CalendrierCalendrier  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Partagez | .
 

 Thanks for tonight noona Ft. Miya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Jeu 28 Juin - 1:31
Voir le profil de l'utilisateur
Thanks for tonight noona
feat Miya


Un hôtel. Des soupires dans une chambre, parfois des gémissements. Les draps qui font se bruit si particulier de frottement et ses lèvres qu'il aimait taquiner des siennes. En soi une nuit parfaite. Une nuit agitée comme il les aimait et une nuit dont elle se souviendrait. Il en était sûr ! Moins qu'il se souviendrait également de son nom pour très, très très longtemps.
Après une nuit à faire des folies de son corps et de celui de la demoiselle l'accompagnant, le brun avait trouvé utile de s'endormir. Il ne faisait que rarement cela mais l'alcool, et la fatigue accumulée par le travail avait eu raison de lui après un effort, qu'il qualifierait d'olympique bien sûr. Tombant donc comme une masse il ne se réveilla qu'au petit matin bien avant la brune qui avait sûrement dans prévu restée au lit et se réveiller lentement aux bras du brun qui lui avait montré tous ses tatouages, oui tous. Piteux rêve. Ses yeux se rouvrant doucement sur la pièce qu'il ne connaissait pas il se retrouva à chercher un repère. Il était nu, donc il était chez lui non? Et pourtant.. Lorsque sa vision fut moins floue et qu'il regarda autour il vit tous sauf son chez lui. Les murs impersonnels, le lit avec des draps blancs, tout ce qu'il détestait, une table de nuit bien faite avec la lampe de chevet. Décidément ce n'était pas chez lui. Pire encore. En tournant la tête il vit une masse brune. Définitivement pas chez lui, définitivement sans Lucky, il cherchait qui cela pouvait être avant d'ouvrir grand la bouche. Oh le con. Il s'était endormi. Il avait dormi avec sa conquête. Oh le con. Soupirant grandement il se redressa alors pas pudique pour un sou alors qu'il remettait tout de même ses vêtements en les retrouvant, comme le petit poucet et les enfilant comme dans un jeu pour enfant. Qu'elle se réveille ou pas ce n'était pas son problème.

Il ne promettait pas, il ne revoyait pas, il n'aimait pas.
Telle était sa vie sexuelle. Tant que l'amour n'intervenait pas elle était florissante, dès qu'un mot comme " aime" ou " sentiments " arrivait, monsieur débandait directement. Se mettre en couple et tout ces trucs n'était pas pour lui. Les femmes, toutes les mêmes. La perfidie au bout des lèvres, la malice sur les doigts, et le diable au corps. Hors de question qu'il se lance dans une "histoire" pour finalement avoir le coeur brisé. Pour qui le prenait on ? Toutefois, il n'était pas obligé de se comporter ainsi, en connard de première, ça il le faisait parce qu'il aimait ça.
Son haut remit il remonta rapidement son jean avant de sentir un regard sur lui lui faisant relever le sien pour les plonger dans une âme encore endormie. Son nom déjà ? Ah il s'en foutait . Souriant il la regarda presque prêt à partir bien que ses chaussures ne soit pas lassé, son pantalon à peine fermé et que sa veste restait dans sa main. " Prends ton temps. " Qu'il est gentil n'est ce pas? " Thanks .. cette nuit c'était pas mal. On remet pas ça. " Faisant des signes d'au revoir en secouant sa main il ouvrit la porte prenant rapidement ses clefs qui traînaient au sol. . "Ah je te laisse payer pour ça.. noona. " Un vrai gentleman.




☾ anesidora
avatar
Rang Rabbit

✮ MESSAGES : 43
✮ DATE D'INSCRIPTION : 22/06/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 09/03/1995
✮ AGE : 23 ans
Rang Rabbit

✮ MESSAGES : 43
✮ DATE D'INSCRIPTION : 22/06/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 09/03/1995
✮ AGE : 23 ans

