CalendrierCalendrier  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Partagez | .
 

 Pompier sexy et petite casse-pied [Yoon Sun Hi et Reid Keito]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Lun 14 Mai - 13:53
Voir le profil de l'utilisateur
Pompier sexy et petite casse-pied
Yoon Sun Hi
Sun Hi s'était une fois de plus laissée tenter par un concert, lorsque son colocataire lui avait parlé de ce soir et du fait qu'Hiroki jouait encore dans son quartier elle avait sauté sur l'opportunité. Il est vrai que son entente avec Hirkoi était principalement cordial, elle l'appréciait mais lui semblait lui porter peu d'intérêt, ou alors il le cachait bien. Elle l'avait croisé plusieurs fois, au garage quand elle allait voir Min Sung et à l'Underground. Il leur était arrivé de prendre un verre ensemble et d'avoir des conversations de plus de 15 minutes mais ça n'avait jamais aboutit sur rien de bien concret. Elle ne cherchait rien de particuliers avec lui, mais elle le trouvait intéressant et son groupe était super. Accompagnée de ses amis du travail, Sun Hi avait passé une super soirée, elle aurait pu ne pas rentrer seule, mais ce soir elle voulait juste croiser Hiroki et lui dire une fois de plus à quel point elle avait aimé ce qu'ils avaient fait. Et peut être que cette fois, elle oserait parler aux autres membres du groupe, elle ne faisait pas preuve d'une grande timidité, au contraire, mais à chaque fois qu'elle avait voulu leur exprimer à quel point elle appréciait leur travail ils étaient complètement inaccessible. Elle ne faisait pas partie de ces filles qui fangirl sur des groupes et qui poussent à l'extrême leur admiration pour un garçon, elle les trouvait agaçantes et envahissantes. Alors en attendant la sortie d'Hiroki, Sun Hi était sortie pour se fumer tranquillement une cigarette et profiter de la douceur du soir pour se rafraîchir parce qu'il faisait au moins 40 degrés à l'intérieur et qu'elle n'en pouvait plus. Bien qu'elle ne soit pas énormément couverte, le tissus épais de sa robe à bretelle lui collait à la peau et la réchauffait suffisamment pour qu'elle ait trop chaud dedans. Le roses aux joues elle s'assit sur un muret dans la petite rue qui bordait la salle de concert, ses talons vertigineux commençait à lui faire mal. Elle avait eu la mauvaise idée d'en porter des neufs ce soir et bien qu'ils soient très confortable, le cuir des sangles n'étaient pas assez assouplit pour lui éviter un début d'ampoule. Elle retira ses chaussures et les posa près d'elle sur le mur. Il y avait peu de monde dans la ruelle et elle profitait du calme après le concert car la jeune femme avait été sur le devant de la salle, près des enceintes tout le long du concert et maintenant ses oreilles bourdonnaient légèrement à cause du bruit assourdissant.

Sun Hi tendit gentiment un briquet à un gars qui en cherchait un, elle se montrait sympa la plus part du temps avec les inconnus, c'était quand on commençait à la connaître qu'elle se montrait chiante, en fait... c'était quand on commençait à briser ses défenses qu'elle les renforçait. La peur de se rapprocher des gens lui vrillait constamment l'estomac et c'était la raison pour laquelle elle n'avait ni copain, ni ami d'enfance, ni même ami proche. L'angoisse perpétuelle d'être prise pour une idiote l'empêchait de devenir proche de qui que ce soit et ça lui allait très bien comme ça la plupart du temps. Ce qui était étrange avec elle, c'est qu'elle se montrait sociable avec les gens, Hiroki par exemple... elle aurait pu ne pas insister pour se rapprocher de lui, mais le fait qu'il ne lui laisse pas de porte ouverte la rassurait, il ne deviendrait pas assez proche d'elle pour la décevoir, c'était la raison pour laquelle elle était toujours proche de ce genre de personne qui garde ses distances avec les autres. La porte d'où elle était venue s'ouvrit une nouvelle fois, le garçon qui la passa, elle le connaissait, c'était Keito, un membre du groupe. Bon elle ne le connaissait que de nom, c'était Hiroki qui lui en avait parlé, elle savait peu de choses de lui, mais il collectionnait les nanas, il était charmeur et à première vue, sûr de lui. Mais ce que Sun Hi remarqua tout de suite c'est qu'il était beau, vraiment très très beau, mais ça elle le savait déjà aussi, seulement elle ne l'avait jamais vue d'aussi près. Elle attendit un moment pour voir s'il était seul ou pas, quand elle constata qu'il ne semblait pas  être suivie par une horde de gonzesse en chaleur alors elle remit ses chaussures, tant pis si ça lui faisait mal, et de sa démarche assurée habituelle, elle s'approcha de lui. Restant à une distance respectable de l'homme, Sun Hi posa doucement sa main sur son bras pour attirer son attention et la retira aussi vite qu'elle l'avait posé. Elle le regarda presque timidement, parce que tout de même, il était plus âgé et aussi plus grand et que dans le fond elle était intimidée par ce qu'elle avait vue sur scène. Elle baissa les yeux et passa une des ses longues mèches noirs derrière son oreille en souriant.

"Salut Keito... Je suis venue voir Hiroki et..."

