CalendrierCalendrier  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Partagez | .
 

 I think you broke my brain... PV Hyun Jae

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Jeu 7 Juin - 21:21
Voir le profil de l'utilisateur



I think you broke my brain...


07/06/2018
Aperçu de sa tenue

Une douce chanson familière résonna dans la pièce, tirant l'endormi des bras de Morphée, son amant de toutes les nuits. Woo Sung entrouvrit péniblement les yeux, il avait la tête dans un étaux et la bouche pâteuse. Il se retourna dans son lit, se retrouvant sur le flanc alors qu'il cherchait à tâtons son téléphone. L'endormi réussit à mettre la main dessus et se redressa comme une vieille momie engourdie. Un long bâillement le força à ouvrir la bouche, alors qu'il se battait avec l'écran tactile pour éteindre son alarme. Oui, il était réveillé, c'était bon, plus besoin de le narguer comme ça! Il passa sa main sur ses yeux qui lui piquaient un peu, puis se glissa hors du lit. Il frissonna en sentant la froideur du sol dur sous ses pieds, eux qui venaient de passer quelques heures au chaud entre son confortable matelas et les douillettes. Woo Sung se traîna ainsi jusqu'à la salle de bains, se disant qu'une douche aiderait à le réveiller et lui remettre les idées en place. Il alluma les robinets, s'ébouillantant d'ailleurs les premières secondes. Bon, c'était officiel, il était bien réveillé maintenant! Il ajusta la température, question de ne pas devenir un homard vivant, puis soupira de satisfaction, laissant l'eau caresser sa peau ainsi offerte. Il ferma les yeux et passa son visage sous le jet. Que c'était-il passé la veille déjà pour qu'il ait cette tête ce matin? Quel jour on était aussi? Son esprit embrumé lui fit croire qu'on était vendredi, le 8 juin, alors qu'on était bien le jeudi, 7 juin. Pourquoi son cerveau lui avait joué un tel tour? Qu'avait-il de spécial de prévu en ce beau vendredi? Il avait un petit concert avec des amis, au Dante's Inferno, à 23h. Ce n'était cependant pas un événement à tout casser qui avait une si grande importance... Ce ne serait pas la première fois qu'il monterait sur scène avec eux. Il avait beau les aimer comme une famille d'idiots, ce qui faisait qu'il avait si hâte était qu'il avait prévu de le voir avant, lui.

Woo Sung ne comprenait pas ce qui se passait en lui ou peut-être que oui. C'était différent de ce qu'il avait vécu par le passé, ça ne ressemblait à rien d'autres... Avec Keito, ses sentiments avaient été innocents, naïfs, plein de candeur. C'était un premier amour de gamin, quand on n'y connaît rien et que les choses se développent. L'asiatique n'était plus en âge d'avoir de tels sentiments, donc, il trouvait normal que ses sentiments ne soient pas de cet ordre. Cela dit, c'était différent des quelques histoires qui avaient suivies aussi... Différent de ce qu'il avait pu ressentir pour Jasmine, qui avait été sa relation le plus sérieuse jusqu'ici... Bon, avec Hyun Jae aussi, le chanteur avait été surpris de capter son attention et de réussir à la garder! Mais ce qui l'avait le plus étonné avait été ce qui s'était réveillé en lui, à la rencontre du coréen. Woo Sung n'arrivait pas à savoir ce que c'était, justement, mais c'était bien là, c'était vivant... et ça grandissait tranquillement, le remplissait de plus en plus... Au premier abord, il avait cru que c'était une sorte d'attirance physique intense. Il avait envie de lui plaire, envie de le toucher, envie de l'entendre longuement lui parler... C'était peut-être quelque chose dans sa voix? Woo Sung aimait son timbre grave. Il y avait quelque chose de chaud et doux dans la sonorité que prenait les mots qui passaient entre ses lèvres. En réalité, le chanteur avait été content d'être ''forcé'' au silence, le soir de leur rencontre. Les bruits du bar étaient déjà de trop, selon lui qui n'avait qu'envie d'entendre son interlocuteur. Ayant une excuse pour ne pas parler, il pouvait accorder toute son attention à la voix de Hyun Jae, la laisser venir caresser ses oreilles alors que ses yeux n'arrivaient pas à se détacher de son visage. La courbe ovale de son visage encadrait agréablement ses traits. Son regard n'avait pas voulu en rater une miette, appréciant les rondeurs de ses lèvres qui contrastaient timidement avec la ligne droite de son nez. Ses yeux en minces amandes ne cessaient de l'interpeller. C'était comme s'ils narguaient l'artiste puisqu'ils connaissaient un secret que lui non... Un secret que seul cet homme connaissait et que seul lui pouvait partager.

Finalement, c'était peut-être son regard...? Woo Sung sentait ses jambes ramollir chaque fois que Hyun Jae posait les yeux sur lui. Ces yeux qui gardaient farouchement ce secret de la vie qu'il voulait découvrir depuis le premier soir. Le chanteur avait développé cette habitude de se rapprocher, très, très lentement de lui, lorsqu'il le regardait trop longtemps. Son corps répondait tout naturellement à l'appel et allait à lui sans qu'on ne lui ait rien demandé. Certes, il a toujours été d'un naturel tactile, mais ses doigts n'ont jamais autant désiré se poser sur une autre personne. Le voir, l'entendre, le toucher devenait presque un besoin vital, au même titre que respirer et manger. Alors que si Woo Sung a une autre passion dans la vie que la musique, c'est bien de manger! Lorsqu'il avait regardé le film Kimi no suizo wo tabetai, il s'était surpris à penser à Hyun Jae. S'il avait le choix à savoir à qui il voudrait donner son pancréas en repas, afin que son âme ne se joigne à celle de la personne qui le mange, il le donnerait au coréen. Ainsi, peut-être qu'il comprendrait enfin son secret. Peut-être qu'il viendrait à bout de ce besoin avide de sa personne... Il allait en devenir fou. Ce n'était pas humain de ressentir une telle attirance! Son cœur lâcherait ou sa raison l'abandonnerait. Être avec cette personne était la pire des attaques qui puisse être faite à l'instinct de survie, mais en être séparé trop longtemps relevait du supplice ultime. Woo Sung ne voulait pas seulement le voir, il en ressentait le besoin... Son moral baissait petit à petit, au fil des jours, l'impatience venait le ronger entre les rendez-vous, le rendant à cran quand ça faisait plus d'une semaine. Peut-être que Hyun Jae était une drogue vivante, en réalité. Ce devait être ça...

Woo Sung hocha la tête et soupira, il devait prendre sa douche maintenant! Pas penser à Hyun Jae! Mais, d'ailleurs... c'était bizarre qu'il ait ainsi la gueule de bois, alors qu'il allait voir le coréen aujourd'hui. L'artiste avait pris l'habitude de sortir, les veilles de leurs rencontres. Il ne voulait pas se présenter à lui avec une sale gueule dès le début, ses amis s'amusaient déjà assez à le détruire, quand ils étaient présents. Il n'allait pas faire exprès d'en ajouter une couche! Mais bon, hier, c'était le sixième anniversaire du groupe de ses amis de longue date, il n'avait donc pas pu refuser d'y aller. Une fois sur place, on l'avait laissé refusé les avances, mais certainement pas les verres! Il s'était retrouvé complètement saoul, à rire et danser sur les tables. On avait dû l'empêcher de se déshabiller complètement à maintes reprises. Il avait perdu une chaussette et le débardeur qu'il portait sous sa chemise, dans ce bar. Personne ne les avait retrouvé. Le débardeur, d'accord... c'était le beau chanteur qui le portait et il avait son odeur, mais... sa chaussette? Vraiment? Qui avait voulu garder ça!? Woo Sung releva la tête et ouvrit les yeux, qu'avait-il fait avec son téléphone? Quelque part dans ses souvenirs flous, il pensait l'avoir perdu pendant un certain laps de temps... Il plissa les yeux, douteux pendant une seconde, puis paniqua un peu en réalisant que ses amis avaient peut-être fait n'importe quoi! Les cheveux pleins de shampooing, il sortit directement de la douche sans rien fermer et courut à son téléphone. On pouvait le suivre à la trace d'eau laissée sur le passage. Sympathique. Il essuya vite fait ses mains sur sa douillette, de toutes manières, ce n'était que de l'eau et attrapa son téléphone. Il soupira en voyant, qu'en effet, ses amis avaient pris de charmantes photos... et avaient envoyé des messages à plusieurs de ses contacts. Les idiots. Ils en avaient aussi envoyé à... Hyun Jae... Woo Sung sentit la foudre de la honte s'abattre sur lui. Ils lui avaient envoyé pleins de cœurs, d'emojis louches et de messages douteux. Bon, avec de la chance, le coréen avait usé de son cerveau légendaire et avait compris que, même saoul, le chanteur n'envoyait pas ce genre de messages.

Il ne savait même pas quoi écrire pour essayer de rattraper ça! Il le lui expliquerait en personne, ils étaient sensé se voir dans pas longtemps, de toutes manières. Découragé, il retourna à sa douche. Il allait devoir trouver un moyen de se venger! Ses amis ne pouvaient pas se foutre de sa gueule impunément! Il allait hacker leurs comptes instagram et y poster les photos embarrassantes d'eux! Il allait s'assurer que tous leurs fans ne les voient sous ce si joli angle! Il se lava rapidement, il se disait tellement qu'il avait l'air con, du coup, qu'il était trop occupé à se demander comment expliquer les choses pour fantasmer tranquillement sur Hyun Jae. Une précieuse douche ainsi gâchée. Injustice de la vie! Il prit soin de fermer les robinets, puis sortit, attrapant la première serviette qui s'offrait à lui pour se sécher sommairement. Il effaça les traces humides qu'il avait laissé plus tôt sur son passage, puis hésita, tout nu, devant sa garde-robe. Avec sa première option, c'était confortable, mais il avait l'air d'un campagnard en vacances pour le mardi gras. Nop. La deuxième, il avait l'air d'un créancier qui passait une entrevue pour être danseur nu. Intéressant, mais non. Il opta plutôt pour la troisième option qui lui vint en tête. Il s'habilla rapidement, voyant que l'heure tournait. Woo Sung alla ensuite se sécher les cheveux, se brosser les dents et pensa à l'anti-sudorifique et au parfum. Il n'allait pas avoir l'air idiot ET puer en plus, nah, nah, nah. Un ou l'autre et ses amis avaient choisi pour lui! Une bataille durement menée avec son peigne s'ensuivit, mais il réussit à remporter la victoire. Le chanteur choisit soigneusement ses boucles d'oreilles, puis il fut temps de partir. Autrement, il allait être en retard, en plus d'avoir l'air d'un idiot. Il attrapa vite fait clés, porte-feuilles, téléphone, cachets pour le mal de tête qu'il goba en chemin, puis sortit de la maison.

Il marcha rapidement jusqu'à l'arrêt d'autobus le plus près et s'y engouffra, prenant place à côté d'une mamie endormie et un peu baveuse. Le chic des transports en commun! Woo Sung mit rapidement ses écouteurs dans ses oreilles et se plongea dans la chanson Divede MRSHLL. Quelques autres chansons traversèrent ses écouteurs, puis il put enfin débarquer de l'autobus. Il marchait plutôt vite, préférant avoir un peu d'avance qu'un peu de retard. Un sourire étira naturellement ses lèvres lorsqu'il posa les yeux sur cet immeuble qui lui était devenu familier. Il y entra comme plusieurs fois auparavant et monta tranquillement les escaliers, il ne savait toujours pas comment expliquer le harcèlement emojique qu'il avait eu la veille... Ses amis étaient trop idiots. Woo Sung dirait la vérité, ce n'était pas plus mal, mais... il aurait l'air con. Il soupira en penchant la tête vers l'arrière, il allait les tuer ces imbéciles heureux! L'artiste prit une longue inspiration, cherchant le courage dans l'air et passa sa main dans ses cheveux avant de finalement cogner à la porte de l'appartement de Hyun Jae. Une notification sonore se fit entendre dans ses écouteurs, un nouveau message texte. Il baissa les yeux et sortit son téléphone. Il allait le déverrouiller lorsqu'il vit la porte s'ouvrir. Woo Sung releva donc les yeux, se disant qu'il allait lire le message après... mais en réalité, il se prit une grosse attaque fourbe du karma! Il entrouvrit légèrement les lèvres surpris par cette vision.

Lentement, le chanteur rangea son téléphone dans sa poche. Son regard lécha le torse encore un peu humide du coréen se trouvant devant lui, remontant à ses yeux qui le rendaient fous. Il n'en fallut pas plus pour le faire craquer, Woo Sung s'approcha de lui, se jetant limite dessus, attrapant les extrémités de sa serviette pour le tirer avec force contre lui. Le souffle déjà court, ses lèvres vinrent mourir de satisfaction contre les siennes, avant de reprendre vie alors qu'il l'embrassait avec toute l'avidité gourmande qu'il avait accumulé au fil des mois. Il lâcha la serviette qui n'avait plus aucune utilité et passa plutôt ses mains sur sa peau veloutée, la découvrant avec fièvre, alors que ses mains descendaient tranquillement le long de son dos... Il devait avoir arrêter de respirer, mais ce n'était pas si important, il vivait ENFIN ce moment... Ou pas. Woo Sung referma lentement sa bouche et déglutit, affichant son habituel sourire si lumineux, alors qu'il s'imaginait cette charmante scène. Un jour, un jour... il craquerait, le pauvre enfant.

-« Tu n'es pas prêt? » lança-t-il, en haussant légèrement un sourcil. « Quoique cette tenue te va très bien aussi~ » ajouta-t-il, en penchant doucement la tête, alors que son regard descendait à son torse ainsi offert.

Hyun Jae ne se gênait pas pour le regarder, quand les rôles étaient inversés! Son attirance pour lui n'avait jamais été clairement émise, mais Woo Sung ne l'avait jamais caché pour autant.. Puis c'était une chance si rare! Si précieuse! L'australien était surpris de lui remarquer des cicatrices, lui qui avait toujours cru qu'il avait la peau lisse... Il espérait que l'homme n'avait pas trop souffert par le passé, malgré ce qu'il avait sous les yeux.

-« Mais... si tu viens comme ça... Plus personne ne me prêtera son attention... » finit-il par remarquer avec une petite mine boudeuse.

Après tout, Woo Sung était convaincu qu'ils étaient le lendemain! Ils avaient prévu de se voir un peu, tranquilles, puis d'aller au bar puisque le musicien devait y monter sur scène. Cela dit, une fois au bar, il allait y avoir ses idiots d'amis... qui envoyaient des messages douteux...

panic!attack


Time that we can’t turn back.
The never ending kisses. Your firm reaction. I wanna make you soft, want you to spin around. I wanna cherish it but my heart takes the lead hold on, hold on, hold on. You look so good. Common baby ! Your taste is so good just like candy on my lips... So good if you want me I can take it slow..
avatar
Rang Unicorn

✮ MESSAGES : 134
✮ DATE D'INSCRIPTION : 04/06/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 25/02/1993
✮ AGE : 25 ans
Rang Unicorn

✮ MESSAGES : 134
✮ DATE D'INSCRIPTION : 04/06/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 25/02/1993
✮ AGE : 25 ans

Revenir en haut Aller en bas
Ven 8 Juin - 20:45
Voir le profil de l'utilisateur



I think you broke my brain...


07/06/2018

Honnêtement, encore ce matin, assis confortablement sur le rebord de son lit, Hyun Jae ne cessait de relire ce message, les paupières papillonnant d’incompréhension. Ce n’était pas dans les habitudes de Woo Sung de lui envoyer de tels mots, encore moins des cœurs donc oui, il ne pouvait s’empêcher d’être penaud à chaque fois qu’il songeait. Son côté rationnel et réfléchi lui disait que son ami devait tout simplement être ivre et n’avait certainement pas conscience de ce qu’il faisait mais, encore une fois, même ivre le chanteur n’avait jamais agi de cette manière… Et si le médecin pouvait être une personne brillamment intelligente, les relations sociales n’avaient malheureusement jamais été son fort. On ne pouvait guère le lui reprocher, on l’avait empêché de vivre convenablement pendant plus de onze ans, c’était un lapse de temps largement suffisant pour rendre une personne folle. Mais, encore heureux, de ce qu’il en savait, il n’était pas fou… Il avait conscience d’avoir toujours de nombreuses choses à apprendre et ceux malgré les années qui avaient déjà défilé devant lui. Il avait aussi conscience ne pas être tout à fait normal, d’être maladroit néanmoins, sincèrement, il essayait de faire de son mieux. Il avait réellement envie de comprendre les gens qui l’entouraient, de les soutenir et de les aimer correctement même s’il n’avait jamais eu de mode d’emploi pour cela. Donc non, au bout du compte, il n’avait pas été en mesure de discerner la raison de ce message… Des tas d’hypothèses avaient tournoyé dans son esprit, certaines plus folles que d’autres, certaines bien moins réalistes également et s’il avait pensé le lui demander, il avait préféré ne pas relever. Si Woo Sung avait réellement envoyé ce texto, il lui donnerait des explications par lui-même n’est-ce pas ?

Hochant la tête pour la énième après avoir relu ce message, il se motiva enfin à le fermer puis le déposer sur sa table de nuit sans plus jamais y toucher de la matinée. A l’aide de ses phalanges, il se frotta légèrement les paupières, non pas sans bailler, encore quelque peu dans les vapes après la nuit qu’il venait de passer. Il avait toujours du mal à dormir convenablement, se réveillant à mainte et mainte reprises avant que les rayons de soleil ne viennent s’immiscer au-travers ses volets, l’obligeant ainsi à ouvrir les yeux pour de bon. C’était une habitude de mettre un peu de temps à émerger et de réaliser l’endroit dans lequel où il se trouvait. Aujourd’hui encore, il se réveillait souvent avec le cœur de noué et la peur d’être retourné à une époque où on l’avait sauvé d’une vie atroce. Après avoir passé onze ans enfermé entre quatre mur d’une misérable cave, ce n’était pas facile de revenir à une vie normale… Peu importait ô combien on essayait. Les séquelles étaient toujours là et certainement que, marquées au fer rouge sur sa peau et dans son âme, elles ne disparaîtraient jamais.

Le sourire aux lèvres, innocent, ses mains caressèrent ses deux chiens qui à leur façon lui souhaitaient un bon matin, n’hésitant pas une seconde à lui laver le visage à coup de léchouilles. Ses animaux étaient ce qu’il avait de plus précieux, ceux qui l’aidaient à se rassurer et lui rappelaient qu’il était bel et bien là, qu’il n’était pas retourné en arrière. Ceux qui lui donnaient tout l’amour dont il avait été privé pendant si longtemps. Ils étaient sa joie et son bonheur, entièrement. Quand il avait le temps, comme aujourd’hui, il le passait avec eux, à jouer, à les embêter et à les câliner… Jamais, à cette période, il n’aurait pu imaginer que de telles boules de poils puissent exister et à présent, il n’était pas capable de vivre sans elles.
Ce n’était seulement qu’après une petite heure que le jeune homme se motiva à quitter sa chambre pour se rendre dans celle des animaux où Hako, son singe, s’amusait tranquillement. Riant en le voyant, il l’accueillit naturellement sur ses épaules avant de s’échapper dans la cuisine puis de préparer la nourriture pour chacun d’entre eux.

Il était en repos aujourd’hui et le jour suivant, à moins qu’on ne le contacte pour une urgence, il était tranquille. La joie, assurément, de n’être encore qu’un stagiaire même si ça arrivait souvent qu’on lui en demande beaucoup plus alors qu’il n’était pas un employé à part entière. Mais au moins, il apprenait et il adorait ça. Il avait hâte de commencer à travailler, d’utiliser son savoir-faire pour aider à résoudre une enquête puis surtout, découvrir des choses inimaginables que cachaient le corps humain.

Une fois qu’il eut terminé de nourrir ses animaux, il entreprit de se préparer un léger petit déjeuner avant de se faufiler sous la douche. Programme de la journée, traîner à l’appartement, regarder des documentaires, étudier, lire… Ne rien faire de trop épuisant, en somme. Pas une seconde, il n’avait pu penser que le jeune homme qu’il était censé voir le lendemain pour une bonne journée allait se présenter devant lui et interrompre son petit moment de tranquillité – ce n’était pas pour le déplaire, attention, bien au contraire, d’ailleurs – alors oui, Hyun Jae profitait paisiblement de l’eau chaude qui s’écoulait lentement, surement, sur sa peau marquée de tragiques évènements passés. Le plus souvent, il faisait de son mieux pour apprécier la douceur des gouttes qui tombaient et qui se cognaient sur son corps, puisqu’il était bien placé pour savoir à quel point c’était un grand luxe de pouvoir en prendre ne serait-ce qu’une seule… Il n’était pas quelqu’un qu’on entendait se plaindre, il était certainement tout le contraire parce qu’il se satisfaisait d’un rien, parce que ce qui aux yeux de tous paraissaient trop petits, à ses yeux à lui, c’était immense. Mentalement, il était encore un enfant parfois et il n’était pas rare de voir de jolies fines étincelles brillaient aux creux de ses prunelles.

Après de longues minutes à s’être prélassé, ayant pris largement le temps de se laver également ses cheveux bruns, il sortit enfin de la baignoire avec une serviette autour de la taille et une autre dans ses mains qui séchaient sa tête. Afin d’évacuer la buée mais aussi parce qu’il n’aimait pas être enfermé trop longtemps, il ouvrit la porte la salle de bain, riant à la vue de ses deux chiens assis sur le sol qui l’attendaient impatiemment et qui remuaient la queue de contentement. Il leur offrit une douce caresse amicale à chacun en passant avant de partir dans sa chambre où il enfila un boxer ainsi qu’un jogging de couleur gris foncé, gardant son drap de bain autour du cou.