Revenir en haut Aller en bas
Jeu 28 Juin - 10:01
Voir le profil de l'utilisateur

Thanks for tonight noona

Miya ne le faisait pas tout le temps mais cela lui arrivait parfois de profiter puis de passer une nuit en charmante compagnie. On avait qu'une vie et elle avait failli perdre la sienne, sans parler de ses trois années qui avaient été gâchées alors qu'elle était plongée dans un coma profond. La jeune femme ne se prenait pas la tête et bien qu'elle ne soit pas en mesure de s'en souvenir, elle avait toujours été ainsi : une véritable tornade qui ne laissait rien sur son passage hormis un simple courant d'air... Pas plus, pas moins. Miya était cette brise d'air frais qu'on adorait regarder et écouter... Elle était si spéciale, si particulière, bien unique en son genre mais c'était ce qui faisait son charme. Elle n'était pas comme toutes ses filles qui s'apitoyaient sur leur sort, qui pleuraient parce qu'elles s'étaient cassées un ongle ou qui attendaient qu'on vienne les sauver. Non elle, elle sauvait les autres et n'hésitait pas à attaquer non plus si on la cherchait de trop près. Nombreux étaient ses collègues à la taquiner et lui dire qu'elle était un homme dans un corps de femme... Qui savait, peut-être que c'était vrai. Elle n'avait aucunement honte de sa personnalité, elle en était d'ailleurs plutôt fière... Elle n'aimerait pas être comme ses femmes qui n'étaient capable de rien d'autre que faire la cuisine et le ménage, qui se rabaissaient à tout ce qu'on leur disait et affichaient des regards plein de niaiserie. Elle avait toujours souhaité cassé ses clichés et prouvaient que même en étant une fille, elle parvenait à en faire autant que les hommes, si ce n'était plus. Elle était féminine malgré tout et ce, en dépit de son métier... Elle adorait prendre soin d'elle, se maquiller convenablement, mettre un doux parfum qui en faisait chavirer plus d'un, porter des vêtements parfois plus sexy parfois plus simples mais qui la mettaient toujours en valeur. Difficile d'imaginer une telle demoiselle avoir un caractère si fort, qui n'hésitait pas à exprimer le fin fond de sa pensée ni de riposter si on essayait de l'embêter ou qu'on osait la considérer comme une moins que rien. Elle l'avait déjà vécu, à son arrivée chez les pompiers -  même s'il s'agissait là d'un autre détail que la concernée avait oublié – mais aussi à son retour après son accident où l'un de ses nouveaux collègues avaient cru s'amuser en s'en prenant à elle. Elle n'avait pas hésité à le lui faire regretter, lui montrer ce qu'elle valait et le jeune homme avait rapidement compris à qui il avait affaire. A présent, ces deux-là s'entendaient plutôt bien bien qu'elle n'hésitait jamais de le taquiner encore et encore... C'était bon enfant. Enfin tout ceci pour dire qu'il était préférable de ne pas jouer avec elle ou de croire qu'elle était une cible facile. Ce jeune homme qui se trouvait à ses côtés n'en avait pas la moindre idée et assurément que lui aussi s'en mordrait les doigts pour l'avoir choisi elle comme conquête plutôt qu'une autre.

Dire qu'elle n'avait pas passé un bon moment serait mentir... Elle avait apprécié cependant pas au point de le laisser s'enfuir et de l'abandonner comme une vieille chaussette. Ouvrant doucement les paupières, les clignant à plusieurs reprises afin de s'adapter à la lumière de la pièce avant qu'elle n'observe autour d'elle, se rendant rapidement compte qu'elle n'était pas chez elle... Son regard finit par se poser sur le jeune homme debout qui semblait être en train de se rhabiller et les quelques souvenirs de la veille lui revenaient lentement. Elle non plus ne se rappelait plus de son prénom mais au contraire de son vis-à-vis elle, elle avait une bonne excuse. S'asseyant sur le lit, le drap contre elle, elle le contempla en silence sans daigner répondre sur l'instant. Okay. Elle voyait à quel genre de type elle avait affaire... Franchement, Miya aurait pu prendre sur elle, le laisser s'en aller puis vaquer à d'autres occupations seulement plus que tout le reste, ce fut sa dernière remarque qui la fit réellement bouillonner de l'intérieur. Sans hésiter, sans même réfléchir, elle descendit du lit sans s'inquiéter du fait qu'elle soit complètement nue afin d'attraper son escarpin qui traînait là pour lui balancer en pleine tête de manière à attirer son attention et le forcer à s'arrêter. Non mais... Et puis quoi encore ?! Elle se saisit ensuite de sa culotte en dentelle qu'elle enfila rapidement, ses yeux partant à la recherche de son soutien-gorge qu'elle ne trouva pas de suite et donc ne s'en formalisa pas. S'occuper de ce type était plus important... « Ecoute-moi bien mon coco » Commença-t-elle en avançant en sa direction et claquant aussitôt la porte de manière à ce que celui-ci ne s'échappe pas. Sa main resta plaquée contre le panneau de bois tandis qu'elle le dévisageait. « Qu'on remette ça ou pas, je n'en ai strictement rien à cirer » Complètement. Elle n'attendait pas après lui pour prendre son pied. « Mais la facture mon bonhomme, ne crois pas que tu vas partir sans donner un centime. »  Ses prunelles s'égarèrent ensuite un instant sur le bout de bretelle qui dépassait de sous le lit et sans plus attendre, elle s'empara du poignet du garçon, le tirant brusquement avant de le pousser sur le matelas afin qu'il ne s'y assoie dessus. Ce n'était qu'après cela qu'elle se pencha pour attraper le soutien-gorge qui traînait là et l'enfiler. « N'essaie pas de me prendre pour une conne, ça ne marche pas avec moi. » Et c'était dans son propre intérêt de ne pas se défiler.