Elle n'avait pas vraiment pensé à ce qu'elle voulait dire à ce garçon et maintenant elle cherchait ses mots comme une collégienne en chaleur, c'était gênant. Elle reprit un peu d'aplomb, elle avait l'habitude de parler aux garçons bon sang !

"Je voulais juste profiter du fait que tu sois un peu tranquille pour te dire à quel point j'aime votre travail... Chaque fois que je viens, je le répète à Hiroki mais je ne suis pas sûre qu'il soit du genre à partager ça avec vous tous !"

Elle rigola doucement car c'était bizarre d'imaginer Hiroki, racontant à ses amis qu'une fille les avait complimenté... Et puis ça devait arriver tellement souvent, qu'aucun d'eux ne devait se formaliser de chaque compliments qu'ils recevaient. La demoiselle afficha son sourire le plus adorable, peut être qu'elle lui jouait un peu son numéro de charme, mais elle était sincère sur chacun des compliments qu'elle faisait.

"Je suis Sun Hi... Ou Sunny selon ce que les gens préfèrent !"
Codage par Libella sur Graphiorum
avatar
Rang Snake

✮ MESSAGES : 141
✮ DATE D'INSCRIPTION : 24/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 09/10/1999
✮ AGE : 19
Rang Snake

✮ MESSAGES : 141
✮ DATE D'INSCRIPTION : 24/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 09/10/1999
✮ AGE : 19

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 31 Mai - 19:49
Voir le profil de l'utilisateur

       
You're so cute, you're look like a little sister for me. You're a fan, really ?  Thank you for supporting us because for others we're just kids who can play music but don't have talent. So thank you for let me know that you love us and our music.Sun Hi & Keito
       

       
Pompier sexy et petite casse-pied

       
Cette sensation sur scène de ne faire plus qu'un avec sa guitare, c'était incroyable et tellement difficile à décrire avec seulement des mots. Il fallait bien se l'avouer, c'était sur scène qu'il se sentait le plus vivant. Et rien qu'entendre les premières notes provenant de sa guitare électrique, celle provenant de la basse et de la batterie couplé à la voix de leurs chanteurs principaux, ça lui donnait des frissons. Si il devait mourir, il espérait que ce serait pendant un moment pareil, lorsqu'il serait heureux sur scène avec rien d'autre en tête que son bonheur et ses amis. Chaque moment passé sur scène restait gravé dans sa mémoire à jamais, ils apaisaient son cœur meurtri par les souvenirs en Australie. Cependant la chaleur se faisait sentir et comme à chaque fois, il avait retiré son haut, assez doucement pour faire patienter la gent féminine puis des cris aigus s'étaient fait entendre avant qu'il ne retire entièrement et qu'il se mette à sourire. Oui, Keito n'hésitait pas à utiliser son arme secrète, son sourire de tombeur, afin d'obtenir ce qu'il voulait. En temps normal, c'était souvent une nuit avec de très jolies femmes qu'il obtenait et à la caserne tout le monde semblait le savoir puisqu'on hésitait pas à lui demander de raconter ses fameux ébats. Certains lui reprochait de ne pas être assez sérieux ou qu'il était peut être temps de se poser officiellement avec quelqu'un plutôt de coucher à droite à gauche. Mais l'engagement, Keito n'aimait pas trop ça, ça demandait trop de temps, trop de concessions, trop de responsabilités et il n'était pas prêt pour ça. Pas encore, pas tant qu'il n'aurait pas oublié cette femme. C'était une femme comme les autres alors pourquoi est-ce qu'elle ne cessait de hanter ses pensées sans arrêt ? Mais une fois sur scène, il l'oubliait aussi ou peut être qu'il prétendait juste ça.

       La performance d'aujourd'hui avait été un véritable succès à tel point que Keito entendait encore les cris hystériques de ses fans, peut être parce qu'aujourd'hui encore il avait fait tomber le haut. Après autant d'émotions, il avait besoin de prendre un peu l'air, n'étant pas très fan d'alcool également, ça lui évitait de boire un verre avec les autres.  Le jeune pompier finit par longer les coulisses afin d'accéder à la porte qui le menait dehors, il ouvrit donc celle-ci avant de pousser un long soupir. En temps normal, il n'y avait personne qui traînait dehors donc il ne prêtait quasiment jamais attention aux gens qui l'entourait. L'australien passa une main dans ses cheveux qu'il ébouriffa par la même occasion. Cependant quelque chose semblait retenir son bras libre, c'est donc naturellement qu'il dévia son regard vers la source. Une fille, sûrement une lycéenne. Une fervente fan donc et de Hiroki, qui plus est selon ses dires. Enfin, il l'interprétait juste. Intéressant, visiblement même à ce niveau, il n'attirait que des gamines. Juste en jetant un coup d’œil, il voyait bien qu'elle semblait plutôt jeune. Cette jeune femme devait sûrement avoir le même âge que lui lorsqu'il avait quitté l'Australie après qu'on l'est jeté de sa propre maison et qu'il est finit par largué son ex par message. Oui, c'était littéralement un connard mais il était bien trop lâche pour lui faire face et lui avouer toute la vérité. Parce que de toute façon, c'était évident qu'une fois de plus, elle le verrait comme un gamin. Et c'est ce qui l'était, un gamin qui ne savait pas comment agir face à la femme qui l'aimait. Donc pour oublier à présent, il se contentait d'aller voir ailleurs, d'oublier ses erreurs et sa peine dans les bras d'une autre. Peut-être que de cette façon, un jour, il pourrait recoller les morceaux de son cœur brisé. Fallait-il dire que le jeune homme était assez bavard, oui, ça devait être l'un de ses seuls défauts dont il semblait conscient mais parler faisait travailler son coréen et lui permettait ainsi de s'améliorer bien qu'il lui arrivait de switcher entre les deux langues inconsciemment voir de les mélanger ou même de garder son accent dans l'une de ses deux langues les plus parlées, en l’occurrence le coréen et l'anglais. Bien qu'il sache parfaitement parler le japonais dû à l'influence de sa mère et au fait qu'elle ait voulu qu'il puisse garder un certain lien avec ses origines.