C’était au moment où il ajustait brièvement quelques mèches devant le miroir de son armoire qu’il arqua un sourcil à l’entente de la sonnerie qui retentissait à l’entrée. Son visage s’inclina doucement sur le côté, un mélange d’incompréhension et d’étonnement se dessinait sur sa figure tandis que oui, il se demandait qui pouvait bien lui rendre visite à cette heure de la matinée. Il n’y avait jamais grand monde qui venait chez lui en règle général, ce n’était pas comme s’il avait énormément d’amis après tout. Peut-être la voisine qui l’embêtait encore parce qu’elle avait à nouveau perdu son chat… Non, vraiment, il n’avait pas songé que cela puisse être cet homme, cet « ami », qui l’intriguait un peu plus à chaque fois qu’il le voyait. La raison pour laquelle ses yeux s’étaient clignés vivement en retrouvant Woo Sung sur le seuil de sa porte, la bouche entrouverte de surprise. Qu’est-ce que… Sa tête s’inclina de plus bel légèrement sur le côté, ne saisissant pas ce que lui racontait son vis-à-vis, bien que heureux de lui faire de l’effet malgré l’état quelque peu détérioré de sa peau. « Je suis ravi de voir que ma tenue te plaise. » N’avait-il cependant pas pu s’empêcher de répondre avec une esquisse malicieuse et amusée. « Mais, je peux savoir où on est censé allé ? » Non parce qu’à moins d’avoir raté quelque chose, ce n’était pas le jour suivant qu’ils étaient censés se voir ? « Je te manquais trop que tu ne pouvais pas attendre un jour de plus, c’est ça ? » Il le charriait, mais c’était plus fort que lui et si on se posait la question, il n’y avait qu’avec Woo Sung que Hyun Jae réagissait de cette manière. Probablement que lui-même ne s’en rendait pas encore compte toutefois une chose dont il avait purement conscience était que cet individu avait un effet étrange sur lui, un effet qu’il n’avait jamais ressenti auparavant et dont il n’était pas réellement capable de définir. Il y avait quelque chose en ce garçon qui l’attirait, qui l’interpelait et qui le rendait curieux au point où lui ne savait pas quoi en penser. Il s’agissait d’un sentiment bizarre, inexplicable… Une tentation palpable, une envie d’être plus près de lui à chaque fois, une envie de toucher ce qui était normalement interdit et de le sentir plus proche, d’entendre sa voix lui fredonner bien plus qu’une simple chanson. C’était vrai… A chaque fois qu’il était en sa présence, il en oubliait tout le reste. Vraiment tout. Et si aujourd’hui il se plaisait de taquiner son camarade, dans le fond, il n’était certainement pas mieux placé pour parler. Il n’en disait rien, il jouait les fiers mais il était incroyablement heureux de le voir plus tôt que prévu, si bien qu’il semblait avoir oublié la tenue qu’il portait. « Mais, je t’en prie, entre. » Il se poussa afin de le laisser passer, les chiens l’accueillant avec joie tandis que Hako était très certainement occupé dans la chambre. « Alors, en quel honneur me vaut cette visite surprise ? Non pas que cela me déplaise, loin de là… » Leur relation était assez particulière, bien souvent remplie de sous-entendus de ce genre sans qu’il n’y ait eu quoi que ce soit entre eux… C’était une tension indéfinissable, quelque chose de fort mais qui risquait de brûler si on l’approchait de trop près, quelque chose dont on ignorait où on allait, où ça nous mènerait mais c’était tentant… Et tout ce jeu qu’il y avait entre eux était au bout du compte ce qui rendait cet intérêt toujours plus grand encore. « Seulement, d’abord, on m’envoie des petits cœurs et maintenant on accourt chez moi, je ne sais pas comment je suis censé prendre ça ~ » Son ton ne reflétait aucun reproche, il était taquin et avec toujours cette once de malice. Il ne faisait que gentiment le provoquer, l’embêter mais ce n’était pas méchant, c’était parce qu’il l’appréciait, parce que même si ça avait été louche de recevoir un tel message, son cœur n’avait pu s’empêcher de s’en affoler et il n’avait cessé d’y songer. Tout ceci était intense, et il peinait à tout comprendre.  

panic!attack


Change the colors of the sky and open up to the ways you made me feel alive, the ways I loved you.
avatar
Rang Rabbit

✮ MESSAGES : 159
✮ DATE D'INSCRIPTION : 19/05/2018


✮ AGE : 28 ans
Rang Rabbit

✮ MESSAGES : 159
✮ DATE D'INSCRIPTION : 19/05/2018


✮ AGE : 28 ans

Revenir en haut Aller en bas
Sam 9 Juin - 4:11
Voir le profil de l'utilisateur



I think you broke my brain...


07/06/2018
Aperçu de sa tenue

Si son alarme avait sonné ce matin, c'était bien pour une raison précise. Woo Sung avait des engagements par cette belle journée, et ce, même s'il n'avait visiblement pas la tête à les réaliser. Il n'explosait pas d'enthousiasme, de base, à les réaliser et il avait tout fait pour les repousser le plus possible... mais bon, au final, ça lui avait pas mal été imposé! Le musicien l'avait répété mille fois qu'il valait mieux retarder la chose, mais non, on ne l'avait pas écouté. Et bah voilà, son cerveau se vengeait en faisant passer le tout à la trappe et en décidant de sauter une journée. En réalité, l'alcool devait encore être un peu trop présente dans son sang... Il avait vraiment abusé, la veille. De se réveiller dans son lit et seul avait relevé du miracle inexplicable. Cela dit, après réflexion, il se demandait un peu d'où venait cette immense peluche de vélociraptor avec laquelle il s'était réveillé... Il n'en possédait pas, il ne se rappelait pas que son colocataire non plus n'en possède. Quelqu'un le lui avait donné pendant leur soirée au bar? Peut-être avait-il fait du troc. Une chaussette contre un dinosaure, ça semblait inéquitable, mais très possible quand on est saoul. Endormi, il s'était dirigé vers la douche qui l'avait sauvagement réveillé. Une fois sous l'eau, la panique s'était emparé de lui, alors qu'il s'était rappelé une bribe de la veille... Il avait espéré que ce ne soit qu'un mauvais rêve, mais non, il avait preuves à l'appui sur son téléphone. Woo Sung avait absolument l'air d'un idiot, grâce à ses amis ''chéris''. Ces derniers allaient le lui payer, sa vengeance serait aussi terrible que le guacamole de sa tante préférée! Guacamole banni de toutes les fêtes, soirées, tables qui existent en ce monde.

Il s'était ensuite soigneusement préparé, de manières à toutefois avoir l'air de ne pas faire trop d'efforts. Mais, le truc, c'est que ça en prend beaucoup des détails et des efforts pour avoir l'air de quelque chose en ayant l'air de n'avoir rien fait! Pensant être dans les temps, il avait pris l'autobus, écoutant quelques chansons en chemin. Ses pieds avaient beaucoup trop facilement parcouru le chemin le séparant de l'appartement de cet homme, une fois descendu du bus. Woo Sung se disait qu'il était peut-être dangereux que ce chemin ne lui soit devenu si naturel... Enfin... dangereux pour qui? Pour lui-même? Non, pas vraiment... En y pensant bien, ce n'était pas lui qui était en mauvaise position. C'était Hyun Jae. Il possédait et gardait jalousement quelque chose en lui.. quelque chose qui appelait désespérément le musicien qui tentait, tant bien que mal, de résister. Avec le suicide de Jasmine, il l'avait bien compris... Woo Sung vit dans un monde parallèle aux gens où lui est heureux, ignorant les tourments de ce monde, de ces proches... Son bonheur n'étant pas suffisant, il aspire subtilement mais sadiquement celui des autres, ne leur laissant absolument rien, sinon une froide envie de mourir. Ayant découvert son horrible nature meurtrière, le coupable tente de toutes ses forces de joindre son monde à celui des autres. Il ne supporte pas être laissé dans l'ignorance, ne peut être heureux tranquille dans le doute du bonheur de l'autre personne. Enfin... ''ne peut être heureux'', ce sont de bien grands mots. Pendant longtemps, son monde avait complètement basculé et ce n'était que l'ombre de son ombre qui errait sans but dans ce monde... Aujourd'hui, il rit et sourit de toutes ses dents, mais, la culpabilité le guette toujours, se jetant à sa gorge comme la misère sur le pauvre monde, à la première occasion.

Woo Sung tenta de balayer cette culpabilité naissante. Il ne s'était rien passé entre eux, il ne lui avait pas fait de mal... Il ne lui en ferait pas non plus, il le protégerait de son horrible personne... mais... il pouvait le voir quand-même, non? Bon, de toutes façons, il avait déjà appuyé sur la sonnette... Il soupira et se passa une main dans les cheveux. Maintenant qu'il était là et balayait les mauvaises pensées... il se rappelait des stupides messages que ses amis avaient envoyé avec son téléphone. L'artiste allait vraiment leur faire passer un sale quart d'heure! Il avait l'air complètement idiot! Une notification de message texte vint interrompre la chanson qui jouait dans ses écouteurs, soit Feelings de Hayley Kiyoko. Il allait regarder le message en question, mais la porte s'ouvrit sur une claque magistrale du karma. C'était la vengeance de la vie pour toutes ces fois où c'était lui qui se plaignait qu'il avait chaud, complètement bourré, et que les vêtements étaient des trucs embarrassants, de toutes manières. Hyun Jae lui demandait toujours de s'habiller... mais lui... il ne savait pas s'il avait la politesse nécessaire pour lui demander la même chose. Son aîné ne s'était jamais présenté devant lui avec si peu de vêtements, Woo Sung s'en était maintes fois plaint, dans sa tête. Certes, sa peau n'était pas lisse comme il la croyait. Elle semblait marquée par le temps, marquée par divers événements qui lui étaient inconnus. Le chanteur espérait que ce n'était que des petits accidents qui pouvaient s'expliquer par « J'étais jeune et stupide, fan de sports extrêmes ». Le genre d'histoires dont on peut rire, avec le recul. Cela dit, ces cicatrices n'enlevaient rien à ses charmes indéniables. Il restait tout aussi séduisant à ses yeux, chose qu'il ne cacha pas, même s'il ne le dit pas aussi littéralement, alors qu'il retirait ses écouteurs de ses oreilles et éteignait la musique.

-« Je suis ravi de voir que ma tenue te plaise. »

-« Le contraire m'aurait étonné... » admit-il avec un sourire taquin.

Il n'assumait pas que Hyun Jae ne s'intéressait spécialement qu'à lui, ce n'était pas ça. Plutôt... il soulignait que leur attirance mutuelle était connue d'eux deux. Ils aimaient se plaire mutuellement et n'en rataient pas une pour voir le petit effet qu'ils pouvaient avoir sur l'autre.

-« Mais, je peux savoir où on est censé allé ? »

N'importe où où il pouvait lui arracher ses vêtements restants semblait être une réponse tout à fait honorable et digne d'intérêts. Woo Sung se retint toutefois de l'émettre, haussant plutôt un sourcil à cette question. N'avaient-ils pas déjà prévu cette journée? L'aîné devait bien savoir où ils avaient prévu de se rendre, non? Peut-être avait-il été très occupé dernièrement et l'avait oublié... Le chanteur pouvait comprendre, mais, il n'aimait pas l'idée que lui ne l'oublie comme ça.

-« Je te manquais trop que tu ne pouvais pas attendre un jour de plus, c’est ça ? »

-« Mais qu'est-ce que tu racontes? Mon alarme a sonné ce matin... et je ne mets pas d'alarmes si je n'ai rien de prévu. » répondit-il avec un petit rire, pensant que Hyun Jae le taquinait en disant n'importe quoi. « N'inverse pas les rôles pour avoir le meilleur! Je suis sûr que de ne pas te battre avec moi qui essaie de me dévêtir, parce que j'ai été la victime de mes amis, t'as manqué! » ajouta-t-il avec un magnifique sourire joueur.

La dernière fois qu'ils s'étaient vus, Woo Sung avait été sage. Il avait gardé ses vêtements sans qu'on ait besoin de le lui dire! Certes, ce ne devrait pas être un exploit, mais comme il invitait souvent Hyun Jae aux soirées avec ses amis – toutes les raisons étaient bonnes pour le voir – c'était arrivé quelques fois.

-« Mais, je t’en prie, entre. »

Le musicien esquissa un petit sourire et entra. Il ne fallut pas plus de deux secondes avant qu'il ne soit accroupi à caresser les petites peluches vivantes, leur rendant bien leur affection. Woo Sung avait toujours aimé les animaux, il n'en avait pas parce qu'il peinait encore à s'occuper de lui-même... Du coup, il donnait toute son affection aux petites bêtes des autres.

-« Alors, en quel honneur me vaut cette visite surprise ? Non pas que cela me déplaise, loin de là… »

Il se releva après un dernier bisou à la petite boule de poils et retira ses chaussures, se rappelant de la politesse. Hyun Jae allait le taquiner longtemps avec cette histoire d'être là plus tôt? Woo Sung ne comprenait toujours pas, le pauvre.

-« Avertis-moi d'avance, si un jour mes visites te déplaisent... Je ferai en sortes de te faire changer d'avis~ Bien que je doute que ça arrive un jour. » répliqua-t-il, sur un ton taquin, malgré une certaine assurance.

Vu leur relation... il ne voyait pas comment cela pourrait arriver. Enfin, la petite voix sombre, dans le coin de sa tête pourrait lui hurler mille raisons, elle... mais quand Hyun Jae était devant lui, elle s'évanouissait complètement. Comme tout le reste...

-« Seulement, d’abord, on m’envoie des petits cœurs et maintenant on accourt chez moi, je ne sais pas comment je suis censé prendre ça ~ »

-« Ah... ça... » fit-il, embarrassé, en passant sa main sur sa nuque. « Je suis sorti hier pour le sixième anniversaire des Broken Wings... Tu connais mes amis... »admit-il avec un sourire gêné.

Oui, Hyun Jae les connaissait! Woo Sung les lui avait déjà présenté et, oui, ces derniers finiraient par tuer le chanteur un jour. C'était assuré. Ils étaient un peu trop fous et encore plus incontrôlables!

-« J'ai perdu mon téléphone au cours de la soirée... Bon, en fait, je crois qu'ils me l'ont volé... Ils étaient à la fois... déçus et contents que tu ne sois pas là. Ils t'ont envoyé les messages pour m'embêter... » dit-il, très franchement avant de se rendre compte que c'était peut-être trop direct. « ...et tu ne veux pas savoir ce qu'ils en ont fait d'autres. Ils ont tout documenté en photos et vidéos! » expliqua-t-il en riant, se disant qu'il était ami avec de purs imbéciles. « Je devrais d'ailleurs désinfecter mon téléphone... » admit-il en grimaçant, repensant à ce qu'ils avaient fait.

Il espérait avoir rattrapé le truc en douceur et avoir fait passé sous la trappe ce qui le pousserait à trop en dire, si Hyun Jae décidait de poser des questions!

-« On est vendredi, non? Hier, j'ai été... » commença-t-il, visiblement convaincu d'être cette date jusqu'à ce qu'il comprenne.

Il ouvrit grand les yeux, réalisant l'erreur monumentale qu'il venait de faire.

OH SHIT! » lâcha-t-il spontanément dans son anglais maternel.

Woo Sung sortit son téléphone de sa poche et ouvrit la conversation sur laquelle il venait de recevoir au moins six messages. « I survived, the plane just landed », «I hope there won't be too much people at the customs... I hate it... », « See you in our next life, there are SO MANY people... I will be waiting in line for WEEKS! », « Tell me you have good food at home... the food on the plane was disgusting e_e », « Why don't you answer? » et finalement, « You idiot... you forgot me? ». Il ne cachait pas sa conversation, ça ne le dérangeait pas que Hyun Jae ne lise tous ces messages de Lovely Old Bea. Certes, ce n'était pas nécessairement la personne dont il avait envie de lui parler au monde... mais, il l'aimait bien quand-même cette vieille bique. Le chanteur releva les yeux, affichant un petit sourire désolé.

-« Tu sais... quand je disais que je mets des alarmes pour une raison... Bah... aujourd'hui... ma raison était que je devais aller chercher ma tante à l'aéroport... Yeah! » expliqua-t-il, complètement embarrassé, feignant l'enthousiasme pour changer le truc, à la fin. « Mais... j'ai complètement zappé et je pensais qu'on était vendredi... donc.. j'ai ma tante qui attend en ligne aux douanes... » ajouta-t-il avec un petit rire nerveux. « Tu m'excuses deux minutes? » demanda-t-il avec un adorable sourire désolé.

Il se mordilla la lèvre inférieure, s'attendant déjà à se faire tuer. Woo Sung composa rapidement le numéro de sa mère, le nom de contact Mom E s'affichant sur son écran avant qu'il ne porte l'appareil à son téléphone. Quelques sonneries, puis, une réponse.

Hi Mom! Remember how I told you... many, many, many, many times that it was a bad idea to chose today for aunt Bea to come here? And that it was an even worst, worst, worst idea to send me pick her up? » demanda-t-il dans son anglais à l'accent australien.

-« … »

Yup... I totally forgot...! Can't deny it...! I'm sorry, but I told you so! My brain just.. broke? I guess? » tenta-t-il d'expliquer, en haussant les épaules.

-« … »

What!? How can you agree with me on that and even say that! You're my mom! You're supposed to tell me that...! » commença-t-il, offensé, mais il se rappela qu'il avait l'air stupide... devant... lui. « Yeah well, I'm sorry but I can't make it now. Either she takes a cab or you go? » proposa-t-il, en grimaçant un peu.

-« … »

Yes... I love her... but it's... more important. Okay, no, I can't talk more. Thank you! Bye bye! Yes, I'll come later and everything you want! » dit-il rapidement, raccrochant le plus vite possible avant qu'elle ne se mette en tête de lui tirer les vers du nez.

Le boulet mit son téléphone sur silencieux et le rangea dans sa poche, pour ensuite se retourner vers Hyun Jae, adorable sourire gêné aux lèvres.

-« Voilà, c'est arrangé... Ma mère va aller chercher sa sœur... et ma tante sera jalouse de toi, mais ça devrait lui passer. » admit-il avec un petit rire. « Dis-moi... tu comprends bien l'anglais? » demanda-t-il, se disant qu'il aurait dû lui demander cela … AVANT, mais bon.

panic!attack


Time that we can’t turn back.
The never ending kisses. Your firm reaction. I wanna make you soft, want you to spin around. I wanna cherish it but my heart takes the lead hold on, hold on, hold on. You look so good. Common baby ! Your taste is so good just like candy on my lips... So good if you want me I can take it slow..
avatar
Rang Unicorn

✮ MESSAGES : 134
✮ DATE D'INSCRIPTION : 04/06/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 25/02/1993
✮ AGE : 25 ans
Rang Unicorn

✮ MESSAGES : 134
✮ DATE D'INSCRIPTION : 04/06/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 25/02/1993
✮ AGE : 25 ans

Revenir en haut Aller en bas
Sam 9 Juin - 17:29
Voir le profil de l'utilisateur



I think you broke my brain...


Leur relation à tous les deux était particulière, spéciale… Peut-être même qu’unique serait un mot juste pour l’expliquer. Hyun Jae était toujours perdu lorsqu’il était question de sentiments. Il ne faisait pas la différence entre ce qui était bien, ce qui était mal. Psychologiquement, il était encore un enfant parfois… Il découvrait la vie et ce n’était pas facile de définir ce qu’il ressentait puisque même s’il avait déjà éprouvé de l’amour pour quelqu’un, il ne serait pas en mesure aujourd’hui de dire quel était ce sentiment qu’il avait éprouvé à l’époque. C’était fort, c’était intense, mais c’était aussi incroyablement douloureux. Avait-il déjà été heureux avec Tae Hyun ? Jusqu’à présent, il y avait toujours cru mais maintenant qu’il y songeait, était-ce le cas ? Les bons moments, bien qu’il aurait souhaité les garder dans sa mémoire, il n’était pas en mesure de s’en souvenir, ils ne faisaient que s’atténuer avec le temps… Et même s’il ne lui en voulait pas, il n’était en mesure de se rappeler qu’uniquement de sa voix qui lui criait dessus, que ses mots violents qu’il lui balançait en pleine figure, que ses coups qui l’atteignaient un peu trop fort parfois et que son cœur qui volait en éclat de plus en plus chaque jour. Avec Woo Sung, c’était différent… Dès le début, ça l’avait été. C’était chaleureux, c’était intense aussi mais d’une bien meilleure façon. C’était de l’attirance que le médecin n’expliquait pas, c’était comme un aimant qui le menait automatiquement vers lui sans qu’il ne puisse y faire quoi que ce soit. En sa présence, il souriait bien plus qu’il ne s’inquiétait, il s’amusait plus qu’il ne s’ennuyait et étrangement, la vie paraissait si simple et paisible à ses côtés. C’était quelque chose de nouveau, quelque chose à la fois agréable et à la fois horriblement frustrant. Ils ne se connaissaient seulement que depuis quelques mois mais ils s’étaient déjà si vite rapprochés et bien qu’il ne l’avouait pas clairement à haute voix, Hyun Jae ne serait pas contre de se rapprocher plus encore. Il aimerait connaître le chanteur plus dans la profondeur, se tenir plus souvent à l’écouter, l’écouter lui parler autant que l’écouter chanter… Il adorait sa présence, il adorait tout ce qui le définissait et s’il n’en disait rien aujourd’hui, il était le premier heureux de la surprise que son vis-à-vis venait de lui faire. Même s’il ne comprenait pas la raison d’une visite aussi inattendue, il n’en était réellement pas mécontent parce que cela signifiait qu’ils allaient pouvoir passer un peu de temps ensemble. Et lui, c’était tout ce qu’il demandait.