AVENGEDINCHAINS


Change the colors of the sky and open up to the ways you made me feel alive, the ways I loved you.
avatar
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 81
✮ DATE D'INSCRIPTION : 24/06/2018


✮ AGE : 27 ans
Takeuchi Miya
Queen of fire
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 81
✮ DATE D'INSCRIPTION : 24/06/2018


✮ AGE : 27 ans

Revenir en haut Aller en bas
Dim 8 Juil - 1:37
Voir le profil de l'utilisateur
Thanks for tonight noona
feat Miya


Il était plutôt compliqué et rare de trouver des jeunes femmes au même passe temps que lui. Non pas qu'elles n'existaient pas, elles étaient même nombreuses, mais elles finissaient souvent par tomber amoureuse en prétendant que ce n'était rien , ce n'était qu'une nuit. Bien plus de femmes jouaient aux filles détachées et se retrouvaient à le supplier au matin de les garder un peu plus chez lui. Il n'avait pas envie, il n'avait jamais eu envie. Les femmes étaient perfides, bien que les hommes aussi, mais avec leur douceur conférée par un consensus sociale elles étaient bien plus dangereuses. C'est donc avec une sorte de haine qu'il repoussait ces filles collantes. Il savait qu'il était beau et plaisant mais une fois était bien suffisant n'est ce pas ? Parfois, il tombait sur ce genre de femme qui se rhabillait et partait d'elle même lui faisant apprécier de dormir seul dans un calme olympien sans avoir à user de son énergie pour foutre dehors la fille de sa nuit. Mais il y avait toujours de ces gens qui lui prenaient la tête  sans qu'il sache pourquoi. Et cette fois ci sa chance légendaire semblait l'avoir quitté. Généralement il s'en sortait bien, il arrivait à retourner le cerveau des demoiselles en demande d'attention pour pouvoir partir en ninja. Il n'avait presque jamais des folles qui le frappaient bien que ça puisse arriver. Il n'y avait pas non plus de cas où la fille était devenue obsessionnelle et l'avait harcelée. Tant de cas dont ses amis avaient parfois fait les frais. Mais ce soir là, cette journée là il n'avait pas choisi la bonne fille. Pas celle assez fragile. Mais que pouvait il y faire ? Parfois il aimait les défis. Il aimait qu'on fasse monter une tension pour la relacher juste arpès. Comment pouvait il laisser tomber ces petits challenges ? Il ne voulait pas. Le problème était le lendemain. Car jusqu'ici tout roulait comme sur des roulettes. Il arrivait même à se rhabiller et à préparer son plan d'attaque : partir.

