CalendrierCalendrier  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Partagez | .
 

 Two worlds which meet [Tae Hyun & Katsura]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Ven 11 Mai - 23:44
Voir le profil de l'utilisateur
Two worlds which meet x Tsura & Tae Hyun ♡   Tenue x Séoul.. Il ne connaît cette ville que dans les textes et livres anciens dans lesquels il a étudié quand il était au temple shaolin et de par sa grand-mère, si jamais il venait à quitter leur tribu japonaise du nord : Kamisama. Cela fait quelque jours qu’il est arrivé dans ce temple.. Un bon ami de sa grand-mère qui l’a recueilli au temple, parce que sa grand-mère l’aurait aidé il y a des années à trouver la paix intérieure. Seulement, avec ses tenues et ses cheveux longs et son allure efféminé.. Beaucoup de membres de la communauté ont pensé qu’il était une fille. Il n’y a pas vraiment de shamans à Séoul et si il y en a.. Elles sont rares et sont essentiellement des femmes comme dans le pays de sa mère. Il n’est pas un moine, mais doit s’accoutumer à ce nouvel « ordre ». D’un autre côté, cela ne change pas vraiment de ce qu’il a déjà vécu par le passé, excepté que contrairement aux autres moines, le supérieur a décidé de lui léguer un « appartement » à lui tout seul, un petit pavillon pas loin du temple et ses activités sont souvent de tenir le temple propre, faire des prières comme ce matin à 3h30 pour exécuter les 108 prosternations devant la statue de Bouddha.

De plus, dans son pavillon, Mini Moine comme il se surnomme lui a dit qu’ainsi il pourrait recevoir ses clients s’il s’exerçait.. Sauf que Katsura lui.. avait autre chose en tête, comme essayer de se rendre en ville sans pour autant oublier l’interdiction de mendier, ce n’était pas son but. Il souhaitait juste voir le monde extérieur qui se tenait là devant son nez. Sauf, que la vie d’un moine ou d’une quelconque personne religieuse est « carrée » comme à l’armée. Katsura s’est malgré tout intégré avec les autres moines qui furent curieux à son sujet.. Sauf, qu’il ne pouvait pas tout partager avec eux. Ses activités, étaient différentes d’eux. D’ailleurs, ils n’étaient pas beaucoup à tenir le temple. 4 personnes… Pourtant, il voyait pour les première fois de ses yeux des personnes vêtues différemment de lui. Des vêtements bizarres qu’il ne connaissait pas. Sauf, qu’évidemment on lui demanda dans un premier temps de rester éloigner de la foule et d’être consigné à nouveau dans son pavillon. Il avait 29 ans, et avait toujours l’impression d’être enfermé comme un enfant. Pourquoi, est-ce qu’il ne pouvait pas lui aussi proposer ses services aux séoulites ? Sûrement, car on le remarquerait net dans le décor. Il dénotait clairement de l’image des moines chauves qui vivaient avec lui. Du coup, après l’énième et dernière salutation à Bouddha, écouter les dialectes d’une lettre d’un texte ancien par un moine à 4h30 du matin pour finir par 30 minute de méditation et un programme tout aussi zen et calme.. Katsura demanda à Mini Moine :

« Est-ce que je peux aller me promener ? S’il te plait maître Mini Moine ! »

Tout ce qu’il se prit c’est une petit claque au-dessus de là tête pour lui rappeler qu’il était sous sa responsabilité et qu’il ne devait pas se montrer impatient. Chaque chose en son temps. Ce qui força à Katsura à lui tirer doucement la langue quand il tourna le dos, mais quand ce dernier fit rapidement volte face, il s’était redressé, les deux paumes de mains en contact à sa poitrine et un sourire digne du marchand de sable. Il pourrait presque siffler. De là, dès que mini moine se retourna il lui tira doucement la langue avant de..

BAM

« Ittaie !! Hé cela fait mal ! »

Fit-il après s’être fléchit les deux mains sur la tête, avec les larmes presque au coin des yeux. C’est qu’il n’y était pas allé de main morte avec son éventail sur la caboche et son commentaire lui fit gonfler des joues :

« On apprend pas à un vieux singe à faire la grimace mon enfant. Tu n’es pas très élégant dans cette position hahaha ! »

Katsura était en train de se demander si il n’avait pas des yeux derrière la tête. Il s’incline et va faire ses tâches comme balayer tout le temple.. Faire le thé et en boire en plus d’aider en cuisiner, car aujourd’hui, c’était lui qui devait s’en charger. Beaucoup demandaient aux moines de parler leur donner une bénédiction ou se charger parfois de célébrer un mariage ou de faire disparaître les mauvaises ondes.. Sauf qu’évidemment «lui », était voué à autre chose, même s’il n’avait rien commencé.. Une fois les tâches faites.. La promenade dans la forêt aussi ainsi que écrire en calligraphiant avec un pinceau et à l’encre noire… Katsura s’ennuyait à mourir. Il était excité. Ce n’était pas juste qu’il soit tenu à l’écart des visiteurs. C’est pour cette raison, qu’il eut l’idée après s’être coiffé ses cheveux en chignon de rejoindre le temple malgré qu’il doive y avoir du monde pour faire comme Quasimodo. D’ailleurs, en toute discrétion en montant les marches à travers les arbres afin de pas être vu par les spectateurs dont il ne connaissaient rien.. Des étoiles illuminaient ses prunelles sombres. Il monta à un arbre pour contempler les visiteurs d’en bas qui avaient de drôles de vêtements.. Finalement, il sortit de son kimono un onigiri qu’il croqua avec un sourire admiratif de voir même des jeunes de la ville venir ici pour demander la bienveillance de Bouddha. C’était fascinant.. Sauf qu’au final, avec la fatigue, il s’endormit en haut de cette branche. Sauf qu’au bout d’une vingtaine de minutes il glissa de sa branche, d’ailleurs la sensation le réveilla soudainement et.. C’est qu’il le vit, mais..

« Haaaaaa ! »

BOUM


© CRIMSOM DAY


Apprends comme si tu devais vivre pour toujours et vis comme si tu devais mourir ce soir
©crack in time
avatar
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 18
✮ DATE D'INSCRIPTION : 10/05/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 26/07/1988
✮ AGE : 29 bougies
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 18
✮ DATE D'INSCRIPTION : 10/05/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 26/07/1988
✮ AGE : 29 bougies

Revenir en haut Aller en bas
Sam 12 Mai - 22:17
Voir le profil de l'utilisateur
Two worlds which meet x Tsura & Tae Hyun ♡   Le temple … C’est encore mes parents qui ont voulu nous y traîné, ma sœur et moi. J’ai été élevé avec ce genre d’habitude, aller au temple à certains moments de l’année pour prier, participer à certains festivals, mais en grandissant je me suis détaché de ces croyances. Je sais que ma sœur y est toujours très attachée et c’est aussi pour elle que je fais cet effort. Sinon je n’aurais probablement pas mis les pieds ici quand mon père me l’a demandé. Tous les ans c’est la même chose et j’en ai marre de faire semblant. Surtout que je ne crois pas à toutes ces choses-là, les croyances bouddhiques, les prières, les dieux … Mon père me réprimanderait certainement s’il m’entendait dire ce genre de choses, lui qui a été élevé de cette façon également. Pourtant j’ai suivis toute la famille ce matin, ma sœur et mes parents. Il y a du monde … Mon père croise plusieurs personnes qu’il connaît, avec lesquelles il passe du temps à discuter, ventant les mérite de la famille, de son entreprise, de ses enfants … Surtout de ma sœur en fait. Je sais que je l’ai un peu déçu en quittant la police pour me tourner vers la photographie et mon métier n’est plus vraiment une fierté à ses yeux. Il sait pourtant que j’ai perdu un partenaire, bien plus même, mais ça il l’ignore fort heureusement.

Je m’efforce de rester poli et présentable. J’ai toujours été élevé de cette façon, ce n’est pas si dur finalement. C’est facile de cacher les apparences quand on a grandi dans un tel milieu. Nous nous approchons un peu plus du temple. Je n’ai pas spécialement envie de prier. Je n’y crois pas, mais je respecte les croyances des autres et j’ai l’impression de les bafouer en jouant la comédie. Cependant, mon père ne me laissera pas m’en tirer si facilement. J’aurais dû trouver une excuse pour ne pas venir, quitte à encore recevoir un blâme venant de mon paternel. Par contre, j’ai pris mon appareil photo. J’ai juste dis à mon père que je prendrais quelques clichés sur le chemin pour venir, mais l’endroit est bien trop beau, j’ai envie de m’éclipser pour aller m’occuper de mon côté. Je laisse mes parents et ma sœur partir devant. Ji Won me lance un regard qui en dit long, oui je vais me faire réprimander par mon père si je traîne, mais j’ai trente-deux ans, merci bien je peux faire ce que je veux. Je trouve une excuse banale et je peux finalement m’éloigner du petit groupe pour photographier les alentours.

