CalendrierCalendrier  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Partagez | .
 

 Saving a little cat - ft TOMOE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Dim 8 Juil - 21:30
Voir le profil de l'utilisateur
saving a little cat  :kok:
Ce n’était pas la première fois que j’entendais de légers miaulements sur le chemin qui menait jusqu’à mon appartement et encore une fois, je retrouvais ce même chaton abandonné et amaigri. Ça me brisait le cœur à chaque fois de tomber sur lui, ayant comme l’impression qu’il criait à l’aide à travers ce regard attristé. Pourtant, j’avais du mal à l’approcher même si au fur et à mesure, il semblait plus accessible… Peut-être parce qu’il avait l’habitude de me voir ou peut-être parce que son état était de plus en plus faible et qu’il n’avait plus la force de me fuir ? Je l’ignorais et dans tous les cas, je savais que ce pauvre chat n’avait pas une vie facile et qu’il n’arrivait peut-être pas à se défendre correctement. Je comprenais également d’où les miaulements et grognements que j’avais entendu la nuit dernière venaient... Il semblait encore plus amoché qu’il ne l’était habituellement et je n’avais pas le cœur de lui tourner une nouvelle fois le dos. Je soupirai et posai mon sac sur le sol avant d’essayer de m’approcher de la pauvre bête. « Tout va bien… » Je murmurais, espérant le rassurer. Il ne bougeait pas d’un pouce, restant allongé et son regard ne quittant plus le mien. Je n’étais pas habituée aux bêtes mais je savais que je ne devais pas être trop brusque, sinon, je risquais de tout gâcher et de le faire fuir une nouvelle fois. Je le laissais ainsi me sentir avant de finalement lui procurer de petites caresses sur sa tête. « Qu’est-ce qui t’est arrivé, mon pauvre ? » Ce chat semblait avoir été abandonné et ne pas savoir se débrouiller seul dans la nature même si je n’avais vraiment matière pour faire de telles suppositions mais cela me semblait plausible. Je n’étais pas réputée pour ma sensibilité même si une partie de moi l’était et peut-être, qu’au fond, je me renvoyais dans ce petit être vivant innocent et laissé seul pour affronter la dure réalité de la vie. J’avais envie de l’aider même si je n’avais aucun outil ni même aucune connaissance utile pour lui venir en aide. Attrapant mon téléphone dans la poche de mon jean, je fis une rapide recherche internet pour trouver un refuge. J’avais vu un prospectus quelques jours plus tôt, et j’avais ainsi conscience de la présence d’une telle organisation dans les parages même si j’ignorais l’adresse. Tombant sur une adresse qui me semblait bonne, je décidais de passer un rapide coup de fil pour savoir s’il était possible de passer avec un petit chat effrayé et certainement blessé. Ce qui m’inquiétait, c’était surtout de le savoir mal nourri et l’abandonner à son triste sort.

Essayant d’être douce, j’attrapais le chat et je le gardais des bras tout en récupérant mes affaires. Je décidais de directement me rendre à ce fameux refuge qui n’était pas très loin de mon appartement, par chance. Je n’avais pas besoin de prendre le moindre moyen de transport et c’était tant mieux, n’étant même pas sûre de réussir à le tenir tout ce temps dans mes bras. Je décidais ainsi de le mettre dans mon sac, posé sur mes cahiers et laissant sa tête dépasser. Ce n’était pas le grand luxe mais j’avais trop peur qu’il file entre les doigts si je le gardais contre ma poitrine. Je pressais le pas pour arriver au plus vite dans le refuge et ainsi laisser ce chat dans un endroit correct et avec des gens qui allaient pouvoir le remettre sur pied. Arrivée à destination, je rentrais ainsi à l’intérieur de ce qui me semblait être l’accueil et je cherchais quelqu’un : « Excusez-moi ? » Lorsqu’en fin, je pus poser mes yeux sur une personne, je ne perdis pas de temps pour m’approcher et lui faire part de ma situation : « Alors voilà… j’ai trouvé ce jeune chat près de chez moi et à mon avis, il a besoin d’être nourri ? Enfin, je sais pas trop mais il ne me semble pas être dans un très bon état. » Je ne savais absolument pas quoi faire de ce pauvre animal et cet endroit était la solution qui m’avait parue la plus adaptée même si c’était la première fois que je posais les pieds dans un refuge. « Vous pouvez vous en occuper ? » Je demandais directement, ne souhaitant pas perdre de temps.

Codage par Libella sur Graphiorum


endlesslove She's strong enough to walk away, but broken enough to look back... I miss you for some reason tonight, tears rise up inside my rising heart. Gifs by jonginflicted
avatar
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 135
✮ DATE D'INSCRIPTION : 18/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 24/03/1994
✮ AGE : 24 ans
Rang Wolf

✮ MESSAGES : 135
✮ DATE D'INSCRIPTION : 18/04/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 24/03/1994
✮ AGE : 24 ans