Alors qu'il était sur le point de partir ayant senti son regard sur lui il lui expliqua quand même la situation tel un gentleman qu'il n'était pas. Gentil, non ? Il faisait un effort alors elle avait intérêt à apprécier le geste. Lui laissant alors cette responsabilité de payer pour eux il allait partir avant de sentir un objet taper contre son crâne le faisant arrêter d'un coup. Qui. ? Comment ? Pourquoi ? Comment osait elle lui lancer sa chaussure ? Car il découvrit l'arme du crime en se retournant doucement et voyant ce haut talon à ses pieds. Elle venait de le frapper. Ses yeux plongeant alors sur le corps de la brune qui tentait de se rhabiller il attendait de savoir ses arguments car il n'avait qu'une envie : devenir cet enfoiré qui frappait celles qui l'avaient emmerdé. Égalité des sexes son cul oui. Maintenant il s'appelait coco. Parfait elle s'enfonçait dans un trou bien noir qui faisait monter en toi une vague bouillonnante. Elle osait le prendre de haut. C'était sa spécialité ça. Fermant la porte derrière lui elle sembla ne pas perdre une seconde son objectif. Objectif qui ne lui plaisait pas et qu'elle n'aurait pas de lui. Un léger sourire en coin venait étirer ses lèvres alors qu'il la regardais rapidement entraîner contre son gré pour se retrouver sur ce matelas. "Hm.. têtue donc. Bon si je ne peux pas t'avoir à l'usure.   " glissant ses mains dans ses poches il en sorti quelques pièces de valeur les plus pauvres avant de lui donner et de se lever toujours avec ce petit sourire. "  Ah oui ? Alors je vous prendrai juste pour un coup d'un soir.. Ahjumma " La vieillesse qui la frappait était un point de pression pour beaucoup et même si ça ne marchait pas il en souriait satisfait prêt à retourner à la porte pour partir avec une détermination visible. Ouvrant de nouveau la porte il ne se doutait pas de jusqu'où elle pouvait aller.






☾ anesidora
avatar
Rang Rabbit

✮ MESSAGES : 43
✮ DATE D'INSCRIPTION : 22/06/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 09/03/1995
✮ AGE : 23 ans
Rang Rabbit

✮ MESSAGES : 43
✮ DATE D'INSCRIPTION : 22/06/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 09/03/1995
✮ AGE : 23 ans

Revenir en haut Aller en bas
Lun 9 Juil - 17:40
Voir le profil de l'utilisateur

Thanks for tonight noona

Pour sûr que non, ce garçon ne savait pas dans quoi ni avec qui il se lançait… Probablement que si les circonstances avaient été différentes, Miya l’aurait laissé partir et aurait même payé pour lui sans jamais rien lui réclamer. Hors, malchance pour lui, il s’était adressée à elle comme on s’adresse à une moins que rien et assurément que s’il le faisait avec elle, il le faisait avec d’autres. Féministe ? Peut-être l’était-elle un peu, le fait était simplement qu’elle appréciait moyennement qu’on se sente supérieure à elle, que cela soit un homme ou une femme ni changeait pas grand-chose en réalité seulement il fallait avouer que les hommes avaient cette fâcheuse manie de se croire tout permis. Pour quelle raison devrait-elle payer pour eux deux alors qu’à ce qu’elle sache, prendre du plaisir, elle ne l’avait pas faite toute seule, cet imbécile était là lui aussi. Déjà que ce dernier tente de s’enfuir après avoir obtenu ce qu’il désirait, c’était moyen mais à la limite ce détail ci, Miya aurait pu passer outre toutefois qu’il se permette des réflexions en pensant s’en tirer si facilement, il en était hors de question. Ce jeune homme n’avait aucune idée à quel genre de femme il avait affaire, ni la force dont elle était capable de faire preuve, ni sa personnalité qui était bien à elle et qui la rendait si particulière. Du charme, elle en avait énormément et peut-être était-ce le pourquoi, le garçon l’avait choisi elle parmi tant d’autres la veille, parce qu’il avait certainement cru qu’elle n’était pas différente de ses conquêtes d’un soir et que du moment qu’elle l’avait eu lui, le reste n’avait pas d’importance. Si c’était le cas, il se trompait puisque franchement elle n’en avait que faire de ce type… D’accord, il était mignon, il n’était pas désagréable à regarder non plus néanmoins ça ne faisait pas de lui le plus bel homme de la terre non plus et elle n’attendait pas après lui pour satisfaire ses besoins personnels. Pas du tout. Encore moins lorsqu’elle l’observait et s’apercevait ô combien cet individu pouvait être un abruti… Si ça ne tenait qu’à elle, elle lui aurait mis une bonne claque en plein visage – mais l’attaquer à coup de chaussure c’était quand même mieux – ou lui aurait coupé ce qui lui servait d’entrejambe. Malheureusement elle aurait des ennuis si elle utilisait la deuxième option sinon dieu seul savait le nombre d’hommes qui n’auraient plus rien après l’avoir rencontré. Ah, sacré Miya, elle était incroyable… Personne ne pourrait dire le contraire et ce, dans tous les sens du terme.