J’aime immortaliser ce genre d’endroit qui semble déjà figer dans le temps. Je dois reconnaître que les temples et les paysages qui les entourent sont magnifiques. J’étais absorbé par mes photographies, je ne m’attendais pas à ce que quelqu’un me tombe littéralement dessus. Nous nous retrouvons tous les deux par terre. Mon appareil photo n’a pas touché le sol et j’en suis plutôt soulagé, mais je reporte tout de suite mon attention sur l’autre personne. Je me relève et lui tends ma main pour l’aider à en faire de même.

- Tout va bien ? Vous n’êtes pas blessé ? Demandais-je.

Je pose mes yeux sur la silhouette en face de moi. Des cheveux longs rattachés en chignon, des traits délicats et harmonieux, un corps svelte … Pendant quelques secondes, j’ai l’impression d’avoir affaire à une femme, mais mon intuition me dit le contraire. Son kimono aussi il a plus l’air masculin. Je remarque aussi ce masque qui cache la moitié de son visage, lui donnant un air des plus mystérieux. La première chose qui me vient à l’esprit, c’est qu’il est vraiment très beau. Je relâche sa main une fois qu’il s’est relevé.

- J’espère que ça ne vous arrive pas souvent de tomber du haut d’un arbre vous aller finir par vous blesser, ajoutais-je avec un léger sourire.

Et ce serait dommage d’abîmer un si beau visage … Cependant, ça je me retiens bien de le dire. Je ne devrais même pas le penser. J’ai déjà trouvé des hommes à mon goût, beaucoup même, mais ce n’était que physique. Après Joon Hee, personne n’a jamais autant captivé mon attention. D’autant plus que ce n’est pas très morale de penser à ce genre de chose en posant son regard sur un homme de foi. Quelque chose dans sa tenue me dit qu’il fait partie des moines de ce temple ou quelque chose comme ça, je ne m’y connais pas trop je dois avouer, j’ai oublié ce qu’on m’a enseigné quand j’étais petit. Pourtant, les moines sont censés avoir le crâne rasé, non ? Or lui a l’air d’avoir les cheveux plutôt long, on dirait que ça lui va plutôt bien d’ailleurs.

- Vous êtes venu prier ?

Avec cette question je saurais au moins ce qu’il est venu faire ici et étonnamment, ça m’intrigue réellement … Quelque chose à réussi à capter mon attention …
© CRIMSOM DAY


Photograph
We keep this love in this photograph. Where our eyes are never closing. Hearts were never broken and time's forever frozen still. So you can keep me. Inside the pocket of your ripped jeans. Holding me closer 'til our eyes meet. Inside these pages you just hold me and I won’t ever let you go.
avatar
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 40
✮ DATE D'INSCRIPTION : 06/05/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 28/03/1986
✮ AGE : 32 ans.
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 40
✮ DATE D'INSCRIPTION : 06/05/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 28/03/1986
✮ AGE : 32 ans.

Revenir en haut Aller en bas
Dim 13 Mai - 22:15
Voir le profil de l'utilisateur
Two worlds which meet x Tsura & Tae Hyun ♡   Tenue x Il paniqua à l’idée de toucher le sol à cette vitesse, mais son corps rentra en contact avec celui d’un homme, ce qui permit d’éviter une grave blessure. Heureusement pour lui, que ce corps étranger amortit la chute, mais quelque part, il s’en voulu rapidement, malgré le fait que c’était la première fois qu’il se retrouvait dans les bras d’un total inconnu. C’était étrange, mais pas désagréable. Il vit l’étranger.. Il devait provenir de la grande ville.. Un monde qu’il ne connaissait pas et dont, il était vraiment curieux de découvrir. Il s’écarte, le laisse se relever.. C’était la première fois qu’il entrait en contact avec une telle personne… Il penche la tête sur le côté et accepte avec un sourire la main de l’inconnu pour se relever. De là, il paniqua rapidement ne répondant pas aux questions. Au lieu de penser à lui.. Il commence à s’affoler et tâtonne le corps de cet inconnu pour le dépoussiérer :

« Toutes mes excuses sire !! Vous allez bien ? Rien de casser ? »

Il essaie de le dépoussiérer avant de se courber plusieurs fois pour lui présenter ses excuses et assez rapidement. Finalement, il finit par se relever.. Le sourire et la question de cet homme ne lui donnaient pas l’impression qu’il le réprimandait au contraire. Un petit sourire naquit sur ses lèvres :

« Je vais bien. Ne vous inquiétez pas. Mais, si vous avez mal quelque part, dîtes le moi.. J’ai de l’onguent dans mon pavillon. »

Katsura était intrigué et curieux de connaître davantage cet homme. C’était vraiment la première fois qu’il pouvait parler avec quelque de moderne.. De l’autre « monde ». Il n’était pas comme lui, il aimerait bien lui poser des questions, mais avant cela.. Avant qu’il ne réponde à la question.. Il vit au loin Mini Moine. S’il se faisait attraper, il était bon pour se faire réprimander et recevoir des coups d’éventails ou autres sur la tête. Il poussa un petit « chit », avant de prendre doucement le poignet de l’inconnu qui lui avait évité une chute mortelle malgré lui et posa son index sur ses lèvres avant de les poser sur les siennes et de l’entraîner à travers les bois dans une marche rapide vers le centre des bois.. Vers le lieu de méditation ou d’entraînement.. Maintenant, qu’ils étaient assez loin du temple.. Se rendant compte qu’il n’avait pas lâcher le poignet de l’autre homme, il se retourne et ôte ses doigts tout en joignant ses deux mains devant lui et s’inclina légèrement devant lui :

« Excusez-moi sire pour mon comportement déplacé. Si le grand Moine m’avait vu vous parler. Je me serais fait réprimander. »

Enfin, depuis son arrivée ici, il agissait plus comme un grand-père envers son petit fils. Il était assez tactile.. Et c’est ce qui lui avait permis d’être rassuré.. D’un autre côté, ce fut en quelque sorte un disciple de sa grand-mère alors.. Il ne pouvait que lui faire confiance et contrairement à cette dernière, il lui permettait de sortir en dehors de son pavillon et du temple. Certes, c’était toujours dans les bois ou forêt, mais au moins, il pouvait entraîner son corps à continuer les enseignements du kung fu ou du taichi.. Il pouvait aussi admirer et dessiner les oiseaux, les arbres et autres petits animaux. De là, Katsura forma un triangle avec ses mains, qui étaient liées par le bout de ses doigts respectifs :

« Je manque à mes devoirs. Je suis Huang Zi Katsura. Je suis un Shaman. Les moines d’ici ont eut la générosité de m’accueillir ici. Est-ce que, c’est trop irrespectueux si, je vous demande si vous êtes venus prier Bouddha ou les autres kamis ? »

En effet, Katsura ne savait pas s’il était autorisé à lui poser cette question. Si tel n’était pas le cas, il faudra qu’il trouve un moyen pour se faire pardonner de l’avoir contrarié ou blessé. Soudainement, il l’observa de la tête aux pieds. Il n’avait pas quitté du regard son interlocuteur. Pourtant, il avait réellement envie de se faire pardonner pour l’avoir mis à terre. D’ailleurs, il se rendit compte qu’il n’avait toujours pas répondu à sa question sur le fait si cela lui arrivait souvent de tomber des arbres. Il se pinça la lèvre inférieure et il se rapproche à nouveau de cet inconnu, les deux mains derrière le dos avant de finalement tourner autour de lui pour s’assurer qu’il n’était pas blesser, mais aussi curieux de ses tenues. Pour une fois qu’il pouvait admirer un citadin, il se le permettait et pourtant quand il s’arrêta en face, l’expression légèrement inquiète il :

« Vous êtes certain de ne pas être blessé ? Et sinon.. Non.. En réalité.. J’ai décidé de monter dans l’arbre pour pouvoir observer les gens de la ville comme vous. C’est la première fois que je peux vous voir de si près. Sauf, que je suis levé depuis 3h30 du matin et me suis endormi.. Hahaha.. »

Il ne devrait pas en rire pourtant.. Seulement, c’était plus à cause de la nervosité qu’autre chose. Observant un moment le ciel pendant qu’il remettait sa grosse mèche de cheveux devant son masque. Cette partie de son visage, il souhaitait la cacher. Disons, que d’après sa grand-mère, s’il voulait être protégé, il devait cacher une partie de son visage. Même si, cela lui offrait un aspect effrayant. Il devait cacher ses pouvoirs ou du moins, les utiliser pour les autres sans jamais se lier au monde extérieur.. Les menaces.. Le fait qu’on l’accuse d’apporter le malheur ou bien, comme son père, qui l’a utilisé pour s’enrichir.. Au fond, le monde était effrayant et n’était sûrement pas prêt d’accepter entièrement son existence.. Malgré ça, il n’était pas si fragile qu’il en avait l’air et puis, il était curieux. Il était avide de pouvoir découvrir le monde.. Vraiment.. D’ailleurs, son regard s’illumine quand il se pose sur l’appareil de son vis-à-vis.

