CalendrierCalendrier  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Partagez | .
 

 Rainy Meeting [Yukiruto]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Mer 9 Mai - 23:27
Voir le profil de l'utilisateur



Rainy Meeting
feat. Yukiruto 78


Il suivait ses cours dans son école spécialisée et parlait avec certains de ses camarades.. Chacun échangeait de ce qu’ils avaient fait ces derniers jours.. Quant à « lui ».. Il se rappelait de cet évènement… La nuit des étoiles organisée par un site mis en place par le gouvernement. Comme tous les étudiants de son école, ils n’étaient pas membres. Comment le pourraient-ils ? Il faudrait installer tout un matériel qui marche vocalement et, malheureusement, cela coûte une fortune. Cet établissement était déjà cher, alors personne ne pouvait demander ou même exiger à leurs familles le matériel pour cela. Ils avaient comme lui, un mobile spécialisé et c’était pas plus mal. Pourtant, il avait eu envie de partager son programme d’il y a quelques jours. Tout le monde lui a posé des questions, mais au fond il a juste dit qu’il y était allé avec un « ami ». Il n’avait pas mentit.. Il s’était rappelé de leur conversation puisque, de toute façon il avait été incapable de voir quelque chose et pourtant, étrangement, il avait eu l’impression, qu’il avait dormi contre un corps chaud. Est-ce qu’il s’était rapproché du corps de son aîné pendant la nuit ? Il ne sait pas, quand il s’était réveillé son sempai s’était déjà levé et l’attendait. Il avait pu voir quelques rayons lumineux à travers les ombres des arbres.. Mais, c’était tout. Sa malvoyance était très élevée. Il était pratiquement aveugle.. Quelque part, il était en train de se dire que cela aurait mieux valu. Haru était sûrement un peu maso sur les bords.. D’un autre côté, il fallait bien l’être pour rester amoureux d’un homme pour qui, vous n’étiez qu’un ami depuis quelques jours.

Pourtant, cela ne le dérangeait pas plus que cela.. En réalité, il s’était déjà fait à l’idée que le garçon qui occupe toutes ses pensées ne l’aime pas. Il disait aimer la glace, lui aussi l’aimait sinon, il ne se serait pas remis à patiner de la sorte.. Enfin, jusqu’à maintenant, il n’était pas arrivé à grand-chose.. Près de Yuki il n’arrivait pas à être aussi sûr de lui, il perdait ses repères. Ce qui ne le changeait pas d’avant à son grand dam. Il était encore plus maladroit que d’habitude.. Il n’arrivait pas à se concentrer et perdait tous ces moyens. Mais, qui ne les perdrait pas devant le garçon que vous aimez depuis de nombreuses années ? Il l’admirait en tant que personne, mais aussi en tant que sportif.. Ou plutôt, l’aimait pour ce qu’il était.. Il avait été heureux de partager ce moment avec « lui ».. Sauf qu’il avait toujours l’impression qu’il s’agissait d’un rêve. Que tout cela ne s’était jamais passé. Pourtant, il pouvait se souvenir de la sensation de chaleur qui émanait de la main de Yuki quand il avait capturé la sienne afin de lui indiquer l’emplacement des étoiles dans le ciel. Ou encore, quand il s’était endormi. Même si, à son réveil, il aurait aimé pouvoir garder leurs doigts liés. Cela ne faisait que confirmer que Kikuyuki ne le verrait jamais de la façon dont « lui », le voyait. Toutefois, ce n’était pas grave. Alors, si sa tante et son père l’ont noyé de questions, comme ces camarades à cet instant.. Ruto a été bref.

Car, ce souvenir, il souhaitait le garder pour lui. Il y en aura sûrement pas d’autres. Les cours se terminent, mais Ruto décide de faire un tour dans le parc avant de rentrer. Il a dit qu’il appellerait sa tante s’il avait le moindre soucis pour rentrer. Cependant, il voulait profiter de la chaleur des rayons du soleil, de l’air malgré que ce dernier soit pollué. Des rires aussi des enfants. De quoi, lui faire garder sa bonne humeur. Il aimerait pouvoir s’ouvrir un peu plus aux autres, mais il n’y arrive pas. Il ne se sent pas aller vers les inconnus, car il ne pourrait pas les aider s’ils avaient perdus quelque chose.. Ou même lancer à nouveau un ballon.. Il n’y arriverait pas.. Cela le rendait mélancolique de ne plus être capable de faire des gestes aussi simples. C’est donc son sac sur le dos, qu’il arrive à prendre le bus pour se rendre au parc et de là, il discute avec le chauffeur pour que ce dernier l’arrête au bon endroit. Et avec sa célèbre canne, il se déplace tout en remerciant le chauffeur qui était vraiment agréable avec lui.

Il aurait pu se rendre à la patinoire, peut-être que Kikuyuki y était, mais quelque part.. Il avait l’impression qu’il pourrait le déranger et de plus… Il serait incapable d’aller sur la glace. Il y avait trop de monde à cette heure-ci de l’après-midi et puis, s’il y avait le champion olympique Sumeragi Sempai.. Malgré son envie de le revoir.. C’était un aîné qu’il respectait plus que tout et, il était préférable de les laisser tous les deux… Dans ses pensées.. Tout en comptant quelque part.. Il sentit du mouvement et sursaute légèrement quand il sent une présence au niveau de ses jambes et quelque chose de doux.. Prudemment il s’abaisse pour caresser doucement ce pelage et très vite.. Il se rend compte qu’il s’agit d’un chien..

« Hé ! Qu’est-ce que tu fais là mon beau ? Il est passé où ton maitre ? »






You're my Dream !
Look at Me please !
Cause' I just wanna dance with you.
©crack in time
avatar
Rang Puppy

✮ MESSAGES : 96
✮ DATE D'INSCRIPTION : 17/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 16/04/2002
✮ AGE : 16 bougies
Kurogane Haruto
★ Believe in your Dream ★★ Believe in your Dream ★
Rang Puppy

✮ MESSAGES : 96
✮ DATE D'INSCRIPTION : 17/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 16/04/2002
✮ AGE : 16 bougies

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 10 Mai - 13:03
Voir le profil de l'utilisateur



Rainy Meeting
feat. Yukiruto 78


Je me suis entraîné durant la mâtinée avec Katsuki et pour cette après-midi, il a voulu que je rentre pour me reposer un peu. C’est vrai que je me suis beaucoup entraîné ces derniers jours et il me répète souvent que je ne dois pas malmener mon corps, alors j’essaie de l’écouter. Il devait sortir pour son travail, je me retrouve donc seul à la maison avec le majordome et Hoshi. J’ai passé un moment à lire dans le jardin, il fait beau en ce moment c’est agréable et Hoshi était ravi de pouvoir courir un peu. Cependant, c’est bien connu qu’au bout d’un moment j’ai toujours du mal à tenir en place. Ma lecture avance assez lentement. Joo Hyun m’a prêté un ouvrage de Tolkien en coréen et c’est un peu difficile, j’ai toujours mon dictionnaire sous la main pour m’aider, mais l’histoire est très captivante. Au moins ça me force à me familiariser avec la langue, même si depuis que je suis arrivé j’ai fais de gros progrès. Être immergé au quotidien ça aide, c’est certain. Je finis par poser mon livre et j’appelle Hoshi qui revient en trottinant. Je lui dis qu’on va aller se promener et il a l’air ravi. Encore plus quand il me voit prendre sa laisse. Je monte quelques instants dans ma chambre pour me changer et enfiler quelque chose d’un peu plus confortable, j’ai envie d’aller courir un peu.

Le temps que nous ne sommes pas arrivés au parc je tiens Hoshi en laisse. Je préfère le laisser gambader librement, mais proche de la route je préfère être prudent. Il est un peu impatient et il commence à tirer. Une fois arrivé, je le laisse aller courir et je le suis tranquillement. Il est ravi de pouvoir se dépenser. Le samoyède étant un chien de traîneau à la base, c’est normal qu’il soit aussi énergique. Au moins quand il est malade et qu’il a un petit coup de mou je le remarque rapidement. Puis il est encore jeune, c’est compréhensible qu’il soit plein de vie. Il court un peu partout, mais il sait qu’il ne doit pas trop s’éloigner alors parfois il fait demi-tour et il revient vers moi. Il aboie par moment comme pour me dire que je ne vais pas assez vite, ce qui me tire un léger rire. Je fais un footing pour me détendre un petit peu, pas pour faire la course, pensais-je amusé. Même si préfère bien sûr le voir comme ça, au moins je sais qu’il va bien.

Quand il croise quelqu’un il va demander quelques caresses, certaines personnes ont un léger mouvement de recul, mais Hoshi est adorable, il veut juste quelques câlins. Je le rappelle tout de même pour qu’il n’aille pas importuner trop de monde. Il est adorable, mais je peux comprendre que ce ne soit pas toujours agréable de voir un chien que l’on ne connaît pas se précipiter sur nous, surtout si on en a peur. Comme Mia, je sais qu’il n’aime pas les chiens, même si je n’ai jamais cherché à savoir pourquoi. Quand il est venu chez Katsuki, il n’était pas à l’aise en présence d’Hoshi. Je continue de courir tranquillement, appréciait le soleil et l’air frais, mais Hoshi est plus rapide que moi et au détour d’un virage dans le parc, il échappe à ma surveillance. J’accélère un peu en appelant son nom. Il est joueur est un peu foufou, mais il obéit facilement. Il reconnaît son prénom et il accourt la plus part du temps quand je l’appelle. Cette fois, ce n’est pas le cas. Je n’aime pas quand il fait ça. La dernière fois je l’ai vraiment perdu et heureusement que Min Ki l’a retrouvé. Même si notre relation est parfois un peu tendue, certaines fois on s’entend bien, d’autre pas du tout, je ne peux pas nier que je suis reconnaissant. J’ai toujours peur qu’il aille vers la route et qu’il ait un accident.

Je l’aperçois finalement au loin. Avec sa fourrure blanche immaculée je le repère facilement c’est l’avantage. On dirait qu’il s’est fait un nouvel ami. Je soupire.

- Hoshi, vient ici ! Arrêtes d’embêter tout le monde, l’appelais-je fermement.

Je me rapproche petit à petit, Hoshi aboie en m’apercevant.

- Si tu recommences je te remets ta laisse, le réprimandais-je comme si je grondais un enfant.

J’ai un peu tendance à faire ça en fait, à lui parler comme s’il … Je ne dirais pas comme s’il me comprenait, car cela ne fait aucun doute, il comprend, même si ce n’est pas au sens où nous, être humains, nous l’entendons. Enfin, vous m’avez compris et je ne suis certainement pas le seul à traiter mon chien de la sorte. Je relève la tête vers le jeune homme qu’Hoshi est venu embêter, m’apprêtant à lui demander pardon, mais je suis coupé dans mon élan.

- Oh, Haruto, je ne m’attendais pas à te voir ici, lançais-je avec un grand sourire.

Depuis la nuit que nous avons passé sous les étoiles, nous n’avons pas eu trop l’occasion de nous revoir. Je me souviens de cette nuit … De m’être réveillé tout près de lui et de ne pas avoir pu m’empêcher de sourire tant il était adorable.

- Tu vas bien ?

Je suis content de le revoir. J’aime bien discuter avec lui, échanger sur divers sujets, nous avons plus de points communs que je pensais. Je caresse Hoshi qui réclame des câlins comme toujours et qui ne tient pas trop en place.

- Je vois que tu as rencontré Hoshi, je t’ai parlé de lui la dernière fois.





Fly on ...
A Flock of birds, hovering above. That's how you think of love and I always look up to the sky, pray before the dawn. 'Cause they fly away. Sometimes they arrive. Sometimes they're gone. Fly on, maybe one day I'll fly next to you ...
avatar
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 209
✮ DATE D'INSCRIPTION : 11/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 08/04/1999
✮ AGE : 19 ans.
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 209
✮ DATE D'INSCRIPTION : 11/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 08/04/1999
✮ AGE : 19 ans.