« Et tu veux mon aide pour le draguer, c'est ça ? Si tu veux mon avis, autant laisser tomber, plus puceau tu meurs puis je le soupçonne d'aimer les mecs. »

 Keito n'était pas dupe et il sembla remarquer qu'il faisait un peu d'effet à la jeune femme qui aurait aisément pu être sa petite sœur. Encore trop jeune pour qu'il puisse s'y intéresser d'une quelconque manière mais peut être qu'il s'avançait trop et que c'était seulement un sourire cordial. Bien qu'elle était mignonne, si elle avait eu quelques années de plus, il n'aurait eu aucun scrupule à l'emmener dans son lit. Mais il semblait surpris en la voyant complimenter son groupe. Déjà, il était bien content qu'elle ne lui saute pas dessus parce qu'il était un peu fatigué, même si en temps normal, ça ne le dérangeait pas des masses puisqu'il aimait être désiré. Ça lui donnait confiance en lui et en son physique qu'il avait prit du temps à sculpter.

« T'as bien fait de me le dire parce que la seule chose qu'on partage Hiroki et moi en plus de notre appartement, c'est juste le même air. Il me repousse toujours alors que je suis tout gentil avec lui. »

Et quelques disputes aussi, après tout chambrer Hiroki, c'était tout un art et un rituel à ne jamais manquer chaque jour sous peine de ne pas pouvoir être de bonne humeur par la suite. Ça ponctuait ses journées et ça le rendait heureux lorsqu'il était à la maison et non de garde. Puis c'est ces petits moments qui le faisait encore espérer en le genre humain et qui le faisait chérir sa pauvre petite vie loin de ce qu'il avait pu construire avant. C'était grâce à son groupe, qu'il pouvait respirer normalement, se sentir vivre, rire et aimer tranquillement sans qu'on ne le lui reproche. Parce que pour eux, il était simplement Reid Keito, un simple pompier, un tombeur et un guitariste, qui plus est. Mais au moins, il n'avait plus aucun lieu avec Reid's Corporation, la multinationale de son père qu'il haïssait tant. En écoutant le nom de la jeune femme, un léger sourire sembla prendre possession de ses lèvres, c'était bien la première fois qu'à Séoul, quelqu'un ne lui donnait pas son nom de famille mais seulement son prénom et son surnom également.

« J'ai visiblement pas besoin de me présenter puisque tu connais déjà mon nom. Mais c'est drôle, d'habitude, les gens donnent toujours leurs noms de famille histoire de se formaliser mais toi t'as l'air de te ficher de ça. Mais je préfère Sunny, ça me rappelle l'Australie. »

Même dans un moment pareil, il entendait la voix de Hiroki lui demandant d'arrêter de draguer et d'éviter de faire un numéro de charme à des petites qui ne lui avait rien demandé. Bien que Keito n'avait rien demandé non plus et qu'il était seulement victime de son succès auprès des filles. Le jeune homme tombait de fatigue et avait finit par s'accroupir histoire de récupérer un peu mais il regardait toujours son interlocutrice cependant avec un grand sourire. Ça faisait du bien de parler avec quelqu'un, il se sentait beaucoup moins seul et ça le faisait exister comme les autres. Parce qu'il ne demandait que ça dans le fond, juste un peu d'attention et qu'on puisse l'aimer pour ce qui l'était et non ce qu'il avait prétendu être pendant des années. Et c'est ça qu'il aimait ici, le fait qu'on ne puisse pas le connaître.

« Du coup Sunny, t'es pas un peu jeune pour être ici ? Si Hiroki était là, il penserait que je suis entrain de te draguer et il me dirait d'arrêter de suite. "Keito, t'en as pas marre de draguer un peu ? Retournes t'entraîner..." ou même des trucs dans le genre "Keito, je te déranges pas, j'espère ? Évites de la ramener à la maison, elle aussi hein. J'ai envie de dormir cette nuit." »
       
(c) crackle bones

       




   
« You're messing with my mind like I broke your heart »
Keito ▬ Oh I never felt so alive, you are my paradise. You never know how much I love to love you.  

(c) Myuu.BANG!

   
avatar
Rang Rabbit

✮ MESSAGES : 808
✮ DATE D'INSCRIPTION : 17/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 18/03/1994
✮ AGE : 24 ans mais mentalement beaucoup moins.
Reid Keito
Hot Like Fire
Rang Rabbit

✮ MESSAGES : 808
✮ DATE D'INSCRIPTION : 17/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 18/03/1994
✮ AGE : 24 ans mais mentalement beaucoup moins.