Le sourire aux lèvres, heureux et amusé, il n’avait pas résisté à faire un commentaire sur le compliment quant à la tenue qu’il portait. Certainement qu’il devrait se mettre ainsi en sa compagnie plus souvent… Ce serait une belle vengeance pour toutes les fois où Woo Sung s’était déshabillé devant lui mais ce serait également un bon moyen de provocation, n’est-ce pas ? Hyun Jae pouvait en témoigner, c’était de plus en plus difficile de se retenir lorsque la personne qui nous attire se retrouve si peu vêtu et laisse entrevoir les secrets de son corps. Hors, probablement qu’il n’avait pas assez confiance en lui pour le faire volontairement bien qu’en soit, il n’était pas spécialement pudique non plus pour s’en cacher. « J’en déduis que je devrais la garder alors » Enchérit-il alors, toujours de ce ton taquin et malicieux. Même si, en fonction de l’endroit où le musicien comptait l’emmener, ce ne serait peut-être pas une tenue appropriée.

Penaud face à la réponse de son interlocuteur, l’hôte cligna des yeux deux fois en l’écoutant, ne comprenant pas de quoi parler le jeune homme. Ils n’avaient rien de prévu ensemble aujourd’hui et il était sûr de lui parce que non, il n’oubliait jamais les moments qu’ils étaient censés passés tous les deux. Il les attendait avec beaucoup trop d’impatience pour les effacer de sa mémoire. « Pas vraiment. » Rétorqua Hyun Jae dans une esquisse dés plus sérieuse avant que cette expression pleine de malice ne revienne tirer ses traits. « Tu sais à quel point c’est dur de résister quand tu fais ça ? » Il s’agissait là, assurément, de l’un des plus gros sous-entendus qu’il avait pu faire jusqu’à maintenant mais encore une fois, le médecin ne s’en cachait pas vraiment. Tous deux savaient quel était l’étendue de leur relation et il n’en avait pas honte.

Se décalant ensuite, il le laissa pénétrer à l’intérieur de son appartement, non pas sans sourire à la vue de ses chiens qui l’accueillaient tel un roi. Il ferma délicatement la porte derrière lui, l’interrogeant alors sur la raison toujours inconnue de sa visite surprise. « Pourquoi est-ce que ça me déplairait ? » C’était même tout le contraire en réalité mais cela, il n’était pas obligé de le déclarer à haute voix. Woo Sung savait déjà ce qu’il en pensait de toute façon. Et quand ce dernier commença à s’expliquer quant à l’histoire des messages, Hyun Jae n’eut pas le cœur à l’interrompre, l’écoutant avec amusement alors que ses prunelles ne le quittaient pas du regard. Il était un peu déçu d’apprendre que ces textos n’étaient pas vraiment ceux du chanteur mais en vérité, il s’en doutait déjà. Cela aurait été trop louche bien que, il le nierait jusqu’en enfer, ça lui avait fait plaisir. Et au plus grand bonheur de son vis-à-vis, il était bien trop naïf, innocent pour faire le rapprochement avec son franc-parler. « Dommage, je suis sûr qu’elles étaient intéressantes ces vidéos ! » Il n’en ratait pas une décidément celui-là, toutefois ce n’était pas un mensonge… Tout ce qui concernait ce jeune homme l’intéressait. « Eh ? » L’étonnement se reflétait dans ses pupilles alors qu’il lui répondait que non, il n’était pas vendredi. Le légiste avait du mal à comprendre ce qui se passait dans la tête du musicien toutefois sa réaction était si mémorable qu’il n’avait pu qu’en rire, amusé. Comment avait-il pu confondre ? C’était assez étrange comme situation mais au moins, ça avait le don d’être drôle.

Vraiment, la vie était si simple, si fluide et si chaleureuse quand il se tenait à ses côtés. Elle était dynamique, énergique, douce… Tellement que lui ne parvenait pas à effacer cet éclat qui égayait son visage tandis qu’il écoutait ses explications de plus bel. Etait-ce vraiment possible d’oublier quelqu’un à l’aéroport ? C’était une chose à laquelle Hyun Jae ne pouvait pas répondre. Il n’avait pas de famille, pas d’amis et en soit, il n’avait jamais mis les pieds dans un aéroport non plus. Il connaissait de nom par ce qu’il avait entendu autour de lui et par ce qu’il avait vu à la télévision mais c’étaient des choses qui lui paraissaient si irréelles. Dans les films, les personnages accouraient à la porte d’embarquement pour empêcher leurs proches de décoller sans avoir pu leur dire au revoir, sans avoir pu libérer ce qu’ils avaient sur le cœur. Il ne les oubliait pas. « Oui, oui vas-y. » L’autorisa-t-il d’un doux sourire. Qu’aurait-il pu répondre d’autre ? Il n’y avait pas grand-chose à dire hormis le fait que c’était comique comme situation. Cela l’était probablement moins pour sa tante qui devait l’attendre…

Pendant que son « invité » téléphonait, il s’installa confortablement sur son canapé, s’occupant en caressant ses chiens qui l’avaient rejoint et ne réclamaient que des câlins. Malheureusement non, il ne comprenait pas grand-chose de ce que racontait le jeune homme. Son anglais était des plus basiques et les termes plus compliqués qu’il apprenait à l’université étaient des mots scientifiques. Dommage, autrement, il aurait pu savoir qu’il était vraisemblablement plus important que la tante du chanteur et il en aurait été plus que ravi de l’apprendre. « Jalouse de moi ? Pourquoi ? » Rît le médecin avec innocence, tapotant la place vide à côté de lui pour l’inviter à s’assoir. « Non, je ne parle pas anglais juste les bases. Mes études sont déjà assez compliqués comme ça tu sais ? » Disons plutôt qu’il n’avait pas envie d’entrer dans les détails et d’expliquer que son éducation avait été particulière, et qu’avec le retard dont il avait dû faire preuve, il y avait des matières qu’il avait forcément moins étudié que d’autres. « Cela ira pour ta tante tu crois ? » Ne risquait-elle pas d’être très en colère ? « Comment tu as pu oublier ça ? » Le jeune homme rigola de plus bel à cette question, amusé réellement de la situation. « Je te manquais vraiment tant que ça ? » Non, décidément, il ne ratait aucune occasion pour le charrier.


panic!attack


Change the colors of the sky and open up to the ways you made me feel alive, the ways I loved you.
avatar
Rang Rabbit

✮ MESSAGES : 159
✮ DATE D'INSCRIPTION : 19/05/2018


✮ AGE : 28 ans
Rang Rabbit

✮ MESSAGES : 159
✮ DATE D'INSCRIPTION : 19/05/2018


✮ AGE : 28 ans

Revenir en haut Aller en bas
Dim 10 Juin - 3:20
Voir le profil de l'utilisateur



I think you broke my brain...


07/06/2018
Aperçu de sa tenue

Woo Sung était plutôt honnête avec lui-même, en général. Il ne servait à rien de se voiler la face, les choses sont ce qu'elles sont, que ça plaise ou non… Le jeune homme n'avait pas eu la vie la plus remplie, selon lui, mais il avait eu son lot d’expériences. Le chanteur était le premier à dire que sa vie avait été plutôt facile, à l'exception de deux événements. Il était né dans une famille qui n'avait absolument rien de conventionnelle et qui n’était pas très bien vue dans ce monde parfois trop fermé, mais il avait été pourri d'amour et de support. C’était un peu compliqué parfois de corriger et expliquer aux gens que, non, il ne s’était pas trompé dans sa phrase, il a bien deux mamans. Non, il n'a pas de père. Non, ses mères ne l'ont jamais forcé ou ne lui ont jamais dit qu’être homosexuel, bisexuel, pansexuel, asexuel ou peu importe autre était mieux que d’être hétérosexuel. On ne lui avait pas fait un lavage de cerveau sur la diversité sexuelle. L’absence de père ne lui avait pas tellement dérangé, sinon en quelques rares occasions : lorsque ses camarades de classe préparaient des cadeaux pour la fête des pères, lorsqu’on lui prenait la tête durant toute la journée à lui dire que sa famille était anormale et impossible, lorsqu’il s’était posé des questions sur son corps qui changeait. Il n'aurait quand-même jamais échangé une de ses mères contre un père. Woo Sung les adorait tout autant qu'elles ne le chérissaient et leurs efforts pour qu'il aie une vie comme tous les autres gamins et qu'il soit heureux étaient plus que suffisants. Il est plus que fier de sa famille et ne cache jamais la vérité à leurs sujets. Il faut admettre qu'il s'est pris la tête, à quelques reprises, avec des idiots qui se permettaient de juger ses parents. Quelques amitiés ont été brisées, une fois cette vérité annoncées, mais il a toujours préféré ses mères aux gens qui les jugent sans les connaître.

Donc, non, selon lui, sa vie n'est pas plus originale que celle d'un autre… elle n'est pas plus… ''dramatique'' non plus. Certes, il a été muet pendant… presque 5 ans, il n'a pas pu vivre sa passion, sa raison de vivre qu’était le chant. Il avait l’impression d’être une carcasse vide, le fantôme de sa propre personne… puis, il l'avait rencontré. Elle l'avait tiré de sa léthargie avec son sourire et ses mains délicates. Pendant presque trois ans, il avait connu les bonheurs les plus doux, l'amour le plus sucré. Woo Sung pensait avoir rencontré celle avec qui il passerait le reste de sa vie… L'ironie du sort avait voulu que ce ne soit elle qui passe le reste de sa vie avec lui… Vie qu'elle avait volontairement écourté. Le musicien pensait être mort avec elle, seconde mort de l’âme. C’était peut-être le prix pour avoir été aussi heureux… c’était peut-être interdit, en vérité, de goûter autant au bonheur dans une vie… Un an et demi s’était écoulé depuis. Woo Sung pensait encore trop souvent à elle, mais il avait décidé de vivre et d'avancer. Elle veille sur lui, apaisée maintenant, il l’espère… C’était sans trop d'espoirs ou de convictions qu'il avait débuté la rééducation, mais il avait fini par s'y investir davantage, encouragé par ses progrès. Pouvoir chanter à nouveau lui avait insufflé un peu de courage, son sourire avait recommencé à se dessiner sur ses lèvres, alors que les notes les traversaient à nouveau. Il était allé au petit bar qu'un vieil ami possédait et avait commencé à y jouer quelques morceaux sur scène. Sa voix ne coopérait pas toujours très bien, mais c’était un établissement plutôt tranquille, chaleureux à sa manière et agréablement vivant. La plupart des clients étaient des habitués ou des amis du patron. Woo Sung s'y sentait bien et savait qu'il pouvait toujours simplement faire quelques morceaux de guitare, si jamais sa voix le laissait tomber.

Ses amis étaient rassurés de le voir remonter sur scène, sourire à nouveau et aller un minimum bien. Ils avaient vraiment cru le perdre encore, pendant quelques mois! Puis, un soir... il était venu l'aborder et l'avait gentiment conseillé pour prendre soin de sa voix. En réalité, son médecin et la personne lui faisant faire la rééducation lui avaient déjà donné ces mêmes conseils, mais Woo Sung ne les suivait que quand il n'était pas sur scène. Sur scène, peu importe ce qui pouvait arriver, il voulait tout donner. Le musicien n'avait pas compris ce qui s'était passé en lui... C'était nouveau, étrange... il n'arrivait absolument pas à s'en défaire. Il avait voulu continuer à l'entendre, le garder près de lui toute la nuit. S'il l'avait pu, Woo Sung aurait complètement vidé le bar, éteint la musique et se serait assis à ses côtés pour n'écouter que lui, n'être qu'avec lui... Le musicien avait cherché une raison de le revoir, puis au fil des rencontres, son attirance n'avait fait que grandir en lui, semblant s'installer comme un arbre qui s'enracine et qui pousse lentement. Quand il était avec Hyun Jae, la terre s'arrêtait doucement de tourner. Il oubliait ses tracas, il souriait sincèrement... son sourire se dessinait de lui-même sur ses lèvres. Il n'était pas forcé, pas feint non plus, contrairement aux premiers qu'il avait servi aux autres lorsqu'il avait recommencé à aller ''bien''. Ses amis étaient plus que ravis de le voir reprendre doucement ses couleurs et sa personnalité d'antan. Ils voyaient d'un bon œil sa relation avec l'homme, bien que ce dernier était plus réservé qu'eux, Woo Sung semblait heureux à nouveau. Il semblait se rapprocher aussi de quelqu'un et ce n'était pas rien. Bon, ils ne savaient pas à quel point ces deux-là se rapprochaient... Woo Sung est d'un naturel tactile avec ses amis, c'est un fait connu, mais il y avait quelque chose de différent entre eux. Tout le monde pouvait le voir.

Le musicien aussi avait conscience qu'il agissait différemment avec Hyun Jae, il agissait peut-être trop naturellement avec lui, justement. Parfois, il se disait qu'il était peut-être trop bien en sa présence. Il se sentait léger à nouveau... mais il n'arrivait jamais à s'éloigner de lui pour autant, recherchant toujours son contact, son attention, son toucher... Même ce matin, alors qu'il avait des engagements absolument différents et pas du tout dans le coin de son appartement, où se trouvait-il? Devant lui. Ils étaient sensés se voir le lendemain, pas aujourd'hui. C'était beaucoup trop loin, apparemment, selon le cerveau et le cœur de Woo Sung. Ces derniers s'étaient mis d'accord et avaient décidé de sauter une journée, oubliant que les choses ne fonctionnent pas ainsi pour le reste de la planète. Il était donc tout à fait normal que Hyun Jae ne soit pas prêt à l'accueillir et qu'il ne sache pas ce qu'il faisait là, même si le chanteur était convaincu d'avoir raison.

-« J’en déduis que je devrais la garder alors. »

Woo Sung se mordilla légèrement l'intérieur de la lèvre inférieure. Comment garder son sang froid face à une si belle promesse accompagnée d'un tel sourire?

-« Tu connais déjà amplement mon avis sur les vêtements! » répliqua-t-il franchement, son éternel sourire aux lèvres, en le regardant dans les yeux.

Combien de fois le musicien, complètement ivre, s'était-il débattu avec les gens pour qu'on ne le laisse se dévêtir parce que les vêtements étaient des objets qui ne servent à rien et sont encombrants? Hyun Jae l'avait déjà rhabillé et empêché de faire un show plus d'une fois, il devait donc facilement pouvoir savoir ce que voulait dire le plus jeune. Non, ce dernier n'avait aucune honte.

-« Pas vraiment. »

Lui non plus n'oubliait pas les rendez-vous qu'ils se fixaient, la preuve, il venait même avec une journée d'avance, maintenant! Bon, ce n'était pas prévu comme ça... mais ça trahissait bien son impatience, non? Il fronça les sourcils, ne comprenant pas trop la réaction de Hyun Jae. Il l'avait vraiment oublié? Woo Sung n'aimait vraiment pas cette idée... L'aîné avait annulé et le cadet avait oublié? Il en doutait... il aurait été trop dégoûté, lui qui avait si -hâte de le revoir! Le pauvre se sentait contrarié à son tour, se demandant si sa présence était bien appréciée, finalement. Il lança plutôt une blague pour chasser ces tristes idées de sa tête et voir quelle serait la réaction de Hyun Jae.

-« Tu sais à quel point c’est dur de résister quand tu fais ça ? »

Un immense sourire fier et soulagé étira ses lèvres. Il aurait accepté le ''compliment'' à bras grands ouverts et aurait fait une petite danse de la victoire... s'il n'aurait pas eu l'air stupide. Aussi, se contenta-t-il de le faire dans sa tête. Là, au moins, personne ne le voyait.

-« Après toute cette résistance... craquer n'en sera qu'encore meilleur~ » répondit-il, directement, en le regardant à nouveau dans les yeux.

Non, ''subtilité'' n'est pas son deuxième nom. Woo Sung le sait et ne s'en cache pas. À quoi bon?

-« Puis, ce n'est pas comme si tu ne me rendais pas la monnaie de ma pièce, là! » fit-il remarquer avec un petit rire en le désignant d'un léger mouvement de la main.

Il avait déjà souligné qu'il aimait sa tenue, certes, mais le musicien ne pouvait pas laisser sous silence que le karma lui twerkait au visage. Convaincu d'être au bon endroit, au bon moment, tel qu'ils l'avaient prévu, il entra comme Hyun Jae l'invitait à le faire. Après tout, ils s'étaient donné rendez-vous, il ne devait donc pas le déranger, non? Erreur, mais bon, Woo Sung ne s'en était pas rendu compte encore! Il fut surpris de ne pas croiser Hako, qui avait failli lui faire faire une crise cardiaque à leur première rencontre. Le musicien se rappelait encore la panique et l'incompréhension qu'il avait eu en se réveillant, dans un endroit inconnu... avec un singe. Pendant une seconde, il avait cru être rentré en Australie! Croiser un insecte de taille ridiculement grosse, un reptile sauvage ou une boule de poils inconnue dans sa cuisine, c'est normal dans ce pays, pas en Corée. Se disant qu'il était impossible de se rendre si rapidement en Australie, il avait pensé avoir kidnappé le pauvre animal au zoo le plus près. Woo Sung sait admettre qu'il peut faire n'importe quoi ou presque sous les effets de l'alcool, donc... Il avait été surpris de tomber sur Hyun Jae, qui ne semblait pas être le genre de personne à kidnapper un singe. Mais bon, ils ne se connaissaient pas trop encore, à l'époque...

Il n'était pas accueilli par le singe, mais bien par les deux autres petites bêtes à qui il rendait volontiers leur affection. Woo Sung ne comprit pas trop en quoi sa visite était une surprise, puisqu'il pensait toujours que c'était prévu. C'est pourquoi il ne répondit pas vraiment, lui demandant plutôt de lui dire si jamais ses visites devenaient déplaisantes – bien qu'il en doutait.

-« Pourquoi est-ce que ça me déplairait ? »

-« Hmmm... Parce que j'arrêterais de me dévêtir? » lança-t-il sur un ton taquin. « Je sais que tu aimes trop ma charmante compagnie pour que ça ne te déplaise, mais sait-on jamais~ » ajouta-t-il avec un sourire qui se teinta doucement de tristesse, à la fin.

Il n'y a jamais rien de sûr dans cette vie... On croit les gens heureux, mais on les retrouve morts... Le musicien balaya immédiatement cette pensée de son esprit. En général avec Hyun Jae, il ne pensait pas à tout ça, mais... la force des choses était plus forte parfois. Dans deux jours, selon lui, mais trois, en réalité, ça allait faire exactement un an et demi qu'il avait retrouvé le corps de cette personne, avec qui il croyait nager dans le bonheur, morte. La dixième journée des mois était toujours pénible, bien qu'elle ne le devenait tranquillement moins. Woo Sung refusait toutefois toujours d'y faire de quelconques plans et restait enfermé chez lui. Il donnait de bonnes excuses, inventant si besoin, puisque tout le monde ne connaissait pas son histoire et il n'avait pas le cœur à la raconter à tout le monde. Même à Eiden, qui avait été une sorte de confident pour lui, depuis leur jeune rencontre, il n'avait pu se résoudre à le lui dire qu'un peu après 5 mois de deuil. Certes, aujourd'hui la douleur était moins pénible qu'à l'époque, il avait eu beaucoup d'aide de ses proches et était suivi par une psychologue, mais, il n'aimait pas en parler. Il avait des plans le jeudi, soit ceux qu'il avait oublié... Le vendredi avec Hyun Jae, puis au Dante's Inferno où il avait invité son aîné, et le samedi, il travaillait avant d'aller se faire une soirée horreur chez Jun Hwan, mais il avait catégoriquement refusé de voir qui que ce soit le dimanche. Le lundi aussi, d'ailleurs. Il plaisantait en disant qu'il ne survivrait pas à sa soirée à regarder des films d'horreur, puisqu'il n'arrive tout simplement pas à en regarder, il est beaucoup trop terrifié. Non, sa vie sociale reprenait le mardi, lui laissant deux jours en ermite.

C'était peut-être pour ça que son cœur et son cerveau avaient décidé de sauter une journée. Inconsciemment, ses craintes de perdre une personne à qui il tenait beaucoup étaient revenues le titiller... Il avait voulu s'assurer que Hyun Jae ne l'avait pas abandonné aussi. Lui qui croyait s'être débarrassé de cette phobie paranoïaque, peut-être pas. En réalité, Woo Sung n'eut pas le loisir de s'en rendre compte ni de penser à tout cela, puisque son aîné le taquina au sujet des messages envoyés par ses amis. Le musicien lui admit la vérité, les messages ne venaient pas de lui et ils avaient été envoyés pour l'embarrasser, parce que c'était lui qui les recevraient. Ses amis avaient bien remarqué les regards échangés, les répliques, les petits gestes... Ils savaient qu'en faisant ça, Woo Sung serait gêné et devrait engager une conversation quelconque avec Hyun Jae. C'était leur manière de s'en mêler et essayer de leur donner un petit coup de pouce.

