CalendrierCalendrier  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Partagez | .
 

 Confessions of a friend [Ezebriel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Jeu 14 Juin 2018 - 15:02
Voir le profil de l'utilisateur
♛ Confessions of a friend
YOU PLAY WITH ME LIKE IT’S A GAME. I JUST FALL IN LINE AND EVERY TIME, HEARTBREAK. I JUST CLOSE MY EYES, PRETEND I’M FINE. ALL FAKE. YOU BREAK ME, OVER AND OVER AGAIN. YOU BREAK ME LIKE PORCELAIN. I CAN’T ESCAPE THE SOUND OF YOU. I HEAR YOUR VOICES BLEEDING THROUGH. YOU’VE BECOME MY HEROIN, NOTHING BUT A SICK ADDICTION.
 
▼▲▼

Tenue▲ Gabriel avait enfin reçu un sms de Ezechiel après plusieurs jours où, il s’était confessé, mais il avait été incapable d’y répondre. Message qui date de trois jours. La tentation y était, mais qu’est-ce qu’il pourrait dire d’autres qu’il n’a pas déjà dit dans son message. Comment est-ce qu’il avait pu tomber amoureux de lui ? La réponse n’était pas évidente, c’était ainsi. Il ne s’était pas levé un jour en se disant : « Bien si aujourd’hui je tombais amoureux de mon meilleur ami ». Non, son amour avait progressé lentement. Au début, il avait réfuté tous ces sentiments.. Surtout qu’il savait que son meilleur ami ne le regardait pas. Il a paniqué, il a eu peur qu’un jour il le découvre et le laisse tomber, ce qui s’est passé, mais pour cette raison. Finalement, il aurait mieux fait de ne pas écrire ce texto. Qu’est-ce qu’il pouvait lui dire ? Il n’avait pas envie de rentrer à l’appartement.. Car, ce n’était plus un terrain neutre et qu’il souhaitait pouvoir s’en aller quand il le voudrait.. Cependant, il sait qu’il devait s’y rendre, être confronté à l’homme qu’il aime, mais il était effrayé. Il n’en avait pas parlé à Min Kyung qui, avait déjà bien du soucis de son côté, et pourtant, il aimerait aussi avoir quelqu’un, vers qui se confiait.. Croire que quelque chose était possible entre eux ? Il n’y croyait pas… Zechie lui avait bien dit qu’il ne l’avait jamais vu comme tel.. C’est déjà un miracle qu’il ait répondu à son texto. Au fond, qu’est-ce qu’il risquait à partir de maintenant ? Que Ezechiel s’en aille pour de bon ? Il lui a dit que non, mais comment en être sûr ?

En tout cas, il avait décidé qu’il était temps qu’il arrête de fuir… Qu’il réponde de vive voix à Ezechiel même si cela fait mal. Il avait décidé de passer chez le coiffeur pour se faire une couleur violet, il avait même décidé de commencer à se mettre plus en valeur en achetant de nouvelles fringues.. Parce que, quelque part il se disait qu’il était peut-être temps de tourner la page sur Ezechiel. De le laisser tomber amoureux de quelqu’un d’autre comme il le disait. Il lui avait offert sa première fois et cela était beaucoup plus que ce qu’il avait pu espéré dans ses rêves les plus fous, même si, ce fut maladroit.. Il devait continuer à avancer, même s’il sait, qu’il ne pourra jamais aimer quelqu’un d’autre comme il l’aime son meilleur ami. Personne ne pourrait prendre sa place dans son coeur, mais il n’en pouvait plus de n’avoir que des miettes.. Il voulait plus, mais il n’exigera rien de lui. Il lui a déjà donné le maximum qu’il pouvait lui offrir non ? Il ne pouvait pas être plus gourmand. C’est ainsi, relooké, les main dans les poches, qu’il s’avance vers cet appartement qu’il partage avec « lui ». Est-ce qu’il est avec quelqu’un ? Est-ce qu’il sera là ? Il ne sait pas.. Toutefois, ne pas voir Ezechiel lui a fait plus de mal. C’est aussi ça, qui l’a poussé à récupérer ses affaires et quitter ce petit appartement qu’il louait à son frère de coeur. Il voulait le voir.. Même si, il sait qu’il pourrait s’effondrer, toutefois, même si le comporte de Ezechiel l’a blessé à plus d’une reprise.. Il n’arrive pas à lui en vouloir complètement.. A se l’ôter de sa tête et il, n’a pas arrêté de penser à lui, d’être inquiet aussi. Du coup.. Il est là.. Sur le palier devant la porte. Doit-il frapper ? Tenter d’ouvrir avec ses clés ?