Revenir en haut Aller en bas
Sam 2 Juin - 12:43
Voir le profil de l'utilisateur
Pompier sexy et petite casse-pied
Yoon Sun Hi

Sun Hi ne faisait pas dans l'excès de zèle. Oh bien sûr elle montrait du respect aux gens, mais elle estimait que le respect ne résidait pas nécessairement dans la façon dont on se présentait aux autres mais plus dans la façon dont on le leur montrait, par des actes sincère. Le respect, ça se gagne. Alors même si elle en avait beaucoup pour cet homme en face d'elle, elle ne voulait pas avoir l'air pompeuse et en plus ce n'était pas son genre. Sunny, voilà, elle ne voulait pas qu'on l'appelle autrement. Ce petit mot suffisait amplement à décrire son caractère solaire. Le sourire constamment pendue aux lèvres, sans parler de ses excentricités capillaire et de son grand sens de l'humour, la jeune femme n'avait pas besoin d'une autre dénomination. Quand il lui adressa la parole, la jeune femme préféra éteindre sa cigarette, elle ne voulait pas l'enfumer en papotant avec lui. Lorsqu'elle entendit son accent elle se senti fondre, il était absolument charmant, très mignon et chaud, ça le rendait exotique. Mais son physique était exotique aussi alors ce n'était pas surprenant.

Sa remarque sur Hiroki la fit glousser, il était mignon oui, mais elle ne voulais pas le draguer et elle était assez imbus d'elle-même pour penser qu'elle n'avait pas besoin d'aide pour ça si elle en avait eu envie. Elle n'étais pas non plus étonné des révélations du jeune homme, Hiroki lui avait déjà dit la même chose. Ils avaient d'ailleurs comparés leurs colocataires respectifs et il était vrai que Keito avait des points communs avec Min Sung. Le même air sûr d'eux et le même succès auprès des filles, un côté taquin aussi à première vue. Pas étonnant qu'elle ait directement un bon feeling avec lui, tout comme elle avait eu un bon feeling avec Min Sung. Elle ne pouvait qu'adhérer à son opinion, elle aussi il a rejeté quand elle ne demandait qu'à bien s'entendre avec lui, Min Sung aussi avait des difficultés à se rapprocher d'Hiroki, dans un sens elle était soulagée de constater qu'elle n'était pas la seule à avoir ce soucis. Sun Hi afficha un grand sourire, elle était contente qu'il aime son surnom, dans un sens ça semblait presque les rapprocher. Le sourire qu'il afficha était des plus charmant, elle le regardait sans s'en cacher, ce n'était pas de son genre de jouer les timides et ce sourire lui donna envie de sourire plus encore si c'était possible. La demoiselle baissa les yeux par politesse, elle réalisa qu'elle fixait bien trop et que ça en devenait impoli. Elle lissa distraitement les plis de sa robe et releva à nouveau ses yeux vers lui.

"En fait, je trouve que faire comme tout le monde c'est bien triste, on est trop formaté alors je fais en sorte de sortir de la norme... à ma manière"

Elle ponctua sa phrase d'un rire léger, très doux et chantant, elle avait toujours eu un rire très doux, un peu enfantin mais agréable à l'oreille, pas un de ces rires criards ou trop fort pour qu'on les supporte. Non il était léger et communicatif, oui il s'accordait à sa personnalité. Il était vrai qu'elle faisait parti de ces gens excentrique qui mettent de tout, qui se coiffent de manière particulièrement extravagante, qui arborent des maquillages qu'on repère à trois kilomètres à la ronde, mais ce grain de folie lui allait à merveille. De ses ongles roses vifs à ses cheveux arc-en-ciel, Sun Hi s'assumait pleinement et elle rayonnait de confiance en elle. C'était une des choses qui l'avait d’ailleurs amené à choisir le métier de coiffeuse, mais elle n'était pas n'importe qu'elle genre de coiffeuse. Sun Hi avait choisi une agence parce que de cette manière elle pouvait laisser libre court à son imagination. Devoir coiffer des mamies refrénait ses talents et l'empêcher de s'exprimer tellement. Quand elle coiffait des mannequin pour des magazines ou des défilés on la laissé souvent choisir la coiffure qu'elle jugeait adéquate, c'était bien plus épanouissant de cette manière et c'est son originalité qui avait toujours payé dans son travail. C'était aussi la raison pour laquelle on l'avait recommandé pour le défilé de printemps, la collection était audacieuse, il leur fallait une coiffeuse audacieuse. Sun Hi était toute jeune, toute fraîche et nouvelle dans le métier, rien de mieux pour faire du neuf.

La demoiselle regarda son interlocuteur s'accroupir, il avait l'air fatigué, mais ses sourires masquaient ça et jusque là elle ne s'en était pas aperçu. Mais il était évident qu'après une telle soirée, sans compter sur le travail physique qu'il devait faire la journée au vue de sa musculature, Keito devait être fatigué. La jeune femme s'assit sur la caisse qui était derrière elle et retira ses chaussures pour masser ses chevilles douloureuses, c'était la dernière fois qu'elle portait de tel talons à une soirée comme celle là. Elle avait à peine eu le temps de se changer en repassant chez elle après le travail et n'en avait pas profité pour prendre des chaussures plates, ou tout du moins plus confortable. Sun Hi ne pu retenir un petit gloussement en écoutant Keito, il semblait si ouvert et drôle, elle aimait les gens facétieux et il faisait visiblement parti de ce bord là. Il y avait longtemps qu'elle n'avait pas juste rit avec un garçon. Chez elle, avec son colocataire la situation était terriblement ambiguë et même s'ils rigolaient beaucoup ensembles, une tension constante, dont elle ne connaissait pas encore l'origine, planait sans cesse sur eux. Mais Keito avait un côté accessible qui rendait la situation agréable et avant même de s'en rendre compte elle avait abandonné ses faux semblant de midinette pour être seulement elle même.