-« Dommage, je suis sûr qu’elles étaient intéressantes ces vidéos ! »

-« Hmmm... Je ne sais pas trop... Je n'ai pas eu le temps de toutes les regarder encore, puisque je me suis préparé pour venir ici en me levant... et la mamie à côté de moi, dans le bus, louchait un peu trop sur l'écran de mon téléphone pour que je ne regarde tout. » admit-il en hochant la tête, encore découragé.

La question de la date revint toutefois le titiller. Hyun Jae avait l'air sincèrement surpris de le voir... et... il avait cette impression d'oublier quelque chose, en fin de compte... C'est alors que le musicien réalisa qu'il n'oubliait pas quelque chose, mais bien quelqu'un, réaction qui arracha apparemment un rire au légiste. Il lui demanda de l'excuser.

-« Oui, oui vas-y. »

Il s'éloigna à peine pour appeler sa mère australienne, afin de lui demander qu'elle aille chercher sa sœur. Malheureusement, Woo Sung l'avait prédit qu'il oublierait! À cette période du mois, tout lâche en lui et il ne revient à la normale qu'autour du 12-13. Une fois son appel terminé, il se retourna vers Hyun Jae, lui partageant que la situation avait été ''sauvée''...

-« Jalouse de moi ? Pourquoi ? »

Il se mordilla légèrement la lèvre, hésitant à lui répondre honnêtement. Hyun Jae allait encore le charrier... Cela dit, il avait toujours été honnête jusqu'ici, alors, il allait continuer. Woo Sung vint s'asseoir à ses côtés, comme il l'invitait à le faire.

-« Parce que je préfère passer la journée avec toi, si tu n'es pas occupé et en as envie aussi... plutôt que d'aller la voir, aujourd'hui. » admit-il en venant doucement poser sa tête contre son épaule. « J'ai un peu mal à la tête, à cause de tout ce que j'ai bu hier soir... et je n'ai pas l'énergie requise pour la voir avant mardi. Je l'avais déjà prévenu, mais elle n'en a fait qu'à sa tête. » ajouta-t-il en soupirant, alors qu'il fermait les yeux.

Hyun Jae était reposant, lui, contrairement à sa tante Bea. Elle était adorable, mais le musicien ne voulait pas penser à ce dont elle allait inévitablement lui parler. S'il avait accepté de voir des gens les prochains jours, c'était bien parce que ces personnes ne savaient rien et ne lui en parleraient pas. S'il passait sa journée avec lui plutôt qu'avec elle, Woo Sung se disait qu'il pourrait passer un bon moment. Il pourrait profiter, tout simplement, être léger... un petit moment encore, juste un petit moment avant que la lourdeur ne s'empare de son corps et ne le tire vers le fond. C'était peut-être égoïste, c'était peut-être une simple question d'instinct de survie... Il choisissait l'option qui l'aiderait à supporter les jours à venir plutôt que celle qui les lui rappellerait trop tôt. Le boulet  lui demanda aussi un détail important quant à sa compréhension de la conversation. Bon, ce n'était pas grave s'il avait compris... Le musicien n'avait rien à cacher, mais tout de même.

-« Non, je ne parle pas anglais juste les bases. Mes études sont déjà assez compliqués comme ça tu sais ? »

Un petit sourire rassuré se dessina sur ses lèvres, alors qu'il hochait doucement la tête pour signifier qu'il comprenait.

-« Ça va... Tout le monde ne parle pas anglais ici~ C'est bien parce que j'ai une mère australienne que je parle anglais... et parce que mon autre mère est coréenne que je sais parler coréen. » souligna-t-il avec un petit rire.

Il ne se rappelait pas s'il avait déjà parlé de ses mères à Hyun Jae... Probablement? Mais avait-il mis l'emphase sur le fait qu'il en avait deux? S'il n'avait fait que dire « ma mère a fait... », il était facile de pense qu'il ne s'agissait que d'une seule et même personne. Cela dit, Woo Sung lui en parlait ainsi simplement pour expliquer le fait qu'il soit si fluide dans les deux langues. Le légiste savait probablement qu'il avait longuement vécu en Australie, puisqu'il se plaisait à rire en disant qu'il ne pouvait pas mourir facilement, ayant survécu au pays qu'Internet a nominé comme étant le plus dangereux.

-« Cela ira pour ta tante tu crois ? »

Woo Sung inspira longuement et hocha tranquillement la tête.

-« Oui, ne t'inquiètes pas. Ma mère va aller la chercher... Je vais la voir... mardi. Je suis sûr qu'elle n'aura pas changé... La peau gorgée de soleil, les yeux brillants de folie, les cheveux clairs en bataille, sous son énorme chapeau... Elle portera des vêtements bariolés de couleur et aura son cochon nain, Mr Bacon, sous le bras. Elle va me serrer dans ses bras à m'en étouffer... me faire une petite tape sur la tête pour ne pas avoir été la chercher... mais elle ne m'en voudra pas. Elle comprendra... » expliqua-t-il sur un ton moins animé qu'à son habitude.

L'ombre d'un sourire lui échappa en pensant à ce fabuleux spécimen qui était sa tante. Il était content de la voir, il ne faut pas se méprendre, il l'aime beaucoup. Ce sont les circonstances qui sont lourdes, tout simplement... Il y avait trop de petites choses qui s'empilaient pour que ce soit une simple visite agréable.

-« Comment tu as pu oublier ça ? Je te manquais vraiment tant que ça ? »

-« En fait, c'est prévu depuis... très longtemps... et depuis le début, j'insistais pour ne pas être celui qui devrait aller la chercher. J'adore ma tante Bea, mais... la dernière fois que je l'ai vu en personne... c'était quand elle me raccompagnait à l'aéroport de Brisbane, quand je rentrais ici, il y a un peu plus d'un an... » admit-il, parlant à voix basse, comme s'il murmurait des choses qui ne devaient pas être dites.

Il fit une pause, inspirant et expirant lentement. C'était lourd, mais... ça allait. Il n'entrait pas tellement dans les détails, n'ayant pas envie de plomber l'ambiance.

-« Donc... ça fait... un peu plus d'un an que je ne l'ai pas vu? La dernière fois... j'étais muet et... comment dire... Elle s'inquiétait énormément pour moi... Ma tante sait que je vais beaucoup mieux, je le lui ai répété, mes mères aussi... mais je la connais, je sais quel regard elle posera sur moi et je sais quel genre de questions elle me posera pour se rassurer... » expliqua-t-il, faisant plusieurs petites pauses puisqu'il cherchait comment dire les choses. « J'ai hâte de la revoir, elle me manque... mais je redoute en même temps... Mon cerveau a dû dire un gros ''Non, pas aujourd'hui!'' » admit-il avec un petit rire franc.

Bon, ce n'était pas la seule raison pour laquelle son cerveau avait refusé. Il avait cette tendance à tout foutre en l'air quand l'anniversaire de ce funeste jour approchait. Puis, Bea venait spécialement parce que ça allait faire un an et demi... Elle s'inquiétait toujours pour lui et voulait venir le voir en personne, puisqu'il refusait catégoriquement de retourner dans son pays natal. Mais, Woo Sung n'allait pas lui admettre tout ça. Il ne voulait pas que Hyun Jae ne commence à s'inquiéter aussi... puis, il ne voulait pas l'embêter avec ses histoires.

-« Pour ce qui est de me manquer tant que ça... » commença-t-il, s'arrêtant pour réfléchir quelques secondes. « Je crois que j'avais besoin d'être rassuré de quelque chose... inconsciemment... » admit-il, très franchement, même si Hyun Jae ne pouvait pas comprendre.

Il avait besoin de s'assurer qu'il était en vie, qu'il avait toujours un pouls, qu'il pourrait entendre sa voix sortir de ses lèvres qu'il désirait tant embrasser et non d'un enregistrement vocal qui deviendrait gravé dans sa mémoire. Woo Sung avait eu le besoin de s'assurer qu'il pourrait encore sentir son parfum... sur lui et non sur des vêtements qui perdraient doucement son odeur, au fil du temps. Son besoin de le toucher avait été encore plus violent qu'à l'habitude, c'est probablement pourquoi il était venu s'asseoir à ses côtés à la première occasion, posant sa tête sur son épaule. Ainsi, sa voix venait doucement caresser son oreille sans avoir à traverser une grande distance, le musicien pouvait laisser le parfum de son gel douche le bercer, tandis qu'il sentait sa peau chaude contre sa joue. Le jeune homme prit cependant conscience de la lourdeur de ses précédents propos, il releva la tête, posant son menton sur l'épaule du légiste. Un petit sourire se dessina sur ses lèvres alors qu'il le regardait de près, il était soulagé et rassuré.

-« Et j'ai senti combien je te manquais, donc, en si bonne personne que je suis... Je suis venu exaucer ton souhait pour alléger ton cœur qui me demandait tant! » ajouta-t-il, le taquinant plus légèrement.

Ainsi posé, il en profita pour observer son visage encore une fois. Ses yeux noirs détaillèrent ses traits, ses lèvres invitantes... puis remontèrent à ses yeux avant de craquer. Woo Sung devait paraître un peu bizarre, en ce moment. Se tromper de journée, admettre qu'il préfère rester avec lui, parler étrangement... faire plusieurs pauses silencieuses, puis blaguer comme si de rien n'était, pour changer l'atmosphère.

-« As-tu déjà mangé? » demanda-t-il, se rappelant que pour sa part, il avait sauté cette étape.

panic!attack


Time that we can’t turn back.
The never ending kisses. Your firm reaction. I wanna make you soft, want you to spin around. I wanna cherish it but my heart takes the lead hold on, hold on, hold on. You look so good. Common baby ! Your taste is so good just like candy on my lips... So good if you want me I can take it slow..
avatar
Rang Unicorn

✮ MESSAGES : 134
✮ DATE D'INSCRIPTION : 04/06/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 25/02/1993
✮ AGE : 25 ans
Rang Unicorn

✮ MESSAGES : 134
✮ DATE D'INSCRIPTION : 04/06/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 25/02/1993
✮ AGE : 25 ans

Revenir en haut Aller en bas
Dim 10 Juin - 11:18
Voir le profil de l'utilisateur



I think you broke my brain...


Jusqu’à présent, même si c’était injuste, Hyun Jae ne s’était jamais réellement plaint de l’enfant tragique qu’il avait dû vivre. Qu’est-ce qu’il pouvait y faire ? C’était arrivé et malheureusement, il ne pourrait jamais revenir en arrière pour corriger un tel passé. Il n’avait pas eu de chance, voilà tout. A ses yeux, c’était ainsi qu’avait été son destin, et plutôt que se morfondre, il l’acceptait. Bien sûr que ça l’avait marqué, bien sûr qu’il ne serait jamais en mesure d’oublier et que les séquelles persisteraient à attaquer son cœur. Il n’en restait pas moins un être-humain, il avait ses jours avec puis ses jours sans. Du mieux qu’il le pouvait, il essayait de ne pas laisser son traumatisme le dominait puis avançait tranquillement dans sa vie mais aujourd’hui encore, il y avait des choses dont le jeune homme n’était pas capable de surmonter. Il ne parvenait pas à dormir avec la porte fermée, il avait un problème avec les endroits trop sombres, trop confinés mais aussi trop bondés. Dans ces moments là, il perdait ses moyens, il ne disait plus un mot, il suffoquait et ne discernait plus grand-chose de ce qui l’entourait. Il se rappelait de vieux souvenirs qu’il gardait verrouillé à double tour dans un coin profond de son cœur mais qui, en seulement quelques secondes, pouvaient revenir le saisir brutalement et le torturer. Toutefois, malgré ses cicatrices intenses, Hyun Jae n’était pas malheureux. Au contraire. Il ne vivait pas dans le passé… Il avait appris à vivre dans le présent parce que selon lui, c’était trop précieux pour vouloir s’attarder sur une cause qui est déjà arrivé et dont on ne pouvait plus rien désormais. Peut-être était-ce dû au fait qu’on l’avait privé d’un tas de choses pendant tant d’années qu’au lieu de s’en plaindre, lui s’émerveillait de ce qu’il découvrait, aussi infime cela puisse être. Peut-être parce que, intérieurement, il avait encore la mentalité d’un enfant parfois et que c’était préférable pour son cœur de nier ce passé dramatique, de le mettre de côté puis de tenter de faire comme si ça n’avait jamais existé. Il était avide de vivre et de découverte… Dire qu’il n’avait jamais peur serait mentir, il était souvent plus effrayé que ce qu’il n’affichait. Le monde était un endroit drôlement étrange toutefois il en était la plupart du temps plus fasciné que terrifié. Oui, il avait conscience d’avancer avec un passé difficile et douloureux, d’avancer avec un poids lourd dans le creux de son âme mais ce n’était pas assez fort pour le clouer au sol sans qu’il ne puisse jamais se relever. Certainement qu’il avait plus de force et plus de courage que ce que lui-même ne pouvait imaginer. Hors, on lui avait donné une vie, c’était qu’elle valait la peine d’être vécu et il n’éprouvait aucune envie de la gâcher.

Le pourquoi, il se délectait de chaque instant qu’on lui offrait. Le pourquoi, sûrement aussi, il avait un cœur imbibé de douceur et d’innocence. Il souriait à la vie autant qu’il souhaitait qu’elle lui sourît. Pendant longtemps, il avait vécu sans savoir ce que c’était que de ressentir de la joie et du bonheur, il ignorait même qu’il était possible d’étirer ses lèvres de cette façon mais également qu’il pouvait exister autre chose qu’un simple vide dans le cœur. Dés lorsqu’il avait commencé à éprouver de nouveaux sentiments, c’était devenu naturel chez lui d’avoir des étoiles dans les yeux et un éclat chaleureux au bord des lèvres. On le définissait comme un enfant, probablement qu’on n’avait pas totalement tort. Cependant, cet enfant s’était transformé en homme aujourd’hui et c’était formidable. Il était à présent capable d’étudier sereinement, de discuter, rencontrer de nouvelles personnes, se lier, s’attacher, apprendre à connaître et surtout… Vivre.

Il vivait. Il était entièrement vivant toutefois il l’était encore plus en sa présence à lui. C’était une sensation étrange, indéfinissable. Il n’avait pas toujours besoin de parler quand Woo Sung était là. C’était agréable de le regarder puis de l’écouter. Il adorait les traits qui se formaient sur son visage quand le jeune homme souriait, quand il le plaisantait et le son mélodieux qui s’échappait quand il riait. Hyun Jae pourrait rester des heures rien qu’à l’observer et l’écouter. C’était un peu ça lorsqu’il sortait avec le musicien et ses amis. Ce n’était pas qu’il ne se sentait pas à sa place mais qu’il aimait l’atmosphère qui s’en dégageait, qu’il aimait voir toute cette joie qui  rayonnait et surtout de le voir lui qui brillait. Le futur médecin avait été condamné à être seul pendant de longues années, même après qu’on l’ait sauvé de cette cave morbide dans laquelle il habitait. Il n’avait jamais été à l’école, ses seuls copains avaient été ceux de l’orphelinat seulement ce n’était en rien comparable avec ce qu’il découvrait lorsqu’il sortait avec Woo Sung. C’était plus beau, plus doux, plus léger aussi… Une partie de lui l’enviait énormément bien qu’il n’avait jamais eu le courage de le dire à haute voix, craignant de gâcher un moment si précieux.

Le sourire aux lèvres, l’hôte n’avait pu contenir un nouveau rire aux propos de son vis-à-vis. Ô que oui, il connaissait son avis sur les vêtements, plus que bien d’ailleurs. « Est-ce que j’en déduis que je dois tout enlever ? » Hyun Jae ! Evidemment ce n’était qu’une taquinerie de plus… Lui-même ne savait pas s’il en était capable. Au contraire de son invité, lui ne se déshabillait pas à tout va.
Et non, il ne l’avait pas oublié. Il s’en voudrait certainement toute sa vie si une telle chose finissait par arriver. Comment pourrait-il oublier une personne qui commençait à prendre une place si importante au sein de son existence ? « Je sais que tu meurs d’envie que je craque. » Le charria-t-il à ses dires, avec toujours cette esquisse malicieuse au coin des lèvres. « Je sais, je sais. » Il rît légèrement. « Mais c’est de ta faute, tu as dit que tu aimais ma tenue. » Pourquoi prendrait-il la peine de la changer dans ce cas, hm ?  

Une fois enfin à l’intérieur, le plus âgé était parti s’installer sagement sur son divan, ne s’inquiétant pas du manque du singe dans la pièce. Ce dernier traînait la plupart du temps dans sa chambre… Tous ses jouets étaient là-bas. « J’aimerais que tu arrêtes de te dévêtir. » Déclara l’étudiant avec honnêteté, non pas sans lui offrir un sourire amusé. « Je ne crois pas que tu penses à moi dans ces moments là ~ » Ainsi qu’à la frustration énorme qu’il lui causait. Pour ce qui était du reste, quelque peu étonné, Hyun Jae n’avait pas répondu, concentré sur l’émotion que reflétait le sourire de son vis-à-vis. Il connaissait cette esquisse. Du moins, il avait déjà eu l’occasion de l’entrevoir parfois, sans jamais poser de question sur le sujet. Tout ce qu’il savait était qu’instinctivement, une pointe apparaissait dans son cœur, le torturant fébrilement. Il détestait cette idée de le savoir mal ou triste, néanmoins, sur le moment il jugea mieux de ne rien dire. Peut-être était-ce lui qui se faisait simplement des idées. Pourquoi ne pas rebondir sur quelque chose de plus chaleureux ? Une des raisons pour laquelle, le jeune homme le taquina de plus bel sur sa visite surprise mais également sur les messages qu’il avait reçu la veille. Apprendre qu’il y avait aussi l’existence de photos et de vidéos ne fit que l’amuser un peu plus. Woo Sung était vraiment un phénomène quand il était ivre et c’était assez drôle de toujours le constater. « Je vois. Mamie était intriguée. » De nouveau, Hyun Jae rigola avec douceur, se moquant ouvertement du chanteur mais n’insista pas plus.

Il le laissa vaquer à ses occupations ensuite, s’asseyant plus tranquillement sur son canapé, non pas sans l’inviter à le faire lorsque l’envie lui prendrait puis fut assez surpris d’entendre que sa tante serait, vraisemblablement, jalouse de lui. Un détail qui le rendait plus curieux que ce qu’il n’avouait. Sa réponse était comme un doux baume au cœur, ça l’apaisait, ça lui créait une agréable chaleur au creux de l’âme et il aurait désiré rester dans cette position le plus longtemps possible. Hors, il y avait quelque chose qui clochait… Il n’aurait pu dire quoi cependant il le sentait. Ses lèvres s’étirèrent dans un fin et tendre éclat alors que délicatement, à son tour, il reposait sa tête sur la sienne. « Tu peux rester ici autant que tu veux. Tu sais très bien que ça ne me dérange pas. » Bien au contraire. Des tas de questions tournoyaient dans son esprit mais il préférait les taire et les garder pour lui. Néanmoins, il s’inquiétait. Pourquoi Woo Sung n’avait-il pas l’énergie de la voir avant mardi ? Pourquoi lui avait-il l’impression qu’un nuage plus sombre volait au-dessus d’eux en cet instant ? Pourquoi est-ce que sa voix résonnait comme quelque chose de lourd à porter ? Hyun Jae n’était malheureusement pas assez doué pour le deviner, encore moins d’émettre plusieurs hypothèses.

Le sujet changea alors et quand son invité commença à lui parler de sa famille, l’étudiant fut assez étonné et se décala machinalement sous la surprise. « Tu as deux mères ? » Ce n’était pas tant le fait que c’était dérangeant ou qu’il le jugerait sur ça… C’était juste que… « C’est possible ? » Il le fixa, penaud. En Corée, l’adoption n’était pas autorisé n’est-ce pas ? Il y avait de nombreux sujets dont le jeune homme ignorait encore l’existence et s’il avait connaissance de l’adoption dans sa norme, il n’avait jamais su que c’était possible entre deux personnes du même sexe. « Ça doit être cool. » Il lui sourît de plus bel, avant d’accueillir à nouveau sa tête contre son épaule. Il aimait entendre Woo Sung lui contait son histoire, parce qu’il appréciait écouter sa voix mais pas seulement, aussi parce qu’il voulait le connaître dans les détails, parce que tout de lui l’intéressait. Une part de lui encore se retrouvait envieuse de cette famille que lui n’avait pas eue la chance d’avoir cependant une autre part était tracassée, anxieuse, à l’entente de la voix du garçon qui était différente de son origine. « D’accord. Tant mieux. » Qu’est-ce qu’il pouvait dire à ça ? Pas grand-chose. Hyun Jae n’avait jamais été très fort pour les conversations longues… Etait-ce un défaut ou une qualité ? Lui-même n’aurait pas été en mesure d’y répondre. Certains diraient que c’est agréable d’avoir quelqu’un de calme et de posé, d’autres diraient qu’il était ennuyant, qu’il ne s’intéressait à rien et qu’on ne savait pas quoi penser de lui.  