C’est le coeur battant qu’il ouvre la porte et entre dans l’appartement où ses yeux tombent face à ce regard qui lui a tant manqué. Il se mort la lèvre inférieure.. Et tout ce qu’il trouve à dire ce fut :

 «Je.. suis rentré. »
CODAGE PAR AMATIS



My heart, my soul, my head screams :
"I love you" !
But you don't see and hear it.
©crack in time
avatar
Rang Unicorn

✮ MESSAGES : 224
✮ DATE D'INSCRIPTION : 25/02/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 15/12/1992
✮ AGE : 25 ans
Loyard Gabriel
The weak can never forgive. Forgiveness is an attribute of the strongThe weak can never forgive. Forgiveness is an attribute of the strong
Rang Unicorn

✮ MESSAGES : 224
✮ DATE D'INSCRIPTION : 25/02/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 15/12/1992
✮ AGE : 25 ans

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 14 Juin 2018 - 22:38
Voir le profil de l'utilisateur
♛ Confessions of a friend
YOU PLAY WITH ME LIKE IT’S A GAME. I JUST FALL IN LINE AND EVERY TIME, HEARTBREAK. I JUST CLOSE MY EYES, PRETEND I’M FINE. ALL FAKE. YOU BREAK ME, OVER AND OVER AGAIN. YOU BREAK ME LIKE PORCELAIN. I CAN’T ESCAPE THE SOUND OF YOU. I HEAR YOUR VOICES BLEEDING THROUGH. YOU’VE BECOME MY HEROIN, NOTHING BUT A SICK ADDICTION.
 
▼▲▼

TENUE

Ezechiel n’était pas sorti. Juste au cas où Gabriel aurait décidé de rentrer. Il l’attendait depuis plusieurs jours. Sans pour autant lui renvoyer un message. Il avait encore du mal à comprendre ce que son meilleur ami voulait dire. Il était amoureux de lui ? Est-ce qu’il pouvait ressentir les mêmes sentiments ? Est-ce qu’il les ressentait déjà ? Il se sentait complètement perdu. Sa vie sans Gabi n’avait pas de sens et il s’en était rendu compte en restait seul dans cet appartement. Il avait à peine dormi, s’inquiétait de l’endroit où il se trouvait. Avec qui ?

Il se posait trop de question. Ezechiel était en train de devenir fou. Est-ce que son meilleur ami avait ressenti la même chose quand il avait quitté la Corée ? C’était un véritable enfer de ne plus l’avoir près de lui. Il avait agi comme un vrai con avec lui. S’il avait su ? Est-ce que ses réactions auraient été différentes ? Est-ce qu’il aurait laissé toutes ces femmes pour un homme ? ll n’en n’avait aucune idée. Il avait peur qu’il ne revienne jamais. Il lui en voulait de lui avoir envoyé un tel message pour ne plus lui répondre ensuite. Son cœur lui faisait mal. Il n’arrêtait pas de repenser à tout ce qu’il avait pu lui faire vivre. Gabriel l’aimait. Et il était prêt à ravaler ses sentiments pour ne pas perdre son amitié. Mais ils avaient couché ensemble. Ezechiel en était à l’origine, et il ne le regrettait pas. Parce qu’il n’avait jamais pris autant de plaisir qu’avec lui.

Il avait besoin de Gabriel, c’était une certitude. Et il ne supportait pas l’idée qu’un autre homme puisse le toucher. Mais est-ce que c’était de l’amour ? Il ne savait pas ce que c’était. Il s’était toujours fermé à cette idée pour ne pas souffrir. Allongé dans le canapé, il essayait de trouver une solution pour faire revenir son ami. Il ne savait même pas quoi lui dire, ni quoi faire s’il le voyait. Il avait peur de lui faire mal. Encore. Il ne savait faire que ça Ezechiel. Il se redressait immédiatement en entendant la clé dans la porte. Il se précipitait dans l’entrée pour lui faire face. Croiser son regard qui le paralysait. Il s’approchait de lui, attrapant une mèche de ses cheveux entre ses doigts.