« Qu’est-ce que c’est ? C’est une arme ? Une offrande ? Un objet magique ? Cela se mange ? »

Bon la dernière question pouvait sembler idiote.. Parce que l’objet semblait difficilement comestible.. Mais, il était vraiment intrigué. Et il s’était courbé légèrement, frôlait à nouveau le corps du séoulite alors que son visage brillait de curiosité face à l’objet dont le nez était presque appuyé.


© CRIMSOM DAY


Apprends comme si tu devais vivre pour toujours et vis comme si tu devais mourir ce soir
©crack in time
avatar
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 18
✮ DATE D'INSCRIPTION : 10/05/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 26/07/1988
✮ AGE : 29 bougies
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 18
✮ DATE D'INSCRIPTION : 10/05/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 26/07/1988
✮ AGE : 29 bougies

Revenir en haut Aller en bas
Lun 14 Mai - 21:41
Voir le profil de l'utilisateur
Two worlds which meet x Tsura & Tae Hyun ♡   Je ne m’attendais pas à me retrouver par terre de cette façon. Si j’abîme mon habit traditionnel mon père va probablement me le faire remarquer comme s’il réprimandait un enfant, alors que j’ai trente-deux ans, il peut me laisser vivre. Il va encore me reprocher d’être allé faire l’idiot pour prendre mes photos. Il a beau être un homme très riche, l’art et lui ça ne fait pas bon ménage. À ses yeux, être professeur de photographie, ce n’est pas un métier dont on peut être fier. Il préférait sans doute quand j’étais dans la police. Il pouvait s’en vanter devant ses amis. Au départ, il voulait que je fasse les études adéquate pour reprendre son business. J’ai refusé. De toute façon, dans la culture des chaebol, même si je n’ai pas la formation pour, il peut très bien me remettre la direction quand il se retirera, ça se fait. Même si je n’en ai pas envie du tout. Je vois qu’il essaie encore de me convaincre parfois. Maintenant que je peux vivre de la photographie, c’est hors de question que j’abandonne. Encore moins pour m’enfermer dans une vie comme celle-ci. La photo, c’est la dernière part de liberté qu’il me reste dans cette prison dorée.

Je me relève rapidement, aidant ce jeune homme à en faire de même. Pendant quelques secondes, je l’ai pris pour une femme … Les traits de son visage sont délicats, il a les cheveux longs visiblement, bien qu’ils soient attachés pour le moment. Sa façon de parler me surprend aussi. Il est très poli. On dirait le langage d’un de mes amis de mon père qui s’exprime comme un livre. Il n’y a rien de mal à cela, mais disons que certains tons de voix rendent le tout plutôt ridicule. Ce n’est pas le cas de ce jeune homme. Sa voix est mélodieuse, pas trop grave, agréable à entendre.

- Je vais bien ce n’est rien, vous pouvez vous relever.

J’ai été élevé de façon très poli et je ne me suis jamais détourné de cette éducation. Cependant, il y a des limites. Trop de courbettes rend le tout bien trop faux et ça m’irrite. Je lui adresse un léger sourire. Il n’a vraiment pas besoin d’être aussi désolé, tant qu’il n’est pas blessé ce n’est rien.

- Tant mieux. Je n’ai mal nulle-part. Je ne voudrai pas qu’on parle dans votre dos pour avoir invité un inconnu dans votre pavillon, le taquinais-je gentiment, un sourire mutin sur les lèvres.

Oui, ma phrase est clairement pleine de sous-entendu et alors ? C’est bon, on ne va pas s’offusquer pour si peu. C’est une plaisanterie. Le jeune homme en face de moi, n’a pas l’air de mal prendre mes paroles. En fait … Vu le regard qu’il me lance, j’ai l’impression qu’il n’a pas compris. Ce qui m’étonne un peu, ce n’est pas le sous-entendu le plus discret. Enfin, ce n’est pas bien grave. Je n’ai pas le temps de dire quoi que ce soit de plus, il m’entraîne plus loin posant son index sur mes lèvres. Je ne comprends pas très bien pourquoi. Je reste silencieux malgré tout. Nous nous éloignons du temple, mais je ne vais pas m’en plaindre. Mon père râlera parce que j’ai manqué la prière, tant pis. Quand il parlait de son pavillon, j’ai compris qu’il vivait ici et il me le confirme.

- Ce n’est rien, ne vous en faites pas. Réprimander ? On vous garder enfermé dans un donjon ou quelque chose comme ça ? Ajoutais-je toujours taquin.

On dirait une histoire de princesse gardée à l’écart de la civilisation, sauvée par son prince charmant. Cette idée idiote me tire un sourire amusé. J’apprends finalement son statut dans ce temple.

- Kwon Tae Hyun, je suis venu avec mes parents et ma sœur pour prier, expliquais-je sans laisser trop paraître que toute cette idée me paraît un peu … Désuète. Enchanté de faire ta connaissance Katsura.

Je ne veux pas le blesser. S’il est shaman, c’est qu’il doit croire à ce genre de chose. Ce n’est pas mon cas, mais je respecte et je ne veux rabaisser personne.

- Je crois que j’ai quelques égratignures, mais je vais m’en remettre, assurais-je. C’est bien matinal dis-moi, je comprends que tu te sois endormis.

Pas que je sois du genre feignant, je suis matinal aussi, mais … Pas à ce point, sauf quelques rares fois où je le prévois à l’avance pour aller prendre des photos du paysage quand le monde s’éveille encore. Ou alors je reste tard, pour le regarder s’endormir.

- Comment ça, les gens comme moi ?

Je fronce les sourcils pas sûr de comprendre. Certes, les shaman et les moines vivent souvent très à l’écart mais tout de même. Je baisse le regard vers mon appareil photo en l’entendant s’exclamer. Il … Ne sait pas ce que c’est ? Alors là, vraiment … Ce n’est même plus de la surprise. Cependant, pour ne pas le blesser et sans doute trop bien élevé pour ça, je prends sur moi pour ne pas me montrer désobligeant. Oh, ça m’arrive de complètement rompre avec ma bonne éducation, quand on me cherche ou qu’on m’agace, mais Katsura ne m’a rien fait. Il a l’air si innocent … Je ne peux pas lui faire ça.

- C’est un peu comme un objet magique oui, répondis-je amusé. C’est un appareil photo, il a le pouvoir d’arrêter le temps, on va dire. Tu n’en as jamais vu ?

C’est surprenant tout de même, mais ça m’amuse de lui expliquer ça de cette façon. Je ne crois pas du tout à la magie, mais métaphoriquement pour moi, la photographie c’est magique. Il vole un morceau de vie, il fige le temps à un moment précis. Je lève mon appareil photo numérique pour cadrer son visage et le paysage qui l’entoure.

- Je vais te montrer. Je peux ? Demandais-je ne voulais pas le photographier s’il n’en a pas envie.

Même si je suis convaincu qu’il ferait un parfait modèle …  
© CRIMSOM DAY


Photograph
We keep this love in this photograph. Where our eyes are never closing. Hearts were never broken and time's forever frozen still. So you can keep me. Inside the pocket of your ripped jeans. Holding me closer 'til our eyes meet. Inside these pages you just hold me and I won’t ever let you go.
avatar
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 40
✮ DATE D'INSCRIPTION : 06/05/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 28/03/1986
✮ AGE : 32 ans.
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 40
✮ DATE D'INSCRIPTION : 06/05/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 28/03/1986
✮ AGE : 32 ans.