Revenir en haut Aller en bas
Ven 11 Mai - 12:53
Voir le profil de l'utilisateur



Rainy Meeting
feat. Yukiruto 78


Il avait eu envie de se dégourdir un peu les jambes. Dire qu’avant il serait en train de faire un footing pour développer son cardio. En effet, un patineur avait besoin de souffle sauf que maintenant, il était obligé de s’entraîner autrement. Il le faisait avec des machines chez lui afin de pouvoir garder la forme, vélo, tapis de course. Il faisait parfois quelques pompes ainsi que des abdos pour tenir la forme. Il avait juste fallu qu’il s’adapte et adopte les technologies afin de ne pas se faire distancer et surtout, perdre de vue son rêve. Sa tante et son père le soutenaient, Kikuyuki aussi d’une certaine façon.. D’ailleurs, en pensant à « lui ».. Il ne l’avait plus revu. Il ne voulait pas qu’il se force à le voir et plus encore.. Que sa présence puisse le perturber. Il aimerait vraiment pouvoir revoir Sumeragi Katsuki, mais pour le moment, il se disait qu’il préférait attendre. Peut-être bien qu’il essaierait de voir s’il pouvait lui parler et lui demande de pouvoir l’aider pour les sauts ou autres choses.. Peut-être qu’il refuserait ? Non, son aîné, lui avait dit qu’il pourrait compter sur lui la prochaine fois qu’ils se verraient, mais il devait être occupé et le plus important, était l’entraînement de Kikuyuki. C’était lui qu’on attendait au tournant.. Lui.. Kurogane Haruto, faisait déjà partit du passé. Plus personne n’attendait son retour ou quoi que ce soit d’autres. Alors, profitant de la légère brise ainsi que des doux rayons de soleil.. Ses oreilles étaient aux aguets et il marchait tranquillement.. Appréciant entendre les pleurs d’un bébé.. Des rires aussi.. Il s’amusait à imaginer comment étaient toutes ces personnes présentes. Un peu quand il était en train de lire un livre et qu’il imaginait à quoi ressemblaient les héros du roman. Dans ses pensées et en même temps pas.. Il se stoppe net et fut surpris de sentir quelque chose de poilu sur son genoux ainsi qu’une griffe. Il se courbe un peu afin de passer un main dans ces poils longs et très vit avc la respiration de l’animal.. Il semblerait qu’il soit en face d’un chien. Il le caresse avec ses deux mains tout en demandant à l’animal où se trouvait son maître. Il pouvait ressentir qu’il faisait pendouiller doucement sa langue.

Il allait dire quelque chose quand soudainement, il entendit « sa » voix. Il se figea quelques secondes et puis ce nom.. « Hoshi ».. N’était-ce pas le même prénom qu’il avait utilisé pour lui parler de son chien.. ? Quelle drôle de coïncidences, mais quelque part, il ne pouvait s’empêcher de ressentir son coeur battre rapidement.. Peut-être même un peu trop quand il y pensait. C’était déjà un miracle que Kikuyuki ne se soit rendu compte de rien l’autre soirée.. Rien que de penser qu’il avait dormir, ses doigts liés aux siens.. Rien qu’à cette pensée, il sentit son coeur se mettre à battre un peu trop rapidement. Il se relève silencieusement avec un petit sourire timide laissant le chien et son maitre se réunir. Il est amusé par le comportement de son aîné avec Hoshi. C’était drôle de le « voir » agir de la sorte, dans un autre contexte que la glace et il appréciait cela. Bien qu’il avait déjà quelque part, déjà vu autre que sur la glace, quand ils étaient à Toronto. Il n’avait jamais cessé de l’observer de loin ou même de près.. Enfin, il n’a jamais pu lui parler à l’époque. Aujourd’hui si, mais il avait peur de faire une bêtise, qu’il découvre ses sentiments à son égard. Quelque part, il savait qu’il n’entrait pas dans son… « monde » enfin, il n’était pas assez bien pour lui. C’est ce qu’il se disait. Son sourire s’élargit à la voix de son aîné et..

« Bo.. Bonjour.. Sem.. Sempai.. En.. Effet et.. Je suis.. Content.»

C’était même un euphémisme, mais il ne comptait pas en rajouter ou en faire trop. Déjà qu’il n’arrêtait pas de bafouiller comme un idiot. Il essaie de se retourner en direction de son aîné. Ce n’est pas parce qu’il était mal voyant qu’il ne pouvait pas ou ne devait pas faire l’effort de le « regarder » en face quand il lui parlait.

« Je… Je.. Vais… Bien.. Merci Semp.. Sempai. Et.. Et.. Toi ? Je.. Je pensais.. que sempai.. Serait en plein.. Entrain.. ement.»

Toutefois, il ne voulait pas qu’il se méprenne sur ses paroles. Ce n’était pas du tout le cas. Il était au contraire, heureux de l’avoir face à lui. C’est pour cela, qu’il reprit rapidement la parole afin qu’il ne pense pas que sa présence ici lui déplaisait. Il s’en mordrait les doigts s’il laissait celui-ci imaginait cela.

« Sem.. Sempai doit.. Pas.. Se.. Méprendre… Je.. Suis.. Vraiment.. Content.. De pouvoir.. le voir.»

En effet, cela faisait quelques temps qu’ils ne s’étaient pas vus et pour être honnête, il s’inquiétait qu’il ait pu commettre une erreur ou bien qu’il ne pourrait pas le revoir. Enfin, c’était compliqué. Il était si maladroit en paroles et en gestes que beaucoup pouvaient énormément se méprendre sur son compte. C’était fou quand même.. Il pouvait faire preuve d’un grand courage, mais devant le nouveau prodige de la glace.. C’était Mission Impossible. Il fondrait comme de la neige en plein soleil. Quand le plus âgé reprit la parole en parlant de son chien.. Son sourire s’agrandit :

« O.. Oui.. Hoshi.. Je.. Suis cont… Content.. De.. Te ren.. Contrer.»

Il plia les jambes pour se mettre plus ou moins à la hauteur de l’animal. Il lui tendit la main, comme si ce dernier allait lui donner la patte, mais en échange Hoshi lui sauta dessus et il se retrouva allongé sur le dos sur le goudron du chemin. Il grimace un peu, mais ne pu s’empêcher de rire doucement quand le chien commença à lui lécher le visage.

« Hahahaha !! Cela chatouille !!»








You're my Dream !
Look at Me please !
Cause' I just wanna dance with you.
©crack in time
avatar
Rang Puppy

✮ MESSAGES : 96
✮ DATE D'INSCRIPTION : 17/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 16/04/2002
✮ AGE : 16 bougies
Kurogane Haruto
★ Believe in your Dream ★★ Believe in your Dream ★
Rang Puppy

✮ MESSAGES : 96
✮ DATE D'INSCRIPTION : 17/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 16/04/2002
✮ AGE : 16 bougies

Revenir en haut Aller en bas
Ven 11 Mai - 18:47
Voir le profil de l'utilisateur



Rainy Meeting
feat. Yukiruto 78


Aller courir fait partie de ma routine sportive régulière, tout me étirements. Il faut bien que j’entretienne ma condition physique, mon endurance et ma souplesse, c’est important pour le sport que je pratique. Alors même si j’aime rester tranquille avec un bon bouquin, il arrive toujours un moment où j’en ai marre et j’ai besoin de me dépenser. J’ai déjà passé la journée à la patinoire, alors je préfère sortir au parc, comme ça Hoshi pourra aussi se défouler. Il en bien besoin, je l’ai juste sorti dans le jardin ce matin. Hoshi est un chien obéissant en général, mais il est aussi joueur et curieux, il arrive qu’il m’échappe un peu. Je n’ai pas spécialement peur qu’il s’en prenne à quelqu’un, il est trop adorable pour ça, à moins qu’on s’en prenne à lui ou autre, il ne bougera pas. Par contre, je crains qu’il aille près de la route et qu’il ne déclenche un accident. J’accélère le pas pour essayer de le rattraper, tandis que je le perds de vue au détour d’un virage. J’appelle son prénom à plusieurs reprises, mais visiblement il a décidé d’être capricieux. Ou il a trouvé quelqu’un pour jouer avec lui, c’est fort probable. Il va souvent vers les enfants en les voyant jouer. En général je le rappelle pour éviter tout malentendu ou mécontentement des parents, même si je sais qu’il ne leur ferait rien. Je peux comprendre leurs craintes.

Je souris en voyant que j’avais raison. Il a trouvé un nouvel ami. J’arrive rapidement à leur hauteur et j’appelle à nouveau le chien qui se précipite vers moi en aboyant. Je le réprimande un peu, je n’aime pas qu’il fasse ça. Je m’apprête à demander pardon à la personne qu’il est venu importuner quand je reconnais Haruto. Je suis surpris, mais content de le revoir.

- Je vais bien aussi. Je me suis entraîné tout l’après-midi avec Katsuki, on a arrêté vers 14h et du coup je ne suis pas retourné à la patinoire après, expliquais-je simplement.

Je suis juste rentré pour déjeuné, Katsuki ne pouvant pas rester. J’ai lu un petit peu et je suis sorti pour promener Hoshi. D’ailleurs, j’avais parlé de lui à Haruto la dernière fois que nous nous sommes vus. Je souris quelque peu amusé. Il a toujours l’air aussi gêné de me voir, à moins qu’il soit timide de nature c’est possible aussi. Hoshi aboie quand Haruto se met à sa hauteur et il se précipite sur lui pour lui lécher le visage.

- Hoshi, arrête ça ! m’empressais-je de dire en riant un peu, attrapant le chien par son collier.

Il finit par se reculer, mais il a l’air tout content. On dirait qu’il apprécie Haruto, c’est mignon à voir.

- Tu te promenais ? Demandais-je finalement. Je ne veux pas m’imposer, mais si tu veux on peut faire un bout de chemin ensemble ? Je pense que je vais rester encore un peu dehors pour qu’Hoshi se défoule au maximum.

Je passe sous silence que j’étais en train de courir, ce n’est pas bien grave, ça me fait plaisir de discuter avec Haruto. Le chien me ramène un bâton en aboyant pour que je lui lance. Hoshi ne perd jamais une occasion pour courir et se dépenser. J’imagine que c’est dans sa nature de déborder d’énergie, en tant que chien de traîneau. J’essaie de le sortir deux fois par jour au moins. Au Japon je vivais avec mes parents qui ont un jardin et Katsuki en a un aussi, alors au moins je peux le mettre dehors pour qu’il coure un peu quand il chahute de trop. Pour l’instant il fait beau en plus de ça, alors raison de plus pour en profiter. Quand je le sors et qu’il pleut ou qu’il a plu, il la fâcheuse tendance de se rouler dans la boue et après je dois le laver. Je dois déjà le faire régulièrement à cause de ses poils longs et blancs, c’est tout une organisation niveau entretient, mais j’aime bien le faire moi-même, il adore ça en plus, que ce soit la brosse ou l’eau quand je veux le laver. Hoshi revient avec son bâton, mais cette fois il le pose aux pieds d’Haruto.

- On dirait qu’il t’aime bien, enfin, en vrai il aime tout le monde tant qu’on joue avec lui et qu’on lui fait des câlins, avouais-je avec un rire. Comment s’est passée ta journée ? Tu es retourné à la patinoire depuis la dernière que l’on s’y est vu ?

Je me retiens de lui dire que je ne l’ai pas croisé depuis, pourtant parfois je m’entraîne tôt ou, au contraire, tard, mais je ne l’ai pas croisé. C’était peut-être des jours où il n’était pas venu. Pourtant, parfois quand je viens à la patinoire dans ces horaires j’ai l’espoir de le croiser. On n’a réellement fait connaissance il y a peu, mais je ne sais pas … Le voir continuer de se battre et pratiquer sa passion malgré ce qui lui est arrivé, ça m’encourage indirectement aussi.





Fly on ...
A Flock of birds, hovering above. That's how you think of love and I always look up to the sky, pray before the dawn. 'Cause they fly away. Sometimes they arrive. Sometimes they're gone. Fly on, maybe one day I'll fly next to you ...
avatar
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 209
✮ DATE D'INSCRIPTION : 11/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 08/04/1999
✮ AGE : 19 ans.
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 209
✮ DATE D'INSCRIPTION : 11/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 08/04/1999
✮ AGE : 19 ans.