S’il s’amusait à le taquiner, il avait évidemment remarqué le changement du côté du plus jeune et comme il le faisait à chaque fois que quelque chose de lourd paraissait s’écraser sur son cœur, le futur médecin tentait de le rassurer à sa manière. Woo Sung semblait entrain à parler donc il ne souhaitait pas l’interrompre toutefois, il pouvait toujours le soutenir. Le pourquoi, alors que le musicien s’exprimait, ses phalanges se saisirent doucereusement des siennes, les entremêlant ensemble avant que son pouce n’aille faire de légers ronds sur le dos de sa main. Pas une seule seconde – non pas une seule – Hyun Jae ne l’avait coupé dans son monologue, le laissant tranquillement dire ce qu’il avait sur le cœur. Tout ce qu’il s’était contenté de faire était de rester à ses côtés, lui offrir toute l’attention dont le chanteur avait besoin et l’écouter. Woo Sung aussi n’avait pas dû avoir une vie facile… Pour quelqu’un qui aimait tant transmettre des émotions de par sa voix, ça avait dû être atroce et douloureux de ne pas pouvoir l’utiliser… Bien qu’en soit, il n’avait pas l’impression que ce soit ce problème qui tourmentait son invité.

Se reculant de quelques centimètres, sans jamais lâcher sa main, ses yeux le contemplèrent avec un brin d’incompréhension. « Hum ? » De quoi est-ce que le jeune homme avait besoin de se rassurer ? Qu’est-ce qu’il lui faisait si peur ? S’il lui demandait, est-ce que ce dernier lui répondrait ? Un doux sourire, légèrement amusé, mais reflétant malgré tout quelque peu un brin de tristesse et de compassion à la suite des propos de son interlocuteur. « Pourquoi ne pas simplement avouer la vérité et dire que oui, je te manquais ? » Le taquina l’étudiant avec plus de légèreté avant que Woo Sung ne change une nouvelle fois de sujet. « Pas encore. Pourquoi ? Tu as faim ? » Il se recula sur ses dires, se détachant de la position dans laquelle tous deux se trouvaient puis il le détailla, en silence. C’était comme si en le regardant de cette manière, en analysant chacun de ses traits, il obtiendrait des réponses à tous ses tracas. Malheureusement, il n’en reçut aucune. Tout ce dont il était capable de voir et de discerner était qu’une peine lourde semblait peser sur le cœur du plus jeune, une peine que lui ne savait pas comment compenser. Il souhaiterait lui dire qu’il était là pour lui, qu’il resterait à ses côtés quoi qu’il arrive et que si le musicien avait juste besoin de compagnie, il ne partirait pas. Hors, est-ce que ça modifierait quelque chose ? Il n’avait pas vraiment de talent, encore moins de l’expérience, pour ce genre de situation… Il n’était pas réellement doué pour trouver les bons mots non plus puis rien ne disait que Woo Sung avait envie de compter sur lui de toute façon.

A la place, finalement, Hyun Jae choisit d’écouter ce que son cœur lui dictait de faire, lui arborant une douce esquisse avant que ses bras n’aillent se faufiler en dessous des siens avec délicatesse. Son menton se cala confortablement contre son épaule alors qu’il se blottissait contre lui, faisant de son mieux pour réduire au maximum l’espace qui existait entre eux. « Disons que c’est moi qui en ai besoin. » Souffla-t-il à voix basse, sous-entendant ainsi qu’il ne lui poserait aucune question mais qu’il avait compris. « Je souffre tellement du manque qu’il me faut un peu de réconfort. Après avoir fait tout le chemin jusqu’ici, tu n’as pas le choix. » Ses lèvres dessinèrent un tendre sourire sur son visage et bien que Woo Sung n’était pas en mesure de le voir, il pouvait certainement « l’entendre ». Il ignorait si c’était suffisant pour le rassurer, pour ajouter un peu de baume dans son âme en peine mais il faisait de son mieux.  



panic!attack


Change the colors of the sky and open up to the ways you made me feel alive, the ways I loved you.
avatar
Rang Rabbit

✮ MESSAGES : 159
✮ DATE D'INSCRIPTION : 19/05/2018


✮ AGE : 28 ans
Rang Rabbit

✮ MESSAGES : 159
✮ DATE D'INSCRIPTION : 19/05/2018


✮ AGE : 28 ans

Revenir en haut Aller en bas
Lun 11 Juin - 4:56
Voir le profil de l'utilisateur



I think you broke my brain...


07/06/2018
Aperçu de sa tenue

Vieux démons, syndrome post-traumatique, hantise, crainte irrationnelle... Tant de noms ou de manières de nommer pourtant un seul phénomène. Après réflexions, c'était probablement ça qui avait mené le jeune homme jusqu'à l'appartement de Hyun Jae. Sa peur pouvait toucher plusieurs personnes, ses mères, Eiden, d'autres amis proches, sa cousine... Le seul pré-requis évident était que Woo Sung ne supporte pas l'idée de perdre cette personne. Le blondinet ne l'avait peut-être jamais réellement compris avant, mais cet homme faisait apparemment partie de cette catégorie d'intouchables. Un petit club sélect qui avait une place spéciale dans son cœur. Des gens dont la simple idée de ne pas avoir la possibilité de les voir ou de les entendre le lendemain matin le perturbait. Enfin... dire qu'il ne ''l'avait pas compris'' est peut-être un peu trop fort. Les choses sont beaucoup plus nuancées que cela dans son petit cœur plein de perturbations. Oui, il s'était souvent posé des questions sur la nature de ses sentiments pour l'homme, mais... il n'arrivait jamais vraiment à une réponse claire. Quoique peut-être, mais ayant trop peur de celle-ci, il préférait l'ignorer. Il y avait trop de choses en jeux, mais surtout trop de souffrances possibles dépendant des réponses... Woo Sung ne supportait pas ce ''détail''. Il ne pouvait s'empêcher d'être terrorisé à l'idée de ces douleurs... Lui qui se remettait difficilement des dernières, il refusait catégoriquement d'en imposer à une tierce personne ou d'en revivre lui-même. Il était, généralement, honnête avec les autres et lui-même, mais ça... c'était un sujet qui dépassait peut-être ses limites, pour le moment.

S'il n'était pas aussi occupé à se retenir de ne pas céder à la tentation de le pousser sauvagement pour refermer la porte derrière eux, d'un simple coup de pied, avant de venir capturer ses lèvres des siennes en laissant ses mains se balader sur son corps... Woo Sung aurait peut-être réalisé son erreur. Mais non, il avait fallu que monsieur Park ne le déstabilise complètement en se présentant ainsi sous ses yeux non avertis. Son cerveau déraillait déjà, de base, depuis la veille, en proie aux angoisses causées par la période. Lui mettre cet homme, qui faisait bouillir son sang dans ses veines et à qui ils faisaient mille choses dans ses rêves intimes, ainsi vêtu devant lui... C'était inviter son cerveau à ne pas reprendre du service de si tôt! Ce dernier était trop occupé à tout enregistrer, ayant enfin du matériel authentique à se mettre sous la dent pour ses petits films et autres créations artistiques en tous genres! Il se demandait bien pourquoi Hyun Jae ne lui avait jamais fait ce plaisir avant ou pourquoi, aujourd'hui, il se décidait à l'accueillir ainsi. Il ne s'en plaignait pas, loin de là, mais il était surpris, tout simplement.

-« Est-ce que j’en déduis que je dois tout enlever ? »

Un sourcil se releva avec intérêt sur le visage du chanteur, alors qu'un sourire amusé se glissait joyeusement dans le décor. Il inspira profondément, alors qu'il se mordillait la lèvre inférieure en penchant la tête sur le côté. Woo Sung prit quelques secondes à nouveau pour le détailler du regard, appréciant l'oeuvre d'art à sa juste valeur, alors qu'il feignait de réfléchir à la question, alors que la réponse était évidente : « OUI ! ».

-« Si tu penses vraiment que j'aurais la sagesse requise pour te dire ''non'', tu es un peu trop naïf pour ton propre bien... » admit-il franchement en relevant les yeux vers les siens.

Il ne cachait absolument pas qu'il appréciait la vue. Après tout, c'était son tour, pour ça aussi! Toutes les fois où Hyun Jae en avait profité pour le regarder lui! On en parle? Elles sont probablement trop nombreuses pour être admises en plus! Lorsqu'il a été créé, on lui a mis une bonne dose de créativité, beaucoup de sourires et on a échappé le doseur de pudeur qui s'est fracassé sur le sol... La production de pudeur prenant trop de temps pour être attendue, il était né sans. Selon lui, ce n'était pas très grave. Tant qu'il ne se faisait pas arrêter pour atteinte à la pudeur en public, il n'avait pas à s'en faire, non?

-« Je sais que tu meurs d’envie que je craque. »

-« À chaque fois que je vois une étoile filante, c'est le souhait que je fais ! » répondit-il immédiatement sur un ton taquin, ne pouvant s'en empêcher.

Bon... ils ne voyaient pas trop les étoiles à Séoul... Ce n'était pas comme lorsqu'il traînait sur les plages australienne la nuit. Il aimait tellement se coucher dans le sable fin et admirer le ciel qui brillait de son éclat majestueux et timide. Cela dit, si Woo Sung avait la chance de voir autant d'étoiles filantes qu'à cette époque, il ferait probablement ce souhait, de temps à autres!

-« Je sais, je sais. Mais c’est de ta faute, tu as dit que tu aimais ma tenue. »

Woo Sung lui lança un petit regard feignant le découragement, mais le reste de son non-verbal montrait bien que sa réponse l'avait amusé. Il se retint de lui répondre qu'il aimait beaucoup le sexe aussi, mais qu'ils n'étaient, malheureusement, pas en train de se faire plaisir ainsi tous les deux!

-« Je n'allais pas te mentir tout de même~ Je ne l'ai jamais fait jusqu'ici et il serait mal de commencer, non? » répliqua-t-il plutôt avec une adorable expression innocente.

C'était vrai aussi... et une réponse qui était un peu moins... ''agressive''... moins directe. Une réponse qui était moins axée sur le sexe aussi, chose relativement importante, même s'il n'y paraissait pas. Certes, son attirance pour son corps était loin d'être voilée... mais ce n'était pas la seule chose qui attirait le chanteur. Il n'était pas du genre à se donner tant de mal pour un plan cul, admettons-le. Woo Sung sait comprendre qu'un non... ça va étonner beaucoup de gens mais, attention, secret défense, ÇA VEUT DIRE NON! Et bah ouais les gens! Non, ça veut dire non! Je sais, ça choque! Woo Sung est un vrai petit génie d'avoir compris ça et de ne pas insister quand on n'a pas envie de coucher avec lui. Autre fait qui peut paraître surprenant, le musicien n'est pas très porté sur les histoires de coucher à droite et à gauche. Certes, il se déshabille plus que facilement, ça, il ne peut pas le nier. Il fait... n'importe quoi, absolument n'importe quoi, sous les effets de l'alcool, mais non, il n'est pas vraiment du genre à embrasser les inconnus et les ramener dans un coin. Il sera pourtant célibataire depuis un an et demi, bientôt... Au début, c'était parce qu'il ne faisait que penser à Jasmine. Coucher avec une autre personne, même si elle n'était plus de ce monde, relevait de l'infidélité à ses yeux. Il n'y pensait même pas, il n'en avait pas envie, c'était tout simplement impossible. Puis, sa raison l'avait quitté, laissant les commandes à ses émotions à vif, il avait succombé... mais ce n'était pas un inconnu. Ça ne voulait rien dire, il y avait de l'affection, oui, mais pas d'amour. Sa relation avec son ami n'en avait pas été remise en questions, il n'y avait pas d'ambiguïté sur leurs sentiments. C'était arrivé, tout naturellement, sans prévenir. Woo Sung en avait d'ailleurs été le premier choqué! Mais une fois rassuré, les choses s'étaient tassées, tranquillement.

Le blond n'est pas hermétiquement fermé aux propositions et aux opportunités, mais il est loin de les chercher activement. Le fait que son désir pour Hyun Jae soit si vif et présent est donc d'autant plus déroutant pour lui qui n'en a pas du tout l'habitude. Cela dit, tout de son attirance pour lui était étrangement différent de ce qu'il avait vécu jusqu'ici. Oui, il avait envie de le voir sans sa tenue. Il avait envie de laisser ses mains et ses lèvres découvrir son corps, voir de nouvelles facettes de sa personne, des expressions plus intimes... Mais il voulait aussi mieux le connaître, même lorsque vêtu. Il désirait savoir l'histoire se cachant derrière ses cicatrices, il voulait l'écouter lui parler de tout et de rien, le voir sourire, l'entendre rire. Le musicien recherchait sa compagnie, même si elle n'avait toujours été que platonique jusqu'ici. Il était toujours plus heureux lorsqu'il avait son attention. Les mots prenaient une vie différente lorsqu'ils franchissaient ses lèvres, revêtant des souplesses plus nobles. Donc, non, ce n'était pas qu'une question de sexe. Les choses auraient été plus simples si ça avait été le cas. Woo Sung ne voulait pas que son aîné ne se méprenne sur ses intentions, donc... il dosait ses sous-entendus, même si c'était parfois difficile.

-« J’aimerais que tu arrêtes de te dévêtir. »

Le visage du musicien trahit très visiblement sa surprise face à ce commentaire. Vraiment? Le ton de sa voix laissait sous-entendre que sa requête était franche, mais en même temps... il avait ce sourire à faire chavirer une nonne. Puis, honnêtement, une fois saoul... il n'agit pas comme ça pour le séduire, mais bien parce qu'il a chaud et n'aimant pas être forcé de s'habiller, en général, son naturel reprend tout simplement le dessus! Il serait toutefois mentir que d'affirmer qu'il ne prend pas un malin plaisir à torturer le légiste... Si c'est avec un de ses amis, il agit de la même manière, mais il n'en tire pas cette petite satisfaction et cet amusement. Ça, c'est certain.

-« Je ne crois pas que tu penses à moi dans ces moments là ~ »

Cette fois, ce fut un brin de malice qui vint peindre ses traits, un adorable sourire fourbe illuminant son visage.

-« C'est justement parce que c'est toi que c'est plus amusant. Tu es différent de mes autres amis... » admit-il sans gêne. « Moi qui croyais que c'était ta seule raison de me supporter, je suis surpris! » ajouta-t-il, à la blague, avec un petit rire. « Je me disais que ça balance un peu notre relation? Que ça nous rend... un peu plus égal... comme ça, au moins toi aussi, tu as quelque chose de positif à en tirer et je ne suis pas le seul qui en profite...? » expliqua-t-il sommairement, exposant ainsi une de ses plus grandes peurs, même si Hyun Jae ne devait pas le savoir.

Une part de lui avait peur que son aîné ne souffre de leur relation. Il était toujours souriant, avait toujours le mot pour l'embêter ou l'envoyer bouler... Il n'y avait donc aucun signe qui laissait croire que leur ''amitié'', bien que trouble, ne lui déplaisait, loin de là. Mais... Woo Sung avait appris à craindre les apparences et ne pas s'y fier. Normalement, il arrivait à se gérer, à enfermer cette voix criarde et déchirante qui le faisait douter et culpabiliser... mais, elle se libérait rageusement à l'approche de cette journée. Elle serait rejetée en cage, dans les jours suivant et le cycle recommencerait probablement. Un jour, peut-être qu'elle allait cesser de le hanter. Le musicien ne faisait pas exprès de réagir ainsi, s'il avait eu le contrôle total, il aurait simplement souri et rigolé devant Hyun Jae. Il lui aurait tout caché pour ne pas l'inquiéter, mais il n'y arrivait pas. Les mots venaient l'étouffer et sortaient de leur propre chef, alors qu'il faisait tout pour les retenir. C'est pourquoi il appréciait que son aîné ne change le sujet, même si c'était pour parler de quelque chose d'embarrassant. Il préférait avoir l'air ridicule que de l'inquiéter.

-« Je vois. Mamie était intriguée. »

C'était d'ailleurs une raison de plus qui l'avait poussé à décider de les regarder plus tard et remettre sa musique. Se rendant compte de son erreur, cinq mille ans plus tard, le blondinet régla la situation le plus rapidement possible. Il ne voulait pas que sa tante Bea n'attende trop longtemps, elle ne méritait pas ça quand-même! Et il faut admettre que Woo Sung n'aime pas trop être le poireau qui attend à côté de la personne au téléphone, donc il essaie de faire au plus court, par respect pour les autres lorsqu'il n'est pas seul. Hyun Jae n'eut nullement besoin de le supplier pour qu'il ne vienne prendre place à ses côtés, venant même directement poser sa tête contre son épaule alors qu'il lui répondait la raison pour laquelle il devrait refuser le guacamole de sa tante, si un jour elle lui en proposait. Ce serait une abominable vengeance causée par la jalousie liée à cette journée. Il est dommage, cela dit, qu'il se soit ainsi placé si tôt puisqu'il ne vit pas ce sourire qui venait de convaincre une autre nonne de quitter les rangs.

-« Tu peux rester ici autant que tu veux. Tu sais très bien que ça ne me dérange pas. »

Woo Sung sourit aussi, appréciant le simple contact de sa tête contre la sienne, mais aussi puisque sa réponse le rassurait. Il était bien comme ça. Instinctivement, il se rapprocha un peu, recherchant toujours plus son contact. Sa présence l'apaisait, chassait quelques-uns de ses démons et lui permettait de souffler, paisiblement, pour faire changement. Le musicien se sentait égoïste, toutefois, d'accepter si facilement... Après tout, il était celui qui s'était trompé de date et qui s'imposait à l'improviste.

-« Tu en es sûr? Nous n'avions prévu de nous voir que demain... et, même si je suis là aujourd'hui, je reviendrai demain! Donc, si tu avais quelque chose d'important ou de plus intéressant à faire, je comprendrai... » dit-il tranquillement, un petit rire ponctuant sa seconde phrase.

Il avait un peu peur d'être lourd, à ainsi avoir besoin d'être rassuré... mais il n'y pouvait rien. La culpabilité à l'idée de le déranger aurait été encore plus insoutenable. Ce n'est qu'après avoir eu sa confirmation qu'il osa changer le sujet, essayant de cacher ses insécurités qui étaient quelque peu anormales.

-« Tu as deux mères ? »

Surpris par son geste, il avait été forcé d'ouvrir les yeux et de se redresser. C'était si étonnant? Ah... il ne le lui avait probablement jamais spécifié alors. Pour lui, c'était tellement normal qu'il oubliait souvent de spécifier.

-« C’est possible ? »

Woo Sung le regarda, incrédule face à sa naïve innocence. C'était trop mignon. Un petit rire lui échappa, bien malgré lui parce qu'il avait lutté pour le retenir. Hyun Jae était illégalement attendrissant quand il le voulait.

-« Je n'ai pas biologiquement deux mères... » répondit-il d'abord pour le taquiner, c'était plus fort que lui. « Mais oui, j'ai deux mères. Elyzabeth et Jae Hwa~ Je ne sais pas si c'est possible ici, puisque les mœurs et les droits sont très, très différents... mais... pour résumer très succinctement,  je suis né en Australie et j'y ai vécu la majorité de ma vie. Là-bas, Elyzabeth s'est fait inséminée et me voilà ~ » dit-il d'abord, mais il pensa que c'était peut-être trop court pour vraiment expliquer la chose. « Elyzabeth a raconté aux gens de la banque de sperme qu'elle était en couple avec son ami, mais que ce dernier était infertile. C'était plus facile de faire semblant d'être hétérosexuels et dire que Jae Hwa était sa meilleure amie... Ils ont fait semblant de se séparer pendant sa grossesse, donc son nom ne figure pas sur mon acte de naissance. Ce n'est qu'en 2002 que les lois ont changées, les couples de même sexe peuvent adopter et avoir plus facilement à la fécondation in-vitro et tout ça... Depuis, Jae Hwa figure sur tous mes documents officiels comme mon second parent. Mes mères n'auraient pas attendu ces 9 ans pour m'avoir! » expliqua-t-il alors tranquillement, riant toutefois en pensant à l'impatience de ses mères.

Cette histoire lui faisait toujours penser au fait que sa naissance avait été ardemment désirée, ses mères ayant été jusqu'à mentir pour l'avoir. Puis, si elles avaient attendu... peut-être qu'il ne serait jamais né! Elles auraient eu un autre enfant qui aurait 16 ans aujourd'hui. Le donneur qui était son père biologique aurait peut-être été choisi par une autre femme, un enfant complètement différent de sa personne serait né, il n'aurait jamais vu le jour... Woo Sung n'aurait pas été assis à ses côtés à avoir cette drôle de discussion. Il n'aurait pas vécu ces deux terribles événements non plus... mais cela voulait aussi dire que ses fugaces instants de bonheur n'auraient jamais eu lieu non plus. Bien que sa vie aime aller dans tous les sens et le mettre à l'épreuve, il était content que ses mères aient menti. Grâce à cela, il était , maintenant avec lui et il faut admettre que de ne pas le rencontrer aurait été quelque chose de triste, il y aurait eu un vide.

-« Ça doit être cool. »

Woo Sung sourit, rassuré par sa réaction si positive. Il acquiesça en hochant la tête, avant de revenir la poser contre son épaule. C'était très cool, même, mais... c'était aussi très difficile, parfois. Probablement pas pour les raisons auxquelles les gens contre penseraient. C'est justement à cause de ces personnes homophobes que c'est dur... Le musicien savait combien être elles-mêmes avait été difficile pour ses mères, les Moon avaient bien rejeté leur fille pendant plus de 20 ans... Elles avaient dû mentir pour l'avoir et nombre de camarades de classe avaient été des idiots qui jugeaient et passaient de cruels commentaires. Woo Sung n'y avait jamais trop fait attention, il avait d'autres amis avec des parents de même sexe qui le comprenait. En gros, le plus difficile était qu'il s'inquiétait souvent pour elles, en réalité. Il sait bien qu'un couple lesbien n'est pas aussi bien accepté et traité qu'un couple hétérosexuel. Les gens auront beau dire que c'est le rôle des parents que de protéger leur enfant, chose qu'elles faisaient très bien, mais lui aussi voulait les protéger comme il le pouvait. Les jugements haineux des autres vis-à-vis de ses parents lui étaient insupportables, mais bon... il n'allait pas se lancer dans ce sujet.