Revenir en haut Aller en bas
Lun 14 Mai - 23:46
Voir le profil de l'utilisateur
Two worlds which meet x Tsura & Tae Hyun ♡   Tenue x « Hmm ? Je me ferais surtout réprimander pour avoir osé vous parler ~~ »

En même temps, à force de lui interdire des choses depuis sa tendre enfance, sans vouloir aller très loin.. Il avait envie de goûter un peu à l’interdit. Non pas mendier, ni boire de l’alcool, encore moins parler de sexe ou autre, après tout, ce sujet il ne le comprenait pas vraiment.. Disons que cela n’a jamais était un sujet pour lui. Sa vie, il la voue aux cultes et aux dieux. Toutefois, il est assez subjugué par la tenue de cet inconnu, mais aussi par son sourire. Il possédait vraiment un sourire des plus charmeurs. Toutefois, Katsura est loin des idées et pensées impures. Au contraire, il ne veut même pas les entendre et serait capable de mettre les deux paumes de sa main sur ses oreilles pour ne pas les entendre et prêcher toujours la bonne tenue. Toutefois, il en avait assez d’être seul. Il avait pu tisser quelques liens avec les moines du temple et Mini Moine qui veillait sur lui, mais il en avait assez d’être enfermé et coupé du monde extérieur dans une zone non couverte. En tout cas, il était vraiment heureux et cela pouvait certainement se voir sur son facies. Heureux et soulagé que cet homme n’ait mal nulle part. Il sautilla tout en tapant un peu dans ses mains :

« Je suis rassuré !! Sire a un beau sourire. »

Sauf que voilà après lui avoir dit cela, il vit au loin l’ami de sa grand-mère. Il ne réfléchit pas, intime le silence à l’homme avant de le tirer dans les bois pour s’enfoncer un peu plus vers cette clairière où les sanctuaires des dieux n’étaient pas si éloignés que cela. Toutefois, il s’excuse de sa pulsion du moment, il espérait ne pas créer d’ennuies à l’homme de la ville. Quant à sa remarque. Il perdit un peu de sa superbe, et finit par dire tout en gonflant sa joue droite qu’il tapote doucement de son index de la main du même côté.

« On pourrait dire cela.. J’ai grandi enfermé dans un pavillon, enfin cela n’a pas toujours été le cas.. Au départ c’était dans un temple shaolin. »

Un vrai monastère. Il en avait de bon souvenirs. Il se rappelait aussi avoir pris quelques coups sur la tête. C’était la bonne époque. Il n’avait pas besoin de se demander ce qu’ils étaient devenus. Parfois, il utilisait son pouvoir pour voir ce qu’ils faisaient. En effet, dans ses songes, les dieux lui permettaient de voir que pour ceux qu’il a considéré il y a longtemps comme une famille allait bien. C’était un caprice, mais quelque part, s’il pouvait les prévenir d’un danger alors, il le ferait via une lettre. Il sait qu’il ne devrait pas utiliser son don égoïstement, mais il ne pouvait s’empêcher d’être inquiet. Quant à son père.. Il ne l’a plus jamais revu. C’était peut-être mieux ainsi. Il ne sait pas ce qu’il faisait et, il ne voulait pas le savoir. C’était une mauvaise personne. Il se disait que s’il venait à rendre son dernier souffle, alors les kamis seraient cléments pour le lui montrer ou alors, lui envoyer un signe. En tout cas, d’un regard curieux, les yeux pétillants, il ne pouvait s’empêcher de se pencher de droite, puis de gauche tout en tournant autour pour observer sa tenue.. Les objets qu’il portait comme sa stature qui pouvait dire beaucoup. Mais, il arrêta de tourner pour se présenter, parce que c’était impoli de parler sans se présenter. Tae Hyun ? Alors, il s’appelait Tae Hyun ?

« Moi de même Sire Kwon. Oh ! Et vous êtes allés prier ? Je vous en ai empêché ? Vos parents et votre sœur vont s’inquiéter non ? Je ne voulais pas causer de problèmes. J’étais juste vraiment curieux. Je vais devoir prier les dieux pour qu’ils me pardonnent ! »

Au final, peut-être que cela aurait été mieux pour Tae Hyun de ne pas avoir croisé sa route. Ah tout était de sa faute. A ce rythme, il acceptait n’importe quelle punition pour avoir fait dévier Tae Hyun de son devoir envers les dieux. Il allait devoir prier encore plus fort pour deux. Pour cet homme et pour lui-même, bien qu’ils peuvent le faire ensemble, mais dans ce cas, tous les autres les verront ensemble. Enfin, le plus important est qu’il aille saluer les kamis..

« Je sais ! On aura qu’à aller prier tous les deux ! Au moins, vous ne recevrez pas la colère des dieux ! »

Dit il comme si c’était une évidence avec un grand sourire. Pour sûr, qu’il n’était vraiment pas du même monde que Tae Hyun et sa famille. Toutefois, il finit par lui expliquer la raison de sa chute. Il acquiesce. C’est vrai que c’était matinal, mais c’était juste une habitude à prendre. Ce n’était pas difficile. L’enseignement d’un shaman l’était même plus d’après lui. Une vie solitaire voilà ce qu’était son destin, mais il était prêt à endurer cela si son pouvoir était pour sauver des innocents. Il n’est pas idiot, il sait que le monde n’est pas totalement tout noir comme tout blanc.. Il a plusieurs nuances.. Mais, devant la technologie ou autre, c’est un gamin.. Un simple gamin. Quant à sa question il finit par répondre :

« Oui.. Les gens de la grande ville ! »

Encore une fois, pour lui ça tombait dans le sens, mais il se rendait compte que peut-être c’est son accent japonais qui faisait qu’ils ne se comprenaient pas totalement ? Il ne saurait le dire.. Vraiment.. En tout cas, il s’extasie à nouveau, cette fois pour l’appareil photo. C’était la première fois qu’il en voyait un. Il opine avec un sourire innocent sur les lèvres. Arrêter le temps ? Whaou.. Des lucioles, voilà ce qu’était devenu ses prunelles :

« Arrêter le temps ? Whaou.. Vous devez vraiment venir d’une famille importante pour avoir un tel objet avec un pouvoir si puissant. »

En effet, un grand pouvoir devait une grande lignée. Il penche la tête sur le côté et, même si c’était effrayant qu’il puisse se faire figer. Il ne sentait rien de maléfique. Il se recula un peu.. Pour que si jamais une lumière sortait de l’objet vienne droit sur lui comme un boulet de canon. Cet objet l’intriguait vraiment.

« Oui je veux !! Je dois rester immobile ? Je suis assez éloigné ? »

Finalement, quand il fut prit en photo, il contracta ses muscles pour encaisser le choc qui ne vient pas. Juste un bruit un clic qui le fait sursauter, mais ce fut tout. Il se penche et.. Il tourne sur lui même pour se rendre compte qu’il n’avait rien.. Et qu’il pouvait bouger même.

« Votre objet n’as pas fonctionné ? Je n’ai rien ressenti ! Il a peut-être été cassé par la chute ? Si c’est ça je ferais mille excuses à votre famille. »

Katsura commençait sérieusement à paniquer. On ne pouvait pas lui en vouloir, il ne savait pas du tout qu’en fait, l’appareil photo avait bel et bien marcher. La magie du numérique. Il allait vraiment falloir tout expliquer à cet « enfant » de 29 ans. La preuve il se laissa tomber à genoux et fit une courbette pour s’excuser sincèrement, son front touchant le sol, l’imprégnant ainsi un peu de poussière.


© CRIMSOM DAY


Apprends comme si tu devais vivre pour toujours et vis comme si tu devais mourir ce soir
©crack in time
avatar
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 18
✮ DATE D'INSCRIPTION : 10/05/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 26/07/1988
✮ AGE : 29 bougies
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 18
✮ DATE D'INSCRIPTION : 10/05/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 26/07/1988
✮ AGE : 29 bougies

Revenir en haut Aller en bas
Mar 15 Mai - 21:21
Voir le profil de l'utilisateur
Two worlds which meet x Tsura & Tae Hyun ♡   Je remarque bien que Katsura ne comprend pas mon sous-entendu et je trouve ça adorable. Un léger sourire se dessine sur mes lèvres. En même temps, s’il a toujours vécu ici ou presque, c’est sans doute normal … C’est dommage, il est très beau.

- Pour m’avoir parlé ? Vous n’avez pas le droit d’adresser la parole à ceux qui viennent au temple ? Ce n’est rien de grave pourtant ?

J’avoue ne pas bien comprendre ces règles. Après, il y a peut-être une bonne raison … Je ne connais pas grand-chose à la vie dans un temple et j’ai oublié tout ce qu’on a pu m’enseigner. Sa remarque sur mon sourire me tire un léger rire.

- Merci pour le compliment, répondis-je simplement.

Je ne comprends pas sur le coup où il m’entraîne quand il attrape mon poignet pour me tirer à sa suite. Nous nous retrouvons plus loin dans le bois et Katsura m’explique qu’il a aperçu quelqu’un qu’il connaît. Encore un point que je peine à comprendre. En quoi est-ce mal qu’il vienne me parler ? Il m’explique alors qu’il a vécu enfermé dans un pavillon et un temple shaolin. Je me demande bien pourquoi. Je n’ose pas me montrer trop indiscret alors je garde mes questionnements pour moi. La conversation suit son cours, je lui dis que je suis venu en compagnie de mes parents et de ma sœur.

- Normalement oui, j’étais venu pour ça et ne vous en faîtes pas, je leurs ai dit que j’allais prendre quelques photos, les environs sont bien trop jolis pour rater cette occasion. Vous n’avez pas besoin de vous faire pardonner pour quoi que ce soit.