Revenir en haut Aller en bas
Ven 11 Mai - 23:51
Voir le profil de l'utilisateur



Rainy Meeting
feat. Yukiruto 78


Jusqu’à 14 heures ? Il comprenait mieux pourquoi il s’était arrêté et se retrouvait ici. Cela le rassurait de savoir qu’il ne commettait pas trop d’excès. Il devait faire attention à son corps et l’écouter. S’il y avait une chose qu’il retenait bien de son accident c’était et pourtant, il s’entraînait malgré tout. Parfois, il faisait aussi des simulations dans son esprit, cela marchait aussi pendant qu’il travaillait son cardio comme un fou chez lui et ce, pendant des heures. Il patinait aussi à des heures très matinales, juste avant de pouvoir aller en cours. Il était épuisé à se lever de si tôt, mais il avait besoin de patiner avant de se rendre en cours. Cela le boostait, bien que cela signifiait qu’il ne pouvait pas voir Kikuyuki. C’est juste.. Qu’il n’arrivait pas à se donner vraiment à fond devant l’homme qu’il aimait et puis, il n’avait pas de chorégraphies digne de ce nom. Ou si.. Mais, ce n’était pas assez pour lui, pas assez pour décrocher une première place et puis.. Sa tante le couvait un peu trop. Il lui en était reconnaissant, mais il souhaitait qu’elle croit en ses capacités. Qu’il pouvait réaliser les quadruples. Il voulait en intégrer au moins deux ou trois.. C’était un grand challenge, mais il ne comptait pas abandonner la glace. Jamais.. Il comptait donner son maximum, car cela signifierait qu’ainsi, malgré son handicap, il était capable de se battre aussi au sommet et aussi.. Ce serait le moment pour lui de se déclarer à celui qui faisait battre son coeur actuellement.

« Je.. Je vois.. Et.. Tant mieux… Cela.. Fait.. A.. ussi du bien de prendre.. l’air..»

Surtout que les températures étaient remontées. Parfois, en tant que patineur on oubliait aussi la beauté les bienfaits de la nature même si, les rayons du soleil vieillissaient la peau et était coupable d’apporter le Cancer. Chacun possédait un capital soleil, même si pour eux deux.. Le fait d’être toujours sur la glace dans une patinoire avait pu les protéger de gaspiller son capital aussi rapidement. Quoi qu’il ne compte plus le nombre d’heures qu’il est resté à l’extérieur sur ces lacs gelés… A cette pensée il sourit, avant de se concentrer sur le voix de son sempai et de s’adresser à Hoshi afin de pouvoir faire plus ample connaissance avec cette boule de poils. Boule de poils qui se jeta sur lui, mais cela le fit rire, et un rire franc s’extirpa de ses lippes comme un véritable enfant. En tout cas, il se releva quand Kikuyuki arriva à faire reculer un peu son adorable animal de compagnie. Il se dépoussière un peu et se relève doucement avec sa cane en main tout écoutant la question de son aîné et suite à sa proposition, d’autres tâches de rougeur apparurent au niveau de ses bajoues.

« Si.. Si Sempai… a.. Du temps.. Je veux.. Bien… Je viens de rentrer.. Des.. Cours… Je.. Me.. Suis.. que… Je.. voulais.. Profi.. Ter un peu.. Du.. Beau temps.»

Il essaie de faire attention où il marche même si, il devait être à l’écoute de plusieurs informations. Ce n’était pas simple. Vraiment.. Pourtant.. Il ne voulait pas chuter hors sur la glace. Ce serait vraiment la honte s’il venait à tomber à nouveau comme un idiot. Il pouvait entendre la respiration du chien.. Il semblait vraiment être content d’être en compagnie de son maitre.. Et timidement, il se rapprocha de son idole afin que leurs bras se frôlent, voir leurs mains, mais c’était aussi un moyen de s’adapter à sa démarche et de se rassurer quelque part sur les obstacles. Il sourit doucement timidement et tendre aux prochaines paroles qui sortirent des lippes de son aîné.

« Il.. A l’air… Vrai… ment adorable… Et… Gentil… Comme.. Sempai… Les chiens.. Sont.. Connus.. Pour refléter… La… Personnalité… De leur maître.. Et sempai.. Est.. Vraiment adorable.. C’est.. Quelle race ? Il.. Il a quel âge ?»

Il avait perdu la vue avant qu’il ne sache qu’il avait un chien. A toronto, il ne l’avait pas. Du moins, pas dans ses souvenirs. Il ne perdit pas son sourire quand, son aîné lui posa des questions sur sa journée.. Il se mordit doucement la lèvre inférieure et..

« Les.. Cours… étaient… Intéressants… Je dois avouer… à sempai.. Que.. J’ai.. Parlé.. De la nuit.. Des étoiles.. Mais, j’ai pas.. Donné ton identité… Je.. comprendrais.. Si.. Sempai.. M’en veut pour ça… Et pour la patinoire… J’aime trop ça.. Pour ne pas y aller.. C’est juste que..»

Il se triture un peu les doigts avant que son pied se prend dans une racine et qu’il s’aggrippe au bras de son aîné pour ne pas tomber faisant tomber sa cane. Son corps et son visage contre son torse.. Le corps battant.. Il se sent rougir.. Mais, il ne veut pas faire de faux mouvements qui pourrait peut-être les faire tomber tous les deux.. Cependant, il finit par bafouiller, ses doigts toujours accrochés à son haut..

« Je.. Je suis.. Vraiment.. Maladroit… Dés.. Désolé… Est-ce.. Est-ce.. Que.. Je.. Peux.. M’accrocher au.. Bras de Sem.. Pai.. Mais.. Mais, je comprendrais.. Que.. Sempai refuse.»






You're my Dream !
Look at Me please !
Cause' I just wanna dance with you.
©crack in time
avatar
Rang Puppy

✮ MESSAGES : 96
✮ DATE D'INSCRIPTION : 17/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 16/04/2002
✮ AGE : 16 bougies
Kurogane Haruto
★ Believe in your Dream ★★ Believe in your Dream ★
Rang Puppy

✮ MESSAGES : 96
✮ DATE D'INSCRIPTION : 17/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 16/04/2002
✮ AGE : 16 bougies

Revenir en haut Aller en bas
Sam 12 Mai - 23:51
Voir le profil de l'utilisateur



Rainy Meeting
feat. Yukiruto 78


Je sais que j’aurais pu patiner encore des heures sans m’en lasser, mais il vaut mieux que je préserve ma santé. Du moins, j’essaie de me le mettre dans le crâne, même si j’ai du mal, je l’avoue … Je veux toujours me dépasser, m’améliorer et depuis que j’ai cette nouvelle lubie de réussir à faire un quadruple axel en compétition, je mets la barre encore plus haut, ce qui n’est pas toujours une bonne chose. Je suis humain et non une machine, il y a des jours où je vais moins bien, je réussi moins ce que j’essaie de faire et ça m’énerve. C’est dans ces moments que j’essaie encore et encore, inlassablement, jusqu’à y parvenir ou me faire pousser vers la sortie par Katsuki. Je sais que c’est aussi comme ça que je pourrais me blesser. Ma blessure à la cheville n’était pas très grave et je m’en suis vite remis, mais ce n’est pas une raison pour ne pas faire attention. Cependant, je commence à vraiment sentir la pression que j’ai sur les épaules. Tous les fans de patin au Japon me voit comme le successeur de Katsuki, en plus c’est lui qui m’entraîne désormais. J’ai peur de décevoir beaucoup de personnes si je ne repousse pas mes limites. Je crains que cela ne retombe sur mon nouvel entraîneur ensuite. Je sais qu’on l’attend au tournant en tant que coach et si je me loupe, c’est lui qu’on pointera du doigt en partie. Je ne peux pas me permettre de mal faire. Pour en mettre plein la vue à ceux qui me soutiennent et faire taire ceux qui me critiquent, j’aimerais réussir un quadruple axel en compétition. Ça n’a jamais été fait encore … Toutefois, ce saut est dur et plus dangereux …

- Je suis d’accord et j’avais bien besoin de sortir je crois.

Rester enfermé avec toutes ces idées en tête, ce n’est pas une bonne idée. Je vais finir par vraiment trop me mettre la pression et ce n’est pas bon du tout.

Hoshi a l’air ravi de s’être fait un nouvel ami et il saute littéralement sur Haruto, je suis obligé de le faire reculer. Je lui demande de se calmer un peu et il a l’air d’écouter, pour l’instant en tout cas.

- Tu as bien fais. Et j’ai du temps ne t’en fais pas. C’est pas trop dur les cours ? Tu étudies quoi ? Ah non, tu es encore au lycée c’est ça ?

Nous avons trois ans d’écart si je ne dis pas de bêtise, alors théoriquement il en est à sa dernière année au lycée. Je ne bouge pas lorsqu’Haruto s’aprpoche de moi. Nos bras et nos mains se frôlent, mon coeur fait quelques bons mais il semble se calmer ensuite, on va dire que j’ai juste été surpris. Maintenant, je sais qu’Haruto ne voit pas bien, alors je ne prends pas personnellement les quelques contacts physiques qu’il peut initier. Je me dis que c’est sa façon de voir et de se repérer si je puis dire.

- Tu me trouves adorables ? Pouffais-je un peu amusé.

Il n’a pas vu certains pans de ma personnalité et il ne verra probablement jamais. Comme mon caractère plus fêtard, libre, joueur … Ce n’est pas quelque chose que je montre tout le temps et pour cause, j’ai une image à tenir désormais. Alors ça reste de l’ordre du privé. Pas que je n’accepterai jamais Haruto dans ma vie privée, nous sommes amis alors c’est déjà le cas, c’est juste que je ne vois pas pourquoi il aurait affaire à cette facette de ma personnalités. C’est tout.

- C’est un Samoyède, une grosse boule de poils toute blanche et il a deux ans.

J’ai eu Hoshi un tout petit peu après être revenu de Toronto. C’est un cadeau de mes parents. J’ai toujours grandis avec des animaux, j’adore les chiens de mes parents, mais j’ai toujours voulu avoir le mien. Je ris amusé et attendri.

- Je ne t’en veux pas, ne t’en fais pas. Tu en as parlé à qui ?

Cependant, je lui en suis reconnaissant de ne pas avoir révélé mon identité. Les rumeurs sont beaucoup trop rapides, surtout que je commence à être un peu connu dans le milieu du patinage artistique. Je ne veux pas que les gens tirent des conclusions hâtives et que ça lui retombe dessus. Nous sommes sortis entre amis, il n’y a pas de mal à ça ? Je peux comprendre qu’Haruto ne soit pas très à l’aise de patiner quand quelqu’un le regarde, alors je n’insiste pas.

Quand je le vois trébucher j’ai le réflexe de passer mon bras autour de sa taille et de le garder contre moi jusqu’à ce qu’il retrouve son équilibre. Je baisse mon regard vers lui en souriant.

- Tout va bien ? Rien de cassé ? Demandais-je d’un ton léger pour apaiser l’atmosphère, il a l’air tout crispé d’un coup. Ce n’est rien ne t’en fais pas et oui, vas-y tu peux.

Je le laisse prendre mon bras tandis que nous continuons à marcher dans le parc, Hoshi qui fait des allés-retours vers nous, d’autres personnes, il ramène parfois un bâton et je garde toujours un œil sur lui. Je pense que je n’aurais pas été contre prolongé la balade encore quelques temps, mais je sens quelques gouttes s’échouer sur ma peau, avant qu’un début d’averse ne finisse par nous tomber dessus. Super, je n’ai pas de parapluie …





Fly on ...
A Flock of birds, hovering above. That's how you think of love and I always look up to the sky, pray before the dawn. 'Cause they fly away. Sometimes they arrive. Sometimes they're gone. Fly on, maybe one day I'll fly next to you ...
avatar
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 209
✮ DATE D'INSCRIPTION : 11/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 08/04/1999
✮ AGE : 19 ans.
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 209
✮ DATE D'INSCRIPTION : 11/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 08/04/1999
✮ AGE : 19 ans.