 « T’as changé de couleur, ça te vas bien...»

Il n’avait pas le courage d’aborder le sujet de ce message. Il tremblait devant sa beauté, son cœur tambourinant dans sa poitrine. Il attrapait son poignet pour le tirer contre lui. Il avait besoin de le sentir. Il n’arrivait pas à le lâcher. Il voulait être sûr qu’il était bien là.

 « J’ai cru que t’allais pas rentrer Gabi... Refais jamais ça... »

Il avait peur qu’il le quitte encore. Sa présence lui était indispensable. Il posait son front contre le sien sans le lâcher du regard.

 « T’étais où ? Je... Je m’inquiétais pour toi. T’as pas le droit de faire ça. Disparaître sans rien dire... Ne deviens pas comme moi ...»

Son petit monde tournait autour de lui. Il ne pouvait plus le nier.

CODAGE PAR AMATIS



Beautiful Trauma
If you love someone, you tell them. Even if you're scared that it's not the right thing. Even if you're scared that it'll cause problems. Even if you're scared that it will burn your life to the ground, you say it, and you say it loud and you go from there.
avatar
Rang Snake

✮ MESSAGES : 123
✮ DATE D'INSCRIPTION : 04/03/2018


✮ AGE : 25 ans
Kwon Ezechiel
Membre du Mois
Rang Snake

✮ MESSAGES : 123
✮ DATE D'INSCRIPTION : 04/03/2018


✮ AGE : 25 ans

Revenir en haut Aller en bas
Dim 17 Juin 2018 - 14:22
Voir le profil de l'utilisateur
♛ Confessions of a friend
YOU PLAY WITH ME LIKE IT’S A GAME. I JUST FALL IN LINE AND EVERY TIME, HEARTBREAK. I JUST CLOSE MY EYES, PRETEND I’M FINE. ALL FAKE. YOU BREAK ME, OVER AND OVER AGAIN. YOU BREAK ME LIKE PORCELAIN. I CAN’T ESCAPE THE SOUND OF YOU. I HEAR YOUR VOICES BLEEDING THROUGH. YOU’VE BECOME MY HEROIN, NOTHING BUT A SICK ADDICTION.
 
▼▲▼

Tenue▲ Le temps s’était comme figé.. Quand son regard croisa le sien. Il était beau.. A coupé le souffle. Il était magnifique, le mot était faible qu’il avait oublié de comment respirer. Il tremble au fond.. Il a dit une phrase, mais au fond il est perdu. Il a envie de se noyer dans son regard. Cependant, quand il le voit s’approcher de lui et lui prendre une mèche de cheveux, il commence à sentir une légère chaleur sur ses joues qui s’enflamment doucement et ce compliment, affole son pauvre coeur qui n’était pas prêt à une telle réaction de son aîné. Au fond, il ne savait pas à quoi s’attendre. Comment entamer une discussion dans ces conditions ? Il arrive à ne penser à rien et plus encore quand il empoigne doucement son poignet pour l’enfermer dans ses bras et là, il ne répond plus vraiment de rien. Son coeur, se mettant à tambouriner comme un fou.. Les bras bâillants, n’arrivant pas à comprendre le geste de son ami, ni la raison de cette étreinte, mais il ne fait rien non plus pour le repousser. Parce que cette étreinte, même si, il était abasourdi de se retrouver entre ces bras puissants il.. Ses prunelles s’écarquillent suite à sa demande contre le creux de son oreille. Demande de ne plus disparaître. Alors, il ne rêvait pas ? C’était bien réel ce qui était en train de se passer ? Il avait du mal à y croire, pour cela qu’il garda le silence, jusqu’à ce qu’il pose son front contre le sien. Il frisonne en sentant son souffle chaud se répercutait sur son facies… Ces prunelles qui emprisonnent les siennes où, il se noie, hypnotisé par son propre reflet qu’il lui renvoie, mais il revient à la réalité, quand celui ci lui demande de ne plus disparaître comme ça.. Il était vraiment inquiet pour lui ? Il se mordit la lippe inférieure.