D’ailleurs, mon appareil photo semble attirer son attention. J’ai presque l’impression qu’il n’en a jamais vu de sa vie, ce qui est plutôt étonnant, mais maintenant que je connais sa situation, ça peut s’expliquer. S’il a vécu dans un temple et un monastère, c’est probablement normal. Cependant, à notre époque, je pensais que malgré leur vie un peu à l’écart, les moines sortaient par moment … Ils ne peuvent pas vraiment vivre loin de tout, n’est-ce pas ? Cela m’étonne beaucoup, mais finalement ce n’est pas impossible. La colère des dieux ? Cette expression me tire un sourire. Je ne m’en fais pas trop à ce sujet, mais si ça peut lui faire plaisir, je ferais un effort. D’après ce que je comprends, Katsura a réellement vécu reclus et éloigné de la grande ville. Ce qui expliquerait son innocence et sa curiosité.

Je plaisante un peu en lui expliquant à quoi sert mon appareil, mais on dirait qu’il y croit véritablement. Un sourire attendri se dessine sur mes lèvres. Je lui demande l’autorisation pour le prendre en photo, avant d’appuyer sur le déclencheur et d’immortaliser son portrait. Je ris à nouveau.

- Ne vous en faites pas rien n’est cassé et il a très bien fonctionné. Quand je dis qu’il peut arrête le temps, c’est … Une image. Disons que cet appareil photo capture ce qui nous entoure, un moment, donc c’est un peu comme arrêter le temps, mais ce n’est pas réel. Venez-voir !

Je lui fais un signe de la main pour qu’il se rapproche. Je sélectionne le menu de l’appareil pour aller retrouver la photo que je viens de prendre et je la lui montre. Il est vraiment photogénique. La photographie est très jolie. Il y a une belle lumière, le paysage derrière est magnifique et les traits de son visage sublime le tout. Sans son masque je suis certain qu’il serait encore plus beau.

- Qu’est-ce que vous en pensez ? J’ai un peu arrêté le temps puisque je pourrais garder cet instant aussi longtemps que je le souhaiterai.

Sans réfléchir, je passe mon bras autour de ses épaules et je lève l’appareil photo à notre hauteur pour prendre un deuxième cliché de nous deux. Puis je vais récupérer le cliché dans le menu pour le lui montrer.

- Et celle-ci, vous en pensez quoi ? Pour moi la photo c’est magique, en quelques sortes, pas dans le sens littéral du terme, mais c’est tout de même fascinant de pouvoir immortaliser n’importe quel instant, de pouvoir transporter des moments qui nous tiennes à coeur ou des personnes qui nous sont chères juste dans quelques clichés …

Je m’intéresse à la photo depuis mon adolescence. J’ai toujours trouvé cela magique, fascinant … Au delà de tout l’aspect artistique, les jeux de lumière, la profondeur, le cadrage … Il y pleins de points techniques à prendre en compte pour faire de belles photos, mais si on veut juste garder quelques souvenirs, n’importe qui peut prendre des photos. J’encourage même quiconque à le faire. C’est important de garder des souvenirs, notre passé ne pourra jamais revenir après tout. Les personnes peuvent s’en aller, mais les photos resteront toujours.
© CRIMSOM DAY


Photograph
We keep this love in this photograph. Where our eyes are never closing. Hearts were never broken and time's forever frozen still. So you can keep me. Inside the pocket of your ripped jeans. Holding me closer 'til our eyes meet. Inside these pages you just hold me and I won’t ever let you go.
avatar
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 40
✮ DATE D'INSCRIPTION : 06/05/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 28/03/1986
✮ AGE : 32 ans.
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 40
✮ DATE D'INSCRIPTION : 06/05/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 28/03/1986
✮ AGE : 32 ans.

Revenir en haut Aller en bas
Mer 16 Mai - 20:39
Voir le profil de l'utilisateur
Two worlds which meet x Tsura & Tae Hyun ♡   Tenue x C’était difficile d’expliquer sa situation. Il pourrait dire qu’il voit des esprits.. Qu’il a des rêves prémonitoires ou qu’il a une vision de certaines choses du présent.. Sa grand-mère lui a dit d’être préparé à toutes éventualités de réactions. On a bien essayé de l’assassiner, ou alors on s’est servi de lui pour s’enrichir comme son père. Sa grand-mère lui dit que les hommes de la ville ont perdu foi aux dieux et qu’ils étaient touchés par le vice. Une des raisons qu’il cachait une partie de son visage.. En guise de protection. Symbolique aussi des trois objets que Amaterasu et les autres divinités ont bien eu la gentillesse de lui offrir. Pourquoi est-ce qu’il fut choisi ? Il ne cherche pas la réponse, il doit se servir de son don pour un grand nombre de personne sans demander une compensation, si ce n’est peut-être que des boules d’onigiri. Bouddha n’est pas matérialiste non plus. Du coup, il ne sait pas quoi répondre à cet homme qui n’est pas comme « lui ». Si ce n’est un :

« Ils suivent juste les conseils de ma défunte grand-mère. On va dire.. Qu’au fil des années elle a perdu confiance en l’humanité. »

Katsura ne portait pas de jugements, de toute façon pour lui, c’était d’ailleurs un devoir d’essayer de sauver l’homme de ses propres vices non ? Cependant, il sait que ce n’est pas toujours simple. Toutefois, il ne préfère pas s’y attarder. Il n’était pas malheureux, si ce n’est qu’il n’avait jamais vécu qu’une vie solitaire et retiré de tout. Katsura voulait vraiment en apprendre plus sur les personnes comme Tae Hyun. Leurs outils.. Leur façon de vivre aussi. Il était persuadé qu’il avait beaucoup à apprendre si on le lui permettait. Il acquiesce doucement au remerciement tout en penchant un peu la tête en avant. Il avait vraiment un magnifique sourire. Finalement, il avait le droit de le complimenter sur cela apparemment. Toutefois, il était surpris quand il disait vouloir prendre des photos en priorité au lieux de dire bonjour aux divinités. D’ailleurs, pour le coup, il se demandait bien ce que c’était des photos ? Est-ce que c’était une mission importante ? Ou alors, un « devoir » ?

« Photos ? C’est quoi ? »

Il avait son index appuyé sur sa lippe pendant qu’il penche un peu la tête sur le côté. Sûrement qu’il se montrait un peu trop indiscret ? Il montrait clairement son incompréhension. En tout cas, il avait parlé des paysages.. Alors, peut-être que c’était leur façon à eux de ..

« C’est comme ça que Sire et les autres disent.. Pour faire des portraits ? C’est vrai qu’ici c’est très joli. Même si, je ne suis pas là depuis très longtemps. »

Il s’était tourné, mais cette fois pour observer avec un sourire enfantin les alentours. Cependant, il se sentait vraiment désolé pour l’avoir quand même empêché de montrer ses respects aux dieux. Katsura pouvant se montrer un peu buté et, car on ne pourrait pas lui retirer de la tête qu’il s’en voulait profondément alors c’est pour cette raison qu’il gardait en tête d’aller prier ensemble. Au moins, le mal serait réparé. Il était vraiment intrigué par l’appareil qu’il possédait et tout de suite, il compare un peu cet objet à une lampe magique où un bon ou mauvais génie pourrait en sortir. Arrêter le temps ? Cela devait être bien. Au moins, il pouvait éviter des accidents avec cet objet non ? Finalement, c’était sûrement un plus grand pouvoir que le sien, mais il s’en foutait, il était vraiment impatient de découvrir les capacités de l’objet. Même si, pour cela il devait être figé pendant un laps de temps indéterminé. Sauf qu’une fois, la photo prise, il respire toujours, il est toujours dans la capacité de parler ou bouger.. Et là c’est le drame. Pour lui, l’appareil est cassé à cause de lui. Il pensait déjà à s’ôter la vie en échange de ramener à la vie l’objet en question. Il présente ses excuses, mais il est surpris par ce rire.. Un rire des plus agréables. Il relève la tête, avec un peu de poussière sur le front et le bout du nez. Il est perplexe et en même temps, subjugué inconsciemment par l’expression de son visage. Il a dit quelque chose de drôle ? Ce n’est pas cassé ? Il se relève et marche rapidement aux côtés de l’homme pour voir et face aux explications ainsi qu’à la photo.. Devant cela.. Il caresse doucement du bout des doigts et enthousiaste face à cette découverte :

« Whaou !! C’est encore mieux que les dessins ! Et tout cela se garde dans cet objet ? C’est incroyable !! Mais, ah je suis pas présentable !! Je gâche la photo non ? Cela aurait été mieux de prendre que le paysage.. »

Il le pensait sincèrement. Cela dit.. Il était toujours intrigué par l’outil en question. Ceci dit, il était heureux de découvrir le fonctionnement de quelque chose qu’il ne connaissait pas jusqu’à maintenant. Il sort de ses pensées et est surpris quand Tae Hyun passe son bras autour de ses épaules et avant de pouvoir regarder l’objectif, son regard s’est perdu sur le profil du facies de son aîné. Il possédait vraiment des traits fins même si, sa mâchoire était carrée. Il regarde à nouveau le menu où il, pouvait voir la photo tout en se collant un peu plus contre Tae Hyun. Il était vraiment fasciné par ce qu’il voyait à l’instant, mais aussi par les explications. Il sourit doucement et commençait à comprendre.