"J'ai 19 ans Monsieur... Ce qui fait que j'ai tout à fait le droit d'être la et en plus c'est légal ! Si tu veux voir des filles trop jeunes pour être ici il faut que tu cherches les poules qui gloussent et caquettent !"

Elle fit mine de regarder autour d'elle pour chercher et lui montra un groupe de fille d'un geste du menton. Il était évident qu'elles étaient bien trop jeune pour être là, elle n'aurait pas été étonnée qu'elles aient bien 3 ans de moins qu'elle. Elle avait pleinement conscience qu'elle faisait jeune, mais tout de même pas au point d'être confondue avec une lycéenne caquetante et juvénile. Mais il en fallait beaucoup pour vexer Sun Hi, aussi prit-elle à partie de rire de la situation.

"Tu ne vois pas une différence quand même ?! Je devrais peut-être me vexer mais en fait... Non ce serait enfantin alors je préfère en rire. Et oui, Hiroki te dirais sûrement, il s'est déjà plein de tes exploits... Je le plains, avoir un colocataire si peu respectueux du sommeil d'autrui, tu devrais avoir honte Keito."

La jeune femme leva son doigt en direction de Keito et l'agita sous son nez en même temps qu'elle parlait, faisant semblant de le disputer. En réalité la situation la faisait rire. Elle était après tout le même genre de personne que Keito et son colocataire à elle n'était pas lui non plus des plus discret, aussi comprenait-elle également Hiroki. Il est vrai que Sun Hi pour son âge avait déjà eu plus d'amants qu'elle n'avait de doigt pour les compter, mais Min Sung ne se plaignait jamais de ses parties de jambes en l'air bruyantes et elle non plus, c'était un accord tacite entre eux. Aussi, le fait d'imaginer Hiroki sermonnant Keito la faisait sourire, elle connaissait assez le chanteur du groupe pour savoir qu'il n'était pas du genre à tolérer ça, il le lui avait d'ailleurs dit clairement. Elle posa donc ses mains sur ses hanches en gloussant.

"Je crois qu'effectivement il te dirait ce genre de choses ! Je le vois déjà avec son petit air agacé, secouer la tête de désapprobation. Mais je dois dire que... J'aime beaucoup l'embêter, comme pas mal de monde en fait je crois."

En effet, il s'agissait de l'activité favorite de Min Sung depuis quelques temps, il ne se passait pas une journée sans qu'il lui raconte à quel point il avait pu casser les pieds à Hiroki au garage. Et elle savait à quel point son colocataire pouvait être agaçant, mais elle avait finit par le trouver attachant et elle était convaincu qu'Hiroki finirait par voir à quel point Min Sung pouvait être gentil quand il le voulait. Elle reporta son attention sur ses pieds meurtrie.

"Je suis navrée de me dénuder de la sorte devant toi mais, ces chaussures m'ont vraiment fait mal aux pieds, j'aurais du en changer avant de venir, je suis une nouille. Alors... Tu viens d'Australie ? C'est un pays que j'adorerais découvrir ! Par contre, je suis déçue, j'imaginais les australiens, blonds et bronzés !"

La jeune femme rigola doucement, c'était cliché de penser que les australiens étaient surfeurs, blonds, musclés et beau gosse, comme il était cliché de s'imaginer que toutes les coréennes étaient polies, réservées et mignonnes. Elle tira sur le bas de sa robe pour avoir l'air un minimum décente, le tissus fluide remontait sans cesse sur ses cuisses quand elle s'agitait, ce n'était pas des plus classe.
Codage par Libella sur Graphiorum
avatar
Rang Snake

✮ MESSAGES : 141
✮ DATE D'INSCRIPTION : 24/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 09/10/1999
✮ AGE : 19
Rang Snake

✮ MESSAGES : 141
✮ DATE D'INSCRIPTION : 24/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 09/10/1999
✮ AGE : 19

Revenir en haut Aller en bas
Ven 8 Juin - 3:14
Voir le profil de l'utilisateur

       
You're so cute, you're look like a little sister for me. You're a fan, really ?  Thank you for supporting us because for others we're just kids who can play music but don't have talent. So thank you for let me know that you love us and our music.Sun Hi & Keito
       