 «J’étais chez un ami. »

Ce qui était vrai. Sauf que là, il était tellement surpris par la réaction de Zechie, qu’il ne savait pas quoi penser, ni comment aborder cette conversation qu’ils devaient avoir tous les deux. Il n’allait pas se leurrer. Il savait très bien qu’ils devraient parler tous les deux, cependant c’était difficile… Les battements de son coeur résonnaient dans ses oreilles et il finit par dire :

 «Tu… Tu m’as… Vraiment attendu ? Je.. Suis désolé.. De t’avoir inquiété. Ne t’en fais pas.. Je ne partirais plus comme ça. »

En effet, excepté si cela allait vraiment de nouveau mal entre eux. Bien que cette fois, il avait eu besoin de recul. Besoin de penser, d’avoir le courage de se déclarer par texto. Il inspire et expire doucement, ferme les yeux et finit par se reculer pour finir par dire :

 «Je.. J’avais besoin de réfléchir… Enfin... »

Il n’arrive pas à finir sa phrase.. Son fond de pensée.. Parce que Ezechiel le perturbait. Et qu’il ne sait pas ce que pense Zechie de cette situation. Il ne s’attendait pas vraiment à une telle réaction, même si cela lui faisait plaisir, que d’un côté c’est ce qu’il lui avait demandé. D’avoir une étreinte un peu plus longue, mais ne devenant pas une étreinte amoureuse… Sauf que là, il n’aurait jamais cru le voir ainsi alors oui, il était complètement paumé.. Ne sachant pas sur quel pied dansait.

CODAGE PAR AMATIS



My heart, my soul, my head screams :
"I love you" !
But you don't see and hear it.
©crack in time
avatar
Rang Unicorn

✮ MESSAGES : 224
✮ DATE D'INSCRIPTION : 25/02/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 15/12/1992
✮ AGE : 25 ans
Loyard Gabriel
The weak can never forgive. Forgiveness is an attribute of the strongThe weak can never forgive. Forgiveness is an attribute of the strong
Rang Unicorn

✮ MESSAGES : 224
✮ DATE D'INSCRIPTION : 25/02/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 15/12/1992
✮ AGE : 25 ans

Revenir en haut Aller en bas
Hier à 22:54
Voir le profil de l'utilisateur
♛ Confessions of a friend
YOU PLAY WITH ME LIKE IT’S A GAME. I JUST FALL IN LINE AND EVERY TIME, HEARTBREAK. I JUST CLOSE MY EYES, PRETEND I’M FINE. ALL FAKE. YOU BREAK ME, OVER AND OVER AGAIN. YOU BREAK ME LIKE PORCELAIN. I CAN’T ESCAPE THE SOUND OF YOU. I HEAR YOUR VOICES BLEEDING THROUGH. YOU’VE BECOME MY HEROIN, NOTHING BUT A SICK ADDICTION.
 
▼▲▼

TENUE

Il l’avait tellement attendu et maintenant qu’il était devant lui, il ne savait plus quoi dire. Parce que tout ce qu’il ressentait, il ne pouvait pas mettre de mots dessus. C’était un chanteur, un écrivain, mais quand il s’agissait de Gabriel, il perdait complètement l’esprit. Il lui avait tellement manqué. Il voulait le garder contre lui, ne plus jamais le lâcher. Mais il voulait aussi lui hurler dessus pour l’avoir abandonné. Ce n’était que quelques jours qui lui avait pourtant sembler être une éternité. Son regard plongé dans le sien, il avait l’impression de s’y noyer. Il pouvait y lire tout l’amour que son meilleur ami ressentait pour lui et c’était terrifiant. Un ami ? C’était étonnant à quel point la jalousie pouvait s’emparer de lui. Le plus jeune ne lui appartenait pas et pourtant, il ne pouvait pas le laisser dans les bras d’un autre. Sa place était contre son corps. Le sien.

 « Juste un ami ? »

C’était comme un besoin de se rassurer. De se dire que tout ce qu’ils avaient vécus n’avaient pas été foutu en l’air. Sa question lui faisait froncer les sourcils. Bien évidemment qu’il l’avait attendu. Il n’avait pensé à rien d’autre. Il n’était même pas aller travailler. Il avait simplement dit qu’il était malade. Pour ne pas rater son retour. Son absence lui avait brisé le cœur.