« Sire.. Semble vraiment enjoué quand il parle de la photographie ! Mais, sire.. je ne suis pas important pour vous.. Est-ce bien que mon image soit gardée aussi dans cet appareil ? »

Il demandait cela sérieusement. Et puis soudainement, il eut une idée. Il l’entraina un peu plus loin. Là, où se trouvait un petit étang. Il y avait aussi un gros rocher et il força un peu Tae Hyun à s’assoir sur un rocher, pendant que lui, grimpa entièrement sur lui, derrière son dos, pendant qu’il entoura son cou de ses deux bras et fit avec innocence et enthousiasme :

« Je ne regardais pas votre appareil sur la seconde photo ! Alors, on peut en refaire une ? S’il vous plait ?  »

Il s’était relevé, et s’était penché, ses mains toujours tenant ses épaules, pour se retrouver la tête à l’envers en direction du sol et pourtant, son visage était à quelques centimètres du sien. Son regard ancré dans le sien avec les joues, légèrement gonflées et des yeux de merlan frits pour le faire céder.

« Une dernière avec Sire.. Promis, je demanderais plus ! Pleeease ? »
© CRIMSOM DAY



Apprends comme si tu devais vivre pour toujours et vis comme si tu devais mourir ce soir
©crack in time
avatar
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 18
✮ DATE D'INSCRIPTION : 10/05/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 26/07/1988
✮ AGE : 29 bougies
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 18
✮ DATE D'INSCRIPTION : 10/05/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 26/07/1988
✮ AGE : 29 bougies

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 17 Mai - 7:50
Voir le profil de l'utilisateur
Two worlds which meet x Tsura & Tae Hyun ♡   Je ne comprends pas tout le mystère qui semble entourer Katsura. Je sais que les moines et shaman ont tendance à vivre éloignés de la société, mais de nos jours c’est tout de même presque impossible qu’il le soit autant ? Je n’ose pas lui poser trop de question quand il m’explique simplement que sa grand-mère en a décidé ainsi. Je ne sais pas ce qu’elle a pu vivre pour perdre confiance en l’humanité, quoique … De nos jours, quand on voit tout ce qu’il se passe autour de nous, ça peut arriver très vite. Katsura semble très curieux. C’est plutôt adorable. Bien que surprenant qu’il ne connaissance pas les photographies, ni mon appareil. C’est très courant dans le monde moderne ce genre de gadget.

- Ce ne sont pas forcément des portraits, on peut photographier tout et n’importe quoi, des personnes, le paysage … Mais en gros c’est à peu près ça.

Ne pas aller prier ne m’inquiète pas plus que cela, ce qui n’a pas l’air d’être le cas pour Katsura, alors j’accepte d’y aller avec lui tout à l’heure. Pour le moment, je lui montre comment fonctionne mon appareil photo. Je lui ai dis qu’il servait à arrêter le temps, mais bien sûr c’était une image, une métaphore. Pourtant, Katsura a l’air d’y croire. Je le rassure immédiatement. L’appareil n’est pas cassé. Il a fonctionné correctement et la photo est très jolie. Je lui demande d’approcher pour lui montrer. Il a l’air surpris par mon rire. J’espère qu’il ne pense pas que je me moque, mais c’est juste adorable sa façon de voir les choses. Il a l’air tellement innocent. Il s’exclame devant la photographie que je viens de prendre, étirant un sourire amusé sur mes lèvres.

- Je la trouve très bien cette photo, vous faites un très beau modèle.

Artistiquement parlant bien entendu, même si je dois dire que les traits de son visage sont très harmonieux et je ne peux pas nier qu’il est bel homme. Je décide de prendre une autre photo, espérant ne pas le gêner en glissant mon bras autour de ses épaules. J’ai du le prendre par surpris vu le regard qu’il me lance sur le cliché, mais je l’aime beaucoup … Je ne peux pas m’empêcher de lui expliquer ce que cet art signifie pour moi. Je lui adresse un sourire.

- Si vous ne voulez que je la garde je peux l’effacer, mais moi ça ne me dérange pas, ça me fera un souvenir.


Après tout, je ne pense pas revenir ici de si tôt. Si ce n’est avec ma famille, il est très rare que je mette les pieds près d’un temple. Ou alors c’est juste pour venir photographier les environs.

Je me laisse entraîner par Katsura vers un petit lac. Ce paysage aussi mériterait d’être photographié. Je me retrouve assis sur un rocher, Katsura grimpant dans mon dos. Il est pleine d’énergie c’est très mignon. Je ne sais pas si c’est très moral de me montrer aussi proche d’un résident du temple. Après tout, ils doivent avoir certaines … Règles, à ce niveau, non ? Pourtant, je ne cherche pas à le repousser.

- On peut en faire une autre si vous voulez.

Je ne vais pas lui refuser ça si ça peut lui faire plaisir. Sa façon d’essayer de me convaincre est semblable à celle d’un enfant. Ce qui le rend encore plus innocent et adorable. Son visage se retrouve si proche du miens … Il ne me lâche pas du regard et ses lèvres sont toutes roses … Je cligne plusieurs fois des yeux. Il ne faut pas que je laisse ce genre de penser envahir mon esprit. Il est tellement adorable, je me sens mal vis-à-vis de lui.

- Vous êtes prêts ? demandais-je en levant l’appareil photo à notre hauteur.

Je sens les bras de Katsura se glisser à nouveau autour de mon cou et un sourire se dessine naturellement sur mes lèvres. Je vais voir le résultat de la photo. Elle est vraiment mignonne. J’aime ce grand sourire sur le visage de Katsura, il a l’air heureux …

- Elle vous plaît celle-ci ?


© CRIMSOM DAY


Photograph
We keep this love in this photograph. Where our eyes are never closing. Hearts were never broken and time's forever frozen still. So you can keep me. Inside the pocket of your ripped jeans. Holding me closer 'til our eyes meet. Inside these pages you just hold me and I won’t ever let you go.
avatar
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 40
✮ DATE D'INSCRIPTION : 06/05/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 28/03/1986
✮ AGE : 32 ans.
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 40
✮ DATE D'INSCRIPTION : 06/05/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 28/03/1986
✮ AGE : 32 ans.

Revenir en haut Aller en bas
Sam 19 Mai - 9:40
Voir le profil de l'utilisateur
Two worlds which meet x Tsura & Tae Hyun ♡   Tenue x Un souvenir ? Il était vraiment content et à la fois surpris que quelqu’un veuille se souvenir de lui. De plus, il se rendait compte qu’il l’avait complimenté un peu plus tôt. Un beau modèle il avait dit non ? Est-ce qu’il était vraiment si beau que ça ? Il se le demandait, en tout cas, il était quand même très fasciné par ce qu’il pouvait voir de cet appareil. Etait-ce un cadeau des dieux ? Ou bien un présent de sa famille ? Ou alors, c’était aussi son métier ? Dans un cas, il aimerait vraiment en apprendre davantage sur la façon de se servir d’un appareil aussi fantastique. C’était la première fois, qu’il entendait qu’un appareil puisse garder des « souvenirs ». Il s’écarte un peu, ses deux mains jointes, il lui fit un sourire candide et s’incline légèrement :

« Merci.. Mais, sire est plus beau. Et si sire veut garder la photo.. Alors, je n’ai pas mon mot à dire. Je suis honoré que sire veuille se souvenir de moi. »

Affirme t’il en toute innocence. D’ailleurs son regard était rieur, mais il n’y avait de caché derrière cette lueur brillante et curieuse. Et puis, il finit par l’entraîner un peu plus loin, vers cet étang afin de pouvoir s’installer juste derrière Tae Hyun. La raison ? C’est qu’il ne regardait pas du tout l’objectif. D’où le fait, qu’il s’était levé pour se pencher afin que leurs visages se retrouvent à quelques millimètres loin l’un de l’autre, comme s’il jouait au cochon pendu et qu’il se retrouvait avec la tête en bas. Il voulait vraiment que cet homme reprenne une photo d’eux deux où, il regarderait le réflex. A sa réponse, ses lippes remontèrent presque jusqu’à ses oreilles et ne perdit pas de temps à enlacer fortement le cou de ce citadin. Ses deux bras entourant son cou tout en le remerciant avec joie :

« Merci ! Merci ! Merci !! Vous êtes vraiment quelqu’un de très bon. Je prierais pour vous afin que les dieux puissent vous protéger ! »