       
Pompier sexy et petite casse-pied

       
Visiblement cette petite avait l'air cool et ce n'était pas pour lui déplaire, il n'aimait pas vraiment les gens avec de grands airs ou trop sérieux, il trouvait ça ennuyant. Et l'ennui, ce n'était pas drôle, ça ne faisait que lui rappelait l'époque où il était seul dans ce pays. Puis c'était mieux que les faux semblants que préférait montrer les gens ici. Ils étaient tous dans la retenue, c'était peut être parce que c'est ce que voulait la société et eux, ils s'y pliaient sans rien dire. Quelle tristesse. Et depuis son arrivée ici, il avait remarqué de grandes différences, la première était peut être la taille de la population, il était beaucoup plus grand que la moyenne donc les coréens lui paraissait bien petits et lui, il attirait le regard et le fait qu'il soit étranger ne semblait pas leur échapper. La seconde était plutôt au niveau de la nourriture, au début, il avait eu bien du mal avec et ses toilettes auraient pu en témoigner. Et la troisième, c'était au niveau des mœurs de la société, de ce qu'on pouvait dire ou non. Mais les différences, c'était intéressant à observer dans le fond. Ça permettait de voir la vie d'un tout autre œil et avec une vision différente. Mais cette jeune fille avait l'air de se ficher de tout ça.
Sun Hi était plutôt drôle et semblait d'ailleurs contente qu'il la nomme par son surnom. Le jeune homme prit un peu de temps à lui répondre mais c'est parce qu'il écoutait chacun de ses mots en espérant être sûr d'avoir tout compris, parce que ça lui était arrivé de nombreuses fois de faire des contre-sens.


       Keito ne s'était pas relevé, il fallait qu'il reprenne des forces, si il voulait rentrer sans causer d'accident sur la route avec sa moto. Puis il ne voulait pas l'abîmer, elle lui avait coûté bien trop chère pour qu'il laisse qui ou quoi que ce soit abîmer son petit bijou qu'il avait eu beaucoup de mal à payer. Et être dehors lui faisait également du bien, être loin des cris et de la chaleur de la salle, d'autant qu'il travaillait tôt le lendemain, alors autant éviter un mal de tête si il le pouvait. Son regard se posa sur cette jeune fille qui avait l'air d'avoir mal aux jambes, sûrement parce qu'elle avait dû rester debout trop longtemps dans la salle, ce n'était sûrement pas évident et puis ça fatiguait rapidement. Pour avoir fait des tonnes de festival de musique et y avoir assisté à Perth, il pouvait en témoigner. Keito ne l'avait pas lâché du regard, parce qu'il disait toujours que c'était beaucoup plus poli de regarder quelqu'un dans les yeux quand elle s'adressait à nous plutôt que de fuir le contact visuel. Un léger sourire finit par s'inscrire sur ses lèvres quand elle lui annonça son âge. 19 ans, c'était l'âge qu'il avait lorsqu'il avait mit le pied à Séoul pour fuir la pression familiale, une famille brisée et où on ne voulait plus de lui seulement parce qu'il avait voulu montrer la vérité au grand jour concernant l'accident de son père qui avait causé la mort de quelqu'un et qui l'empêchait de dormir à présent. Est-ce que c'était mal de vouloir un peu de justice dans ce monde pourri ? Il était convaincu que non et c'est bien pour cette raison que Keito était partit sans rien dire en laissant tout derrière lui. Si même sa patrie le trahissait et qu'il ne pouvait pas compter dessus à quoi bon rester ? Il pouvait y avoir des criminels à chaque coin de rue si on pouvait corrompre facilement la police avec de l'argent. Keito semblait perdu dans ses pensées, l'espace de quelques instants, en se demandant si il avait bien fait. Après tout, c'était à partir de ce moment que tout avait changé pour lui et que sa personnalité avait subit quelques changements aussi. Le jeune homme était devenu très confiant et à la limite d'être imbu de lui-même ou quoique c'était déjà le cas mis ça n'avait fait que se renforcer. Encore une fois, il semblait blaguer et il était de bonne humeur à le faire, ça faisait passer le temps.

« Non, je vois pas de grandes différences entre ses filles et toi. Je suis sûre qu'en voyant Hiro, tu glousses aussi en secret. Tu peux tout révéler à grand-père Keito, tu sais. »

Alors Keito n'était pas le seul à s'amuser de Hiroki ? Quel dommage, lui qui pensait avoir ce privilège se voyait déçu. Mais de toute façon, ces deux-là avaient une relation bien spéciale, bien qu'ils passaient leur temps à se chambrer, ils seraient toujours là l'un pour l'autre au cas où quelque chose arrivait. Enfin, il disait que Hiroki le repoussait mais ça devait sûrement être parce que Keito se révélait être un gros lourd parfois et d'autant plus lorsque c'était pour rappeler au jeune homme qu'il serait peut-être temps de se caser avec quelqu'un si il ne voulait pas mourir puceau. De toute façon aux yeux de Keito, le groupe était à présent sa seule famille et il était bien content que la leader du groupe l'ait remarqué dans ce magasin de musique des années plutôt. Il était enfin devenu quelqu'un et il se sentait vraiment vivre, ce n'était plus le pantin de son paternel. Le jeune homme ne put empêcher un rire de franchir ses lèvres, Hiroki se plaignait beaucoup mais c'était le premier à colporter ses ébats à qui voulait bien l'entendre mais il ne pouvait pas lui en vouloir. Après tout, c'est vrai qu'il abusait parfois mais on ne changerait pas le jeune pompier de sitôt. Pour le moment, il semblait se plaire dans la débauche et dans les bras de différentes femmes.