Hyun Jae étant adorable, il s'inquiétait à l'idée que le blond ait des ennuis avec sa tante ou que cette dernière ne rencontre de quelconques soucis. Woo Sung lui dépeint le personnage et expliqua brièvement que tout irait bien. Il la lui avait décrit afin qu'il puisse s'en faire une idée. Sa tante était une excentrique, une tornade, mais elle avait bon cœur. Elle était aussi attentionnée que marginale.

-« D’accord. Tant mieux. »

Woo Sung aurait pu répondre par une blague stupide à sa question ou inventer un quelconque mensonge, mais... ne venait-il pas de lui dire qu'il était honnête avec lui. Le sujet était plutôt délicat, aussi, il n'entrait pas dans les détails. Le musicien ne voulait pas gâcher sa journée avec ses histoires, il espérait réussir à alléger l'atmosphère, une fois ce sujet clos, même. Mais... il s'agissait plus ou moins d'un sujet auquel il tournait, à l'occasion, en présence de Hyun Jae. Ce dernier ne devait pas comprendre... mais comme à chaque fois, ses doigts vinrent réconforter ceux du chanteur. Woo Sung accepta volontiers sa main, la serrant doucement dans la sienne, lui témoignant ainsi du fait qu'il appréciait le geste et ne voulait pas qu'il ne retire sa main. Un jour, il lui raconterait... il lui parlerait de Jasmine... il lui dirait probablement ses adieux, puisqu'alors, le légiste comprendrait quel être abominable suceur de bonheur des autres il est réellement... Ce serait difficile, pénible, déchirant, mais la vie est ainsi faite pour les êtres abominables comme lui.

-« Hum ? »

Il hésita quelques secondes, baissant les yeux sur leurs doigts entrelacés.

-« Disons que je voulais m'assurer que tu étais toujours bien là... » répondit-il dans un murmure, en relevant les yeux vers lui.

Ne voulant pas enfoncer les choses davantage, il enchaîna avec une taquinerie, disant qu'en fait il avait senti que Hyun Jae s'ennuyait trop de lui.

-« Pourquoi ne pas simplement avouer la vérité et dire que oui, je te manquais ? »

-« J'aurais l'air trop facile, si je faisais ça, non? Déjà que je me déshabille sans qu'on ne me le demande! » marmonna-t-il pour sa défense.

Souhaitant ramener l'atmosphère à quelque chose de plus léger, une bonne fois pour toutes, il lui demanda s'il avait déjà mangé. Il n'y avait rien de déprimant dans ce sujet, donc, tout irait bien!

-« Pas encore. Pourquoi ? Tu as faim ? »

-« Non... je n'ai pas faim, mais je pensais t'inviter à aller manger quelque part ou te proposer de te cuisiner quelque chose, pour me faire pardonner de mon intrusion dans ta journée tranquille~ » admit-il avec un doux sourire.

En vérité, il n'avait presque pas mangé la veille non plus, oubliant de le faire. Sauf qu'il n'allait pas le lui dire! Il lui faisait ces propositions qu'il lui faisait depuis toujours, c'était devenu un petit rituel... bien qu'habituellement, ce soit pour le remercier d'avoir veillé sur lui, alors qu'il était complètement bourré. Il se redressa, le laissant s'éloigner à contre-coeur. Woo Sung s'inquiéta de se faire ainsi observer en silence, il avait quelque chose sur le visage? Pourtant Hyun Jae n'en avait rien dit, plus tôt. Le musicien fut surpris de le voir se rapprocher et resta figé, quelques secondes, ne comprenant pas trop ce qui se passait.

-« Disons que c’est moi qui en ai besoin. »

Son cœur se serra en comprenant le sens de ses mots. Il en était horriblement touché, tant qu'il se sentait coupable de l'avoir inquiété, ce n'était pas le but. Son corps se détendit toutefois et il passa ses bras autour de lui à son tour. Son visage vint instinctivement se nicher contre son cou. Les yeux clos, il se laissait baigner dans son agréable parfum et sa chaleur rassurante.

-« Je souffre tellement du manque qu’il me faut un peu de réconfort. Après avoir fait tout le chemin jusqu’ici, tu n’as pas le choix. »

Un petit rire lui échappa, malgré la lourdeur de son âme en ce moment. Il faisait de son mieux pour rester fort, pour ne pas inquiéter son aîné. Il refusait d'être venu pour lui voler son bonheur... Il resserra graduellement son étreinte, finissant par l'enlacer très, très fort, possiblement plus fort qu'il ne l'avait jamais fait. Mais... Hyun Jae avait raison, il en avait besoin. Il désirait s'assurer qu'il était bien là, le sentir le plus près possible de lui. Son étreinte l'allégeait de nouveau, son corps agissait comme une drogue calmante sur le plus jeune qui le relâcha très, très lentement. Pour le remercier, Woo Sung déposa l'ombre d'un baiser au creux de son cou avant de relever sa tête. Le musicien chercha instinctivement son regard du sien, voulant lui communiquer sa reconnaissance, mais surtout s'assurer qu'il ne s'inquiétait plus. Le blond irait bien, ça lui passerait... il fallait juste que le temps ne passe et qu'ils soient mardi. La tendresse était devenue la maîtresse de son visage, alors qu'il vint délicatement poser sa main sur la joue de Hyun Jae pour la caresser.

-« Merci. Ça va mieux~ Ne t'inquiètes pas... » murmura-t-il pour le rassurer. « Tu n'as pas besoin d'attendre de ''souffrir du manque'' pour pouvoir m'enlacer, tu sais? Tu peux le faire quand tu en as envie~ » ajouta-t-il avec un petit sourire amusé.

Il retira sa main de sa joue et lui fit un clin d'oeil, cherchant toujours à limiter ses inquiétudes.

-« Tu prends toujours ta douche environ à la même heure? Question que je sache quand me pointer à l'improviste, la prochaine fois... » lança-t-il pour le taquiner à nouveau.


panic!attack


Time that we can’t turn back.
The never ending kisses. Your firm reaction. I wanna make you soft, want you to spin around. I wanna cherish it but my heart takes the lead hold on, hold on, hold on. You look so good. Common baby ! Your taste is so good just like candy on my lips... So good if you want me I can take it slow..
avatar
Rang Unicorn

✮ MESSAGES : 134
✮ DATE D'INSCRIPTION : 04/06/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 25/02/1993
✮ AGE : 25 ans
Rang Unicorn

✮ MESSAGES : 134
✮ DATE D'INSCRIPTION : 04/06/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 25/02/1993
✮ AGE : 25 ans

Revenir en haut Aller en bas
Mer 13 Juin - 20:48
Voir le profil de l'utilisateur



I think you broke my brain...


C’était assez impressionnant de se rendre à quel point Woo Sung et lui étaient à la fois tellement contraire puis à la fois si semblables. Ils n’avaient pas toujours besoin de s’exprimer à haute voix pour comprendre ce que pensait l’autre, pour s’apercevoir si quelque chose le peinait ou au contraire le réjouissait. Ils se ressemblaient autant qu’ils s’opposaient… C’était assez incroyable à constater. Hyun Jae était beaucoup plus réservé, plus innocent, plus perdu dans un monde dont il ne connaissait que les grandes lignes. Woo Sung paraissait plus tête en l’air, plus dynamique et excentrique, plus sûr de lui également… Il était amical alors que le plus vieux était plus solitaire mais pourtant toutes ces différences ne les empêchait pas de s’entendre à merveille. Ils se complétaient et parvenaient facilement à trouver de multiples terrains d’entente… On ne parlait pas que de cette attirance mutuelle qu’ils éprouvaient l’un pour l’autre mais de toute leur relation qui n’avait fait qu’évoluer depuis des mois depuis leur première rencontre. L’étudiant n’était pas en mesure d’expliquer quel était la véritable profondeur de ses sentiments, ni de dire ce que le musicien avait de si particulier pour le rendre si curieux et le touchait de cette façon. Il s’agissait d’un lien incroyable, plus intense que ce que lui-même ne pouvait l’imaginer et il était encore loin de réaliser l’ampleur qu’une telle relation pourrait prendre. Parce que même s’il avait vingt-huit ans, Hyun Jae restait quelqu’un de naïf et de ce qu’on pourrait catégoriser comme pure… Il avait la mentalité d’un enfant parfois, ce qui l’empêchait de pouvoir mentir sur ses sentiments, de pouvoir les cacher au travers de masque et de passer au-dessus si c’était trop douloureux. Il y avait des choses qu’il ne disait pas, qu’il gardait pour lui par instinct, parce qu’il souhaitait se préserver et qu’il ne souhaitait être brisé en morceau cependant ses gestes, son attitude, le trahissaient toujours la plupart du temps. Ce n’était certainement pas un défaut… Certains décriraient cette innocence et cette honnêteté comme une admirable qualité mais qui était à la fois très fragile et tellement dangereuse. Nombreux étaient ceux qui avaient dû en profiter alors que lui ne souhaitait recevoir qu’un tant soit peu d’attention. Pas plus,  pas moins. Et autant dire qu’avec Woo Sung, c’était bien plus que de l’attention qu’il recevait… C’était une vie que le jeune homme n’avait pas l’impression d’avoir déjà eu l’occasion de connaître auparavant, c’était de nouveaux sentiments, de nouvelles rencontres et l’envie folle d’en savoir toujours plus.

Une énième esquisse prit forme au coin de ses lèvres avant qu’un léger son ne s’échappe, incapable de se retenir de rire face à la rétorque de son interlocuteur. « Je sais très bien que tu ne diras jamais non et que tu n’attends que ça. » Il voulait bien admettre être naïf, toutefois aussi impensable que ceci pouvait l’être, il ne l’était pas à ce point. « Mais je ne suis pas comme quelqu’un, je ne fais pas des stripteases n’importe où je vais. » Encore heureux, tiens. Il lui sourit, amusé alors que pour le plus grand désespoir du chanteur, Hyun Jae avait la ferme intention de ne pas se dévêtir plus que ce qu’il n’était déjà. « Et pourquoi cela serait-ce à moi de craquer en premier ? » C’était vrai ça ? Pourquoi est-ce que Woo Sung ne craquait pas lui s’il le désirait tant que ça ? Il ne le rejetterait pas… Bien au contraire. Au fond, lui aussi n’attendait que ça et sûrement qu’il avait peur d’effectuer le premier pas. Peur que cela abîme ce lien qu’ils avaient si fortement créé, peur que leur relation soit différente et qu’ils perdent cette complicité qu’ils avaient bâti. Certes, peut-être que s’ils acceptaient de céder la sensation, leur relation n’en serait que meilleure et plus forte mais encore une fois, Hyun Jae n’était pas un expert dans les relations sociales. A chaque fois qu’il avait eu le droit à un semblant de quelque chose, il avait toujours fini par les perdre.

Souriant de plus bel, il n’avait pu faire autrement que d’émettre une remarque sur sa propre tenue que le musicien avait déclaré apprécier. Bien qu’il ne l’avouait pas ouvertement, il aimait cette relation, il aimait ces sous-entendus qu’ils envoyaient tout le temps mais surtout, il aimait cette atmosphère paisible que Woo Sung apportait par sa simple présence. Il s’agissait d’une nouvelle chose que le futur légiste n’était pas en mesure d’expliquer mais il se sentait toujours moins lourd à ses côtés, plus léger, avec une flamme si chaleureuse qu’elle lui réchauffait le cœur. En guise de réponse, il se contenta de lui sourire de cet air malicieux et taquin dont seul lui avait le secret alors que non, il n’avait pas été insensible au ton plus faible de son invité. Il n’avait pas relevé cependant, n’étant pas certains de ce qu’il avait pu y déceler… Puis, dans ces moments-là, c’était probablement plus judicieux de ne pas trop insister puis d’essayer de lui changer les idées, tout en montrant qu’il était là si besoin n’est-ce pas ?

La conversation tourna sur le musicien, sur le fait que celui-ci appréciait bien trop souvent se dévêtir et que contre toute attente, ce n’était pas si plaisant que ça pour l’autre garçon. Ô évidemment, c’était agréable à contempler, à s’en délecter et même à se créer différents fantasmes sur le sujet toutefois ça l’était moins lorsqu’il ne pouvait pas toucher. Ca l’était encore plus quand ils n’étaient pas seuls et que n’importe qui avait l’opportunité d’observer son corps presque nu alors que lui souhaiterait l’avoir pour lui seul. Etait-ce égoïste ? Sûrement mais qui pouvait-il ? Il y avait certaines émotions qu’on ne contrôlait pas. « Je te supporte parce que tu es toi. » Si Woo Sung se montrait honnête, lui aussi pouvait également l’être. Il était certainement beaucoup trop franc pour ce monde de fou. « Je n’ai pas besoin de ça pour avoir quelque chose de positif à en tirer, tu sais ? » C’était vrai… Peu importait ô combien son attirance était forte, elle ne l’était pas uniquement parce que le musicien avait un corps de rêve et que lui pouvait en profiter. Elle l’était parce qu’il était lui, parce qu’il avait une prestance et un charisme indéfinissable. Ce qu’il appréciait chez le chanteur était un tout… C’était le son de sa voix qui le faisait toujours chavirer un peu plus à chaque fois, c’était ce sourire ravageur qu’il lui adressait, parfois doux et chaleureux, parfois empli de malice… C’était ses yeux lorsqu’il le regardait, l’obligeant à s’y perdre à l’intérieur. C’était tant de choses en même temps, c’était son rire et sa personnalité incroyable… Non, réellement, il n’y avait pas de mots corrects pour la définir.

S’il n’avait rien dit jusqu’à présent, s’il avait continué de sourire et de changer le sujet pour ne pas trop peiner son vis-à-vis, Hyun Jae s’était malgré tout aperçu de ce nuage obscur qui paraissait résister au-dessus de la tête de ce dernier. Il en ignorait la raison, le pourquoi le musicien semblait si chamboulé, si perturbé néanmoins il n’avait pas su comment réagir, ne souhaitant pas le brusquer et encore moins le blesser plus qu’il ne l’était déjà. Avec délicatesse, son pouce avait commencé à lui caresser le dos de sa main, lui montrant ainsi en silence qu’il ne partait pas, qu’il restait à ses côtés et ce aussi longtemps que Woo Sung le désirerait. « Je n’avais rien d’important à faire, je comptais rester à la maison et traîner. » Il sourit sur ses dires. « Tu peux même rester à la maison ce soir si tu veux, ça ne me dérange pas. » Dire qu’il ne serait pas heureux de cela serait mentir néanmoins s’il proposait cela en cet instant, ce n’était pas pour lui mais parce qu’il avait ce désagréable sentiment qui lui titillait la poitrine… Le chanteur n’avait pas l’air comme d’habitude et ça l’inquiétude plus que ce que l’étudiant n’affichait. Alors si avoir un peu de compagnie pouvait le réconforter, il serait le premier à se porter volontaire. Lui souriant de nouveau afin de lui faire comprendre que non, sa présence ne le dérangeait pas et qu’elle ne le dérangerait jamais, son expression se transforma rapidement en une lueur plus étonné. Bien sûr qu’il était surpris d’apprendre que son invité avait deux mères, il ignorait qu’une telle chose était possible et s’il avait étudié la médecine, il y avait des tas de choses dont il ne connaissait pas encore l’existence. « Je sais. » Rît-il toutefois, mimant un air boudeur alors qu’évidemment, il avait beau être un brin idiot, il ne l’était pas au point de croire qu’avoir deux mères biologiques était possible. « Oh d’accord. » Ajouta le garçon ensuite après l’avoir attentivement écouté. « C’est une jolie histoire. » Et l’esquisse attendrie qui étirait ses lèvres était la preuve de la sincérité de ses mots. Vraiment, il enviait Woo Sung… Il ne savait pas ce que ce dernier avait traversé toutefois il semblait avoir reçu énormément d’amour de la part de sa famille, et c’était déjà quelque chose de grand.

Sa tête posée de nouveau contre son épaule, il ferma ses yeux quelques instants, souhaitant apprécier le moment… Pour rien au monde, il n’aurait souhaité quitter cette atmosphère douce et paisible qui régnait dans la pièce. Dans ces instants là, Hyun Jae oubliait tout. Vraiment tout. C’était un bonheur pour lequel il avait été privé pendant tant d’années alors à ses yeux, chaque seconde était précieuse. Inquiet malgré tout, sans se reculer, il le questionna sur la sureté de sa tante, ne souhaitant pas créer plus de problèmes qu’il n’y en avait déjà… En soit, égoïstement encore, il préférait garder Woo Sung près de lui néanmoins si celui-ci avait d’autres obligations, il n’avait pas le droit de le retenir. Mais ce dernier ne semblait pas entrain à vouloir partir donc le voilà rassuré. « Pourquoi est-ce que je ne le serais plus ? » Sa voix était douce, faible, comme si parler plus fort risquait de trouver cette conversation. Peut-être qu’il aurait mieux fait de se taire, garder cette question qui lui avait brûlé les lèvres pour lui mais il n’avait pas su la retenir. Elle était sortie d’elle-même sans qu’il ne puisse maîtriser quoi que ce soit. « Je n’ai pas l’intention de partir. » Jamais. Il n’avait pas raison de le faire, encore moins maintenant.

Son rire résonna de plus bel légèrement dans le salon alors qu’il écoutait les propos du musicien. Celui-ci était réellement incorrigible. « Bien sûr que non. C’est juste être honnête avec soi-même. » Son ton taquin revenait à chaque fois qu’il s’amusait à le provoquer même s’il n’était pas en mesure d’effacer cette pointe d’inquiétude qu’il ressentait depuis plusieurs minutes déjà. Il n’était pas stupide, Woo Sung n’était pas comme à son habitude et quelque chose de lourd semblait vraiment le torturer… Il n’était pas des plus doués toutefois il espérait que par sa simple présence, il parvenait à lui apporter ne serait-ce qu’un petit peu de soutien. « Oh mais pourquoi pas. L’idée de te voir cuisiner me plaît plutôt bien ~ » Le sourire attendri à ses lèvres, il n’avait pu détacher ses prunelles des siennes, le fixant avec intensité alors qu’il songeait ô combien, en réalité, il n’attendait aucun remerciement de sa part pour l’accepter auprès de lui. C’était normal, non ?

Il n’aurait pu dire pendant combien de temps il était resté ici assis là à le contempler en silence avant que incapable de résister plus longtemps, se rapprochant de plus en plus afin de se blottir contre lui et lui offrir une étreinte qui se voulait douce mais principalement réconfortante. Il ne lui demandait rien, il n’avait pas besoin d’explications non plus, il souhaitait simplement lui donner toute l’attention nécessaire pour apaiser ne serait-ce qu’un minimum son âme en peine. Un tendre sourire orna le coin de ses lèvres lorsque le musicien enroula ses bras autour de lui alors que doucereusement, ses phalanges étaient parties se nicher à l’arrière de ses cheveux, les lui caressant tendrement. Un faible frisson le parcourut à la sensation de son visage contre la peau de son cou mais il n’en dit rien, continuant ses gestes qu’il effectuait sur ses mèches blondes. Si Hyun Jae continuait à plaisanter, c’était uniquement pour montrer au jeune homme que ça non plus, ça ne le dérangeait pas, que si Woo Sung désirait s’appuyer sur lui quand quelque chose n’allait pas, il en avait tous les droits. Son épaule était là pour ça. Il n’avait pas envie que son « ami » garde son chagrin pour lui, qu’il reste silencieux et se taise pour ne pas l’angoisser… Il aimerait qu’à la place, il accepte de le partager. Une relation, ce n’était pas censé être que pour les bons côtés, n’est-ce pas ?

Son cœur ne faisait que se compresser un peu plus face à l’attitude de son vis-à-vis, ses doigts accentuant naturellement leurs caresses dans ses cheveux. Pour rien au monde il n’aurait souhaité le lâcher, surtout pas lorsqu’il sentait que c’était ce dont le musicien avait le plus besoin en cet instant précis. Malgré la tristesse quant au fait que le chanteur se soit décalé, il n’avait pu s’empêcher de lui sourire avec candeur lorsque ses prunelles se noyèrent dans la sienne… Ce n’était pas grave qu’il s’inquiète, le plus important avant tout était que le plus jeune se sente mieux. Instinctivement, à la sensation de cette main sur sa joue, Hyun Jae y colla un peu plus son visage, désirant avoir le plus d’appui possible… Il appréciait cette attention, il l’aimait peut-être même un peu trop. S’il était un chat, certainement qu’on pourrait l’entendre ronronner. « Si je devais le faire à chaque fois que j’en ai envie, je serais collé à toi 24h sur 24h. » Bien que son sourire fut quelque peu taquin, ce n’était pas un mensonge. Quand il tenait à quelqu’un, quand il s’y attachait, l’envie d’être toujours près de lui le hantait… Parce qu’il en avait été privé pendant des années, parce qu’il avait ce besoin incessant de recevoir de l’affection et de se sentir aimer. Mais heureusement, il savait se tenir et ne pas trop imposer sa présence à qui ne la voulait pas. « Navré mais non, ça dépend mes humeurs. » Rétorqua le futur médecin d’un sourire narquois. « Je te préviendrais la prochaine fois, comme ça tu pourras même te joindre à moi si tu veux. » Et bien dit donc… Ils étaient de plus en plus intenses ses sous-entendus à celui-là et le pire était certainement le fait qu’il n’en éprouvait aucune honte. Son éternelle innocence aurait raison de lui un jour.