 « Qu’est ce que tu croyais Gabi ? Que j’allais reprendre le cours de ma vie tranquillement ? Sans toi ? Sans savoir où tu étais ? Si tu allais bien ou non ? Promet le. Que tu ne t’enfuiras plus. »

Il pouvait comprendre qu’il ait besoin de réfléchir, de prendre ses distances, mais il aurait au moins pu envoyer un message. Pour prévenir qu’il était en vie. Ezechiel était trop content de le revoir pour se mettre en colère. Et il y avait eu trop de tensions entre eux. Ils avaient besoin d’un petit moment de répit. Il relâchait son étreinte pour l’emmener jusqu’au canapé. Il fallait parler. S’il commençait à faire comme si rien ne s’était passé, ce genre de crise allait se reproduire. Et il n’était pas certain de pouvoir le supporter.

 « Ton message Gabi... Pourquoi... tu m’as rien dit avant ? en face ? »

Il aurait sûrement mal réagit. Il le savait. Le chanteur avait tendance à ne pas réfléchir. Mais depuis qu’il l’avait fait sien, les choses étaient différentes. Il s’était rendu compte qu’un homme pouvoir lui faire de l’effet. Juste un seul.

 « Je... je ne sais pas quoi te répondre. Je... Je sais que je ressens quelque chose pour toi et que je veux pas juste être... ton ami. Je veux pas te voir avec quelqu’un d’autre. C’est juste que... tu me connais. J’ai jamais été dans une véritable relation et ... je ne sais pas si j’en serais capable. »

Ezechiel ne repoussait pas ses sentiments. Au contraire, il voulait les protéger en étant honnête. Il n’était pas sûr de pouvoir remplir le rôle de petit ami, de devenir ce que son ami espérait de lui. Mais pour le moment, c’était tout ce qu’il pouvait lui donner. Son envie et ses doutes.


CODAGE PAR AMATIS



Beautiful Trauma
If you love someone, you tell them. Even if you're scared that it's not the right thing. Even if you're scared that it'll cause problems. Even if you're scared that it will burn your life to the ground, you say it, and you say it loud and you go from there.
avatar
Rang Snake

✮ MESSAGES : 123
✮ DATE D'INSCRIPTION : 04/03/2018


✮ AGE : 25 ans
Kwon Ezechiel
Membre du Mois
Rang Snake

✮ MESSAGES : 123
✮ DATE D'INSCRIPTION : 04/03/2018


✮ AGE : 25 ans

Revenir en haut Aller en bas
Aujourd'hui à 14:53
Voir le profil de l'utilisateur
♛ Confessions of a friend
YOU PLAY WITH ME LIKE IT’S A GAME. I JUST FALL IN LINE AND EVERY TIME, HEARTBREAK. I JUST CLOSE MY EYES, PRETEND I’M FINE. ALL FAKE. YOU BREAK ME, OVER AND OVER AGAIN. YOU BREAK ME LIKE PORCELAIN. I CAN’T ESCAPE THE SOUND OF YOU. I HEAR YOUR VOICES BLEEDING THROUGH. YOU’VE BECOME MY HEROIN, NOTHING BUT A SICK ADDICTION.
 
▼▲▼

Tenue▲ Quand il avait décidé de franchir la porte de cet appartement, il ne savait pas s’il allait le retrouver ici, ou bien retrouver un appartement vide. En effet, le jeune homme était perdu et terrifié. Pourquoi, est-ce qu’il ne lui avait rien dit ? Tout simplement parce qu’il n’aurait pas été apte de comprendre ou même d’entendre réellement ses aveux. Gabriel était toujours terrifié, pourtant, quand il le prit dans ses bras, le suppliant de ne pas le quitter de la sorte, son organe dans sa poitrine gauche, s’était mis à s’emballer de plus belle. Ses prunelles ancrées dans les siennes, il avait l’impression qu’il pourrait resté planté là, à se noyer dans ces derniers. Un élan d’espoir commença à naitre quand il lui demanda si c’était simplement un ami… Est-ce qu’il était jaloux ? Impossible. Pourquoi est-ce qu’il se sentirait jaloux ou même aurait envie de le garder pour lui ? Il était splendide et s’était rendu compte, qu’il aurait toujours un regard posé sur les magnifiques galbes des femmes qu’il croiserait sur sa route.

