CalendrierCalendrier  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Partagez | .
 

 Au clair de la lune [Haneul & Rukia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Mer 13 Juin - 22:02
Voir le profil de l'utilisateur


Au clair de la lune.
Haneul & Rukia
Les choses étaient vraiment devenues complexes dans sa vie.. Sa relation avec son « fils » adoptif était désormais bien différente de quand l’homme qu’il aimait, le père de cet enfant était parmi eux. Il sait que ce qu’il faisait était immoral, mais il ne pouvait pas nier le fait qu’il lui faisait de l’effet. Il ne sait pas comment il doit le voir, ni comment lui dire d’arrêter d’essayer de l’avoir dans son lit.. Il a de plus en plus de mal à lui résister et quelque part, cela l’effrayait complètement. L’amour était vraiment un sentiment qui vous mettait dans une situation complètement folle et, le mot était faible. Au fond, quand il y pense, il se disait que peut-être ce serait bien qu’ils arrêtent, pourtant cet essaie lui plaisait. Franchement, est-ce qu’il était devenu si faible pour résister à des avances ? Rukia tenait à Jae Won. Vraiment beaucoup, plus qu’il ne devrait l’être. De plus, il y avait aussi cette envie de pouvoir remonter sur scène comme autrefois. Il tenait à son boulot actuel, mais c’était différent.. Rien ne pouvait remplacer l’adrénaline qu’il ressentait devant des fans.. Ce sentiment, il l’avait retrouvé lors de cet événement organisé par un site crée par le gouvernement. Un site de rencontre apparemment. Si son ami et ex bandmate ne lui en avait pas parlé, il n’aurait pas été au courant et aurait manqué une occasion en or de s’amuser à nouveau comme par le passé. Parce qu’il s’était vraiment amusé même si, il doute que son message soit passé. Après tout, il avait chanté en Coréen alors oui.. Autant dire que ce n’était pas aisé de comprendre une langue étrangère. Toutefois, le japon reste ses origines.. Il ne compte pas les renier même si, il aime la Corée, on ne peut pas dire qu’il a réellement appris à les découvrir amplement. Comme au Japon et pourtant… Osaka lui manquait terriblement. Disons que c’était le berceau du personnage qu’il était aujourd’hui. Il inspire et expire. Ce n’était vraiment pas simple comme position.

Il lève la tête en direction du ciel.. Aujourd’hui, on ne voyait pas vraiment les étoiles.. Le problème des grandes villes, c’est qu’avec toute cette pollution qui émanaient d’elles.. Elles faisaient disparaître ces merveilles. Il aimait parfois les regarder et s’imaginer que là-haut, on veillait sur eux.. Il ne tremblait pas devant la mort. En réalité, il s’est même dit que cela serait bien de dormir pour l’éternité, il avait même prié pour que l’Ange de la Mort vienne frapper à sa fenêtre, pour se rappeler qu’il devait vivre en la mémoire de l’homme qu’il a aimé, de son grand-père. Quant à ses parents ? Ils lui sont totalement inconnus, mais cela ne lui faisait rien. Il n’avait pas besoin de savoir d’où il venait.. Même si ce fut « court », il a reçut de l’amour de son grand-père et c’était ce qui comptait le plus à ses yeux. Il a fait sa vie et ne regrettait rien de ses choix. Il ne regrettait pas d’avoir arrêté la musique pour vivre auprès des deux personnes qui lui ont offert une famille. Une famille qui lui a manqué. Cependant, même s’il formait une nouvelle famille avec Jae Won.. Il y avait beaucoup de choses sur lesquelles, il ne pouvait pas supprimer. Il sait que Jae Won sait que ses sentiments ne sont pas réciproques et pourtant, il est patient.. Son amour est à la foix rassurant et, quelque part pénible dans le sens, qu’il s’en veut de ne pas lui donner ce qu’il veut.. De l’avoir fait souffrir autant d’années. Malgré la discussion qu’ils ont eue… Il n’arrêtait pas de se dire qu’il était coupable d’avoir séduit sans le vouloir son beau fils, se disant que cela a joué un rôle vers ces dernières années dans ce léger malaise entre le père et le fils.