Sur ses propos, Hyun Jae n’avait pas résisté à lui arborer un nouvel éclat alors que sa main vint se poser à son tour contre sa joue, la caressant fébrilement à l’aide son pouce. Son sourire ne s’éteignait pas, étirant chacun de ses traits sur son visage avant qu’il ne se rapproche de plus bel pour y déposer un doux et long baiser au milieu du front. Puisque même si Woo Sung déclarait aller mieux, il voulait lui rappeler encore et encore qu’il était là, qu’il n’avait aucunement l’intention de disparaître. « Avec toi, c’est toujours quand tu veux. » Pour tout. Pour la douche. Pour céder à cette délicieuse tentation. Pour simplement discuter et s’écouter. Pour rire et pleurer. Oui, pour tout ce dont le musicien avait besoin.


panic!attack


Change the colors of the sky and open up to the ways you made me feel alive, the ways I loved you.
avatar
Rang Rabbit

✮ MESSAGES : 159
✮ DATE D'INSCRIPTION : 19/05/2018


✮ AGE : 28 ans
Rang Rabbit

✮ MESSAGES : 159
✮ DATE D'INSCRIPTION : 19/05/2018


✮ AGE : 28 ans

Revenir en haut Aller en bas
Sam 16 Juin - 4:50
Voir le profil de l'utilisateur



I think you broke my brain...


07/06/2018
Aperçu de sa tenue

Les mois avaient filé, les rencontres s'étaient fait de plus en plus nombreuses. Au début, les excuses pour se revoir étaient un peu plus difficiles à trouver, un peu plus maladroites. Puis, avec le temps, c'était devenu naturel, plus besoin de chercher de midi à quatorze heure. Certes, ils avaient leurs périodes occupées ou leurs périodes où ils avaient chacun des histoires personnelles, mais cela ne changeait pas le fait que tranquillement, ils s'étaient plus ou moins habitués à l'autre. Ils se connaissaient un peu mieux, sans nécessairement savoir tout de l'autre. Ils ne connaissaient pas le passé de l'autre, mais connaissaient environ son présent et quelques bribes d'espoir pour le futur. Tous deux avaient leurs nombreux secrets, leurs cicatrices inavouées, leurs fardeaux éreintants... mais cela ne les empêchaient pas de toujours se rapprocher un peu plus. Les mots étaient parfois à demi-prononcés ou pas du tout, mais ils n'en avaient pas besoin. Leur relation ne s'était pas entièrement construite autour des mots audibles. Si l'on repense à leur rencontre, c'est plutôt le contraire même, puisque Woo Sung était resté muet pendant la majorité du temps. Dès le début, ils avaient misé sur d'autres manières de communiquer pour se comprendre. La majeure partie de leurs échanges passaient par les petites attentions, les regards échangés, les sourires, les tendres caresses ici et là... Hyun Jae s'occupait de lui, quand il était à l'ouest, devenant sa boussole pour le guider jusqu'à une destination plus sûre. Il le tempérait aussi, sans même avoir besoin de demander quoique ce soit. L'australien se laissait toujours un peu aller avec ses amis, malgré la présence de son aîné, mais il y allait plus modérément et faisait moins de conneries qu'il n'en fait à son absence. C'était un peu sa manière de ''coopérer'', il n'avait pas envie de tout arrêter, mais il prêtait attention à être plus sage pour moins lui causer d'ennuis, pour moins l'inquiéter et pour moins peser sur lui.

Il avait pris l'habitude de le remercier ou de lui montrer sa reconnaissance de diverses manières, que ce soit de l'inviter à manger quelque part, cuisiner pour lui, apprendre une mélodie qu'il lui avait dit aimer pour la jouer, les soirs où il vient le voir monter sur ces petites scènes de bar... Le musicien s'assurait toujours que son ''ami'' ne se sente pas délaissé, même s'ils étaient entourés de ses amis. Petites attentions diverses tel que lui tendre la main afin de doucement serrer la sienne, s'il la lui offrait, sourires trahissant sa joie de partager ce moment – souvent anodin et stupide – avec lui, clin d'oeil complices, petits commentaires pour l'aider à se joindre à la conversation s'il en avait envie... Ses amis le taquinaient souvent sur leur relation ''amicale'', admettant ouvertement être jaloux de toutes ces petites attentions. Certes, Woo Sung pouvait se montrer tactile avec eux aussi, puisque c'est dans sa nature, mais ses gestes n'avaient pas les mêmes nuances avec eux. Eux se faisaient plus souvent envoyés bouler aussi! Le chanteur ne faisait pas les mêmes efforts pour eux, bien qu'il ne laissait pas tomber ses amis, évidemment. Non, c'était plutôt... qu'ils passaient très subtilement en second plan, lorsque le légiste était présent. Le blond ne semblait plus n'avoir d'attentions que pour lui. Plus le temps passait... plus il se sentait attiré par Hyun Jae, plus ses amis avaient envie de lui acheter des lunettes pour qu'il ne finisse par voir les choses en face. Aurait-il survécu à la splendeur derrière cette porte, s'il l'avait vu avec de telles lunettes?

-« Je sais très bien que tu ne diras jamais non et que tu n’attends que ça. »

Le jeune homme porta sa main à son cœur, feignant d'être pris d'émotions à l'entente de tels mots.

-« Tu me connais si bien! C'est presque touchant! » admit-il, continuant de le taquiner en faisant une mimique faussement émue.

Woo Sung pouvait se montrer terriblement idiot, quand l'envie lui en prenait, quand son cerveau baignait toujours dans la douce ignorance qu'il avait créé pour le protéger. Un doux filet le retenant fébrilement pour l'empêcher dans un gouffre presque sans fin aux piques acérées...

-« Mais je ne suis pas comme quelqu’un, je ne fais pas des stripteases n’importe où je vais. »

-« Est-ce que tu es né habillé, toi? Parce que moi, non! Donc, je ne fais que reprendre mon habit naturel! » se défendit-il avec son sourire de grand philosophe de pacotilles. « Et... je fais des strip-teases? Vraiment? » demanda-t-il, un peu confus.

Il ne se rappelait pas de cette partie, lui. Alors que pourtant, ça lui arrive à l'occasion! Il se met à chanter une chanson au hasard, en général une chanson très stupide, et à se dévêtir ridiculement au rythme de cette dernière. Ou sinon, il suit celle qui joue au bar, à ce moment-là! Il est rare qu'il se rende à l'état de ce genre de strip-teases, lorsque ça arrive, c'est parce que ses amis ont réussis à lui faire repousser un peu ses limites d'alcool et il ne s'en rappelle pas le lendemain! Non, lui, ce dont il a conscience et admet volontiers est qu'il se met à avoir très chaud, après quelques verres et toutes les raisons sont bonnes alors pour se dévêtir, oui!

-« Et pourquoi cela serait-ce à moi de craquer en premier ? »

-« Parce que tu es plus raisonnable et plus en contrôle que moi~ » admit-il volontiers en le regardant dans les yeux.

Pas de détours, pas de mots à demi dits... Si c'était Woo Sung qui craquait en premier, c'était... trop facile, non? Il disait ça, mais... bien qu'il n'était pas raisonnable et n'avait pas autant de contrôle, il en avait quand-même. C'était peut-être un fantôme qui le retenait, en réalité. Il n'y pensait pas lorsqu'il était avec Hyun Jae, normalement... Il avait le cœur léger avec lui, l'esprit préoccupé que par ses réactions et ses mots, mais peut-être qu'inconsciemment... une partie de lui ne voulait pas le laisser avancer. Après ce qu'il avait fait à Jasmine, il n'en avait pas le droit. S'il le faisait, il n'arriverait que du mal à l'autre personne aussi, non? Or, le blond lui rendait service et le protégeait de lui-même en ne craquant pas. Le légiste est peut-être plus vieux que lui, mais Woo Sung n'est pas complètement aveugle... il a bien décelé cette innocence, cette naïveté et ce qui semble être une ombre de solitude. Il sait qu'il peut se tromper, on ne sait jamais complètement ce qui se cache au creux du cœur des gens, mais s'il a raison...? Il vaut mieux protéger ce petit cœur plutôt que de le donner en pâture à un démon qui ne sait pas se contrôler. Le chanteur ne l'admettait pas encore directement, probablement parce qu'il ne savait pas exactement ce qui se passait en lui et que de dire ainsi les choses leur donnaient une nuance plus... terrifiante. Cela n'empêchait pas pour autant les ombres du doute de venir s'installer, sinueusement en lui.

Il ne voyait d'ailleurs pas trop l'intérêt que Hyun Jae tirait de leur relation, sinon justement ces occasions où il le voyait se dévêtir. Certes, Woo Sung ne se dévêtissait pas toujours dans les meilleures conditions et certainement pas en ayant toujours toute sa tête, mais hey! il faut apprécier les petits bonheurs de la vie! Puis, le légiste sait bien que le chanteur ne ressent aucune honte ou embarras pour ce genre de choses. Autrement, qu'y avait-il de bien pour lui, là-dedans? Ah... il faut admettre que l'australien est étonnamment bon cuisinier! Le chef de l'hôtel de sa mère lui a appris beaucoup de choses, lorsqu'il était plus jeune et il réussit toujours à surprendre les gens quand il prend la peine de cuisiner pour vrai. Or pour lui, le musicien a toujours redoublé d'efforts, justement, en cuisine, cherchant à l'impressionner et lui montrer l'ampleur de sa reconnaissance. Sinon...? Peut-être qu'il apprécie que Woo Sung n'apprenne, en cachette, les chansons qu'il lui a dit aimer pour ensuite les lui jouer... Mais ces choses ne doivent pas être si importantes, non?

-« Je te supporte parce que tu es toi. »

Sa réponse le repoussa encore plus dans la confusion. Parce que c'était lui? Hyun Jae n'agissait pas comme ça avec tout le monde? Oui, le blond pensait que son ''ami'' ramenait tout le monde chez lui, pas nécessairement pour les draguer, bien qu'il devait en ramener plusieurs pour ça, mais pour les aider. Après tout, ce grand enfant a le cœur sur la main et il doit y avoir un bon nombre qui doit en profiter et même en abuser, l'écorchant plus que probablement au passage de leurs mains avides et viles... Woo Sung tente de le protéger, de le garder près de lui, de veiller sur lui, lorsqu'ils sont ensemble, mais... ils ne le sont pas toujours. Puis, le blond n'a pas tellement son mot à dire sur la manière dont son aîné mène sa vie. Ils ne sont que des ''amis''...

-« Je n’ai pas besoin de ça pour avoir quelque chose de positif à en tirer, tu sais ? »

Il baissa les yeux, toujours aussi perdu face à ces réponses auxquelles il ne s'attendait pas. Quelques secondes à peine s'écoulèrent, puis il les releva, affichant un sourire naïf.

-« Je ne savais pas que tu aimais tant ma cuisine ~ » commenta-t-il, étonné. « Sinon... que reste-t-il de bien chez moi...? Ma musique? Mais ça, c'est impossible de ne pas l'aimer! » renchérit-il avec un adorable sourire plein d'assurance.

Oui, ça va les chevilles. La question n'est pas tant là... Woo Sung se dit que s'il veut percer, il faut qu'il soit le premier à se critiquer, mais le premier à s'encourager aussi ~ Puis, la musique est probablement la seule chose qu'il fait dont il ne doute jamais. Certes, l'australien a conscience de cette attirance, cette complicité, cette choses inexplicable entre eux... mais il ne comprend pas ce qui l'alimente constamment. Il peut peut-être feindre la confiance, avoir de l'assurance par moment et sourire plus brillamment que le soleil, mais au fond... Au fond de lui, il y a ce trou noir qui tente de le dévorer pour venger ce fantôme qui a pourtant pris la peine de lui expliquer que ce n'était pas de sa faute... Le trou noir s'endort de plus en plus, laissant le chanteur tranquille, mais il continue de se réveiller périodiquement, plus précis qu'une horloge suisse. Woo Sung tentait de garder le sourire, de lancer quelques petits commentaires ici et là. Il ne voulait absolument pas attirer Hyun Jae dans son trou noir, il ne voulait pas non plus le lui montrer. Après tout, cela ne lui donnerait qu'une raison de plus de l'abandonner à son tour. C'était égoïste, mais le chanteur voulait le garder avec lui, ne serait-ce qu'encore un peu. Il le laisserait partir, le moment venu, même si ça lui en coûterait, mais il priait pour que ce moment ne soit pas maintenant. Ses doigts se refermèrent instinctivement sur les siens, cherchant à justement s'assurer qu'il ne partirait pas dans la seconde.

-« Je n’avais rien d’important à faire, je comptais rester à la maison et traîner. »

Woo Sung hocha doucement la tête pour acquiescer. Sa réponse le rassurait, même si ce n'était pas grand-chose. Il se serait senti trop coupable de lui faire chambouler ses plans par petits caprices. Surtout qu'habituellement, il n'agit pas comme ça... Depuis qu'ils se connaissent, le chanteur n'avait probablement jamais été aussi … ''demandant'' en attention et n'avait jamais eu autant besoin d'être rassuré non plus.

-« Tu peux même rester à la maison ce soir si tu veux, ça ne me dérange pas. »

-« C'est bientôt à toi que je devrai payer une moitié de loyer plutôt qu'à Antonio...! » répondit-il avec un petit rire nerveux.

Bon, il ne passait pas TANT de temps chez Hyun Jae non plus... mais il lui arrivait d'être sans doute d'être trop souvent ici, oui. Il n'avait pas vraiment répondu à sa proposition, au final. À vrai dire, c'était parce qu'il ne savait pas quoi lui dire. C'était gentil et il avait envie de rester comme toujours, il voulait toujours passer plus de temps avec lui. C'était sa chance d'essayer de mieux le connaître, de le voir sourire et de pouvoir simplement apprécier sa présence, être reconnaissant du fait qu'il était en vie et choisissait de lui accorder son temps à lui. Cependant... Ça devenait dangereux aussi... Woo Sung avait conscience du fait qu'il devenait plus émotif, plus vulnérable, plus lourd à supporter... Il ne voulait pas écraser Hyun Jae et il était sûrement mieux qu'il ne voit pas cette facette de lui. Non? Coincé entre deux réponses, il préférait se dire qu'il verrait en fonction de l'évolution de la journée. Peut-être qu'au final, le légiste se rétracterait et lui serait reconnaissant de ne pas avoir directement accepté, puisque cela l'embarrasserait en définitive. Le sujet changea venant sur sa famille, spécifiquement sur ses mères. Woo Sung avait profité de la légèreté du sujet pour essayer de le rassurer, le taquinant avec tendresse.

-« Je sais. »

Son faux air boudeur vint transformer son cœur en guimauve, le trouvant trop adorable d'ainsi se prêter à ses blagues de bas étage. Il lui expliqua ensuite comment c'était possible, détaillant un peu plus l'histoire parce que sinon... c'était facile de ne pas trop comprendre la différence entre comment c'était possible en Australie et ici. Après tout, il ne serait pas étonnant que des couples LGBT usent du même stratagème que ses mères ne l'ont fait ici. Mais, en Australie, c'est maintenant légal et ses deux mères sont officiellement ses parents. Ça ne change que quelques petits détails, mais au niveau juridique et ouverture d'esprit du pays, c'est beaucoup.

-« Oh d’accord. C’est une jolie histoire. »

Un fin sourire étira ses lèvres et il hocha à nouveau la tête, partageant bien son avis.

-« Il en faut bien quelques-unes dans la vie~ Sinon... » commença-t-il avec une pointe d'enthousiasme qui s'éteint alors que sa réflexion s'avançait.

Il baissa les yeux, s'efforçant toutefois à garder le sourire.

-« Sinon... on n'aurait plus envie de se lever le matin~ » força-t-il, tentant de feindre le même enthousiasme.

Si seulement les choses étaient aussi simples... Malheureusement, il faut bien plus que quelques ''jolies histoires'' dans une vie pour la rendre désirable, selon certaines personnes. Tous ne sont pas aussi simplets que lui, il le sait, il l'a appris durement...

-« Je crois que j'ai vraiment trop bu hier... ça me met le cerveau à l'envers... » prétexta-t-il avec un petit rire nerveux. « Mais... quand je pose ma tête sur ton épaule, il se remet tranquillement à l'endroit... Donc, je vais te la voler encore... » ajouta-t-il avec un petit sourire tendre, en relevant les yeux vers les siens, quelques secondes.

Ce n'était pas complètement faux. L'alcool de la veille ne devait pas l'aider à avoir un bon contrôle, puisqu'il continuait à avoir ce fichu mal de tête, malgré les cachets. Il ne mentait pas non plus au sujet de son épaule, il se sentait rassuré et en sécurité, lorsqu'il posait ainsi sa tête contre lui. Chose qu'il refit d'ailleurs, se réfugiant dans cette douceur qui l'apaisait. Woo Sung répondit à ses questions sur sa tante, ne lui cachant pas la vérité, mais n'allant pas dans les détails trop lourds qui n'avaient pas besoin d'être dit. Leur relation n'était pas mise à mal parce que Hyun Jae ne savait pas exactement pourquoi le chanteur n'avait pas la force requise pour voir sa tante Bea avant le mardi... Étant aux demies confidences, il lui avoua aussi une hypothèse expliquant son oubli qui paraissait si impensable aux yeux du légiste. Alors qu'il était tout à fait compréhensible, sous une certaine lumière.

-« Pourquoi est-ce que je ne le serais plus ? »

-« Parce que... j'aurais été aveugle... » murmura-t-il d'une voix à peine audible, s'étranglant presque sur les mots.

La réponse était sortie d'elle-même, Woo Sung avait peiné à la retenir, mais avait réussi à la couper avant qu'elle ne devienne trop compromettante. Il savait qu'un jour, il devrait lui raconter... Un jour, il devrait cesser d'être égoïste et penser au bien de Hyun Jae en premier, donc, il expliquer pourquoi rester avec lui était dangereux et la chose à ne pas faire... mais il ne voulait pas tout briser maintenant, vraiment pas.

-« Je n’ai pas l’intention de partir. »

Il sentit son cœur se serrer douloureusement en entendant ces mots. Il voulait les entendre... mais en même temps, le chanteur se retenait de lui demander de ne plus jamais les lui dire. Ce n'était pas raisonnable, ça lui rendait les choses encore plus difficiles... Hyun Jae devait se faire une image idéalisée de lui, c'est pour ça qu'il disait ça. Le jour où il saurait tout, il se sauverait en courant. Tout naturellement. On appelle ça l'instinct de survie, après tout. Le blond ne dit donc rien, n'ayant pas le cœur à lui admettre qu'il changerait bientôt d'idée. Il préféra changer le sujet, tentant de revenir sur quelque chose de plus léger avant de trop en déballer. Entendre son rire vint doucement desserrer les liens qui étouffaient son cœur, lui permettant de battre normalement à nouveau.

-« Bien sûr que non. C’est juste être honnête avec soi-même. »

-« Honnête avec soi-même ou te dire ce que tu veux entendre? » demanda-t-il avec une esquisse de tendre malice.

Bon, c'était les deux... non? mais ça, il ne va pas le dire si facilement! Il changea plutôt le sujet, essayant de définitivement s'éloigner des sujets dangereux et douloureux. C'était mieux pour Hyun Jae, ça ne gâchait pas sa journée, c'était mieux pour lui, ça ne le forçait pas à admettre l'inadmissible à son ''ami''... Ça brise un peu l'ambiance d'admettre qu'on se sent coupable de la mort de sa petite amie, non? Ça brise un peu tout, en fait. Donc, mieux valait parler de manger! Même s'il n'avait pas faim...

-« Oh mais pourquoi pas. L’idée de te voir cuisiner me plaît plutôt bien ~ »

Cette réponse lui arracha un petit rire de surprise. Non, il ne s'y attendait pas du tout.

-« C'est si spécial de me voir cuisiner? » demanda-t-il, étonné.

Il se demandait ce que ça avait de particulier! Woo Sung allait d'ailleurs lui demander ce qu'il désirait manger alors, mais il fut happé par son regard. Ses yeux qui gardaient jalousement ce secret qui échappait au musicien... Parfois, il craignait que leur secret ne soit qu'ils réussissent à voir clair à travers ses masques. Vu combien Hyun Jae arrivait à le saisir, sans mots précis... c'était une hypothèse. Se faire ainsi regarder le rendait nerveux, mais il n'arrivait pas à détacher son regard du sien pour autant. S'il baissait les yeux, son aîné allait encore plus s'inquiéter, non? Mais s'il continuait à le fixer ainsi, il allait voir son trou noir et y être aspiré avant d'être dévoré par ses démons! Alors qu'il allait flancher et allait baisser les yeux pour le protéger, il fut surpris de le voir se rapprocher puis perdu de sentir ses bras passer autour de lui. L'australien appréciait le geste, bien évidemment, beaucoup trop, mais il ne comprenait pas... Il lui fallut quelques mots pour qu'on ne l'éclaire et qu'il ne se détende, lui rendant son étreinte avec reconnaissance. Il s'abandonna à sa chaleur et sa douceur, s'y réfugiant complètement, ne se concentrant que sur ses sensations... Sa peau chaude sous ses doigts, contre sa joue... Son parfum dans lequel il baignait... La sensation de ses caresses réconfortantes et ô combien agréables dans ses cheveux... Il se laissa tant aller qu'il chercha à en avoir plus, le resserrant plus qu'il ne s'était jamais permis de le faire. C'était rassurant son corps chaud et plein de vie dans ses bras. C'était probablement une des meilleures sensations au monde... mais comment l'expliquer?