 «Oui.. Juste un ami.. Pourquoi ? »

Il se mordit la lèvre inférieure. Se demandant s’il avait bien fait de lui demander. Il ne voulait pas le pousser. D’ailleurs, à son froncement de sourcils, il pensait que c’était cette question qui en fut l’origine, mais en fait non et cela ne fit que le rendre plus confus qu’il ne l’est déjà. Quand à ses questions, il ne savait pas quoi lui répondre si ce n’est un :

«Je ne sais pas.. Peut-être ? Je veux dire.. Tu as un travail.. Tu as bien pris le numéro de cette fille.. »

Et une seconde gaffe. Toutefois, c’était plus fort que lui. Il aurait très bien pu reprendre contact avec elle et malgré tout, même s’il sait qu’il ne devrait pas s’enflammer par l’inquiétude de son meilleur ami, de l’homme qu’il aimait plus que tout, son coeur lui, n’arrêtait pas de cogner au point qu’il en avait les oreilles qui bourdonnaient.. Que le sang commençait à lui montait à la tête au pont qu’il commençait à avoir chaud. Il aurait mieux fait de se taire, il ne voulait pas blesser Zechie, alors il acquiesça simplement à sa demande de ne pas disparaître, mais rien n’était moins sûr comme on dit. Gabriel se laissa mener jusqu’au canapé, et quelque part, il sentait un poids en moins s’ôter de ses épaules que cela soit Zechie qui entame le sujet, mais cela lui procura en même temps, une crampe d’estomac.. Tant il était nerveux. Se tortillant les doigts, baissant le regard quelques minutes avant de le plonger dans ces onyx qu’il aimait tant il..

«Parce que tu n’étais pas en état d’apprendre, de le comprendre et surtout tu étais incapable de l’entendre. Tu n’aurais pas compris.. De plus.. Tu n’as jamais caché que les femmes te font de l’effet.. Mais, ne t’inquiètes pas.. Je ne t’oblige pas à m’aimer en retour.. Notre amitié m’est aussi vitale et.. »

Sa tonalité s’était atténuée, mais en même temps.. Il n’était sûr de rien. Ezechiel ne pouvait pas l’accuser de cette réponse, parce qu’au fond, c’était la réalité, il prenait des substances illicites.. Le voir se détruire est pire que tout et là, ses prunelles s’écarquillent face à la « confession » de son interlocuteur. Alors, qu’il avait décidé de tourner définitivement la page, qu’il avait cherché un moyen de lui dire, qu’il ne devrait pas s’en faire pour lui.. Voilà que Zechie lui donnait un espoir.. Et, c’était d’autant plus douloureux.. Parce que plus l’attente est haute, plus meurtrière est la chute. Il tremble un peu et finit par reprendre :

«Zechie.. Tu le penses sincèrement. Je ne veux pas que tu te forces pour moi. Je n’arriverais certainement pas à trouver une autre personne pour qui j’éprouverais autant d’amour, mais.. Si tu dis cela pour me faire plaisir ou me faire rester à tes côtés.. Tu.. Tu n’as pas à le faire.. Car, je ne veux pas être berné pas de nouvelles illusions ou nourrir des espoirs qui ne viendront jamais. Cela fait fait trop mal.. »
CODAGE PAR AMATIS



My heart, my soul, my head screams :
"I love you" !
But you don't see and hear it.
©crack in time
avatar
Rang Unicorn

✮ MESSAGES : 224
✮ DATE D'INSCRIPTION : 25/02/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 15/12/1992
✮ AGE : 25 ans
Loyard Gabriel
The weak can never forgive. Forgiveness is an attribute of the strongThe weak can never forgive. Forgiveness is an attribute of the strong
Rang Unicorn

✮ MESSAGES : 224
✮ DATE D'INSCRIPTION : 25/02/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 15/12/1992
✮ AGE : 25 ans

Revenir en haut Aller en bas
Aujourd'hui à 18:03
Voir le profil de l'utilisateur
♛ Confessions of a friend
YOU PLAY WITH ME LIKE IT’S A GAME. I JUST FALL IN LINE AND EVERY TIME, HEARTBREAK. I JUST CLOSE MY EYES, PRETEND I’M FINE. ALL FAKE. YOU BREAK ME, OVER AND OVER AGAIN. YOU BREAK ME LIKE PORCELAIN. I CAN’T ESCAPE THE SOUND OF YOU. I HEAR YOUR VOICES BLEEDING THROUGH. YOU’VE BECOME MY HEROIN, NOTHING BUT A SICK ADDICTION.
 