« Pas mal de monde ? Qui se permet d'embêter mon petit Hiroki sans ma permission ? Il aime bien se plaindre de mes exploits mais visiblement il se gêne pas pour les rapporter à tout le monde. »

Bien que son pays lui manquait, il se voyait mal y retourner en sachant qu'il aurait des explications à donner à un peu tout le monde. Il préférait encore fuir si il le pouvait. D'autant qu'il n'avait pas de réelles raisons à leur donner, il avait eu cette envie de partir, de tout plaquer et de s'envoler loin d'ici pour devenir une toute autre personne. Une personne qu'il jugeait bonne d'être, quelqu'un de juste même si pour ça il avait dû faire quelques sacrifices. Mais c'était un peu flou de comprendre les raisons de son départ soudain et il le comprenait parfaitement. Mais au moins, elles n'avaient plus rien à craindre si il était loin d'elles. Puis c'était mieux pour tout le monde, d'autant qu'il avait refait complètement sa vie ici.

«  Je t'aurais bien proposé d'être ton guide si un jour tu vas en Australie mais ça fait longtemps que j'ai pas pu rentré au pays haha. Bah j'imaginais bien les coréennes innocentes au lit et pourtant c'est pas le cas donc normal que t'es aussi de fausses idées sur les australiens. Enfin je suis pas totalement australien non plus, j'avoue.  »

Vu qu'elle n'avait pas l'air coincée, il ne semblait pas prendre de pincettes avec elle puis à quoi bon le faire de toute façon, elle lui semblait assez mature d'un côté. L'australien sembla remarquer que sa robe ne cessait de remonter, ça devait être gênant pour elle. Et c'est peut-être pour cette raison qu'il avait prit une petite voix désolée, elle devait se sentir mal à l'aise par sa faute donc il préféra regarder ailleurs.

« Si c'est ça que t'appelles se dénuder, alors t'inquiètes pas pour moi, Hiroki a sûrement dû te dire que voir un peu de peau, ça me choquait pas des masses. J'ai pas de veste à te prêter malheureusement, j'ai laissé la mienne à l'intérieur, je crois.»

       
(c) crackle bones

       




   
« You're messing with my mind like I broke your heart »
Keito ▬ Oh I never felt so alive, you are my paradise. You never know how much I love to love you.  

(c) Myuu.BANG!

   
avatar
Rang Rabbit

✮ MESSAGES : 808
✮ DATE D'INSCRIPTION : 17/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 18/03/1994
✮ AGE : 24 ans mais mentalement beaucoup moins.
Reid Keito
Hot Like Fire
Rang Rabbit

✮ MESSAGES : 808
✮ DATE D'INSCRIPTION : 17/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 18/03/1994
✮ AGE : 24 ans mais mentalement beaucoup moins.

Revenir en haut Aller en bas
Mar 12 Juin - 2:51
Voir le profil de l'utilisateur
Pompier sexy et petite casse-pied
Yoon Sun Hi

Il était évident que ce garçon était très drôle, tout du moins elle lui trouvait un humour décalé dont la plupart des coréens étaient absolument dépourvu. Elle avait rencontré peu de personne capable d'un tel humour et d'un tel sarcasme, et elle le sarcasme, c'était son point fort. Elle savait mieux que quiconque qu'il était l'un des meilleurs moyens d'autodéfenses qui aient étés inventés par l’homme. Et en usait et en abusait autant qu'elle le pouvait. La jeune femme se rendit compte en l'observant qu'il ne semblait pourtant pas suivre tout ce qu'elle disait, ou tout du moins, il suivait mais semblait éprouver des difficultés. Elle était bonne en anglais, mais lui se débrouillait bien mieux en coréen alors elle préféra ralentir la cadence pour lui permettre de suivre ce qu'elle disait que de se mettre à l'anglais. Elle avait beaucoup de vocabulaire et s'exprimait bien mais avait un accent très prononcé qui la faisait se sentir particulièrement mal à l'aise quand elle parlait. Elle préférait donc rester sur sa langue maternelle afin de ne pas se ridiculiser plus que nécessaire. Sun Hi était toujours assise sur sa caisse et resserré ses jambes pour tenter d’échapper à la fraîcheur du soir. Il faisait doux pour la mi-saison mais le fait de ne pas bouger la rafraîchissait. Le bois se réchauffait cependant sous elle, ce qui avait pour conséquence de la réchauffer peu à peu, c'était déjà ça. Elle glissa ses doigts le long de ses bras et observa une nouvelle fois l'homme à elle. Aucun doute, elle ne pouvait que l'appeler homme. Il n'avait rien de comparable aux gamins qu'elle se tapait parfois, il semblait plus grand, plus fort, plus impressionnant que ceux qu'elle avait l'habitude de fréquenter. Le genre de garçon qui met en confiance et qui fait que l'on se sent protéger. C'était au-delà du désir de la chair, c'était plutôt comme d'avoir une personne qui vous fasse sentir en confiance. Il avait une aura particulière, une aura de confiance. Il était de ceux qu'on croit vite et à qui on fait confiance aveuglément.