Revenir en haut Aller en bas
Lun 9 Juil - 16:25
Voir le profil de l'utilisateur
saving a little cat  :kok:
Une matinée de cours comme les autres, assis dans un amphithéâtre à écouter le prof donner son cours, le nippon est pendu à ses lèvres, écoutant le moindre de ses mots. Chaque cours le passionne, lui permet d’en apprendre plus sur son futur métier, sur la manière de soigner les animaux et ça, c’est quelque chose qui passionne Tomoe depuis qu’il est tout petit. Il a toujours aimé les animaux, sauf les serpents et autre bestioles du genre, c’est ce qu’il craint dans ce métier, devoir soigner ce genre d’animaux, mais pour autant ça ne l’empêche pas de vouloir exercer cette profession. Il se dit qu’il peut très bien travailler dans un domaine précis, ne soigner que les chiens et les chats, peut-être? Il n’en sait rien mais il préfère ne pas y penser. Son rêve c’est de travailler dans un endroit avec des tortues et de pouvoir les soigner. Mais en attendant, il doit continuer à étudier dur pour obtenir son diplôme. Sans être le meilleur élève de sa promo, Tomoe se hisse tout de même dans les premiers, toujours assidu en cours, il n’est pas rare de le voir discuter avec les professeurs à la fin du cours. Il peut passer des heures à parler ainsi du cours ou simplement des animaux avec ses professeurs qui semblent apprécier son assiduité.

Finalement la fin du cours approche et Tomoe commence à ranger ses affaires dans son sac avant de se rendre au bureau du professeur pour parler avec lui d’un sujet du cours qu’il n’a pas tout à fait compris. Plusieurs minutes passent, puis au bout d’une demie heure le nippon sort enfin de la salle avant de se diriger vers le réfectoire pour prendre son déjeuner. Il a encore un cours de deux heures l’après-midi. Assit à table avec ses amis, Tomoe mange tranquillement son repas avant de retourner en cours. Deux nouvelles heures passent puis Tomoe sort de la salle avant de se diriger vers la sortie de la fac. Ayant encore du temps de libre pour son après-midi, le nippon décide d’aller s’occuper au refuge où il passe la plupart de son temps libre, adorant jouer avec tous les animaux. Le refuge se trouvant à une demie heure environ de la faculté, Tomoe décide de s’y rendre en bus pour aller plus vite. Une fois arrivé, il rentre dans le refuge et salue la propriétaire ainsi que les personnes déjà présentes. Aussitôt il demande en quoi il peut aider et on le dirige vers une salle où se trouvent de tout jeunes chatons abandonnés. Tomoe commence alors à s’occuper d’un des chatons, lui donnant à boire au biberon, le stimulant pour qu’il fasse ses besoins, jouant avec lui. C’est ce qu’il préfère, jouer avec eux, il devient complètement gaga lorsqu’il est avec des animaux.

Les heures passent sans que le nippon ne s’en rende compte, s’occupant des chatons avec d’autres personnes. Ce n’est lorsque que la sonnette de la porte d’entrée retentit qu’il délaisse les chatons pour aller voir. Il aperçoit alors une jeune femme avec un chaton dans les bras. Il a à peine le temps de la saluer qu’elle se rue presque sur lui avant de lui expliquer son soucis à une vitesse que Tomoe a presque du mal à suivre. Elle finit par lui demander s’il peut l’aider ou non. Heureusement Tomoe a plus ou moins saisi son problème et la vision du chaton dans ses bras a fait le reste.

-Ne vous inquiétez pas, nous avons un vétérinaire ici, il est occupé pour le moment mais je vais déjà l'ausculter, si vous voulez bien me suivre, répondit-il avant de lui faire signe de le suivre.

Tomoe n’était pas encore vétérinaire, mais il avait tout de même les bases alors il pouvait déjà essayer de faire un pré-diagnostique après tout. Il l’emmena dans un pièce spécialement conçue pour ça et lui demande de déposer le chaton sur la table présente. Une fois sur la table, Tomoe commença à l’ausculter, le chaton semblait en bien mauvais état, selon lui il souffrait de malnutrition et présentait aussi certaines blessures, peut-être dû à un mauvais traitements de la part de personnes sans coeur? Il ne comprenait pas comment des gens pouvaient s’en prendre à de pauvres animaux sans défense, pour lui c’était tout simplement inhumain. Il releva le regard vers la jeune femme.

-Je ne suis pas encore un expert, je suis en pleines études justement mais je pense qu’il souffre de maltraitance et de malnutrition, déclara-t-il.

Codage par Libella sur Graphiorum
avatar
Rang Puppy

✮ MESSAGES : 129
✮ DATE D'INSCRIPTION : 24/06/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 05/12/1995
✮ AGE : 22 ans
Ishikawa Tomoe
Cute like a puppy
Rang Puppy

✮ MESSAGES : 129
✮ DATE D'INSCRIPTION : 24/06/2018


✮ DATE DE NAISSANCE : 05/12/1995
✮ AGE : 22 ans

Revenir en haut Aller en bas
 

Saving a little cat - ft TOMOE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Haiti: Saving the Environment, Preventing Instability and Conflict
» Tomoe & Kovu ₪ Bad boy bad boy, what you gonna do, what you gonna do when we come for you ?
» [Mission de Rang B] Ces foutus mages ont de la suite dans les idées! [PV: Koohi Sennyo et Izami Tomoe]
» Tomoe Miura - Shinobi
» Jeanne De Joigny ♫ I found my saving grace within you

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Seoulmates :: Les quartiers de Séoul :: Hongdae (홍대)-