Ses yeux plongés dans les siens après avoir dit ce qu’elle avait à dire, elle les leva vers le plafond, désespérée et un peu plus agacée par l’attitude du jeune homme qui lui donnait des centimes. Celui-là ne payait décidément rien pour attendre… Ce n’était même plus des claques qu’il méritait, un véritable abruti qui croyait que la pompière comptait s’arrêtait ici. En toute franchise, qu’il l’appelle « Ahjumma » ne la vexa pas le moins du monde, elle avait vu d’autres pour se sentir offusquée pour si peu puis si ça l’amusait, qu’il en soit ainsi. S’avançant en sa direction alors qu’il ouvrait la porte, prêt à s’échapper de plus bel, elle le rejoignit avant de le tirer par sa ceinture qu’il n’avait pas encore bouclée. Sans attendre une quelconque réaction, elle écarta légèrement son pantalon ainsi que son boxer, y jetant les pièces qu’il lui avait donné plus tôt à l’intérieur. « Coup d’un soir ou pas coco… » Oui vraisemblablement, elle l’avait renommé ainsi. « Tu ne vas pas t’en sortir comme ça. » Lui adressant un sourire sarcastique, elle se saisit de son sac à main qui traînait par là avant d’enrouler ses doigts autour du poignet du garçon puis de quitter la chambre… Miya était fidèle à elle-même, toujours, si bien qu’elle en avait oublié apparemment un détail important : Ses vêtements. Elle ne s’en formalisa pas, descendant les escaliers uniquement vêtues de ses dessous, se dirigeant vers la réception. La jeune femme qui se tenait là écarquilla les yeux avant de les détourner, quelque peu mal à l’aise… La réaction de sa collègue ne fut pas vraiment différente et alors que cette dernière s’apprêtait très certainement à répliquer à la pompière de retourner s’habiller, elle n’en eut guère le temps que celle-ci avait forcé son partenaire d’une nuit à se mettre devant elle. Très vite, elle sortit son portefeuille de son sac, en prenant quelques wons qu’elle laissa sur le comptoir. « Puisque ce jeune homme comptait partir sans payer » Expliqua-t-elle à sa vis-à-vis qui ne la regardait toujours pas. « Assurez-vous qu’il paie sa part également. » Sur ses dires, elle se tourna vers lui, lui faisant un clin d’œil, le poussant ensuite devant elle et lui tapotant le dos pour lui souhaiter du courage. Ce n’était qu’ensuite qu’une des employées se dirigea vers elle, quelque peu gênée, un peignoir en main pour la convaincre de l’enfiler. Un geste qui obligea la demoiselle à s’excuser tandis qu’elle passait ses bras à l’intérieur avant de l’attacher à l’aide d’une ceinture. « Je suis désolée, j’ai été prise de court par un tel abruti que le reste m’est sorti de la tête. » La vérité était qu’elle soit nue ou habillée, pour elle, ça ne faisait pas vraiment de différence. C’était naturel après tout non ?


AVENGEDINCHAINS


Change the colors of the sky and open up to the ways you made me feel alive, the ways I loved you.
avatar
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 81
✮ DATE D'INSCRIPTION : 24/06/2018


✮ AGE : 27 ans
Takeuchi Miya
Queen of fire
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 81
✮ DATE D'INSCRIPTION : 24/06/2018


✮ AGE : 27 ans

Revenir en haut Aller en bas
 

Thanks for tonight noona Ft. Miya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» How do you rate President Obama's speech tonight?
» tonight, we are young [04/04/12 à 14h21]
» In The Air tonight [Livre 1 - Terminé]
» sullivan&sevde ◭ stay out tonight and see through my eyes.
» Eric ~ let's groove tonight

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seoulmates :: Les quartiers de Séoul :: Hongdae (홍대)-