vient taquiner mon nombril. Ses caresses me font frissonner. Parfois, je n’ai absolument pas envie de coucher avec un de mes clients, mais l’appât du gain me fait flancher. Crow est plutôt attirant physiquement et malgré sa proposition étrange d’être mon seul client, il n’a pas l’air trop étrange. Je pense que je peux passer une soirée plutôt agréable avec lui et oublier un peu pourquoi je fais tout ça.
☾ anesidora


One more light
Who cares if one more light goes out ? In a sky of a million stars. It flickers, flickers. Who cares when someone's time runs out ? If a moment is all we are. We're quicker, quicker. Who cares if one more light goes out ? Well I do. Likin Park - One more light.
avatar
Rang Rabbit

✮ MESSAGES : 138
✮ DATE D'INSCRIPTION : 24/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 20/02/1992
✮ AGE : 24 ans.
Rang Rabbit

✮ MESSAGES : 138
✮ DATE D'INSCRIPTION : 24/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 20/02/1992
✮ AGE : 24 ans.

Revenir en haut Aller en bas
Lun 14 Mai - 13:20
Voir le profil de l'utilisateur
You’re my man now x Eiden x Ryouta ♡   Tenue x « Comme tu ne veux pas que ton copain ou ta famille sache.. Je ne pense pas que je doive te donner les raisons qui font que je veuille être ton seul client si ? »

Répondit-il du tac au tac et tout simplement sans hésitation ou stress. Pourquoi, est-ce qu’il devrait stresser de toute façon ? Il pouvait avoir des aventures, mais il ne supporte pas l’idée qu’il puisse être dans l’incapacité de faire quoi que ce soit quand il aurait envie de passer un peu de bon temps. Comme un véritable patron, il voit avant tout pour sa pomme. Toutefois, cela permettait aussi à Eiden d’éviter les mauvaises rencontres ou surprises de ce milieu « malsain ». On va dire que jusqu’ici, il a eu de la chance de ne pas tomber sur un fou.. Un client aux idées farfelues aussi.. Enfin, il n’allait pas se gêner pour le moment et il allait faire vivre à son jouet de la soirée un certain bien être. Il n’y avait pas besoin d’utiliser de drogues ou autres.. Quant au fait d’être un client spécial.. Il ne rajoute rien. Tout ce qu’il veut qu’il entre dans sa tête, c’est qu’il n’est pas le client habituel. Il ne parle même pas d’être l’héritier de deux clans de mafieux d’un pays différent. En fait, il est heureux même d’être dans deux camps « alliés », parce qu’au moins, il était quelque part protégé même si, il déroge aux règles. Sauf que Eiden, n’avait pas à le savoir. Il n’avait pas besoin de l’être même. Finissant son second sandwich, il s’amuse des réponses de son aîné.

« Si, c’est ce que tu veux… Alors, vos désirs sont des ordres ~~ »

Une esquisse prédatrice comme son regard.. Il débarrasse le lit pour se placer entre ses jambes qu’il écarte. Il n’y a pas besoin de trop en dire quand il commence à caresses ses jambes, laissant au fur et à mesure ses ongles s’enfonçaient dans cette chaire fraiche, pendant qu’il lèche et mordille son nombril. Tout ce qu’il souhaite.. C’est prendre son temps pour découvrir ce corps ainsi soumis à lui.. D’ailleurs, en parlant de soumission.. Cela lui donne quelques idées..



© CRIMSOM DAY


piss me and my men off,
you don’t want that boy !
©crack in time
avatar
Rang Snake

✮ MESSAGES : 61
✮ DATE D'INSCRIPTION : 23/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 17/10/1997
✮ AGE : 20 bougies
Natsume Choi Ryouta
ϟ Game over : Thank you for playing ϟϟ Game over : Thank you for playing ϟ
Rang Snake

✮ MESSAGES : 61
✮ DATE D'INSCRIPTION : 23/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 17/10/1997
✮ AGE : 20 bougies

Revenir en haut Aller en bas
Mer 16 Mai - 21:53
Voir le profil de l'utilisateur
>
Your my man now
feat. Ryouta & Eiden.

☾ anesidora


One more light
Who cares if one more light goes out ? In a sky of a million stars. It flickers, flickers. Who cares when someone's time runs out ? If a moment is all we are. We're quicker, quicker. Who cares if one more light goes out ? Well I do. Likin Park - One more light.
avatar
Rang Rabbit

✮ MESSAGES : 138
✮ DATE D'INSCRIPTION : 24/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 20/02/1992
✮ AGE : 24 ans.
Rang Rabbit

✮ MESSAGES : 138
✮ DATE D'INSCRIPTION : 24/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 20/02/1992
✮ AGE : 24 ans.

Revenir en haut Aller en bas
Sam 19 Mai - 9:47
Voir le profil de l'utilisateur
You’re my man now x Eiden x Ryouta ♡   Tenue x

© CRIMSOM DAY


piss me and my men off,
you don’t want that boy !
©crack in time
avatar
Rang Snake

✮ MESSAGES : 61
✮ DATE D'INSCRIPTION : 23/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 17/10/1997
✮ AGE : 20 bougies
Natsume Choi Ryouta
ϟ Game over : Thank you for playing ϟϟ Game over : Thank you for playing ϟ
Rang Snake

✮ MESSAGES : 61
✮ DATE D'INSCRIPTION : 23/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 17/10/1997
✮ AGE : 20 bougies

Revenir en haut Aller en bas
Sam 19 Mai - 21:40
Voir le profil de l'utilisateur
>
Your my man now
feat. Ryouta & Eiden.
-
☾ anesidora


One more light
Who cares if one more light goes out ? In a sky of a million stars. It flickers, flickers. Who cares when someone's time runs out ? If a moment is all we are. We're quicker, quicker. Who cares if one more light goes out ? Well I do. Likin Park - One more light.
avatar
Rang Rabbit

✮ MESSAGES : 138
✮ DATE D'INSCRIPTION : 24/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 20/02/1992
✮ AGE : 24 ans.
Rang Rabbit

✮ MESSAGES : 138
✮ DATE D'INSCRIPTION : 24/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 20/02/1992
✮ AGE : 24 ans.

Revenir en haut Aller en bas
 

You’re my man now [Eiden x Ryouta][nct -17 hot]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seoulmates :: Les quartiers de Séoul :: Hongdae (홍대)-