Revenir en haut Aller en bas
Dim 13 Mai - 22:12
Voir le profil de l'utilisateur



Rainy Meeting
feat. Yukiruto 78


Il lui sourit. Il était heureux d’être tombé sur lui. Qui ne serait pas heureux de rencontrer l’homme qu’on admire et qu’on aime. Il y avait beaucoup de personnes qu’il admirait vraiment.. Sumeragi Katsuki faisait partit de ces personnes, mais c’est parce qu’il lui était redevable. Il ne le remercierait jamais assez d’avoir été là pour lui quand il en avait eu le plus besoin alors qu’au fond, ils ne s’étaient jamais parlés ou même croisés personnellement et pourtant, il avait accepté la requête de son père sans demander quelque chose en retour. Ces trois semaines.. Ont était un coup de foudre platonique. Dans le genre qu’il avait l’impression d’avoir comme un second père qui veillait sur lui. Un maitre qui lui a permis de l’élever à nouveau. Il en avait eu fortement besoin. Kikuyuki c’était différent. Il voulait qu’il le remarque, mais pour autre chose que ses chutes. Ils étaient amis, mais quelque part.. C’était pire que ce qu’il aurait pensé. Il avait avoué fièrement à Jin que cela lui suffirait d’être son ami, il le pensait. Son aîné méritait vraiment quelqu’un de mieux que lui, pourtant même si il était en couple, il ne cacherait par ses sentiments. Il se sentirait en quelque sorte libéré de pouvoir le lui dire une bonne fois pour toute. Quant à la mention des cours, il hoche la tête et :

« Oui.. en seconde … année. Cela va.. L’ensei...gnement … est dif...férent de l’enseig...nement nor..mal.. On fait beau..coup d’act..ivi...tés manuelles aussi.. Mais, c’est.. vrai..ment intéressant.»

Ils se mettent à marcher et Haruto frôle souvent le bras de son aîné. Le fait que leurs mains se touchent aussi.. Lui fit rater plusieurs battements.. Il fallait qu’il se calme et il est surpris par le rire de son aîné. Une jolie teinte rouge le prend aux joues et il baisse doucement la tête, faisant tomber quelques mèches de cheveux qui finissent par lui cacher la vue et il espérait aussi pouvoir camoufler cette petite teinte rosée qui avait prit place sur ses bajoues. Il avait l’impression d’avoir dit une bêtise. Adorable.. N’était pas forcément ce qui conviendrait peut-être le mieux à son aîné. Il avait l’impression que même ce dernier, se moquait gentiment de lui. Il se sentait à nouveau nerveux. Il fallait qu’il essaie de redresser la situation, mais Ruto préféra se taire et acquiescer doucement avec un sourire gêné. Il change rapidement de sujet en sautant sur le fait que Hoshi semblait l’aimait. Il pouvait mieux imaginer le chien :

« Semp.. Sempai l’ai.. me beauco.. Beaucoup. Il.. Est.. Vrai.. Ment beau.»

Il ne pouvait que se l’imaginer. En tout cas, il devait avoir le poil bien saillant. Il l’avait pu jauger cela en le caressant, il n’avait pas non plus une mauvaise odeur, ce qui signifiait que son aîné s’en occupait vraiment bien. Le toucher et l’odorat avec l’ouïe étaient les trois sens qui se développaient le plus et avec lesquels, il était obligé de travailler vraiment pour deviner plus ou moins les intentions d’en face. Il avoue avoir parlé un peu de leur soirée.. Mais, il n’a jamais dit son nom. Personne ne devait savoir qu’il s’agissait de celui qui allait prendre la relève de Katsuki sempai.

« A… Des… Amis.. De.. Classe… En fait.. L’ensei..Gnant.. A deman.. Dé.. Ce qu’on.. Avait fait… Un.. Devoir.. Déguisé.. en ré.. Daction. Je.. Me.. Suis.. Vrai.. Vraiment.. Bien.. Amusé.»

Ce qui était vrai. Il avait apprécié ce moment à ses côtés. Il allait ajouter quelque chose, mais son pied se prit une branche et il paniqua le temps de quelque secondes avant de se retrouver à nouveau dans les bras de son aîné alors que ses mains s’étaient agrippées à lui.. Lâchant sa cane qui était tombée dans un bruit sourd. Les pulsations de son coeur avaient ralenti.. Et pourtant, cela n’empêchaient pas le boucan infernal qu’elles établissaient contre sa poitrine. Il s’excuse, mais ne veut pas se détacher de lui, pourtant.. Il sait que c’est mal.. Il doit se détendre ce qu’il fit petit à petit et répondit doucement :

« Ou.. Oui… Et.. Sempai.. Va.. Bien.. ? Je.. Dois.. Retro.. Retrouver ma cane..»

Il s’accroupit pour récupérer sa cane pendant que hoshi s’approche et lui lèche à nouveau la joue. Il pouffe et se laisse aller. Tout en caressant Hoshi pour le remercier. Il se relève et s’accroche doucement au bras de son aîné.. Il n’a pas répondu pour le patin.. Et puis.. Soudainement, il sent des gouttes.. Des gouttes qui devienne rapidement une averse.. Avant de penser à lui.. Il fait tomber son sac pour enlever rapidement sa veste et de là il la met maladroitement sur la tête de son aîné avant qu’il ne soit complètement trempé. Ses mains dessinent son visage et il finit par dire :

« Semp.. Sempai.. Ne doit… Pas.. Attra.. Per froid… Tu… Tu.. Devrais.. te.. Mettre.. à.. L’abri… Ne t’inqu.. T’inquiètes pas pour moi… Et.. Garde ma.. Veste.. Sur.. Ta tête.. J’irais.. Bien.. Ne.. T’en.. Fais.. Pas.. Alors… Vas.. .»








You're my Dream !
Look at Me please !
Cause' I just wanna dance with you.
©crack in time
avatar
Rang Puppy

✮ MESSAGES : 96
✮ DATE D'INSCRIPTION : 17/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 16/04/2002
✮ AGE : 16 bougies
Kurogane Haruto
★ Believe in your Dream ★★ Believe in your Dream ★
Rang Puppy

✮ MESSAGES : 96
✮ DATE D'INSCRIPTION : 17/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 16/04/2002
✮ AGE : 16 bougies

Revenir en haut Aller en bas
Lun 14 Mai - 20:55
Voir le profil de l'utilisateur



Rainy Meeting
feat. Yukiruto 78


On dit que le hasard fait bien les choses, j’aime bien ce proverbe et aujourd’hui, on peut dire que c’est le cas. Je suis content de croiser Haruto, nous n’avons pas eu le temps de nous revoir depuis « La nuit des étoiles » organisée par Seoulmate. Enfin, sans l’intervention d’Hoshi, nous ne nous serions peut-être pas croisés. On se croirait presque dans un conte, du genre les 101 Dalmatiens, c’est bien les chiens qui réunissent les deux protagonistes au début du film, sauf que le samoyède est seul dans le cas présent et que nous sommes simplement amis, mais l’analogie m’amusait. J’ai tendance à avoir une affection plus particulière pour les Ghibli, plutôt que pour les films Disney, mais je sais que j’en ai vu plusieurs quand j’étais plus jeune et j’avais plutôt bien aimé. Surtout ceux où il y avait des animaux. J’ai toujours beaucoup aimé nos amis à quatre pattes.

- Tant mieux si ça te plaît et si tu peux faire diverses choses. Tu vas à l’école où ? Demandais-je curieux, même si pour être honnête … Je ne connais aucun établissement scolaire des environs.

J’ai arrêté mes études après le lycée et j’ai toujours étudié au Japon, mis-à-part les deux ans que j’ai passé à Toronto. Je garde un très bon souvenir de tout ça aussi. C’est différent l’école là-bas, mais j’aimais bien. Puis j’étais avec mon copain, je pouvais suivre un entraînement avec l’un des meilleurs coach … Je n’aurais pas pu rêver mieux. Même si ça ne s’est pas très bien finit avec mon petit-ami de l’époque. Mis-à-part les nombreuses disputes sur la fin, j’étais bien avec lui. Qui sait … On serait peut-être encore ensemble s’il m’avait laissé voler de mes propres ailes. À moins que la distance aurait eu raison de notre couple. Dans le fond, je ne saurais jamais comment les choses auraient tourné alors autant ne pas trop y penser. Ah oui, je me souviens de quelque chose qui m’amusait beaucoup quand j’allais à l’école à Toronto. Je retrouvais tous les jours des petits mots dans mon casier pour m’encourager … J’étais déjà un petit peu connu dans le monde du patinage, mon passage en compétition senior était attendu par beaucoup de fans assidus de cette discipline, alors je me suis toujours dit que c’était simplement un ou une admiratrice. J’en recevais pas mal des lettres et des mots, mais ceux-là étaient un peu différent. J’ai appris à reconnaître cette écriture et tous les jours, sans jamais en manquer au cas, ou alors très rarement, j’en trouvais un dans mon casier. Mon copain n’aimait pas trop ça au départ, mais je dédramatisais la situation. Ce n’était rien de bien méchant.

Je suis surpris de l’entendre me dire que je suis adorable et je le taquine un peu, cherchant aussi à comprendre ce qui lui fais penser cela, mais je n’ai pas de réponse et je ne m’en formalise pas. Je n’aurais pas dû rire, je le vois baisser la tête et je crains de l’avoir blessé. Je glisse ma main sous son menton pour relever gentiment son regard vers le miens.

- Ne fais pas cette tête, je plaisantais.

Je lui adresse un sourire malicieux et je m’éloigne à nouveau pour caresser Hoshi.

- Oui, je l’adore, j’ai complètement craqué quand je l’ai vu pour la première fois, il était encore tout petit.

Je l’ai adopté dans un élevage où une jeune chienne venait d’avoir une portée. Tous ses frères et sœurs étaient aussi adorable, mais je ne sais pas … Avec Hoshi le courant est bien passé. Il est le premier à m’avoir approché quand je suis venu les voir pour la première fois. Je me redresse en souriant.

- J’ai passé une bonne soirée aussi.

J’ai aimé lui parler des étoiles, discuter patinage … Je me sens encore un peu gêné de m’être réveillé sur proche de lui et pourtant … Je soupire. Ce n’est pas le moment. Haruto me sort de mes pensées en me demandant s’il peut me tenir le bras et bien évidemment j’accepte. Il manque de trébucher quelques mètres plus loin et je le retiens de justesse. Je le relâche quelques secondes plus tard, quand il retrouve son équilibre. Je me penche pour récupérer sa canne.

- Ne t’en fais pas elle est juste là, dis-je la lui redonnant. Je vais bien, ne t’inquiètes pas pour moi.

Je fronce les sourcils en sentant quelques gouttes d’eau. Il faisait plutôt bon pourtant … Quoique, à cette période de l’année ce n’est pas si étonnant que le temps soit capricieux. Je n’ai pas de parapluie et il va falloir un peu de temps avant de regagner l’appartement de Katsuki … Je ne réagis pas tout de suite quand Haruto retire sa veste. C’est seulement quand je sens ses doigts sur mon visage et que je remarque qu’il est en manche courte que je prends la parole.

- Non, remets ta veste, ça va aller pour moi, tu vas attraper froid.

Je lui redonne sa veste. J’en ai une aussi, je vais juste un peu mouillé ce n’est pas très grave.

- L’appartement de Katsuki n’est pas tout proche, je ne vais pas pouvoir rentrer directement … Tu habites loin d’ici ? Tu peux rentrer te mettre à l’abri, je vais aller me protéger de la pluie quelque part.

Je repousse une mèche de cheveux qui me tombe devant les yeux à cause de la pluie. Il y a des petits abris à certains endroits du parc, ça fera l’affaire. En tout cas, une chose est sûre, Hoshi aura besoin d’un bon bain en rentrant, si je ne l’empêche pas d’aller dans la boue. Je lui remets directement sa laisse pour l’empêcher de s’éloigner.





Fly on ...
A Flock of birds, hovering above. That's how you think of love and I always look up to the sky, pray before the dawn. 'Cause they fly away. Sometimes they arrive. Sometimes they're gone. Fly on, maybe one day I'll fly next to you ...
avatar
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 209
✮ DATE D'INSCRIPTION : 11/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 08/04/1999
✮ AGE : 19 ans.
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 209
✮ DATE D'INSCRIPTION : 11/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 08/04/1999
✮ AGE : 19 ans.