La jeune femme ne se retint pas de rire, il est vrai qu'elle n'aimait pas être comparée à des gamines. Mais il était vrai aussi qu'elle n'était pas si éloignée en âge de ces personnes-là et pourtant... Elle se sentait particulièrement loin de ces poules adolescentes. Elle n'aimait pas être vue comme une enfant, mais Keito faisait passer ça pour une blague et forcément la pilule était plus facile à avaler. Elle n'était pas idiote, elle avait vite remarqué qu'avec un garçon comme lui c'était peine perdue, elle pouvait papillonner des yeux autant qu'elle voulait elle serait mignonne mais trop jeune. Aussi abandonna-t-elle bien vite l'idée de lui faire de l’œil et se comporta-t-elle le plus normalement du monde. Elle n'avait pas l'habitude de se comporter normalement, ou tout du moins on ne lui en laissait pas souvent l'occasion. Mais comme elle n'avait pas à faire semblant avec lui elle opta pour l'option "sois toi-même". Elle lui rit à nouveau au nez, c'était bizarre de s'imaginer glousser en voyant Hiroki, pour plusieurs raisons, d'abord elle n'avait pas une attirance particulière pour lui, il était beau certes mais d'une telle froideur. L'autre raison était que Sun Hi ne gloussait pas pour les garçons, elle préférait faire papillonner ses grands yeux clairs et lancer des regards langoureux, c'était souvent plus efficace que des gloussements à répétitions qui, de toute façon, cassait les oreilles.

"Non vraiment, j'aime bien Hiroki mais faudrait d'abord briser la glace avant d'envisager autre chose de plus et puis moi je ne glousse pas comme une dinde papy ! Je rigole ! C'est très différent."

Elle calma un peu son hilarité et essuya ses yeux humides. Elle n'avait pas été aussi insouciante depuis longtemps et ça lui faisait beaucoup de bien. La jeune femme se concentra de nouveau sur sa conversation avec l'artiste et sourit à nouveau. Oui entre elle est Min Sung ça commençait à faire du monde pour faire tourner la tête à Hiroki. Mais bizarrement, le fâcher avait quelque chose de satisfaisant qu'elle ne s'expliquait pas, mais à l'évidence elle n'était pas la seule à éprouver ce sentiment. Elle remit ses chaussures, ne voulant pas risquer d'attraper froid en restant pied nue dans l'air frais de la nuit. C'est vrai qu'elle savait déjà pas mal de choses sur les exploits sexuels de Keito alors qu'elle ne le connaissait pas, mais bon... Ce n'était pas un problème pour elle, à vrai dire elle trouvait ça drôle. Hiroki qui n'avait cure des relations amoureuses semblaient finalement porter une importance à celles des autres comme disait Keito, elle ne pouvait qu'être d'accord avec ça.

"Comme on dit, c'est souvent ceux qui en disent le plus qui en font le moins ! Hiroki vit sûrement ses relations sexuelles à travers toi je ne sais pas !"

Puis ils parlèrent de l'Australie. Il est vrai qu'elle avait souvent eu envie de découvrir les grandes étendues désertiques du pays et les plages de sables fins. Elle avait longuement rêvé de visiter les immenses villes et les paysages variés du pays des kangourous. La suite de sa phrase était très drôle, les clichés amusaient toujours beaucoup Sun Hi et elle aimait en jouer. Elle ne pouvait pas lui en vouloir d'avoir pensé que les coréennes étaient coincées au lit, c'était franchement l'idée qu'elle même se faisait des coréenne pour être honnête et pourtant elle l'était elle même. La jeune femme se plia en deux en rigolant, elle avait mal au ventre tellement elle rigolait. Il y avait tellement de cliché dont on pouvait parler, mais elle affectionnait particulièrement ceux sur les australiens. Keito ne remplissait pas les critères de ces clichés, sauf sil il surfait, dans ce cas-là il marquait un point et puis à bien y regardait, il avait le teint légèrement hâlé. Sun Hi se redressa et gloussa cette fois.

"Il ne faut pas se fier aux apparences tu vois ! Et en réfléchissant bien j'opterais pour japonais... Ton prénom, c'est un peu évident je crois. J'ai raison ?"

Sun Hi lui sourit gentiment et replaça ses mèches derrière ses oreilles. Elle avait des mèches folles qui partaient dans tous les sens à cause du vent et ça la faisait rire. Elle se sentait bien, vraiment bien comme ça. Elle trouva la suite de ses paroles gentilles, c'est vrai qu'elle avait un peu froid mais elle pouvait faire abstraction. Et c'était là toute la différence entre Keito et les garçons de son âge à elle, il faisait preuve de galanterie même s’il ne savait pas garder sa bite dans sa poche, alors que les mecs de 19 ans tiraient leur coup et se barraient sans un café au lit.

"Non je vais éviter de me dénuder vraiment ! Ma robe est juste plus courte que ce que je pensais quand je l'ai mise en sortant du travail, je me suis faite avoir par ce satané cintre ! Mais c'est gentil pour la veste, es garçons sont rarement gentil avec moi pour autre chose que pour coucher, ça change, merci grand-père !"

Codage par Libella sur Graphiorum
avatar
Rang Snake

✮ MESSAGES : 141
✮ DATE D'INSCRIPTION : 24/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 09/10/1999
✮ AGE : 19
Rang Snake

✮ MESSAGES : 141
✮ DATE D'INSCRIPTION : 24/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 09/10/1999
✮ AGE : 19

Revenir en haut Aller en bas
 

Pompier sexy et petite casse-pied [Yoon Sun Hi et Reid Keito]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Gargamel et Azraël sont deux sacré casse-pied.
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]
» Petite team 2
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !
» [Ruelles] Petite Mendiante

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seoulmates :: Les quartiers de Séoul :: Hongdae (홍대)-