Woo Sung finit toutefois par se calmer, grâce à la patience et aux attentions de Hyun Jae et il relâcha son étreinte. Un long moment s'écoula cependant, puisqu'il prenait bien son temps pour apprécier ce câlin, apprécier cet instant et le graver dans sa tête. On a tendance à prendre les petites choses pour acquis... mais une fois qu'on sait combien il est douloureux de les perdre, on les savoure plus que tout! Il avait pris soin de le remercier, comme toujours, par un délicat baiser au creux de son cou, même s'il faut admettre qu'il avait été si léger qu'il est possible que le légiste n'ait rien senti. Le chanteur avait ensuite cherché à le rassurer à son tour, lui disant qu'il allait bien. Son sourire s'agrandit malgré lui en le sentant coller davantage sa joue contre sa main. S'il n'en tenait qu'à lui, il ne l'aurait pas lâché... il serait toujours blotti dans ses bras, à rechercher un maximum de contact. Il pouvait donc comprendre, dans une certaine mesure et était toujours rassuré de sentir qu'il n'était pas le seul à apprécier.

-« Si je devais le faire à chaque fois que j’en ai envie, je serais collé à toi 24h sur 24h. »

-« Hmmm... Je crois que ça rendrait certaines tâches un peu compliquées! » dit-il pour le taquiner, alors qu'au fond, il était attendri.

Il continua sur son élan, essayant de définitivement s'éloigner de la lourdeur qu'il s'obstinait à tenter de cacher. Le sujet de la douche vint alors pointer le bout de son nez. C'était léger, ça ressemblait à ce qu'ils avaient l'habitude de se dire comme bêtises!

-« Navré mais non, ça dépend mes humeurs. »

Une expression déçue vint se peindre sur son visage, alors qu'il se prêtait au jeu du petit Woo Sung habituel qui va bien. À force de le feindre, ça lui reviendrait pour vrai, non? Seul...? Pas nécessairement. Avec Hyun Jae? Il y avait des chances que ça fonctionne, oui.

-« Je te préviendrais la prochaine fois, comme ça tu pourras même te joindre à moi si tu veux. »

-« J'attendrai ce message avec impatience alors! » répliqua-t-il, sans attendre une seconde, son sourire lui étant revenu.

Mais si ce message lui était vraiment envoyé... Viendrait-il? Ça, c'était une autre question... Certes, il en aurait envie, mais la décence et faire un minimum preuve d'humanité voudraient qu'il ne vienne pas non... qu'il n'entraîne pas le pauvre Hyun Jae dans quelque chose dont il ne sortirait jamais vivant... Woo Sung sursauta légèrement en sentant sa main sur sa joue et lui lança un regard interrogatif. Était-ce une coïncidence..? Ou il lisait clairement en lui? Il se mordilla l'intérieur de la lèvre inférieure en baissant les yeux, qu'il finit par fermer en pressant davantage sa joue contre sa paume qui lui réchauffait l'âme. Le blond ouvrit les yeux, surpris et confus en sentant ses lèvres contre son front. Il avait beaucoup trop apprécié le geste qui lui avait fait raté un battement de cœur.

-« Avec toi, c’est toujours quand tu veux. »

Son cœur se serra à nouveau, il était autant attendri qu'il ne se sentait coupable... Il se mordilla l'intérieur des lèvres pour s'empêcher de le supplier de ne pas dire ce genre de choses. S'il le connaissait vraiment, jamais il ne dirait ça... Ces mots lui faisaient tellement plaisir pourtant! Mais, une personne comme lui ne les méritait pas... Woo Sung esquissa plutôt un sourire, il ne voulait pas gâcher sa journée, il voulait lui faire passer un bon moment... Il vint délicatement prendre sa main qui caressait sa joue et se leva, gardant sa main dans la sienne.

-« Que veux-tu que je te cuisine, alors? » demanda-t-il en l'invitant à se lever aussi. « Cela dit... je n'ai jamais cuisiné avec quelqu'un collé à moi... donc... il faudra m'aider un peu! » ajouta-t-il en le tirant vers lui.

Oui, oui, il le prenait aux mots. Hyun Jae avait dit qu'il voudrait être collé 24h sur 24 à lui? Bah... il allait être longtemps collé à lui, pour commencer. Il le laisserait se placer comme il en avait envie, cela dit et tenterait d'improviser pour le reste! C'était dangereux d'être si proche, puisqu'il était si facile pour lui de sombrer et succomber à son affectueuse chaleur... Mais comme ça, le légiste ne pourrait plus voir les ombres de tristesse qu'il voulait lui cacher, non? Il ne s'inquiéterait plus et passerait un bon moment~ C'était du moins le but naïf du plus jeune, le ménager avec tendresse.

panic!attack


Time that we can’t turn back.
The never ending kisses. Your firm reaction. I wanna make you soft, want you to spin around. I wanna cherish it but my heart takes the lead hold on, hold on, hold on. You look so good. Common baby ! Your taste is so good just like candy on my lips... So good if you want me I can take it slow..
avatar
Rang Unicorn

✮ MESSAGES : 134
✮ DATE D'INSCRIPTION : 04/06/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 25/02/1993
✮ AGE : 25 ans
Rang Unicorn

✮ MESSAGES : 134
✮ DATE D'INSCRIPTION : 04/06/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 25/02/1993
✮ AGE : 25 ans

Revenir en haut Aller en bas
Hier à 22:40
Voir le profil de l'utilisateur



I think you broke my brain...


Hyun Jae n’était pas un garçon comme les autres, probablement que Woo Sung s’en était déjà rendu compte… Ou probablement pas. Mais pourtant c’était bel et bien le cas. Sa vie avait commencé différemment de toute vie normale. Il n’était qu’un bambin qu’on l’avait déjà condamné à rester enfermé sans jamais connaître l’extérieur, sans jamais savoir ce qu’était le ciel ou la mer, pas même le soleil. Personne ne lui en parlait et parce qu’il ne sortait jamais des quatre murs dans lequel il était séquestré, il ne pouvait pas connaître des choses aussi existentielles. Tout ce que lui avait montré ses géniteurs, à l’époque, lui croyait que c’était normal puisque c’était tout ce qu’il avait, c’était tout ce qu’on lui inculquait, tout ce qu’il voyait. Comment aurait-il pu croire qu’il existait un tel monde dehors alors qu’il n’avait jamais eu vent de quoi que ce soit ? Son cœur était vide de sentiments, vide d’émotion… Il n’éprouvait rien, subissait en silence les coups qu’on lui infligeait, acceptant les sentences qu’on lui donnait, ne réclamant jamais à manger si on ne lui en amenait pas, ne demandant pas de douche si ses parents ne l’y autorisait pas, même pour les toilettes, il ne faisait qu’accepter son triste destin sans jamais rien dire. On l’avait éduqué comme un animal dans une cage, on l’avait maltraité, on avait voulu le rendre fou et incapable d’avoir une vie similaire à celles des autres… Alors, oui, il n’y avait rien de plus surprenant qu’à songer que son enfance, son passé, n’était pas comparable à la norme. Il fut une période où il croyait que c’étaient les autres qui n’étaient pas normaux toutefois il avait très vite compris qu’il se trompait, fasciné par cet univers qu’il découvrait tandis qu’on lui offrait enfin sa liberté. Sa personnalité, sa mentalité était incroyable… Il avait le comportement d’un enfant parfois, il était tellement naïf, tellement doux et tellement innocent. Il souriait au monde parce qu’on lui souriait en retour, il avait une chaleur abondante au creux de l’âme malgré ses profondes cicatrices qui ne disparaîtraient jamais. Hors, parallèlement, il était un garçon très intelligent, observateur, discret et réservé… Il pensait différemment que la majorité de la population, il s’intéressait à des tas des choses -  bizarres ou non – Il faisait preuve de compassion, de pitié, de tendresse également cependant il ne connaissait pas la rancune, l’amertume ou même la culpabilité. Pour lui, il y avait du bon dans chaque individu. Il y avait une raison à chaque acte, à chaque parole, certaines plus douloureuses à entendre que d’autres.

C’était le pourquoi, certainement que s’il avait connaissance de ce qui tourmentait le musicien, il l’écouterait avec attention et plutôt que le rejeter, plutôt que le fuir, Hyun Jae le soutiendrait en restant à ses côtés. Il avait connu le pire… Si la police ne s’était pas infiltrée chez lui ce jour-là, il serait peut-être mort à l’heure qu’il était. Il n’aurait jamais eu vent de ce monde fascinant dans lequel il vivait aujourd’hui, il n’aurait jamais su ce que c’était que de rire et de sourire, même de sentir son cœur se briser… Woo Sung n’avait pas idée à quel point, en réalité, sa présence à ses côtés était comme une pommade apaisante déposée sur son âme. Il lui donnait ce que l’étudiant n’avait jamais pu avoir à l’époque… Il lui faisait découvrir des tas de nouvelles choses, des tas de nouveaux sentiments. Il prenait soin de lui comme personne, il était ce soleil qui brillait au-dessus de lui et la raison de la majorité de ses sourires. Il se dévalorisait trop parce qu’il était assurément bien plus merveilleux que ce qu’il pensait.  

Un rire léger, sincère mais surtout amusé traversa la barrière de ses lèvres à la réaction de son vis-à-vis qui n’en ratait jamais une pour plaisanter et le taquiner. « Je sais, je sais » Rigola le futur légiste. Ses prunelles se dressèrent vers le ciel ensuite à ce que le chanteur rétorquait ensuite. Devait-il expliquer tous ces mots ? « C’est une façon de parler, idiot. » Il ne mentionnait pas le striptease à proprement parler, il le mentionnait dans le sens où Woo Sung appréciait se déshabiller un peu trop souvent et n’importe où. Une chose pour laquelle Hyun Jae était incapable. Ce n’était pas qu’il était pudique pour autant cela dit, il était juste plus réservé et n’avait pas envie que tout le monde puisse voir son corps. C’était censé être quelque chose d’assez intime, non ?

Son sourire ne s’effaçait pas de son visage, ses yeux se noyant dans les siens alors que l’éclat sur ses lèvres s’élargit quelque peu. « Qui a dit que j’étais plus raisonnable ? » Comme tout le monde, il prenait sur lui… Il se maîtrisait hors ce n’était pas l’envie qui manquait. Il avait tout simplement peur de ce qu’il se passerait s’il acceptait d’aller plus loin alors il se retenait, n’osant pas s’approcher de trop près par peur de s’y brûler. Pourtant, les sous-entendus étaient assez clairs, il savait ce que l’autre jeune homme désirait, tout comme lui mais… Il y avait ce quelque chose qui l’empêchait de faire le premier pas. Et si, au bout du compte, Woo Sung ne voulait pas de lui ? De quoi aurait-il l’air ? Hyun Jae jouait au fier en sa présence cependant il était bien moins confiant mentalement que ce qu’il laissait exprimer devant son vis-à-vis.

Néanmoins, malgré ce trait de sa personnalité, il n’en restait pas moins quelqu’un de franc et honnête. Il n’y avait jamais de demi-mesure avec lui, il n’était pas en mesure de mentir, particulièrement lorsqu’il s’agissait de sentiment d’ailleurs. Quand il s’attachait à quelqu’un, il ne le faisait jamais à moitié. Il donnait tout, à cent pourcents. Et c’était toujours sincère. L’une des raisons pour laquelle, il n’avait pas cherché à analyser l’importance de ses mots, se content de dire ce qu’il pensait. C’était la vérité… Il n’avait que faire de voir Woo Sung se déshabillait de lui, ce n’était pas ce qui le rendait formidable. C’était un tout pour lequel lui ne serait sûrement pas en mesure de le décrire à haute voix. Il le supportait parce qu’il lui apportait un sentiment agréable, un sentiment de légèreté, un bien-être inouïe et une sûreté inexplicable. Il n’avait pas besoin de grand-chose pour sourire en se tenant auprès de lui… Il lui suffisait de le contempler, de l’écouter et le tour était si vite joué.

Son esquisse se fit plus attendri, un brin d’amusement s’y reflétant au travers tandis qu’il l’écoutait. « Tout. » Ce n’était pas que sa cuisine ou sa musique qu’il aimait, c’était vraiment tout ce qui le concernait. Ses qualités, comme ses défauts, il les appréciait tous. Il adorait cette petite bouille d’homme qu’était le musicien et celui-ci était bien plus exceptionnel que ce qu’il ne croyait. « J’aime être avec toi, c’est tout. » Ah, oui, en effet, cette innocence le perdrait un jour. Il était trop bon et trop honnête pour son propre bien. Peut-être que dans le fond, il avait conscience qu’il s’agissait de mots dont Woo Sung avait besoin d’entendre et lui n’éprouvait aucune envie de les garder pour lui. Son camarade avait le droit de savoir ce qu’il en pensait après tout. Ses phalanges continuaient de lui choyer tendrement sa main tandis que tout aussi naturellement, il l’invitait à rester avec lui si le chanteur le souhaitait. « Je ne t’invite pas chez moi pour que tu me paies quoi que ce soit. » Répondit le futur médecin avec les sourcils froncés, faussement sévère. Il l’invitait parce que ça lui faisait plaisir, parce qu’il n’était pas rassuré de le laisser seul actuellement et parce qu’il avait envie d’être à ses côtés pour le réconforter. Woo Sung semblait atrocement en avoir besoin bien qu’il semblait refuser de le rétorquer ouvertement… Et non, ce n’était pas parce que le jeune homme n’avait pas donné de réponse, que Hyun Jae avait l’intention d’abandonner l’idée. Il verrait bien au moment venu.

Le sujet se dirigeant sur autre chose, il écouta ses explications en silence, heureux d’entendre qu’au moins, le musicien avait l’air d’avoir eu une enfance chaleureuse. Il paraissait avoir reçu beaucoup d’amour et rien qu’à l’entendre, c’était attendrissant. Hors, derrière cette tendre histoire avait l’air se cacher une histoire plus sombre, plus triste qui lui compressait le cœur rien qu’à l’écouter. Il n’avait jamais visualisé la vie de cette façon… Peu importait à quel point celle-ci avait pu tenter de le mettre à terre, il n’avait jamais ressenti cette non-volonté à se lever le matin… La vie était un challenge et si on souhaitait la vivre correctement, il fallait l’affronter, peu importait ô combien les embûches et les obstacles étaient difficiles à surmonter. Il partait du principe que s’il souriait à la vie, elle finirait par lui sourire tôt ou tard. On lui avait donné cette chance de pouvoir être libre, de pouvoir aller de l’avant et de découvrir ce dont il avait été privé pendant si longtemps... S’il commençait à détester la vie, comment pourrait-il la vivre dans ce cas ? Tout ce dont il put lui donner comme réponse fut ce doux sourire qu’il lui arbora avant de se placer correctement et lui offrir volontiers son épaule pour que son ami s’y repose. Elle était là pour ça.

L’attitude de Woo Sung n’était pas pareille que d’habitude, autant ses gestes que les mots qu’il énonçait et ça, ça avait le don d’inquiéter le plus vieux qui ignorait comment réagir. Il agissait comme son cœur le lui dictait toutefois il ne savait pas si c’était le bon comportement à adopter ou pas. Réellement, il ne saisissait pas pourquoi le chanteur avait besoin de s’assurer qu’il était toujours là, quel genre de lourd passé ses paroles cachaient-elles… C’était étrange et intriguant. « Parce que tu aurais été aveugle ? » Le reprit-il de plus bel, surpris. « Comment ça ? » Non, Hyun Jae avait beau y réfléchir, tourner les choses des millions de fois dans son esprit, il ne comprenait pas… Cependant, comme si c’était une évidence à ses yeux, il n’avait pas attendu très longtemps avant de lui répliquer et de l’assurer qu’il ne comptait pas s’en aller. Jamais. Il l’acceptait tel qu’il était, pour ce qu’il était et tout ce qu’il avait pu vivre auparavant n’avait aucune importance. Chaque être-humain avait ses propres cicatrices, n’est-ce pas ?  

« Pourquoi pas les deux ? » Puisque ça l’était sûrement non ? Lui serait plus que ravi d’entendre qu’il lui manquait mais ça n’avait jamais fait de mal à personne d’être honnête avec soi-même non plus. Si lui était à la place de son vis-à-vis en cet instant, il n’aurait certainement pas hésité à lui avouer que le temps se faisait longtemps et qu’il avait sincèrement hâte de le voir, le pourquoi il était heureux que le musicien soit venu lui rendre visite un jour plus tôt. « Ça l’est. » Le sourire aux lèvres, Hyun Jae choisit volontairement de ne pas en dévoiler plus du fin fond de sa pensée. Le voir cuisiner le rendait encore plus charmant qu’il ne l’était déjà à l’origine, ça avait un aspect quelque peu sensuel et attirant. Toutefois il estimait que ce n’était pas le moment pour lancer de tels sous-entendus, pas maintenant alors qu’un mystère indescriptible, une souffrance inexplicable, tournoyait lourdement au-dessus de la tête du chanteur. Il n’avait rien dit, restant silencieux tandis qu’il l’observait, cherchant dans son regard des réponses à ses questions muettes sans rien y obtenir… La suite avait été machinale, ses bras s’étaient frayés un chemin sous les siens, le forçant à se blottir contre lui alors que ses doigts lui câlinaient tendrement ses cheveux blonds. Non, l’étudiant ne prononça plus un mot, laissant au plus jeune le temps de se tranquilliser, d’apprécier cette étreinte qu’il lui offrait et un sourire plus triste prit forme sur ses lèvres en le sentant s’agripper à lui avec plus de force. Il n’était pas devin… Il ne savait pas ce qui se passait dans la tête du musicien en cet instant néanmoins il espérait réussir à le réconforter, à lui donner tout ce soutien dont il avait besoin et si ce n’était pas suffisant, ce n’était pas grave, il continuerait encore et encore jusqu’à ce que toute sa peine entière ne soit effacée.

Pour rien au monde, il n’aurait voulu briser cet instant qui était si précieux à ses yeux… Pour certains, ce n’était certainement pas grand-chose, pour lui, c’était tellement énorme. Recevoir ne serait-ce qu’un petit zeste d’affection suffisait à accentuer cette flamme qui vivait dans son cœur, ça l’attendrissait, ça le perdait… Il adorait ça. Peut-être même un peu trop, et encore plus lorsque c’était Woo Sung qui le touchait de cette façon. « N’est-ce pas ? » Rît-il avec innocence, pensant lui aussi que ce serait compliqué s’il restait collé à lui sans jamais daigner lui laisser un peu d’espace pour respirer. Probablement la raison pour laquelle il prenait sur lui à chaque fois afin de ne pas se montrer trop collant.
Du mieux qu’il le pouvait, le futur légiste essayait de ne pas trop brusquer le musicien, de détendre l’atmosphère malgré cette inquiétude qui persistait à rester dans son cœur et ne pas s’en aller. Le chanteur avait beau le taquiner, plaisanter, il savait qu’à l’intérieur, c’était différent… On ne pouvait pas soigner des cicatrices si facilement, pas vrai ?  « J’essaierais de ne pas oublier alors ~ » Le taquina-t-il gentiment.

Ses prunelles n’avaient de cesse de le contempler, ses tracas se lisant certainement dans ses pupilles tandis que, incapable d’y résister, il n’avait pu s’empêcher de se rapprocher afin de lui embrasser suavement le front. C’était sa manière silencieuse de se donner à lui, de lui montrer qu’il ne l’abandonnerait pas et ce, quelles que soient les raisons de ses tourments. Il lui rendit alors son sourire avec tendresse, déclarant ne pas savoir quoi vouloir à manger avant de se lever. Sa main libre se cala délicatement contre son torse lorsque le plus jeune le tira vers lui et il ne put guère retenir cette esquisse attendrie et pleine de candeur qui égayait son visage. « Cela risque d’être compliqué tu sais ? » Mais, ce n’était pas déplaisant… Pas du tout même. Si bien que Hyun Jae profita de l’occasion pour enrouler ses bras autour de sa taille et revenir se blottir contre lui. Woo Sung ne venait-il pas de sous-entendre qu’il était d’accord pour de telles initiatives ? « Pourquoi ne pas simplement commander quelque chose ? Au moins, on pourrait rester tranquilles et faire ce qu’on veut. » Oh, en effet, ça s’était une excellente idée ! Il en était même plutôt fier. Son sourire s’élargit à cette proposition tandis qu’il se décalait de quelques centimètres – sans briser l’étreinte – l’observant de ce regard doux et innocent dont seul lui avait le secret. « T’en penses quoi ? » Ainsi, ils pourraient également se reposer et profiter du temps d’attendre pour rester ensemble.  

panic!attack


Change the colors of the sky and open up to the ways you made me feel alive, the ways I loved you.
avatar
Rang Rabbit

✮ MESSAGES : 159
✮ DATE D'INSCRIPTION : 19/05/2018


✮ AGE : 28 ans
Rang Rabbit

✮ MESSAGES : 159
✮ DATE D'INSCRIPTION : 19/05/2018


✮ AGE : 28 ans

Revenir en haut Aller en bas
 

I think you broke my brain... PV Hyun Jae

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Brain Drain to Brain Gain (Emeagwali)
» Choi Seung Hyun
» Baek Hyun [a finir]
» Kim Dae Hyun. Construisons un futur ensemble
» Help me to write a song for my solo |ft Jung Jae Hyun|

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seoulmates :: Les quartiers de Séoul :: Insadong (인사동) :: Quartiers résidentiels :: Appartements-