Toutefois, malgré cette culpabilité.. Il se sent bien quand ils le font.. Jae Won lui fait oublier tout et quelque part.. Le voir autrement que comme un petit garçon, ce n’est pas difficile. Il était très beau, difficile de résister à cela. Physiquement, il lui plaisait même si, il s’en voulait de ressentir cela envers son cadet. Toutefois, il était mal placé pour mettre une barrière par rapport à l’âge. Ah vraiment, qu’est-ce qu’il aurait aimé voir les étoiles.. Il était sortir, car il n’avait plus de cigarettes et de cigares. Il avait terminé de boucler son chapitre sur lequel, il était dessus depuis un moment.. Finalement, entrant dans un bar tac, pour sa consommation personnelle, quand il en sortit, il décida de profiter un peu pour flâner dans les rues de tokyo.. Jusqu’à ce que soudainement, il fût interpellé par cette silhouette féminine qui semblait complètement perdue dans ses pensées. Peut-être qu’elle était un peu saoule ? Il ne sait pas. Raison pour laquelle, il se dirige vers elle, en tant qu’adulte, il ne pouvait pas rester de marbre face au fait qu’une jeune femme soit victime d’agression à cause de l’ivresse. Finissant par s’approcher d’elle, le mangaka finit par lui demander :

 «Excusez-moi, vous allez bien ?»
Codage par Emi Burton


slowly, but surely I begin to open my heart again to this person close to me,
whom I lost sight of, lost in this fog
©crack in time
avatar
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 195
✮ DATE D'INSCRIPTION : 23/03/2018


✮ AGE : 36 ys
Atsuchi Rukia
Into an endless night, my eyes suddenly openedInto an endless night, my eyes suddenly opened
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 195
✮ DATE D'INSCRIPTION : 23/03/2018


✮ AGE : 36 ys

Revenir en haut Aller en bas
Dim 17 Juin - 15:34
Voir le profil de l'utilisateur
Au clair de la lune
«Ca n’arrivera pas je te dis. Ni ce soir ni un autre soir d’ailleurs » J’avais un sourire au coin des lèvres tandis que je poussais légèrement le jeune homme qui s’était rapproché de moi. Il fronça les sourcils et il me fut aisée de lire sa frustration dans son regard alors que pourtant, je m’amusais de cette situation.  Je devais admettre qu’il n’était pas désagréable, son physique ne me laissant pas insensible tout comme ses muscles dessinés que je pouvais deviner en posant mes mains sur son corps pour le repousser. Pour autant, je n’étais pas intéressée par un rapprochement avec le jeune homme, ignorant ce que ça pouvait amener de bon entre nous. Je n’étais en soi, pas contre l’idée de partager un moment charnel avec lui mais je ne voulais rien de plus qu’un petit écart dans cette relation de collègues. J’ignorais ce qu’il avait en tête et je n’avais pas envie de gâcher mon environnement de travail en amenant des tensions inutiles. Je ne voulais pas de relation sérieuse, loin de là, et il m’était impossible de savoir ce que lui désirait réellement. On semblait partager le même désir l’un pour l’autre mais cela me semblait risqué de jouer avec le feu… Toutefois, c’était aussi ce qui rendait cette limite à ne pas franchir si tentante et je me doutais bien, qu’un jour ou l’autre, cela allait finir par arriver. Je préférais pour le moment continuer ce jeu du chat et de la souris. Ainsi, je décidai de m’éloigner, passant à côté de lui sans lui jeter un nouveau regard pour me diriger de l’autre côté du bar. J’avais terminé mon service mais je ne comptais pas partir du lieu aussi rapidement alors que la soirée battait son plein. La musique était agréable et enfin je pouvais danser à mon tour, profitant des effets qu’avaient pu avoir l’alcool sur ma personne. J’avais envie de bouger au rythme de la musique, oubliant un instant tous mes tracas quotidiens pour m’envoler ailleurs. Cela me faisait toujours du bien, même si la fatigue venait très vite alourdir mes mouvements.