▼▲▼

TENUE

Ezechiel avait besoin de se sentir rassurer, de savoir qu’il n’était pas aller dans le lit de n’importe qui, comme lui le faisait avant. Il regrettait un peu son attitude. Il se rendait compte qu’il avait dû faire vivre un enfer à Gabriel, en lui présentant toutes les filles qui lui plaisaient. Il n’hésitait pas à lui raconter les détails et maintenant il s’en voulait. Il se demandait comment il avait pu être aussi bête et aveugle. L’amour ne faisait pas partie de sa vie, il ne savait pas le reconnaître. Si sa mère avait été encore là, elle lui aurait sûrement ouvert les yeux. Mais il l’avait perdu et sans elle, il n’arrivait pas à lâcher prise. Parce qu’il avait peur d’être blessé. Alors il préférait blesser les autres.

 « Parce que je ne veux pas que tu sois avec quelqu’un d’autre...»

Le chanteur était toujours sincère et il n’avait pas honte de le dire, même s’il ne comprenait vraiment d’où venait cette jalousie. Il n’était pas du genre à vouloir posséder quelqu’un et pourtant. Et pourtant il ne pouvait pas partager Gabriel. Il avait besoin qu’il lui appartienne. Ezechiel ne savait pas pourquoi il abordait le sujet de cette fille. Certes, elle lui avait donné son numéro, mais il n’avait jamais eu l’intention de la rappeler. Il l’avait pris parce que c’était un charmeur dans l’âme et qu’il ne voulait

 « Pourquoi tu parles encore de cette fille Gabi ? On s’en fout complètement. C’est pas le sujet là...»

Non il y avait bien plus important. Comme sa déclaration. Il essayait de trouver les mots pour lui faire comprendre qu’il était prêt à essayer quelque chose avec lui mais qu’il n’était pas certain d’être à la hauteur. Mais il savait dans le fond que Gabriel avait raison. Il ne l’aurait pas supporté s’il lui avait avoué avant. Il n’aurait pas assumé une attirance pour les hommes. Il avait besoin de grandir. Et son expérience dans la musique lui avait permis d’être un peu plus ouvert d’esprit.

 « Je veux plus être juste ton ami. Ça me suffit pas. Ça me suffit plus. »

Ça ne pouvait pas être plus clair. Son meilleur ami avait éveillé de nouveaux sentiments en lui. Il avait perdu le contrôle. Complètement. Il ne comptait pas jouer avec son cœur. Il le prévenait simplement qu’il ne savait pas comment s’y prendre et qu’il risquait encore de le blesser.

 « Je te le dirais pas si je le pensais pas. Tu m’as déjà vu me forcer ? La dernière chose que je souhaite c’est te faire du mal et je ne suis pas horrible au point de te faire croire ce genre de chose...»

Il attrapait sa main pour la serrer dans la sienne. Il avait besoin de le sentir. Son autre main remontait le long de sa nuque pour l’attirer contre ses lèvres. Chaque baiser emballait son cœur et il en avait toujours le souffle coupé.

 « Je suis pas parfait... Je fais des conneries et je peux pas promettre de ne plus en faire... J’ai besoin de temps pour m’y faire. Je sais pas si je pourrais te donner ce dont tu as besoin, mais je voudrais au moins essayer.»

Il soutenait son regard, complètement terrifié.


CODAGE PAR AMATIS



Beautiful Trauma
If you love someone, you tell them. Even if you're scared that it's not the right thing. Even if you're scared that it'll cause problems. Even if you're scared that it will burn your life to the ground, you say it, and you say it loud and you go from there.
avatar
Rang Snake

✮ MESSAGES : 123
✮ DATE D'INSCRIPTION : 04/03/2018


✮ AGE : 25 ans
Kwon Ezechiel
Membre du Mois
Rang Snake

✮ MESSAGES : 123
✮ DATE D'INSCRIPTION : 04/03/2018


✮ AGE : 25 ans

Revenir en haut Aller en bas
 

Confessions of a friend [Ezebriel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sacrements, Pastorale, Confessions à toute heures, Bureau de Gwendoline Von Wittelsbach.
» Goodbye my old friend...
» Hey my friend [PV]
» 01. My friend, mes amis ♪ [Fe Brittany]
» It's a carousel my friend - Défi {Vera}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seoulmates :: Les quartiers de Séoul :: Itaewon (이태원) :: Quartiers résidentiels :: Appartements :: Loyard Gabriel & Kwon Ezechiel-