Il était vraiment comme un grand enfant ou plutôt il l’était face à l’excitation que lui procurait l’idée de pouvoir être à nouveau pris en photo par cet appareil miracle. Il était vraiment très heureux. Il ne se rappelle pas l’avoir été.. Peut-être quand, sa grand-mère l’avait récupéré, mais il avait été triste de ne pas suivre l’enseignement des shaolin avec ses « amis ».. Toutefois, son maître lui avait donné des rouleaux pour qu’il puisse apprendre de lui-même tout seul. Ce qu’il a fait en lisant et relisant plusieurs fois leurs enseignement et faisant de l’exercice tout en méditant. Cependant, il sortit de ses pensées, en voyant une légère grimace de la part de son aîné et :

« Pardo.. Pardon.. Je ne voulais pas vous étrangler Sire. »

Il lui offrit un petit sourire avant de reprendre sa place, sans réellement faire attention aux pensées ou bien malaise qui, occupent l’esprit de sa nouvelle connaissance. Il ne l’étrangle plus à cause de l’euphorie qui a pris possession de ses sens, mais il laisse ses bras autour de son cou et offre un sourire par-dessus l’épaule de son interlocuteur. Il acquiesce avant que son attention ne soit pas détournée. La photo fut enfin prise, mais il ne relâcha pas de suite le jeune homme, le grand sourire aux lèvres ne le quittant pas. De ses doigts il touche à nouveau l’image.
« Très c’est la meilleure ! C’est incroyable que cette « boite » prenne et fige des moments. Dites m’en un peu plus sur vous.. Il existe d’autres objets aussi fascinants ? »

Il était vraiment curieux. Peut-être un peu trop, mais.. Là, il avait vraiment envie d’apprendre à utiliser cet appareil, mais ce serait sûrement trop demandé. Au final, il se rappela de quelque chose et desserra sa prise, pour sauter du rocher, un pied après l’autre tel un félin et se retourna vers lui, les deux mains liées derrière son dos :

« Désolé, je vous ai empêché de faire des photos du paysage, vous devriez en profiter.. J’aimerais avoir la chance de vous observer pour apprendre comment vous utiliser cet appareil. Je comprend pourquoi Sire, l’aime beaucoup. Est-ce un présent reçu par les kami ? »

En effet, il ne savait pas et ne connaissait pas non plus le sens de « magasins ». Pour lui, c’était un objet sacré ou alors, un cadeau des dieux. Il allait falloir de la patience, mais aussi un moment pour qu’il apprenne et comprenne que tout, n’était pas complètement fait main et qu’il y avait des endroits où, avec de l’argent offraient les objets désirés. Il ne possédait rien, si ce n’est une brosse et un peigne avec un chapelet. Un chapelet pour le tenir à l’écart des mauvais esprits. Et encore, il ne le portait pas sur lui aujourd’hui alors qu’au Japon, il n’arrêtait pas de se promener avec lui. Comme quoi, sa curiosité envers le monde, était devenue difficile à restreindre. Il avait tant de choses à découvrir et, maintenant qu’il avait rencontré Tae Hyun.. Tout comme Ariel, curieuse et attirée par le monde des humains, il souhaitait en apprendre davantage.


© CRIMSOM DAY


Apprends comme si tu devais vivre pour toujours et vis comme si tu devais mourir ce soir
©crack in time
avatar
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 18
✮ DATE D'INSCRIPTION : 10/05/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 26/07/1988
✮ AGE : 29 bougies
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 18
✮ DATE D'INSCRIPTION : 10/05/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 26/07/1988
✮ AGE : 29 bougies

Revenir en haut Aller en bas
Sam 19 Mai - 22:40
Voir le profil de l'utilisateur
Two worlds which meet x Tsura & Tae Hyun ♡   Il pourrait être contre l’idée que j’emporte une photo de lui et je comprendrais, on ne se connait pas. S’il me le demandait, j’effacerais les photos. Même si ce serait du gâchis, il fait vraiment un très beau modèle. Si je pouvais le photographier encore une fois, je le ferais. C’est bien pour ça que je prends un portrait de nous deux. Il détourne le regard au dernier moment, mais même s’il ne regarde pas l’objectif, je trouve le rendu très joli. Il y a quelque chose de particulier dans ses yeux. Une certaine innocence … Une curiosité presque enfantine. Son compliment me faire sourire. Il n’a vraiment rien à m’envier physiquement. Je ne pense pas que ce soit comparable, nous sommes tout de même à l’opposé niveau physique.

- Je la garderai précieusement alors, répondis-je avec un sourire.

Je me laisse emporter encore plus à l’écart, oubliant complètement mes parents et ma soeur, ainsi que les photographies que je devais prendre. Katsura captive toute mon attention. Il veut prendre une autre photo, car il ne regardait pas l’objectif sur la première. Je pourrais lui dire que le résultat est très beau quand même, cela dit, si ça peut lui faire plaisir, je ne vois pas pourquoi je le lui refuserait. Je lui adresse un nouveau sourire.

- J’espère que les dieux voudront bien être cléments dans ce cas.

Si seulement ils avaient pu l’être avant … Si une entité, ou même plusieurs, supérieure existe quelque part, j’aimerais bien savoir pourquoi on m’a arraché Joon Hee. Il était encore jeune, il avait la vie devant lui. Nous aurions dû passer encore des années ensemble. Je l’aimais vraiment. Même s’il ne m’a jamais poussé à le faire, grâce à lui je commençais à sérieusement envisager l’idée de tout avouer à mes parents et d’envoyer balader les plans tout tracés que mon père dessinait pour moi. Je voulais vivre avec Joon Hee, peu importe ce que cela m’aurait coûté. Je n’étais déjà pas un fervent croyant malgré l’éducation que l’on m’a donné, mais après ça … C’est encore plus difficile de croire en quoi que ce soit. Je ferme les yeux quelques secondes. Je ne dois pas penser à ça maintenant. Je sais que ça va encore me mettre dans un sale état. Même six ans après, la blessure est toujours aussi douloureuse. Je n’ai pas réussi à ouvrir mon coeur à qui que ce soit depuis, je me contente juste d’assouvir mes pulsions.

- Ce n’est rien, ne t’en fais pas.

C’est mignon de le voir aussi joyeux et heureux. Si je peux l’aider à se sentir bien quelques instants, pourquoi m’en priver ? Je prends une nouvelle photo avant de la lui montrer. Katsura a l’air de l’apprécier, ce qui me tire un léger sourire.

- Qu’est-ce que vous voulez savoir me concernant ? Oui, il y a pleins d’objets dans ce genre, c’est dingue ce que la technologie peut faire de nos jours. Je peux même vous montrer autre chose.

Je change quelques options dans mon appareil photo numérique pour le mettre en mode vidéo et je lance la capture. Je tourne l’objectif vers souriant en voyant son regard surpris. Je laisse le film tourner encore quelques instants avant de l’arrêter et de le montrer à Katsura. Son sourire est encore plus joli que sur une photo figée.

- Ce n’est pas grave, je pourrais prendre des photos du paysage plus tard, assurais-je.

Je n’ai pas vraiment envie qu’il parte maintenant. Sauf s’il n’a pas le choix. Je voudrais pas lui attirer de problèmes non plus.

- Non, celui-ci je l’ai acheté moi-même avec mes économies. Il m’a coûté assez cher, mais j’adore la photo et comme on dit, quand on aime on ne compte pas. J’en ai d’autres chez moi, certains que mes parents m’ont offert ou ma soeur.

En fait, j’ai gardé presque tous les appareils photos que j’ai possédé. Même s’ils deviennent désuètes avec le temps, je ne peux pas me résoudre à les jeter et parfois, c’est amusant de reprendre des photos avec. J’ai un peu de tout, numérique, argentique, polaroid … En général, c’est le numérique que j’utilise le plus, c’est plus pratique. Cela dit, j’aime beaucoup l’argentique aussi, surtout pour le processus de développement derrière, ça me fascine et m’aide à me recentrer sur l’important quand je suis stressé, je ne pourrais pas m’en passer.

- Les photos peuvent être développées plus tard avec cette appareil, mais il en existe où la photo sort toute seule dès qu’elle est prise. Je pourrais l’apporter la prochaine fois si vous voulez ?