Il était très tard, certainement l’heure pour moi de rentrer et de dormir. Mon corps allait finir par s’écrouler si je continuais à prendre aussi peu soin de moi, mais je ne pouvais pas m’empêcher de vivre ma vie de cette façon. J’avais du mal à tout gérer mais je m’en sortais quand même, même si je poussais un petit peu trop mon corps vers ses limites. Je retournais ainsi derrière le bar, attrapant discrètement un dernier shot, puis je m’éclipsais dans les vestiaires pour récupérer mes affaires et afin quitter ses lieux que je pouvais considérer comme mon second foyer, au vu du temps que j’y passais. Je soupirais une fois à l’extérieur, fatiguée d’avance par les quelques minutes qu’il me restait avant de retrouver mon lit, ou mon canapé selon mon état en arrivant dans mon petit appartement. Un appartement bien vide et dans un état lamentable, un peu comme ma vie finalement. Alors que je marchais, un peu de travers, j’avais les idées ailleurs et mes pensées se mélangeais les unes avec les autres, m’empêchant d’avoir un réel fil conducteur. Je pensais à la fois à mes cours, aux différents articles que je devais rédiger pour mes professeurs, mais aussi au travail et sans surprise, à ma vie sentimentale. Si je n’avais personne dans ma vie, mon cœur était toujours en miettes. Je n’arrivais pas à recoller tous les morceaux, comme-ci de pièces me manquaient encore. Je me demandais où elle se trouvait, peut-être dans ce vieux taudis où j’avais vécu avec Jung Ho et ses amis. Peut-être qu’il possédait encore une partie de mon cœur malgré mon départ et mon refus de regarder en arrière. J’avais passé tant d’années avec lui, à espérer que ça marche, et au final, je me retrouvais à présent bien seule dans cette grande capitale. J’avais honte de moi, me disais-je, en voyant mon reflet dans une vitrine. Mes cheveux étaient dans un sale état et tous mes vêtements avaient l’odeur de l’alcool mélangée à la cigarette. Je ne sentais plus rien à force, puisque c’était toujours dans cet état que je ressortais de mon lieu de travail nocturne. J’haussais les épaules, acceptant à contre cœur cette réalité.

Perdue dans mes pensées, je continuais de marcher tout droit sans trop savoir où mes pas me menaient. J’espérais me rappeler du trajet vers mon appartement par cœur car je ne faisais pas vraiment attention à mes alentours. J’étais pourtant la première personne à dire à Eiden de faire attention à lui mais je me mettais moi-même, pafois, dans des situations délicates sans en avoir conscience. Peut-être parce que j’avais trop confiance et que j’étais trop fière pour demander de l’aide. Je sursautais lorsque tout à coup un homme s’approcha et s’adressa à moi, me demandait si j’allais bien. « Um ? » Est-ce que j’avais l’air si mal en point pour qu’on me demande ça ? J’étais un peu étonnée, ne l’ayant même pas vu arriver, obnubilée par les différentes choses que j’avais en tête. « Ouais, tout va bien…. Je me suis juste… un peu perdue. Tout va bien » Je regardais autour de moi, réalisant que j’avais certainement pris le mauvais chemin. « On se connait ?  » Je demandais, comme ayant l’impression d’avoir déjà vu ce visage auparavant.

Codage par Libella sur Graphiorum


endlesslove She's strong enough to walk away, but broken enough to look back... I miss you for some reason tonight, tears rise up inside my rising heart
avatar
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 98
✮ DATE D'INSCRIPTION : 18/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 24/03/1994
✮ AGE : 24 ans
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 98
✮ DATE D'INSCRIPTION : 18/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 24/03/1994
✮ AGE : 24 ans

Revenir en haut Aller en bas
 

Au clair de la lune [Haneul & Rukia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Au clair de la lune un amour lupin [ Primrose et Josh]
» Au clair de la lune [Asuna]
» Au clair de la lune, mon ami Theo [PV]
» Au clair de la lune [Asuna Tutsiki]
» Au clair de la lune, mon amie maquerelle ~ [Abandonné]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seoulmates :: Les quartiers de Séoul :: Itaewon (이태원)-