Revenir en haut Aller en bas
Lun 14 Mai - 23:45
Voir le profil de l'utilisateur



Rainy Meeting
feat. Yukiruto 78


« Dans une école spécialisée vers Insadong. »

En effet, les cours, cela lui plaisait, même si ce n’était pas un enseignement identique à ceux de son âge. L’adolescent était quand même heureux. Les enseignants étaient compréhensifs et prenaient leurs temps d’expliquer les choses ou à les aider. Ils avaient des enseignants voyants comme mal voyants et non voyants. Peut-être que cela faisait un peu secte, mais il ne pouvait pas suivre des cours dans des instituts ordinaires. Le braille, cela ne s’apprenait pas à un jour et puis, il ne pouvait plus réellement écrire ou lire comme avant alors.. Les devoirs à faire.. Il ne pourrait les accomplir, mais ils avaient mieux à faire que parler de ça. Pourtant, à cause de son accident, il n’avait pu continuer de l’encourager comme il le faisait. Ces petits présents qu’il achetaient avec des petits mots. Comme le dernier.. « Déploie tes ailes et envoles toi. Bon retour au Japon ». C’était la dernière fois qu’il avait eu l’occasion de lui adresser un message d’encouragement. En réalité, c’était pour le soutenir, l’encourager dans ses passes les plus dures. Comme ce petit mot qu’il avait : « Souris aujourd’hui et tout ira bien ». Ce n’était pas plus que ça.. Mais, à défaut d’avoir le courage de lui dire en face.. De se présenter à lui.. Il avait trouvé que ça.. En attendant qu’il n’y ait personne pour les mettre dans son casier. Et pour en revenir à la discussion, pour Haruto il aurait mieux valu qu’ils continuent ce sujet. Il avait l’impression de s’être un peu découvert et d’avoir sortit une bêtise plus grosse que lui. Il s’en voulait, il voulait aller se coucher et s’enrouler dans sa couette, mais il sursaute légèrement quand il sent les doigts de son aîné lui relevaient son menton. Au ton de sa voix.. Il pouvait deviner la présence d’un sourire et, il n’a jamais autant désiré voir qu’à cet instant. Son coeur, s’était mis à battre rapidement.. C’est fou comme un simple contact ou même des mots de la part du plus âgé et, il était prêt à faire une attaque à tous moment. Il sourit à la pensée et avance prudemment quand Kikuyuki lui parle de sa rencontre avec Hoshi.

« Hoshi… Devait être… Vrai.. Ment mi.. mignon. Vous.. Vous..éti.. étiez sûrement… Faits… L’un.. Pour l’autre.»

Cela pouvait aussi être l’amour fou entre un maitre et son animal. Bon, avec des poissons rouge, il avait du mal à l’imaginer, mais quand même.. Il loupe un battement, une respiration quand son aîné avoue avoir passé une agréable soirée aussi. Au moins, il n’avait fait aucun tord à son aîné. C’était le plus important. Bien qu’à force de chuter comme il le fit à l’instant.. Il était en train de se demander, s’il n’allait pas blesser son aîné ou si, ce n’était pas déjà fait. Il reprend sa cane, lentement, regrettant de ne pas être resté plus longtemps.. BAM. Il se gifle mentalement de penser de la sorte.

« Mer… Merci.. Et sûr ?»

Il aimerait vraiment faire quelque chose pour son bégaiement, mais il n’y arrivait pas. Toutefois, afin d’éviter un autre accident, il demande s’il peut s’accrocher à son bras. Reconnaissant qu’il ne le rejette pas.. Il semblerait que leur promenade doive prendre fin et tout cela à cause des pleurs de Madame Météo. Il ne réfléchit pas et pose sa veste sur la tête de son aîné maladroitement. Il ne fallait pas qu’il tombe malade. Toutefois, il fut blessé légèrement quand son aîné lui rend sa veste.. Il parle.. Mais, Haruto était têtu et c’est pour ça qu’il la remet sur la tête de son aîné afin qu’il évite la pluie qu’importe si lui est trempé :

« Sempai ne doit pas Tomber malade. Sempai est important pour le monde du patinage, en plus cela ne concerne pas que la santé de Sempai, mais aussi Sumeragi sempai. Moi, on s’en fiche, Sempai tu risques gros. »

C’était la première fois qu’il s’emportait et qu’il n’avait pas bafouillé, mais c’était parce qu’il voulait vraiment que son aîné comprenne son inquiétude pour lui avant tout. De là, en se rendant compte de ce qu’il avait dit et de son ton.. Il se mit à tourner au rouge et il ne savait pas où se mettre. Il commence même à s’agiter et :

« Par.. Pardon.. Je.. Je.. Ne voul.. Voulais.. Pas.. M’emporter.. Je.. Je.. M’excuse.. C’est juste.. Que sempai.. Se donne touj.. Toujours à fond.. Je.. Ne veux.. Pas qu’un mal.. Ronge… Ses efforts… Je.. On.. On peut trouver.. Un abri.. Et.. Et euh.. Je téléphone.. à ma tante… Pour.. Venir nous chercher…. Sempai.. Peut rester.. Chez moi.. Jusqu’à la fin de la pluie.. J’insiste.. Hors.. De question.. Que tu restes.. Dehors..»

Il l’avait dit d’une toute petite voix et essaye de s’approcher de lui à l’aveuglette. C’est grâce à Hoshi qu’il le trouve et qu’il attrape doucement sa manche pour que Kiku l’aide à avancer jusqu’à un abri. Ce fut laborieux. Il était complètement trempé, mais cela ne le dérangeait pas. Il ne perdit pas de temps à ordonner vocalement à son téléphone d’appeler sa tante. Du moins, il donna le numéro à l’oral afin que la commande « appeler » fasse l’affaire. Au bout de la seconde sonnerie, la voix de sa tante s’élève et il lui dit qu’il est au parc avec Kikuyuki sous un abri. Il demande d’ailleurs à ce dernier s’ils sont vers l’entrée ou non et quelle entrée d’ailleurs. Quand c’est fait et que sa tante les invite à l’attendre il.. Avec un petit sourire se rapprochant de son aîné pour éviter encore plus la pluie, commençant légèrement à greloter il fit :

« J’ai.. J’aime.. La neige et la glace.. Mais… Ecouter… La pluie… C’est.. Relaxant tu.. Tu ne trouves pas ? »

Il sortit sa main libre un peu hors de l’abri pour récupérer la pluie comme un enfant. En réalité, il n’arrivait toujours pas à se calmer et à ne pas culpabiliser d’avoir fait un petit sermon à son aîné. Mais, pour qui il se prenait sérieusement ? Il avait envie de s’enterrer et entendre la pluie, le détendait en quelque sorte..

« Semp.. Sempai.. vraiment.. Désolé.. Je.. Je… Tu.. N’es.. Pas.. Trop.. Trempé.. ou.. Alors.. Je.. T’embarrasse et.. »

Il essaie de se retourner vers lui, alors que ses mèches lui collaient aussi au visage, pendant que de nombreuses goutelles d’eau reluisaient sur son visage. Toutefois, il fallait croire qu’il n’était pas le seul à avoir eu l’idée de se retourner.. Puisque, étrangement, il se retrouve à sentir la respiration chaude et froide de son aîné contre son visage que cela lui prodigua la chaire de poule tout en faisant arrêter son coeur..







You're my Dream !
Look at Me please !
Cause' I just wanna dance with you.
©crack in time
avatar
Rang Puppy

✮ MESSAGES : 96
✮ DATE D'INSCRIPTION : 17/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 16/04/2002
✮ AGE : 16 bougies
Kurogane Haruto
★ Believe in your Dream ★★ Believe in your Dream ★
Rang Puppy

✮ MESSAGES : 96
✮ DATE D'INSCRIPTION : 17/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 16/04/2002
✮ AGE : 16 bougies

Revenir en haut Aller en bas
Mer 16 Mai - 20:31
Voir le profil de l'utilisateur



Rainy Meeting
feat. Yukiruto 78


Ce sont des questions qui peuvent paraître anodines et j’espère ne pas lui donner trop l’impression de s'immiscer dans sa vie privée, mais j’apprécie pouvoir en apprendre plus sur lui. En y réfléchissant, je me dis qu’on se connaît depuis longtemps, en quelques sortes. Je l’ai souvent vu patiner et bien sûr quand j’étais à Toronto, je le voyais tous les jours ou presque. Pourtant, on ne s’est jamais vraiment adressé la parole. Par que je ne voulais pas ou que je le snobais, loin de là, c’est juste … Qu’en arrivant à Toronto, je me suis fais un cercle d’amis et je n’avais pas trop tendance à m’en éloigner. Surtout avec les entraînements qui me prenaient beaucoup de temps, je n’avais pas forcément le temps de m’intéresser à tout le monde. J’étais populaire à ce moment, mais surtout parce que j’étais un peu connu dans le domaine du patinage et je préfère me cantonner à mes amis plutôt que de perdre du temps avec des gens qui pouvaient être faux. Je ne dis pas que Haruto l’était, je ne le connaissais pas assez pour juger et maintenant je ne connais mieux, il n’a pas du tout l’air comme ça. Nous n’étions pas dans la même classe non plus, alors nos chemins ne se croisaient pas forcément. Je le voyais régulièrement à la patinoire où je m’entrainais au Canada … J’aurais peut-être dû essayer de faire sa connaissance avant. Surtout que j’ai souvent entendu parler de lui, son passage en senior était très attendu.Je me suis déjà demandé si le handicap d’Haruto était réversible, mais je n’ai jamais osé formuler ma question de vive-voix. Cela ne me regarde pas.

Je l’ai déjà mis mal à l’aise en plus de ça, alors je préfère changer de sujet et essayer de le faire sourire. Je glisse mes doigts sous son menton pour qu’il relève la tête vers moi, avant de me reculer.

- Probablement. Il était adorable, une toute petite peluche blanche poilue et pleine de vie, je ne pouvais que craquer.

Maintenant qu’il a sa taille adulte, il n’est plus petit, mais toujours aussi mignon et débordant d’énergie.

Je suis sincère quand je lui dis avoir passé une bonne soirée sous les étoiles. J’ai apprécié pouvoir lui raconter certaines légendes ou juste discuter avec lui. Je retiens Haruto de justesse quand il trébuche, glissant mes bras autour de sa taille. J’ai la furtive envie de ne pas le laisser filer, mais je finis par le lâcher, m’assurant qu’il va bien.

- Je n’ai rien ne t’en fais pas pour moi, assurais-je.

Nous aurions pu continuer notre promenade encore quelques temps, mais la météo ne semble pas être de cette avis. Une averse nous tombe dessus assez brusquement. Haruto insiste pour que je prenne sa veste, mais il est hors de question que j’accepte. Il est en manches courtes en dessous et je ne vais pas le laisser comme ça sous la pluie battante. Il va attraper la mort ! Je suis surpris de l’entendre parler sans bégayer, toutefois ce n’est pas ce qui m’interpelle le plus pour le moment. Je fronce les sourcils agacé qu’il se rabaisse autant.

- Arrête de dire ça, ta santé est tout aussi importante, alors remets ta veste.

Je lui parle sans doute un peu trop sèchement, ce n’est pas voulu. Je n’aime juste pas qu’il pense ça de lui. Certes, je suis un patineur qui commence à se faire un nom dans le milieu, mais je ne suis pas pour autant plus important. C’est mignon qu’il s’inquiète pour moi, cela dit, je ne cautionne pas pour autant. J’aurais sans doute dû être plus doux en lui disant ça, mais entre la pluie qui nous tombe sur la tête, Hoshi qui tire sur sa laisse, je ne sais plus où donner de la tête. Je soupire.

- Ce n’est rien, je suis désolé de t’avoir parlé comme ça aussi. Ça ira pour moi, viens on va trouver un abri.

J’attrape son poignet pour le conduire jusqu’à l’abri le plus proche. Je ne proteste pas quand il me propose de venir chez lui. Ce serait stupide de rester sous la pluie ou d’essayer de rentrer, Katsuki habite un peu loin. Quand il fait beau c’est faisable, mais sous la pluie … Nous nous abritons comme nous pouvons et je laisse Haruto appeler sa tante. Il se rapproche de moi pour s’abriter un peu plus et je ne proteste pas. J’essaie de tirer Hoshi ers l’abri, mais il aime bien trop la pluie, il y retourne à chaque fois.

- C’est vrai … Quand j’étais petit j’aimais bien la pluie, ça me rappelait un dessin animé que j’aimais bien.

Même si j’ai surtout grandi avec les Ghibli et autres films d’animations japonais, j’ai vu certains Disney, je les aimais juste un peu moins, sauf certains, comme par exemple Bambi, les 101 Dalmatien, ou Aladdin aussi. Je souris alors qu’Haruto panique encore.

- Calme toi, tout va bien, je suis un peu mouillé, mais ça ira, je vais survivre et tu ne m’embarasses pas.