Est-ce que cela implique que je reviendrais ? Je ne sais pas … Je ne mets plus les pieds dans les temples depuis bien longtemps, sauf quand mes parents m’y traînent plus ou moins de force. En grandissant, j’ai eu du mal à adhérer aux croyances qu’ils ont voulu m’inculquer, alors je m’en suis éloigné, tout en respectant les leurs. Pourtant, l’idée de revenir me semble envisageable désormais … J’ai envie de lui faire découvrir cet univers qui me fascine. Je ne sais pas combien de temps il est resté enfermé. Probablement toute sa vie pour ne pas connaître tout ça. Je peux comprendre que les shamans, moines et autres vivent reclus, mais tout de même. Quand il était enfant, il ne vivaient pas normalement ? Je trouve cela dommage d’empêcher un enfant de grandir en découvrant le monde, même au nom d’une croyance. Il y a tellement de belles choses à découvrir. Certes, notre monde est loin d’être parfait, je suis souvent le premier à le dire. Quand je travaillais dans la police, j’ai été confronté aux pires horreurs humaines, mais tout n’est pas noir. Il y a de belles choses cachées, il faut juste les trouver et ce n’est pas en restant enfermé entre ces murs qu’il le découvrira. Je ne veux pas non plus le détourner de son mode de vie ou de ses croyances, ni lui attirer des problèmes, mais … Quelque chose en moi me pousse à vouloir lui faire découvrir ce monde et tous les trésors dont il regorge.
© CRIMSOM DAY


Photograph
We keep this love in this photograph. Where our eyes are never closing. Hearts were never broken and time's forever frozen still. So you can keep me. Inside the pocket of your ripped jeans. Holding me closer 'til our eyes meet. Inside these pages you just hold me and I won’t ever let you go.
avatar
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 40
✮ DATE D'INSCRIPTION : 06/05/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 28/03/1986
✮ AGE : 32 ans.
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 40
✮ DATE D'INSCRIPTION : 06/05/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 28/03/1986
✮ AGE : 32 ans.

Revenir en haut Aller en bas
Hier à 19:23
Voir le profil de l'utilisateur
Two worlds which meet x Tsura & Tae Hyun ♡   Tenue x Il acquiesce et quelque part, il est heureux qu’une personne accepte de garder un souvenir de lui. Du moins, d’avoir son « reflet » enfermé dans cette petite boite qui semble pourtant, peser quelque peu son poids. Il est quelque part honoré de savoir que cet inconnu ne l’oublierait pas. Après tout, il ne sait pas s’il pourra le revoir. Sûrement, que d’ici là, en faisant des pieds et des mains, il pourra convaincre le grand Manitou de le laisser explorer le Monde. Certes, il ne s’agirait probablement que de cette ville de Séoul, il sera sûrement accompagné, mais pour lui, ce sera déjà beaucoup mieux que de rester encore enfermé dans ce pavillon emménagé le plus simplement pour lui. Il s’estime déjà heureux de ne partager aucune pièce avec un moine d’ici, mais eux, avaient le droit de sortir, connaissaient probablement beaucoup de la grande ville… Alors, pour lui, cette rencontre d’aujourd’hui, était un cadeau du ciel. Quant au fait que les dieux soient cléments pour eux deux.. Il espérait qu’ils ne seraient pas trop fâchés. Parfois, il se demandait vraiment pourquoi la déesse Amaterasu l’avait choisi « lui ». Même sa mère, ne fut pas choisie, d’après sa grand-mère, c’était une punition pour avoir choisi de suivre son vaurien de père comme comme elle le surnommait. Les dieux ne sont pas cléments avec ceux qui rêvent de gloire ou qui dévient du bon chemin. Quant au fait que la vie est ôtée à des êtres, c’est pour une bonne raison.. Pour se réincarner dans une autre vie et encore, cette réincarnation était seulement permise pour les « meilleurs » d’entre-eux. Le reste des âmes, allaient tout droit en Enfer. Alors, de son « optimisme » légendaire, ou parce qu’il a été éduqué de la sorte il finit par dire :

« Je suis persuadé qu’ils le seront ! »

Il se retint de rajouter : « s’ils voient que nous sommes sincères ». En effet, il y avait une aura autour de cet homme.. Il avait l’impression de voir un esprit.. Ou du moins, la silhouette.. Mais, tout était flou.. Il allait sûrement devoir chercher ou essayer de rentrer en contact avec. Pour le moment, tant c’était faible, il ne saurait dire si c’était un mauvais esprit ou un bon esprit. Seulement, si, Tae Hyun se portait bien, c’est qu’un esprit proche de lui.. S’est lié à son coeur et son corps pour une quelconque raison. Toutefois, Katsura ne voulait pas effrayer sa nouvelle connaissance ou alors le blesser. Ce n’était pas tout le monde qui était prêt à entendre que les esprits de ceux qui nous sont chers ou pas, sont restés accrochés sur cette terre. Seulement, certains, à force de ne pas vouloir rejoindre la lumière, peuvent commencer à s’oublier et même porter la malchance aux autres. C’est la raison pour laquelle, les shamans existaient. Toutefois, à l’heure qu’il est, il n’a aperçu cette ombre que quelques secondes, puisque l’appareil photo a totalement capturé son attention. La preuve, il ne se trouve pas assez beau sur la photo ou plutôt, il trouve qu’il la gâche, parce qu’on regard est dirigé vers son propriétaire. Alors, comme un enfant, s’accrochant au cou du coréen, il laisse exploser sa joie en serra un peu trop fort son cou. Il le desserre et s’excuse, avant d’entourer à nouveau son cou et de faire un « V » de la victoire, entourant le cou de son aîné, mais cette fois de façon plus douce. La photo terminée, celle-ci lui plaisant beaucoup mieux.. Il est là, à l’interroger sur les autres objets de la ville ou encore, sur le séoulite en personne :

« Et bien.. Vous vivez dans quel genre d’habitation et comme, elle est… Et oh ? Vraiment ? Dîtes m’en plus.  »

Demande t’il, les prunelles brillant d’étoiles. Il était vraiment très intrigué par toute cette nouvelle science. Il est surpris tout en souriant quand il le voit tourner son appareil vers lui. Il est de nouveau intrigué sur tout face à la vidéo.. Elle était vivante :

« Whaou on dirait que vous m’avez capturé ainsi que les arbres derrière moi, mais ils sont toujours là ! C’est vraiment étonnant ! »

Il était de plus en plus excité de découvrir les spécificités de l’appareil. Toutefois, il se rappelle que Tae Hyun était venu ici dans un premier temps pour prendre la nature :

« Vous êtes certain ? Je suis heureux , mais si j’abuse de votre temps, n’hésitez pas à me le dire Sire. Comme si ma compagnie ou mes questions deviennent trop dérangeantes. »

En effet, il ne voulait vraiment pas importuner l’héritier Kwon. Il apprend donc un peu plus sur l’objet merveilleux. Katsura a l’impression qu’un génie va en sortir à tout moment. Ses prunelles s’écarquillent sous son annonce.

« Oooh ? Il en existe d’autres ? Est-ce qu’ils ont des formes différentes ? De couleurs aussi différentes ? Il en existe beaucoup ? »

Sûr que cela devait être beaucoup de questions, mais il ne voit pas qui d’autres pourrait le tenir au courant à son plus grand dam. Développer ? Sortir ? Plaçant son index en dessous de sa lippe inférieure, il ne comprenait pas vraiment où, en voulait en venir son interlocuteur. D’ailleurs, si nous étions dans une bande dessinée, il y aurait pleins de points d’interrogations qui l’entourerait :

« Sortir ? Développer ? C’est quoi du calcul ? La photo ça se touche ? Cela reste pas dans l’objet ? Un peu comme le génie d’un objet ? Cela devient aussi grand que moi ? Ou encore plus grand ? Ou bien plus petit ? Ah, j’ai vraiment hâte que vous me montrez ! Sire, oui venez avec la prochaine fois que vous venez !  »

Sauf, qu’il ne devrait pas demander ou obliger à ce qu’il vienne. Il ne veut pas l’obliger à quoi que ce soit. C’est l’euphorie qui a pris le dessus alors.. Il se calme et offre un petit sourire  et s’incline :

« Excusez-moi ! Ne vous sentez pas obligé de revenir si, vous ne le voulez pas et.. Je suis désolé.. J’ai rien à offrir à sire pour le remercier de m’avoir appris l’existence de cet appareil… Photogénique ? Ah.. Non.. Ce n’est pas ça.. Photogorphie… Ah mince encore raté.. »

Râle t’il légèrement dans sa barbe.. N’arrivant plus vraiment à donner le nom correct.. Ah vraiment.. Il n’y a pas à dire.. C’était un cas désespéré.
© CRIMSOM DAY


Apprends comme si tu devais vivre pour toujours et vis comme si tu devais mourir ce soir
©crack in time
avatar
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 18
✮ DATE D'INSCRIPTION : 10/05/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 26/07/1988
✮ AGE : 29 bougies
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 18
✮ DATE D'INSCRIPTION : 10/05/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 26/07/1988
✮ AGE : 29 bougies

Revenir en haut Aller en bas
 

Two worlds which meet [Tae Hyun & Katsura]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seoulmates :: Les quartiers de Séoul :: Jongno (종로) :: Le temple de Jogyesa & le bouddhisme son-