L’abri n’est pas très large, nous sommes un peu serré. Je me retourne vers Haruto et il en fait de même. Nous nous retrouvons face à face et sans doute un peu trop près, je ne sais pas quoi dire. Je me contente de lui sourire et de dégager une mèche de cheveux qui barre son front. Je me reprends lorsque le téléphone d’Haruto se met à sonner. Je me recule autant que je peux, le laissant répondre. C’est sa tante apparemment, elle nous attend à la sortie qu’il lui a indiqué un peu plus tôt. Nous allons la rejoindre et je monte à l’arrière de la voiture avec Hoshi. Je salue poliment la tante d’Haruto et je lui demande pardon pour les dégâts que le chien aura laissé dans sa voiture. Avec la pluie il est un peu sale ...





Fly on ...
A Flock of birds, hovering above. That's how you think of love and I always look up to the sky, pray before the dawn. 'Cause they fly away. Sometimes they arrive. Sometimes they're gone. Fly on, maybe one day I'll fly next to you ...
avatar
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 209
✮ DATE D'INSCRIPTION : 11/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 08/04/1999
✮ AGE : 19 ans.
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 209
✮ DATE D'INSCRIPTION : 11/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 08/04/1999
✮ AGE : 19 ans.

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 17 Mai - 11:18
Voir le profil de l'utilisateur



Rainy Meeting
feat. Yukiruto 78


Il fut aussi surpris par l’emportement de son aîné et il reprit sa veste. Pourquoi, ne comprenait il pas qu’il s’inquiétait juste pour lui ? Finalement, il préfère se taire et être emmener en dessous de l’abri. Ils mirent du temps à cause de son infirmité. Comme quoi, Jin avait beau dire.. S’il avait vu.. Ils auraient courus et Haruto n’aurait pas levé la voix que son aîné. Il lui avait manqué de politesse, il se mordille la lèvre inférieure.. C’était vraiment un crétin. Voilà ce que c’était tout simplement. Il offre malgré tout un petit sourire, faisant comprendre qu’il acceptait aussi les excuses de son aîné, mais en toute honnêteté, même si, le concerné acceptait aussi les siennes, il se sentait mal à l’aise. Toutefois, il lui propose malgré tout de l’héberger le temps que la pluie se calme. Il allait juste falloir qu’avec l’aide de sa tante, pendant qu’il proposerait à Kikuyuki de prendre une douche, de débarrasser entièrement sa chambre de ses posters etc. Il allait vraiment falloir qu’il fasse un grand tri dans sa chambre afin que le garçon qu’il aime ne le prenne pas pour un stalker ou autre. Il allait juste aussi devoir ranger le carton où il y avait les magazines et les cassettes vidéos de ses performances aussi très loin, genre le bureau ou bien dans le grenier. Il ne voulait pas le mettre mal à l’aise ou autre.. Mais, il se rappelle petit, qu’il adorait le regardait à la télévision. Il y avait d’autres personnes, d’autres patineurs.. Comme certains joueurs de hockey aussi.. Cela à la limite, il pouvait les garder sur son mur.. D’un autre côté, en venant ici, heureusement qu’il n’avait pas mi autant de poster que d’habitude.. De toute façon, ce n’était pas comme s’il voyait donc, les traces de son fanboyisme seraient vites ôtés. De plus, ce n’est pas comme s’il avait finit d’emménager complètement.. Il avait sortit le stricte nécessaire. Une fois sous un abri de fortune.. Il s’amuse à recueillir la pluie tout en essayant de reprendre une conversation plus posée concernant la pluie.

« Oh ? Qu.. Quel… Dess.. Dessin an.. animé ?»

Il était curieux de connaître lequel. Lui, il adorait écouter le bruit des gouttes qui résonnaient sur le toit de sa maison. C’était apaisant. Cela signifie aussi qu’il était capable d’entendre contrairement à sa mère qui était baignée dans le silence à cause de sa maladie. Ceci dit, il commence à s’inquiéter pour son aîné et, aussi encore par rapport au fait d’avoir lever la voix sur lui il..

« Su.. Sûre ?? »

Pas qu’il n’avait pas confiance aux paroles de son aîné, mais il devait malgré tout avouer que le jeune Nakagami pouvait bien lui mentir pour le rassurer. Il le sent balayer une de ses mèches de cheveux et il frisonne légèrement.. Il aimerait vraiment le voir.. Il apprend de nouveau à respirer quand son portable sonne. Il reconnaît la voix de sa tante et, c’est aidé de Kikuyuki qu’il la rejoint. Il monte devant, et laisse son aîné avec Hoshi montaient à l’arrière. La voix du plus âgé résonne et, sa tante, dont il devine le sourire et le regard lui répondre :

« Ne t’en fais. Ce n’est pas votre faute. J’aurais dû faire plus attention à la météo. Je suis enchantée de faire ta rencontre mon garçon et d’ailleurs, félicitation pour ta médaille d’argent aux jeux olympiques. Haruto.. M’a dit que tu t’entrainais avec notre champion. Ah c’est dommage qu’un patineur de son acabit s’arrête si tôt.. Mais.. Bon, avec toi.. Je sais que le Japon n’a rien à craindre.»

Pour les prochains titres. Haruto, essaya malgré tout d’arrêter doucement sa tante, pour essayer de ne pas mettre la pression à Kikuyuki même si, ce n’était rien de méchant. En fait, il était tendu sur le fait qu’elle puisse lui avouer qu’elle avait regardé un nombre incalculable de fois ses performances par sa faute. Plus encore, maintenant puisque, il était malvoyant. Ils ne mirent pas longtemps pour arriver chez « eux ». Il attendit que sa tante lui ouvre la porte pour l’aider à sortir. Une fois, à l’intérieur de la maison à étage, sa tante sourit et leur demande d’attendre avant de revenir avec des petites serviettes dont une pour Hoshi. Haruto se sécha et, finalement décide de reprendre la parole après avoir ôté ses chaussures difficilement pour :

« Sempai… De.. Vrait… Pre.. Prendre.. Une.. Douche… Pour.. Se.. réch.. Chauffer… J’i.. irais.. Après..»

Sa tante appuya aussi ses paroles, en disant qu’elle laverait ses vêtements et les ferait sécher. En attendant, il pourra porter d’autres vêtements.. Elle le rassura aussi sur le fait qu’elle s’occuper de sécher Hoshi. A cet instant.. Haruto les suivit et, fut certain que Kikuyuki soit guidé dans la salle de bain par sa tante qui lui montra aussi une corbeille, pour qu’à son retour, il lui demande de s’occuper à débarrasser toutes preuves de son fanatisme pour Kikuyuki. Ce qu’elle accepta et en fait, l’invita même à aller lui remettre des vêtements propres pendant qu’elle s’en occupa. C’est donc timidement.. Aidé de sa canne, qu’il toqua doucement à la porte en bois de la salle de bain pour :

« Se.. Sempai.. C’est… Moi.. Je.. Viens… Juste.. Récu.. Pérer.. Tes affaires.. et t’ap.. apporter…»

Au moins, il le prévenait enfin, ce n’est pas comme s’il pouvait le voir nu de toute façon.. Sauf que malgré ça.. Il était tout gêné.. Raison, pour laquelle.. Quand.. Il entra.. Il baissa la tête, les bajoues légèrement rosées.. Ne sachant pas vraiment s’il était en tenue d’Adam ou non. En tout cas, il posa lentement les vêtements sur le lavabo pour reprendre :

« Euh.. Si… Tu.. As.. Besoi.. Besoin… De.. Quoi que… Ce.. Soit.. D’autres.. Sem.. Sempai… Peut.. Le.. Dire… Tu.. As… Un.. Vieux.. T-shirt.. De mon.. Père.. Comme.. Tu.. es.. plus.. Gra.. Grand.. Que.. moi.. Les.. Hauts… Aura.. Auraient… étaient… Trop.. Courts… Ah.. Je.. Vais.. Te.. Laisser.. te… Laver.. »

Avant que son coeur ne décide de faire un nouveau grand huit. Rien que de pouvoir penser que Kikuyuki pouvait se retrouver sans vêtements.. C’était.. Non.. Trop d’informations dû à son imagination.. D’ailleurs, en voulant repartir trop vite.. Le sol glissant à cause de l’eau.. Voilà qu’il n’arrêta pas de se cogner avant de tomber sur ses fesses dans un petit vacarme. Il n’y a pas à dire… Il était vraiment.. Vraiment très maladroit.








You're my Dream !
Look at Me please !
Cause' I just wanna dance with you.
©crack in time
avatar
Rang Puppy

✮ MESSAGES : 96
✮ DATE D'INSCRIPTION : 17/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 16/04/2002
✮ AGE : 16 bougies
Kurogane Haruto
★ Believe in your Dream ★★ Believe in your Dream ★
Rang Puppy

✮ MESSAGES : 96
✮ DATE D'INSCRIPTION : 17/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 16/04/2002
✮ AGE : 16 bougies

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 17 Mai - 22:28
Voir le profil de l'utilisateur



Rainy Meeting
feat. Yukiruto 78


J’hausse le ton et je m’en veux immédiatement. Je ne voulais pas m’emporter. J’ai compris qu’il s’inquiétait pour moi, mais je n’aime pas qu’il se rabaisse à côté. Sa santé est tout autant important. Ce n’est pas parce que je commence à être connu ou n’importe quel autre prétexte, que je vaux soudainement plus que lui. Si j’attrape la grippe, tant pis, je resterais au lit une bonne semaine. Il n’y a pas de compétition en ce moment, ce n’est pas dramatique.

- Oui, j’aimais bien regarder Bambi quand j’étais plus jeune.

Certes ce n’est pas le Disney le plus joyeux, mais … J’aimais beaucoup le début, quand Bambi découvre l’hiver dans la forêt ou quand il rencontre Panpan.

- Certains, assurais-je avec un sourire. Promets moi juste que tu feras attention à ta santé aussi ? J’apprécie que tu t’inquiètes pour moi, mais ça ne doit pas être au dépend de toi-même. Je préfère ne pas imaginer comment je me serais senti si tu étais tombé malade à cause de moi.

Je soupire. Inconsciemment, je viens dégager une mèche de cheveux qui barre son front. Je remarque petit à petit que nos visages sont vraiment proches … La sonnerie du téléphone d’Haruto m’empêche de me perdre plus longtemps dans mes pensées. C’est sa tante qui vient d’arriver. Sans perdre de temps nous allons nous mettre à l’abri dans la voiture. Je salue la tante d’Haruto et je lui demande pardon pour le désordre qu’Hoshi va causer. Les compliments de sa tante me font plaisir, mais me gêne aussi.

- Merci, c’est gentil … Je ferais de mon mieux.

Je sais que personne ne pense à mal en disant cela, du moins la plupart du temps, mais être comparé à Katsuki me met beaucoup de pression sur les épaules. J’ai peur de le décevoir, de décevoir tous ceux qui sont derrière moi, d’entraîner mon coach dans ma chute si je me loupe. Je sais qu’on l’attend au tournant en tant qu'entraineur maintenant qu’il a décidé de se retirer.

Nous arrivons rapidement chez Haruto. Je ne retire ma laisse d’Hoshi, encore moins lorsque nous entrons dans la maison. Je ne veux pas qu’il salisse tout. La tante d’Haruto revient avec des serviettes, ça ne seras pas de trop pour essuyer le pelage trempé d’Hoshi. Je retire mes chaussures dans l’entrée sans lâcher le chien et je me tourne vers Haruto qui prend la parole. Je ne serais pas contre une bonne douche effectivement. Sa tante se propose pour s’occuper d’Hoshi et je la remercie. Je n’ai pas peur de le laisser à ses bons soins. Elle a l’air gentille et Hoshi est une crème, il ne dira rien. Je suis Haruto jusqu’à la salle de bain. Je déteste la sensation des vêtements mouillés sur ma peau, c’est fortement désagréable, j’ai hâte de les retirer. Sans réfléchir, à peine suis-je seul dans la salle de bain, je commence à enlever ces morceaux de tissus imbibés d’eau. Je suis simplement en boxer quand Haruto entre dans la pièce. Je réalise bien dans quelle tenue je suis, mais je me souviens qu’il ne peut pas me voir de toute façon …

- Merci pour les vêtements.

Je n’ai pas fait attention à la flaque d’eau qui s’est formée autour de mes vêtements que j’ai laissé dans un coin le temps d’aller les porter à la tante d’Haruto puisqu’elle a proposé de les laver et les sécher. Je me précipite vers lui lorsqu’il se retrouve par terre.

- Tout va bien ? Tu n’es pas blessé ? demandais-je. Désolé, je n’avais pas vu que mes vêtements avaient mouillé le sol … Attends je vais t’aider à te relever.

Je passe mon bras sous les siennes, l’incitant sans le vouloir à ce qu’il passe lui aussi son bras sur mes épaules. Je sens ses doigts sur ma peau nue et je frissonne. Il est a les doigts froids, c’est certainement pour ça. Pas besoin d’aller chercher plus loin. Je n’ai pas envie de toute façon, je me l’interdis.

- Tu vas bien ? repris-je pour m’en assurer.

Une fois que je suis sûr qu’il n’y a pas eu de dégât, je le laisse repartir et refermer la porte derrière lui. Je me glisse rapidement sous l’eau chaude de la douche. Je ne traîne pas trop, ne voulant pas prendre toute l’eau chaud si Haruto veut prendre une douche après. J’espère au moins qu’il s’est changé et qu’il n’est pas resté trempé. Je vais donner mes vêtements mouillés à la tante d’Haruto qui me dit qu’il est dans sa chambre et elle m’indique comment m’y rendre. Elle m’autorise à prendre Hoshi avec moi, maintenant qu’il est tout propre et tout sec. Une fois à l’étage je toque à la porte, espérant ne pas me tromper. Sans attendre une réponse j’ouvre la porte.





Fly on ...
A Flock of birds, hovering above. That's how you think of love and I always look up to the sky, pray before the dawn. 'Cause they fly away. Sometimes they arrive. Sometimes they're gone. Fly on, maybe one day I'll fly next to you ...
avatar
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 209
✮ DATE D'INSCRIPTION : 11/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 08/04/1999
✮ AGE : 19 ans.
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 209
✮ DATE D'INSCRIPTION : 11/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 08/04/1999
✮ AGE : 19 ans.

Revenir en haut Aller en bas
Sam 19 Mai - 9:43
Voir le profil de l'utilisateur



Rainy Meeting
feat. Yukiruto 78


« Oooh.. Je vois…. Bam est un dessin animé magnifique.»

Bambi hein ? Il avait aimé ce dessin animé aussi.. Même si, au final il avait eu mal, quand il perdit sa maman. Toutefois, le dessin animé qui lui avait fait le plus mal était certainement Rox et Rocky. Bien que le roman soit beaucoup plus cruel en réalité. Finalement, les disney se sont tous éloignés du conte d’origine et pour des enfants, c’était mieux. Haruto, avait pleuré de longues heures sur le roman de Rox et Rocky, dont les deux animaux connaissent une fin horrible. Comme quoi l’homme, pouvait réellement être mauvais. Heureusement que le dessin animé est plus édulcoré. Toutefois, il s’inquiète avant tout pour l’état de son aîné. Il est touché par ses paroles, de savoir qu’il s’inquiète aussi pour sa santé, mais il se demande si, c’est parce qu’il infirme qu’il est plus protecteur ou bien si c’est parce que… En tout cas, il lui offre un petit sourire, alors que son coeur palpite vraiment fort contre sa poitrine.

 «Pr.. Promis… Mais.. Cela.. En est.. De.. même.. pour.. Sempai… Je.. J’ai.. Compris. »

Il s’embrouillait, tant ses sentiments n’arrêtaient pas de lui faire perdre quelque part les mots. Non, c’était sûr même. Il ne souhaitait pas que le plus vieux se sente mal, parce qu’il était tombé malade, mais, lui même se sentirait mal, si c’était le cas. Il frissonne légèrement à cause de ce souffle chaud qu’il ressent, mais aussi de ses doigts relevant doucement ces quelques mèches de cheveux. Sauf que ce petit moment de flottement se termina malheureusement trop vite. Sa tante l’appela pour leur faire savoir qu’elle était arrivée. Il marcha le plus rapidement possible, menaçant de chuter plusieurs fois, mais il était hors de question qu’ils trainent plus que nécessaire à l’extérieur. Toutefois, il avait envie de s’excuser auprès de son aîné. Pour une certaine raison, Haruto avait l’impression que sa tante avait rajouté de la pression sur ses épaules. Kikuyuki n’avait pas besoin de cela.. Avant tout, il fallait qu’il n’attrape pas froid, et lui, qu’il supprime toutes traces comme quoi, il était réellement admiratif de lui. Même si, c’était plus que de l’admiration. Il n’a jamais cessé de le regarder dans l’ombre. Son aîné n’avait pas réellement montré un quelconque intérêt à le connaître, lui ou ses quelques amis de l’époque. Et lui, malgré tout le courage qu’il essayait de réunir pour aligner ne serait-ce que quelques mots.. Tout s’était envolé, parce qu’il fallait toujours qu’il tombe, attirant ainsi les regards et moqueries pas spécialement méchantes.. Mais, on devait plus le connaître pour ses chutes qu’autre chose. Il avait malgré tout pu glisser quelques mots avec des peluches ou bien des petites créations manuelles.. Mais, quelque part, encore une fois, c’était dans l’ombre.

Quand Nagakami se retrouva seul dans la salle de bain, sa tante l’aida à enlever toutes les preuves.. Et se permit d’aller les apporter dans le grenier. Au moins, il était certain que personne ne découvrirait à quel point, il l’admirait vraiment. Même ses cassettes passées, il allait devoir s’en passer. De toute façon, tout se jouait dans sa tête.. Puisqu’il ne voyait plus. De là, il ne perd pas de temps pour emmener connaissant le trajet par coeur de sa chambre à la salle de bain, les vêtements propres à son aîné. Il toque doucement tout en prévenant son invité qu’il entrait. Cependant, on ne peut pas dire.. Qu’il soit encore plus à l’aise.. Ses yeux, ne distinguent rien.. Mais, malgré tout, parfois l’imagination est pire. Il offre un petit sourire timide aux remerciements :

 «Ce… N’est… Rien… C’est...Normal..»

Il ne se voyait pas le laisser attraper froid en tenue d’Adam.. Rien qu’à cette pensée, son coeur se mit à battre contre sa poitrine.. Il avait l’impression d’entendre comme des coups de marteau derrière ses oreilles. D’ailleurs, il décide de se retirer, mais c’était sans compter cette flaque qui le fait glisser. Il se rattrape, l’empêchant de se cogner la tête contre le sol.. Il a déjà assez d’un caillot qui lui a octroyé la vision à son cerveau.. Il n’en pas besoin d’en avoir d’autre. A ce rythme, son derrière allait avoir pas mal de bleus… Il grimace et se masse.. Mais arrête tous gestes, quand il entend l’inquiétude de son aîné. Il secoue rapidement la tête de droite à gauche pour lui faire comprendre que ce n’était pas sa faute.. Que ce n’était pas grave. Toutefois, il accepta son aide, quand il posa ses mains gelée cette peau dénudée et froide, il se mit à rougir comme une tomate.. Sa peau était tellement douce… Elle était aussi exemptée de cicatrices ou autre… Est-ce qu’il était complètement nu.. Il commence à avoir chaud.. Il tremble aussi.. Tout comme son coeur qui menace de faire une fissure dans sa poitrine pour sortir.. Alors qu’il ressemblait à une pastèque. Il déglutit.. Il.. Sans le faire exprès.. Il caresse doucement de ses mains qu’il glisse légèrement vers le bas, les épaules du patineur. Il sursaute, alors que son esprit était ailleurs.. Trop occupé à ressentir son épiderme..

 «Ou… Oui !! Ne.. T’en.. Fais.. Pas.. Je.. Vais.. Te.. Laisser.. Et.. Encore… Merci.. Je.. Suis.. Vraiment.. Le roi.. Des.. Chutes… Hahaha.. »

Il essaie d’en rire, mais le feu à ses joues n’a toujours pas disparu et d’ailleurs, il finit par se reculer.. Manquant à nouveau de tomber, mais fort heureusement il ne le fit pas. Il referma la porte de la salle de bain.. Ayant toujours la sensation de sa peau sous ses doigts.. Il se calla contre la porte.. Avant de se laisser tomber.. Ses jambes étaient devenues du coton.. Il fallait qu’il se reprenne et heureusement.. Hoshi choisit ce moment pour se manifester. Il sursaute dans un bond, comme son coeur, avant de rire de lui et de serrer le chien.. Comme si ce dernier pourrait calmer les battements de son coeur. De là, il croisa à nouveau sa tante qui lui rendit la serviette du début et l’invita à se sécher, tout en prenant une douche aussi plus tard. Là, il avait besoin d’aller dans sa chambre.. Pour se calmer.. Reprendre, plutôt contenance.. Il avait ôté son t-shirt et son pantalon qu’il avait donné à sa tante, et continua de s’essuyer pour mettre des vêtements, qu’elle lui avait préparé sur le lit. Des vêtements qu’il remettrait à même la douche, une fois qu’il s’était retrouvé seul dans sa chambre pour enlever son boxer trempé et en mettre un autre avant d’enfiler les vêtements. Il redescendit les escaliers pour donner son dernier vêtement et remonta tout en caressant Hoshi, à qui sa tante donna à boire. Alors, c’est seul qu’il remonte pour se diriger doucement jusqu’à son bureau et prendre le portrait de sa mère… Il avait vraiment envie qu’elle soit là pour lui demander conseil, même si, sa tante avait prit ce rôle là.. Sauf que son coeur.. Ne s’était pas calmé.. Ce n’est qu’en parlant avec elle dans un murmure qu’il y arriva. Il hausse un sourcil et repose la photo de sa mère.. Il sent de suite le pelage de Hoshi et..

 «Qu’il y a t’il tata ?. »

En effet, il ne pensait pas que ce serait Yuki qui serait dans sa chambre. En attendant, il se penche pour caresser Hoshi qui lui lèche le visage, mais devint rapidement rouge quand il s’apperçoit qu’en réalité, il s’agissait de..

 «O.. Oh ! Déso.. Désolé.. Sem.. Sempai.. La douche… T’a … Fait.. Du bien ? Les… affair.. Affaires te… Vont ? Je… Bienv… Bienvenue.. Dans… Ma.. Cham… Chambre… Il… N’y a pas… Grand.. Chose...»

Si ce n’est sur des étagères des livres en brailles ou bien des cds, casses audios pour qu’il puisse connaître l’histoire sans lire ou à devoir se poser devant la télévision ou un écran d’ordinateur. D’ailleurs, il n’avait pas d’ordinateur.. Cela ne lui servait à rien.. Juste un poste.. Et sur le mur, il y avait aussi quelques médailles accrochées quand il était en junior.. Et quelques cadres à photos..

 «Je.. Je.. Pense.. Que… Je.. Vais.. Prendre.. Une.. Douche… Mais.. Tu.. Peux.. Rester… Ici.. Ou.. Alors.. Demander… à ma.. Tante.. Si tu.. As be… Besoin d’une… Boi.. sson.. Chau.. Chaude. »






You're my Dream !
Look at Me please !
Cause' I just wanna dance with you.
©crack in time
avatar
Rang Puppy

✮ MESSAGES : 96
✮ DATE D'INSCRIPTION : 17/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 16/04/2002
✮ AGE : 16 bougies
Kurogane Haruto
★ Believe in your Dream ★★ Believe in your Dream ★
Rang Puppy

✮ MESSAGES : 96
✮ DATE D'INSCRIPTION : 17/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 16/04/2002
✮ AGE : 16 bougies

Revenir en haut Aller en bas
Sam 19 Mai - 20:56
Voir le profil de l'utilisateur



Rainy Meeting
feat. Yukiruto 78


Je suis soulagé de voir qu’il ne m’en veut pas trop pour avoir haussé le ton contre lui. Ce n’était pas pour être méchant, je n’ai juste pas aimé qu’il se rabaisse autant. Je déteste avoir l’impression que ma popularité laisse penser à certains que je vaux plus que. Je n’ai pas l’impression d’être différent. Je ne veux pas l’être … J’apprécie qu’il se fasse du souci pour moi, mais pas au dépend de sa propre santé. En attendant que sa tante arrive nous discutons un peu. Je n’ai rien contre la pluie, même si je préfère ne pas me retrouver en dessous. Cela dit, ça me rappelle un film d’animation que je regardais quand j’étais enfant. Bambi n’est pas le Disney le plus joyeux, je me souviens avoir pleurer devant, mais certains passages sont très beaux et amusants. J’aimais beaucoup Panpan et Bambi quand il découvre l’hiver. Il glisse sur l’eau du lac et ça me faisait beaucoup rire. J’ai même un jour dit à ma mère qu’il aurait fallu lui donner des patins pour qu’il puisse se tenir debout sur le lac gelé. C’est un peu idiot quand on y pense, mais j’étais petit, donc on va dire que c’était plutôt mignon.

- Promis je ferais attention.

Je souris. Du moins j’essayerai. Je ne suis pas le plus doué pour prendre soin de moi. Je mets le patin au-dessus de beaucoup de choses et parfois même ma santé en pâti. Le temps semble s’arrêter pendant quelques secondes. Je dégage une mèche de cheveux qui barrait son front et je sens son souffle contre ma joue …

Son téléphone sonne, me sortant de mes pensées et me forçant à reculer. Sa tante vient d’arriver et nous rejoignons la voiture pour rentrer. C’est une femme très gentille, du moins elle me fait bonne impression. Je ne la connais pas et pourtant, j’ai presque l’impression qu’elle m’a déjà accepté comme un membre de la famille, façon de parler. Je me sens juste bien accueilli, malgré le désordre qu’Hoshi laisse dans la voiture. Une fois arrivé chez Haruto, il me conduit jusqu’à la salle de bain où je pourrais prendre une douche et me sécher. Je commence à avoir vraiment froid et je ne supporte plus ces vêtements trempés sur ma peau. Sans réfléchir, je commence à me déshabiller. Je n’avais pas pensé qu’il ne m’avait pas encore apporté de quoi me changer. Je réalise seulement au moment où il ouvre la porte pour entrer. Il ne peut rien voir certes, mais il glisse à cause du sol mouiller et j’ai la bonne idée de me précipiter pour l’aider à se lever. Je sens ses doigts froids sur ma peau qui frémit. Je me fige en le sentant descendre sa main le long de mon épaule. Je me dépêche de le remettre sur ses pieds et de m’assurer qu’il a retrouvé son équilibre. Puis je me recule rapidement, me forçant à refouler la moindre réaction.

- Ce n’est rien, l’important c’est que tu ne sois pas blessé, assurais-je en m'efforçant de sourire.

Je me glisse rapidement sous l’eau chaude de la douche. Aussi agréable soit cette sensation, je ne m’attarde pas trop. Je ne veux pas paraître impoli, ni prendre toute l’eau chaude alors qu’Haruto doit prendre sa douche après moi. Je m’habille avec les vêtements qu’il m’a apporté et je sors de la salle de bain. Je crois la tante d’Haruto dans la cuisine, Hoshi est avec elle. Je la remercie encore une fois et je lui laisse mes vêtements mouillés J’ai l’autorisation de prendre le chien avec moi à l’étage et je me dirige vers la chambre d’Haruto.

- C’est moi, ta tante m’a dit que je pouvais te rejoindre … C’est impeccable pour les vêtements encore merci. D’accord, à tout à l’heure.

Je lui souris et reste dans la chambre tandis qu’il part prendre sa douche. Ce n’est pas mon genre de fouiller, alors je me contente de regarder autour de moi. Une peluche attire mon attention. J’ai exactement la même. On me l’a offert à Toronto. Du moins je présume, je ne sais toujours pas qui l’a laissé sur ma table en cours. C’est un petit ours qui tient un coeur. Au départ je pensais que c’était mon petit ami qui m’avait fait une surprise. Quand vu l’air jaloux sur son visage, j’ai compris que ce n’était pas lui. Sur son bureau je trouve un carnet ouvert, il y a des choses écrites dedans. Je ne tourne pas les pages, mais je peux lire quelques phrases qui me rappelle étrangement des mots que l’on glissait dans mon casier à Toronto. Après … Ce sont des proverbes ou des citations que l’on trouve facilement sur internet, Haruto aime peut-être bien ça … Je sais que maintenant il ne voit plus, mais peut-être qu’il a écrit ça avant. Soudainement, je me sens mal de m'immiscer dans sa vie privée comme ça. Je ne fouille pas, je ne fais rien de mal, mais je préfère tout de même partir.

- Viens Hoshi, on va descendre.

Je trouve la tante d’Haruto dans la cuisine. Je lui demande si Haruto aime les chocolat chaud et si c’est le cas, je lui propose de l’aider à en faire. Ce serait pour me racheter d’avoir haussé le son contre lui, même si ça, je ne le dis pas. Elle accepte et je l’aide à préparer cette boisson sucrée, avec quelques guimauves et un peu de crème fouettée. Je ne suis pas fan de nourriture sucrée, mais une fois de temps en temps ça ne fait pas de mal, ça nous réchauffera. La tante d’Haruto sort aussi des biscuits en ajoutant que ce sont les préférés de son neveu. Je m’apprête à remonter pour voir si Haruto a finit de prendre sa douche et je le trouve en bas des escaliers, il a dû nous entendre discuter. Je viens vers lui et attrape son poignet sans trop réfléchir.

- Haruto ! Viens on a préparé du chocolat chaud pour nous réchauffer après cette mésaventure.

Puis de toute façon je ne peux pas partir tant que mes vêtements ne sont pas lavés et séchés alors autant en profiter un petit peu et quoi de mieux qu’un bon chocolat chaud.




Fly on ...
A Flock of birds, hovering above. That's how you think of love and I always look up to the sky, pray before the dawn. 'Cause they fly away. Sometimes they arrive. Sometimes they're gone. Fly on, maybe one day I'll fly next to you ...
avatar
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 209
✮ DATE D'INSCRIPTION : 11/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 08/04/1999
✮ AGE : 19 ans.
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 209
✮ DATE D'INSCRIPTION : 11/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 08/04/1999
✮ AGE : 19 ans.

Revenir en haut Aller en bas
Hier à 19:47
Voir le profil de l'utilisateur



Rainy Meeting
feat. Yukiruto 78


Si un jour vous lui aurez dit, que le garçon pour qui il éprouve un crush depuis près de 10 ans.. Voir un peu plus, se retrouverez en boxer ou torse nu dans sa salle de bain, vous l’auriez perdu. Quelque part, c’était un peu ce qui était en train de se passer. Une fois n’est pas coutume, même si ils n’étaient pas sur une surface glacée.. Nerveux et imprudent, voilà qu’il se retrouve les 4 fers en l’air après avoir glissé sur une flaque d’eau formée par les vêtements de son aîné.. Vraiment.. Pourquoi, est-ce qu’il fallait toujours qu’il se foute tout seul la honte hein ? Il n’en pouvait plus de lui.. Les raisonnements de son coeur étaient tellement puissants, qu’il avait l’impression qu’on le frappait derrière la tête pourtant, c’était aussi une mélodie qu’il aimait.. Il la connaissait assez qu’il pourrait patiner dessus.. Plus encore, quand ses mains s’agrippèrent ses épaules dénudées.. Et là, le tempo de son coeur fut rapide comme un torrent.. Du moins, selon lui… La chaleur commença à lui monter au visage même alors que sa respiration venait de se bloquer fortement dans sa poitrine.. Sentir son épiderme si douce et inapte de toute imperfection.. Sans le réaliser, il les avait laissé un peu glissé, alors que ses paumes brûlaient sous la douceur, mais froides des épaules de l’autre jeune japonais. Il s’excuse rapidement et le rassure sur son état, même si pour le coup, ses jambes étaient pires que du coton.. Et encore, il est persuadé que le coton… Etait plus résistant. La preuve, une fois, la peau refermée.. Il se laisse tomber.. Il s’en était fallu de peu et, malgré qu’il n’ait rien vu.. Il peut encore sentir la mince chaleur qui avaient éménées du haut de ses épaulettes.

Il fallait qu’il se reprenne.. Heureusement que Hoshin vint le rejoindre, suivit peu après de sa tante afin qu’il puisse reprendre une teinte normale, mais surtout ses esprits et forces. Au final, il s’était changé, s’était dépouillé de ses vêtements trempés et se retrouvait dans sa chambre. Il est surprit quand on toque à sa porte, et pense qu’il s’agit de sa tante.. Il est surpris quand la voix qui s’élève n’est autre que celle de son « invité » et, pourtant il sourit rassuré et affectueusement à la réponse de son aîné :

« Ta… Tant.. mieux… Tu… M’en… Vois.. Vrai.. Vraiment.. Rassu.. Ré.. Et.. J’y.. Vais.. Mais… Sois.. Libre.. De faire.. Comme.. Ch.. chez toi… Si tu.. As.. Besoin.. de.. Quel… Quel..Quelque chose… N’hésit.. es.. Pas à de.. mander… à ma.. Tante.»

De là, il ébouriffe une nouvelle fois les poils de Hoshi pour lui dire :

« Toi… Au.. ssi.. Tu.. peux.. Rest.. Ter.. Là.. Tu.. Es.. aussi.. Mon.. invité..»

Il lui offrit un grand sourire et pouffe doucement à son aboiement comme s’il avait compris. De là, lentement mais, sûrement, ayant de toute façon le plan en tête.. Il se dirige vers la salle de bain et s’enferme doucement sans se départir de son sourire. Il ôte sa nouvelle tenue, bien qu’en voulant se presser afin de ne pas trop faire attendre Kikuyuki, il ne se rend pas compte que son sous-pull, se retrouve à tomber en silence dans la flaque d’eau qui l’a fait tomber alors qu’il rejoint la cabine de douche afin de pouvoir se doucher. Il soupire d’aise quand l’eau chaude le frappe. Il essaie d’aller vite sans perdre le contrôle même si, il sait que sa tante ne le trahira pas et qu’elle saura prendre soin de son aîné. D’un autre côte, sa tante était vraiment douce, bien qu’elle avait son caractère comme tout le monde. Finalement, il finit par fermer les robinets après s’être lavé comme il fallait.. Sauf que voilà, après s’être séché et tout.. Il mit du temps pour s’habiller et se rendre compte qu’au final, ben… Son haut n’était plus. Il commence à paniquer.. Mais, il gèle quand..

« Mercredi.. »

Quel idiot. Il s’abaisse, gardant une main contre le meuble afin de récupérer son haut trempé. Il n’y a pas à dire, il avait vraiment la poisse ! Il ne pouvait pas le remettre, alors c’est torse-nu, qu’il sortit de la salle de bain. Pensant que Kikuyuki était encore dans sa chambre, il était descendu, curieux par l’agitation d’en bas… Il sursaute quand son aîné apparaît devant lui et qu’il le tire. Il frissonne encore plus, et ce n’est pas à cause du froid. Malgré que sa poigne soit autour de son poignet, il se retrouvait devant lui sans rien.. Il baissa la tête et, quand il entendit la voix de sa tante, il lui présenta le sous-pull trempé :

« Désolé tatie.. Mon haut a glissé et est tombé dans une flaque d’eau.. Tu as un t-shirt de rechange ?»

Il lui offrit une moue toute adorable et il sentit la main de sa tante lui ébouriffait doucement les cheveux, avant de prendre son haut mouillé pour le mettre dans la machine et lui trouver un autre t-shirt. En attendant, il était un peu gêné.. Enormément embarrassé même.. Il finit quand même par reprendre la parole pour parler à son aîné :

« En tout.. Cas.. Le cho.. colat… Cha.. Chaud.. C’est.. Une.. Bon.. Bonne idée. J’ad.. adore ça.. Il y.. a quelque.. Cho.. Se.. D’autre .. avec… ça ?»








You're my Dream !
Look at Me please !
Cause' I just wanna dance with you.
©crack in time
avatar
Rang Puppy

✮ MESSAGES : 96
✮ DATE D'INSCRIPTION : 17/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 16/04/2002
✮ AGE : 16 bougies
Kurogane Haruto
★ Believe in your Dream ★★ Believe in your Dream ★
Rang Puppy

✮ MESSAGES : 96
✮ DATE D'INSCRIPTION : 17/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 16/04/2002
✮ AGE : 16 bougies

Revenir en haut Aller en bas
 

Rainy Meeting [Yukiruto]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seoulmates :: Les quartiers de Séoul :: Jongno (종로) :: Le parc de Tapgol-